Parc naturel régional du Vexin français

Agenda détaillé

Programme de sorties 2017

 

Samedi 25 février : Plif, plaf, plouf !

Dimanche 5 mars : Taille et greffe des arbres fruitiers

Dimanche 23 avril : Initiation à la photographie : l’eau et les arbres (3 km)

Dimanche 11 juin : Découverte des mares ensoleillées (3 km)

 

>>> Réservations sur le site sortiesnature.valdoise.fr

 


Programme de sorties 2017

 

Samedi 22 avril : Auvers et la vallée de l’Oise (12 km)

Samedi 10 juin : Des abeilles et des plantes

Dimanche 18 juin : Découverte des orchidées (2 km)

Vendredi 21 juillet : Découverte de la grande faune du Vexin français

Samedi 16 septembre : (Re)connaître arbres et arbustes de nos forêts (2 km)

Vendredi 22 septembre : Initiation à la photographie de reportage : découverte de la grande faune

Jeudi 19 octobre : Photographier les champignons (4 km)

Samedi 21 octobre : A la découverte de la forêt à l’automne (4 km)


>>> Réservations sur le site sortiesnature.valdoise.fr

La Locomobile (c) P. Lhomel

Situé au cœur du grenier à blé du bassin parisien, le musée de la Moisson présente dans un ancien corps de ferme les grandes mutations techniques et sociales qui accompagnèrent cette épopée céréalière tout au long du XXe siècle. Le musée abrite une remarquable collection d’outils et de machines agricoles constituée par l’Association des Moissonneurs de Sagy. Faucheuses, batteuses, locomobile, trépigneuse… tous les engins sont encore en état de fonctionnement, le plus ancien datant de 1880. Des photographies et témoignages d’agriculteurs du Vexin français agrémentent la visite, complétant une projection sur l’évolution de la société agricole. Le musée consacre une large place à l’animation destinée au jeune public sur la reconnaissance des céréales et grâce aux modules pédagogiques "de la ferme à l’assiette".

 

Voir la plaquette de présentation du site.

La réhabilitation du site a permis de conserver la machinerie d’époque et de remettre en fonctionnement une spectaculaire roue à aubes incurvées, plongeant ses grandes pales dans le Sausseron tonitruant. Des poulies, rouages et engrenages plantent le décor d’un espace oublié que fait revivre la maquette animée d’un moulin à eau du XVIIIe siècle. On y découvre de nombreuses informations sur le fonctionnement et l’histoire des moulins à eau de Valmondois et de la région vexinoise. L’étage a été réaménagé en espace d’accueil avec salle de projection pour les expositions et événements culturels proposés par Les Amis du Moulin de la Naze.

 

 

 

Claude Baudry est spécialisé dans la restauration des pianos allemands d’avant guerre, du petit piano droit au piano de concert. Il ne s’intéresse qu’aux instruments les plus prestigieux qu’il restaure entièrement - instruments, table et mécanisme - en faisant appel aux meilleurs fournisseurs. Sa clientèle s’étend à toute l’Europe, notamment à l’Espagne, la Belgique et la Suisse. Claude Baudry est également un accordeur réputé.

 

 

C’est un véritable parcours initiatique qu’a suivi Karine Boitrelle : titulaire d’un DEA d’anthropologie culturelle, elle découvre l’Inde et son flot de couleurs qui va ensuite marquer son œuvre. Puis elle se rend en Chine et en Corée pour étudier la calligraphie, passion qui ne la quitte désormais plus.

C’est un voyage au Canada qui l’oriente vers la sculpture. Sur l’île de Vancouver, elle découvre l’ampleur de l’impact environnemental de l’activité humaine : les déchets radioactifs de Fukushima qui s’échouent dans une nature magnifique et sauvage et le « 6ème continent » de détritus qui tourbillonne dans le Pacifique, au large des côtes. Depuis, Karine réalise des sculptures faites de matériaux de récupération, tout en poursuivant son activité de calligraphe.

Dans son atelier, elle expose ses œuvres et accueille adultes et enfants pour des ateliers de calligraphie, de cerfs-volants et d’objets éoliens.

A travers un univers sombre dû à l’enfumage, ses animaux ou personnages sont empreints d’humanité et leur attitude nonchalante n’est pas dénuée d’humour. Ils nous transposent dans un monde de temps ancien, qui nous raconte une histoire d’exil ou de paradis perdus. La technique d’enfumage utilisée est le Raku, les pièces sont badigeonnées d’oxyde, et quelques touches d’émail sont déposées avant la deuxième cuisson. Ainsi, une patine aux reflets métallisés, rehaussée d’une touche de lumière, accentue l’expression du travail lié aux attitudes, aux regards. Associée à une terre très chamottée, la matière brute de ses créations révèle sa tendresse et son humour.

 

Formation : Ecole d’art – CNIFOP – stage chez des sculpteurs et potiers professionnels.

 

 

 

Luthier spécialiste de la facture instrumentale traditionnelle, Henri Gohin reproduit ou répare un grand nombre d’instruments à anche ou à embouchure créés depuis le Moyen Age jusqu’au XVIIIe siècle : hautbois, bombarde, basson, flûte à bec ou cornet à bouquin. Mais il est aussi le créateur de nombreux instruments comme un petit basson d’étude, ou d’autres spécialement conçus pour les handicapés. Il fabrique entièrement chaque instrument, y compris les clés, habituellement réalisées par un clétiste. Il justifie ainsi son activité : "Mon travail s’inscrit dans un vaste mouvement de redécouverte de la musique ancienne. C’est pourquoi j’attache tant d’importance à la création, à la reconstitution des instruments et à la collaboration avec les musiciens, comme à la restauration des rares flûtes d’époque encore existantes". Sa clientèle se recrute principalement au sein des orchestres spécialisés dans la musique ancienne, mais aussi parmi les collectionneurs, ou les musées comme celui de la Musique à La Villette.

Formation : autodidacte.

 

Pascal Gourrat exerce un métier rarissime qui est celui de scieur d’os. Le scieur d’os est un artisan tabletier qui fabrique, entre autres, des placages permettant de garnir les touches de clavecin, piano ou orgues, à partir d’os de bœuf, matériau utilisé avant l’ivoire. C’est ainsi que Pascal Gourrat fabrique toute la tabletterie en os nécessaire à la restauration des instruments à clavier d’Europe, du Nouveau monde et même des Antipodes, ainsi que les anches de sautereaux pour orgues. A son palmarès, il s’enorgueillit d’avoir fourni les quatre claviers et les frontons des orgues de la Chapelle Royale de Versailles, ainsi que ceux des cathédrales d’Auch et de Saint-Quentin.

 

Après 18 ans passés dans 4 ateliers parisiens, Thomas Jordan s’est mis à son compte en 1997. Ebéniste restaurateur et marqueteur, ses clients lui confient leurs meubles et objets d’art qu’il restaure, parfois avec le concours de confrères spécialisés : tapissier, doreur, monteur-en-bronze, sculpteur. Sa rigueur technique et la qualité de sa production lui ont permis de développer une clientèle régionale et internationale.

 

Formation : CAP, BAC, diplôme universitaire xylologie fondamentale, Lycée professionnel F. Mansard (94), Ecole Boule, Université Paris VI.

Références : Monuments historiques, collectivités territoriales, collections privées, particuliers.

 

 

 

Comme tout grand facteur d’instruments anciens, Emile Jobin est très respectueux des techniques de fabrication traditionnelles comme en témoigne, par exemple, son attachement pour les colles organiques, à base d’os ou de poisson. Il est fier, à juste titre d’avoir réalisé un fac-similé pour le musée de la musique à Villepinte ainsi que la restauration d’un clavecin Dulcken de 1747 pour le musée Vleeshaueis d’Anvers. Il aime à travailler seul, à son propre rythme. "J’ai mis vingt ans à m’en apercevoir, avoue-t-il en souriant, mais je m’estime très bien ainsi".

 

 

Olivier Juteau a baigné dans le verre depuis son enfance. Héritier d’une famille de verriers réputés, il est lui-même habité par la passion des arts verriers. Il en maîtrise toutes les techniques, du verre plat au fusing, et de la pâte de verre au soufflage à la canne. Ce qu’il aime par-dessus tout, c’est la recherche et la création de sculptures monumentales en verre transparent. Sa notoriété est telle que depuis trente ans, il est régulièrement sollicité par les Monuments historiques qui lui confient des chantiers de restauration prestigieux, ou par des artistes incorporant du verre dans leurs oeuvres. Une autre facette de son talent est la pédagogie qu’il dispense en intervenant dans les stages de formation à haut niveau, notamment pour la Plateforme verrière de Vannes- le-Chatel en Lorraine, qui est à la fois un laboratoire de recherche et une université internationale du verre français. Même si ses activités dépassent singulièrement le territoire du Parc naturel régional, Olivier Juteau affirme : "Je suis content de me situer dans le cadre du Parc du Vexin français. Cette situation est très valorisante pour les personnes qui y travaillent et y vivent".

 

 

Depuis 2005, dans son charmant atelier boutique situé au cœur de Grisy, Sylviane Muscatel modèle l’argile, en utilisant un procédé, dont elle conserve jalousement le secret, qui lui permet de réaliser des pièces à l’épaisseur exceptionnellement faible. Mais sa prédilection va à la recherche de nouveaux émaux en essayant d’aller encore plus loin que les recettes du célèbre frère Daniel de Montmolin de l’Abbaye de Taizé.

 

Références : Salon d’Artisanat et des Métiers d’Art 2011 Salle Olympe de Gouges à Paris, exposition "l’aventure des colonnes" à la Maison du Parc à Théméricourt puis au château de La Roche-Guyon (2010), exposition au Carrousel du Louvre à Paris (2008), Couleurs Marais Espace Saint-Martin, Tendance d’Automne Espace Reuilly Paris (2005).

 

Formation : Institut de Céramique Française de Sèvres, travaux chez Auguste Tozzola, recherche sur les émaux avec Christine Ladevèze.

 

 

 

L’encadrement est un art séculaire qui demande à la fois un savoir-faire, un sens artistique et un soin extrême. Artur Trigo restaure des cadres anciens mais il est aussi concepteur et fabricant de cadres modernes. Ainsi, est-il apte à faire du travail sur mesure pour sa clientèle.

 

 

 

 

Les principaux pôles d’activités LMDV Sarl sont la restauration et la réhabilitation de bâtiments anciens, la construction de maisons individuelles dites "maisons de maçon" et la construction de maisons ossature bois traditionnelles et modernes. Soucieuse de son environnement, l’entreprise défend des valeurs de construction en appliquant les règles de l’art et fait évoluer ses méthodes de fabrication depuis 2007. Elle et dispose désormais d’un label "éco-constructeur".

 

Références : remparts du cimetière de Banthelu ; ancien presbytère de La Chapelle-en-Vexin ; accès extérieur handicapés pour la mairie d’Omerville ; préau de l’école de Chaussy ; nombreux particuliers...

Formation : Ecole Boulle ; Eco-constructeur.

 

Dominique Fournier, homme affable et disert, au fait de son art, habite un grand pavillon sur l’Ancienne Route de Beauvais à Ennery. Il a durement acquis sa qualification chez les grands de la place Vendôme et appartient à cette catégorie, de plus en plus rare, de professionnels qui savent tout faire dans les domaines de la bijouterie et de la joaillerie, à savoir aussi bien restaurer, ou transformer un bijou que le concevoir et le réaliser. Il ne travaille évidemment que les métaux précieux dont il assure lui même la fonte. Un autre atout de taille est sa spécialité de gemmologiste qu’il maîtrise totalement. Il va parfois chercher des pierres jusque dans l’Océan Indien. Sa collection est impressionnante : émeraudes, saphirs, péridots, camées…. Il dispose de pierres splendides qu’il fait choisir à ses clients avant de les monter selon leur goût.

Jouer avec les couleurs, les matériaux, les supports multiples est un jeu qui satisfait depuis toujours une curiosité sans cesse en éveil. Brigitte Marchand pratique la peinture décorative depuis de nombreuses années. Huile, caséine, acryliques, colles, oeuf, sont tour à tour utilisés selon les besoins. Les supports sont variés, du grand au petit format : murs, meubles, objets de décoration, miniatures.

Elle s’est formée dans plusieurs ateliers, principalement ceux de La Cour Roland, pour maîtriser différents styles traditionnels de peinture sur meuble, puis celui de Jean-Pierre Besenval, plus orienté vers le style italien et la peinture à la caséine. Le passage aux cours Renaissance l’amène à se spécialiser dans les techniques de trompe l’oeil et des patines.

Depuis quelques années, elle pratique avec bonheur l’art de l’enluminure. Nouveau support : le parchemin, nouvelles techniques : peintures à l’oeuf et pose d’or. Comme elle aime transmettre et partager ses connaissances, elle anime des cours dans les deux disciplines aux ateliers de La Cour Roland et à son domicile.

 

Formation : Ateliers de la Cour Roland (Jouy-en-Josas) ; Atelier de Jean-Pierre Besenval (Paris) ; Cours Renaissance (Bagnolet).

 

Références : Expositions principales à Saint-Leu-La-Forêt, au Carrousel du Louvre à Paris...

Dans le village d’Avernes, au 31 Grande Rue, Jean-Paul Debons exerce son activité de tapissier garnisseur. Il assure ainsi, dans les règles de l’art, la restauration complète de tous sièges qu’ils soient de style ou modernes. Il crée des fauteuils, canapés, méridiennes sur mesure en utilisant les matériaux les plus nobles. Soucieux du design, sa production se révèle ainsi d’une exceptionnelle qualité.

 

Son épouse Anita est également tapissier mais aussi peintre. Elle expose ses œuvres dans l’espace exposition de leur boutique aux côtés de celles d’autres artistes.

 

Formations / stages : Cours le vendredi et lundi après-midi de 14h à 18h. Tous publics.

La Bière du Vexin est brassée et mise en bouteilles à la ferme avec l’orge récoltée sur l’exploitation familiale. Les houblons, finement sélectionnés pour leurs faibles amertumes confirment la note de douceur apportée par les céréales. La famille Sargeret décline une palette de saveurs à travers leur gamme de bières blonde, blanche, ambrée, la Véliocasse (ambrée au doux parfum de miel) et les cuvées spéciales de printemps et Noël. La Bière du Vexin a été primée à de nombreuses reprises au concours général agricole de Paris depuis 2003.

 

 

Programme de sorties 2017

 

Samedi 25 mars : Quand la nature s’éveille (4 km)

Samedi 15 juillet :Voyageons avec les plantes (16 km) - De la butte de Marines au bois du moulin de Noisement

Samedi 14 octobre : Sur la piste des arbres (4 km)

Dimanche 15 octobre : Sur le sentier des châtaigniers (4 km)

 

>>> Réservations sur le site sortiesnature.valdoise.fr

Programme des sorties 2017

 

Samedi 25 mars : Land’art création éphémère imaginative (3 km)

Mercredi 12 avril : Rallye nature (14 km)

Dimanche 23 avril : Quand nature rime avec culture (6 km)

Samedi 20 mai : Découverte des papillons (5 km)

Dimanche 18 juin : Promenons-nous dans les bois (4 km)

Samedi 1er juillet : Découverte des papillons (5 km)

Vendredi 7 juillet : Randonnée nocturne à l’écoute des chouettes (6 km)

Mercredi 19 juillet : Geocaching (5-6 km)

Dimanche 6 août : Soirée d’observation des étoiles

Dimanche 10 septembre: Quand la nature s’invite dans la grande guerre (3 km)

Dimanche 17 septembre : Glaner des graines dans le Vexin (7 km)

Dimanche 17 septembre : Initiation à la photographie : forêts et prairies (4 km)

Jeudi 5 octobre : Partageons la nature avec un âne (4,5 km)

Vendredi 6 octobre : Biathlon handi-valide

 

>>> Réservations sur le site sortiesnature.valdoise.fr

Musée accessible aux personnes en situation de handicap moteur ou mental.

 

Restaurant labellisé "Tourisme et handicap" pour les handicaps moteur, mental et auditif.

"Notre gîte rural, maison typique du Vexin datant du 18e siècle a entièrement été rénové tout en conservant son caractère. Maison familiale en pierre du pays avec sa cheminée et son four à pain. Son jardin clos et sa terrasse de 30m² situés au soleil levant permettent d’y séjourner dès le petit déjeuner.

A quelques kms de Paris, nous avons le privilège de la nature, de ses paysages, de ses forêts et bien d’autres découvertes. Nous pouvons profiter de la faune et de la flore qui l’occupent.

Notre petit hameau, très calme, aspire aux promenades ou à des visites de nombreux sites comme les jardins, châteaux, musées etc…

Vous pourrez aussi profiter des produits du terroir."

 

Ponton de Lavacourt (c) SMSO

Boutique à la ferme

Vente des produits de la Ferme du Haubert et de productions provenant d’exploitations agricoles des alentours.

Produits : chapons, poulardes, poulets, dindes, pintades... produits au sein de l’exploitation (et nourris à base de céréales produites sur l’exploitation) ; découpes des volailles élevées sur l’exploitation.

La boutique à la ferme permet à d’autres agriculteurs locaux de vendre directement leurs productions : lapins, canettes, canards, fruits et légumes, jus de fruits, vins, produits de la ruche, laitage, rotisserie...

En faisant votre marché à la boutique, vous consommerez local et raisonné !

Etangs de pêche

Eglise de Gouzangrez

 

Ce circuit vous permettra de découvrir le prieuré Sainte-Geneviève, l’église Notre-Dame de l’Assomption, des fermes typiques du Vexin français (la Distillerie, le Clos du Saule, la ferme Minoret) et à l’écart du village le lavoir gallo-romain.

 

- Téléchargez le circuit de Gouzangrez (Val d’Oise).

La Fontaine Saint-Gaucher

Ce circuit vous permettra de découvrir l’église Saint-Denis, la stèle Saint-Laurent, la fontaine Saint-Gaucher, le lavoir de la Chartre, l’allée couverte de la Cave aux fées, le château des anciens Seigneurs et le lavoir du Pont-Madame.

 

- Téléchargez le circuit de Brueil-en-Vexin (Yvelines)

Ce circuit vous permettra de découvrir le vilage troglodytique, le lavoir, la maison des artistes, l’église troglodytique Notre-Dame de l’Assomption, le mémorial du Docteur Gaudichard, le domaine de Boileau, la fontaine-Abreuvoir et l’habitat ancien.

 

- Téléchargez le circuit de Haute-Isle (Val d’Oise)

Le Moulin-Brûlé

Ce circuit vous permettra de découvrir les lavoirs de Gournay, Bachambre et de la Mathurine, le moulin Brûlé et l’église Saint-Séverin.

 

- Téléchargez le circuit d’Oinville-sur-Montcient (Yvelines)

Château de Jambville

Ce circuit vous permettra de découvrir le Moulin-vert, l’église Notre-Dame, le château de Jambville, la croix Riblet et le lavoir de la Pissotte.

 

- Téléchargez le circuit de Jambville (Yvelines)

La Roche-Guyon

Ce circuit vous permettra de découvrir le château et son potager, les bords de Seine et les anciens ponts, la rue du Docteur Duval, l’église Saint-Samson, la fontaine, la Gabelle et l’hôpital.

 

- Téléchargez le circuit de La Roche-Guyon (Val d’Oise)

Eglise Saint-Germain

Ce circuit vous permettra de découvrir l’église Saint-Germain, le panorama du Gibet, le lavoir des Marais, la Villa Paul Poiret, le bois de Mézy et la tombe Erambert, la Côte d’Apremont.

 

- Téléchargez le circuit de Mézy-sur-Seine (Yvelines)

Le Sausseron

Ce circuit vous permettra de découvrir l’église Saint-Symphorien, les rives du Sausseron, l’ancienne distillerie, la ferme de Launay, l’ancienne gare et l’ancienne voie ferrée, le Moulin Fessart, le château de la Garenne, le presbytère, la mairie-école et la ferme des 4 tours.

 

- Téléchargez le circuit de Nesles-la-Vallée (Val d’Oise)

Lavoir des hautiers

Ce circuit vous permettra de découvrir l’hôtel de ville, l’ancienne gare de Marines, l’ancienne usine à gaz, le lavoir des Hautiers, l’ancienne voie ferrée, l’ancienne forge, l’hôpital-hospice Cartry, le château de Marines, l’oratoire et l’église Saint-Rémy.

 

- Téléchargez le circuit de Marines (Val d’Oise)

Lavoir du Carrouge

Ce circuit vous permettra de découvrir la villa Daumier, le lavoir du Carrouge, l’atelier de Maurice de Vlaminck, le moulin de la Naze, la maison Bescherelle, le moulin Leroy, le château d’Orgivaux, la rue Georges Huisman, le Moulin sous l’église, l’église Saint-Quentin et le cimetière.

 

- Téléchargez le circuit de Valmondois (Val d’Oise)

Ru de Vienne

Ce circuit vous permettra de découvrir le lavoir des Millonets, le Moulin de Pierre, les rus de Vienne, les moulins et usine de Vienne, l’église Saint-Joseph, les lavoirs de Vienne et de Chaudry.

 

- Téléchargez le circuit de Vienne-en-Arthies (Val d’Oise)

Eglise Saint-Denis

Ce circuit vous permettra de découvrir le lavoir de la grenouillère, l’église Saint-Denis, le lavoir du Grez, le lavoir du Saussaye, le lavoir Léon-Andrieux et la corvée.

 

- Téléchargez le circuit de Fontenay-Saint-Père (Yvelines)

Mairie de Juziers

Ce circuit vous permettra de découvrir le pavillon Doucet, la mairie de Juziers, le lavoir du marais, le lavoir des Brioudes, l’église Saint-Michel, les Bords de Seine, le chemin de halage, le château de la Sergenterie.

 

- Téléchargez le circuit de Juziers (Yvelines)

Pont aux perches

Ce circuit vous permettra de découvrir le Pont aux Perches, l’Île du Fort, les anciennes fortifications, l’hôtel de ville, l’église Saint-Nicolas, le Domaine Berson et la Ferme du paradis.

 

- Téléchargez le circuit de Meulan-en-Yvelines (Yvelines)

L’Aubette (c) B. Beucher

Ce circuit vous permettra de découvrir l’église Saint-Nicolas, le lavoir du Moulin-Brûlé, l’Aubette de Meulan et le lavoir de la rue des petites fontaines.

 

- Téléchargez le circuit de Tessancourt-sur-Aubette (Yvelines)

Eglise Saint-Pierre-ès-Liens

Ce circuit vous permettra de découvrir l’église Saint-Pierre-ès-Liens, les lavoirs Saint-Nicaise, Hervieux et Fortvache, le Pavillon d’Artois, les châteaux de Vaux et de Beauregard, La Martinière et la maison du peintre Emile Boggio.

 

- Téléchargez le circuit de Vaux-sur-Seine (Yvelines)

Pêche à la truite.

Pêche à la mouche autorisée.

Programme de sorties 2017

 

Samedi 11 mars : Balade nocturne à l’écoute des chouettes (4 km)

Samedi 15 avril : Initiation à la géologie

Samedi 8 juillet : Initiation à la géologie

Samedi 26 août : Approche géologique (5 km)

Samedi 30 septembre : Initiation à la géologie

 

 

>>> Réservations sur le site sortiesnature.valdoise.fr

Programmation 2017

 

Dimanche 26 mars - Fête de l’épouvantail

Créativité et originalité sont les maîtres mots de cette fête haute en couleurs proposée par le musée de la Moisson aux premiers jours du printemps. Ce concours, ouvert aux scolaires, centres de loisirs, associations et particuliers, donne lieu à une sympathique exposition parmi les machines agricoles du musée.

>> Entrée libre de 13h à 18h.

>> Informations et inscriptions au concours au 01 34 66 39 62

 

Dimanche 16 avril - Le musée de la Moisson fête Pâques !

Munis de leur livret-jeu, les enfants partiront à la découverte du musée. Les petits chasseurs auront pour mission de reconstituer un mot mystère. Une fois le mot mystère découvert, les enfants seront récompensés par des friandises chocolatées ! Un atelier manuel sera également proposé.

>> A 15 h. Tarif : 4 € / enfant.

>> Informations et réservations au 01 34 66 39 62.

 

Samedi 20 mai - La nuit des musées

A l’occasion de la nuit des musées 2017, le musée de la Moisson ouvre ses portes gratuitement aux visiteurs. Petits et grands pourront découvrir ou redécouvrir la remarquable collection d’outils et de machines agricoles constituée par l’association des "Moissonneurs" de Sagy.

>> Gratuit. De 18h à 22h.

>> Informations au 01 34 66 39 62.

 

Dimanche 17 septembre - Journées du Patrimoine

Visite libre du musée et réalisation d’un herbier de céréales pour les enfants.

>> De 14h à 18h.

>> Informations au 01 34 66 39 62

 

Dimanche 5 novembre - Halloween au musée

Petits et grands sont invités à venir déguisés pour assister à 15h30 à une lecture de "contes pour frissonner". A l’issue des contes et pour se remettre de leurs émotions, les enfants recevront les fameuses friandises d’Halloween.

>> A 15h30. A partir de 5 ans. Tarif : 4 €

>> Sur inscription au 01 34 66 39 62.

 

Création et réalisation de vitraux, décors verriers pour fenêtres, portes et vérandas.


Voilà plus de 30 ans que Dominique Legris, Maître verrier, exerce son activité avec passion et conjugue savoir-faire traditionnel et innovations techniques. Outre la restauration de vitraux traditionnels, il propose à sa clientèle des réalisations originales pour fenêtres, portes et vérandas. Afin de rendre le vitrail plus accessible, il propose la fabrication personnalisée de décors verriers qui donnent l’illusion parfaite d’un vitrail, le double vitrage en plus. Dominique Legris pratique aussi le fusing (technique de création d’objets en verre réalisés par la fusion des pièces de verre à haute température) qui, avec ses multiples effets créatifs, offre de nombreuses applications pour l’intérieur. Mais son savoir-faire ne s’arrête pas là : la peinture d’émaux et de grisaille sur verre, technique dérivée du vitrail traditionnel, lui permet de réaliser sur commande des œuvres monumentales.

Création et restauration de sculptures sur meubles, sièges, boiseries. Réalisation d’objets d’art, de prototypes, de moules

 

Pascal Arlot, est spécialisé dans la réalisation de sculptures du 17e, 18e, siècle, art nouveau, d’éléments de décoration contemporains et de modèles sculptés pour la fonderie (bronze).

Meilleur ouvrier de France, il exerce un métier rare qui allie le goût pour la tradition, l’utilisation de technologies modernes et la recherche de la perfection. Artisan sculpteur ornemaniste, tourneur sur bois, restaurateur, Pascal Arlot effectue tout type de sculptures, ornements, restaurations sur meubles, boiseries, objets d’art ou anciens. Il a ainsi réalisé des chapiteaux et une vasque pour l’appartement du Président de la République à l’Elysée.

Sa clientèle très variée, est composée de particuliers, de designers, d’architectes, d’entreprises mais aussi d’administrations, de collectivités. Pascal Arlot a choisi d’installer son atelier sur le Parc d’activités de qualité environnementale "les Portes du Vexin" à Ennery.

Guy Despont, apiculteur depuis 30 ans, vous propose de vous accompagner dans la découverte du petit peuple des abeilles.

Installez une ruche d’artiste chez vous ou dans le rucher de Verville :

Devenez mécène des abeilles !

* Polliniser votre environnement ;

* Développer et protéger la biodiversité locale ;

* Récolter le miel de votre ruche ;

* Offrez une ruche d’artiste aux abeilles.

 

Installation et entretien d’une ruche - Soin aux abeilles - Récolte du miel - Découverte de l’apiculture.


Le petit Musse

Le château de Chambly dit du "Petit Musse" vous accueille pour vos réceptions, team building, séjour en gîte rural. Proche de Charles de Gaulle et de l’A16, sa situation est idéale.

 

Ce domaine du XIXe siècle implanté aux portes de Paris s’étend sur 140 hectares en pleine campagne et à califourchon sur l’Oise et le Val d’Oise ainsi que dans le Parc naturel régional du Vexin français.

 

Les amateurs de nature pourront profiter pleinement du parc et des bois. Les amateurs d’architectures contempleront le château, le grand haras, les écuries ou la chapelle, autant de témoignages des siècles passés. Enclave de nature unique, nous veillons à conserver par une gestion responsable du site, un équilibre écologique. En famille ou entre collaborateurs, pour des découvertes pédagogiques ou ludiques, nous serons enchantés de vous accueillir et de vous faire passer des moments inoubliables.

Animations pédagogiques

 

• De l’œuf à l’escargot

• L’héliciculture

• La faune et la flore liées à l’escargot

• Découverte de l’environnement agricole autour de l’escargotière : cultures et matériel agricole

 

Enfants à partir de 3 ans.

Suite "Monet": 2-4 personnes

Suite "Caillebotte" : 2-4 personnes

Suite "Degas" : 2 personnes avec possibilité de lit supplémentaire.

 

> Grand gîte : 3 chambres - 6 personnes

> Petit gîte : 2 chambres - 5 personnes

> L’écureuil : Capacité : 5 personnes - 55 m²

> La mésange : Capacité : 4 personnes - 61 m².

> Le hérisson : Capacité : 3 personnes - 61 m²

Réceptions et séminaires

> Organisation de séminaires : salles de 20 à 100 personnes.

> Organisation de mariages et événements: salles de 80 à 200 personnes, tentes de 500 places.

Envie d’un voyage gastronomique au pays des impressionnistes… ? Le Relais des Peintres vous accueille pour un moment de partage et de convivialité. Bâtie au 17ème siècle et chargée d’histoire, le Relais fut l’un des premiers relais de poste sur la route du Nord en quittant Paris. Vous profiterez de la vue sur le clocher de l’église et serez le spectateur privilégié de cette vue ayant inspiré l’un des plus célèbres tableaux de Vincent Van Gogh. Vos hôtes, en ont fait un endroit au décor élégant et contemporain, à l’atmosphère raffinée.

Programmation 2017

 

Dimanche 19 mars : Trail dans le Vexin (12-15 km)

Samedi 7 octobre : Découverte de la marche nordique (4 km)

 

>>> Réservations sur le site sortiesnature.valdoise.fr

Evelyne Alice Bridier a installé son atelier à Auvers-sur-Oise, à deux pas de l’église rendue célèbre par Van Gogh. Fascinée par les textiles traditionnels de toutes origines et s’appuyant sur son expérience de designer graphique, elle remet au goût du jour avec talent, une matière ancestrale : le feutre. Etoffe non tissée née du foulonnage de la laine, le feutre lui permet de donner libre cours à son esprit créatif. Les vêtements et objets décoratifs qu’elle crée ont souvent des formes épurées et des tons très colorés obtenus par des teintures faites à la main, notamment selon la méthode japonaise shibori. Présidente de l’association Feutre Art Textile, elle est soucieuse de promouvoir le feutre et de transmettre son savoir-faire.

 

Installée dans le village de Chaussy, tout près du magnifique domaine de Villarceaux, Emmannuelle Tauss-Keïta a su développer au fil des ans un savoir-faire artisanal éclectique.

 

Après des études d’architecture, elle suit des cours de modelage aux Beaux-Arts et une formation à la peinture décorative au cours Renaissance. Elle réalise ainsi pour les particuliers, commerçants, magasins de luxe, des faux bois, faux marbres, patines, trompe-l’œil et peintures panoramiques. Les supports peuvent être des meubles neufs ou anciens, des toiles à maroufler ou un mur après pose d’un enduit.

 

Ferme de le Grüe

Ce circuit vous permettra de découvrir la fontaine Saint-Clair, la Ferme de la Grüe, le porche-portail, le cimetière, le château et l’église Saint-Clair.

 

- Téléchargez le circuit de Frémainville (Val d’Oise)

Lavoir de la Côte-Duché

Ce circuit vous permettra de découvrir l’église Saint-Martin, le calvaire de la Renoncière, les lavoirs de la mare aux pois, de la Côte-Duché et des Bouttemonts, le manoir des Bruyères, l’ancien château et la croix de l’Herminette.

 

- Téléchargez le circuit de Lainville-en-Vexin (Yvelines)


Ce circuit vous permettra de découvrir l’église Saint-Sulpice, l’ancienne forge, le lavoir de la Montcient, la ferme du Colombier, le cimetière et le panorama depuis la ferme de Maigremont.

 

- Téléchargez le circuit de Sailly (Yvelines)

Ce circuit vous permettra de découvrir l’église Notre-Dame, l’ancien moulin, l’ancienne maison de jeunes filles, les lieux fréquentés par les peintres et écrivains célèbres (Abel Lauvray, Joan Mitchell, Jean Paul Riopelle, les frères Margueritte, Yves Navarre, André Soubiran....), les bords de Seine et le bac traversier, le cimetière où repose Camille Doncieux, première épouse de Claude Monet, le lavoir du Moutier.

 

- Téléchargez le circuit de Vétheuil (Val d’Oise)

Château de Vigny

Ce circuit vous permettra de découvrir l’église Saint-Médard, le château, la ferme Beauséjour, le lavoir de l’Aubette, la maison de Sébastien Vaillant, le Bord’Haut de Vigny, la chaussée Brunehaut et le cimetière.

 

- Téléchargez le circuit de Vigny (Val d’Oise)

Circuit avec roadbook

Après un briefing (conseils de conduite et sécurité), vous partirez au volant de votre 2CV, de 2-4 personnes.

 

Nous vous fournissons une carte et les renseignements touristiques pour une navigation à l’ancienne à la découverte des richesses du patrimoine historique, culturel et paysager du Parc naturel régional du Vexin français. Nous vous indiquons les sites à visiter et les bonnes adresses pour se restaurer. Votre itinéraire est programmé sur un roadbook avec toutes les indications nécessaires pour ne pas s’égarer, permettant de découvrir tranquillement des paysages et lieux que nous avons sélectionnés sur un parcours.

 

Circuit "A la découverte des châteaux"

Exemple de prestation de transport touristique

Mise à disposition de chauffeurs en minibus toutes options jusqu’à 8 places passagers.

 

Suggestion de programme

9h30 : Accueil à la gare de Mantes-la-Jolie

10h : Visite du château et du potager de La Roche-Guyon

11h30 : Découverte du panorama sur la Seine (route des crêtes)

12h15 : Déjeuner*

13h30 : Trajet vers Villarceaux (ou Ambleville sur demande)

14h-14h30 : Visite du domaine de Villarceaux (ou Ambleville sur demande)

16h-16h30 :  Fin de votre visite et retour en gare de Mantes-la-Jolie

 

* Suggestions déjeuner : Au Bon Docteur qui guérit la soif et la faim à Saint-Martin-la-Garenne (plateau repas pour pique-nique ou restauration traditionnelle sur place), boulangerie de La Roche-Guyon (sandwichs, petite restauration rapide), restaurant Les Bords de Seine (restauration traditionnelle), La Bergerie de Villarceaux (restauration bio).

 

 

Voir la plaquette de présentation du site

 

 

Suggestions :

Galettes de sarrasin, grillades, salades, crêpes froment, desserts, plat du jour...

Galettes et crêpes faites maison.

 

Paiements acceptés:

Espèces, carte bleue, chèque, ticket restaurant, chèque vacances.

 

 

 

 

Capacité totale d’accueil en chambres d’hôtes : 10 à 12 personnes.

Location de salle de réception jusqu’à 100 personnes.

(c) La Véthinoise

(c) Musée de l’Absinthe

Plan du circuit.

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/agenda/agenda-detaille/bdd/ocms_mode/popup/para/1330013208

- Balade sur le plateau agricole : 15 km - 1h45

- Le Bois de Galluis : 15 km - 1h45

- Les trois châteaux : 26 km - 3h

- Les coteaux de l’Aubette : 12,5 km - 1h45

- Vers la forêt de Morval : 18 km - 2h30

- Les trois "Ville" : 10 km - 1h

- Les quatre "Ville" : 13,5 km - 1h15

- La vallée : 11 km - 1h

- Le Bois d’en haut : 20,5 km - 2 h

- Le château d’Ambleville : 29,5 km - 3h45

- La cressonnière : 12,5 km - 1h15

- Magnitot : 15 km - 1h45

- Aincourt par Saint-Cyr (départ Villers-en-Arthies) : 17 km - 2h

- La vallée du Roy (départ Vienne-en-Arthies) : 13 km - 2h

 

La lucarne du voyageur est une charmante chambre mansardée, qui est située au 2e et dernier étage, dans la maison des propriétaires. Evelyne et Jean Louis Bridier sont heureux de vous recevoir dans leur jolie maison auversoise du XIXe siècle située rue Daubigny, en plein cœur touristique d’Auvers-sur-Oise, au pied des marches de l’église immortalisée par Van Gogh.

 

Capacité : 1 à 3 personnes

Ce circuit vous permettra entre autres de découvrir la ferme seigneuriale, les maisons de Charles Gir et André François, le lavoir des Maurois, le bois d’Epiais et de Berval, les carrières de gypse, le relais de poste et l’église Saint-Caprais.

 

- Téléchargez le circuit de Grisy-les-Plâtres (Val d’Oise)

Ce circuit vous permettra de découvrir l’hôtel de Saussay, les couvents des Bénédictines et des Ursulines, les hôtels particuliers et vieilles demeures de la rue de l’Hôtel de ville, l’Ancien Hôtel Dieu, la ferme de Blamécourt, l’église Notre-Dame, la place de la Halle et la place d’Armes, les deux piliers symboles de la ville et les activités anciennes (travail du cuir, chaiserie, sucrerie...).

 

- Téléchargez le circuit de Magny-en-Vexin (Val d’Oise)

Ce circuit vous permettra de découvrir la mairie-école, le château, l’église Saint-Quentin, les anciennes cressonnières, les sources de l’Aubette, le lavoir, le camp de César, le four à chaux et les anciennes carrières, l’ancienne gare, la ferme Morin, le pédiluve et le cimetière mérovingien.

 

- Téléchargez le circuit de Nucourt (Val d’Oise)

Ce circuit vous permettra de découvrir la Croix-Fromage, le réseau hydraulique, le pédiluve, l’église Saint-Martin, le manoir de Mornay-Villarceaux et le réservoir communal.

 

- Téléchargez le circuit d’Omerville (Val d’Oise)

Ce circuit vous permettra de découvrir l’église Saint-Martin, le prieuré, le lavoir, l’habitat rural de la Grande cour, l’étang de l’Ilon, le hameau et la chapelle de Sandrancourt, les carrières de sable et les gravières et une belle demeure à colombage.

 

- Téléchargez le circuit de Saint-Martin-la-Garenne (Yvelines)

Ce circuit vous permettra de découvir l’histoire de la famille Choppin au cimetière, l’église Saint-Sulpice, le coeur historique du village, le Vieux-Moulin, les pâtures et prairies humides, la ferme du Montoir, le château, le lavoir et le pédiluve, le Blanc-Moulin.

 

- Téléchargez le circuit de Seraincourt (Val d’Oise)

L’atelier Daubigny a été labellisé "Maison des Illustres" par le Ministère de la Culture et de la Communication en 2014.

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/agenda/agenda-detaille/bdd/ocms_mode/popup/para/1330014131

CARACTÉRISTIQUES DU CIDRE

✓ Cidre français

✓ 100% pur jus

✓ 4.9% TAV

✓ Naturellement dépourvu de gluten

✓ Contient seulement 63 calories par bouteille

 

DESCRIPTION DU CIDRE

✓ Une belle robe dorée, à la filtration légère. Mousse onctueuse, agrémenté d’un beau cordon de bulles fin et régulier

✓ Le nez est très net sur une belle définition de Pomme de maturité exemplaire.

✓ La bouche est gourmande avec une sensation de sucrosité bien agréable. L’attaque sur la bulle est légère, aérienne et d’une grande élégance, avec un support boisé étonnant et bienvenu, source de fraîcheur.

✓ La finale est longue sur des notes de pommes, de poires et de thé glacé bien agréable.

Idéal à toute saison, Le Cidre Lefevre a un fort pouvoir désaltérant tout en nuance et en élégance.

 

CAPACITÉ DE PRODUCTION

La pomme est un fruit saisonnier. Les pommes du verger sont regroupées en Octobre et sont pressées pour en extraire le jus. Le jus est ensuite conservé dans des cuves avant d’être exploité au besoin. Actuellement, les cuves ont une capacité de près de 100 000 hectolitre de Cidre, l’intention étant d’augmenter cette capacité et de passer à 500 000 hectolitre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gîte L’hirondelle : 2 chambres - 4 personnes

Gîte La mésange : 2 chambres - 5 personnes

Programme des animations 2017

Jeudi 2 février : Midi express à la réserve naturelle

Samedi 11 mars : Nuit de la Chouette

Dimanche 12 mars : Dans la roche, la mer

Mercredi 12 avril : Balade printanière

Samedi 22 avril : Les habitants de la mare

Samedi 20 mai : Fête de la Nature - La nature sort de sa réserve

Dimanche 21 mai : Fête de la Nature - Les supers pouvoirs de la nature

Du 17 juin au 23 juin : La belle saison

Jeudi 29 juin : Midi express à la réserve naturelle

Samedi 1er juillet : Fête de la Fraternité

Mardi 11 et mercredi 12 juillet : La belle saison

Vendredi 21 juillet : Nuit des étoiles

Samedi 26 août : Les demoiselles de la nuit

Dimanche 15 octobre : Fête de la Science & journée internationale des fossiles

Dimanche 5 novembre : Couleurs d’automne

 

 

> Renseignements et inscriptions : 01 34 97 27 37 - reservenaturelle@ville-limay.fr

 

Gîte 3 épis n°154 "Ciel de nuit" - Capacité : 2 chambres - 4 personnes

Gîte 2 épis n°155 "Pied à terre à la campagne" - Capacité : 1 chambre - 3 personnes

Gîte 2 épis n°156 "L’amandier en fleurs" - Capacité : 1 chambre - 2 personnes

Gîte 2 épis n°166 "Pleine campagne à Auvers" - Capacité : 2 personnes

Née de la passion de Laurent, pilote de ligne, Montgolfière du Vexin vous propose de vivre un moment unique et privilégié dans le cadre du Parc naturel régional du Vexin français, du Val d’Oise, des Yvelines, de l’île-de-France, aux limites de la Normandie. Vols toute l’année parce que toutes les saisons sont belles à voir vues d’en haut.

 

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/agenda/agenda-detaille/bdd/ocms_mode/popup/para/1330015475

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/agenda/agenda-detaille/bdd/ocms_mode/popup/para/1330015596

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/agenda/agenda-detaille/bdd/ocms_mode/popup/para/1330015598

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/agenda/agenda-detaille/bdd/ocms_mode/popup/para/1330015600

Eglise Saint-Lucien

Ce circuit vous permettra de découvrir les anciennes croix, l’ancienne gare, les activités agricoles et les fermes traditionnelles, la maison de Joseph Kessel, le lavoir sur l’Aubette, l’église Saint-Lucien et l’orphelinat.

 

- Téléchargez le circuit d’Avernes (Val d’Oise).

Eglise d’Evecquemont

Ce circuit vous permettra de découvrir l’église Notre-Dame de l’Assomption, le prieuré, les clos, le colombier, le lavoir, les maisons de vignerons, les sentes, le château et la champignonnière.

 

- Téléchargez le circuit d’Evecquemont (Yvelines)

Moulin de Metz

Ce circuit vous permettra de découvrir le mur d’enceinte du château, l’ancinne mairie-école, l’église Notre-Dame de l’Assomption, les moulins le long de la Montcient, les anciennes chaumières et le lavoir.

 

- Téléchargez le circuit de Gaillon-sur-Montcient (Yvelines)

Vue sur Labbeville

Ce sentier vous permettra de découvrir les commerces d’antan, la ferme Maigniel, l’usine Dubrulle, l’ancienne gare, les lavoirs sur le Sausseron, le château et l’église Saint-Martin. En chemin, vous passerez devant les croix Bastard et à Baptiste et bénéficierez d’un beau point de vue sur le village depuis Notre-Dame de la Délivrance.

 

- Téléchargez le circuit de Labbeville (Val d’Oise)

Parcours sportifs déclinés en cinq formules :

 

- Randonnée Initiatique (court circuit entre 2 heures et la journée)

- Séjour Découverte (circuit en boucle sur 2 jours)

- Voyage Passion (circuit itinérant à partir de 3 jours)

- Sur Mesure (à votre écoute pour réaliser le voyage de vos rêves)

- Séminaires et Team Building

 

> Voir le séjour en Vexin français

> Voir le séjour Terre des Impressionnistes

© David Renaut

Il se distingue par l’harmonie subtile des proportions et des volumes, un mélange de sobriété et de légéreté, répondant à des régles mathèmatiques architecturales très précises.

Le parc du château, qui mélange de façon équilibrée le style classique, si bien illustré par André Le Nôtre (il aurait dessiné les plans de la cour d’honneur et du parc) et le style romantique, aboutit aux ruines du premier château du XVIème siècle. Une promenade dans cette campagne "anglaise" vous fait découvrir des points de vue parmi les plus beaux que l’on puisse trouver dans le Vexin.

 

> En savoir plus

L’EARL du Chemin Neuf gère 370 ha de terres en agriculture biologique selon un système polyculture élevage. Elle fournit des aliments BIO pour la Coopérative et le restaurant de la Bergerie de Villarceaux.

Du producteur au consommateur, l’EARL du Chemin Neuf vous propose de découvrir ses produits issus de l’agriculture biologique sous mention Nature & Progrès : colis de viande d’agneaux, de boeufs et de veaux, lentilles, farines, pomme de terres...

 

Farines de céréales et viande bovine bénéficient de la Marque "Valeurs Parc naturel régional"

Selon l’adage, la Pétille vient en mangeant. Ce restaurant de Magny-en-Vexin met en avant des produits frais et locaux avec une cuisine traditionnelle et gourmande. Le partage et la découverte sont associés au plaisir d’être assis à table, et déguster mets, vins et paroles.

 

Gîte 5021 - Le cloître

Capacité : 3 personnes

Gîte de France - 2 épis

 

Gîte 5022 - Le prieuré

Capacité : 11 personnes

En cours de classement Gîte de France

 

 

 

 

Alexandre Behot a suivi un parcours académique à l’Ensam puis à l’école supérieure de fonderie et forge. Ingénieur matériaux dans le secteur industriel, mais passionné avant tout par les techniques artisanales de fusion des matériaux, il s’est mis à son compte et a créé début 2016 la Fonderie de la côte dans la ferme familiale à Condécourt (95).

 

Maîtrisant les techniques de moulages en sable, en coquille et à cire perdue, Alexandre Behot travaille les alliages d’aluminium et les alliages cuivreux (bronze, laiton, cupro-aluminium). Il réalise des prototypes, pièces en petites séries, des médailles et trophées, des pièces pour véhicules de collection, des ornements, des ferrures, de la signalétique et il dédie une partie de son activité à la fonderie d’art. Il créé ainsi ou fabrique des pièces pour le compte d’artistes.

Après avoir travaillé pour des antiquaires à Paris, Arnaud Carpentier s’est mis à son compte en 1998 et a installé son atelier à Gargenville (78). Passionné par les techniques de conservation et de restauration, il n’a de cesse de développer ses compétences en travaillant en réseau avec des professionnels de la France entière.

 

Il intervient sur le mobilier ancien dont il restaure la structure, la marqueterie, les bronzes mais aussi, et c’est beaucoup plus rare, les serrures. Il est ainsi à même d’assurer une restauration complète du meuble qui lui est confié. Son savoir-faire étendu lui permet de proposer à sa clientèle de restaurer, outre les meubles, sièges, objets d’art, cadres et statuaire.

 

 

Stéphane Pierre exerce le métier peu connu de lissier créateur, activité qu’il a pratiquée pendant 20 ans en tant qu’amateur avant d’opter pour le statut professionnel en 2015. Spécialisé dans l’art de la tapisserie en haute et basse lisse, il travaille le coton et la laine mais aussi le chanvre, la dentelle et le lin.

Pour ses créations, il puise son inspiration dans la nature en mettant à profit toutes les techniques de la tapisserie afin de donner un caractère poétique ou réaliste à ses œuvres.

Son savoir-faire l’amène à réaliser sur commande des restaurations de tapisseries anciennes et des reproductions d’œuvres existantes.

Stéphane Pierre propose des formations en haute lisse, en initiation ou en perfectionnement.

Catherine Legris revisite les modes de teintures d’antan et les met au goût du jour, au service de son art créatif. Tissus, fils, papiers et végétaux sont ainsi mêlés, cousus et teintés naturellement avec de l’indigo, de la garance, de l’extrait de campêche…

Un territoire reconnu pour la qualité de ses paysages...

Vallée de l’Epte

Au nord ouest de l’Ile-de-France, le Parc naturel régional du Vexin français s’étend sur 99 communes du Val d’Oise et des Yvelines et 71 000 hectares. Le classement du Parc repose autant sur la qualité des paysages et des milieux naturels que sur la grande homogénéïté et la qualité architecturale des villages.

 

Entité naturelle de caractère, le Vexin français offre des paysages et milieux étonnants (coteaux calcaires, marais, bois...) en Ile-de-France. Ce vaste plateau calcaire, dominant de 100 m environ les régions environnantes est délimité par la Seine au sud, l’Oise à l’est, l’Epte à l’Ouest et la Troësne et l’Esches au nord. Le plateau est entaillé de vallées aux profils contrastés, tantôt longues, étroites et jalonnées de vallons (Viosne, Sausseron) ou qui s’épanouissent en véritables plaines alluviales (Aubette de Magny). Les paysages du Vexin français sont fortement marqués par une activité agricole où dominent les grandes cultures (blé, orge, colza). Surplombant le plateau, les buttes d’Arthies, de Rosne et de Marines dressent leur silhouette boisée et ont conservé leur chapeau de sable et de meulière. L’intérêt patrimonial du Vexin français réside à la fois dans la diversité des habitats naturels qui y sont représentés, la présence de sites d’intérêt national et la présence d’espèces végétales protégées et/ou en limite d’aire de répartition.

 

Pour vous inscrire (ou vous désinscrire) à la newsletter, il vous suffit de saisir votre adresse mail.

Contact général

Maison du Parc - 95 450 Théméricourt
Accueil : 01 34 48 66 10
Fax : 01 34 48 66 11

Vous pouvez nous laisser un message en utilisant le formulaire de contact ci-dessous :

Concilier préservation et développement du territoire, une mission permanente

Selon le code de l’environnement, le rôle du Parc est de :

• protéger, gérer et valoriser le patrimoine naturel, culturel et paysager ;

• contribuer à l’aménagement du territoire ;

• contribuer au développement économique, social et culturel et à la qualité de vie ;

• assurer l’accueil, l’éducation et l’information du public ;

• réaliser des actions expérimentales ou exemplaires et participer à des programmes de recherche.

En application de sa Charte, le Parc naturel régional du Vexin français agit pour une maîtrise de l’urbanisation qui préserve d’une part les bourgs et villages dans leur forme traditionnelle et leur identité architecturale et d’autre part les espaces naturels et agricoles. Il contribue à la préservation des ressources, de la biodiversité et valorise les patrimoines remarquables. Son rôle est déterminant en matière de développement : il se base sur une agriculture économique viable, écologiquement responsable et socialement dynamique, un tissu économique vivant et diversifié, une politique de développement touristique durable et une offre de services d’activités culturelles et de loisirs de proximité.

Les actions du Parc sont mises en oeuvre par une équipe pluridisciplinaire qui a un rôle d’ingéniérie et de conseil auprès des communes et de l’ensemble des acteurs du territoire.

Retrouvez ici l’organigramme fonctionnel du Parc naturel régional du Vexin français.

Le Parc est un territoire rural habité. Il comprend 99 communes (79 dans le Val d’Oise et 20 dans les Yvelines). 7 d’entre elles (Champagne-sur-Oise, Gargenville, Guitrancourt, Juziers, Mézy-sur-Seine, Ronquerolles et Vaux-sur-Seine) ne sont classées que pour une partie de leur territoire. Il compte 98 403 habitants (données 2007) dont près de la moitié dans les vallées de la Seine et de l’Oise.

Accéder à la liste des communes

Accéder au plan du Parc

 

Un projet pour le territoire

Le projet porté par le Parc est inscrit dans une Charte, document contractuel qui détermine les orientations en matière de protection, de valorisation et de développement du territoire.

Fruit d’une large concertation, la Charte repose sur 3 axes principaux :

- la maîtrise de l’espace et la préservation des patrimoines naturels, paysagers et bâtis ;

- la promotion d’un développement agricole, touristique et économique durable, moteur d’une vie locale de qualité ;

- l’information, l’éducation et la sensibilisation des publics pour mettre l’homme au cœur du projet territorial.

Accès à la Maison du Parc (Théméricourt)

En voiture :

De Paris par l’A15 puis la D14, sortie 16.

De Rouen par la D14, sortie 16.

De Mantes-la-Jolie, direction Magny-en-Vexin par la D983 puis suivre fléchage "Maison du Parc".

 

En transport en commun :

par le Baladobus au départ des gares RER de Cergy les dimanches de mi-mai à fin septembre.

 

 

 

L’administration et les services techniques

Le château de Théméricourt

La Maison du Parc est le siège social du Parc naturel régional du Vexin français et le lieu de travail de l’équipe technique. Propriété du Conseil départemental du Val d’Oise, le domaine est mis à disposition du Syndicat mixte du Parc selon un bail amphythéotique. Les services administratifs et les pôles Aménagement, Développement et Environnement sont installés dans le château. Les services Education et Tourisme ainsi que l’animateur du Pays d’art et d’histoire sont installés dans les annexes.

L’équipe du Parc est une équipe de terrain. Il est indispensable de prendre préalablement rendez-vous pour rencontrer un technicien.

L’accueil de vos rendez-vous est assuré en semaine au musée du Vexin français.

Pour contacter les services :

Tél. : 01 34 48 66 10 - Mail : accueil@pnr-vexin-francais.fr

Une architecture typique

Le château de Théméricourt, probablement construit par Philippe de Théméricourt dans la seconde moitié du XVe siècle, a conservé son plan initial à deux corps de logis disposés en équerre et flanqués de quatre tourelles coiffées de toits en poivrière. Ce plan en équerre répond au souci de rejeter les communs dans des bâtiments isolés. Les façades nord et ouest du château ont gardé leur aspect originel d’une grande sévérité. Elles contrastent largement avec celles ouvertes sur le parc, qui, hormis la tourelle centrale, restent marquées par le classicisme.

Le parc du château a beaucoup évolué depuis le XVIIIe siècle. Au jardin à la française a succédé, semble-t-il au milieu du XIXe siècle, un parc avec une pièce d’eau alimentée par l’Aubette de Meulan.

 

Installé dans les communs du château, il présente sur plus de 400 m² les composantes géographiques, historiques et patrimoniales du territoire par une approche ludique et pédagogique. Le musée consacre différents espaces aux milieux naturels, à la faune et la flore, à la géologie et aux paysages du Vexin français qu’il met en valeur par la projection du film "Si le Vexin m’était conté". Ce territoire vivant se raconte aussi par ses hommes et ses traditions à l’image de la collection Vasseur-Loiseaux, qui révèle de remarquables objets d’art populaire.

 

Lieu d’accueil et de vie, outil de sensibilisation des publics et notamment des scolaires, le musée propose régulièrement de nouvelles expositions et développe tout au long de l’année une programmation culturelle intégrant ateliers, spectacles ou conférences.

 

Le musée dispose également d’une boutique avec un large choix d’ouvrages, de produits du terroir ou de pièces d’artisanat local.

 

Idéalement situé au coeur du Vexin français, c’est également un point d’information touristique présentant toute l’offre du territoire et des alentours.

 

Le financement du programme d’actions est négocié pour 6 ans entre le Parc, le Conseil régional Ile-de-France, le Conseil départemental du Val d’Oise et le Conseil départemental des Yvelines. Appelé "contrat de Parc", il prévoit les moyens financiers alloués aux différents objectifs inscrits dans la Charte.

 

Le contrat actuel portant sur la période 2007-2013 est financé par :

- la Région Ile-de-France à hauteur de 60 % ;

- le département du Val d’Oise à hauteur de 31,9 % ;

- le département des Yvelines à hauteur de 8,1 %.

 

Outre les participations de ses principaux financeurs (Région et départements), le budget de fonctionnement du Parc est alimenté par les contributions :

- des communes (4 € / an / habitant) ;

- des communautés de communes (0,19 € / an / habitant)  ;

- de ses villes-portes (montant au prorata de la population)

- d’une dotation de l’Etat.

 

Des programmes spécifiques bénéficient de financements complémentaires : Natura 2000, ENS du Val d’Oise, réserve natuelle nationale des Coteaux de la Seine...

Le Parc dispose d’une équipe pluridisciplinaire au service des habitants, des communes et des entreprises du territoire. Elle réunit des compétences en environnement, gestion de l’espace, aménagement, développement économique et touristique, animation culturelle, valorisation des patrimoines, accueil, information et sensibilisation du public.

 

Elle se compose d’une quarantaine d’agents dont des postes "dédiés" financés hors contrat de Parc : Natura 2000, Espaces naturels sensibles du Val d’Oise, Réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine, contrats de bassin, technicien Chambre de métiers.

 

Pour contacter les services :

Tél. : 01 34 48 66 10 - Mail : accueil@pnr-vexin-francais.fr

 

>> Voir l’organigramme fonctionnel du Parc

 

>> Voir le trombinoscope de l’équipe par service

L’intérêt patrimonial du Vexin français réside à la fois dans la diversité des habitats naturels (milieux humides de fond de vallée, réseau de sources et résurgences, prairies et vergers, coteaux calcaires, buttes boisées), et la présence d’un grand site d’intérêt national (coteaux et boucles de la Seine) et d’espèces végétales protégées et/ou en limite d’aire de répartition. Certaines espèces de faune sont plus emblématiques et bénéficient de programmes d’actions particuliers comme la Chouette chevêche et l’Oedicnème criard pour les oiseaux, les chauves-souris pour les mammifères.

 

Comité syndical et bureau syndical

Le Parc est représenté par un Comité Syndical qui met en application les dispositions de la Charte et décide des financements des différents programmes d’actions. Organe délibérant du Parc, il compte 131 délégués organisés en collèges : Région, départements, communes, communautés de communes, villes-portes. La représentation des communes y est majoritaire. Chacune dispose d’un délégué dont le rôle est primordial dans la mobilisation des acteurs locaux en vue de la mise en oeuvre de la Charte.

 

Le Comité Syndical donne délégation à un Bureau syndical de 25 membres pour le traitement des dossiers courants et la préparation du budget.

 

Les dossiers sont préparés par une commission permanente composée du Président, de 8 Vice-Président(e)s ainsi que des Président(e)s des commissions thématiques.

 

 

Si le Parc intervient de plus en plus en matière de conseil et dans le cadre de gestion de projets globaux, des dispositifs d’accompagnement financiers spécifiques ont été mis en place pour les communes et communautés de communes et pour les particuliers.

L’ensemble de ces actions est regroupé dans un "Guide des aides".

 

L’Epte

 

Dans le Vexin français, 5850 ha sont classés Natura 2000 répartis sur 4 sites :

- la vallée de l’Epte francilienne et ses affluents ;

- les coteaux et boucles de la Seine ;

- les chiroptères du Vexin français ;

- la boucle de Moisson, de Guernes et forêt de Rosny.

 

Les trois premiers sont gérés par le Parc naturel régional du Vexin français, la boucle de Guernes par l’Agence des espaces verts d’Ile-de-France.

 

Depuis 2011, le Parc bénéficie du FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural) pour l’animation des sites Natura 2000. Le FEADER finance en partie également les contrats Natura 2000 signés pour le maintien et la restauration des habitats naturels et espèces d’intérêt communautaire et les Mesures Agro-Environnementales territorialisées (MAEt) pour les exploitants agricoles.

 

Un site exceptionnel...

Les Coteaux de la Seine

La réserve s’étend sur 268 hectares sur les communes de Vétheuil, Haute-Isle, La Roche-Guyon, Gommecourt et Bennecourt. Les coteaux de la Seine forment l’un des sites les plus remarquables du Parc, se présentant comme un vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux. Connu pour son paysage marquant, ensemble de pelouses calcaires les plus importantes du bassin parisien, avec ses falaises et pinacles crayeux au bord du fleuve, le site des Coteaux de la Seine présente un intérêt écologique floristique et faunistique majeur.

Près de 500 espèces y ont été recensées dont 14 sont protégées et une centaine rares ou assez rares en Ile-de-France dont le stipe penné, l’astragale de Montpellier ou la phalangère à fleur de lys... La faune n’est pas en reste ! On y croise des rapaces comme le faucon pélerin ou la bondrée apivore, des passereaux comme le bruant zizi ou le pouillot de Bonelli, des papillons comme le flambé ou le Bel-Argus, ou bien encore la cigale des montagnes, la mante religieuse ou le lézard vert qui s’épanouissent sur ces coteaux exposés plein sud.

L’un des objectifs de la réserve naturelle est de préserver des milieux ouverts, en alternance avec des zones boisées.

La réserve naturelle régionale du site géologique de Limay

 

Elle est le fruit du réaménagement d’anciennes carrières. Outre son intérêt géologique lié aux formations sédimentaires visibles (Crétacé, Sparnacien, Lutétien moyen), elle est le refuge d’une faune diversifiée (reptiles, odonates, lépidoptères, orthoptères et coléoptères) et d’une flore rare en Ile-de-France à l’image de l’Orobranche pourpre.

> Voir la fiche détaillée

En savoir plus sur le site géologique

Les enjeux du patrimoine naturel

Preuve de l’importance, de la qualité et de la diversité des milieux naturels du Vexin français, une carte spécifique sur les enjeux de la protection du patrimoine naturel est adjointe au plan de référence du Parc.

Celle-ci localise :

- les sites d’intérêt écologiques prioritaire, important ou potentiel ;

- la présence attestée d’espèces remarquables (chouette chevêche, chauve-souris, oedicnème criard...) ;

- les connexions biologiques à maintenir ou à rétablir ;

- les zonages réglementaires, en particulier les zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique et les arrêtés de biotope.

Le territoire du Parc naturel régional du Vexin français en compte 6 autour du Sausseron, de la Viosne, de l’Aubette de Meulan, de l’Aubette de Magny, de la Montcient et des Rus du Roy.

 

La politique des Espaces naturels sensibles (ENS), est exercée par les départements du Val d’Oise et des Yvelines. Elle a pour objectif de préserver, valoriser et gérer des espaces naturels qui présentent une valeur écologique et paysagère et d’en favoriser la découverte sur le plan pédagogique. Issue d’une loi d’aménagement de 1985, cette politique permet d’actionner deux leviers : la taxe d’aménagement (remplaçant à compter de 2012 la taxe départementale sur les ENS perçue sur les constructions et agrandissements de bâtiments) et le droit de préemption. Objectif : acquérir des milieux pour mieux les préserver.

Randonnée pédestre

Sur la chaussée Jules César

Le Vexin français est un paradis pour les marcheurs. A couvert en sous-bois, sur le linéaire de la chaussée Jules César, serpentant dans les verdoyantes vallées du Sausseron ou de la Viosne, sur les itinéraires de grande randonnée (GR 1, GR 2 et GR 11) ou de pays (GRP de la Vallée de l’Epte), plus de 1000 km de chemins ont été balisés et s’offrent aux pas des marcheurs.

Les itinéraires, circuits et boucles de 8 à 32 km, sont repertoriés et décrits dans des fiches randonnée éditées par le Parc. Une sélection de 32 itinéraires est présentée dans le topo-guide "Le Parc naturel régional du Vexin français... à pied" édité en partenariat avec la FFRP.

Il est aussi possible de voyager dans le Vexin en compagnie d’ânes de bât.

 

Une richesse patrimoniale insoupçonnée

Pigeonnier émergeant des blés

 

L’Homme a de tout temps marqué le paysage de son empreinte et affirmé sa culture dans la construction d’un patrimoine monumental dont églises et châteaux constituent l’essentiel. Tous les styles d’architecture se côtoient et témoignent d’une occupation ancienne et des différentes époques de construction. En contrepoint à cette architecture remarquable, la simplicité du patrimoine rural du Vexin français, d’une grande homogénéité de mise en œuvre, laisse les demi-teintes des matériaux jouer subtilement avec la lumière. Tous ces contrastes de forme et de couleur attirèrent les peintres impressionnistes. Le Parc naturel régional du Vexin français s’attache à sauvegarder et à valoriser ce patrimoine, ainsi que les savoir-faire qui l’ont façonné. Aujourd’hui, chaque village possède un ou plusieurs monuments protégés (classés ou inscrits) au titre des Monuments Historiques.

Un patrimoine monumental !

Eglise de Magny-en-Vexin

Les églises de style roman (Ennery, Gadancourt, Seraincourt...) présentent un aspect massif, des volumes équilibrés, un plan simple à nef unique. Les clochers en sont souvent les éléments les plus représentatifs. Les édifices gothiques reposent parfois sur des structures romanes, imposant la croisée d’ogives à la voûte d’arêtes (Chars, Santeuil...). D’autres sont fortement inspirés de la Renaissance et arborent des ornementations rappelant les ordres antiques : porche de Notre-Dame de Vétheuil, clocher à campanile d’Epiais-Rhus, fonts baptismaux de l’église de Magny-en-Vexin.

Téléchargez la brochure « Cent clochers, mille ans d’histoire » présentant différents circuits de découverte des richesses du bâti religieux.

 

Fontaine à Brignancourt

Territoire à vocation agricole, le Vexin français révèle des paysages ponctués de témoins de pierre (moulins, fontaines, pigeonniers, lavoirs...). Expression des traditions et pratiques locales, ils constituent des repères pour le visiteur attentif. Lieux d’assemblée et de rencontre, lieux d’espérance et de foi, ils rendent compte de la dureté des travaux et du poids des jours. Même si pour la plupart, ils ont perdu leur fonction originelle, les Vexinois sont soucieux de les préserver afin de conserver un lien avec ce riche passé culturel. On dénombre aujourd’hui plus de 200 croix, 40 pigeonniers, 30 chapelles auxquels il faut ajouter les nombreux éléments du patrimoine hydraulique. Le Vexin conserve encore de très nombreuses sources, fontaines, lavoirs, moulins, puits et abreuvoirs, dont l’usage domestique est tombé en désuétude dans les années 1950.

Les croix s’érigent sur les places des villages, près de l’église, le long des chemins, aux carrefours, en plein champs. Elles sont autant de repères à l’horizon des routes, autant de bornes marquant les limites d’un champ ou d’un domaine, contribuant à dessiner concrètement dans l’espace, la partition du paysage rural.

 

Le Bellay

 

De la nature du terroir et de leur origine, les villages ont gardé une vocation essentiellement agricole. La structure de l’habitat vexinois est caractérisée par la concentration en villages, agglomérés autour d’exploitations agricoles en forme de quadrilatère, fermées sur l’extérieur. C’est seulement en lisière des buttes et des talus que l’on peut découvrir des hameaux et des fermes isolées, témoignages de défrichements tardifs. L’habitat vexinois est également caractérisé par la continuité du bâti. Les maisons sont parfois jointives, les plus souvent liées les unes aux autres par des bâtiments annexes et des murs en pierre. Cet habitat continu impose la construction en profondeur : la vie est toute entière tournée vers l’intérieur et non vers la rue. L’importance des clôtures, des murs sans ouverture qui bordent les rues, confère aux villages un aspect minéral. Cette unité de l’habitat est renforcée par l’utilisation de matériaux de construction issus directement du terroir, tels que la pierre, l’argile et le plâtre ; les couleurs des villages s’harmonisent ainsi parfaitement avec celles des paysages.

 

Allée couverte du Bois couturier

 

Au Néolithique (4000 ans avant J-C), les grands défrichements façonnent la campagne. Les peuples cultivateurs ont laissé de nombreux monuments mégalithiques comme les allées couvertes de Brueil-en-Vexin ou de Guiry-en-Vexin. Les vestiges de la villa retrouvée à Epiais-Rhus ou du sanctuaire de Genainville attestent de l’importance du peuplement gallo-romain. Les chaussées romaines Jules-César (itinéraire Paris-Rouen) et Brunehaut (Chartres-Amiens) structurent alors déjà ce territoire. L’habitat dispersé, vestige des villas romaines, disparaît à l’époque mérovingienne (VIIe siècle) et laisse place au réseau actuel des villages.

 

Etang de Vallière

Au fond des vallées s’étirent des prairies humides, marais alcalins et roselières. Éponges et filtres épurateurs, ces milieux fragiles sont des réservoirs de biodiversité importants et jouent un rôle capital dans la régulation des écoulements souterrains et de surface.

Préserver les vergers hautes tiges, pour quoi faire ?

Verger à Wy-dit-joli-village

Les vergers constituent un véritable patrimoine génétique et culturel qu’il convient de préserver. Conserver cet héritage permet de préserver un paysage ancestral, source d’une grande biodiversité, de conserver des variétés fruitières locales qui risqueraient de disparaître et de protéger des espèces en déclin et tributaires de ces milieux comme la Chouette chevêche.

 

Pour en savoir plus, télécharger le guide pratique "Planter un verger hautes tiges"


Une démarche environnementale au service d’un projet économique

 

Ce mode de développement limite l’impact environnemental des activités économiques : moindre consommation d’espaces, aménagements respectueux de l’environnement, optimisation des investissements, maîtrise énergétique et intégration paysagère font de ces parcs d’activités des références en matière de développement durable des territoires.

Un ingénieur conseil en environnement intervient auprès des collectivités pour la mise en œuvre de la charte de qualité environnementale.

 

Un territoire à vocation agricole

La moisson à Nucourt

Elle reste un fer de lance de l’économie locale, concernant environ 8 % de la population active. Le développement de l’agriculture y est ancien et lié à la fertilité exceptionnelle des terres et à la proximité du marché parisien. La majeure partie des 350 exploitations du territoire sont de grandes exploitations céréalières : la culture du blé représente près de 50 % des terres labourables. Mais le Vexin est aussi terre de productions traditionnelles comme la betterave à sucre, d’oléoprotéagineux, de cultures maraîchères en fonds de vallées ou d’arboriculture. Prospère autrefois, l’élevage concerne aujourd’hui moins d’une trentaine d’exploitations dans les vallées de l’Epte et du Sausseron.

Diversité et dynamisme sont à la base de la richesse économique du territoire. Concilier développement de l’activité et qualité du cadre de vie est un enjeu primordial afin d’éviter que le Vexin français ne devienne une vaste "zone dortoir". Ce territoire offre de réelles opportunités d’accueil des entreprises dans un environnement de qualité à moins d’une heure de Paris.

Le Parc développe des actions de modernisation des activités artisanales, des commerces et des services de proximité qui restent des facteurs de lien social dans les villages. Il accompagne les entreprises pour une meilleure prise en compte de l’environnement dans leur activité.

Opixido met tout en oeuvre pour rendre le site accessible à un large public, et notamment

aux personnes souffrant d’un handicap (malvoyants, non voyants, tétraplégiques). Le code

généré suit strictement les recommandations du W3C et sépare clairement les informations

de mise en forme du contenu.

Le code est balisé sémantiquement pour une meilleure clarté et une lecture optimale du

contenu via des périphériques tels que les synthétiseurs vocaux ou les plages brailles.

Le Javascript, s’il est utilisé, l’est de manière non intrusive afin de ne pas gêner la lecture ni

soustraire des informations à l’internaute en fonction du système de lecture qu’il utilise.

Les pages respecteront la norme XHTML : www.w3.org/TR/xhtml1/

Elles seront conçues selon une structure linéaire, avec un important niveau de contraste. La

taille des caractères sera modifiable via la fonction du navigateur prévue à cet effet. Les

images seront pourvues de textes alternatifs intégrés aux balises alt.

Opixido met tout en oeuvre pour rendre le site accessible à un large public, et notamment

aux personnes souffrant d’un handicap (malvoyants, non voyants, tétraplégiques). Le code

généré suit strictement les recommandations du W3C et sépare clairement les informations

de mise en forme du contenu.

Le code est balisé sémantiquement pour une meilleure clarté et une lecture optimale du

contenu via des périphériques tels que les synthétiseurs vocaux ou les plages brailles.

Le Javascript, s’il est utilisé, l’est de manière non intrusive afin de ne pas gêner la lecture ni

soustraire des informations à l’internaute en fonction du système de lecture qu’il utilise.

Les pages respecteront la norme XHTML : www.w3.org/TR/xhtml1/

Elles seront conçues selon une structure linéaire, avec un important niveau de contraste. La

taille des caractères sera modifiable via la fonction du navigateur prévue à cet effet. Les

images seront pourvues de textes alternatifs intégrés aux balises alt.

La préservation de bourgs et villages à taille humaine est un enjeu majeur pour le Parc. Celui-ci doit veiller à maintenir cet équilibre tout en trouvant des solutions adaptées et novatrices pour un développement harmonieux des villages, répondant aux besoins des populations.

 

Les communes se sont engagées sur la durée de la Charte à ne pas dépasser une croissance de 0,75 % par an de leur population et à limiter la consommation d’espaces naturels et agricoles pour les nouvelles constructions et infrastructures. Cela passe par exemple par la densification en cœur de village et la réhabilitation du bâti ancien inutilisé ou en renforçant la coopération intercommunale (équipements, zones d’activités...).

 

La Charte du Parc repose sur un plan de référence élaboré en concertation avec les communes. Il définit les vocations des différentes zones du territoire et notamment les zones "blanches" d’urbanisation.

 

En savoir plus :

>>> sur l’urbanisme durable

>>> sur les friches industrielles

>>> outils de consultation dynamique des documents d’urbanisme

 

La "colonne vertébrale" du Vexin français

Sur la chaussée Jules César

Comme un témoignage de l’influence de Rome sur le paysage du Vexin, la chaussée Jules César marque le territoire depuis plus de 2 000 ans. Elle s’inscrit dans un vaste réseau de routes militaires mises en place en Gaule entre le Ier siècle avant et le Ier siècle après Jésus-Christ. La chaussée Jules César fait partie des itinéraires stratégiques reliant Rome et les centres politiques et militaires de la province.

Cet axe structurant fait l’objet d’une attention et d’une intervention toute particulière du Parc, qui l’a inscrit parmi les 10 grands projets de sa Charte. La chaussée a été réhabilitée en chemin de randonnée en 2000 avec la réouverture des 21 km entre Puiseux-Pontoise et le hameau de Arthieul à Magny-en-Vexin. L’enjeu porte aujourd’hui sur la valorisation et la réalisation d’un schéma directeur de la chaussée. Chaque année, le Parc organise une manifestation permettant de faire connaître la chaussée Jules César au plus grand nombre.

Au creux d’un vallon humide, le sanctuaire gallo-romain des Vaux de la Celle à Genainville est un site archéologique exceptionnel. Il se compose des vestiges d’un temple, de bassins monumentaux et d’un théâtre qui pouvait accueillir jusqu’à 4 000 personnes. Plus de 4 000 objets ont été mis au jour et sont présentés pour partie au musée archéologique du Val d’Oise à Guiry-en-Vexin.

Le sanctuaire, propriété de l’Etat est classé Monument historique depuis 1941. Il a également fait l’objet d’une inscription parmi les 30 sites et monuments historiques du patrimoine national retenus pour leur représentativité au titre de la loi-programme de 1988 relative au patrimoine monumental.

 

Téléchargez la plaquette de présentation du site.

La vallée de l’Epte est l’un des sites emblématiques du Parc. D’abord, parce qu’historiquement il signe la naissance du Vexin français, d’autre part parce qu’il constitue une entité naturelle remarquable avec des sites classés Natura 2000. La valorisation de ce secteur, également traversé par la voie verte Gasny-Gisors a donné lieu à la réalisation d’un audioguide à l’occasion de la commémoration du 1100e anniversaire du Traité de Saint-Clair.

Un Parc a une mission essentielle d’Éducation au territoire. Celle-ci accompagne chacune de ses actions avec la volonté que chaque citoyen appréhende la complexité du territoire et de ses enjeux.

Faire découvrir aux jeunes le patrimoine naturel et culturel local, aider à la compréhension du territoire, participer à la formation de citoyens conscients et responsables, telles sont les missions d’éducation à l’environnement et au territoire que s’est fixé le Parc.

Les fermes pédagogiques

Ferme de la distillerie

Les fermes et exploitations agricoles du territoire sont des terrains d’application grandeur nature de notions acquises avant la visite, en classe. Ces séances de "travaux pratiques" permettent de découvrir le monde agricole et ses activités.

 

Exploitations agricoles

- L’Huilerie avernoise

- La Ferme d’Haravilliers

- La Ferme des Sablons à Génicourt

- La Ferme de la Distillerie à Gouzangrez

- La Ferme du Colimaçon à Oinville-sur-Montcient

 

Jardin-pépinière

- Le Jardin de Campagne à Grisy-les-Plâtres

Les projets de classe aboutissent à des actions concrètes en faveur de la protection de la nature (pose d’un nichoir, protection d’une mare...) qui peuvent être financés par le Parc : panneau pédagogique d’une mare de, plantation de haies, pose d’un nichoir, spectacle, création d’un jardin pédagogique ou d’un potager.

 

L’arbre de Dol

Le Vexin français est par tradition une terre d’accueil d’artistes. Les impressionnistes, écrivains, artistes, architectes se sont inspirés de ses paysages, de ses atmosphères, de son histoire. De nombreuses manifestations témoignent de la richesse et de la qualité de la vie locale, mobilisant amateurs éclairés et professionnels réputés. De grands sites (Villarceaux, La Roche-Guyon, Auvers-sur-Oise...) ont su mettre la culture au cœur de leurs préoccupations en ouvrant leur patrimoine aux artistes de tous horizons. Certaines communes et associations locales font émerger des projets culturels qu’il est important de valoriser. Le Parc naturel régional du Vexin français est un territoire qui se veut résolument tourné vers l’avenir exprimant ainsi une « ruralité vivante ». Le développement d’une politique culturelle contribuera à renforcer cette vitalité et l’attractivité du territoire.

Sentier de Haute-Isle

Grâce à une signalétique spécifique et bien intégrée, harmonisée sur l’ensemble du territoire, l’accueil du visiteur est amélioré et le repérage des sites facilité.

Depuis 2011, 31 sentiers du patrimoine® ont été réalisés en collaboration avec la Fédération française de randonnée pédestre et les comités départementaux du Val d’Oise et des Yvelines.

 

Lavoirs, moulins, églises et chapelles, châteaux ou maisons de maître, anciennes forges et exploitations agricoles, ancienne voie ferrée, allée couverte... dévoilent leurs particularités sous les yeux des promeneurs ! Les sentiers du patrimoine® offrent un éclairage sur des éléments importants de l’histoire communale mais aussi sur les hommes qui ont fait son histoire.

 

4 nouveaux sentiers ont été réalisés en septembre 2016 sur les communes d’Avernes, Evecquemont, Gaillon-sur-Montcient et Labbeville.

Le Parc possède un patrimoine culturel riche et diversifié qu’il a contribué depuis sa création à recenser, préserver et valoriser : patrimoine bâti et jardins d’exception, lieux ouverts au public mais aussi propices au développement d’une vie culturelle. Culture et Education sont des facteurs d’intégration, de partage et de connaissance permettant de conserver ou de créer du lien social. Ils contribuent à la vitalité du Vexin français. Le territoire et ses patrimoines sont des supports de médiation tant pour le grand public que pour les scolaires. Il permet aussi le développement d’un tourisme de qualité en proposant des produits à la fois unique en leur genre et en lien avec l’identité Vexin français.

 

La plupart des espaces naturels remarquables ne peuvent être visités que dans le cadre de visites de groupes accompagnés. Ces sorties grand public sont recensées dans le Carnet de rendez-vous du Parc ou dans les publications du Conseil départemental du Val d’Oise (pour les Espaces naturels sensibles départementaux) ou de l’Agence des Espaces verts d’Ile-de-France (pour les sites régionaux). D’autres, traversés ou bordés par des chemins de randonnées se visitent librement mais restent fragiles. En toutes circonstances, respectez la nature !

Rencontre avec les saveurs locales

Les vergers d’Ableiges

Une quarantaine d’agriculteurs s’attache à faire découvrir leurs produits en vente directe sur leur exploitation.

Pommes, jus de fruits, légumes, viande, cidre, huile de colza ou de tournesol, bière, escargots, miel, lentilles sont au menu de la table vexinoise. Témoin de leur attachement au territoire et au caractère artisanal de leur production, la Marque "Valeurs Parc" a été attribuée à sept de ces productions "made in Vexin".

Favoriser les circuits courts en rapprochant les lieux de production et de consommation est un enjeu majeur pour le Parc. En consommant localement, vous participez à des actions d’intérêt général et au maintien de l’agriculture et du terroir.

Six fermes proposent également aux groupes scolaires de découvrir le métier d’agriculteur, le mode de fonctionnement d’une exploitation agricole.

 

Profitant de la qualité exceptionnelle du bâti, l’offre en matière d’hébergements ruraux chez l’habitant se développe. Le Vexin français compte aujourd’hui une cinquantaine de gîtes et chambres d’hôtes. Pour les groupes, des gîtes de plus grande capacité avec chambres et dortoirs sont disponibles, de même que quelques campings et hôtels.

Véritables ambassadeurs du territoire, les propriétaires de 6 gîtes et de 3 chambres d’hôtes se sont vus attribuer la Marque "Valeurs Parc naturel régional" pour leur prestation d’hébergement touristique. De même, 4 restaurants engagés dans une gestion environnementale de leur entreprise et l’utilisation de produits locaux en sont bénéficiaires.

 

De nombreuses actions de valorisation des patrimoines sont portées par le Parc depuis sa création : chaussée Jules César, site archéologique de Genainville, mobilier d’interprétation des églises, sentiers du patrimoine...

Le Parc possède un patrimoine culturel riche et diversifié qu’il a contribué depuis sa création à recenser, préserver et valoriser : patrimoine bâti et jardins d’exception, lieux ouverts au public mais aussi propices au développement d’une vie culturelle. Culture et Education sont des facteurs d’intégration, de partage et de connaissance permettant de conserver ou de créer du lien social. Ils contribuent à la vitalité du Vexin français. Le territoire et ses patrimoines sont des supports de médiation tant pour le grand public que pour les scolaires. Il permet aussi le développement d’un tourisme de qualité en proposant des produits à la fois unique en leur genre et en lien avec l’identité Vexin français.

 

Les principes de la gestion différenciée

Ce mode de gestion permet d’assurer un équilibre entre :

- l’amélioration du cadre de vie ;

- la gestion durable des ressources naturelles ;

- la restauration de la biodiversité ;

- la diversité des paysages ;

- la sensibilité des habitants à l’environnement ;

- l’optimisation des moyens humains et techniques.

 

Le principe est d’adapter l’entretien selon l’usage et les intérêts écologiques et paysagers et d’élaborer dans les communes des plans de gestion avec différents modes d’intervention : réaménagement d’une zone humide, prairie fleurie, haie bocagère...

 

Les buttes d’Arthies

Les bois et forêts couvrent 15% de la superficie du territoire, soit plus de 10 000 hectares. Les plus vastes étendues boisées sont situées sur les buttes d’Arthies, de Rosne et de Marines.

Falaise de Haute-Isle

Les pelouses calcaires occupent les versants des vallées qui entaillent le plateau du Vexin français. Ces milieux comprennent des pelouses rases dites pelouses calcicoles, des prairies au couvert végétal plus haut et plus dense et des friches qui résultent de l’abandon des pratiques agro-pastorales.

Les buttes d’Arthies

Le Vexin français se présente comme un vaste plateau calcaire, dominant de 100 m environ les régions environnantes. Les rebords du plateau sont constitués par les versants des grandes vallées : la Seine au sud, l’Oise à l’est, l’Epte à l’Ouest et la Troësne et l’Esches au nord. Le plateau est entaillé de vallées (Aubette de Magny, Aubette de Meulan, Montcient, Viosne, Sausseron) aux profils contrastés : les unes comme la Viosne sont longues, étroites et jalonnées de vallons quand d’autres, comme l’Aubette de Magny, s’épanouissent en véritables plaines alluviales. Les buttes d’Arthies, de Rosne et de Marines, alignées en trois groupes, dressent leur silhouette boisée au dessus du plateau. Ayant conservé leur chapeau de sable et de meulière, elles présentent encore un aspect semi-sauvage.

 

 

La France compte 51 Parcs naturels régionaux réunis et représentés par une Fédération.


Les 51 Parcs naturels régionaux représentent :

- 4 386 communes ;

- 24 Régions et 74 départements ;

- 3,98 millions d’habitants ;

- près de 15% du territoire (hors DOM).

 

> Consultez la brochure de présentation des 51 PNR de France.

 

Vous trouverez ci-dessous la liste des liens vers les sites internet de la Fédération et des 51 Parcs, classés par ordre alphabétique.

 

 

Bière & cidre

Ferme-Brasserie du Vexin - Théméricourt

Ferme des Hagues - Arthies

Lefevre Cidre - Berville

Les Guides proposent des produits touristiques valorisant les patrimoines naturels et culturels du territoire du Parc. Leurs prestations sont adaptées en fonction des besoins à tout type de public.

 

Cliquez sur le nom du guide pour accéder à sa fiche détaillée.

Le tourisme durable, levier du développement économique local.

Le Parc accompagne les professionnels dans l’émergence de l’offre touristique. Il assiste les collectivités dans leurs projets de développement touristique. Il propose aux porteurs de projets un accueil adapté, une aide technique dans le montage des dossiers et une sensibilisation aux enjeux environnementaux. Face au manque criant d’hébergement, des efforts sont notamment portés sur le développement des formules d’hébergements ruraux comme les gîtes et chambres d’hôtes.

 

Pour ce faire, le Parc a créé en 2007 Cap Tourisme, un service spécifiquement en charge de l’organisation du tourisme à l’échelle de son territoire.

 

Le Parc renforce et développe les partenariats, la mise en réseau des acteurs (éductours, rencontres, formations…) et assure la promotion du territoire notamment auprès des professionnels du tourisme régional pour toucher le public francilien.

 

L’organisation et la structuration du tourisme doivent aboutir à identifier et installer le Vexin français comme destination touristique et de loisirs à part entière en Ile-de-France.

Alors, agissez pour l’environnement en respectant ces quelques conseils !

 

• Respectez la nature, ne jetez rien au sol, surtout pas un mégot de cigarette, ramenez vos déchets.

• Soyez curieux mais restez discret, vos observations n’en seront que plus nombreuses.

• De nombreuses espèces végétales sont protégées et fragiles, leur cueillette est interdite. Apprenez à les reconnaître !

• L’abondance d’une espèce végétale à un endroit ne signifie pas qu’elle ne soit pas rare et protégée sur l’ensemble de la région.

• Pour garder les souvenirs de votre randonnée, rien de tel qu’un appareil photo.

• Restez sur les chemins pour ne pas écraser la flore ni déranger la faune et évitez la création de nouvelles pistes…

• Respectez les propriétés privées, n’abîmez pas les cultures.

• Soyez tolérant et courtois avec les autres randonneurs et usagers de la nature.

• En période de chasse, respectez les panneaux et les consignes des chasseurs.

• Si vous êtes accompagné d’un animal de compagnie, ne le laissez pas divaguer pour ne pas gêner la faune sauvage et les animaux en pâture.

Sur le GR 2

Le Parc naturel régional du Vexin français est un territoire privilégié en Ile-de-France pour la pratique de la randonnée. Il compte :

- 66 itinéraires de Promenade et de Randonnée (PR) soit 860 km,
- 3 sentiers de Grande Randonnée (GR1, GR2 et GR11) soit 150 km,
- 2 sentiers de Grande Randonnée de Pays (GRP de la Vallée de l’Epte et GRP de la Ceinture verte) soit 30 km.


Le Parc a installé dans une vingtaine de communes du mobilier d’information au point de départ des itinéraires de randonnée.

Un plan départemental des itinéraires équestres

Le comité départemental d’équitation du Val d’Oise (CDEVO95) a réalisé un plan départemental des itinéraires équestres consultable ici.

 

Le Vexin français, allez-y en Baladobus !

Au départ des gares RER de Cergy et de Pontoise (en correspondance avec les lignes A et C du RER), le Baladobus est un mode de transport économique pour partir à la découverte du Vexin français : une idée de sortie pour les franciliens ne disposant pas de voiture mais aussi une alternative intéressante pour ceux qui ne souhaitent pas utiliser leur véhicule personnel.

>> pour développer l’agriculture dans le respect de l’environnement :

- Aide au soutien et au développement de l’élevage ;

- Aide à la prise en compte de l’environnement dans les exploitations agricoles ;

- Aide à la diversification de l’activité agricole ;

- Aide aux équipements pédagogiques pour l’accueil.

 

>> pour les espaces boisés :

- Aide au regroupement foncier des parcelles forestières ;

- Aide pour les travaux de valorisation sylvicole.

 

La politique culturelle du Parc vise à favoriser l’accès à la culture pour tous, l’émergence des initiatives locales, le développement de pratiques culturelles collectives. Génératrice de lien social, elle renforcera l’identité culturelle du territoire en soutenant la création et les projets innovants.

La commission Culture du Parc définit chaque année les thèmes des appels à projets culturels. Elle sélectionne également les projets qui peuvent bénéficier d’un soutien du Parc.

 

Vous portez un projet de création d’activité, d’entreprise et vous souhaitez vous implanter sur le Parc, le service développement économique est à votre disposition pour vous apporter une réponse adaptée.

 

Outre les missions de gestion qu’il assure, il a mis en place des mécanismes d’aides aux collectivités pour le maintien de la biodiversité, concernant notamment :

- l’acquisition de terrains en milieux naturels sensibles et la réalisation de diagnostic et de plan de gestion ;

- les travaux de restauration écologique et/ou de valorisation pédagogique ;

- le diagnostic, la restauration et la plantation de haies, bosquets, plantations d’alignement, arbres isolés ;

- le diagnostic, la restauration et la plantation de vergers ;

- la restauration écologique des mares, rus et ruisseaux ;

- la résorption des petits dépôts sauvage.

 

Pour la prise en compte du patrimoine naturel

Lézard vert

 

Au travers d’un inventaire et d’une cartographie exhaustive des milieux présents sur les communes, les atlas peuvent prétendre remplir 3 objectifs :

 

- porter le patrimoine naturel à la connaissance des élus afin qu’ils puissent le prendre en compte dans les projets d’aménagement, mettre en place des mesures de protection sur les milieux les plus intéressants (classement au plan local d’urbanisme, politique de maitrise foncière des Espaces Naturels Sensibles des Conseils départementaux...). L’atlas est donc un outil d’aide à la décision pour les élus mais également pour tous les acteurs du territoire menant des actions susceptibles d’influer sur le milieu naturel.

 

- permettre de mieux appréhender le fonctionnement des différentes trames écologiques (trame prairiale, pelouses sèches, landes...) et les connexions biologiques qui existent ou manquent dans ce réseau de milieux naturels, à l’échelle locale mais également à l’échelle régionale.

 

- disposer d’un état initial indispensable pour évaluer l’évolution à long terme, favorable ou défavorable, de la biodiversité sur le territoire du Parc.

 

La réalisation d’atlas communaux du patrimoine naturel s’inscrit en complément des chartes paysagères, où les aspects milieux naturels ne sont que succinctement évoqués.

Introduction à ce voyage, le musée du Vexin français à Théméricourt en évoque l’histoire, la géographie, les paysages, l’architecture et les activités humaines.

La vocation agricole du territoire est illustrée au musée de la Moisson à Sagy autour d’une remarquable collection de machines et d’outillage agricoles.

Le moulin de la Naze (maison de la meunerie) à Valmondois retrace la vie quotidienne des meuniers de la vallée du Sausseron.

La maison du Pain à Commeny présente le savoir-faire du boulanger et la fabrication du pain au fil des siècles dans l’ancien grenier à farine de la boulangerie du village.

La maison des arts et métiers de la vigne à Marines fait revivre le passé viticole de la région, mettant en valeur outils, savoir-faire, traditions et métiers en relation avec le travail du vigneron.

Cliquez sur le nom du site pour voir la fiche détaillée.

Cliquez sur les liens pour accéder aux fiches détaillées.

Cliquez sur les liens pour accéder aux fiches détaillées.

Cliquez sur les liens pour accéder aux fiches détaillées.


Créé en mai 1995, le Parc naturel régional du Vexin français est géré par un Syndicat Mixte qui regroupe la Région Ile-de-France, les Départements du Val d’Oise et des Yvelines, les 99 communes et 9 communautés de communes adhérentes. Le Parc est un outil de gestion et d’aménagement au service d’un territoire et de ses habitants. Il met en œuvre un projet de développement harmonieux et équilibré, basé sur la préservation de ses patrimoines naturels, culturels et bâtis.

 

Une nouvelle stratégie de développement touristique vient d’être adoptée par le Parc naturel régional du Vexin français pour la période 2012-2016. Elle a permis de formaliser le renouvellement de son adhésion à la charte européenne pour les 5 prochaines années.

Des produits et services portés par trois valeurs essentielles :

 

- L’attachement au territoire : les producteurs et prestataires concernés contribuent au développement économique du territoire et s’attachent à faire découvrir le Parc à travers des produits et prestations qui valorisent les ressources et le patrimoine local.

 

- Une forte dimension humaine : le savoir faire, le rôle et la maîtrise de l’homme sont primordiaux das le processus de fabrication ; les professionnels marqués font partager leur passion et sensibilisent le public à leurs méthodes de production.

 

- Le respect de l’environnement : les bénéficiaires de la marque s’attachent à préserver les milieux naturels, la faune, la flore et s’impliquent dans le maintien de la qualité des paysages. Ils intègrent la prise en compte de l’environnement et la maîtrise de l’énergie dans la gestion de leur structure.

 

Le Vexin français protégé au titre de la loi de 1930

Sites inscrits et classés

La quasi-totalité du territoire du Parc étant inscrite à l’inventaire des sites depuis 1975, les projets de constructions individuelles sont soumis à l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France, après le dépôt d’un permis de construire en mairie. Les projets de constructions groupées passent quant à eux devant une Commission Départementale de la Nature, des Sites et des Paysages, au sein de laquelle le Parc est représenté. Le Parc a mis en place un groupe "Urbanisme et Avis du Parc" composé d’élus et de techniciens pour préparer les avis émis -entre autres- au sein de cette commission.

 

Voir aussi le FAQ.

 

Le Vexin français souffre d’une forte tendance au vieillissement de sa population. La pression foncière et immobilière rend par ailleurs les biens immobiliers de plus en plus chers et difficilement accessibles à certains populations fragiles (jeunes quittant le foyer parental, personnes âgées souhaitant changer de logement mais en restant dans leur commune). Devant l’insuffisance de l’offre de logements accessibles à ces personnes, les communes se sont engagées à favoriser la création de logements locatifs ou en accession sociale à la propriété. Elles s’efforcent de diversifier les tailles et les gammes de logements pour un meilleur équilibre social.

 

Ferme de Méré

Le patrimoine bâti du Vexin français est aussi une composante essentielle de ses paysages. Depuis sa création, le Parc a fait de la connaissance, de la préservation, de la restauration et de la mise en valeur de ce patrimoine un axe majeur de son action. Afin de mieux connaître et protéger le patrimoine bâti de son territoire, le Parc a réalisé avec l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région Ile-de-France (l’IAU-IDF) et les Départements un inventaire qui recense plus de 2900 éléments patrimoniaux : sites archéologiques, patrimoine rural, murs et façades, lavoirs, bâti agricole…

Il s’agit d’un ensemble de mesures visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, participant ainsi à l’effort collectif de lutte contre le changement climatique. L’amélioration de l’efficacité énergétique du bâti a été identifié comme étant la première source possible d’économies d’énergies et de réduction des consommations. Cela passe par un effort important en isolation des habitations existantes qui sont les plus énergivores. Pour cela le Parc propose aux particuliers des aides au diagnostic et à l’amélioration énergétique. Les constructions neuves étant soumises à une réglementation existante de plus en plus exigeante, l’intervention du Parc vise à soutenir des opérations particulièrement innovantes en termes de qualité environnementale (utilisation de matériaux écologiques) et de performance énergétique (bâtiments basse consommation "BBC" et même "passifs"), aussi bien pour les particuliers, les communes ou les entreprises.

Cliquez sur le nom du restaurant pour accéder à la fiche détaillée.

Le guide pratique du patrimoine bâti édité par le  Parc vous accompagne à la découverte de votre patrimoine. Il ouvre à une lecture et une compréhension des techniques de construction mises en oeuvre dans le Vexin français.

(c) Conseil départemental - Adf-photo.com

Programme de sorties 2017

 

Dimanche 4 juin : Fête des mares - Face à face avec le dytique bordé (3 km)

Dimanche 18 juin : Découverte des oiseaux (4 km)

 

 

>>> Réservations sur le site sortiesnature.valdoise.fr

 

Le Parc, mode d’emploi

 

L’organisme de gestion du Parc est un Syndicat mixte composé des collectivités signataires de la Charte (Région Ile-de-France, départements du Val d’Oise et des Yvelines, communes, communautés de communes, villes-portes) auxquelles sont associés les partenaires consultés lors de son élaboration et sa mise en oeuvre.

Il s’appuie sur un Comité syndical et différentes instances délibérative (Bureau syndical) ou consultatives (commissions thématiques).

 

 

 

Les savoir-faire artisanaux constituent un patrimoine culturel, social et un potentiel économique non négligeable. De nombreux professionnels des métiers d’art se sont installés sur le territoire du Parc : tapissiers, céramistes, facteurs d’instruments anciens ou ébénistes y exercent leur activité en toute sérénité. Depuis plusieurs années, le Parc a mis en œuvre des opérations de valorisation des métiers d’art locales et régionales avec l’édition d’un guide des métiers d’art, l’organisation d’expositions ou de salons. Il s’oriente aujourd’hui vers une démarche de développement local en affirmant son territoire comme territoire d’accueil privilégié pour les artisans d’art.

Toutes les candidatures sont à adresser par courrier à l’attention de M. Marc Giroud, Président du Parc :

 

Parc naturel régional du Vexin français

Maison du Parc

95450 Théméricourt

 

Animations en lien avec l’exposition "Nuit"

Exposition présentée du 21 janvier au 2 juillet 2017 au musée du Vexin français à Théméricourt.

Le soleil se couche et la nuit fait son apparition. À travers cette exposition, petits et grands pourront découvrir ce monde un peu méconnu de l’être humain, parfois un peu effrayant, mais tellement passionnant.

 

Mercredi 25 janvier : Visite accompagnée de l’exposition (visite jeune public)

Mercredi 8 février : Les mammifères de la nuit (atelier jeune public)

Mercredi 15 février : Le ciel nocturne (atelier jeune public)

Mercredi 29 mars : Les oiseaux de la nuit (atelier jeune public)

Mercredi 5 avril : Les petites bêtes de la nuit (atelier jeune public)

Mercredi 12 avril : Contes et légendes de la nuit (atelier jeune public)

Dimanche 23 avril : Visite guidée de l’exposition "Nuit" (public adultes)

Samedi 29 avril : Conférence et sortie nocturne - Découverte des chauves-souris (public adulte)

Mercredi 31 mai : Espèces fantastiques de la nuit (atelier jeune public)

Samedi 17 juin : Conférence : Impact de la pollution nocturne sur la faune (public adulte)

Mercredi 28 juin : Visite accompagnée de l’exposition (visite jeune public)

 

Il s’agit de renforcer l’action dans les domaines de :

 

 

Alors, agissez pour l’environnement en respectant ces quelques conseils !

 

• Respectez la nature, ne jetez rien au sol, surtout pas un mégot de cigarette, ramenez vos déchets.

• Soyez curieux mais restez discret, vos observations n’en seront que plus nombreuses.

• De nombreuses espèces végétales sont protégées et fragiles, leur cueillette est interdite. Apprenez à les reconnaître !

• L’abondance d’une espèce végétale à un endroit ne signifie pas qu’elle ne soit pas rare et protégée sur l’ensemble de la région.

• Pour garder les souvenirs de votre randonnée, rien de tel qu’un appareil photo.

• Restez sur les chemins pour ne pas écraser la flore ni déranger la faune et évitez la création de nouvelles pistes…

• Respectez les propriétés privées, n’abîmez pas les cultures.

• Soyez tolérant et courtois avec les autres randonneurs et usagers de la nature.

• En période de chasse, respectez les panneaux et les consignes des chasseurs.

• Si vous êtes accompagné d’un animal de compagnie, ne le laissez pas divaguer pour ne pas gêner la faune sauvage et les animaux en pâture.

Vous avez un projet d’implantation d’entreprise dans le Vexin français ? Vous souhaitez améliorer la prise en compte de l’environnement dans votre entreprise ? Vous souhaitez connaître les aides en matière de développement économique et agricole mises en place par le Parc ? Vous avez un projet de création d’une activité touristique ? Le Parc vous accompagne dans vos différents projets !

 

Programme de sorties 2017

 

Mercredi 29 mars : Découverte des plantes sauvages (2 km)

Jeudi 27 avril : Découverte des 5 sens (2 km)

Vendredi 12 mai : Découverte nocturne des insectes

Dimanche 15 octobre : Cueillettes, recettes et dinette (5 km)

Dimanche 22 octobre : Ces plantes que l’on tresse (3 km)

 

 

>>> Réservations sur le site sortiesnature.valdoise.fr

 


Programme de sorties 2017

 

Vendredi 24 mars : Photographier le paysage en fin de journée

Samedi 22 avril : La vie secrète de l’étang (4 km)

Samedi 29 avril : D’un ENS à l’autre (20 km) : de Vallière au bois de Morval

Dimanche 2 juillet : Petite faune de l’eau et de la prairie (3 km)

 

>>> Réservations sur le site sortiesnature.valdoise.fr


Les buttes d’Arthies

Les bois et forêts couvrent 15% de la superficie du territoire, soit plus de 10 000 hectares. Les plus vastes étendues boisées sont situées sur les buttes d’Arthies, de Rosne et de Marines.

L’intérêt patrimonial du Vexin français réside à la fois dans la diversité des habitats naturels (milieux humides de fond de vallée, réseau de sources et résurgences, prairies et vergers, coteaux calcaires, buttes boisées), et la présence d’un grand site d’intérêt national (coteaux et boucles de la Seine) et d’espèces végétales protégées et/ou en limite d’aire de répartition. Certaines espèces de faune sont plus emblématiques et bénéficient de programmes d’actions particuliers comme la Chouette chevêche et l’Oedicnème criard pour les oiseaux, les chauves-souris pour les mammifères.

 

Suivi de projet

 

>> Pascal BARRIOT, chargé de mission Promotion touristique & Internet

>> Valérie ROGEZ-BOUBOUNELLE, chargée de mission Communication

sous la direction d’Agnès LANTHIER, Directeur du Parc.

 

Comité de pilotage "Site Internet" :

 

>> Bruno CAFFIN, Vice-Président du Parc chargé de la Communication, de l’administration générale et des finances.

>> Ghislaine LAPCHIN-DE-POULPIQUET, Présidente de la commission Communication et promotion du territoire.

>> Françoise BOUDEAU, membre de la commission Communication et promotion du territoire.

 

 

La nature est pour Gaëlle une source sans cesse renouvelée d’émerveillement et de dépaysement qu’elle aime partager. Elle vous aide à voir toutes les petites choses à côté desquelles on passe habituellement sans y prêter attention. Et côté spécialités, à noter les rallyes en familles à la découverte du patrimoine, les ateliers culinaires aux plantes sauvages et les observations nocturnes aux jumelles infrarouge.

Des buttes boisées en passant par les plateaux céréaliers jusqu’au creux des vallées humides, le nord-ouest du Vexin "François" offre un patrimoine naturel et culturel remarquable. Souvent méconnus et pourtant si proche de l’agglomération parisienne, ces paysages changent en fonction des heures et des saisons. Manuel Bénier vous propose de les découvrir dans une ambiance détendue où la quiétude de ce cadre champêtre n’est troublée que par le chant des oiseaux, le bruissement des feuilles sous la brise. Ces espaces naturels façonnés par l’homme depuis des millénaires révèlent des trésors cachés qu’il souhaite vous faire partager, où plaisir rime avec enrichissement personnel.

Entre l’Oise, les Buttes de Rosne et le massif forestier de la tour du Lay, le nord-est du Vexin français garde des traces plusieurs fois millénaires de l’occupation humaine. Sous les terres à blé du plateau, la présence de l’eau a longtemps permis une intense activité meunière. Puis, avec le chemin de fer sont arrivés, séduits par les paysages, les peintres, les artistes, les écrivains. Des villages naguère inconnus comme Valmondois, Auvers, Nesles-la-Vallée sont devenus à la fin du XIXe siècle des oasis prospères recherchées des parisiens. La voie du petit train qui remontait alors la vallée du Sausseron a été restituée depuis longtemps à la nature et aux randonneurs. Sont restés les forêts, les marais, les vieux villages pittoresques, les coteaux ouverts et les vallons secrets que Michel Saintoul vous emmènera découvrir.

 

Randonnées encadrées et excursions à vélo pour familles, associations, comités d’entreprises, sorties scolaires et centres de loisirs.

 

Location de vélos sur réservation préalable à la journée ou à la demi-journée (au départ de la Bergerie de Villarceaux).

 

Saison 2017 : ouverture du domaine le 1er avril

 

Du 1er avril au 25 septembre : parcours artistique "le miroir des vanités"

Samedi 1er et dimanche 2 avril : Journées européennes des métiers d’art

Dimanche 16 avril : Grand rallye des Juniors

Dimanche 30 avril : Concert du Quatuor Cadenza

Dimanche 14 mai : Salon européen de l’ours et de la poupée de collection

Samedis 20 et 27 mai : Initiation à l’apiculture

Samedi 3 et dimanche 4 juin :  Rendez-vous aux jardins - le temps des jardins

Samedi 10 et dimanche 11 juin : Initiation à l’apiculture

Vendredi 14 juillet : Concert "Le clavecin patriotique"

Dimanche 23 juillet : Alice au pays des merveilles

Samedis 19 et 26 août : Initiation à l’apiculture

Samedi 16 et dimanche 17 septembre : Journées du Patrimoine et du marché gourmand d’île de France

Samedi 7 et dimanche 8 octobre : 4e Fête des Plantes "Jardin d’automne, jardins d’hiver"

Dimanche 23 juillet : Balade dans la forêt enchantée

Samedi 16 et dimanche 17 décembre : Féerie de Noël

 

(c) Isabelle Dansin

Le patrimoine du Vexin français n’est pas uniquement des bâtiments et des espaces naturels remarquables : ce sont aussi les femmes et les hommes qui vivent sur le territoire. C’est pourquoi le Parc a soutenu un projet intitulé "Archéologie de la mémoire", dont le but est d’amener les Vexinois à raconter leur Vexin, à se raconter.

 

Tout a commencé en 2010 à Auvers-sur-Oise, où la compagnie Engrenage Théâtre, installée dans la commune, a mené un travail de collecte des souvenirs des anciens : une trentaine d’interviews a été réalisée, donnant lieu à un "docu-fiction théâtral" intitulé "Comme le jour demeure..." mettant en scène 3 personnages fictifs mais représentatifs d’un lieu et d’une époque : comment vivait-on à Auvers-sur-Oise dans les premières décennies du XXe siècle ?

 

Le musée est géré par une association qui a pour but la restauration des ex-chemins de fer départementaux qui ont sillonné la France jusqu’à la fin des années 1960.

Un groupe de passionnés décide en 1976 de créer en région parisienne un musée et de mettre en valeur ce matériel ferroviaire typique. Après avoir récupéré deux locomotives des anciens tramways de la Sarthe, ils investissent l’ancien dépôt ferroviaire de la ligne à voie métrique de Valmondois-Marines (95) fermée en 1949. Commence alors, le nettoyage du site, le terrassement, la repose des voies et la récupération d’une importante collection de matériel roulant ; la plus importante en France à ce jour. En 1983, pour la première fois en France et à l’initiative du Musée, une des locomotives à vapeur à l’origine de la création de l’association, est classée Monument Historique au Patrimoine Industriel.

Le MTVS est un site vivant, il assure à la belle saison des circulations de Trains Historiques. Une galerie d’exposition retrace la vie des chemins de fer départementaux et des expositions thématiques viennent parfaire la curiosité du visiteur.

 

> Classement : meublé 3*** par arrêté préfectoral et 2 épis par Gîtes de France

 

> Tout confort électroménager. Draps et linge de toilette fournis.

 

> Capacité : 2/3 personnes - 37 m².

 

 

Ferme de Méré

Le patrimoine bâti du Vexin français est aussi une composante essentielle de ses paysages. Depuis sa création, le Parc a fait de la connaissance, de la préservation, de la restauration et de la mise en valeur de ce patrimoine un axe majeur de son action. Afin de mieux connaître et protéger le patrimoine bâti de son territoire, le Parc a réalisé avec l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région Ile-de-France (l’IAU-IDF) et les Départements un inventaire qui recense plus de 2900 éléments patrimoniaux : sites archéologiques, patrimoine rural, murs et façades, lavoirs, bâti agricole…

La reprise d’entreprises s’avère un projet certes plus coûteux mais plus sûr qu’une création pure. Elle offre plusieurs avantages avec la mobilisation immédiate du savoir faire des salariés, la disponibilité des locaux et du matériel.

 

Les Lattis

 

En entrant dans ce gîte, vous allez découvrir des éléments plusieurs fois centenaires comme le bel escalier en pierre, le plafond en lattis de chêne et les murs en moellons. Et cependant, il est tellement cosy et chaleureux, qu’on s’y sent comme chez soi. Du salon, une grand baie vitrée vous permet de surveiller les enfants dans la cour. Et pour une séance  "chaise longue", vous préfèrerez peut-être un coin de pelouse dans le jardin ! Plusieurs itinéraires permettent, à partir du gîte, de découvrir les villages et la campagne du Vexin.

 

Barbara Billoud vit dans une belle demeure à Auvers-sur-Oise où elle a installé son atelier. Maîtrisant les techniques du raku, de la porcelaine et de la céramique sigillée, elle crée ses pièces avec le souci constant de l’esthétisme en jouant avec les couleurs et le design. Elle réalise ainsi de charmants vases, bols, coupes, pots et bougeoirs.

 

Barbara Billoud est lauréate "Jeune talent" au Carrousel des métiers d’art et de création au Carrousel du Louvre (2012).

 

Formation : En Italie : 2007-2008 - stages auprès de Marie Stella Perrin (Raku et émaux) et Georgio Presta (tour) – Varese ; 2008 - stage auprès de Marcello Pucci (terres sigillées) - Urbania en France ; 2009 - stages chez Maryline Vince (tour et porcelaine). 2010 - formation professionnelle à l’école chemins de terre (tournage) – Paris pendant 6 mois chez Thierry Fouquet ; 2010 formation chez Christine Brückner (émaux et décor) – Paris ; 2011 : stage chez Camille Virot, Banon (Raku rouge, Raku noir) ; 2011 stage chez Nathalie Domingo (porcelaine) – Sèvres

Sa découverte avec la terre s’est faite en Australie, à l’école des Beaux-Arts de Sydney où elle a suivi des cours de céramique pendant 6 ans. Depuis, Nadja La Ganza a installé son atelier au détour d’une sente dans le joli village de Chérence. Sa technique du Raku (cuisson à basse température avec enfumage) lui permet de donner libre cours à sa créativité. Elle donne ainsi à ses créations, plats, vases… une expression picturale intense et colorée. Artiste pluridisciplinaire, elle maîtrise tout autant l’art de la photographie.

Après avoir étudié l’histoire de l’Art à l’Ecole du Louvre et à la Sorbonne, Catherine Lascroux s’est spécialisée dans la peinture italienne du XVIIe siècle (les caravagesques) et a acquis les techniques de conservation des peintures (support bois, toile, papier). L’exercice de son activité débute en Avignon (1970) et continue à l’Institut d’Art et de Conservation chez S. BRANS où en parallèle à la restauration de tableaux, elle participe aux travaux d’un département scientifique (radiographie et analyse de pigments). De la recherche sur l’identité et les caractéristiques de l’œuvre d’Art à la restauration proprement dite, Catherine Lascroux apporte toute sa passion et son son savoir-faire. Elle a ainsi acquis la confiance des Monuments Historiques qui la sollicitent, pour restaurer des œuvres.

Arnaud Pereira a installé son atelier dans une bove taillée dans la falaise crayeuse qui longe la Seine à la sortie de La Roche-Guyon. Ce local à la fois vaste et spectaculaire lui permet de développer son activité dans le domaine de la restauration, de la création, de répondre à des commandes publiques ou de travailler auprès des particuliers.

 

Références : Paris (Préfecture de Police, écoles, églises St Joseph, Piscine Molitor, immeubles Haussmanniens...), Versailles (Fontaine à parfums du Jardin des Senteurs), Barbizon (Parcours des Peintres), Monuments Historiques, fontaines publiques (Fontaine de la Baleine), commandes privées, mosaïques de marbres, d’émaux de Venise, de pâtes de verre.

Formation : Métiers d’Arts et Beaux Arts de Paris Olivier de Serres, Ecole Estienne 20 années d’expérience avec décorateurs, architectes, autres artistes, pour commandes privées, publiques, créations, restaurations, expositions.

 

Installée depuis 1979, Claire Soubeyran fabrique des flûtes traversières d’après des instruments originaux d’époques baroque, classique et romantique. Sa production s’étend des traverso à trois corps du début de la période baroque jusqu’aux premières flûtes à système Boehm en bois à perce conique des années 1838. Deux de ses modèles ont été choisis par la firme allemande Moeck qui les diffuse sous une forme adaptée. Spécialiste reconnue pour la restauration des instruments à vent en bois, elle travaille pour les collectionneurs privés aussi bien que pour les musées (musée de la Musique à Paris, Smithsonian Institution à Washington, Metropolitan Museumm à New York). Facteur de solistes de renommée internationale, ses flûtes sont utilisées dans de nombreux concerts et productions discographiques (Les talents lyriques, L’orchestre des Champs-Elysées, Les musiciens du Louvre, Les Arts Florissants, concerto Köln, Stradivaria, etc...). Claire Soubeyran aime travailler en étroite collaboration avec les Flûtistes et améliore constamment la qualité de ses flûtes pour mieux répondre à leur demande.

Sophie-Mathilde Tauss a une personnalité qui sort de l’ordinaire : c’est une créatrice qui s’exprime à travers une œuvre impressionnante, mais c’est aussi une personne débordante d’énergie et d’activités, toujours porteuse de projets ambitieux. Elle a trouvé sa vocation pour la sculpture en juillet 1980, alors qu’elle visitait un atelier de potier dans l’île de Siphnos, en Grèce. Répondant à une impulsion, elle s’est emparée d’une boule de terre qu’elle s’est mise à modeler pour en faire le corps d’Aphrodite. Depuis, elle ne s’est plus arrêtée de sculpter. Certains de ses personnages émergent de la gangue dans laquelle ils étaient engloutis avec cette puissance irrésistible qui évoque Rodin. C’est une grande dame qui poursuit la quête permanente d’un équilibre harmonieux entre le corps et l’esprit.

"Ma recherche artistique, écrit-elle, m’a menée du théâtre à la sculpture que j’exerce conjointement avec un travail de médecin psychiatre et psychanalyste. Mais tout cela va dans le même sens".

Les mosaïques de Sandrina Van Geel se distinguent par leurs couleurs, toujours vives et chatoyantes mais aussi par le mélange des matériaux qu’elle marie à la perfection : pâtes de verre, émaux, verre cathédrale, millefiori, miroirs iridescents, grès cérame aux tons naturels, débris de vaisselle ancienne, pierres... illuminent ainsi ses créations.

 

Forte d’un savoir-faire acquis depuis plus de dix ans, Sandrina Van Geel Neumann intervient chaque année en milieu scolaire, avec des adultes, des adolescents, des personnes âgées, ou dans le milieu médico-social pour la réalisation de fresques collectives. Elle anime également des cours de mosaïque pour adultes à Vaux sur Seine.

 

Elle participe régulièrement à des expositions ou évènements métiers d’art : Journées des métiers d’art, Carrousel des métiers d’art et de création à Paris… Au salon des artistes indépendants normands, qui s’est tenu à Rouen en 2014, elle a remporté le 1er prix départemental de la Seine Maritime en proposant une sculpture réalisée avec du marbre, des pâtes de verre artisanales et de l’or.

 

C’est une bonne surprise que de découvrir dans la rue de l’église à Vétheuil une boutique à l’enseigne de "Création Tissages". Depuis trente-cinq ans, François Vieillard, s’emploie à tisser des fibres textiles précieuses telles que le lin, le chanvre le cachemire ou l’alpaga pour faire des vêtements élégants et originaux. Il réalise aussi ses propres teintures végétales et chimiques. La boutique n’est que la partie visible de l’entreprise, à l’arrière se trouve l’atelier avec son métier à tisser datant de 1950 pouvant traiter jusqu’à 2500 fils. Les clients qui, le dimanche, viennent de Paris pour flâner le long des bords de Seine et profiter de la douceur de vivre sont ainsi devenus des amis fidèles.

Démarche Des marches Dais marche Dé marche...

Jouer avec les antagonismes. Rassembler ce qui ne devrait pas l’être. Explorer le monde de derrière les choses. Donner matière à ressentir, à rêver... Autant de chemins à parcourir pour ces aventures à plusieurs facettes : - celle des installations qui me permettent de plonger dans les univers symboliques à la recherche d’un langage commun : Sphères patinées ou émaillées, grandes vasques ou petites coupelles émaillées, fragments de terres éclatées et colonnes oxydées en sont les éléments principaux, - celle des "objets sculptures" (fatrasies, cages aux Célestes...) qui m’entrainent sur les pistes de la dérision, de l’humour et du rêve à partager... Deux itinéraires qui ne cessent de se croiser et de se mêler... Fratrasies : subtil mélange de règles et de vagabondages sans limites inspirés de l’univers médiéval... Non-sens, rigueur, rêveries saugrenues, subversion... Autant de mots pour guider mes réflexions sur la beauté et la laideur, sur la normalité et sur l’essentiel de l’être... Cages aux Célestes : Et si les Célestes c’était moi, c’était toi, c’était nous... L’enfant qui reste en chacun, Le facétieux qui sommeille en tout être sérieux, Le tendre qui se cache derrière les gros durs, L’esprit vagabond qui se trouve pris au piège de la réalité... La sortie serait-elle là où l’on ne l’attend pas ?

Avant de se spécialiser dans la ferronnerie d’art, David Leroy-Terquem s’est illustré dans le domaine de la céramique par des créations colorées, empreintes de poésie, avec pour thèmes d’inspiration des villes et des mondes imaginaires.

Après le travail de la terre, il s’est tourné avec bonheur vers l’univers du métal. Il crée et réalise avec audace et virtuosité des sculptures, du mobilier sur mesure, des grilles de portes, des rambardes, des bars et des décorations d’intérieur. Vous aurez peut-être la chance de découvrir ses œuvres au détour d’une exposition.

 

Formation : Maquettiste, dessin et technologie industriels, formation de céramiste à l’Atelier du Péruchet.

 

 

 

Graphiste pendant 17 années, Sandrine Wauquier se lance en 2009 dans une nouvelle aventure : un nouveau métier. Ses liens d’enfance avec le travail du cuir, l’ont poussée vers cet artisanat de la maroquinerie. Sandrine a été formée par Anne Gachelin, artisan maroquinier, sellier, vivant à Sainte-Eulalie dans le Larzac. Enseignement de l’amour du cuir, du travail traditionnel du sellier. Vous trouverez dans les créations de Sandrine un peu de tout son parcours : graphisme, composition et amour du travail traditionnel. Les créations de Sandrine sont entièrement cousues à la main, en couture sellier traditionnelle, au fil de lin.

 

Formations / stages : initiations couture sellier

Public : à partir de 14 ans

Les vergers d’Hardeville comptent près de 3000 fruitiers sur 2,5 hectares. Jonagold, Elstar, Chantecler, Melrose, Delcorf… près de 15 variétés de pommes sucrées, douces ou acidulées y sont produites selon une méthode d’agriculture dite "intégrée" en utilisant des moyens naturels pour remplacer les intrants (pesticides). Une partie des fruits est pressée et transformée en jus dans le département de l’Eure.

 

Les pommes bénéficient de la marque "Produit du Parc".

 


Chez les Barrois, l’arboriculture est une tradition familiale. Installés d’abord à Chanteloup-les-Vignes, les parents de Laurent Barrois deviennent propriétaires à Ableiges où ils plantent des arbres fruitiers sur 12 hectares. C’est en 1985 qu’il reprend la gérance de l’exploitation aidé par sa femme, Valérie.

Le verger fournit aujourd’hui pas moins de 28 variétés de pommes et de poires mais également des fruits d’été : fraises, framboises, groseilles, mûres, prunes... Une partie de ces fruits est transformée sur l’exploitation en confitures, gelées artisanales et jus.

Sensibles au respect de l’environnement et des nappes phréatiques, ils appliquent sur leur exploitation les principes d’une lutte dite "intégrée" depuis 1999. Les fruits et jus de fruits des vergers d’Ableiges bénéficient de la marque "Produit du Parc".


La boutique de Véro

 

Vente des produits de l’exploitation : moutardes du Vexin en neuf saveurs (ail et persil, tomate et basilic, nature, à l’ancienne, à la poire, à la noix, au cidre, aux quatre fruits rouges, à l’absinthe) ; lentilles ; farines (de blé Apache, de lentilles et de sarrasin). Vente de produits du terroir.

Lentilles et farine de lentilles bénéficient de la marque "Produit du Parc".

 

Envie d’offrir un cadeau 100% Vexin?

Vanneries et paniers sont en vente, garnis selon votre choix des produits du terroir.

 

 

Il présente de nombreux objets provenant de fouilles réalisées dans le Val d’Oise et notamment 35000 objets (monnaie, poteries, sculptures...) datées du Paléolithique au Moyen Âge. On y trouve la plus grande collection de stèles mérovingiennes en France. 2 salles sont consacrées au site archéologique gallo-romain de Genainville (les Vaux de la Celle).

Les collections sont exposées selon un parcours chronologique de la Préhistoire au Moyen-Age. L’archéologie contemporaine est représentée dans une salle présentant les statues soviétiques découvertes en 2004 à Baillet en France. Ces statues décoraient à l’origine l’entrée du pavillon de l’URSS à l’exposition universelle de Paris en 1937.

 

 

En février, le Jardin de campagne fête les hellébores

 

Les Hellébores sont dans le jardin les messagères du printemps, leur floraison dure plus de deux mois. Les Hellébores orientales sont les cousines colorées des Roses de Noël immaculées. Cette année, elles fleurissent avec un mois d’avance, insensibles au gel et aux frimas. Très rustiques, elles se plaisent en terre calcaire et gardent leurs feuilles tout l’hiver. A fleur simple ou double, elles nous enchantent par la diversité et le raffinement de leurs teintes allant du blanc pur à l’ardoise presque noire en passant par le rose et même l’abricot !

Entrée Libre, tous les samedis de février de 10h à 18h.

 

 


Découvrez ainsi le donjon féodal du XIIe siècle, les écuries du XVIIIe siècle, les premières habitations troglodytiques, le potager des Lumières, les salons d’apparat, les casemates aménagées par Rommel durant la Seconde Guerre Mondiale ! Le donjon est relié à la forteresse située en contrebas par un impressionnant passage secret creusé dans la falaise. La Roche-Guyon est la seule commune d’Ile-de-France agréée par l’association des plus beaux villages de France. Elle s’inscrit dans le site des Coteaux de la Seine, vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux classé en réserve naturelle nationale. Le potager du château a reçu en 2011 le label "Jardin remarquable" et la certification Agriculture biologique pour les légumes qu’il produit.

Audio-vidéo-guide "Sur les pas des peintres à Auvers-sur-Oise"

Le parcours comprend 21 points d’écoute pour découvrir les principaux points d’intérêt du village et les reproductions des tableaux des plus grands peintres qui ont frequenté Auvers : Cézanne, le Douanier Rousseau, Daubigny, Corot et bien sûr Van Gogh.

Infos pratiques : Location à la demi-journée ou à la journée à l’Office de Tourisme. Tarif : 6 €. Durée du parcours : 1h30 pour le centre-village ou 3h pour la totalité du parcours.

Programme de sorties 2017

 

Mercredi 26 juillet : Fleurs, fruits, graines et bouquets

 

Samedi 12 août : Curiosités botaniques entre deux Vexin

 

 

>>> Réservations sur le site sortiesnature.valdoise.fr

 

 

 


Programme des animations 2017

 

Samedi 25 février : Randonnée pédestre (12 km)

Samedi 29 avril : Balade en canoë au pays de l’impressionnisme (9 km)

Samedi 17 juin : Initiation à la géologie

Dimanche 25 juin : Initiation à la prise de vue de paysages (3 km)

Dimanche 25 juin : Découverte en canoë (10 km)

 

> Réservations sur sortiesnature.valdoise.fr

 

 

Le Parc est représenté par un Comité Syndical qui met en application les dispositions de la Charte et décide des financements des différents programmes d’actions. Organe délibérant du Parc, il compte 131 délégués organisés en collèges : Région, départements, communes, communautés de communes, villes-portes.

 

Voir la liste des membres du Comité syndical ci-dessous.

Composition du Bureau syndical

 

 

Le Comité Syndical donne délégation à un Bureau de syndical de 25 membres pour le traitement des dossiers courants et la préparation du budget. Il est organisé en collèges : Région, départements, communes, communautés de communes, villes-portes selon la répartition ci-contre.

 

Voir ci-dessous la liste des membres du Bureau syndical.

Cette rubrique vous permet d’accéder aux rapports, délibérations ou motions prises par le Comité syndical du Parc. Vous y retrouverez également la composition, les convocations et ordres du jour des dernières réunions du Comité ou du Bureau qui le représente.

Cette rubrique contient également les documents officiels faisant référence pour la mise en oeuvre de la politique du Parc.

 

Sept commissions de travail se réunissent pour proposer et définir les actions de mise en œuvre des objectifs de la Charte. Ces structures d’échanges à caractère consultatif participent à la vie du Parc ; elles sont composées le plus souvent de délégués du Comité syndical et de membres associés (chambres consulaires, organismes partenaires, associations locales...).

 

- Agriculture et forêt ;

Aménagement durable et Environnement ;

- Culture et patrimoines ;

- Développement économique et social ;

- Education et vie locale ;

- Tourisme (Conseil d’exploitation) ;

- Urbanisme et Avis du Parc.

 

 

Si le Parc intervient de plus en plus en matière de conseil et dans le cadre de gestion de projets globaux, des dispositifs d’accompagnement financiers spécifiques ont été mis en place pour les communes et communautés de communes et pour les particuliers.

 

Sur les 99 communes que compte le Parc, 91 disposent d’un site Internet.
Vous en trouverez ci-dessous la liste et les liens (classement par ordre alphabétique).

Le Conseil en Energie Partagé, c’est :

- un service qui s’adresse aux communes de moins de 10 000 habitants ;

- un service indépendant proposé par les Espaces Infos Energie (EIE) et développé selon une méthodologie de l’ADEME ;

- un service aisément accessible aux petites communes : l’adhésion représente en moyenne 1,5€/hab/an et est subventionnée par le Parc à hauteur de 70 % (plafonné à 4200€) ;

- un moyen d’adopter une conduite exemplaire en limitant ses émissions de gaz à effet de serre.

 

La navigation sur cette charmante rivière, frontière naturelle et historique entre Ile-de-France et Normandie, vous permettra de passer une journée ou une demi-journée de dépaysement complet.

 

Ces parcours "nature" sont bordés d’arbres et de champs. Vous serpenterez parmi les petits oiseaux, les poules d’eau, les cygnes... Le bonheur ! Munis d’un plan du parcours, vous pourrez faire la descente en toute autonomie. Le retour à la base est assuré par un véhicule-navette.

 

La saison pour les particuliers démarre début avril et se termine fin octobre (tous les jours mêmes fériés). Sur réservation préalable, les groupes à partir de 12 personnes (6 canoës) peuvent réserver tous les jours de l’année.

 

Activités nautiques

CanoEpte - Saint-Clair-sur-Epte

Canoseine - Vétheuil

Val d’Oise Canoë Paris - Parmain

Ces "villes-portes" participent au fonctionnement du Parc via une contribution financière dont le montant est fixé au prorata de leur population. Des conventions définissent les domaines de coopération entre le Parc et ses villes-portes : accueil, développement touristique, économique et social, environnement, traitement des franges urbaines sont autant de problématiques d’évolution commune des territoires.

En 2015, un nouveau programme de MAE, le Projet agroenvironnemental et climatique (PAEC), a été lancé avec pour objectifs :

- le maintien de la biodiversité (renforcement de la trame verte et bleue, préservation des espèces et des milieux remarquables) ;

- la reconquête de la qualité de la ressource en eau (nappes souterraines et captages d’eau potable, milieux aquatiques et humides).

 

Elues référentes

 

Mme Jacqueline Maigret, vice-Présidente du Parc

Mme Chrstine Forge, Présidente du Conseil d’exploitation

 

Elus référents

 

M. Gérard Seimbille, vice-Président du Parc

M. Denys de Magnitot, président de la commission

 

Elus référents

 

M. Jean-Luc Santini, vice-Président du Parc

Mme Ghislaine Senee, Présidente de la commission

 

Elus référents

 

Mme Dominique Herpin-Poulenat, vice-Présidente du Parc

M. Bruno Huisman, Président de la Commission

 

Elus référents

 

Mme Stéphanie Von Euw, vice-Présidente du Parc

Mme Edith Andouvlie, Présidente de la commission

 

Élus référents

 

Mme Ghislaine Lapchin de Poulpiquet , vice-Présidente du Parc

M. Guy Paris, Président de la commission

 

En tant qu’élu, vous pouvez proposer à l’administrateur du site un événement ou une manifestation se déroulant sur une commune du Parc naturel régional du Vexin français. Ne seront publiées environ 15 jours à 3 semaines avant la date où elles se déroulent, que les animations trouvant une résonance dans la politique du Parc (découverte du territoire, manifestation structurante à l’échelle du territoire...).

 

Les codes d’accès qui vous seront remis sont personnels et incessibles, soumis à la validation de l’administrateur du site.

 

En tant qu’élu, vous pouvez proposer à l’administrateur du site un événement ou une manifestation se déroulant sur une commune du Parc naturel régional du Vexin français. Ne seront publiées environ 15 jours à 3 semaines avant la date où elles se déroulent, que les animations trouvant une résonance dans la politique du Parc (découverte du territoire, manifestation structurante à l’échelle du territoire...).

 

Decret de classement

Decret de classement

J. Vauvilliers, agriculteur à Longuesse (c) Alpage

Les chartes paysagères ont été un des leviers d’intervention sur l’aménagement du territoire mis en oeuvre par le Parc depuis sa création. Le Parc développe aujourd’hui une approche d’animation et de sensibilisation à l’échelle des grandes entités paysagères du territoire, s’appuyant notamment sur la mise place d’un observatoire des paysages avec un volet "observatoire photographique". Le Parc s’inscrit ainsi dans l’application de la Convention européenne du paysage et le droit à participation des citoyens et des élus en matière de paysage.

Les voies vertes sont des itinéraires en site propre alors que les véloroutes peuvent emprunter des voies ouvertes à la circulation automobile.

 

La Marque "Valeurs Parc naturel régional" reconnaît leur savoir-faire à chaque étape, de la production jusqu’à la transformation. Des critères sont établis précisément pour chaque famille de produits.

 

>> En savoir plus sur la Marque "Valeurs Parc naturel régional" sur le site de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France.

 

 

 

Les conseillers informent les particuliers gratuitement et de manière indépendante sur les possibilités d’économies d’énergie et les énergies renouvelables. Ils étudient les caractéristiques et les différentes informations fournies sur l’habitation concernée : mode de chauffage, isolation... Ils réalisent des évaluations simplifiées de la consommation d’énergie du foyer. Ils conseillent ensuite le particulier sur son projet.

 

A quel type de questions répondent les conseillers en énergie ?

▪ Comment isoler son logement (matériaux, épaisseur…) ?

▪ Comment réduire ses factures d’énergie ?

▪ Quel est le meilleur type de chauffage pour son logement (gaz, bois, électrique...) ?

▪ Comment financer son projet de construction / de rénovation ?

 

Attention, les conseillers ne se déplacent pas chez les particuliers. Lors des rendez-vous, pensez à amener plans, devis, factures, photos du projet ou de l’habitation.

> Point d’information touristique du Parc naturel régional du Vexin français.

> Présentation d’une partie de l’atelier de l’ancienne forge Thomas.

> Sorties nature un samedi par mois (à 14h) et un dimanche par mois (à 9h).

> Randonnées à vélo (20 km) guidées par Roland Bouillé le 1er samedi du mois à 14h.

 

"Le Vexin centre est une communauté de communes de 234 km2, regroupant 23 500 habitants répartis dans 34 bourgs et villages. Rural et campagnard, son dynamisme ne s’est jamais démenti grâce à ses liaisons historiques routières et ferroviaires avec Paris à l’est, les Yvelines au Sud et l’Oise au nord. Soucieux de préserver ses richesses naturelles et son patrimoine historique, le Vexin centre est bien ancré dans le XXIe siècle : les maisons de pierre, les bois et les marais côtoient les entreprises les plus modernes qui agissent dans le cadre du Parc naturel régional du Vexin français pour préserver les paysages et la biodiversité du territoire… pour en savoir plus sur les particularités de chacune de nos communes".

Choisissez au moins 3 défis et :

Bénéficiez d’un diagnostic gratuit sur site.

Obtenez des aides financières en fonction des actions réalisées conformément aux guides des aides du Parc et de ses partenaires.

Profitez d’un accompagnement gratuit pendant la durée de l’opération.

Mobilisez vos collaborateurs autour d’un projet fédérateur.

Valorisez l’image de votre entreprise auprès de votre clientèle.

 

Cette page est amenée à héberger différents documents préparatoires aux commissions et instances du Parc et servir le porter à connaissance des élus sur différents projets concernant le territoire, qu’ils soient ou non pilotés par le Parc.

Chambres consulaires, associations, services de l’état et des collectivités territoriales participent à la vie et aux actions du Parc naturel régional.

Salle à manger

 

>> En voir plus sur le site de la mairie de Vétheuil

>> En voir plus sur le site des Gites de France

 

 

Le gîte est composé d’un bâtiment principal et d’une annexe avec un total de 5 chambres pouvant accueillir jusqu’à 15 personnes.

 

 

Au RDC : entrée, séjour/salle à manger, wc, cuisine équipée.

 

Voir la plaquette de présentation du site.

(c) Isabelle Dansin

Le patrimoine du Vexin français n’est pas uniquement des bâtiments et des espaces naturels remarquables : ce sont aussi les femmes et les hommes qui vivent sur le territoire. C’est pourquoi le Parc a soutenu un projet intitulé "Archéologie de la mémoire", dont le but est d’amener les Vexinois à raconter leur Vexin, à se raconter.

 

Tout a commencé en 2010 à Auvers-sur-Oise, où la compagnie Engrenage Théâtre, installée dans la commune, a mené un travail de collecte des souvenirs des anciens : une trentaine d’interviews a été réalisée, donnant lieu à un "docu-fiction théâtral" intitulé "Comme le jour demeure..." mettant en scène 3 personnages fictifs mais représentatifs d’un lieu et d’une époque : comment vivait-on à Auvers-sur-Oise dans les premières décennies du XXe siècle ?

 

Les Guides bénéficiaires de la Marque "Valeurs Parc naturel régional"

4 guides vexinois ont trouvé dans la marque "Valeurs Parc naturel régional" un prolongement naturel à leur attachement à partager avec le grand public leur passion et leur connaissance du Vexin français.

 

Cliquez sur le nom du Guide pour accéder à la fiche détaillée.


- Gilles Lemaire

- Sandrine Lemaire

Julien Masson

- Michel Saintoul

 

Pour vous inscrire (ou vous désinscrire) à la newsletter, il vous suffit de saisir votre adresse mail.

 

 

Gîte n° 115 "Le clos des morlus" : 2 épis - 72 m² - 5 personnes

Gîte n° 116 " Les Bonnetiers" : 2 épis - 32 m² - 2 personnes

Gîte n° 117 "Le Hêtre Boitel" : 2 épis - 72 m² - 5 personnes

Gîte n° 118 "Le pommier" : 2 épis - 87 m² - 6 personnes

Gîte n° 119 "La haute borne" : 2 épis - 51 m² - 3 personnes

Gîte n° 163 "Les Corbiers" : 2 épis - 134 m² - 8 personnes

Gîte n° 164 "La Tourelle" : 2 épis - 47 m² - 4 personnes

 

L’Œcocentre dispose également d’un gîte de groupe d’une capacité de 60 personnes, de salles de réception et d’un restaurant bio.

 

 

Aidé par la puissance de la traction de l’animal, on peut ainsi parcourir de plus longues distances sans fatigue, tout en profitant des plaisirs de la nature et du rapport affectif qui naît entre le chien et l’homme.

 

Les randonnées font en général entre 5 et 10 km et sont de niveau familial ; elles sont encadrées par des professionnels du milieu canin qui vous guident et veillent à la cohésion du groupe.

A quelques pas de la majestueuse église de Vétheuil se trouve l’atelier de reliure Demi-chagrin. La quiétude du lieu offre à Fabienne Béron les conditions idéales pour réaliser avec talent la restauration ou la conservation d’ouvrages anciens ou contemporains. Qu’il s’agisse de reliure cuir, toile ou plein papier, avec ou sans dorure, Fabienne Béron maîtrise toutes les techniques nécessaires à l’exercice de son art. Passionnée, elle aime à faire partager son savoir lors de stages et formations.

 

Stages, formations :

- cours de reliure, cartonnage… à l’année

- cours de fabrication de papiers marbrés sur demande

 

Au relais de Chaussy

 

A 2 minutes du château et du golf de Villarceaux, à 10 km de La Roche-Guyon et de Giverny, Gaëlle Cuntz vous accueille dans ses chambres labellisées 3 épis par Gîtes de France.

 

Les trois chambres sont équipées de salles de bain et WC privatifs (les WC sont séparés) et d’un accès WIFI Gratuit. Deux chambres ont également équipées de la Télé TNTHD.

 

 

Titulaire d’un CAP d’ébéniste et diplômé du Greta de l’Ecole Boulle, Laurent Gryca s’est installé en 2007 au Château d’Hazeville situé à Wy-dit-Joli-Village où il a rejoint d’autres professionnels du bois.

 

Menuisier d’ameublement, il crée et réalise pour les particuliers des meubles sur mesure comme des cuisines, bibliothèques, petits meubles ainsi que des agencements divers. Il utilise pour cela des essences comme le pin, le chêne ou le merisier. Sa particularité est de récupérer et de recycler des menuiseries en bois qu’il transforme avec talent en mobilier.

Issu de l’Ecole des Beaux Arts, Michel Bankowky s’est tourné dès l’âge de 18 ans vers le portrait et la fresque en intégrant le groupe d’artistes Cyrne Arte. Il a eu ainsi la chance de bénéficier des conseils avertis du célèbre portraitiste Fabricanti et de l’architecte Guillaume Gillet

 

Depuis plusieurs années, son éclectisme l’a poussé à exercer son talent créatif en concevant et réalisant des meubles originaux en bois massif ainsi que des luminaires. Il utilise des essences nobles et rares ainsi que le verre et le métal pour créer des pièces uniques sur mesure ou en petites séries.

 

Sa clientèle est constituée de particuliers avertis, d’architectes d’intérieur et il aspire dorénavant à étendre sa diffusion.

Le territoire du Parc naturel régional du Vexin français en compte 6 autour du Sausseron, de la Viosne, de l’Aubette de Meulan, de l’Aubette de Magny, de la Montcient et des Rus du Roy.

 

Etang de Vallière

Au fond des vallées s’étirent des prairies humides, marais alcalins et roselières. Éponges et filtres épurateurs, ces milieux fragiles sont des réservoirs de biodiversité importants et jouent un rôle capital dans la régulation des écoulements souterrains et de surface.

Les enjeux du patrimoine naturel

Preuve de l’importance, de la qualité et de la diversité des milieux naturels du Vexin français, une carte spécifique sur les enjeux de la protection du patrimoine naturel est adjointe au plan de référence du Parc.

Celle-ci localise :

- les sites d’intérêt écologiques prioritaire, important ou potentiel ;

- la présence attestée d’espèces remarquables (chouette chevêche, chauve-souris, oedicnème criard...) ;

- les connexions biologiques à maintenir ou à rétablir ;

- les zonages réglementaires, en particulier les zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique et les arrêtés de biotope.

Pour mesurer l’état de la biodiversité et évaluer les actions à mener pour la préserver, le Parc réalise des inventaires de la faune de son territoire. Quelques groupes d’espèces font l’objet d’un suivi particulier. Il s’agit d’espèces menacées et d’espèces rares et caractéristiques des milieux dans lesquels elles vivent.

Suivi de projet

 

>> Pascal BARRIOT, chargé de mission Promotion touristique & Internet

>> Valérie ROGEZ-BOUBOUNELLE, chargée de mission Communication

sous la direction d’Agnès LANTHIER, Directeur du Parc.

 

Comité de pilotage "Site Internet" :

 

>> Bruno CAFFIN, Vice-Président du Parc chargé de la Communication, de l’administration générale et des finances.

>> Ghislaine LAPCHIN-DE-POULPIQUET, Présidente de la commission Communication et promotion du territoire.

>> Françoise BOUDEAU, membre de la commission Communication et promotion du territoire.

 

Outre les missions de gestion qu’il assure, il a mis en place des mécanismes d’aides aux collectivités pour le maintien de la biodiversité, concernant notamment :

- l’acquisition de terrains en milieux naturels sensibles et la réalisation de diagnostic et de plan de gestion ;

- les travaux de restauration écologique et/ou de valorisation pédagogique ;

- le diagnostic, la restauration et la plantation de haies, bosquets, plantations d’alignement, arbres isolés ;

- le diagnostic, la restauration et la plantation de vergers ;

- la restauration écologique des mares, rus et ruisseaux ;

- la résorption des petits dépôts sauvage.

 

Falaise de Haute-Isle

Les pelouses calcaires occupent les versants des vallées qui entaillent le plateau du Vexin français. Ces milieux comprennent des pelouses rases dites pelouses calcicoles, des prairies au couvert végétal plus haut et plus dense et des friches qui résultent de l’abandon des pratiques agro-pastorales.

La Seine vue de Gommecourt

En même temps qu’elle creusait son lit dans la craie tendre des versants, la Seine y a déposé des alluvions charriées depuis l’amont, formant les basses et hautes terrasses alluviales des boucles de Guernes et de Moisson.

La Seine vue de Gommecourt

En même temps qu’elle creusait son lit dans la craie tendre des versants, la Seine y a déposé des alluvions charriées depuis l’amont, formant les basses et hautes terrasses alluviales des boucles de Guernes et de Moisson.

Un patrimoine monumental !

Eglise de Magny-en-Vexin

Les églises de style roman (Ennery, Gadancourt, Seraincourt...) présentent un aspect massif, des volumes équilibrés, un plan simple à nef unique. Les clochers en sont souvent les éléments les plus représentatifs. Les édifices gothiques reposent parfois sur des structures romanes, imposant la croisée d’ogives à la voûte d’arêtes (Chars, Santeuil...). D’autres sont fortement inspirés de la Renaissance et arborent des ornementations rappelant les ordres antiques : porche de Notre-Dame de Vétheuil, clocher à campanile d’Epiais-Rhus, fonts baptismaux de l’église de Magny-en-Vexin.

Téléchargez la brochure « Cent clochers, mille ans d’histoire » présentant différents circuits de découverte des richesses du bâti religieux.

 

Fontaine à Brignancourt

Territoire à vocation agricole, le Vexin français révèle des paysages ponctués de témoins de pierre (moulins, fontaines, pigeonniers, lavoirs...). Expression des traditions et pratiques locales, ils constituent des repères pour le visiteur attentif. Lieux d’assemblée et de rencontre, lieux d’espérance et de foi, ils rendent compte de la dureté des travaux et du poids des jours. Même si pour la plupart, ils ont perdu leur fonction originelle, les Vexinois sont soucieux de les préserver afin de conserver un lien avec ce riche passé culturel. On dénombre aujourd’hui plus de 200 croix, 40 pigeonniers, 30 chapelles auxquels il faut ajouter les nombreux éléments du patrimoine hydraulique. Le Vexin conserve encore de très nombreuses sources, fontaines, lavoirs, moulins, puits et abreuvoirs, dont l’usage domestique est tombé en désuétude dans les années 1950.

Les croix s’érigent sur les places des villages, près de l’église, le long des chemins, aux carrefours, en plein champs. Elles sont autant de repères à l’horizon des routes, autant de bornes marquant les limites d’un champ ou d’un domaine, contribuant à dessiner concrètement dans l’espace, la partition du paysage rural.

 

 

La Ferme des Sablons est une exploitation agricole traditionnelle du Vexin français de polyculture-élevage qui a su conserver son troupeau charolais par le développement de la vente directe de viande aux consommateurs.

 

De nombreuses activités nouvelles y ont été développées : culture de pomme de terre, création d’un poulailler de pondeuses, fabrication de farine de céréales...

 

La farine de céréales et la viande bovine bénéficient de la Marque "Valeurs Parc naturel régional".

 

 

Distributeur automatique de lait cru en service continu du mardi 16h au mercredi 16h et du vendredi 16h au samedi 16h.

Signalétique d’Intérêt Local

Depuis plus de 10 ans, le Parc accompagne les communes en les aidant à implanter un mobilier homogène qui permet de signaler les activités et services tout en évitant la prolifération de panneaux disgracieux et souvent inefficaces, tout en protégeant le cadre de vie des villages du Vexin français. Ce mobilier de fabrication artisanale spécifique a en effet été dessiné dans un souci de sobriété et de discrétion. Il est adapté aux communes dont le schéma de circulation est complexe (signalisation de services dispersés, hameaux…). Après avoir accompagné les projets au gré des demandes individuelles, le Parc lance aujourd’hui un appel à candidature pour l’implantation de Signalétique d’Intérêt Local (SIL) auprès des communes intéressées afin de mutualiser les projets.

 

Par ailleurs, les communes intéressées par l’implantation de Relais Information Service (RIS) peuvent également solliciter le Parc.

 

>>> Contact : Tiphaine LOREAU, technicienne en restauration du patrimoine bâti au 01 34 48 65 90 / t.loreau@pnr-vexin-francais.fr

 

Le Conseil en Energie Partagé, c’est :

- un service qui s’adresse aux communes de moins de 10 000 habitants ;

- un service indépendant proposé par les Espaces Infos Energie (EIE) et développé selon une méthodologie de l’ADEME ;

- un service aisément accessible aux petites communes : l’adhésion représente en moyenne 1,5€/hab/an et est subventionnée par le Parc à hauteur de 70 % (plafonné à 4200€) ;

- un moyen d’adopter une conduite exemplaire en limitant ses émissions de gaz à effet de serre.

 

Pour mesurer l’état de la biodiversité et évaluer les actions à mener pour la préserver, le Parc réalise des inventaires de la faune de son territoire. Quelques groupes d’espèces font l’objet d’un suivi particulier. Il s’agit d’espèces menacées et d’espèces rares et caractéristiques des milieux dans lesquels elles vivent.

ENGAGE est une campagne de communication participative mise en oeuvre par des territoires européens, par laquelle citoyens et acteurs locaux s’engagent à construire le futur énergétique de leur territoire. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui agissent pour réduire leur consommation d’énergie, consommer de manière durable et mieux vivre ensemble.

 

Habitants et acteurs locaux sont invités, à l’occasion des manifestations organisées par le Parc, à promouvoir leurs initiatives. Des posters reprenant leurs engagements seront réalisés pour valoriser ces démarches et communiquer sur la campagne ENGAGE. Celle-ci a en effet pour objectif de rassembler ces actions individuelles et de favoriser de nouvelles initiatives.

 

>>> Pour voir tous les posters des vexinois engagés dans la démarche, visitez le site www.citiesengage.eu

 

Les codes d’accès qui vous seront remis sont personnels et incessibles, soumis à la validation de l’administrateur du site.

 

A travers ce partenariat, l’objectif était de mettre en avant le lien entre l’urbain et le rural dans le domaine énergétique et de souligner l’interdépendance du Vexin français et de l’agglomération cergypontaine dans ce domaine.

 

Ce projet a été retenu par la Région Ile-de-France, qui a lancé avec l’Agence Régionale de l’Environnement et des Nouvelles Energies (ARENE) un appel à manifestations d’intérêt, destiné à sélectionner les meilleures propositions franciliennes de débats locaux sur la transition énergétique. Chaque débat a compté environ 50 participants et a été le lieu d’échanges riches et construits autour de trois thématiques diverses, mais néanmoins représentatives de notre territoire.

 

A travers ce partenariat, l’objectif était de mettre en avant le lien entre l’urbain et le rural dans le domaine énergétique et de souligner l’interdépendance du Vexin français et de l’agglomération cergypontaine dans ce domaine.

 

Ce projet a été retenu par la Région Ile-de-France, qui a lancé avec l’Agence Régionale de l’Environnement et des Nouvelles Energies (ARENE) un appel à manifestations d’intérêt, destiné à sélectionner les meilleures propositions franciliennes de débats locaux sur la transition énergétique. Chaque débat a compté environ 50 participants et a été le lieu d’échanges riches et construits autour de trois thématiques diverses, mais néanmoins représentatives de notre territoire.

 

Une démarche environnementale au service d’un projet économique

 

Ce mode de développement limite l’impact environnemental des activités économiques : moindre consommation d’espaces, aménagements respectueux de l’environnement, optimisation des investissements, maîtrise énergétique et intégration paysagère font de ces parcs d’activités des références en matière de développement durable des territoires.

Un ingénieur conseil en environnement intervient auprès des collectivités pour la mise en œuvre de la charte de qualité environnementale.

 

Instances syndicales 2017

Lundi 20 mars 2017 : Bureau syndical à 18h.

Lundi 27 mars 2017 : Comité syndical à 20h.

Lundi 19 juin 2017 : Bureau syndical à 18h.

Lundi 26 juin 2017 : Comité syndical à 20h.

Lundi 6 novembre 2017 : Bureau syndical à 18h.

Lundi 13 novembre 2017 : Comité syndical à 20h.

Créé en mai 1995, le Parc naturel régional du Vexin français est géré par un Syndicat Mixte qui regroupe la Région Ile-de-France, les Départements du Val d’Oise et des Yvelines, les 99 communes et 9 communautés de communes adhérentes. Le Parc est un outil de gestion et d’aménagement au service d’un territoire et de ses habitants. Il met en œuvre un projet de développement harmonieux et équilibré, basé sur la préservation de ses patrimoines naturels, culturels et bâtis.

 

Charles Daubigny

>>> L’art contemporain principalement représenté par des gravures, est consacré notamment à Alechinsky, Bryen, Clavé, Corneille, Goetz, Messagier…

>>> L’art félin, suite à la donation de la collection Lavech de Chancy, est tout naturellement dédié au chat.

>>> L’art naïf comporte un ensemble de tableaux insolites et colorés. Il s’est enrichi récemment de la donation de Jean-Pierre Lagarde, chef de file des primitifs modernes.

 

Installé au premier étage du Manoir des Colombières à Auvers-sur-Oise, il est géré par l’Association du Musée Daubigny qui oeuvre depuis 1984 à faire connaître les artistes ayant contribué à la renommée d’Auvers-sur-Oise, conserver les collections du musée dont la partie Daubigny reste accrochée en permanence, réaliser des expositions temporaires et participer aux grandes manifestations artistiques de la ville.

 

 

Musée de l’outil

Amoureusement enrichis et embellis pendant des décennies par Claude et Françoise Pigeard, ce musée et ses jardins sont aujourd’hui un formidable écrin pour accueillir toutes formes d’actions culturelles qui y seront développées de plus en plus : représentations théâtrales, musicales, chorégraphiques ou cinématographiques, résidences d’artistes ou d’écrivains, expositions photographiques ou d’œuvres d’art.

Ils permettent aussi de proposer des ateliers, des visites guidées et des animations sur des thématiques en corrélation avec ce lieu magique et apaisant.

Enfin, ils s’inscrivent pleinement au cœur de la charmante commune de Wy-dit-joli-village, comme un haut-lieu touristico-culturel et champêtres du Parc naturel régional du Vexin français où il fait bon vagabonder, se prélasser sur la terrasse et admirer le patrimoine local.

Chaque année, les jardins du Musée de l’Outil accueillent les oeuvres d’un artiste plasticien durant toute la saison culturelle du 1er mai au 31 octobre.

 

Exposition 2017 : Débris et de broc, oeuvres d’André Robillard

Le déluge de feu qui s’abat sur les combattants de la Grande Guerre déverse sur les champs de bataille quantité de débris de métal. Cette matière première est très vite récupérée et recyclées dans la fabrication de multiples objets pour répondre aux nécessités imposées par la vie dans les tranchées.

La reprise d’entreprises s’avère un projet certes plus coûteux mais plus sûr qu’une création pure. Elle offre plusieurs avantages avec la mobilisation immédiate du savoir faire des salariés, la disponibilité des locaux et du matériel.

 

>> pour développer l’agriculture dans le respect de l’environnement :

- Aide au soutien et au développement de l’élevage ;

- Aide à la prise en compte de l’environnement dans les exploitations agricoles ;

- Aide à la diversification de l’activité agricole ;

- Aide aux équipements pédagogiques pour l’accueil.

 

>> pour les espaces boisés :

- Aide au regroupement foncier des parcelles forestières ;

- Aide pour les travaux de valorisation sylvicole.

 

Vous recherchez ou disposez de locaux d’activité professionnelle ?

 

Connectez-vous

sur www.boursedeslocaux-parcduvexin.fr

 

La saisie de votre annonce ne vous demandera que quelques instants.

 

Il est possible de déposer gratuitement une offre ou une demande de local professionnel.

 

Vous recherchez ou disposez de locaux d’activité professionnelle ?

 

Connectez-vous

sur www.boursedeslocaux-parcduvexin.fr

 

La saisie de votre annonce ne vous demandera que quelques instants.

 

Il est possible de déposer gratuitement une offre ou une demande de local professionnel.

 

L’objectif est d’accompagner les agriculteurs volontaires dans le développement de modes de production durables, mobilisant une diversité de techniques culturales et répondant aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux du territoire.

Les principales thématiques d’action sont :

- les systèmes de culture économes et performants,

- la diversification des cultures,

- le lien de l’agriculture au territoire et la communication avec le grand public.

 

Pour accompagner cette démarche, différentes rencontres et évènements ont été organisés : conférences-débats, ateliers techniques, visites de stations expérimentales, animations grand public dans les exploitations agricoles…

 

Diversité et dynamisme sont à la base de la richesse économique du territoire. Concilier développement de l’activité et qualité du cadre de vie est un enjeu primordial afin d’éviter que le Vexin français ne devienne une vaste "zone dortoir". Ce territoire offre de réelles opportunités d’accueil des entreprises dans un environnement de qualité à moins d’une heure de Paris.

Le Parc développe des actions de modernisation des activités artisanales, des commerces et des services de proximité qui restent des facteurs de lien social dans les villages. Il accompagne les entreprises pour une meilleure prise en compte de l’environnement dans leur activité.

Pontoise, ville d’art et d’histoire - Visites commentées 2016-2017

 

Pontoise et ses souterrains - Tous les dimanches à 14h30

L’art abstrait en Belgique - Samedi 19 novembre à 14h30

Pontoise à la bougie - Samedi 10 décembre à 18h

Pontoise à la bougie - Mercredi 21 décembre à 17h30

Les trésors de Notre-Dame - Dimanche 22 janvier à 14h30

Pontoise et ses souterrains - Mercredi 8 février à 14h30

Pontoise et ses souterrains - Mercredi 15 février à 14h30

Fêtes et événements royaux - Dimanche 19 mars à 14h30

Balade urbaine : les Hauts de Marcouville et les Louvrais - Samedi 18 février à 14h30

 

>>> Tarifs : 7 € ; enfants de 7 à 14 ans : 5 €.

 

Conférence "La justice à Pontoise" - Samedi 25 mars à 15h

>>> Tarifs : Gratuit.

Guide de l’urbanisme durable

Initié par le Parc naturel régional du Vexin français, cet ouvrage conçu en partenariat avec la DRIEE (Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie) et la Région Ile-de-France s’articule autour de la narration de projets, au stade de la planification et de l’opérationnel, dans les territoires des Parcs naturels d’Ile-de-France.

 

Feuilletez le guide


Guide de l’urbanisme durable

Initié par le Parc naturel régional du Vexin français, cet ouvrage conçu en partenariat avec la DRIEE (Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie) et la Région Ile-de-France s’articule autour de la narration de projets, au stade de la planification et de l’opérationnel, dans les territoires des Parcs naturels d’Ile-de-France.

 

Feuilletez le guide


Ces "villes-portes" participent au fonctionnement du Parc via une contribution financière dont le montant est fixé au prorata de leur population. Des conventions définissent les domaines de coopération entre le Parc et ses villes-portes : accueil, développement touristique, économique et social, environnement, traitement des franges urbaines sont autant de problématiques d’évolution commune des territoires.

L’Epte

 

Dans le Vexin français, 5850 ha sont classés Natura 2000 répartis sur 4 sites :

- la vallée de l’Epte francilienne et ses affluents ;

- les coteaux et boucles de la Seine ;

- les chiroptères du Vexin français ;

- la boucle de Moisson, de Guernes et forêt de Rosny.

 

Les trois premiers sont gérés par le Parc naturel régional du Vexin français, la boucle de Guernes par l’Agence des espaces verts d’Ile-de-France.

 

Depuis 2011, le Parc bénéficie du FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural) pour l’animation des sites Natura 2000. Le FEADER finance en partie également les contrats Natura 2000 signés pour le maintien et la restauration des habitats naturels et espèces d’intérêt communautaire et les Mesures Agro-Environnementales territorialisées (MAEt) pour les exploitants agricoles.

 

Une richesse patrimoniale insoupçonnée

Pigeonnier émergeant des blés

 

L’Homme a de tout temps marqué le paysage de son empreinte et affirmé sa culture dans la construction d’un patrimoine monumental dont églises et châteaux constituent l’essentiel. Tous les styles d’architecture se côtoient et témoignent d’une occupation ancienne et des différentes époques de construction. En contrepoint à cette architecture remarquable, la simplicité du patrimoine rural du Vexin français, d’une grande homogénéité de mise en œuvre, laisse les demi-teintes des matériaux jouer subtilement avec la lumière. Tous ces contrastes de forme et de couleur attirèrent les peintres impressionnistes. Le Parc naturel régional du Vexin français s’attache à sauvegarder et à valoriser ce patrimoine, ainsi que les savoir-faire qui l’ont façonné. Aujourd’hui, chaque village possède un ou plusieurs monuments protégés (classés ou inscrits) au titre des Monuments Historiques.

Accès à la Maison du Parc (Théméricourt)

En voiture :

De Paris par l’A15 puis la D14, sortie 16.

De Rouen par la D14, sortie 16.

De Mantes-la-Jolie, direction Magny-en-Vexin par la D983 puis suivre fléchage "Maison du Parc".

 

En transport en commun :

par le Baladobus au départ des gares RER de Cergy les dimanches de mi-mai à fin septembre.

 

 

 

Les ressources mises à disposition par le Parc sont destinées aux acteurs éducatifs du territoire et des villes-portes (enseignants, animateurs, structures jeunesse...) désireux de s’informer et de monter un projet sur l’environnement et le territoire du Parc. Elles sont consultables et empruntables gratuitement.

Certaines d’entre elles peuvent être en partie ou en totalité être prêtées aux communes, associations, écoles...

 

Découvrez-les en panneaux et réservez-les auprès du musée du Vexin français au 01 34 48 66 00.

 

Certaines d’entre elles peuvent être en partie ou en totalité être prêtées aux communes, associations, écoles...

 

Découvrez-les en panneaux et réservez-les auprès du musée du Vexin français au 01 34 48 66 00.

 

Dans le cadre du programme "Agriculture durable" mis en œuvre en partenariat avec l’Inra, le Parc a présenté en juin 2014 une exposition de photographies au musée du Vexin français. Les photographies réalisées par les habitants du Parc devaient illustrer l’agriculture du territoire, ses métiers, ses produits ou ses paysages.

 

Comment favoriser la biodiversité dans son jardin ?

Posséder un jardin, c’est aussi accepter que la faune et la flore viennent s’y installer. Ce jardin expérimental est un lieu vivant en perpétuelle évolution. A chaque saison, il sera possible de découvrir et observer la faune venue chercher nourriture, refuge et lieu de reproduction, dans ce jardin laboratoire où plantes aromatiques, potagères ou encore mellifères, poussent en harmonie. Refuges à insectes, nichoir à chauves-souris, pierres sèches et autre bois morts sont mis à disposition des pollinisateurs et des prédateurs, venus aider le jardinier dans son travail d’entretien et de production : un lieu où diversité écologique rime avec équilibre naturel.

Vous portez un projet de création d’activité, d’entreprise et vous souhaitez vous implanter sur le Parc, le service développement économique est à votre disposition pour vous apporter une réponse adaptée.

 

Dans le cadre du programme "Agriculture durable" mis en œuvre en partenariat avec l’Inra, le Parc a présenté en juin 2014 une exposition de photographies au musée du Vexin français. Les photographies réalisées par les habitants du Parc devaient illustrer l’agriculture du territoire, ses métiers, ses produits ou ses paysages.

 

Cette rubrique vous permet d’accéder aux rapports, délibérations ou motions prises par le Comité syndical du Parc. Vous y retrouverez également la composition, les convocations et ordres du jour des dernières réunions du Comité ou du Bureau qui le représente.

Cette rubrique contient également les documents officiels faisant référence pour la mise en oeuvre de la politique du Parc.

 

Dans le cadre de l’observatoire des paysages du Parc naturel régional du Vexin français, différents supports ont été réalisés, évoquant l’évolution ou la constance des paysages par le biais de témoignages d’habitants du territoire.

 

J. Vauvilliers, agriculteur à Longuesse (c) Alpage

Les chartes paysagères ont été un des leviers d’intervention sur l’aménagement du territoire mis en oeuvre par le Parc depuis sa création. Le Parc développe aujourd’hui une approche d’animation et de sensibilisation à l’échelle des grandes entités paysagères du territoire, s’appuyant notamment sur la mise place d’un observatoire des paysages avec un volet "observatoire photographique". Le Parc s’inscrit ainsi dans l’application de la Convention européenne du paysage et le droit à participation des citoyens et des élus en matière de paysage.

Le Vexin français protégé au titre de la loi de 1930

Sites inscrits et classés

La quasi-totalité du territoire du Parc étant inscrite à l’inventaire des sites depuis 1975, les projets de constructions individuelles sont soumis à l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France, après le dépôt d’un permis de construire en mairie. Les projets de constructions groupées passent quant à eux devant une Commission Départementale de la Nature, des Sites et des Paysages, au sein de laquelle le Parc est représenté. Le Parc a mis en place un groupe "Urbanisme et Avis du Parc" composé d’élus et de techniciens pour préparer les avis émis -entre autres- au sein de cette commission.

 

Voir aussi le FAQ.

 

En 2014, à la suite de la proposition du Vice-Président de la Région Ile-de-France en charge des mobilités et des transports, Pierre Serne, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme a réalisé un diagnostic de la mobilité dans le Vexin français et dressé un panorama des solutions alternatives à la voiture individuelle existant en Europe.

Comment impliquer les habitants dans l’élaboration du PLU ?

Ce 5 février 2015, le Parc a organisé une conférence sur le thème de l’implication des habitants dans l’élaboration du PLU. Une centaine d’élus du territoire a échangé sur les méthodes et les outils de démarches participatives à mettre en œuvre. Plusieurs retours d’expériences ont appuyé les débats et permis à chacun de tirer parti des exemples présentés. L’objectif est maintenant de capitaliser ces expériences et d’accompagner des groupes de communes pour une élaboration plus participative de leurs documents d’urbanisme. L’équipe du Parc est, dans la limite de ses ressources, à l’écoute de toute demande ou suggestion.

Tous les établissements recevant du public devront être accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR). L’échéance initialement fixée au 1er janvier 2015 (loi du 11/02/05) a été repoussée au 27 septembre 2015.

 

Les entreprises artisanales et les commerces doivent ainsi, si nécessaire, aménager leurs locaux. Les aménagements peuvent concerner l’intérieur de l’établissement (escaliers, sols, comptoirs d’accueil, éclairage, affichage, sanitaires,…) ou l’extérieur (parkings, circulation, marches, signalétique, largeur de porte, différence de niveaux, seuil de porte…).

Tous les établissements recevant du public devront être accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR). L’échéance initialement fixée au 1er janvier 2015 (loi du 11/02/05) a été repoussée au 27 septembre 2015.

 

Les entreprises artisanales et les commerces doivent ainsi, si nécessaire, aménager leurs locaux. Les aménagements peuvent concerner l’intérieur de l’établissement (escaliers, sols, comptoirs d’accueil, éclairage, affichage, sanitaires,…) ou l’extérieur (parkings, circulation, marches, signalétique, largeur de porte, différence de niveaux, seuil de porte…).

Face au défi de mutation du secteur de la construction vers la haute performance énergétique, le vocabulaire architectural actuellement pratiqué dans le Vexin, consistant en une réinterprétation maladroite de codes architecturaux locaux, se révèle aujourd’hui inadapté. Il devient donc urgent de proposer une nouvelle approche, de développer un autre vocabulaire, qui permettent de répondre au défi de la construction passive et positive, tout en réussissant à réinterpréter les fondamentaux de l’architecture rurale vexinoise : une architecture "paysanne" sobre, simple et économe (article 12 de la Charte du Parc).

 

Rendu des projets le vendredi 15 mai 2015 :

- dépôt au musée du Vexin français à Théméricourt le vendredi 15 mai avant 18h ;

- envoi par courrier au plus tard le vendredi 15 mai, le cachet de la poste faisant foi.

Comment impliquer les habitants dans l’élaboration du PLU ?

Ce 5 février 2015, le Parc a organisé une conférence sur le thème de l’implication des habitants dans l’élaboration du PLU. Une centaine d’élus du territoire a échangé sur les méthodes et les outils de démarches participatives à mettre en œuvre. Plusieurs retours d’expériences ont appuyé les débats et permis à chacun de tirer parti des exemples présentés. L’objectif est maintenant de capitaliser ces expériences et d’accompagner des groupes de communes pour une élaboration plus participative de leurs documents d’urbanisme. L’équipe du Parc est, dans la limite de ses ressources, à l’écoute de toute demande ou suggestion.

Elus référents

 

Mme Dominique Herpin-Poulenat, vice-Présidente du Parc

M. Bruno Huisman, Président de la Commission

 

Le Parc dispose d’une équipe pluridisciplinaire au service des habitants, des communes et des entreprises du territoire. Elle réunit des compétences en environnement, gestion de l’espace, aménagement, développement économique et touristique, animation culturelle, valorisation des patrimoines, accueil, information et sensibilisation du public.

 

Elle se compose d’une quarantaine d’agents dont des postes "dédiés" financés hors contrat de Parc : Natura 2000, Espaces naturels sensibles du Val d’Oise, Réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine, contrats de bassin, technicien Chambre de métiers.

 

Pour contacter les services :

Tél. : 01 34 48 66 10 - Mail : accueil@pnr-vexin-francais.fr

 

>> Voir l’organigramme fonctionnel du Parc

 

>> Voir le trombinoscope de l’équipe par service

Plus de 30 attractions et de 300 jeux dans les arbres !

 

Les attractions : aires de jeux, aires des équilibres, amakagui, Aventure Land plage, baby-foot humain, brumisateurs, dune de sable, expo art’hieul, foxibox, jeux de ballons et raquettes, karts à pédales, labyrinthe des senteurs, labyrinthe végétal, rodéo, mini-golf, parcours filets, parcours jaunes et verts, piscine à boules, sentier pédagogique, spaceball, structures gonflables, trampolines, turbobob, vélos rigolos, village des cabanes.

 

 

Élus référents

 

Mme Ghislaine Lapchin de Poulpiquet , vice-Présidente du Parc

M. Guy Paris, Président de la commission

 

ENGAGE est une campagne de communication participative mise en oeuvre par des territoires européens, par laquelle citoyens et acteurs locaux s’engagent à construire le futur énergétique de leur territoire. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui agissent pour réduire leur consommation d’énergie, consommer de manière durable et mieux vivre ensemble.

 

Habitants et acteurs locaux sont invités, à l’occasion des manifestations organisées par le Parc, à promouvoir leurs initiatives. Des posters reprenant leurs engagements seront réalisés pour valoriser ces démarches et communiquer sur la campagne ENGAGE. Celle-ci a en effet pour objectif de rassembler ces actions individuelles et de favoriser de nouvelles initiatives.

 

>>> Pour voir tous les posters des vexinois engagés dans la démarche, visitez le site www.citiesengage.eu

 

La politique des Espaces naturels sensibles (ENS), est exercée par les départements du Val d’Oise et des Yvelines. Elle a pour objectif de préserver, valoriser et gérer des espaces naturels qui présentent une valeur écologique et paysagère et d’en favoriser la découverte sur le plan pédagogique. Issue d’une loi d’aménagement de 1985, cette politique permet d’actionner deux leviers : la taxe d’aménagement (remplaçant à compter de 2012 la taxe départementale sur les ENS perçue sur les constructions et agrandissements de bâtiments) et le droit de préemption. Objectif : acquérir des milieux pour mieux les préserver.

La plupart des espaces naturels remarquables ne peuvent être visités que dans le cadre de visites de groupes accompagnés. Ces sorties grand public sont recensées dans le Carnet de rendez-vous du Parc ou dans les publications du Conseil départemental du Val d’Oise (pour les Espaces naturels sensibles départementaux) ou de l’Agence des Espaces verts d’Ile-de-France (pour les sites régionaux). D’autres, traversés ou bordés par des chemins de randonnées se visitent librement mais restent fragiles. En toutes circonstances, respectez la nature !

Pour la prise en compte du patrimoine naturel

Lézard vert

 

Au travers d’un inventaire et d’une cartographie exhaustive des milieux présents sur les communes, les atlas peuvent prétendre remplir 3 objectifs :

 

- porter le patrimoine naturel à la connaissance des élus afin qu’ils puissent le prendre en compte dans les projets d’aménagement, mettre en place des mesures de protection sur les milieux les plus intéressants (classement au plan local d’urbanisme, politique de maitrise foncière des Espaces Naturels Sensibles des Conseils départementaux...). L’atlas est donc un outil d’aide à la décision pour les élus mais également pour tous les acteurs du territoire menant des actions susceptibles d’influer sur le milieu naturel.

 

- permettre de mieux appréhender le fonctionnement des différentes trames écologiques (trame prairiale, pelouses sèches, landes...) et les connexions biologiques qui existent ou manquent dans ce réseau de milieux naturels, à l’échelle locale mais également à l’échelle régionale.

 

- disposer d’un état initial indispensable pour évaluer l’évolution à long terme, favorable ou défavorable, de la biodiversité sur le territoire du Parc.

 

La réalisation d’atlas communaux du patrimoine naturel s’inscrit en complément des chartes paysagères, où les aspects milieux naturels ne sont que succinctement évoqués.

Une architecture typique

Le château de Théméricourt, probablement construit par Philippe de Théméricourt dans la seconde moitié du XVe siècle, a conservé son plan initial à deux corps de logis disposés en équerre et flanqués de quatre tourelles coiffées de toits en poivrière. Ce plan en équerre répond au souci de rejeter les communs dans des bâtiments isolés. Les façades nord et ouest du château ont gardé leur aspect originel d’une grande sévérité. Elles contrastent largement avec celles ouvertes sur le parc, qui, hormis la tourelle centrale, restent marquées par le classicisme.

Le parc du château a beaucoup évolué depuis le XVIIIe siècle. Au jardin à la française a succédé, semble-t-il au milieu du XIXe siècle, un parc avec une pièce d’eau alimentée par l’Aubette de Meulan.

 

Situé au cœur du Vexin français à Vigny (95), le pôle éco-construction poursuit trois objectifs :

- Inciter les publics cibles, particuliers, collectivités et entreprises à enclencher des travaux d’éco-construction/rénovation ;

- Permettre aux demandeurs d’emploi et aux personnes en insertion de se former aux techniques des métiers du bâtiment pour un retour rapide à l’emploi ;

- Professionnaliser les entreprises afin de garantir la qualité des travaux.

 

Cliquez sur le nom du site pour voir la fiche détaillée.

L’objectif est d’accompagner les agriculteurs volontaires dans le développement de modes de production durables, mobilisant une diversité de techniques culturales et répondant aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux du territoire.

Les principales thématiques d’action sont :

- les systèmes de culture économes et performants,

- la diversification des cultures,

- le lien de l’agriculture au territoire et la communication avec le grand public.

 

Pour accompagner cette démarche, différentes rencontres et évènements ont été organisés : conférences-débats, ateliers techniques, visites de stations expérimentales, animations grand public dans les exploitations agricoles…

 

Récompenser les pratiques agricoles qui mettent en valeur l’équilibre agri-écologique des prairies

Ce concours est organisé par l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture, les Parcs nationaux et les Parcs naturels régionaux depuis 2010. Il permet de montrer l’importance de l’élevage dans le maintien des prairies permanentes, l’intérêt écologique des milieux agricoles, la contribution des agriculteurs à la préservation de la biodiversité et la qualité des produits (viande, lait et fromage, miel…).

 

Lors d’une visite de terrain, un jury d’experts (agronomes, naturalistes, apiculteurs, agriculteurs…) évalue chaque prairie candidate suivant des critères de notation :

- son intérêt agronomique et écologique (liste de plantes indicatrices de la diversité floristique) ;

- la contribution de la diversité végétale et du mode d’exploitation à la qualité de la parcelle.

 

Récompenser les pratiques agricoles qui mettent en valeur l’équilibre agri-écologique des prairies

Ce concours est organisé par l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture, les Parcs nationaux et les Parcs naturels régionaux depuis 2010. Il permet de montrer l’importance de l’élevage dans le maintien des prairies permanentes, l’intérêt écologique des milieux agricoles, la contribution des agriculteurs à la préservation de la biodiversité et la qualité des produits (viande, lait et fromage, miel…).

 

Lors d’une visite de terrain, un jury d’experts (agronomes, naturalistes, apiculteurs, agriculteurs…) évalue chaque prairie candidate suivant des critères de notation :

- son intérêt agronomique et écologique (liste de plantes indicatrices de la diversité floristique) ;

- la contribution de la diversité végétale et du mode d’exploitation à la qualité de la parcelle.

 

 

Face au gîte "Les volets rouges" attenant à leur habitation, Valérie et Philippe Cortes ont aménagé en 2015 un nouveau gîte bénéficiant du label EcoGîte développé par Gîtes de France.

Cet hébergement bénéficie des Marques "Valeurs Parc naturel régional" et Accueil Vélo.

 

 

 

Elus référents

 

M. Gérard Seimbille, vice-Président du Parc

M. Denys de Magnitot, président de la commission

 

En 2015, un nouveau programme de MAE, le Projet agroenvironnemental et climatique (PAEC), a été lancé avec pour objectifs :

- le maintien de la biodiversité (renforcement de la trame verte et bleue, préservation des espèces et des milieux remarquables) ;

- la reconquête de la qualité de la ressource en eau (nappes souterraines et captages d’eau potable, milieux aquatiques et humides).

 

Si le Parc intervient de plus en plus en matière de conseil et dans le cadre de gestion de projets globaux, des dispositifs d’accompagnement financiers spécifiques ont été mis en place pour les communes et communautés de communes et pour les particuliers.

L’ensemble de ces actions est regroupé dans un "Guide des aides".

 

Il s’agit de renforcer l’action dans les domaines de :

 

 

Chambres consulaires, associations, services de l’état et des collectivités territoriales participent à la vie et aux actions du Parc naturel régional.

Les buttes d’Arthies

Le Vexin français se présente comme un vaste plateau calcaire, dominant de 100 m environ les régions environnantes. Les rebords du plateau sont constitués par les versants des grandes vallées : la Seine au sud, l’Oise à l’est, l’Epte à l’Ouest et la Troësne et l’Esches au nord. Le plateau est entaillé de vallées (Aubette de Magny, Aubette de Meulan, Montcient, Viosne, Sausseron) aux profils contrastés : les unes comme la Viosne sont longues, étroites et jalonnées de vallons quand d’autres, comme l’Aubette de Magny, s’épanouissent en véritables plaines alluviales. Les buttes d’Arthies, de Rosne et de Marines, alignées en trois groupes, dressent leur silhouette boisée au dessus du plateau. Ayant conservé leur chapeau de sable et de meulière, elles présentent encore un aspect semi-sauvage.

 

Une nouvelle stratégie de développement touristique vient d’être adoptée par le Parc naturel régional du Vexin français pour la période 2012-2016. Elle a permis de formaliser le renouvellement de son adhésion à la charte européenne pour les 5 prochaines années.

En 2014, à la suite de la proposition du Vice-Président de la Région Ile-de-France en charge des mobilités et des transports, Pierre Serne, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme a réalisé un diagnostic de la mobilité dans le Vexin français et dressé un panorama des solutions alternatives à la voiture individuelle existant en Europe.

Il s’agit d’un ensemble de mesures visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, participant ainsi à l’effort collectif de lutte contre le changement climatique. L’amélioration de l’efficacité énergétique du bâti a été identifié comme étant la première source possible d’économies d’énergies et de réduction des consommations. Cela passe par un effort important en isolation des habitations existantes qui sont les plus énergivores. Pour cela le Parc propose aux particuliers des aides au diagnostic et à l’amélioration énergétique. Les constructions neuves étant soumises à une réglementation existante de plus en plus exigeante, l’intervention du Parc vise à soutenir des opérations particulièrement innovantes en termes de qualité environnementale (utilisation de matériaux écologiques) et de performance énergétique (bâtiments basse consommation "BBC" et même "passifs"), aussi bien pour les particuliers, les communes ou les entreprises.

Le guide pratique du patrimoine bâti édité par le  Parc vous accompagne à la découverte de votre patrimoine. Il ouvre à une lecture et une compréhension des techniques de construction mises en oeuvre dans le Vexin français.

Le Vexin français souffre d’une forte tendance au vieillissement de sa population. La pression foncière et immobilière rend par ailleurs les biens immobiliers de plus en plus chers et difficilement accessibles à certains populations fragiles (jeunes quittant le foyer parental, personnes âgées souhaitant changer de logement mais en restant dans leur commune). Devant l’insuffisance de l’offre de logements accessibles à ces personnes, les communes se sont engagées à favoriser la création de logements locatifs ou en accession sociale à la propriété. Elles s’efforcent de diversifier les tailles et les gammes de logements pour un meilleur équilibre social.

 

Face au défi de mutation du secteur de la construction vers la haute performance énergétique, le vocabulaire architectural actuellement pratiqué dans le Vexin, consistant en une réinterprétation maladroite de codes architecturaux locaux, se révèle aujourd’hui inadapté. Il devient donc urgent de proposer une nouvelle approche, de développer un autre vocabulaire, qui permettent de répondre au défi de la construction passive et positive, tout en réussissant à réinterpréter les fondamentaux de l’architecture rurale vexinoise : une architecture "paysanne" sobre, simple et économe (article 12 de la Charte du Parc).

 

Rendu des projets le vendredi 15 mai 2015 :

- dépôt au musée du Vexin français à Théméricourt le vendredi 15 mai avant 18h ;

- envoi par courrier au plus tard le vendredi 15 mai, le cachet de la poste faisant foi.

Introduction à ce voyage, le musée du Vexin français à Théméricourt en évoque l’histoire, la géographie, les paysages, l’architecture et les activités humaines.

La vocation agricole du territoire est illustrée au musée de la Moisson à Sagy autour d’une remarquable collection de machines et d’outillage agricoles.

Le moulin de la Naze (maison de la meunerie) à Valmondois retrace la vie quotidienne des meuniers de la vallée du Sausseron.

La maison du Pain à Commeny présente le savoir-faire du boulanger et la fabrication du pain au fil des siècles dans l’ancien grenier à farine de la boulangerie du village.

La maison des arts et métiers de la vigne à Marines fait revivre le passé viticole de la région, mettant en valeur outils, savoir-faire, traditions et métiers en relation avec le travail du vigneron.

La préservation de bourgs et villages à taille humaine est un enjeu majeur pour le Parc. Celui-ci doit veiller à maintenir cet équilibre tout en trouvant des solutions adaptées et novatrices pour un développement harmonieux des villages, répondant aux besoins des populations.

 

Les communes se sont engagées sur la durée de la Charte à ne pas dépasser une croissance de 0,75 % par an de leur population et à limiter la consommation d’espaces naturels et agricoles pour les nouvelles constructions et infrastructures. Cela passe par exemple par la densification en cœur de village et la réhabilitation du bâti ancien inutilisé ou en renforçant la coopération intercommunale (équipements, zones d’activités...).

 

La Charte du Parc repose sur un plan de référence élaboré en concertation avec les communes. Il définit les vocations des différentes zones du territoire et notamment les zones "blanches" d’urbanisation.

 

En savoir plus :

>>> sur l’urbanisme durable

>>> sur les friches industrielles

>>> outils de consultation dynamique des documents d’urbanisme

 

L’objectif est de construire dans un éco-hameau, des maisons écologiques et différenciées, avec ceux qui vont les occuper.

Cinq îlots de 700 à 1 500 m² accueilleront chacun de 2 à 7 habitations. La surface habitable des maisons sera ainsi de 50 à 200 m², en fonction des besoins des futurs habitants. Dans chaque îlot, les habitations seront dessinées en fonction de l’ensoleillement et de l’ouverture sur un espace collectif central, dont la fonction est gérée par les habitants (jardin collectif, espace pour les enfants…). La conception des hameaux privilégie des matériaux et des modes de construction écologiques. La récupération des eaux est également étudiée dans cette perspective et met à profit des systèmes d’épuration alternatifs.

 

L’objectif est de construire dans un éco-hameau, des maisons écologiques et différenciées, avec ceux qui vont les occuper.

Cinq îlots de 700 à 1 500 m² accueilleront chacun de 2 à 7 habitations. La surface habitable des maisons sera ainsi de 50 à 200 m², en fonction des besoins des futurs habitants. Dans chaque îlot, les habitations seront dessinées en fonction de l’ensoleillement et de l’ouverture sur un espace collectif central, dont la fonction est gérée par les habitants (jardin collectif, espace pour les enfants…). La conception des hameaux privilégie des matériaux et des modes de construction écologiques. La récupération des eaux est également étudiée dans cette perspective et met à profit des systèmes d’épuration alternatifs.

 

Choisissez au moins 3 défis et :

Bénéficiez d’un diagnostic gratuit sur site.

Obtenez des aides financières en fonction des actions réalisées conformément aux guides des aides du Parc et de ses partenaires.

Profitez d’un accompagnement gratuit pendant la durée de l’opération.

Mobilisez vos collaborateurs autour d’un projet fédérateur.

Valorisez l’image de votre entreprise auprès de votre clientèle.

 

La vallée de l’Epte est l’un des sites emblématiques du Parc. D’abord, parce qu’historiquement il signe la naissance du Vexin français, d’autre part parce qu’il constitue une entité naturelle remarquable avec des sites classés Natura 2000. La valorisation de ce secteur, également traversé par la voie verte Gasny-Gisors a donné lieu à la réalisation d’un audioguide à l’occasion de la commémoration du 1100e anniversaire du Traité de Saint-Clair.

La "colonne vertébrale" du Vexin français

Sur la chaussée Jules César

Comme un témoignage de l’influence de Rome sur le paysage du Vexin, la chaussée Jules César marque le territoire depuis plus de 2 000 ans. Elle s’inscrit dans un vaste réseau de routes militaires mises en place en Gaule entre le Ier siècle avant et le Ier siècle après Jésus-Christ. La chaussée Jules César fait partie des itinéraires stratégiques reliant Rome et les centres politiques et militaires de la province.

Cet axe structurant fait l’objet d’une attention et d’une intervention toute particulière du Parc, qui l’a inscrit parmi les 10 grands projets de sa Charte. La chaussée a été réhabilitée en chemin de randonnée en 2000 avec la réouverture des 21 km entre Puiseux-Pontoise et le hameau de Arthieul à Magny-en-Vexin. L’enjeu porte aujourd’hui sur la valorisation et la réalisation d’un schéma directeur de la chaussée. Chaque année, le Parc organise une manifestation permettant de faire connaître la chaussée Jules César au plus grand nombre.

Si le Parc intervient de plus en plus en matière de conseil et dans le cadre de gestion de projets globaux, des dispositifs d’accompagnement financiers spécifiques ont été mis en place pour les communes et communautés de communes et pour les particuliers.

 

Signalétique d’Intérêt Local

Depuis plus de 10 ans, le Parc accompagne les communes en les aidant à implanter un mobilier homogène qui permet de signaler les activités et services tout en évitant la prolifération de panneaux disgracieux et souvent inefficaces, tout en protégeant le cadre de vie des villages du Vexin français. Ce mobilier de fabrication artisanale spécifique a en effet été dessiné dans un souci de sobriété et de discrétion. Il est adapté aux communes dont le schéma de circulation est complexe (signalisation de services dispersés, hameaux…). Après avoir accompagné les projets au gré des demandes individuelles, le Parc lance aujourd’hui un appel à candidature pour l’implantation de Signalétique d’Intérêt Local (SIL) auprès des communes intéressées afin de mutualiser les projets.

 

Par ailleurs, les communes intéressées par l’implantation de Relais Information Service (RIS) peuvent également solliciter le Parc.

 

>>> Contact : Tiphaine LOREAU, technicienne en restauration du patrimoine bâti au 01 34 48 65 90 / t.loreau@pnr-vexin-francais.fr

 

 

La France compte 51 Parcs naturels régionaux réunis et représentés par une Fédération.


Les 51 Parcs naturels régionaux représentent :

- 4 386 communes ;

- 24 Régions et 74 départements ;

- 3,98 millions d’habitants ;

- près de 15% du territoire (hors DOM).

 

> Consultez la brochure de présentation des 51 PNR de France.

 

Vous trouverez ci-dessous la liste des liens vers les sites internet de la Fédération et des 51 Parcs, classés par ordre alphabétique.

 

 

Le Parc, mode d’emploi

 

L’organisme de gestion du Parc est un Syndicat mixte composé des collectivités signataires de la Charte (Région Ile-de-France, départements du Val d’Oise et des Yvelines, communes, communautés de communes, villes-portes) auxquelles sont associés les partenaires consultés lors de son élaboration et sa mise en oeuvre.

Il s’appuie sur un Comité syndical et différentes instances délibérative (Bureau syndical) ou consultatives (commissions thématiques).

 

 

 

Contact général

Maison du Parc - 95 450 Théméricourt
Accueil : 01 34 48 66 10
Fax : 01 34 48 66 11

Vous pouvez nous laisser un message en utilisant le formulaire de contact ci-dessous :

Le Bellay

 

De la nature du terroir et de leur origine, les villages ont gardé une vocation essentiellement agricole. La structure de l’habitat vexinois est caractérisée par la concentration en villages, agglomérés autour d’exploitations agricoles en forme de quadrilatère, fermées sur l’extérieur. C’est seulement en lisière des buttes et des talus que l’on peut découvrir des hameaux et des fermes isolées, témoignages de défrichements tardifs. L’habitat vexinois est également caractérisé par la continuité du bâti. Les maisons sont parfois jointives, les plus souvent liées les unes aux autres par des bâtiments annexes et des murs en pierre. Cet habitat continu impose la construction en profondeur : la vie est toute entière tournée vers l’intérieur et non vers la rue. L’importance des clôtures, des murs sans ouverture qui bordent les rues, confère aux villages un aspect minéral. Cette unité de l’habitat est renforcée par l’utilisation de matériaux de construction issus directement du terroir, tels que la pierre, l’argile et le plâtre ; les couleurs des villages s’harmonisent ainsi parfaitement avec celles des paysages.

 

Le Parc vous propose de participer à des ateliers pour jardiner au naturel. Dans le jardin du musée du Vexin français, chez l’habitant ou chez des partenaires, accompagnés par des professionnels, vous découvrirez comment avoir un jardin en bonne santé, entretenir votre verger, accueillir la petite faune ou cuisiner les plantes sauvages. Agissez au quotidien en jardinant sans pesticides pour préserver les ressources (eau, sol et biodiversité), pour un jardin plus respectueux de l’environnement.

Comment favoriser la biodiversité dans son jardin ?

Posséder un jardin, c’est aussi accepter que la faune et la flore viennent s’y installer. Ce jardin expérimental est un lieu vivant en perpétuelle évolution. A chaque saison, il sera possible de découvrir et observer la faune venue chercher nourriture, refuge et lieu de reproduction, dans ce jardin laboratoire où plantes aromatiques, potagères ou encore mellifères, poussent en harmonie. Refuges à insectes, nichoir à chauves-souris, pierres sèches et autre bois morts sont mis à disposition des pollinisateurs et des prédateurs, venus aider le jardinier dans son travail d’entretien et de production : un lieu où diversité écologique rime avec équilibre naturel.

Laissez-vous guider sur les traces du passé et remontez le cours du temps, de la Préhistoire à la Première Guerre mondiale en passant par la période médiévale. En compagnie de guides-conférenciers, profitez des belvédères naturels des buttes de Rosne ou de la vallée de la Seine, parcourez la chaussée Jules César et sillonnez les paysages qui ont inspiré les artistes des XIXe et XXe siècles. Suivez l’évolution des villages et découvrez-en tous les secrets !

La politique culturelle du Parc vise à favoriser l’accès à la culture pour tous, l’émergence des initiatives locales, le développement de pratiques culturelles collectives. Génératrice de lien social, elle renforcera l’identité culturelle du territoire en soutenant la création et les projets innovants.

La commission Culture du Parc définit chaque année les thèmes des appels à projets culturels. Elle sélectionne également les projets qui peuvent bénéficier d’un soutien du Parc.

 

De nombreuses actions de valorisation des patrimoines sont portées par le Parc depuis sa création : chaussée Jules César, site archéologique de Genainville, mobilier d’interprétation des églises, sentiers du patrimoine...

La réserve naturelle régionale du site géologique de Limay

 

Elle est le fruit du réaménagement d’anciennes carrières. Outre son intérêt géologique lié aux formations sédimentaires visibles (Crétacé, Sparnacien, Lutétien moyen), elle est le refuge d’une faune diversifiée (reptiles, odonates, lépidoptères, orthoptères et coléoptères) et d’une flore rare en Ile-de-France à l’image de l’Orobranche pourpre.

> Voir la fiche détaillée

En savoir plus sur le site géologique

L’arbre de Dol

Le Vexin français est par tradition une terre d’accueil d’artistes. Les impressionnistes, écrivains, artistes, architectes se sont inspirés de ses paysages, de ses atmosphères, de son histoire. De nombreuses manifestations témoignent de la richesse et de la qualité de la vie locale, mobilisant amateurs éclairés et professionnels réputés. De grands sites (Villarceaux, La Roche-Guyon, Auvers-sur-Oise...) ont su mettre la culture au cœur de leurs préoccupations en ouvrant leur patrimoine aux artistes de tous horizons. Certaines communes et associations locales font émerger des projets culturels qu’il est important de valoriser. Le Parc naturel régional du Vexin français est un territoire qui se veut résolument tourné vers l’avenir exprimant ainsi une « ruralité vivante ». Le développement d’une politique culturelle contribuera à renforcer cette vitalité et l’attractivité du territoire.

Elus référents

 

Mme Stéphanie Von Euw, vice-Présidente du Parc

Mme Edith Andouvlie, Présidente de la commission

 

Elus référents

 

M. Jean-Luc Santini, vice-Président du Parc

Mme Ghislaine Senee, Présidente de la commission

 

Elues référentes

 

Mme Jacqueline Maigret, vice-Présidente du Parc

Mme Chrstine Forge, Présidente du Conseil d’exploitation

 

Cette page est amenée à héberger différents documents préparatoires aux commissions et instances du Parc et servir le porter à connaissance des élus sur différents projets concernant le territoire, qu’ils soient ou non pilotés par le Parc.

Cimetière de Marines

Elle comprend des documents techniques liés à l’avancée des projets communaux, des éléments d’argumentaire et d’explication de la démarche ainsi que des exemples d’actions mises en place dans les communes du Parc ou dans les Parcs naturels franciliens.

 

Technicien référent :

Magali Laffond, chargée de mission Paysages

Tél. 01 34 48 65 93 - Mail : m.laffond@pnr-vexin-francais.fr

 

Les conseillers informent les particuliers gratuitement et de manière indépendante sur les possibilités d’économies d’énergie et les énergies renouvelables. Ils étudient les caractéristiques et les différentes informations fournies sur l’habitation concernée : mode de chauffage, isolation... Ils réalisent des évaluations simplifiées de la consommation d’énergie du foyer. Ils conseillent ensuite le particulier sur son projet.

 

A quel type de questions répondent les conseillers en énergie ?

▪ Comment isoler son logement (matériaux, épaisseur…) ?

▪ Comment réduire ses factures d’énergie ?

▪ Quel est le meilleur type de chauffage pour son logement (gaz, bois, électrique...) ?

▪ Comment financer son projet de construction / de rénovation ?

 

Attention, les conseillers ne se déplacent pas chez les particuliers. Lors des rendez-vous, pensez à amener plans, devis, factures, photos du projet ou de l’habitation.

Laissez-vous glisser au fil de l’Oise,

entre Histoire de France et Impressionnisme...

Nous vous proposons en exclusivité les plus beaux parcours canoë de l’Île-de-France atteignables en transports en commun (Gare SNCF à 300 mètres de nos quais de départ et d’arrivée : Parmain/L’Isle-Adam, Auvers-sur-Oise et Pontoise).

Nos canoës grand confort vous permettent de découvrir dans une nature préservée la richesse patrimoniale des villes et villages bordant l’Oise (95) : Parmain et ses villas jardins ; L’Isle-Adam, la ville Parc ; Auvers-sur-Oise, haut lieu de l’impressionnisme ; Pontoise où une page d’histoire de France s’est écrite au Moyen Âge.

Sous vos yeux défileront îles et forteresses médiévales, châteaux et villas d’agrément, la plus belle plage fluviale de France où une petite sirène saluera votre passage, de nombreux ponts historiques ou moult batailles ont été livrées, le tout, dans des paysages immortalisés par les peintres impressionnistes -Van Gogh, Daubigny- et toujours préservés.

Le FIL : Le Fonds d’Initiatives citoyennes Locales, une aide financière pour soutenir vos initiatives

Dans le cadre de la démarche "Mieux vivre ensemble", il a été décidé d’expérimenter le soutien de projets portés par les habitants : le F.I.L.

 

Pourquoi ?

Le Parc souhaite développer et accompagner la participation des habitants au projet du territoire. Pour cela, il apporte un soutien financier et technique aux initiatives locales innovantes des habitants au travers du FIL.

 

Pour qui ?

• Les associations

• Les structures et collectifs d’habitants

 

C’est quoi ?

Une aide financière et/ou un accompagnement technique pour soutenir des actions liées à l’animation, au lien social et à la participation des habitants des communes du Parc. Cette action se doit être innovante et ne pas être la reconduction d’un projet déjà existant.

 

 

Le Clos du Pétillon vous propose une cuisine française de recettes traditionnelles corse préparées avec des produits frais de saison et pour la plupart locaux issus d’une séléction rigoureuse.

 

> Voir les menus

> Voir la carte

 

 

> 4 chambres d’hôtes :

 

Chambre de l’Ami Daubigny

Chambre de l’Ami Corot

Chambre de l’Ami Daumier

Chambre de l’Ami Geoffroy

 

 

 

Dans le cadre de l’observatoire des paysages du Parc naturel régional du Vexin français, différents supports ont été réalisés, évoquant l’évolution ou la constance des paysages par le biais de témoignages d’habitants du territoire.

 

Randonnée pédestre

Sur la chaussée Jules César

Le Vexin français est un paradis pour les marcheurs. A couvert en sous-bois, sur le linéaire de la chaussée Jules César, serpentant dans les verdoyantes vallées du Sausseron ou de la Viosne, sur les itinéraires de grande randonnée (GR 1, GR 2 et GR 11) ou de pays (GRP de la Vallée de l’Epte), plus de 1000 km de chemins ont été balisés et s’offrent aux pas des marcheurs.

Les itinéraires, circuits et boucles de 8 à 32 km, sont repertoriés et décrits dans des fiches randonnée éditées par le Parc. Une sélection de 32 itinéraires est présentée dans le topo-guide "Le Parc naturel régional du Vexin français... à pied" édité en partenariat avec la FFRP.

Il est aussi possible de voyager dans le Vexin en compagnie d’ânes de bât.

 

Sept commissions de travail se réunissent pour proposer et définir les actions de mise en œuvre des objectifs de la Charte. Ces structures d’échanges à caractère consultatif participent à la vie du Parc ; elles sont composées le plus souvent de délégués du Comité syndical et de membres associés (chambres consulaires, organismes partenaires, associations locales...).

 

- Agriculture et forêt ;

Aménagement durable et Environnement ;

- Culture et patrimoines ;

- Développement économique et social ;

- Education et vie locale ;

- Tourisme (Conseil d’exploitation) ;

- Urbanisme et Avis du Parc.

 

 

Édition 2017 - Portraits d’habitants

Organisée du 19 juin au 28 septembre, la deuxième édition du concours photo "Le Vexin français dans l’objectif" a pour thème les "portraits d’habitants". Il vous propose de mettre en lumière l’espèce naturelle la plus méconnue du Parc, grâce aux catégories suivantes :

 

1- Habitants au travail : photos de Vexinois exerçant une activité professionnelle, ou assimilée, sur le territoire du Parc

 

2- Habitants au repos : photos de Vexinois dans leurs moments de loisirs sur le territoire du Parc

 

3- Portraits-paysages : photos de Vexinois dans un lieu emblématique, symbolique, évocateur du territoire

 

4- Figures vexinoises : photos de Vexinois en gros plan, avec des cadrages serrés

 

> Voir les modalités de participation (à télécharger ci-dessous) :

Allée couverte du Bois couturier

 

Au Néolithique (4000 ans avant J-C), les grands défrichements façonnent la campagne. Les peuples cultivateurs ont laissé de nombreux monuments mégalithiques comme les allées couvertes de Brueil-en-Vexin ou de Guiry-en-Vexin. Les vestiges de la villa retrouvée à Epiais-Rhus ou du sanctuaire de Genainville attestent de l’importance du peuplement gallo-romain. Les chaussées romaines Jules-César (itinéraire Paris-Rouen) et Brunehaut (Chartres-Amiens) structurent alors déjà ce territoire. L’habitat dispersé, vestige des villas romaines, disparaît à l’époque mérovingienne (VIIe siècle) et laisse place au réseau actuel des villages.

 

Sur le GR 2

Le Parc naturel régional du Vexin français est un territoire privilégié en Ile-de-France pour la pratique de la randonnée. Il compte :

- 66 itinéraires de Promenade et de Randonnée (PR) soit 860 km,
- 3 sentiers de Grande Randonnée (GR1, GR2 et GR11) soit 150 km,
- 2 sentiers de Grande Randonnée de Pays (GRP de la Vallée de l’Epte et GRP de la Ceinture verte) soit 30 km.


Le Parc a installé dans une vingtaine de communes du mobilier d’information au point de départ des itinéraires de randonnée.

Le Parc est un territoire rural habité. Il comprend 99 communes (79 dans le Val d’Oise et 20 dans les Yvelines). 7 d’entre elles (Champagne-sur-Oise, Gargenville, Guitrancourt, Juziers, Mézy-sur-Seine, Ronquerolles et Vaux-sur-Seine) ne sont classées que pour une partie de leur territoire. Il compte 98 403 habitants (données 2007) dont près de la moitié dans les vallées de la Seine et de l’Oise.

Accéder à la liste des communes

Accéder au plan du Parc

 

Le musée du Vexin français propose une large gamme de produits en vente dans son espace "Boutique".

 

> Produits du terroir : jus de fruits, pétillants sans alcool, bières, cidre, miel, lentilles, bocaux de volailles…

> Librairie : articles de randonnées pédestres, livres historiques, livres sur le patrimoine, ouvrages sur l’environnement…

> Jeux : peluches, jeux de société, jeux de cartes…

> Articles souvenirs : tee-shirts, cartes postales, porte-clés…

 

Vous pouvez également préparer des coffrets cadeaux sur mesure.

Sur les 99 communes que compte le Parc, 91 disposent d’un site Internet.
Vous en trouverez ci-dessous la liste et les liens (classement par ordre alphabétique).

Sentier de Haute-Isle

Grâce à une signalétique spécifique et bien intégrée, harmonisée sur l’ensemble du territoire, l’accueil du visiteur est amélioré et le repérage des sites facilité.

Depuis 2011, 31 sentiers du patrimoine® ont été réalisés en collaboration avec la Fédération française de randonnée pédestre et les comités départementaux du Val d’Oise et des Yvelines.

 

Lavoirs, moulins, églises et chapelles, châteaux ou maisons de maître, anciennes forges et exploitations agricoles, ancienne voie ferrée, allée couverte... dévoilent leurs particularités sous les yeux des promeneurs ! Les sentiers du patrimoine® offrent un éclairage sur des éléments importants de l’histoire communale mais aussi sur les hommes qui ont fait son histoire.

 

4 nouveaux sentiers ont été réalisés en septembre 2016 sur les communes d’Avernes, Evecquemont, Gaillon-sur-Montcient et Labbeville.

Un plan départemental des itinéraires équestres

Le comité départemental d’équitation du Val d’Oise (CDEVO95) a réalisé un plan départemental des itinéraires équestres consultable ici.

 

Les principes de la gestion différenciée

Ce mode de gestion permet d’assurer un équilibre entre :

- l’amélioration du cadre de vie ;

- la gestion durable des ressources naturelles ;

- la restauration de la biodiversité ;

- la diversité des paysages ;

- la sensibilité des habitants à l’environnement ;

- l’optimisation des moyens humains et techniques.

 

Le principe est d’adapter l’entretien selon l’usage et les intérêts écologiques et paysagers et d’élaborer dans les communes des plans de gestion avec différents modes d’intervention : réaménagement d’une zone humide, prairie fleurie, haie bocagère...

 

Le musée du Vexin français propose une large gamme de produits en vente dans son espace "Boutique".

 

> Produits du terroir : jus de fruits, pétillants sans alcool, bières, cidre, miel, lentilles, bocaux de volailles…

> Librairie : articles de randonnées pédestres, livres historiques, livres sur le patrimoine, ouvrages sur l’environnement…

> Jeux : peluches, jeux de société, jeux de cartes…

> Articles souvenirs : tee-shirts, cartes postales, porte-clés…

 

Vous pouvez également préparer des coffrets cadeaux sur mesure.

 

25 lauréats ayant relevé 164 défis ont été récompensés lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le lundi 14 novembre 2016 à la Maison du Parc à Théméricourt.

 

 


 

25 lauréats ayant relevé 164 défis ont été récompensés lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le lundi 14 novembre 2016 à la Maison du Parc à Théméricourt.

 

 


Le tourisme durable, levier du développement économique local.

Le Parc accompagne les professionnels dans l’émergence de l’offre touristique. Il assiste les collectivités dans leurs projets de développement touristique. Il propose aux porteurs de projets un accueil adapté, une aide technique dans le montage des dossiers et une sensibilisation aux enjeux environnementaux. Face au manque criant d’hébergement, des efforts sont notamment portés sur le développement des formules d’hébergements ruraux comme les gîtes et chambres d’hôtes.

 

Pour ce faire, le Parc a créé en 2007 Cap Tourisme, un service spécifiquement en charge de l’organisation du tourisme à l’échelle de son territoire.

 

Le Parc renforce et développe les partenariats, la mise en réseau des acteurs (éductours, rencontres, formations…) et assure la promotion du territoire notamment auprès des professionnels du tourisme régional pour toucher le public francilien.

 

L’organisation et la structuration du tourisme doivent aboutir à identifier et installer le Vexin français comme destination touristique et de loisirs à part entière en Ile-de-France.

La base, idéalement positionnée sur la Avenue Verte Paris-Londres (à 100 mètres) est distante de 5 km d’Auvers-sur-Oise (peintres impressionnistes) et de 800 mètres de L’Isle-Adam, la ville-parc (Port de plaisance, musée, Lacs et forêt domaniale, nombreuses terrasses et restaurants). La vallée intimiste du Sausseron vous tend les bras à moins d’un kilomètre et vous permet de rejoindre la boucle d’Auvers distante de 800 mètres.

Activités nautiques

CanoEpte - Saint-Clair-sur-Epte

Canoseine - Vétheuil

Val d’Oise Canoë Paris - Parmain

Au creux d’un vallon humide, le sanctuaire gallo-romain des Vaux de la Celle à Genainville est un site archéologique exceptionnel. Il se compose des vestiges d’un temple, de bassins monumentaux et d’un théâtre qui pouvait accueillir jusqu’à 4 000 personnes. Plus de 4 000 objets ont été mis au jour et sont présentés pour partie au musée archéologique du Val d’Oise à Guiry-en-Vexin.

Le sanctuaire, propriété de l’Etat est classé Monument historique depuis 1941. Il a également fait l’objet d’une inscription parmi les 30 sites et monuments historiques du patrimoine national retenus pour leur représentativité au titre de la loi-programme de 1988 relative au patrimoine monumental.

 

Téléchargez la plaquette de présentation du site.

Préserver les vergers hautes tiges, pour quoi faire ?

Verger à Wy-dit-joli-village

Les vergers constituent un véritable patrimoine génétique et culturel qu’il convient de préserver. Conserver cet héritage permet de préserver un paysage ancestral, source d’une grande biodiversité, de conserver des variétés fruitières locales qui risqueraient de disparaître et de protéger des espèces en déclin et tributaires de ces milieux comme la Chouette chevêche.

 

Pour en savoir plus, télécharger le guide pratique "Planter un verger hautes tiges"


Cliquez sur les liens pour accéder aux fiches détaillées.


Le FIL : Le Fonds d’Initiatives citoyennes Locales, une aide financière pour soutenir vos initiatives

Dans le cadre de la démarche "Mieux vivre ensemble", il a été décidé d’expérimenter le soutien de projets portés par les habitants : le F.I.L.

 

Pourquoi ?

Le Parc souhaite développer et accompagner la participation des habitants au projet du territoire. Pour cela, il apporte un soutien financier et technique aux initiatives locales innovantes des habitants au travers du FIL.

 

Pour qui ?

• Les associations

• Les structures et collectifs d’habitants

 

C’est quoi ?

Une aide financière et/ou un accompagnement technique pour soutenir des actions liées à l’animation, au lien social et à la participation des habitants des communes du Parc. Cette action se doit être innovante et ne pas être la reconduction d’un projet déjà existant.

 

 

Laissez-vous guider sur les traces du passé et remontez le cours du temps, de la Préhistoire à la Première Guerre mondiale en passant par la période médiévale. En compagnie de guides-conférenciers, profitez des belvédères naturels des buttes de Rosne ou de la vallée de la Seine, parcourez la chaussée Jules César et sillonnez les paysages qui ont inspiré les artistes des XIXe et XXe siècles. Suivez l’évolution des villages et découvrez-en tous les secrets !

Les voies vertes sont des itinéraires en site propre alors que les véloroutes peuvent emprunter des voies ouvertes à la circulation automobile.

Idéalement située sur l’Avenue verte Paris-Londres et la 2e boucle du Vexin "Autour de Théméricourt" qui sera mise en service durant l’été, la Maison du Parc propose un service saisonnier de location de vélos du 1er avril au 31 octobre 2017.

 

L’artisanat constitue pour le Parc naturel régional du Vexin français un enjeu majeur en matière de développement économique. Elément structurant du territoire, il contribue à sa vitalité économique et participe au maintien d’une vie locale par les emplois et services de proximité qu’il apporte.

 

Dans un contexte concurrentiel toujours plus intense, le Parc souhaite inciter les entreprises artisanales à engager des investissements et ainsi renforcer leur compétitivité.

L’administration et les services techniques

Le château de Théméricourt

La Maison du Parc est le siège social du Parc naturel régional du Vexin français et le lieu de travail de l’équipe technique. Propriété du Conseil départemental du Val d’Oise, le domaine est mis à disposition du Syndicat mixte du Parc selon un bail amphythéotique. Les services administratifs et les pôles Aménagement, Développement et Environnement sont installés dans le château. Les services Education et Tourisme ainsi que l’animateur du Pays d’art et d’histoire sont installés dans les annexes.

L’équipe du Parc est une équipe de terrain. Il est indispensable de prendre préalablement rendez-vous pour rencontrer un technicien.

L’accueil de vos rendez-vous est assuré en semaine au musée du Vexin français.

Pour contacter les services :

Tél. : 01 34 48 66 10 - Mail : accueil@pnr-vexin-francais.fr

Installé dans les communs du château, il présente sur plus de 400 m² les composantes géographiques, historiques et patrimoniales du territoire par une approche ludique et pédagogique. Le musée consacre différents espaces aux milieux naturels, à la faune et la flore, à la géologie et aux paysages du Vexin français qu’il met en valeur par la projection du film "Si le Vexin m’était conté". Ce territoire vivant se raconte aussi par ses hommes et ses traditions à l’image de la collection Vasseur-Loiseaux, qui révèle de remarquables objets d’art populaire.

 

Lieu d’accueil et de vie, outil de sensibilisation des publics et notamment des scolaires, le musée propose régulièrement de nouvelles expositions et développe tout au long de l’année une programmation culturelle intégrant ateliers, spectacles ou conférences.

 

Le musée dispose également d’une boutique avec un large choix d’ouvrages, de produits du terroir ou de pièces d’artisanat local.

 

Idéalement situé au coeur du Vexin français, c’est également un point d’information touristique présentant toute l’offre du territoire et des alentours.

 

Les Guides proposent des produits touristiques valorisant les patrimoines naturels et culturels du territoire du Parc. Leurs prestations sont adaptées en fonction des besoins à tout type de public.

 

Cliquez sur le nom du guide pour accéder à sa fiche détaillée.

Les Guides bénéficiaires de la Marque "Valeurs Parc naturel régional"

4 guides vexinois ont trouvé dans la marque "Valeurs Parc naturel régional" un prolongement naturel à leur attachement à partager avec le grand public leur passion et leur connaissance du Vexin français.

 

Cliquez sur le nom du Guide pour accéder à la fiche détaillée.


- Gilles Lemaire

- Sandrine Lemaire

Julien Masson

- Michel Saintoul

 

 

La Marque "Valeurs Parc naturel régional" reconnaît leur savoir-faire à chaque étape, de la production jusqu’à la transformation. Des critères sont établis précisément pour chaque famille de produits.

 

>> En savoir plus sur la Marque "Valeurs Parc naturel régional" sur le site de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France.

 

 

 

Des produits et services portés par trois valeurs essentielles :

 

- L’attachement au territoire : les producteurs et prestataires concernés contribuent au développement économique du territoire et s’attachent à faire découvrir le Parc à travers des produits et prestations qui valorisent les ressources et le patrimoine local.

 

- Une forte dimension humaine : le savoir faire, le rôle et la maîtrise de l’homme sont primordiaux das le processus de fabrication ; les professionnels marqués font partager leur passion et sensibilisent le public à leurs méthodes de production.

 

- Le respect de l’environnement : les bénéficiaires de la marque s’attachent à préserver les milieux naturels, la faune, la flore et s’impliquent dans le maintien de la qualité des paysages. Ils intègrent la prise en compte de l’environnement et la maîtrise de l’énergie dans la gestion de leur structure.

 

Le financement du programme d’actions est négocié pour 6 ans entre le Parc, le Conseil régional Ile-de-France, le Conseil départemental du Val d’Oise et le Conseil départemental des Yvelines. Appelé "contrat de Parc", il prévoit les moyens financiers alloués aux différents objectifs inscrits dans la Charte.

 

Le contrat actuel portant sur la période 2007-2013 est financé par :

- la Région Ile-de-France à hauteur de 60 % ;

- le département du Val d’Oise à hauteur de 31,9 % ;

- le département des Yvelines à hauteur de 8,1 %.

 

Outre les participations de ses principaux financeurs (Région et départements), le budget de fonctionnement du Parc est alimenté par les contributions :

- des communes (4 € / an / habitant) ;

- des communautés de communes (0,19 € / an / habitant)  ;

- de ses villes-portes (montant au prorata de la population)

- d’une dotation de l’Etat.

 

Des programmes spécifiques bénéficient de financements complémentaires : Natura 2000, ENS du Val d’Oise, réserve natuelle nationale des Coteaux de la Seine...

Cimetière de Marines

Elle comprend des documents techniques liés à l’avancée des projets communaux, des éléments d’argumentaire et d’explication de la démarche ainsi que des exemples d’actions mises en place dans les communes du Parc ou dans les Parcs naturels franciliens.

 

Technicien référent :

Magali Laffond, chargée de mission Paysages

Tél. 01 34 48 65 93 - Mail : m.laffond@pnr-vexin-francais.fr

 

Comité syndical et bureau syndical

Le Parc est représenté par un Comité Syndical qui met en application les dispositions de la Charte et décide des financements des différents programmes d’actions. Organe délibérant du Parc, il compte 131 délégués organisés en collèges : Région, départements, communes, communautés de communes, villes-portes. La représentation des communes y est majoritaire. Chacune dispose d’un délégué dont le rôle est primordial dans la mobilisation des acteurs locaux en vue de la mise en oeuvre de la Charte.

 

Le Comité Syndical donne délégation à un Bureau syndical de 25 membres pour le traitement des dossiers courants et la préparation du budget.

 

Les dossiers sont préparés par une commission permanente composée du Président, de 8 Vice-Président(e)s ainsi que des Président(e)s des commissions thématiques.

 

 

Profitant de la qualité exceptionnelle du bâti, l’offre en matière d’hébergements ruraux chez l’habitant se développe. Le Vexin français compte aujourd’hui une cinquantaine de gîtes et chambres d’hôtes. Pour les groupes, des gîtes de plus grande capacité avec chambres et dortoirs sont disponibles, de même que quelques campings et hôtels.

Véritables ambassadeurs du territoire, les propriétaires de 6 gîtes et de 3 chambres d’hôtes se sont vus attribuer la Marque "Valeurs Parc naturel régional" pour leur prestation d’hébergement touristique. De même, 4 restaurants engagés dans une gestion environnementale de leur entreprise et l’utilisation de produits locaux en sont bénéficiaires.

 

Rencontre avec les saveurs locales

Les vergers d’Ableiges

Une quarantaine d’agriculteurs s’attache à faire découvrir leurs produits en vente directe sur leur exploitation.

Pommes, jus de fruits, légumes, viande, cidre, huile de colza ou de tournesol, bière, escargots, miel, lentilles sont au menu de la table vexinoise. Témoin de leur attachement au territoire et au caractère artisanal de leur production, la Marque "Valeurs Parc" a été attribuée à sept de ces productions "made in Vexin".

Favoriser les circuits courts en rapprochant les lieux de production et de consommation est un enjeu majeur pour le Parc. En consommant localement, vous participez à des actions d’intérêt général et au maintien de l’agriculture et du terroir.

Six fermes proposent également aux groupes scolaires de découvrir le métier d’agriculteur, le mode de fonctionnement d’une exploitation agricole.

 

Le Parc vous propose de participer à des ateliers pour jardiner au naturel. Dans le jardin du musée du Vexin français, chez l’habitant ou chez des partenaires, accompagnés par des professionnels, vous découvrirez comment avoir un jardin en bonne santé, entretenir votre verger, accueillir la petite faune ou cuisiner les plantes sauvages. Agissez au quotidien en jardinant sans pesticides pour préserver les ressources (eau, sol et biodiversité), pour un jardin plus respectueux de l’environnement.

Un territoire reconnu pour la qualité de ses paysages...

Vallée de l’Epte

Au nord ouest de l’Ile-de-France, le Parc naturel régional du Vexin français s’étend sur 99 communes du Val d’Oise et des Yvelines et 71 000 hectares. Le classement du Parc repose autant sur la qualité des paysages et des milieux naturels que sur la grande homogénéïté et la qualité architecturale des villages.

 

Entité naturelle de caractère, le Vexin français offre des paysages et milieux étonnants (coteaux calcaires, marais, bois...) en Ile-de-France. Ce vaste plateau calcaire, dominant de 100 m environ les régions environnantes est délimité par la Seine au sud, l’Oise à l’est, l’Epte à l’Ouest et la Troësne et l’Esches au nord. Le plateau est entaillé de vallées aux profils contrastés, tantôt longues, étroites et jalonnées de vallons (Viosne, Sausseron) ou qui s’épanouissent en véritables plaines alluviales (Aubette de Magny). Les paysages du Vexin français sont fortement marqués par une activité agricole où dominent les grandes cultures (blé, orge, colza). Surplombant le plateau, les buttes d’Arthies, de Rosne et de Marines dressent leur silhouette boisée et ont conservé leur chapeau de sable et de meulière. L’intérêt patrimonial du Vexin français réside à la fois dans la diversité des habitats naturels qui y sont représentés, la présence de sites d’intérêt national et la présence d’espèces végétales protégées et/ou en limite d’aire de répartition.

 

Cliquez sur les liens pour accéder aux fiches détaillées.

Situé au cœur du Vexin français à Vigny (95), le pôle éco-construction poursuit trois objectifs :

- Inciter les publics cibles, particuliers, collectivités et entreprises à enclencher des travaux d’éco-construction/rénovation ;

- Permettre aux demandeurs d’emploi et aux personnes en insertion de se former aux techniques des métiers du bâtiment pour un retour rapide à l’emploi ;

- Professionnaliser les entreprises afin de garantir la qualité des travaux.

 

Le Vexin français, allez-y en Baladobus !

Au départ des gares RER de Cergy et de Pontoise (en correspondance avec les lignes A et C du RER), le Baladobus est un mode de transport économique pour partir à la découverte du Vexin français : une idée de sortie pour les franciliens ne disposant pas de voiture mais aussi une alternative intéressante pour ceux qui ne souhaitent pas utiliser leur véhicule personnel.

Un territoire à vocation agricole

La moisson à Nucourt

Elle reste un fer de lance de l’économie locale, concernant environ 8 % de la population active. Le développement de l’agriculture y est ancien et lié à la fertilité exceptionnelle des terres et à la proximité du marché parisien. La majeure partie des 350 exploitations du territoire sont de grandes exploitations céréalières : la culture du blé représente près de 50 % des terres labourables. Mais le Vexin est aussi terre de productions traditionnelles comme la betterave à sucre, d’oléoprotéagineux, de cultures maraîchères en fonds de vallées ou d’arboriculture. Prospère autrefois, l’élevage concerne aujourd’hui moins d’une trentaine d’exploitations dans les vallées de l’Epte et du Sausseron.

Édition 2017 - Portraits d’habitants

Organisée du 19 juin au 28 septembre, la deuxième édition du concours photo "Le Vexin français dans l’objectif" a pour thème les "portraits d’habitants". Il vous propose de mettre en lumière l’espèce naturelle la plus méconnue du Parc, grâce aux catégories suivantes :

 

1- Habitants au travail : photos de Vexinois exerçant une activité professionnelle, ou assimilée, sur le territoire du Parc

 

2- Habitants au repos : photos de Vexinois dans leurs moments de loisirs sur le territoire du Parc

 

3- Portraits-paysages : photos de Vexinois dans un lieu emblématique, symbolique, évocateur du territoire

 

4- Figures vexinoises : photos de Vexinois en gros plan, avec des cadrages serrés

 

> Voir les modalités de participation (à télécharger ci-dessous) :

Le Parc ainsi que la Région Ile-de-France proposent aux entreprises plusieurs aides financières pour la réalisation d’investissements, travaux, pour la cession de fonds commerciaux ou artisanaux. Les critères d’éligibilité sont variables en fonction des différentes aides et concernent notamment la taille de l’entreprise, le secteur d’activité, le type de dépense ou d’investissement.

 

Vous avez un projet d’implantation d’entreprise dans le Vexin français ? Vous souhaitez améliorer la prise en compte de l’environnement dans votre entreprise ? Vous souhaitez connaître les aides en matière de développement économique et agricole mises en place par le Parc ? Vous avez un projet de création d’une activité touristique ? Le Parc vous accompagne dans vos différents projets !

 

L’artisanat constitue pour le Parc naturel régional du Vexin français un enjeu majeur en matière de développement économique. Elément structurant du territoire, il contribue à sa vitalité économique et participe au maintien d’une vie locale par les emplois et services de proximité qu’il apporte.

 

Dans un contexte concurrentiel toujours plus intense, le Parc souhaite inciter les entreprises artisanales à engager des investissements et ainsi renforcer leur compétitivité.

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) se définit comme la responsabilité des entreprises vis-à-vis des impacts de leurs décisions et activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent.

 

La RSE est une démarche de progrès qui apporte de nombreux bénéfices aux entreprises qui la mettent en œuvre :

> Accroissement de la performance globale

> Prévention de risques environnementaux et sociaux

> Réalisation d’économies, notamment en énergie et en eau

> Innovation

> Gains de nouveaux marchés, différenciation par rapport à la concurrence

> Capacité à attirer des talents, motivation et fidélisation des collaborateurs

> Possibilité d’obtenir des financements

 

En les incitant à remettre en question leurs pratiques, à rendre compte, la RSE permet aux entreprises de répondre aux attentes des parties prenantes et de la société et ainsi de contribuer au développement durable.

 

 

Animations en lien avec l’exposition "Nuit"

Exposition présentée du 21 janvier au 2 juillet 2017 au musée du Vexin français à Théméricourt.

Le soleil se couche et la nuit fait son apparition. À travers cette exposition, petits et grands pourront découvrir ce monde un peu méconnu de l’être humain, parfois un peu effrayant, mais tellement passionnant.

 

Mercredi 25 janvier : Visite accompagnée de l’exposition (visite jeune public)

Mercredi 8 février : Les mammifères de la nuit (atelier jeune public)

Mercredi 15 février : Le ciel nocturne (atelier jeune public)

Mercredi 29 mars : Les oiseaux de la nuit (atelier jeune public)

Mercredi 5 avril : Les petites bêtes de la nuit (atelier jeune public)

Mercredi 12 avril : Contes et légendes de la nuit (atelier jeune public)

Dimanche 23 avril : Visite guidée de l’exposition "Nuit" (public adultes)

Samedi 29 avril : Conférence et sortie nocturne - Découverte des chauves-souris (public adulte)

Mercredi 31 mai : Espèces fantastiques de la nuit (atelier jeune public)

Samedi 17 juin : Conférence : Impact de la pollution nocturne sur la faune (public adulte)

Mercredi 28 juin : Visite accompagnée de l’exposition (visite jeune public)

 

Expositions

 

"Les dîners des Éclectiques et le docteur Gachet" -  du 25 mars au 25 juin 2017

La Maison du docteur Gachet présente une exposition inédite rassemblant une grande partie des 300 invitations et comptes rendus des dîners des Éclectiques. Cette société artistique qui rassembla de 1872 à 1903 des poètes et artistes donna lieu à des centaines d’eaux-fortes reflétant les courants artistiques et les grands thèmes de l’époque, vus à travers le prisme de l’humour irrévérencieux de ses membres.

 

"Dans l’intimité des collectionneurs" - du 8 juillet au 29 octobre 2017

La Maison du docteur Gachet présente les oeuvres de plusieurs collectionneurs privés, dont les choix, affaire de goûts, affaire de coeur, affaire de curiosité, dessinent une oeuvre à part entière et un portrait en creux de la figure du collectionneur. 3 collectionneurs, 3 rencontres, 3 collections, qui révèlent leurs trésors avec en fil conducteur, la même passion pour les arts graphiques, l’image imprimée et ses déclinaisons de la fin du XIXème siècle à notre époque contemporaine.

Bière & cidre

Ferme-Brasserie du Vexin - Théméricourt

Ferme des Hagues - Arthies

Lefevre Cidre - Berville

Les fermes pédagogiques

Ferme de la distillerie

Les fermes et exploitations agricoles du territoire sont des terrains d’application grandeur nature de notions acquises avant la visite, en classe. Ces séances de "travaux pratiques" permettent de découvrir le monde agricole et ses activités.

 

Exploitations agricoles

- L’Huilerie avernoise

- La Ferme d’Haravilliers

- La Ferme des Sablons à Génicourt

- La Ferme de la Distillerie à Gouzangrez

- La Ferme du Colimaçon à Oinville-sur-Montcient

 

Jardin-pépinière

- Le Jardin de Campagne à Grisy-les-Plâtres

Cliquez sur les liens pour accéder aux fiches détaillées.

Un site exceptionnel...

Les Coteaux de la Seine

La réserve s’étend sur 268 hectares sur les communes de Vétheuil, Haute-Isle, La Roche-Guyon, Gommecourt et Bennecourt. Les coteaux de la Seine forment l’un des sites les plus remarquables du Parc, se présentant comme un vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux. Connu pour son paysage marquant, ensemble de pelouses calcaires les plus importantes du bassin parisien, avec ses falaises et pinacles crayeux au bord du fleuve, le site des Coteaux de la Seine présente un intérêt écologique floristique et faunistique majeur.

Près de 500 espèces y ont été recensées dont 14 sont protégées et une centaine rares ou assez rares en Ile-de-France dont le stipe penné, l’astragale de Montpellier ou la phalangère à fleur de lys... La faune n’est pas en reste ! On y croise des rapaces comme le faucon pélerin ou la bondrée apivore, des passereaux comme le bruant zizi ou le pouillot de Bonelli, des papillons comme le flambé ou le Bel-Argus, ou bien encore la cigale des montagnes, la mante religieuse ou le lézard vert qui s’épanouissent sur ces coteaux exposés plein sud.

L’un des objectifs de la réserve naturelle est de préserver des milieux ouverts, en alternance avec des zones boisées.

Les projets de classe aboutissent à des actions concrètes en faveur de la protection de la nature (pose d’un nichoir, protection d’une mare...) qui peuvent être financés par le Parc : panneau pédagogique d’une mare de, plantation de haies, pose d’un nichoir, spectacle, création d’un jardin pédagogique ou d’un potager.

 

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) se définit comme la responsabilité des entreprises vis-à-vis des impacts de leurs décisions et activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent.

 

La RSE est une démarche de progrès qui apporte de nombreux bénéfices aux entreprises qui la mettent en œuvre :

> Accroissement de la performance globale

> Prévention de risques environnementaux et sociaux

> Réalisation d’économies, notamment en énergie et en eau

> Innovation

> Gains de nouveaux marchés, différenciation par rapport à la concurrence

> Capacité à attirer des talents, motivation et fidélisation des collaborateurs

> Possibilité d’obtenir des financements

 

En les incitant à remettre en question leurs pratiques, à rendre compte, la RSE permet aux entreprises de répondre aux attentes des parties prenantes et de la société et ainsi de contribuer au développement durable.

 

 

Concilier préservation et développement du territoire, une mission permanente

Selon le code de l’environnement, le rôle du Parc est de :

• protéger, gérer et valoriser le patrimoine naturel, culturel et paysager ;

• contribuer à l’aménagement du territoire ;

• contribuer au développement économique, social et culturel et à la qualité de vie ;

• assurer l’accueil, l’éducation et l’information du public ;

• réaliser des actions expérimentales ou exemplaires et participer à des programmes de recherche.

En application de sa Charte, le Parc naturel régional du Vexin français agit pour une maîtrise de l’urbanisation qui préserve d’une part les bourgs et villages dans leur forme traditionnelle et leur identité architecturale et d’autre part les espaces naturels et agricoles. Il contribue à la préservation des ressources, de la biodiversité et valorise les patrimoines remarquables. Son rôle est déterminant en matière de développement : il se base sur une agriculture économique viable, écologiquement responsable et socialement dynamique, un tissu économique vivant et diversifié, une politique de développement touristique durable et une offre de services d’activités culturelles et de loisirs de proximité.

Les actions du Parc sont mises en oeuvre par une équipe pluridisciplinaire qui a un rôle d’ingéniérie et de conseil auprès des communes et de l’ensemble des acteurs du territoire.

Un projet pour le territoire

Le projet porté par le Parc est inscrit dans une Charte, document contractuel qui détermine les orientations en matière de protection, de valorisation et de développement du territoire.

Fruit d’une large concertation, la Charte repose sur 3 axes principaux :

- la maîtrise de l’espace et la préservation des patrimoines naturels, paysagers et bâtis ;

- la promotion d’un développement agricole, touristique et économique durable, moteur d’une vie locale de qualité ;

- l’information, l’éducation et la sensibilisation des publics pour mettre l’homme au cœur du projet territorial.

Le Parc est représenté par un Comité Syndical qui met en application les dispositions de la Charte et décide des financements des différents programmes d’actions. Organe délibérant du Parc, il compte 131 délégués organisés en collèges : Région, départements, communes, communautés de communes, villes-portes.

 

Voir la liste des membres du Comité syndical ci-dessous.

Composition du Bureau syndical

 

 

Le Comité Syndical donne délégation à un Bureau de syndical de 25 membres pour le traitement des dossiers courants et la préparation du budget. Il est organisé en collèges : Région, départements, communes, communautés de communes, villes-portes selon la répartition ci-contre.

 

Voir ci-dessous la liste des membres du Bureau syndical.

Instances syndicales 2017

Lundi 20 mars 2017 : Bureau syndical à 18h.

Lundi 27 mars 2017 : Comité syndical à 20h.

Lundi 19 juin 2017 : Bureau syndical à 18h.

Lundi 26 juin 2017 : Comité syndical à 20h.

Lundi 6 novembre 2017 : Bureau syndical à 18h.

Lundi 13 novembre 2017 : Comité syndical à 20h.

Après des études de stylisme à Londres, Valérie Risbec lance son 1er atelier en Floride où elle crée une ligne de vêtements pour enfants et de robes de mariées et de cérémonie. De retour en France, elle rencontre le succès avec la création d’une ligne de sacs et d’accessoires. C’est à Butry-sur-Oise qu’elle a choisi d’installer son atelier où elle se consacre pleinement à la réalisation de manteaux sur mesure pour hommes et femmes.

 

Ses créations, d’inspiration artistique, sont souvent colorées et se déclinent par thèmes. Les modèles, uniques ou en petites séries, réalisés entièrement à la main dans son atelier révèlent une très grande finesse de fabrication. Valérie Risbec travaille avec talent la laine, la soie, le coton et elle apporte autant d’importance au côté extérieur du vêtement qu’au côté intérieur. Ses créations sont visibles à la Boutique-Galerie "Instant d’Art" à Auvers-sur-Oise.

 

Les savoir-faire artisanaux constituent un patrimoine culturel, social et un potentiel économique non négligeable. De nombreux professionnels des métiers d’art se sont installés sur le territoire du Parc : tapissiers, céramistes, facteurs d’instruments anciens ou ébénistes y exercent leur activité en toute sérénité. Depuis plusieurs années, le Parc a mis en œuvre des opérations de valorisation des métiers d’art locales et régionales avec l’édition d’un guide des métiers d’art, l’organisation d’expositions ou de salons. Il s’oriente aujourd’hui vers une démarche de développement local en affirmant son territoire comme territoire d’accueil privilégié pour les artisans d’art.

Le Parc ainsi que la Région Ile-de-France proposent aux entreprises plusieurs aides financières pour la réalisation d’investissements, travaux, pour la cession de fonds commerciaux ou artisanaux. Les critères d’éligibilité sont variables en fonction des différentes aides et concernent notamment la taille de l’entreprise, le secteur d’activité, le type de dépense ou d’investissement.

 

Un Parc a une mission essentielle d’Éducation au territoire. Celle-ci accompagne chacune de ses actions avec la volonté que chaque citoyen appréhende la complexité du territoire et de ses enjeux.

Faire découvrir aux jeunes le patrimoine naturel et culturel local, aider à la compréhension du territoire, participer à la formation de citoyens conscients et responsables, telles sont les missions d’éducation à l’environnement et au territoire que s’est fixé le Parc.

Les ressources mises à disposition par le Parc sont destinées aux acteurs éducatifs du territoire et des villes-portes (enseignants, animateurs, structures jeunesse...) désireux de s’informer et de monter un projet sur l’environnement et le territoire du Parc. Elles sont consultables et empruntables gratuitement.

Cliquez sur le nom du restaurant pour accéder à la fiche détaillée.

Toutes les candidatures sont à adresser par courrier à l’attention de M. Marc Giroud, Président du Parc :

 

Parc naturel régional du Vexin français

Maison du Parc

95450 Théméricourt

 

Retrouvez ici l’organigramme fonctionnel du Parc naturel régional du Vexin français.

Les domaines d’intervention dans le Vexin français

Le Bellay-en-Vexin

Concrètement, le Parc mène des actions en matière :

 

- d’accompagnement des collectivités dans la mise en place ou la révision de leurs documents d’urbanisme ;

- de conseils en aménagements paysagers ;

- de développement d’itinéraires de circulations douces ;

- de valorisation des patrimoines et de développement culturel ;

- d’accompagnement des entreprises pour l’implantation dans des parcs d’activités ;

- de maintien du commerce et de l’artisanat ;

Le musée du Vexin français

Les communs du château

Les visiteurs en quête d’informations sur le tourisme et les loisirs sont accueillis au musée du Vexin français. Toute la documentation sur les environs y est disponible ainsi que de nombreux ouvrages régionaux proposés à la boutique du musée.

Pour contacter le Musée du Vexin français

Tél. : 01 34 48 66 00

Mail : musee@pnr-vexin-francais.fr

Les zones humides, réservoirs de biodiversité

Voir le détail ici.

 

Les commissions thématiques

Sept commissions de travail se réunissent pour proposer et définir les actions de mise en œuvre des objectifs de la Charte. Ces structures d’échanges à caractère consultatif participent à la vie du Parc ; elles sont composées le plus souvent de délégués du Comité syndical et de membres associés (chambres consulaires, organismes partenaires, associations locales...).

 

- Agriculture et forêt ;

- Aménagement durable et environnement ;

- Culture et patrimoines ;

- Développement économique ;

- Education et vie locale ;

- Tourisme ;

- Fonctionnement du Parc et finances.

 

Dispositions générales

Pour solliciter une aide, il convient de prendre contact avec le chargé de mission concerné avant tout dépôt de dossier. Après validation du projet par les élus (Président et Vice-Président de la commission concernée), le bénéficiaire adressera au Parc un dossier de demande de subvention (pièces précisées sur chacune des fiches du Guide des aides) pour chaque opération envisagée. Ce dossier sera ensuite soumis à la commission de travail thématique concernée, puis pour les montants de subvention inférieurs à 36 500 € au Bureau syndical et pour les montants supérieurs à 36 500 € au Comité syndical. Les instances syndicales se réunissent en moyenne trois fois par an, en mars, juin et octobre.

Pour une opération, d’autres partenaires financiers peuvent être sollicités (État, Agence de l’Eau, ADEME…). Toutefois, les aides proposées par le Parc ne peuvent en aucun cas se cumuler, pour les mêmes travaux ou réalisations, avec des aides régionales ou départementales. L’aide financière du Parc implique l’engagement d’associer le Parc au commencement et au suivi des travaux.

 

... et de ses patrimoines

Fontenay-Saint-Père

La spécificité du Vexin français réside aussi dans son patrimoine architectural et bâti. Tous les styles d’architecture se côtoient et témoignent d’une occupation ancienne et des différentes époques de construction. En contrepoint à l’architecture remarquable des châteaux, églises et grands domaines agricoles, on note la simplicité du patrimoine rural du Vexin français (croix, moulins, fontaines, pigeonniers, lavoirs...). Aujourd’hui, la quasi-totalité des villages possède un ou plusieurs monuments protégés au titre des Monuments Historiques. Le Parc naturel régional du Vexin français s’attache à sauvegarder et à valoriser ce patrimoine, ainsi que les savoir-faire qui l’ont façonné. En 2014, le Vexin français est devenu le premier Parc naturel régional labellisé "Pays d’art et d’histoire" par le Ministère de la Culture et de la Communiation.

 

...objet de toutes les attentions

Limites de la réserve naturelle nationale

La création de la réserve permet de renforcer les actions déjà mises en oeuvre sur les Coteaux de la Seine et d’assurer notamment :

- l’élaboration et la mise en œuvre du plan de gestion ;

- le suivi des travaux de gestion et restauration des habitats et espèces, le pâturage ovin, les aménagements pédagogiques et d’accueil ;

- la mise en place des suivis scientifiques ;

- un contact permanent avec les acteurs locaux ;

- les animations pédagogiques auprès du grand public et des scolaires ;

- la surveillance et la police de la nature.

Tous les documents

disponibles sur la démarche Natura 2000 dans le Vexin sont disponibles ici

 

Une politique concertée de l’eau

Vallée de l’Epte

Communes, syndicats intercommunaux, régions, départements, Agences de l’eau... tous s’engagent, dans leur champ de compétence réglementaire, dans des programmes concertés prévoyant en fonction des spécificités propres à chaque bassin versant des actions de :

 

- restauration des milieux aquatiques et humides : les aménagements réalisés favorisent la biodiversité dans l’eau et sur les berges, en reconstituant l’habitat aquatique et la vie piscicole. Des mesures de gestion adaptées visent également à protéger et à mettre en valeur les zones humides ;

 

- préservation de la qualité des eaux superficielles et souterraines : la maîtrise de la pollution des rivières et des nappes passe par l’établissement et la réhabilitation des réseaux de collecte des eaux (usées et pluviales) ainsi que des dispositifs collectifs et non collectifs d’épuration, par l’amélioration des pratiques liées aux activités (traitements chimiques, stockage de déchets...) ;

 

- sécurisation de l’alimentation en eau potable par la mise en place de mesures de protection des captages, d’installation des unités de traitement et d’optimiser les réseaux de distribution du territoire ;

 

- maîtrise du ruissellement et gestion des inondations pour accroître l’infiltration des eaux dans les sols, ralentir les écoulements et limiter l’érosion des terres. Ces aménagements sont associés à des ouvrages de rétention et de régulation dans les secteurs les plus vulnérables aux coulées de boue et aux risques d’inondations des zones urbanisées.

Les ENS du Val d’Oise

Carrière de Vigny-Longuesse

Le Conseil départemental du Val d’Oise et le Parc sont liés depuis 2003 par une convention pour la gestion et l’animation des sites ENS valdoisiens situés dans le périmètre du Parc.

 

Sont concernés :

- le Bois du Chesnay

- le Bois du Moulin de Noisement à Chars

- la butte de Marines

- la carrière de Vigny-Longuesse

- la carrière aux coquillages à Auvers-sur-Oise

- l’étang de Vallière à Santeuil

- le marais de Boissy-Montgeroult

- le marais de Frocourt

- le marais du Rabuais

 

Le département a également classé en ENS les buttes d’Arthies.

D’autres sites font l’objet de l’attention du Conseil départemental sur le territoire du Parc :

- le Bois de Morval

- la Forêt départementale de la Tour du Lay

 

Consultez les fiches de présentation des différents sites ici.

 

>> Toutes les inscriptions pour les sorties nature sur les ENS se font désormais sur le site sortiesnature.valdoise.fr

Activités équestres

Au galop dans le Vexin

 

Au détour des chemins, il n’est pas rare de croiser chevaux et cavaliers. Les centres équestres, écuries de propriétaires et pensions de chevaux sont nombreux dans le Vexin et le territoire se prête aussi bien à des expéditions au long cours, à la journée ou le temps d’un week-end.

 

Accéder à la liste des structures

 

 

 

Les châteaux, un livre d’histoire

Donjon du château de La Roche-Guyon

Les châteaux bâtis à l’époque médiévale le long de l’Epte et de la Seine, étaient destinés à surveiller et protéger la contrée des invasions. Le donjon de La Roche-Guyon, dominant la vallée de la Seine, assurait le contrôle du cours du fleuve. Sur le front de l’Epte, limite du territoire normand, il ne reste que peu de vestiges de la défense française. Ainsi, la plupart des châteaux vexinois sont des demeures résidentielles, bâties aux XVIIe et XVIIIe siècles, à l’architecture classique, en pierre de taille, présentant un avant-corps central flanqué de deux ailes (Montgeroult, Condécourt...). La présence d’exploitations agricoles adjointes au bâti principal laisse supposer que ces constructions seigneuriales entretenaient un lien très fort avec la terre.

 

Les croix pattées, emblèmes du patrimoine vexinois

Croix des friches à Nesles-la-Vallée

 

La croix pattée, datant des XIe, XIIe et XIIIe siècles est une particularité du patrimoine rural vexinois. De style roman, cette croix monolithique (taillée dans un seul bloc) de calcaire est constituée de trois courtes branches d’égale longueur, aux extrémités très élargies. Cette forme se rencontre gravée sur les sarcophages mérovingiens ou sur les monnaies, ou encore peinte comme croix de consécration dans les églises. Ces croix servaient vraisemblablement de limite de fief, de juridiction ou de bornage de propriétés ecclésiastiques. 17 croix pattées ont été recensées dans le Vexin français, en plein champs, à la croisée des chemins ou au cœur des villages. Elles peuvent présenter des formes diverses : fût très court à trois branches comme la croix d’Orléans à Longuesse, à quatre branches égales comme la Croix Lançon à Saint-Gervais, fût élancé et à quatre branches comme la croix Labathe à Courcelles-sur-Viosne. Avec le blé, la croix pattée est un élément de l’emblème figuratif du Parc.

 

 

Haute-Isle

 

La qualité des matériaux issus du sous-sol du Vexin français a permis leur bonne conservation. La pierre calcaire était extraite de carrières à pierres dures (Chérence, Vigny) ou plus tendres (Nucourt, Epiais-Rhus). Les buttes qui dominent le plateau fournissaient la pierre meulière, utilisée à proximité des lieux d’exploitation. Les falaises de craie étaient creusées de carrières souterraines utilisées comme dépendances (boves) et même parfois comme habitations. Ce patrimoine troglodytique constitue un des attraits de la boucle de la Seine entre Vétheuil et La Roche-Guyon. Dans la vallée de l’Epte, l’habitat est fortement influencé par l’architecture normande tandis qu’autour de Genainville et d’Omerville la pierre sèche est de rigueur.

 

Pour savoir comment rénover ou restaurer dans le respect du traditionnel, téléchargez le guide « Vivre et habiter une maison traditionnelle du Vexin français »

 

 

Haies champêtres

Plantation à Buhy

La présence de haies est tout aussi fondamentale dans le paysage quotidien des villages et leurs alentours.  Leur suppression progressive conduit à l’apparition de problèmes d’érosion et à l’appauvrissement de la faune sauvage.

Le Parc conduit des opérations de maintien et de création de haies dans les communes et auprès des particuliers.

 

Pour en savoir plus sur les types de haies et les espèces conseillées, télécharger le Guide "Planter une haie champêtre dans le Vexin français".

 

 


Deux parcs d’activités dotés d’une charte de qualité environnementale

Deux parcs d’activités intercommunaux dotés d’une charte de qualité environnementale sont aujourd’hui opérationnels. Il s’agit :

 

- du parc d’activités « Les Portes du Vexin » à Ennery créé à l’initiative de la communauté de communes de la Vallée du Sausseron (pour voir la charte de qualité environnementale du PAEI d’Ennery, cliquez ici ) ;

 

- du parc d’activités « La Richarderie » à Marines créé à l’initiative de la communauté de communes du Val de Viosne (aujourd’hui Vexin-Centre).

 

Maintien et diversification de l’activité agricole

Ferme à Epiais-Rhus

L’activité agricole est un atout pour le territoire et son maintien un enjeu majeur pour le Parc, d’autant que l’entretien des paysages et du cadre de vie dépendent aussi du travail des agriculteurs. Le Parc entend par ses actions contribuer au développement et au soutien d’une agriculture rentable et respectueuse de l’environnement. Avec les différents acteurs de la filière agricole, il souhaite promouvoir une agriculture diversifiée et de proximité, préserver des espaces agricoles fonctionnels et communiquer sur le métiers d’agriculteur, les pratiques et produits issus de l’agriculture. Ses actions concernent ainsi l’ensemble des fonctionnalités de l’agriculture : production, commercialisation, entretien du paysage, préservation de la biodiversité...

 

Accompagner les entreprises vers un développement économique durable

Le Parc apporte conseil et aides financières aux entreprises artisanales et commerciales s’engageant dans la réalisation d’investissements assurant des économies d’énergies, de la ressource en eau et des déchets.

Plusieurs dispositifs ont été mis en place :

- Aide pour la réalisation de bâtiments d’activités à très faibles consommations énergétiques.

- Aide à la prise en compte de l’environnement pour les entreprises artisanales et commerciales.

- Rénovation des devantures des commerces de centres-bourgs.

 

Les villes-portes, symboles du lien urbain-rural

Le Parc entretient des relations privilégiées avec des communes urbaines situées à sa périphérie. Ces "villes-portes" participent au fonctionnement du Parc via une contribution financière dont le montant est fixé au prorata de leur population. Des conventions définissent les domaines de coopération entre le Parc et ses villes-portes : accueil, développement touristique, économique et social, environnement, traitement des franges urbaines sont autant de problématiques d’évolution commune des territoires.

Il compte 4 villes-portes :

- Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise

Issou

- Limay

- Meulan-en-Yvelines

 

Les chartes paysagères

Villers-en-Arthies

98 communes disposent aujourd’hui d’une charte paysagère, document d’analyse et de prospective présentant un inventaire du patrimoine paysager et un programme d’actions propres à le valoriser. La charte paysagère souligne la vocation spécifique de chaque partie du territoire communal et met l’accent sur l’intégration visuelle des équipements et infrastructures (entrées de communes, zones d’activités, pylônes…).

Elle est pour les élus un outil efficace de planification et de gestion de l’espace, permettant de définir une démarche cohérente d’aménagement et de valorisation du territoire communal. Elle est accompagnée d’un cahier de recommandations que les communes sont incitées à intégrer aux documents d’urbanisme. La réalisation de la charte paysagère est un véritable moment de concertation, associant à chaque étape l’ensemble des partenaires agissant sur l’aménagement du territoire, les élus et les habitants.

Les chartes paysagères sont consultables en mairie.

 

Un projet de centre d’accueil et de recherche

Genainville

 

Depuis plusieurs années, le Parc mobilise ses partenaires pour mettre en œuvre des travaux, notamment de drainage, pour préserver le site. Une structure d’accueil et de recherche est actuellement en cours de construction. Elle permettra non seulement d’approfondir la connaissance du site en abritant, sur place, les équipes d’archéologues mais également de rendre le sanctuaire gallo-romain plus accessible au public, notamment scolaire.

Audio-visio-guide, mode d’emploi

Château-sur-Epte (27)

Laissez-vous guider par le chef viking Rollon et Lara Venture, une archéologue virtuelle pour une balade à la découverte de l’histoire et de la nature de la vallée de l’Epte. Vous y ferez d’autres rencontres toutes aussi surprenantes !

Circuit de 10 km au départ du parking de l’ermitage à Saint-Clair-sur-Epte, disponible en français, anglais et en Langue des signes française.

 

Circuits téléchargeables sur smartphones (Iphone et Androïd) via l’application IoNO et le catalogue d’Expression Nomade, développeur des circuits.

 

> Informations complémentaires sur le site d’Expression Nomade.

Les écomusées du Parc

Maison du Pain

Ces 4 équipements sont des lieux de transmission de la mémoire vivante du territoire et en évoquent l’histoire et les traditions.

 

- Le musée du Vexin français à Théméricourt

 

- Le musée de la Moisson à Sagy

 

- La maison du Pain à Commeny

 

- Le moulin de la Naze à Valmondois

 

 

Rencontres et échanges à la Fête des écoles écocitoyennes

 

C’est aussi dans ce but de partage d’expérience que le Parc a mis en place la fête des écoles éco-citoyennes en 2008. A la mi-juin, ce rendez-vous annuel accueille à la Maison du Parc plus de 700 enfants (sur 2 jours). L’occasion pour chaque classe participante de présenter ses réalisations et de participer à de nouveaux ateliers ou de tester les nouvelles animations du Parc ! En cadeau pour tous, un spectacle qui finit de convaincre nos petits éco-citoyens d’agir pour un monde durable !

 

Accompagnement des projets pédagogiques des établissements scolaires et structures de loisirs

Les animateurs du Parc travaillent avec les structures selon une démarche de projet en éducation à l’environnement : un programme cohérent sur l’année, adapté à l’âge des jeunes, alternant animations en salle ou sur le terrain, recherches documentaires, visites de sites et rencontres avec des professionnels.

En fonction des publics et des thèmes, les approches peuvent être scientifique, ludique ou sensorielle... Des documents, outils et malles pédagogiques sont mis à la disposition des structures afin de faciliter leur travail d’exploitation des sorties dans la nature ou lors des interventions en classe. Chaque projet aboutit à des actions concrètes en faveur de la protection de la nature (pose d’un nichoir, protection d’une mare...) ou est valorisé par un spectacle, une exposition...

Les Coteaux de la Seine.

Entre Vétheuil et Bennecourt, ce vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux abrite une faune et une flore protégées ou rares comme la Mante religieuse, l’Hélianthème blanchâtre ou l’Astragale de Montpellier. Classé réserve naturelle nationale en 2009, le site est géré par le Parc naturel régional du Vexin français.

Voir la fiche détaillée.

 

Pour savoir comment accommoder ces produits, téléchargez :

- le livret de recettes "Terre de saveurs" : 18 recettes élaborées par des restaurateurs du Vexin français ;

 

- le livret "Côté cuisine" : 19 recettes élaborées par les élèves du lycée Escoffier (Eragny-sur-Oise).

 

Hédouville

L’intérêt de la labellisation "Pays d’art et d’histoire" est de réunir l’ensemble des acteurs du territoire autour d’un projet commun de valorisation des patrimoines. Il s’attache à développer "l’interprétation du patrimoine" auprès des différents publics (habitants, scolaires, visiteurs...). Il vise également à développer la collaboration entre les sites culturels, la création de produits touristiques de qualité, l’aménagement et la valorisation des sites.

Cette appellation, décernée par le Ministère de la Culture et de la Communication, permet d’asseoir la légitimité du Vexin français comme "territoire culturel" sur le plan local, départemental et national. Il s’inscrit dans la collaboration déjà ancienne avec la ville de Pontoise, capitale historique du Vexin français promue "Ville d’art et d’histoire" depuis 2007.

Conditions de visite

Le site ne se visite pas librement.

La visite du site est possible lors d’animations grand public (pour les dates se référer au carnet de rendez-vous du Parc ou aux Rendez-vous nature du Conseil départemental du Val d’Oise) ou sur autorisation spécifique (scolaires).

La démarche locale

 

Le Parc apporte conseil et financement aux communes pour :

 

- la réalisation de diagnostics et de plans de gestion ;

- l’information et la formation des élus et personnels techniques ;

- l’acquisition de plants et de graines, de matériel alternatif adapté ;

- la sensibilisation auprès du public.

 

Les aides du Parc sont soumises au principe de l’éco-conditionnalité.

Faune et flore des zones humides

De nombreux oiseaux, insectes et batraciens y trouvent refuge. Les espèces nicheuses remarquables observées sont la Bergeronnette des ruisseaux, le Phragmite des joncs et la Rousserolle verderole. Les flancs des buttes présentent des landes humides et tourbeuses où se développe une flore spécifique : Molinie, Carex, Sphaignes et Osmonde royale. Menacés par le drainage ou la fermeture en boisement naturel, ces précieux espaces ont beaucoup régressé depuis les années 1950 mais font aujourd’hui l’objet de programmes d’actions prioritaires pour le Parc naturel régional.

 

Jusqu’au début du siècle, les cultures dominaient, en particulier les vignes et les vergers, tout en laissant place au développement d’espèces sauvages. Certains versants façonnés en terrasses témoignent encore de ces usages. Cette occupation du sol a permis de maintenir les espaces ouverts. L’abandon de ces pratiques au cours du XXe siècle a entraîné l’implantation d’un boisement spontané et par conséquent, la fermeture du milieu et une diminution de la diversité animale et végétale.

 

Des bois de superficie importante recouvrent également les versants du plateau vexinois : le bois de la Tour du Lay et le bois de La Roche. Des formations boisées de surface plus restreintes sont présentes dans les fonds de vallées et les dépressions. La chênaie est l’élément fondamental de la végétation forestière. Outre le chêne, les essences les plus fréquentes sont le frêne, le châtaignier, le charme, mais on observe aussi l’érable, le merisier, le hêtre et quelques résineux. Les principales essences de bois ont été exploitées jusqu’au XIXe siècle, notamment le châtaignier (fabrication de cerceaux) et le frêne (chaises).

 

Sur les basses terrasses, au niveau du fleuve, s’étendent des boisements, des milieux steppiques ou des étangs. Sur les hauteurs dominant les boucles entre Saint-Martin-la-Garenne et Vétheuil, le bois du Chesnay est l’ultime relique d’une très ancienne terrasse alluviale, milieu exceptionnel dominé par une chênaie clairsemée où se mêlent des végétations calcicoles et acidophiles. Ces deux boucles de la Seine revêtent une importance primordiale en Ile-de-France pour les oiseaux nicheurs et de passage. C’est notamment le domaine de prédilection de l’Œdicnème criard, espèce rare dans nos régions, ou encore de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs comme le Busard Saint-Martin, la Bondrée apivore et de nombreux anatidés (canards). Largement exploitées par les carriers pour en extraire les matériaux nécessaires à la fourniture de granulats principalement pour la construction d’infrastructures routières, les boucles de la Seine ont subi de multiples réaménagements au fil du temps. Aujourd’hui, les objectifs sont de préserver cet espace et de maintenir une mosaïque de milieux entre espaces boisés composés d’essences locales, espaces herbacés et étangs.

Fruits et légumes

Les vergers d’Ableiges

SCEA des champs verts - Aincourt

Ferme des Tournelles - Auvers-sur-Oise

Ferme des vallées - Auvers-sur-Oise

Ferme de la Bergerie - Chaussy (Villarceaux)

Les jardins suspendus d’Hérouville

Les vergers d’Hérouville

Pierre Collas - Hérouville

GAEC Coisnon - Livilliers

Les vergers d’Hardeville - Nucourt

 

Avec Gilles ou Sandrine, vous ne pourrez que constater que les ânes sont de formidables compagnons de voyage. Marcher à leur rythme permet de mieux apprécier les paysages et favorise la rencontre et les échanges avec les habitants et promeneurs croisés dans les sentes des villages ou sur les chemins de randonnée. Leurs thèmes de prédilection : l’histoire, les paysages et l’agriculture pour un voyage au fil du Vexin et de sa belle Aubette !

 

Les produits

 

Bière (blanche, blonde, ambrée, au miel)

Ferme Brasserie du Vexin à Théméricourt

Voir la fiche complète.

 

Huiles de colza, de tournesol et de cameline

Huilerie avernoise

Voir la fiche complète.

 

La chaussée Jules-César

Plus d’info ici.

 

Avenue verte London <> Paris

L’avenue verte London-Paris est un itinéraire cyclable reliant les deux capitales européennes en empruntant des voies dédiées aux circulations douces et des voies partagées. Long de 406 km, dont 246 km entre Dieppe et Paris, cet itinéraire traverse le Parc naturel régional du Vexin français sur une soixantaine de kilomètres. Depuis Cergy-Pontoise, il se sépare en 2 branches, l’une remontant le long de la vallée de l’Oise, l’autre traversant le plateau du Vexin pour rejoindre la voie verte Gasny-Gisors.

Voir la fiche détaillée

Les circuits de randonnée sur le territoire

Les itinéraires de Promenade et de Randonnée (PR) forment un maillage sur le territoire du Parc. Ils sont décrits dans des "pochettes randonnée" éditées par le Parc sur les secteurs géographiques suivants :

- Autour de la chaussée Jules César ;

- Auvers-sur-Oise et la vallée de l’Oise ;

- De l’Aubette de Meulan à la vallée de la Montcient ;

- De la Viosne aux buttes de Rosne ;

- La vallée du Sausseron ;

- Les vallées de l’Epte et de l’Aubette de Magny.

 

>>> Les pochettes rando du Parc sont désormais téléchargeables gratuitement sur le site du Coderando du Val d’Oise. Elles sont également disponibles à la vente au musée du Vexin français, auprès du Coderando 95 ou en offices de tourisme.

 

Le Baladobus permet de coupler les visites de sites culturels à des balades agréables ou des randonnées pédestres plus longues, afin de profiter plus largement des paysages vexinois, source d’inspiration de nombreux artistes.

Menée depuis 12 ans afin de favoriser l’accessibilité aux sites touristiques du Vexin français, cette opération est le fruit d’un partenariat entre le Parc naturel régional du Vexin français et l’office de tourisme de Cergy-Pontoise Porte du Vexin. Ce service de transport est assuré par la société Tim Bus, délégataire du service public de transports sur le Vexin.

Pour contacter le Musée du Vexin français

 

Tél. : 01 34 48 66 00 - E-mail : musee@pnr-vexin-francais.fr

 

Horaires d’ouverture :

du mardi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h.

le samedi de 14h à 18h.

le dimanche de 10h à 19h de mai à septembre, de 14h à 18h d’octobre à avril.

Fermé tous les lundis et tout le mois de décembre.

Les différents propriétaires

Les Théméricourt, famille de guerriers connus dans la Région depuis le XIIIe siècle, furent les premiers propriétaires du château. Celui-ci passa ensuite aux D’Abos jusque vers 1673, dont le membre le plus illustre fut Gabriel d’Abos dit le "Fléau des mers" parce qu’il pourchassa avec son frère les Turcs en mer Egée sur les vaisseaux de l’ordre de Malte. A partir de la fin du XVIIe siècle, de grandes familles (Le Sesne, Mornay, Chevalier, Le Preste, Le Bastier, Aubourg de Boury, Montamarin...) ont occupé tour à tour le domaine.

En 1984, lorsque Jean-Claude Duvalier, ex-dictateur d’Haïti se porta acquéreur du château, il modifia l’ensemble des volumes en abattant toutes les cloisons.

C’est donc à l’état de coque vide que le château a été acheté en 1992 par le Conseil départemental du Val d’Oise pour y installer la Maison du Parc naturel régional du Vexin français. Le bâtiment a été réhabilité et inauguré le 14 décembre 1995. Les communs ont été rénovés en deux temps (l’aile est en 2001 puis l’aile nord en 2007) pour accueillir le musée du Vexin français. Des travaux de rénovation des murs d’enceinte et de restauration écologique de la zone humide ont également été menés.

 

Vous souhaitez présenter un projet à la Commission Culture et Patrimoines du Parc ?

 

Prenez contact avec Marie Loriné, responsable du pôle Education, Culture et Patrimoines au 01 34 48 66 02 / m.lorine@pnr-vexin-francais.fr

 

Les particuliers sont éligibles aux aides suivantes :

- Travaux de restauration écologique et/ou de valorisation pédagogique.

- Haies champêtres et vergers hautes tiges.


Gîtes de groupe

Gîte de Marines

 

Gîte des écuries - Auvers-sur-Oise

Œcocentre de Villarceaux - Chaussy

Gîte de groupe - Epiais-Rhus

Ferme de la Bretèche - Genainville

Hébergement collectif SGDF -  Château de Jambville

Gîte de groupe - La Roche-Guyon

Gîte "Philippe Oyer" - Marines

Gîte de groupe - Vétheuil

 

 

 

 

Auvers-sur-Oise et la vallée de l’Oise

Maison Gachet

Musée du Vexin français

Le musée du Vexin français occupe une situation privilégiée au cœur de la Maison du Parc, dans les communs réhabilités du château de Théméricourt (XVe siècle). Sur plus de 400 m2, le site présente les composantes géographiques, historiques et patrimoniales du territoire par une approche ludique et pédagogique. Le musée consacre différents espaces aux milieux naturels (plateau calcaire, zones humides, coteaux, terrasses alluviales), à la faune et la flore, à la géologie et aux paysages du Vexin français. Bornes vidéo, jeux interactifs et mur pédagogique permettent d’en découvrir toutes les richesses. Ce territoire vivant se raconte aussi par ses hommes et ses traditions à l’image de la collection Vasseur-Loiseaux, qui révèle de remarquables objets d’art populaire. Le musée propose également une programmation culturelle diversifiée autour d’ateliers, spectacles ou conférences en lien avec les expositions temporaires présentées.

Voir la fiche détaillée.

Vous cherchez un gîte rural ?

Voir la liste des hébergements ici.

 

Etangs de pêche


Etang des fauvettes - Ableiges

Etangs des Thibaults - Arthies

Etangs du Haubert - Brueil-en-Vexin

Etang de Chars

Etang des moines - Genainville

Etangs de la maraîchère - Longuesse

Etangs de la Palombière - Montreuil-sur-Epte

Club de pêche du Heloy - Saint-Clair-sur-Epte

Etangs du Val de Rueil - Seraincourt

 

Une charte en 3 volets

1/ l’instauration d’un tourisme durable dans le territoire de l’espace protégé au travers de la mise en place d’une stratégie déclinée en programme d’actions sur 5 ans élaborée en concertation avec les acteurs locaux.

2/ la mise en place de partenariats avec les entreprises touristiques dans l’objectif d’améliorer leurs pratiques en matière de tourisme durable dans le territoire.

3/  l’amélioration durable des pratiques en matière de production et de vente de séjours, les actions de sensibilisation des clientèles au développement durable et aux problématiques des espaces protégés tout en prenant en compte du fonctionnement général durable de la structure.

 

La Marque a été attribuée à 7 familles de produits agricoles :

- bière ;

- huiles de colza, tournesol et cameline ;

- pommes ;

- fruits rouges et jus de fruits ;

- farines de céréales ;

- lentilles et farine de lentilles ;

- viande bovine.

 

>> Découvrez ces produits et le savoir-faire des producteurs bénéficiaires de la Marque "Valeurs Parc" ici.

 

 

Ils ont la Marque "Valeurs Parc naturel régional" !

 

Gîtes de la grande ferme - Avernes

 

Gîtes de l’Œcocentre de Villarceaux - Chaussy

 

Gîte des 2 lavoirs - Fontenay-Saint-Père

 

Gîte des Cordeliers - Magny-en-Vexin

 

Le cottage - Nesles-la-Vallée

 

Les volets rouges et Les "co" Gîte - Vigny

 

>> Pour en savoir plus sur la Marque Parc, cliquez ici

 

Chambres d’hôtes bénéficiaires de la Marque "Valeurs Parc naturel régional"

 

La forge de la Bucaille - Aincourt

 

Au relais de Chaussy

 

La Musardine en Vexin - Omerville

 

 

>> Pour en savoir plus sur la Marque Parc, cliquez ici

 

 

 

 

Ils ont la Marque "Valeurs Parc naturel régional" !

 

Les vignes rouges - Hérouville

 

La Pétille - Magny-en-Vexin

 

Le clos du Pétillon - Théméricourt

 

La Sucrerie - Us

 

>> Pour en savoir plus sur la Marque, cliquez ici

 

 

 

 

L’accompagnement du Parc


Le Parc intervient principalement en assistance aux collectivités dans l’élaboration ou la révision de leurs documents d’urbanisme. Il les accompagne dans le suivi des procédures, l’élaboration des plans locaux d’urbanisme sur le territoire et ses franges, la conduite de réflexions et d’études préalables à la planification, à l’image des chartes paysagères.

 

En termes d’urbanisme opérationnel, le Parc accompagne également les collectivités sur des projets exemplaires et innovants (éco-hameau à Saint-Cyr-en-Arthies), et d’une façon plus générale en aidant les communes à étudier des opérations complexes (conception d’extensions de villages, de reconversion d’anciens corps de ferme ou de friches industrielles).

 

Le Parc accorde des aides aux communes et structures intercommunales pour la réalisation d’études relatives à la préservation et à la valorisation des paysages ainsi qu’aux projets d’aménagement, d’urbanisme ou d’architecture durables répondant aux objectifs de la Charte du Parc.

 

 

Pour sa part, le Parc accompagne les opérations de création ou de réhabilitation de logements locatifs sociaux afin qu’ils s’insèrent au mieux dans l’environnement de qualité des villages Vexinois. Il est également très actif dans l’amélioration du confort des logements, notamment le confort thermique et lutte contre la précarité énergétique en contribuant à améliorer l’habitat. Cette contribution a pris forme dans une OPAH (opération d’amélioration de l’habitat) qui a permis entre 2003 et 2007 d’améliorer près de 800 logements dans le Vexin français et d’y créer 50 logements locatifs sociaux. Depuis 2008 le Parc conduit une opération résolument expérimentale, plusieurs fois primée au niveau national, qui consiste à créer des logements locatifs sociaux à haute performance énergétique et qualité environnementale dans des bâtiments ruraux vacants. Les chantiers sont en cours de réalisation, et les logements seront équipés de capteurs pendant une durée de trois ans afin de vérifier l’efficacité des solutions retenues.

Connaître, diagnostiquer et intervenir sur :

Menouville

Les communes s’engagent à protéger ces éléments caractéristiques du patrimoine et à inciter à leur restauration dans le respect des règles de l’art. A cette fin, le Parc a édité un guide de recommandations pour la restauration du bâti ancien. Il accompagne également les communes et les particuliers dans leurs actions de restauration en les conseillant et, dans la mesure des crédits disponibles, en attribuant des aides financières à la restauration.

 

Une cartographie des enjeux du territoire

 

La Charte du Parc vise à affirmer la ruralité vivante du territoire, un projet ambitieux compte tenu de sa situation aux portes de l’agglomération parisienne et des fortes pressions foncières qui en résultent. Elle s’appuie sur un plan de référence qui définit les vocations des différentes zones du Parc.

La Charte du Parc est élaborée pour une période déterminée au terme desquels elle doit être révisée. La durée de classement a été portée de 12 à 15 ans en 2016 (loi pour la reconquête de la biodiversité).

- la politique de l’habitat :

en renforçant l’accompagnement des collectivités ou des bailleurs dans la réalisation d’opérations de logements locatifs sociaux et répondant à des critères de mixité sociale et intergénérationnelle. La priorité sera donnée à des opérations de renouvellement du tissu ancien (densification raisonnée et durable des villages et bourgs du territoire) et des opérations exemplaires ou innovantes en termes d’urbanisme opérationnel. En savoir plus.

 

Conditions de visite

La traversée de la réserve est autorisée uniquement sur le GR2 qui la traverse.

Merci de rester sur le sentier et de respecter la signalétique.

L’accès aux pitons rocheux sur la commune de Haute-Isle est strictement interdit du 1er avril au 30 juin (voir l’arrêté).

 

Accueil des scolaires

Nathalie Becq explique aux enfants les cycles de la vie végétale et les initie aux richesses de l’univers du jardin.

 

Thématiques possibles

Le Jardin : les principaux outils du jardin, le compost, l’eau, la mare, les plantes utiles, les ravageurs et les maladies ;

Approche sensorielle et artistique : "Frottons – Sentons", atelier manipulation et découverte des parfums, des odeurs du jardin ; approche de la palette des couleurs au travers de celles des fleurs ; "Toutes les feuilles ne sont pas vertes et lisses" ; lecture du paysage ;

La pépinière et l’univers de la plante : découverte des différents travaux selon les saisons, selon les plantes et leur cycle végétatif ; initiation à la reconnaissance des plantes selon leur morphologie ; atelier de semis et de rempotage.

Conception du site

 

>> Agence OPIXIDO


Conception graphique : Caroline Lusseaux
Développement : Olivier Meunier - Jonathan Meuriot
Direction de projet : Valentine Deltombe - Jean-Pascal Marron

 

Des bois de superficie importante recouvrent également les versants du plateau vexinois : le bois de la Tour du Lay et le bois de La Roche. Des formations boisées de surface plus restreintes sont présentes dans les fonds de vallées et les dépressions. La chênaie est l’élément fondamental de la végétation forestière. Outre le chêne, les essences les plus fréquentes sont le frêne, le châtaignier, le charme, mais on observe aussi l’érable, le merisier, le hêtre et quelques résineux. Les principales essences de bois ont été exploitées jusqu’au XIXe siècle, notamment le châtaignier (fabrication de cerceaux) et le frêne (chaises).

 

De vagues et de terre...

Fort de cette première expérience, le Parc, en collaboration avec la compagnie Engrenage Théâtre, a souhaité pour 2011 en élargir le champ à l’ensemble du Vexin français. C’est la "mémoire des lieux de vie et de travail" qui est au centre de la récolte de la parole. Une vingtaine de sites a été sélectionnée, de la ferme, au village jusqu’aux aux anciennes usines et autres distilleries. Une cinquantaine d’entretiens a ainsi été menée auprès de toutes les catégories de population, de l’ouvrier agricole au chef d’entreprise.

 

Cette nouvelle collecte de la mémoire a donné lieu à un premier spectacle "De vagues et de terre... 1ère époque". Il a permis d’appréhender l’histoire du travail et son évolution sur le territoire du Parc, un voyage dans le Vexin français pour raconter d’autres voyages, ceux des hommes et des femmes qui oublient une terre pour s’enraciner ailleurs. Un voyage pour raconter l’irrésistible mouvement de la vie. Cette première époque traite des conditions de vie pendant la période de l’entre-deux guerres et constitue l’amorce dramaturgique d’un projet qui verra les personnages de ce docu-fiction traverser le siècle.

 

Exemples de prestations

- observations nocturnes aux jumelles infrarouge ;

- rallyes en familles à la découverte du patrimoine ;

- séjours nature au Camp de César de Nucourt ;

- séjours nature équestre au club la Tanière au Perchay ;

- cocktails bio et local aux plantes sauvages ;

- ateliers culinaires aux plantes sauvages et vagabondes...







Animations pédagogiques

Visite de l’exploitation sur les thèmes suivants :

- le mammifère : la reproduction, la gestion et la production de lait ;

- le ruminant : ses particularités digestives et son alimentation ;

- le travail de l’éleveur : la saisonnalité des travaux  (lien avec les cultures de l’exploitation) ;

- le lait : la traite, la commercialisation et les transformations.

- les questions économiques, réglementaires et environnementales.

 

>>> Possibilité d’obtenir sur demande certains supports pédagogiques édités par le CIDIL, voir sur le site www.cliclait.com

Animations pédagogiques

 

Visites de l’exploitation sur les thèmes suivants :

- les cultures ;

- les filières : du blé au pain, de la betterave au sucre, de la graine à la moutarde ;

- la traçabilité développée sur l’exploitation : de l’analyse de terre au stockage des productions ;

- l’histoire et l’évolution de l’exploitation : présentation des activités successives (élevage, distillation, production de tomates...) et des événements qui ont marqué l’histoire de la ferme (mécanisation, occupation allemande...).

Les communes s’engagent à protéger ces éléments caractéristiques du patrimoine et à inciter à leur restauration dans le respect des règles de l’art. A cette fin, le Parc a édité un guide de recommandations pour la restauration du bâti ancien. Il accompagne également les communes et les particuliers dans leurs actions de restauration en les conseillant et, dans la mesure des crédits disponibles, en attribuant des aides financières à la restauration.

 

Audio-visio-Guide de la chaussée Jules César

 

Depuis Boissy-l’Aillerie, laissez-vous guider par Ipodus, gardien de la chaussée Jules César et Lara Venture, une archéologue virtuelle, à la découverte de 2000 ans d’histoire et des trésors de la vallée de la Viosne.

 

Circuit de 12,5 km au départ de Boissy-l’Aillerie disponible en français, anglais et en Langue des signes française. Circuits téléchargeables sur smartphones (Iphone et Androïd) via l’application IoNO et le catalogue d’Expression Nomade, développeur des circuits.

 

> Informations complémentaires sur le site d’Expression Nomade.


Les Hublots

 

 

Aménagé dans une ancienne grange dont les beaux volumes ont été conservés, ce gîte propose une architecture contemporaine et originale. Pièce de vie d’esprit loft, très lumineuse.

Dans les espaces extérieurs clos de murs, vous pourrez au choix pratiquer ping-pong et babyfoot dans la cour, ou vous reposer dans le jardin. Quelques vélos sont à disposition pour sillonner les routes du Vexin. Les deux villages voisins, très typiques et préservés, sont rapidement atteints par les chemins entre les champs, même à pied.

 

 

 

Formation : Ecole des Beaux Arts à Sydney (Australie) de 1999 à 2005 – céramique – gravure ; Photographie de mode de 1990 à 2006.

 

 

Formation / stages : Modelage et cuisson

Public : Adultes et enfants

 

 

 

En janvier 2014, elle a été sélectionnée avec 90 mosaïstes du monde entier pour créer une fresque collective de 200 m² sur la façade de la mairie de Puente Alto, un des quartiers de Santiago du Chili : une première dans le monde de la mosaïque !

 

Sandrina est aussi auteur d’un ouvrage sur la mosaïque (technique du filet pour la réalisation de fresques murales) et de livres destinés aux enfants.

 

Formation :

Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art.

Atelier Malutra : Formation de mosaîste 1ère et 2ème année.

Stages de formation avec de grands maîtres mosaïstes en France et en Italie.

 

Références :

 

• Auteur du livre "Fresques et Mosaïques Murales" - Editions l’Inedite, 2011.

• Auteur de 4 livres – un par saison - "Petits Bricolages pour enfants" – Editions l’Inedite, 2013 et 2014.

• Premier prix du département de Seine Maritime avec l’œuvre "Chanterelle", 2014.

• Selectionnée pour le "1st International Urban Mosaic Intervention" en Janvier 2014 - réalisation d’une fresque collective avec 90 mosaïstes du monde entier à Santiago du Chili.

• 2006 et 2014 - Participation aux rencontres internationales de mosaïque à Chartres.

• Exposition au Musée de Mantes du 15 Novembre au 15 Décembre 2014.

 

 

Références : oeuvres dans des collections privées au Canada, Etats-Unis et France. Réalisation de trophées pour les Juniors Entreprises et les Masters départementaux de natation. Prix de la Biennale Dantesque, Ravenne, Italie.

Formation : Maîtrise en Arts plastiques - UER Paris 1 Sorbonne ; Centre Artisanal, Ecole des Arts Appliqués Duperré à Paris.

Références : Diplômé de l’excellence artisanale – Médaille d’argent.

Formation : autodidacte.

 

Références : Membre du Syndicat national des sculpteurs et plasticiens SNSP, membre de la Fondation Taylor, Diplomée de l’Ecole française de Yoga.

Références : lauréate du prix Musicora pour la création d’un traverso d’étude (1994) ; lauréate du prix Musicora Artisanat de la création instrumentale pour la mise au point d’une flûte à système Boehm à perce conique (1998).

 

Références : Maître d’oeuvre restauration papier peint chinois XVIIIe de la collection WRIGHTSMAN. Monuments historiques en Ile-de-France : château de Vaux-le-Vicomte - Hôtel Lancaster Paris - Carmel Pontoise - château de la Roche Guyon - Musée Tavet Pontoise - Atelier Daubigny - Musée Daubigny - Caisse des Dépôts et Consignations - Collections privées (France et Etranger).

 

Formation : Ecole du Louvre – Ecole de restauration Avignon – DEUG Histoire de l’Art –Aix-en-Provence – Université Paris IV.

Institut Art et Conservation : 1) travaux de restauration musée du Louvre  2) Mise en place d’un département radiographie tableaux. Membre de la section française internationale - institut de conservation (SFIIC)

La production d’huile alimentaire sur l’exploitation agricole familiale de Stéphane Duval remonte à 2005. Jusqu’alors, les 210 hectares de la ferme produisaient principalement betterave, blé, orge, colza, tournesol et maïs.

La fabrication des huiles comprend 3 étapes : le pressage, la décantation et la mise en bouteille. La production a commencé avec de l’huile de colza et de l’huile de tournesol. Il a continué par l’huile de sésame et de sésame grillé. Tous les produits sont fabriqués à partir des graines de l’exploitation. Depuis peu, Stéphane Duval propose également de la farine alimentaire.


Les huiles de colza, de tournesol, de cameline ainsi que la farine de blé bénéficient de la marque Parc.

 


Programmation 2017

Musée de l’outil (c) L. Eliot

 

Samedi 11 mars : Nuit de la Chouette

Mercredi 12 avril : atelier enfants "les outils du XIXe siècle"

Dimanche 30 avril : ouverture exceptionnelle du musée

Dimanche 30 avril : sortie nature "les couleurs du jardin"

Lundi 1er mai : ouverture de la saison et vernissage de l’exposition "Débris et de broc"

Mercredi 17 mai : sortie nature "Quand le jardin prend la pose"

Samedi 20 mai : Nuit des musées "les papillons de la nuit"

Samedi 3 et dimanche 4 juin : Rendez-vous aux jardins

Samedi 8 juillet : Atelier enfants "Initiation à l’ornithologie"

Mercredi 19 juillet : Atelier enfants "Fabrication de jouets nature"

Samedi 22 juillet : Atelier enfants "Le jardin dans tous les sens"

Mercredi 9 août : Atelier enfants "Le balnéaire"

Samedi 19 août : Atelier enfants "La musique buissonnière"

Vendredi 25 août : Nuit de la chauve-souris

Mercredi 30 août : Atelier enfants "Initiation à l’entomologie"

Dimanche 10 septembre : Quand la nature s’invite dans la Grande Guerre

Samedi 16 septembre : Stage Vannerie

Dimanche 17 septembre : Démonstration et exposition de bouquets de moisson

Samedi 7 octobre : Artisanat de tranchée, artisanat populaire

Mercredi 25 octobre : Atelier enfants "Bouquet de Saint-Eloi"

Le musée consacre différents espaces aux milieux naturels, à la faune et la flore, à la géologie et aux paysages du Vexin français qu’il met en valeur par la projection du film "Si le Vexin m’était conté". Ce territoire vivant se raconte aussi par ses hommes et ses traditions à l’image de la collection Vasseur-Loiseaux, qui révèle de remarquables objets d’art populaire. Lieu d’accueil et de vie, outil de sensibilisation des publics et notamment des scolaires, le musée propose chaque année des expositions temporaires et développe une programmation culturelle intégrant ateliers, spectacles ou conférences. Le musée dispose également d’une boutique avec un large choix d’ouvrages, de produits du terroir ou de pièces d’artisanat local. Idéalement situé au coeur du Vexin français, c’est également un point d’information touristique présentant toute l’offre du territoire et des alentours.

Un jardin laboratoire a été créé devant le musée afin de favoriser et observer la biodiversité.

Références : 1er Prix de la Biennale de sculpture de Ouistreham 2009 ; Diverses expositions sculpture et céramique en France et à l’étranger. Réalisation de socles pour différents musées : Louvre, Quai Branly ; Musée Picasso...

Conditions de visite

 

L’étang de Vallière est une propriété privée.

Il est cependant possible de le contourner en partie sur le chemin balisé.

Conditions de visite

 

Le site ne se visite pas librement.

La visite du site est possible lors d’animations grand public (pour les dates se référer au carnet de rendez-vous du Parc ou aux Rendez-vous nature du Conseil départemental du Val d’Oise) ou sur autorisation spécifique (scolaires).

Programme de sorties 2017

 

Samedi 4 mars : Visite géologique

Samedi 4 mars : Randonnée VTT (12 km)

Samedi 18 mars : Visite géologique

Samedi 1er avril : Visite géologique

Jeudi 27 avril : Médiation asine (3 km)

Vendredi 19 mai : Découverte du site géologique (2 km)

Samedi 10 juin : De site à site - Du site géologique de Vigny-Longuesse au musée archéologique

Samedi 1er juillet : Les récifs de coraux fossiles

Samedi 16 septembre : Découverte nocturne (4 km)

Samedi 14 octobre : Visite géologique

 

>>> Réservations sur le site sortiesnature.valdoise.fr

Prochain Bureau syndical

 

Le Bureau syndical se réunira le lundi 6 novembre 2017 à 18h à la Maison du Parc.

 

Conditions générales d’attribution

Les demandes de subvention doivent parvenir environ 6 semaines avant le Comité syndical du Parc qui se réunit a minima 3 fois par an en mars, juin et octobre. Les aides du Parc ne peuvent en aucun cas se cumuler pour les mêmes travaux ou réalisations, avec des aides régionales ou départementales. Les subventions sont versées une fois les travaux ou l’opération terminés sur la base et au vu des dépenses honorées, sous réserve du respect des prescriptions du Parc. Les travaux ne doivent pas être commencés avant la notification de l’aide par le Parc.

 

Chaque commune participant au dispositif bénéficiera des services suivants :

 

- l’établissement d’un bilan énergétique du patrimoine communal ;

- la présentation des actions d’économies d’énergies possibles, en priorisant les actions demandant peu d’investissement ;

- une aide à la mise en place des premières actions envisagées ;

- le suivi sur 3 ans des consommations énergétiques de la commune et des émissions de gaz à effets de serre associées ;

- un accompagnement sur le long terme pour les projets d’amélioration énergétique (recherche de financement, conseil, aide au cahier des charges...).

 

Animations 2016-2017

 

Histoire et coulisses du Théâtre 95 - Samedi 5 novembre à 15h (gratuit)

Après-midi ludique à l’office de tourisme - Dimanche 6 novembre à 14h30 (gratuit)

Visite de l’Aren’Ice à Cergy - Samedi 12 novembre à 15h (gratuit)

Concert Trompette et violoncelle à l’office de tourisme - Vendredi 18 novembre à 20h30 (entrée payante)

Conférence-dégustation "Chocolats du monde" à l’office de tourisme - Samedi 26 novembre à 15h (tarif : 7 €)

Village et théâtre Saint-Vincent à Jouy-le-Moutier - Samedi 3 décembre à 15h (tarif : 15 €)

Visite de l’Aren’Ice à Cergy - Samedi 17 décembre à 15h (gratuit)

Atelier-goûter "Carte de voeux" à l’office de tourisme - mercredi 28 décembre à 14h30 (tarif : 9 €)

Visite de l’Aren’Ice à Cergy - Samedi 14 janvier à 15h (gratuit)

Film et débat : Une rivière, des paysages à l’office de tourisme - Vendredi 3 février à 18h30 (gratuit)

Visite de l’Aren’Ice à Cergy - Samedi 11 février à 15h (gratuit)

Après-midi ludique à l’office de tourisme - Dimanche 12 février à 14h30 (gratuit)

Atelier Carnet de voyage à l’office de tourisme - Mercredi 22 février (tarif : 30 €)

Le musée Thornley, parc et château de Grouchy à Osny - Dimanche 5 mars à 14h30 (tarif : 7 €)

Visite de l’Aren’Ice à Cergy - Samedi 11 mars à 15h (gratuit)

Conférence-dégustation "Chocolats du monde" à l’office de tourisme - Samedi 18 mars à 15h (tarif : 7 €)

Chargé de mission référent

 

Jean-Luc Briot, Responsable de Cap Tourisme

Tél. : 01 34 48 66 31 - Mail : jl.briot@pnr-vexin-francais.fr

 

Chargée de mission référente

 

Delphine Filipe, chargée de mission Agriculture durable

Tél. :  01 34 48 66 06 - Mail : d.filipe@pnr-vexin-francais.fr

 

Chargés de mission référents

 

Patrick Gautier, responsable du pôle Aménagement

Tél. : 01 34 48 65 89 - Mail : p.gautier@pnr-vexin-francais.fr

 

Françoise Roux, responsable du pôle Environnement

Tél. : 01 34 48 65 97 - Mail : f.roux@pnr-vexin-francais.fr

 

Chargée de mission référente

 

Marie Loriné, responsable du pôle Education, Culture et Patrimoines

Tél. : 01 34 48 66 02 - Mail : m.lorine@pnr-vexin-francais.fr

 

Chargé de mission référent

 

Patrick Gueit, chargé de mission Développement économique

Tél. : 01 34 48 66 23 - Mail : p.gueit@pnr-vexin-francais.fr

 

Chargée de mission référente

 

Marie Loriné, responsable du pôle Education, Culture et Patrimoines

Tél. : 01 34 48 66 02 - Mail : m.lorine@pnr-vexin-francais.fr

 

Je recherche des informations sur le Comité syndical ?

Charte "Objectif 2019"

Prochain Comité syndical

 

Le prochain Comité se déroulera le lundi 13 novembre 2017 à 20h à la Maison du Parc.

 

Charte "Objectif 2019"

Les objectifs de l’Observatoire Photographique des Paysages

 

Pour le Parc naturel régional du Vexin français, c’est un outil :

- de connaissance et de compréhension des paysages et de leurs évolutions ;

- d’aide à la décision et à l’action en matière de politique du paysage ;

- de sensibilisation et de médiation pour une participation citoyenne soutenue.

Différentes actions ont pour l’heure été menées : webdocumentaire, ateliers participatifs, réflexions sur la chaussée Jules César... En savoir plus

 

Les permanences des conseillers

Elles se déroulent un mardi par mois à la plateforme éco-construction au Bord’Haut de Vigny de 14h à 18h.

Les entretiens se déroulent sur rendez-vous. Prise de contact au 01 34 48 65 96 ou par mail eie@pnr-vexin-francais.fr

 

Les permanences en 2016 : 26 janvier, 23 février ; 30 mars ; 26 avril ; 31 mai ; 28 juin ; 27 septembre ; 25 octobre ; 29 novembre ; 20 décembre.

 

 

La démarche

1. Choisissez au moins 3 défis dans la liste des thèmes proposés, vous êtes accompagné dans leur mise en œuvre.

 

2. Vos objectifs atteints, vous êtes lauréat dans les catégories suivantes :

Eco-défi simple : 3 défis

Eco-défi de bronze : 4 à 6 défis

Eco-défi d’argent : 7 à 9 défis

Eco-défi d’or : 10 défis et plus

 

3. Vous êtes valorisé dans votre démarche par une large campagne de communication, des récompenses et un kit de communication vous sont remis.

Soutien aux actions culturelles

Vue extérieure

Au 1er étage : la chambre rouge avec un lit double et en mezzanine 1 lit simple, salle de bains et wc ; la chambre rose avec un lit double et un lit simple en mezzanine, salle d’eau et wc ; la chambre bleue avec 4 lits simples dont 2 en mezzanine.

 

Annexe : chambre accessible aux personnes à mobilité réduite avec salle d’eau et wc privatifs ; à l’étage, la chambre verte avec 3 lits simples, salle d’eau et wc privatifs.

 

Terrasse avec salon de jardin, abri vélos. Ambiance campagne chic. Prestation de qualité.

Programmation 2016

 

Vendredi 13 et samedi 14 février : Saint-Valentin

Soirée d’exception à l’Impressionnist’Café

D’avril à septembre : Sur les pas de Van Gogh, saison 3

Exposition à l’orangerie dans le cadre de la saison culturelle auversoise

Samedi 21 mai : Nuit des musées

Animations et illuminations (entrée libre) et dîner à l’Impressionnist’café

Samedi 21 et dimanche 22 mai  : Les Irisiades

13e édition  - L’amour au jardin

Samedi 17 et dimanche 18 septembre : Journées du patrimoine

 

>> Voir l’agenda complet du château d’Auvers

Programmation 2017

 

Janvier 2017 - Fête de l’épiphanie / Exposition de fèves

Ouvert les dimanches de 14h à 17h.

 

Dimanche 29 janvier 2017 - Bourse d’échanges de fèves

De 9h à 17h. Informations au 01 34 67 41 82.

 

CLASSEMENT PAR FILIÈRE

Cliquez sur le nom de l’artisan pour accéder à la fiche détaillée.

De vagues et de terre...

Fort de cette première expérience, le Parc, en collaboration avec la compagnie Engrenage Théâtre, a souhaité pour 2011 en élargir le champ à l’ensemble du Vexin français. C’est la "mémoire des lieux de vie et de travail" qui est au centre de la récolte de la parole. Une vingtaine de sites a été sélectionnée, de la ferme, au village jusqu’aux aux anciennes usines et autres distilleries. Une cinquantaine d’entretiens a ainsi été menée auprès de toutes les catégories de population, de l’ouvrier agricole au chef d’entreprise.

 

Cette nouvelle collecte de la mémoire a donné lieu à un premier spectacle "De vagues et de terre... 1ère époque". Il a permis d’appréhender l’histoire du travail et son évolution sur le territoire du Parc, un voyage dans le Vexin français pour raconter d’autres voyages, ceux des hommes et des femmes qui oublient une terre pour s’enraciner ailleurs. Un voyage pour raconter l’irrésistible mouvement de la vie. Cette première époque traite des conditions de vie pendant la période de l’entre-deux guerres et constitue l’amorce dramaturgique d’un projet qui verra les personnages de ce docu-fiction traverser le siècle.

 

Les centres équestres du Vexin français

Cliquez sur le nom de la structure pour accéder à la fiche détaillée.

La démarche Qualinat

 

Tous les guides de l’association "Les Guides du Vexin français" sont bénéficiaires de la Marque "Qualinat".

 

Cette démarche Qualité pour les prestations d’accompagnement est la seule reconnue au niveau national par le Ministère en charge du tourisme dans le cadre du plan Qualité Tourisme ™. Elle est l’assurance que la prestation proposée respecte les engagements nationaux regroupés dans un référentiel qui s’appuie notamment sur le contenu scientifique et pédagogique de la sortie, le respect des règles de sécurité et de l’environnnement, les conditions d’accueil et de réservation de la sortie.

Dessertes du Vexin français par le train

 

 

Vallée de l’Oise

>>> Ligne SNCF Paris Nord > Pontoise > Persan-Beaumont (Transilien ligne H)

Arrêts à Chaponval, Auvers-sur-Oise, Valmondois, L’Isle-Adam-Parmain, Champagne-sur-Oise.


Vallée de la Viosne

>>> Ligne SNCF Paris Saint-Lazare > Gisors (Transilien ligne J)

Arrêts à Boissy-l’Aillerie, Montgeroult-Courcelles, Us, Santeuil-Le Perchay, Chars

 

Vallée de la Seine

>>> Ligne SNCF Paris Saint-Lazare > Mantes-la-Jolie (Transilien ligne J)

Arrêts à Vaux-sur-Seine, Juziers, Gargenville.


Communes concernées

Auvers-sur-Oise - Berville - Butry-sur-Oise - Champagne-sur-Oise - Ennery - Evecquemont - Gadancourt - Gargenville - Génicourt - Gouzangrez - Grisy-les-Plâtres - Juziers - Labbeville - Livilliers - Magny-en-Vexin - Marines - Montalet-le-Bois - Oinville-sur-Montcient - Vaux-sur-Seine - Vétheuil - Vigny

 

Voir le tableau récapitulatif ci-contre

Programmation 2017

 

12 mars  : Réveil de printemps - Santeuil

9 avril : Chemin de fer, chemin de terre - Magny-en-Vexin

23 avril : Petites histoires de haies - Chars

14 mai : Les orchidées au bois de Morval - Guiry-en-Vexin

28 mai : Rando autour de Nucourt

4 juin : Rando des 3 lavoirs (à la journée) - Chars

11 juin : Des fleurs et du miel et rencontre avec un apiculteur - Chars

18 juin : Fines fleurs et herbes folles - Marines

9 juillet : Fleurs des rivières - Chars

27 août : Sur le sentier des châtaigniers - Marines

15 octobre : Couleurs d’automne - Chars

 

Sorties programmées en 2017

 

Cani-rando à Berville avec les huskies sibériens :

> le samedi 22 avril 14h30 : à la découverte des fermes et des lavoirs

> le samedi 20 mai 10h30 : les orchidées sauvages

 

Renseignements et réservation au 06 20 35 12 88

Balades du dimanche 2017

 

19 mars : Histoires d’eau... et de pierres à Valmondois

16 avril : Vieux villages du haut Sausseron : Rhus, Theuville

14 mai : Parmain - Jouy-le-Comte

11 juin : Chemins d’abeilles à Vallangoujard

6 août : Arronville, Héréville, Margicourt

 

>>> Tarifs : 5 € ; gratuit pour les moins de 10 ans.

>>> Réservations au 06 84 90 04 97 ou saintoulmichel@gmail.com

Une politique concertée de l’eau

Vallée de l’Epte

Communes, syndicats intercommunaux, régions, départements, Agences de l’eau... tous s’engagent, dans leur champ de compétence réglementaire, dans des programmes concertés prévoyant en fonction des spécificités propres à chaque bassin versant des actions de :

 

- restauration des milieux aquatiques et humides : les aménagements réalisés favorisent la biodiversité dans l’eau et sur les berges, en reconstituant l’habitat aquatique et la vie piscicole. Des mesures de gestion adaptées visent également à protéger et à mettre en valeur les zones humides ;

 

- préservation de la qualité des eaux superficielles et souterraines : la maîtrise de la pollution des rivières et des nappes passe par l’établissement et la réhabilitation des réseaux de collecte des eaux (usées et pluviales) ainsi que des dispositifs collectifs et non collectifs d’épuration, par l’amélioration des pratiques liées aux activités (traitements chimiques, stockage de déchets...) ;

 

- sécurisation de l’alimentation en eau potable par la mise en place de mesures de protection des captages, d’installation des unités de traitement et d’optimiser les réseaux de distribution du territoire ;

 

- maîtrise du ruissellement et gestion des inondations pour accroître l’infiltration des eaux dans les sols, ralentir les écoulements et limiter l’érosion des terres. Ces aménagements sont associés à des ouvrages de rétention et de régulation dans les secteurs les plus vulnérables aux coulées de boue et aux risques d’inondations des zones urbanisées.

Vidéo : Les atlas du patrimoine naturel

Faune et flore des zones humides

De nombreux oiseaux, insectes et batraciens y trouvent refuge. Les espèces nicheuses remarquables observées sont la Bergeronnette des ruisseaux, le Phragmite des joncs et la Rousserolle verderole. Les flancs des buttes présentent des landes humides et tourbeuses où se développe une flore spécifique : Molinie, Carex, Sphaignes et Osmonde royale. Menacés par le drainage ou la fermeture en boisement naturel, ces précieux espaces ont beaucoup régressé depuis les années 1950 mais font aujourd’hui l’objet de programmes d’actions prioritaires pour le Parc naturel régional.

 

 

 

Communes concernées

Auvers-sur-Oise - Berville - Butry-sur-Oise - Champagne-sur-Oise - Ennery - Evecquemont - Gadancourt - Gargenville - Génicourt - Gouzangrez - Grisy-les-Plâtres - Juziers - Labbeville - Livilliers - Magny-en-Vexin - Marines - Montalet-le-Bois - Oinville-sur-Montcient - Vaux-sur-Seine - Vétheuil - Vigny

 

Voir le tableau récapitulatif ci-contre

Conception du site

 

>> Agence OPIXIDO


Conception graphique : Caroline Lusseaux
Développement : Olivier Meunier - Jonathan Meuriot
Direction de projet : Valentine Deltombe - Jean-Pascal Marron

 

Les particuliers sont éligibles aux aides suivantes :

- Travaux de restauration écologique et/ou de valorisation pédagogique.

- Haies champêtres et vergers hautes tiges.


Jusqu’au début du siècle, les cultures dominaient, en particulier les vignes et les vergers, tout en laissant place au développement d’espèces sauvages. Certains versants façonnés en terrasses témoignent encore de ces usages. Cette occupation du sol a permis de maintenir les espaces ouverts. L’abandon de ces pratiques au cours du XXe siècle a entraîné l’implantation d’un boisement spontané et par conséquent, la fermeture du milieu et une diminution de la diversité animale et végétale.

 

Sur les basses terrasses, au niveau du fleuve, s’étendent des boisements, des milieux steppiques ou des étangs. Sur les hauteurs dominant les boucles entre Saint-Martin-la-Garenne et Vétheuil, le bois du Chesnay est l’ultime relique d’une très ancienne terrasse alluviale, milieu exceptionnel dominé par une chênaie clairsemée où se mêlent des végétations calcicoles et acidophiles. Ces deux boucles de la Seine revêtent une importance primordiale en Ile-de-France pour les oiseaux nicheurs et de passage. C’est notamment le domaine de prédilection de l’Œdicnème criard, espèce rare dans nos régions, ou encore de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs comme le Busard Saint-Martin, la Bondrée apivore et de nombreux anatidés (canards). Largement exploitées par les carriers pour en extraire les matériaux nécessaires à la fourniture de granulats principalement pour la construction d’infrastructures routières, les boucles de la Seine ont subi de multiples réaménagements au fil du temps. Aujourd’hui, les objectifs sont de préserver cet espace et de maintenir une mosaïque de milieux entre espaces boisés composés d’essences locales, espaces herbacés et étangs.

Les châteaux, un livre d’histoire

Donjon du château de La Roche-Guyon

Les châteaux bâtis à l’époque médiévale le long de l’Epte et de la Seine, étaient destinés à surveiller et protéger la contrée des invasions. Le donjon de La Roche-Guyon, dominant la vallée de la Seine, assurait le contrôle du cours du fleuve. Sur le front de l’Epte, limite du territoire normand, il ne reste que peu de vestiges de la défense française. Ainsi, la plupart des châteaux vexinois sont des demeures résidentielles, bâties aux XVIIe et XVIIIe siècles, à l’architecture classique, en pierre de taille, présentant un avant-corps central flanqué de deux ailes (Montgeroult, Condécourt...). La présence d’exploitations agricoles adjointes au bâti principal laisse supposer que ces constructions seigneuriales entretenaient un lien très fort avec la terre.

 

Les croix pattées, emblèmes du patrimoine vexinois

Croix des friches à Nesles-la-Vallée

 

La croix pattée, datant des XIe, XIIe et XIIIe siècles est une particularité du patrimoine rural vexinois. De style roman, cette croix monolithique (taillée dans un seul bloc) de calcaire est constituée de trois courtes branches d’égale longueur, aux extrémités très élargies. Cette forme se rencontre gravée sur les sarcophages mérovingiens ou sur les monnaies, ou encore peinte comme croix de consécration dans les églises. Ces croix servaient vraisemblablement de limite de fief, de juridiction ou de bornage de propriétés ecclésiastiques. 17 croix pattées ont été recensées dans le Vexin français, en plein champs, à la croisée des chemins ou au cœur des villages. Elles peuvent présenter des formes diverses : fût très court à trois branches comme la croix d’Orléans à Longuesse, à quatre branches égales comme la Croix Lançon à Saint-Gervais, fût élancé et à quatre branches comme la croix Labathe à Courcelles-sur-Viosne. Avec le blé, la croix pattée est un élément de l’emblème figuratif du Parc.

 

 

Animations pédagogiques

 

La ferme est ouverte au public pour la vente de ses produits et organise des visites pédagogiques (période avril/juin) pour les scolaires.

 

Visites guidées et/ou ateliers :

• les animaux de la ferme : alimentation, habitat, soin, entretien ;

• la fabrication de farine : du semis de blé à la production de farine ;

• la basse cour : composition de l’œuf, comportement des volailles, les lapins ;

• découverte des bovins : l’alimentation des ruminants, reproduction, gestation, les transformations.

 

Salle d’accueil chauffée et sanitaire à disposition.

Capacité 60 enfants maximum par jour.

Possibilité de pique-niquer sur place.

Chaque commune participant au dispositif bénéficiera des services suivants :

 

- l’établissement d’un bilan énergétique du patrimoine communal ;

- la présentation des actions d’économies d’énergies possibles, en priorisant les actions demandant peu d’investissement ;

- une aide à la mise en place des premières actions envisagées ;

- le suivi sur 3 ans des consommations énergétiques de la commune et des émissions de gaz à effets de serre associées ;

- un accompagnement sur le long terme pour les projets d’amélioration énergétique (recherche de financement, conseil, aide au cahier des charges...).

 

 

 

>>> Les circuits courts énergétiques, comment passer du potentiel à la réalité ?

Le débat a eu lieu le 11 avril 2013 à l’université de Cergy-Pontoise.

Ce débat a été l’occasion d’échanger plus particulièrement sur les possibilités de développer le biogaz et la méthanisation sur nos territoires à travers la présentation d’une étude menée par la Région sur le potentiel biogaz de la Région Ile-de-France. Des exemples concrets sont venus illustrer les avis d’expert, comme le projet mené par la SEMAEB (société d’économie mixte pour l’aménagement de la Région Bretagne) ou, plus proche de nous, le projet de méthanisation à la ferme d’Haravilliers.

 

>>> Les circuits courts énergétiques, comment passer du potentiel à la réalité ?

Le débat a eu lieu le 11 avril 2013 à l’université de Cergy-Pontoise.

Ce débat a été l’occasion d’échanger plus particulièrement sur les possibilités de développer le biogaz et la méthanisation sur nos territoires à travers la présentation d’une étude menée par la Région sur le potentiel biogaz de la Région Ile-de-France. Des exemples concrets sont venus illustrer les avis d’expert, comme le projet mené par la SEMAEB (société d’économie mixte pour l’aménagement de la Région Bretagne) ou, plus proche de nous, le projet de méthanisation à la ferme d’Haravilliers.

 

Le Bilan Carbone du Vexin français

Le Parc réalise son Bilan Carbone® Territoire, selon la méthodologie développée par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) dans le cadre de son Plan Climat-Energie. Ce diagnostic territorial permet d’évaluer toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES) émises sur le territoire du Parc par les différentes activités qu’il héberge.

L’objectif de cette étude est double :

> mettre en évidence les activités émettrices de GES et la dépendance du Vexin français aux énergies fossiles (gaz et pétrole) ;

> dégager les actions envisageables pour réduire l’empreinte carbone du territoire.

Les Eco-défis sont ouverts aux artisans, aux commerçants et aux professionnels du tourisme et des loisirs inscrits dans une démarche de progrès. En fonction du nombre de défis réalisés (3 au minimum), les entreprises lauréates sont récompensées par des distinctions : éco-défi simple, de bronze, d’argent ou d’or.

 

Les lauréats ont été récompensés lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le lundi 21 octobre 2013 à la Maison du Parc à Théméricourt.


Les Eco-défis sont ouverts aux artisans, aux commerçants et aux professionnels du tourisme et des loisirs inscrits dans une démarche de progrès. En fonction du nombre de défis réalisés (3 au minimum), les entreprises lauréates sont récompensées par des distinctions : éco-défi simple, de bronze, d’argent ou d’or.

 

Les lauréats ont été récompensés lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le lundi 21 octobre 2013 à la Maison du Parc à Théméricourt.


Deux parcs d’activités dotés d’une charte de qualité environnementale

Deux parcs d’activités intercommunaux dotés d’une charte de qualité environnementale sont aujourd’hui opérationnels. Il s’agit :

 

- du parc d’activités « Les Portes du Vexin » à Ennery créé à l’initiative de la communauté de communes de la Vallée du Sausseron (pour voir la charte de qualité environnementale du PAEI d’Ennery, cliquez ici ) ;

 

- du parc d’activités « La Richarderie » à Marines créé à l’initiative de la communauté de communes du Val de Viosne (aujourd’hui Vexin-Centre).

 

Commissions permanentes 2017

Lundi 30 janvier à 18h

Lundi 20 février à 18h

Lundi 13 mars à 18h

Lundi 24 avril à 18h

Lundi 22 mai à 18h

Lundi 12 juin à 18h

Lundi 10 juillet à 18h / ANNULEE

Lundi 11 septembre à 18h

Lundi 16 octobre à 18h

Lundi 27 novembre à 18h

Lundi 18 décembre à 18h

 


Les biens concernés sont :

 

- les locaux commerciaux ;

- les locaux artisanaux ;

- les locaux industriels ;

- le logement attenant ;

- les fonds de commerce ;

- les baux commerciaux ;

- les sites de stockage ;

- les terrains à vocation économique...

 

 

>>> Informations auprès de Patrick Gueit, responsable du pôle Développement économique.

Tél. 01 34 48 66 23 / Mail : economie@pnr-vexin-francais.fr

> Contact :

 

Service développement économique

Tél. : 01 34 48 66 23

Mail : economie@pnr-vexin-francais.fr

Voir le détail dans le Guide des aides.

 

Voir le détail dans le Guide des aides.

 

Les membres de l’association "Les Guides du Vexin français"


>>> Gilles Lemaire

Guide ayant suivi la formation de "Guide de Parc", bénéficiaire des marques "Valeurs Parc naturel régional" et "Qualité Tourisme".


>>> Sandrine Lemaire

Guide bénéficiaire des marques "Valeurs Parc naturel régional" et "Qualité Tourisme".


>>> Julien Masson

Guide bénéficiaire des marques "Valeurs Parc naturel régional" et "Qualité Tourisme".

 

>>> Michel Saintoul

Guide ayant suivi la formation de "Guide de Parc", bénéficiaire des marques "Valeurs Parc naturel régional" et "Qualité Tourisme".

 

>>> Laure Hache

Guide bénéficiaire de la marque "Qualité Tourisme".

Les biens concernés sont :

 

- les locaux commerciaux ;

- les locaux artisanaux ;

- les locaux industriels ;

- le logement attenant ;

- les fonds de commerce ;

- les baux commerciaux ;

- les sites de stockage ;

- les terrains à vocation économique...

 

 

>>> Informations auprès de Patrick Gueit, responsable du pôle Développement économique.

Tél. 01 34 48 66 23 / Mail : economie@pnr-vexin-francais.fr

Retour d’expérience sur l’agriculture de conservation

Le Parc a organisé, le 12 décembre 2013, une conférence-débat "Retour d’expérience sur l’agriculture de conservation" lors de laquelle sont intervenus :

- Matthieu Archambeaud, agronome et consultant en agriculture de conservation ;

Vidéos en 2 parties : 1 / présentation - 2 / échanges

Accompagner les entreprises vers un développement économique durable

Le Parc apporte conseil et aides financières aux entreprises artisanales et commerciales s’engageant dans la réalisation d’investissements assurant des économies d’énergies, de la ressource en eau et des déchets.

Plusieurs dispositifs ont été mis en place :

- Aide pour la réalisation de bâtiments d’activités à très faibles consommations énergétiques.

- Aide à la prise en compte de l’environnement pour les entreprises artisanales et commerciales.

- Rénovation des devantures des commerces de centres-bourgs.

 

Bienvenue dans la Culture Parc !

 

Pour en savoir plus sur le rôle des élus des Parcs naturels régionaux, la Fédération des Parcs a édité le Guide "Bienvenue dans la Culture Parc".

Reconversion des friches industrielles

Un groupe de seize étudiants en master d’urbanisme à la Sorbonne a réalisé une étude sur les friches industrielles. Ils ont analysé le potentiel de reconversion de 22 sites en friches ainsi que 12 projets de référence pouvant servir d’inspiration pour l’avenir.

Voir ci-dessous la restitution de l’étude présentée le 29 avril 2014 à la Maison du Parc.

 

Documentation et matériel

A travers ses différentes missions, le Parc collecte et produit une grande quantité de données et d’informations sur le territoire. Ces informations sont disponibles sous forme de publication, rapport, étude, etc. En fonction des thématiques que vous souhaitez aborder dans vos projets, nous pouvons vous aider dans votre recherche d’information et vous donner accès à cette documentation.

 

D’autres types de ressources sont également disponibles : livres, CD-Rom, DVD, malles pédagogiques, expositions, ainsi que du matériel pour la capture et l’observation (épuisettes, boîtes-loupes, loupes binoculaires, etc.).

 

Quelques thématiques

> Biodiversité

> Territoire et développement durable

> Les patrimoines de ma commune

> L’eau

> Des idées pour le climat

> Les paysages

 

Reconversion des friches industrielles

Un groupe de seize étudiants en master d’urbanisme à la Sorbonne a réalisé une étude sur les friches industrielles. Ils ont analysé le potentiel de reconversion de 22 sites en friches ainsi que 12 projets de référence pouvant servir d’inspiration pour l’avenir.

Voir ci-dessous la restitution de l’étude présentée le 29 avril 2014 à la Maison du Parc.

 

Tous les documents

disponibles sur la démarche Natura 2000 dans le Vexin sont disponibles ici

 

Le platane d’Orient du château de la Bucherie

 

Le platane d’Orient du château de la Bucherie a été choisi par l’Agence des Espaces Verts d’Île-de-France (AEV) pour représenter la région au concours national de l’arbre de l’année 2014.

Âgé de 400 ans, ce Platanus orientalis est une merveille de la nature : 38 m de haut, 3,30 m de diamètre. "Son côté remarquable : faire des marcottes, des branches basses qui se sont enracinées, produisant de nouveaux arbres. Ce sont les expressions naturelles d’un arbre qui n’a pas été taillé", explique Éric Goulouzelle, directeur général adjoint de l’AEV.

 

Dessertes du Vexin français par le train

 

 

Vallée de l’Oise

>>> Ligne SNCF Paris Nord > Pontoise > Persan-Beaumont (Transilien ligne H)

Arrêts à Chaponval, Auvers-sur-Oise, Valmondois, L’Isle-Adam-Parmain, Champagne-sur-Oise.


Vallée de la Viosne

>>> Ligne SNCF Paris Saint-Lazare > Gisors (Transilien ligne J)

Arrêts à Boissy-l’Aillerie, Montgeroult-Courcelles, Us, Santeuil-Le Perchay, Chars

 

Vallée de la Seine

>>> Ligne SNCF Paris Saint-Lazare > Mantes-la-Jolie (Transilien ligne J)

Arrêts à Vaux-sur-Seine, Juziers, Gargenville.


Les lauréats

Les 10 photos ci-dessous ont été récompensées par le jury.

Programme "Objectif zéro phyto"

En lien avec le programme "Objectif zéro phyto", ce jardin est entretenu de manière durable. L’utilisation des produits phytosanitaires, qui contribuent à la dégradation de l’environnement et nuisent à la santé publique, y est totalement proscrite. Ce jardin intègre donc des pratiques d’entretien alternatives et démontre qu’il est possible d’entretenir son jardin en préservant et en associant la biodiversité dans ce processus de gestion des milieux jardinés.

> Contact :

 

Service développement économique

Tél. : 01 34 48 66 23

Mail : economie@pnr-vexin-francais.fr

Les lauréats

Les 10 photos ci-dessous ont été récompensées par le jury.

Nouvelles évolutions législatives avec l’entrée en vigueur de la loi ALUR

La loi ALUR marque la fin des POS (Plan d’Occupation des Sols) dans un délai de 3 ans. En effet, les communes doivent engager une transformation de leur POS en Plan Local d’Urbanisme (PLU) avant le 31 décembre 2015 et achever cette élaboration au plus tard en mars 2017. En l’absence de transformation dans ces délais, le POS devient caduc.

De plus, une des mesures phare de la loi est la suppression du COS (Coefficient d’occupation du Sol) dans l’ensemble des PLU en vigueur. Cette mesure étant applicable immédiatement, les communes qui souhaitent maîtriser l’évolution de la constructibilité dans leur commune doivent engager une procédure de modification simplifiée de leur PLU, pour mettre en place de nouveaux outils.

 

Je recherche des informations sur le Comité syndical ?

Il se compose de 20 chambres de 2 à 4 lits sur 2 niveaux et d’une grande salle de détente

Les objectifs de l’Observatoire Photographique des Paysages

 

Pour le Parc naturel régional du Vexin français, c’est un outil :

- de connaissance et de compréhension des paysages et de leurs évolutions ;

- d’aide à la décision et à l’action en matière de politique du paysage ;

- de sensibilisation et de médiation pour une participation citoyenne soutenue.

Différentes actions ont pour l’heure été menées : webdocumentaire, ateliers participatifs, réflexions sur la chaussée Jules César... En savoir plus

 

Les chartes paysagères

Villers-en-Arthies

98 communes disposent aujourd’hui d’une charte paysagère, document d’analyse et de prospective présentant un inventaire du patrimoine paysager et un programme d’actions propres à le valoriser. La charte paysagère souligne la vocation spécifique de chaque partie du territoire communal et met l’accent sur l’intégration visuelle des équipements et infrastructures (entrées de communes, zones d’activités, pylônes…).

Elle est pour les élus un outil efficace de planification et de gestion de l’espace, permettant de définir une démarche cohérente d’aménagement et de valorisation du territoire communal. Elle est accompagnée d’un cahier de recommandations que les communes sont incitées à intégrer aux documents d’urbanisme. La réalisation de la charte paysagère est un véritable moment de concertation, associant à chaque étape l’ensemble des partenaires agissant sur l’aménagement du territoire, les élus et les habitants.

Les chartes paysagères sont consultables en mairie.

 

Les conclusions du diagnostic de l’IAU

 

> Le Vexin français est un territoire essentiellement rural situé à proximité d’agglomérations importantes comme Cergy-Pontoise et Mantes qui constituent les premiers pôles d’emplois et d’équipements du territoire. Cette proximité impacte fortement les comportements quotidiens.

 

> La voiture individuelle est le principal mode de déplacement (1 à 3 voiture par famille). Ce mode de transport est utilisé autant pour de longues que de très courtes distances. Parallèlement, la mobilité à vélo est parmi les plus élevées d’Ile-de-France, en particulier le dimanche.

 

> La part de déplacements internes au Vexin est faible et il y a peu de déplacements à pied par rapport à d’autres secteurs du périurbain : besoin de renforcer l’offre de services et de petits commerces de proximité accessibles à pied, ou en vélo ; besoin de cheminements de vélo plus adaptés aux déplacements de semaine (accessibilité aux centres-bourgs, aux gares, parkings sécurisés) ;

 

> La part de déplacements en véhicules personnels pour le domicile-travail est élevée, car les transports en commun sont surtout efficaces vers Paris. Or les navettes sont principalement prévues depuis la périphérie du Parc en direction de Cergy-Pontoise et vers la vallée de la Seine, ainsi que depuis l’Oise et l’Eure vers le Vexin et Cergy-Pontoise : besoin de liaisons plus adaptées (cheminements des bus optimisés) ; tenir compte des flux des départements limitrophes notamment l’Eure et l’Oise afin de mettre en place une offre cohérente.

 

Festival BD Vapeur - Samedi 24 et dimanche 25 juin 2017

Festival BD Vapeur - dédicaces des auteurs - bourse BD - exposition "le train dans la BD" - balade en train vapeur - animations et jeux pour enfants - petite restauration et buvette…

> Tarif : entrée habituelle du musée.

Le Parc naturel régional du Vexin français et la Chambre de métiers et de l’artisanat se proposent d’accompagner les entreprises artisanales pour étudier, par un diagnostic complet, la nécessité d’une mise aux normes des locaux recevant du public. Sont ainsi concernées par ce dispositif les activités suivantes : boulangeries, boucheries, restauration rapide, cordonnerie, pressings, garages, salons de coiffure et d’esthétique, etc…

 

Le diagnostic comprend un état des lieux précis de l’établissement en matière d’accessibilité ainsi que des préconisations techniques de mise en œuvre.

 

Son coût, soit 425 €, sera pris à hauteur de 80 % par le Parc naturel régional du Vexin français et la Chambre de métiers et de l’artisanat. La participation financière des entreprises est donc limitée à 85 € pour la réalisation de ce diagnostic.

 

Suite au diagnostic réalisé, si l’entreprise est amenée à déposer un dossier Ad’Ap (agenda d’accessibilité programmée) auprès des services de l’Etat, le Parc prendra à sa charge la totalité du coût de constitution de ce dossier soit 267 €.

 

Pour toute information concernant ce dispositif :

-> 01.34.48.66.24 / 01.34.35.80.44

-> n.quibel@pnr-vexin-francais.fr

Le Parc naturel régional du Vexin français et la Chambre de métiers et de l’artisanat se proposent d’accompagner les entreprises artisanales pour étudier, par un diagnostic complet, la nécessité d’une mise aux normes des locaux recevant du public. Sont ainsi concernées par ce dispositif les activités suivantes : boulangeries, boucheries, restauration rapide, cordonnerie, pressings, garages, salons de coiffure et d’esthétique, etc…

 

Le diagnostic comprend un état des lieux précis de l’établissement en matière d’accessibilité ainsi que des préconisations techniques de mise en œuvre.

 

Son coût, soit 425 €, sera pris à hauteur de 80 % par le Parc naturel régional du Vexin français et la Chambre de métiers et de l’artisanat. La participation financière des entreprises est donc limitée à 85 € pour la réalisation de ce diagnostic.

 

Suite au diagnostic réalisé, si l’entreprise est amenée à déposer un dossier Ad’Ap (agenda d’accessibilité programmée) auprès des services de l’Etat, le Parc prendra à sa charge la totalité du coût de constitution de ce dossier soit 267 €.

 

Pour toute information concernant ce dispositif :

-> 01.34.48.66.24 / 01.34.35.80.44

-> n.quibel@pnr-vexin-francais.fr

Nouvelles évolutions législatives avec l’entrée en vigueur de la loi ALUR

La loi ALUR marque la fin des POS (Plan d’Occupation des Sols) dans un délai de 3 ans. En effet, les communes doivent engager une transformation de leur POS en Plan Local d’Urbanisme (PLU) avant le 31 décembre 2015 et achever cette élaboration au plus tard en mars 2017. En l’absence de transformation dans ces délais, le POS devient caduc.

De plus, une des mesures phare de la loi est la suppression du COS (Coefficient d’occupation du Sol) dans l’ensemble des PLU en vigueur. Cette mesure étant applicable immédiatement, les communes qui souhaitent maîtriser l’évolution de la constructibilité dans leur commune doivent engager une procédure de modification simplifiée de leur PLU, pour mettre en place de nouveaux outils.

 

Au fil du Sausseron

 

Ce projet d’enquête photographique mené par Pierre Enjelvin auprès de 16 habitants de la vallée du Sausseron réunit des commentaires associés à chaque fois à deux photographies de paysage, une déjà ancienne, et l’autre, actuelle, réalisée à partir de la première. Ce regard croisé nous invite à réfléchir sur la place de l’Homme au cœur des patrimoines hier, aujourd’hui, demain, mise en exergue dans le projet "Pays d’art et d’histoire" de notre Parc.

 

Chargée de mission référente

 

Marie Loriné, responsable du pôle Education, Culture et Patrimoines

Tél. : 01 34 48 66 02 - Mail : m.lorine@pnr-vexin-francais.fr

 

Programme de formations 2017 pour les prestataires touristiques

 

Du 16 au 20 janvier : Les petits-déjeuners Récolte (réseau collaboratif territorial)

9 février : L’accessibilité des établissements recevant du public

22 février : Récolte (réseau collaboratif territorial) pour les nuls

28 février et 1er mars : Optimiser sa stratégie de présence sur Facebook

4 mars : Journée d’information sur la création des hébergements touristiques

13 avril : Atelier d’écriture : savoir rédiger pour vendre sa prestation touristique

20 avril : Découverte d’une boucle cyclable dans le PNR Oise-Pays de France

16 mai : Jardinage au naturel : plus qu’un décor, un écosystème vivant !

1er juin : Le marais du Rabuais et le Sentier du Patrimoine® de Marines

12 juillet : Le marais de Frocourt et le Sentier du Patrimoine® d’Omerville

En septembre : Journée du réseau des acteurs touristiques du Parc

5 septembre :La randonnée pédestre sur le Parc : les acteurs - les outils

14 et 21 septembre : Accueillir les publics à besoins spécifiques

17 octobre : Journée des acteurs du vélotourisme

27 novembre :Formation à la réduction du gaspillage alimentaire

5 décembre : Journée d’information pour connaître les missions et les actions du Parc

Application VAN GOGH NATURES

L’application Van Gogh Natures est un guide multimédia géolocalisé vous permettant de découvrir l’oeuvre de Vincent van Gogh à travers les paysages qu’il a peint. Les œuvres du peintre sont replacées dans leur contexte, au long de parcours de visite à Auvers-sur-Oise et Saint-Rémy-de-Provence. Avec son smartphone, le visiteur retrouve le regard du peintre, grâce à une superposition de chaque œuvre avec son cadre d’origine. Cette approche en réalité augmentée permet de faire dialoguer les paysages de Vincent van Gogh avec les territoires actuels pour en révéler la dimension sensible.

 

> Plus d’informations sur www.vangogh-natures.fr

>>> Location de VTC (classiques)

Location à la demi-journée : 10 €.

Location à la journée : 15 €.

 

 

>>> Location de Vélos à assistance électrique (VAE)

Location à la demi-journée : 20 €.

Location à la journée : 30 €.

 

Tarif dégressif en fonction de la durée de location.

 

 

Un jour, une rando : sur l’avenue verte Paris-Londres

Cette histoire et ces traditions vous seront contées dans cet "écomusée des arts et métiers de la vigne en Île-de-France" situé à Marines. Lieu vivant, ce site est géré bénévolement par l’Union vigneronne des Vals d’Oise et de Seine. La vigne est un patrimoine qu’il faut préserver et faire revivre !

Location de vélo électriques

 

Voir les modalités sur :

http://www.aventureland.fr/location-velo-electrique.html

 

 

Le prmeier week-end de juillet, participez au ReVE du Vexin, une rando à vélo électrique à la découverte du Vexin français.

Modalités & inscriptions sur www.reveduvexin.fr

 

 

 

Chargée de mission référente

 

Marie Loriné, responsable du pôle Education, Culture et Patrimoines

Tél. : 01 34 48 66 02 - Mail : m.lorine@pnr-vexin-francais.fr

 

Les ENS du Val d’Oise

Carrière de Vigny-Longuesse

Le Conseil départemental du Val d’Oise et le Parc sont liés depuis 2003 par une convention pour la gestion et l’animation des sites ENS valdoisiens situés dans le périmètre du Parc.

 

Sont concernés :

- le Bois du Chesnay

- le Bois du Moulin de Noisement à Chars

- la butte de Marines

- la carrière de Vigny-Longuesse

- la carrière aux coquillages à Auvers-sur-Oise

- l’étang de Vallière à Santeuil

- le marais de Boissy-Montgeroult

- le marais de Frocourt

- le marais du Rabuais

 

Le département a également classé en ENS les buttes d’Arthies.

D’autres sites font l’objet de l’attention du Conseil départemental sur le territoire du Parc :

- le Bois de Morval

- la Forêt départementale de la Tour du Lay

 

Consultez les fiches de présentation des différents sites ici.

 

>> Toutes les inscriptions pour les sorties nature sur les ENS se font désormais sur le site sortiesnature.valdoise.fr

Les Coteaux de la Seine.

Entre Vétheuil et Bennecourt, ce vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux abrite une faune et une flore protégées ou rares comme la Mante religieuse, l’Hélianthème blanchâtre ou l’Astragale de Montpellier. Classé réserve naturelle nationale en 2009, le site est géré par le Parc naturel régional du Vexin français.

Voir la fiche détaillée.

 

Vidéo : Les atlas du patrimoine naturel

Les différents propriétaires

Les Théméricourt, famille de guerriers connus dans la Région depuis le XIIIe siècle, furent les premiers propriétaires du château. Celui-ci passa ensuite aux D’Abos jusque vers 1673, dont le membre le plus illustre fut Gabriel d’Abos dit le "Fléau des mers" parce qu’il pourchassa avec son frère les Turcs en mer Egée sur les vaisseaux de l’ordre de Malte. A partir de la fin du XVIIe siècle, de grandes familles (Le Sesne, Mornay, Chevalier, Le Preste, Le Bastier, Aubourg de Boury, Montamarin...) ont occupé tour à tour le domaine.

En 1984, lorsque Jean-Claude Duvalier, ex-dictateur d’Haïti se porta acquéreur du château, il modifia l’ensemble des volumes en abattant toutes les cloisons.

C’est donc à l’état de coque vide que le château a été acheté en 1992 par le Conseil départemental du Val d’Oise pour y installer la Maison du Parc naturel régional du Vexin français. Le bâtiment a été réhabilité et inauguré le 14 décembre 1995. Les communs ont été rénovés en deux temps (l’aile est en 2001 puis l’aile nord en 2007) pour accueillir le musée du Vexin français. Des travaux de rénovation des murs d’enceinte et de restauration écologique de la zone humide ont également été menés.

 

Exposition - Construire malin, construire romain - Du 5 novembre 2016 au 17 septembre 2017

Les constructions monumentales romaines permettaient aux habitants de tout l’Empire de toucher du doigt sa puissance, d’écarquiller les yeux devant son faste. Que ces monuments restent orgueilleusement debout après vingt siècles, ou que les archéologues n’en aient retrouvé que les pieds, tous regorgent de trouvailles constructives, d’astuces techniques, de procédés ingénieux. C’est au pied du mur qu’on voit à quel point le maçon romain était malin !

 

Le Musée archéologique du Val d’Oise, en liaison avec des sites de son département, de l’Oise et de l’Eure, vous ouvre les coulisses du monumental, vous révèle les dessous du grandiose. Il se propose de partir du début, du plus simple, des matériaux de construction, et de montrer comment le bâtisseur romain tire le meilleur des ressources locales ou résout habilement les problèmes du transport ; comment il standardise opérations et produits pour allier rapidité et économie.

 

Au jeune public, l’exposition propose de mettre la main à la pâte et de s’y prendre comme un Romain. A vous de jouer.

 

> Visite commentée de l’exposition les samedis 28 janvier, 17 juin, 26 août et 16 septembre à 15h.

> Journées du patrimoine : Construction d’un temple géant en légos le samedi 16 et dimanche 17 septembre de 13h à 18h. Ateliers autour de la fresque le dimanche 17 septembre à 14h et 16h.

Animations

 

Atelier sur les cosm’ethiques - samedi 29 avril

> A 14h. Inscriptions sur sortiesnature.valdoise.fr

 

Graines et jardin au naturel - vendredi 2 juin

> A 10h30 et 14h. Inscriptions sur sortiesnature.valdoise.fr

 

Jardiner avec les insectes - samedi 3 juin

> A 14h. Inscriptions sur sortiesnature.valdoise.fr

 

Photographies des insectes pollinisateurs - samedi 9 septembre

> A 14h. Inscriptions sur sortiesnature.valdoise.fr

 

Lecture de paysage - samedi 16 septembre

> A 13h30. Inscriptions sur sortiesnature.valdoise.fr

Auvers-sur-Oise et la vallée de l’Oise

Maison Gachet

Ainsi, 53 agriculteurs ont engagé un contrat de 5 ans portant sur différentes mesures portant sur :

- la gestion extensive de prairies (limitation du nombre d’animaux par hectares, absence de fertilisation) ;

- la création de couverts favorables à la biodiversité ;

- la diminution des traitements phytosanitaires ;

- l’entretien des vergers, haies, arbres, bosquets, mares…

avec une contrepartie financière et un appui technique spécialisé (diagnostics et bilans des pratiques, conseil, formation…).

Retour d’expérience sur l’agriculture de conservation

Le Parc a organisé, le 12 décembre 2013, une conférence-débat "Retour d’expérience sur l’agriculture de conservation" lors de laquelle sont intervenus :

- Matthieu Archambeaud, agronome et consultant en agriculture de conservation ;

Vidéos en 2 parties : 1 / présentation - 2 / échanges

Parmi les 11 prairies candidates de pâture et de fauche, gérées par 9 agriculteurs différents, les lauréats du concours local sont les suivants :

 

Catégorie PRAIRIE DE FAUCHE

1er Prix • Nathalie Delahaye (Le Heaulme)

2e Prix • Olivier Biville (Bennecourt)

3e Prix • Marc Mathey (Saint-Clair-sur-Epte)

 

Catégorie PRAIRIE PATUREE

1er Prix • Stéphanie Vicq (Jambville)

2e Prix • Olivier Ranke (Chaussy)

Prix spécial "Pelouse sèche" • Olivier Biville (Bennecourt)

Parmi les 11 prairies candidates de pâture et de fauche, gérées par 9 agriculteurs différents, les lauréats du concours local sont les suivants :

 

Catégorie PRAIRIE DE FAUCHE

1er Prix • Nathalie Delahaye (Le Heaulme)

2e Prix • Olivier Biville (Bennecourt)

3e Prix • Marc Mathey (Saint-Clair-sur-Epte)

 

Catégorie PRAIRIE PATUREE

1er Prix • Stéphanie Vicq (Jambville)

2e Prix • Olivier Ranke (Chaussy)

Prix spécial "Pelouse sèche" • Olivier Biville (Bennecourt)

Chargée de mission référente

 

Delphine Filipe, chargée de mission Agriculture durable

Tél. :  01 34 48 66 06 - Mail : d.filipe@pnr-vexin-francais.fr

 

Ainsi, 53 agriculteurs ont engagé un contrat de 5 ans portant sur différentes mesures portant sur :

- la gestion extensive de prairies (limitation du nombre d’animaux par hectares, absence de fertilisation) ;

- la création de couverts favorables à la biodiversité ;

- la diminution des traitements phytosanitaires ;

- l’entretien des vergers, haies, arbres, bosquets, mares…

avec une contrepartie financière et un appui technique spécialisé (diagnostics et bilans des pratiques, conseil, formation…).

Porté par l’association Vexin Insertion Emploi en partenariat étroit avec le Parc, ce projet contribue à apporter une réponse concrète à plusieurs enjeux :

- Améliorer l’efficacité énergétique du bâti rural existant (37 500 résidences principales, 54 % des logements construits avant les premières réglementations thermiques, 59% des logements E, F ou G) ;

- Favoriser le développement de l’emploi local, notamment pour les personnes en insertion ;

- Renforcer la prise en compte de l’économie sociale et solidaire en proposant aux entreprises et aux collectivités d’intégrer des clauses d’insertion lors de la passation de certains marchés ;

- Structurer la filière professionnelle et renforcer la compétence des artisans du bâtiment ;

- Développer l’usage de matériaux bio-sourcés.

Dispositions générales

Pour solliciter une aide, il convient de prendre contact avec le chargé de mission concerné avant tout dépôt de dossier. Après validation du projet par les élus (Président et Vice-Président de la commission concernée), le bénéficiaire adressera au Parc un dossier de demande de subvention (pièces précisées sur chacune des fiches du Guide des aides) pour chaque opération envisagée. Ce dossier sera ensuite soumis à la commission de travail thématique concernée, puis pour les montants de subvention inférieurs à 36 500 € au Bureau syndical et pour les montants supérieurs à 36 500 € au Comité syndical. Les instances syndicales se réunissent en moyenne trois fois par an, en mars, juin et octobre.

Pour une opération, d’autres partenaires financiers peuvent être sollicités (État, Agence de l’Eau, ADEME…). Toutefois, les aides proposées par le Parc ne peuvent en aucun cas se cumuler, pour les mêmes travaux ou réalisations, avec des aides régionales ou départementales. L’aide financière du Parc implique l’engagement d’associer le Parc au commencement et au suivi des travaux.

 

- la politique de l’habitat :

en renforçant l’accompagnement des collectivités ou des bailleurs dans la réalisation d’opérations de logements locatifs sociaux et répondant à des critères de mixité sociale et intergénérationnelle. La priorité sera donnée à des opérations de renouvellement du tissu ancien (densification raisonnée et durable des villages et bourgs du territoire) et des opérations exemplaires ou innovantes en termes d’urbanisme opérationnel. En savoir plus.

 

Les zones humides, réservoirs de biodiversité

Voir le détail ici.

 

La réserve naturelle régionale du site géologique de Vigny-Longuesse.

 

Site géologique majeur de l’Ile-de-France, la carrière de Vigny permet de reconstituer et visualiser l’histoire du bassin parisien entre les ères secondaires et tertiaires. Le site fut réputé pour la qualité des pierres calcaires qui ont servi à façonner les villages alentour.

 

En savoir plus sur le site

Daubigny, aux sources de l’impressionnisme - du 25 mars 2017 Au 3 septembre 2017

Après Cincinnati, Edimbourg et Amsterdam, le musée Daubigny présente une exposition temporaire unique en France entièrement dédiée à Charles François Daubigny, père fondateur de l’Impressionnisme et fervent défenseur des Impressionnistes.

Découvrez la personnalité forte et attachante de l’artiste à travers des toiles inédites qui dévoilent le plaisir palpable qui habita l’artiste lors de ses séances de peinture en famille et entre amis. Pas moins de quatre-vingt-dix oeuvres, peintures, gravures, dessins et clichés-verres jalonnent l’exposition. Le parcours vous présente l’évolution de son oeuvre et comment l’artiste peignant sur l’Oise ou sur la Seine, à bord de son bateau-atelier "Le Botin", renouvelle les points de vue et l’atmosphère du paysage fluvial. Le ciel et l’eau en deviennent les atouts majeurs.

Parcours 1 de 1h30 sur l’eau - Débutant (Dangu - Saint-Clair) : balade facile, tout public.

 

Parcours 2 de 2h sur l’eau - Débrouillé (Saint-Clair - Bray-et-Lû) : balade plus mouvementée.

 

Parcours 1+2 de 3h40 sur l’eau - Confirmé (Dangu - Bray-et-Lû) : Cumul des deux parcours précédents avec pause possible à Saint-Clair. Pour sportifs !

Une charte en 3 volets

1/ l’instauration d’un tourisme durable dans le territoire de l’espace protégé au travers de la mise en place d’une stratégie déclinée en programme d’actions sur 5 ans élaborée en concertation avec les acteurs locaux.

2/ la mise en place de partenariats avec les entreprises touristiques dans l’objectif d’améliorer leurs pratiques en matière de tourisme durable dans le territoire.

3/  l’amélioration durable des pratiques en matière de production et de vente de séjours, les actions de sensibilisation des clientèles au développement durable et aux problématiques des espaces protégés tout en prenant en compte du fonctionnement général durable de la structure.

Les conclusions du diagnostic de l’IAU

 

> Le Vexin français est un territoire essentiellement rural situé à proximité d’agglomérations importantes comme Cergy-Pontoise et Mantes qui constituent les premiers pôles d’emplois et d’équipements du territoire. Cette proximité impacte fortement les comportements quotidiens.

 

> La voiture individuelle est le principal mode de déplacement (1 à 3 voiture par famille). Ce mode de transport est utilisé autant pour de longues que de très courtes distances. Parallèlement, la mobilité à vélo est parmi les plus élevées d’Ile-de-France, en particulier le dimanche.

 

> La part de déplacements internes au Vexin est faible et il y a peu de déplacements à pied par rapport à d’autres secteurs du périurbain : besoin de renforcer l’offre de services et de petits commerces de proximité accessibles à pied, ou en vélo ; besoin de cheminements de vélo plus adaptés aux déplacements de semaine (accessibilité aux centres-bourgs, aux gares, parkings sécurisés) ;

 

> La part de déplacements en véhicules personnels pour le domicile-travail est élevée, car les transports en commun sont surtout efficaces vers Paris. Or les navettes sont principalement prévues depuis la périphérie du Parc en direction de Cergy-Pontoise et vers la vallée de la Seine, ainsi que depuis l’Oise et l’Eure vers le Vexin et Cergy-Pontoise : besoin de liaisons plus adaptées (cheminements des bus optimisés) ; tenir compte des flux des départements limitrophes notamment l’Eure et l’Oise afin de mettre en place une offre cohérente.

 

Le Bilan Carbone du Vexin français

Le Parc réalise son Bilan Carbone® Territoire, selon la méthodologie développée par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) dans le cadre de son Plan Climat-Energie. Ce diagnostic territorial permet d’évaluer toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES) émises sur le territoire du Parc par les différentes activités qu’il héberge.

L’objectif de cette étude est double :

> mettre en évidence les activités émettrices de GES et la dépendance du Vexin français aux énergies fossiles (gaz et pétrole) ;

> dégager les actions envisageables pour réduire l’empreinte carbone du territoire.

Connaître, diagnostiquer et intervenir sur :

Menouville

Pour sa part, le Parc accompagne les opérations de création ou de réhabilitation de logements locatifs sociaux afin qu’ils s’insèrent au mieux dans l’environnement de qualité des villages Vexinois. Il est également très actif dans l’amélioration du confort des logements, notamment le confort thermique et lutte contre la précarité énergétique en contribuant à améliorer l’habitat. Cette contribution a pris forme dans une OPAH (opération d’amélioration de l’habitat) qui a permis entre 2003 et 2007 d’améliorer près de 800 logements dans le Vexin français et d’y créer 50 logements locatifs sociaux. Depuis 2008 le Parc conduit une opération résolument expérimentale, plusieurs fois primée au niveau national, qui consiste à créer des logements locatifs sociaux à haute performance énergétique et qualité environnementale dans des bâtiments ruraux vacants. Les chantiers sont en cours de réalisation, et les logements seront équipés de capteurs pendant une durée de trois ans afin de vérifier l’efficacité des solutions retenues.

Investissements


>> Les technologies propres destinées aux entreprises artisanales (CNIDEP)

>> Eco-construction 2012 (CMA 95)

 

Chauffage


>> Se chauffer au bois (ADEME)

>> Pompes à chaleur (ADEME)

>> Produire de l’électricité grâce à l’énergie solaire (ADEME)

 

Achats


>> Boîte à outils pour des achats responsables (ADEME)

 

Biodiversité

 

>> Planter une haie champêtre (PNRVF)

>> Comment favoriser la biodiversité au jardin (PNRVF)

>> Jardin écologique (Naturparif)

 

Déchets


>> Utiliser ses déchets verts et de cuisine au jardin (ADEME)

>> Réduire ses déchets et bien les jeter (ADEME)

>> Produits et déchets dangereux (ADEME)

>> Rejets : aides financières de l’Agence de l’eau Seine-Normandie

 

Aides et incitations financières pour les entreprises


>> Aide du Parc à la prise en compte de l’environnement dans les entreprises artisanales et commerciales (PNRVF)

>> Aide de la Région Ile-de-France à l’investissement des entreprises artisanales (Région)

>> Aide du Parc à la prise en compte de l’environnement dans les hébergements touristiques (PNRVF)

>> Aides spécifiques au secteur de la peinture (AESN)

>> Financer mon projet (ADEME)

>> Le Prêt Éco-Énergie (BPI France)

>> Financement de projets de maîtrise de l’énergie portés par des industriels (ADEME)

>> Aides financières de l’Agence de l’eau Seine-Normandie (AESN)

>> Les certificats d’économie d’énergie (ADEME)

>> Incitations financières Véhicules

 

>> Véhicules électriques ou hybrides

Prime et bonus véhicule écologique

Superbonus et prime à la conversion

 

 

Pour un comportement vertueux

 

>> Consommer mieux (ADEME)

>> Etre écocitoyen au bureau (ADEME)

>> Implication des salariés (ADEME)

 

Etiquettes environnementales et labels

 

>> Etiquettes environnementales (ADEME)

>> Mini guide des labels

 

Se repérer grâce aux RandoFiches sur les Sentiers du Patrimoine®

Les itinéraires des sentiers du patrimoine ne sont pas balisés. Afin de vous aider dans votre découverte des richesses des villages vexinois, vous pouvez télécharger les parcours mis en ligne sur le site de la Fédération française de randonnée pédestre.

 

Cliquez sur le nom de la commune pour télécharger directement le circuit.

Musée du Vexin français

Le musée du Vexin français occupe une situation privilégiée au cœur de la Maison du Parc, dans les communs réhabilités du château de Théméricourt (XVe siècle). Sur plus de 400 m2, le site présente les composantes géographiques, historiques et patrimoniales du territoire par une approche ludique et pédagogique. Le musée consacre différents espaces aux milieux naturels (plateau calcaire, zones humides, coteaux, terrasses alluviales), à la faune et la flore, à la géologie et aux paysages du Vexin français. Bornes vidéo, jeux interactifs et mur pédagogique permettent d’en découvrir toutes les richesses. Ce territoire vivant se raconte aussi par ses hommes et ses traditions à l’image de la collection Vasseur-Loiseaux, qui révèle de remarquables objets d’art populaire. Le musée propose également une programmation culturelle diversifiée autour d’ateliers, spectacles ou conférences en lien avec les expositions temporaires présentées.

Voir la fiche détaillée.

L’accompagnement du Parc


Le Parc intervient principalement en assistance aux collectivités dans l’élaboration ou la révision de leurs documents d’urbanisme. Il les accompagne dans le suivi des procédures, l’élaboration des plans locaux d’urbanisme sur le territoire et ses franges, la conduite de réflexions et d’études préalables à la planification, à l’image des chartes paysagères.

 

En termes d’urbanisme opérationnel, le Parc accompagne également les collectivités sur des projets exemplaires et innovants (éco-hameau à Saint-Cyr-en-Arthies), et d’une façon plus générale en aidant les communes à étudier des opérations complexes (conception d’extensions de villages, de reconversion d’anciens corps de ferme ou de friches industrielles).

 

Le Parc accorde des aides aux communes et structures intercommunales pour la réalisation d’études relatives à la préservation et à la valorisation des paysages ainsi qu’aux projets d’aménagement, d’urbanisme ou d’architecture durables répondant aux objectifs de la Charte du Parc.

 

 

Être bien chez soi avec les autres

 

Les futurs habitants participent à des ateliers animés par Polimorph et Courtoisie urbaine pour aboutir aux plans de leur maison, mais aussi des espaces communs, tels que des jardins collectifs, les chemins, le parking, les espaces de jeu pour les enfants, un bureau ou une buanderie. Un esprit de village s’installe dès les phases de conception. Le vivre ensemble se définit selon les besoins et les envies de chacun, le niveau d’entraide et de partage est pensé sur mesure : covoiturage, garde des enfants, espaces récréatifs ou professionnels, four à pain, Le procédé participatif laisse la part belle à la réflexion collective et donne forme à des préoccupations environnementales, sociales, culturelles.

Si le caractère participatif du projet permet de choisir et de décider de son projet, il permet également à certains foyers d’accéder à leur logement, là où des façons de faire plus conventionnelles s’avèrent insuffisantes. Ici, nous partons des moyens financiers des familles pour ensuite définir un montage et un programme.

L’éco-hameau du Champ Foulon offre aux familles l’opportunité d’habiter un village authentique et vivant, dans un cadre naturel et rural, à proximité de centres urbains.

 

Être bien chez soi avec les autres

 

Les futurs habitants participent à des ateliers animés par Polimorph et Courtoisie urbaine pour aboutir aux plans de leur maison, mais aussi des espaces communs, tels que des jardins collectifs, les chemins, le parking, les espaces de jeu pour les enfants, un bureau ou une buanderie. Un esprit de village s’installe dès les phases de conception. Le vivre ensemble se définit selon les besoins et les envies de chacun, le niveau d’entraide et de partage est pensé sur mesure : covoiturage, garde des enfants, espaces récréatifs ou professionnels, four à pain, Le procédé participatif laisse la part belle à la réflexion collective et donne forme à des préoccupations environnementales, sociales, culturelles.

Si le caractère participatif du projet permet de choisir et de décider de son projet, il permet également à certains foyers d’accéder à leur logement, là où des façons de faire plus conventionnelles s’avèrent insuffisantes. Ici, nous partons des moyens financiers des familles pour ensuite définir un montage et un programme.

L’éco-hameau du Champ Foulon offre aux familles l’opportunité d’habiter un village authentique et vivant, dans un cadre naturel et rural, à proximité de centres urbains.

 

La démarche

1. Choisissez au moins 3 défis dans la liste des thèmes proposés, vous êtes accompagné dans leur mise en œuvre.

 

2. Vos objectifs atteints, vous êtes lauréat dans les catégories suivantes :

Eco-défi simple : 3 défis

Eco-défi de bronze : 4 à 6 défis

Eco-défi d’argent : 7 à 9 défis

Eco-défi d’or : 10 défis et plus

 

3. Vous êtes valorisé dans votre démarche par une large campagne de communication, des récompenses et un kit de communication vous sont remis.

>> Pour les personnes à mobilité réduite (PMR) :

L’association Escapade Liberté Mobilité a mis en place un dispositif permettant de rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite les chemins de randonnée non aménagés par le prêt de matériel et l’accompagnement humain adaptés. Ces engins adaptés au tout-chemin peuvent être utilisés soit en restant sur son propre fauteuil roulant électrique ou manuel (Modul’évasion, Electrodrive) soit en se transférant (fauteuil électrique tout terrain).

 

>> Pour les personnes à mobilité réduite (PMR) :

L’association Escapade Liberté Mobilité a mis en place un dispositif permettant de rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite les chemins de randonnée non aménagés par le prêt de matériel et l’accompagnement humain adaptés. Ces engins adaptés au tout-chemin peuvent être utilisés soit en restant sur son propre fauteuil roulant électrique ou manuel (Modul’évasion, Electrodrive) soit en se transférant (fauteuil électrique tout terrain).

 

Audio-visio-guide, mode d’emploi

Château-sur-Epte (27)

Laissez-vous guider par le chef viking Rollon et Lara Venture, une archéologue virtuelle pour une balade à la découverte de l’histoire et de la nature de la vallée de l’Epte. Vous y ferez d’autres rencontres toutes aussi surprenantes !

Circuit de 10 km au départ du parking de l’ermitage à Saint-Clair-sur-Epte, disponible en français, anglais et en Langue des signes française.

 

Circuits téléchargeables sur smartphones (Iphone et Androïd) via l’application IoNO et le catalogue d’Expression Nomade, développeur des circuits.

 

> Informations complémentaires sur le site d’Expression Nomade.

Audio-visio-Guide de la chaussée Jules César

 

Depuis Boissy-l’Aillerie, laissez-vous guider par Ipodus, gardien de la chaussée Jules César et Lara Venture, une archéologue virtuelle, à la découverte de 2000 ans d’histoire et des trésors de la vallée de la Viosne.

 

Circuit de 12,5 km au départ de Boissy-l’Aillerie disponible en français, anglais et en Langue des signes française. Circuits téléchargeables sur smartphones (Iphone et Androïd) via l’application IoNO et le catalogue d’Expression Nomade, développeur des circuits.

 

> Informations complémentaires sur le site d’Expression Nomade.


Conditions générales d’attribution

Les demandes de subvention doivent parvenir environ 6 semaines avant le Comité syndical du Parc qui se réunit a minima 3 fois par an en mars, juin et octobre. Les aides du Parc ne peuvent en aucun cas se cumuler pour les mêmes travaux ou réalisations, avec des aides régionales ou départementales. Les subventions sont versées une fois les travaux ou l’opération terminés sur la base et au vu des dépenses honorées, sous réserve du respect des prescriptions du Parc. Les travaux ne doivent pas être commencés avant la notification de l’aide par le Parc.

 

Soutien aux actions culturelles

Bienvenue dans la Culture Parc !

 

Pour en savoir plus sur le rôle des élus des Parcs naturels régionaux, la Fédération des Parcs a édité le Guide "Bienvenue dans la Culture Parc".

Haute-Isle

 

La qualité des matériaux issus du sous-sol du Vexin français a permis leur bonne conservation. La pierre calcaire était extraite de carrières à pierres dures (Chérence, Vigny) ou plus tendres (Nucourt, Epiais-Rhus). Les buttes qui dominent le plateau fournissaient la pierre meulière, utilisée à proximité des lieux d’exploitation. Les falaises de craie étaient creusées de carrières souterraines utilisées comme dépendances (boves) et même parfois comme habitations. Ce patrimoine troglodytique constitue un des attraits de la boucle de la Seine entre Vétheuil et La Roche-Guyon. Dans la vallée de l’Epte, l’habitat est fortement influencé par l’architecture normande tandis qu’autour de Genainville et d’Omerville la pierre sèche est de rigueur.

 

Pour savoir comment rénover ou restaurer dans le respect du traditionnel, téléchargez le guide « Vivre et habiter une maison traditionnelle du Vexin français »

 

 

Le programme 2017

 

Samedi 18 mars - Taille et entretien de la vigne

De 9h30 à 12h30 à la mairie de Montgeroult

 

Mercredi 29 mars - La gestion de l’eau dans son jardin et l’aménagement de bord de cours d’eau ou de mare

De 14h à 17h à Jambville (les Noquets)

 

Jeudi 6 avril - "C’est en jardinant qu’on devient jardinier"

De 14h à 17h au musée du Vexin français à Théméricourt

 

Jeudi 11 mai - La multiplication des plantes vivaces : astuces et tour de main

De 14h à 17h au Jardin de Campagne à Grisy-les-Plâtres

 

Mardi 30 mai - Quelle place pour les plantes sauvages dans l’écosystème du jardin?

De 14h à 17h30 au marais de Frocourt

 

Mercredi 28 juin - Des plantes au secours des plantes et des personnes

De 14h à 17h au potager de La Roche-Guyon

 

Samedi 1er juillet - Plantes sauvages comestibles

De 14h à 17h à Mézy-sur-Seine

 

Samedi 9 septembre - Découverte de la vie des abeilles et de l’apiculture

De 14h à 17h au jardin communautaire de Valmondois

 

Jeudi 21 septembre - La santé des plantes au jardin

De 14h à 17h au jardin partagé d’Evecquemont

 

Samedi 7 et dimanche 8 octobre - Stage "Introduction à la permaculture " (COMPLET)

De 9h à 17h au musée du Vexin français à Théméricourt

 

Mardi 7 novembre - Accueillir la petite faune dans son jardin

De 14h à 17h au musée du Vexin français à Théméricourt

 

Samedi 25 novembre - Plantation et taille de formation des fruitiers

De 14h à 17h30 au musée du Vexin français à Théméricourt

 

Programme "Objectif zéro phyto"

En lien avec le programme "Objectif zéro phyto", ce jardin est entretenu de manière durable. L’utilisation des produits phytosanitaires, qui contribuent à la dégradation de l’environnement et nuisent à la santé publique, y est totalement proscrite. Ce jardin intègre donc des pratiques d’entretien alternatives et démontre qu’il est possible d’entretenir son jardin en préservant et en associant la biodiversité dans ce processus de gestion des milieux jardinés.

Vous souhaitez présenter un projet à la Commission Culture et Patrimoines du Parc ?

 

Prenez contact avec Marie Loriné, responsable du pôle Education, Culture et Patrimoines au 01 34 48 66 02 / m.lorine@pnr-vexin-francais.fr

 

Investissements


>> Les technologies propres destinées aux entreprises artisanales (CNIDEP)

>> Eco-construction 2012 (CMA 95)

 

Chauffage


>> Se chauffer au bois (ADEME)

>> Pompes à chaleur (ADEME)

>> Produire de l’électricité grâce à l’énergie solaire (ADEME)

 

Achats


>> Boîte à outils pour des achats responsables (ADEME)

 

Biodiversité

 

>> Planter une haie champêtre (PNRVF)

>> Comment favoriser la biodiversité au jardin (PNRVF)

>> Jardin écologique (Naturparif)

 

Déchets


>> Utiliser ses déchets verts et de cuisine au jardin (ADEME)

>> Réduire ses déchets et bien les jeter (ADEME)

>> Produits et déchets dangereux (ADEME)

>> Rejets : aides financières de l’Agence de l’eau Seine-Normandie

 

Aides et incitations financières pour les entreprises


>> Aide du Parc à la prise en compte de l’environnement dans les entreprises artisanales et commerciales (PNRVF)

>> Aide de la Région Ile-de-France à l’investissement des entreprises artisanales (Région)

>> Aide du Parc à la prise en compte de l’environnement dans les hébergements touristiques (PNRVF)

>> Aides spécifiques au secteur de la peinture (AESN)

>> Financer mon projet (ADEME)

>> Le Prêt Éco-Énergie (BPI France)

>> Financement de projets de maîtrise de l’énergie portés par des industriels (ADEME)

>> Aides financières de l’Agence de l’eau Seine-Normandie (AESN)

>> Les certificats d’économie d’énergie (ADEME)

>> Incitations financières Véhicules

 

>> Véhicules électriques ou hybrides

Prime et bonus véhicule écologique

Superbonus et prime à la conversion

 

 

Pour un comportement vertueux

 

>> Consommer mieux (ADEME)

>> Etre écocitoyen au bureau (ADEME)

>> Implication des salariés (ADEME)

 

Etiquettes environnementales et labels

 

>> Etiquettes environnementales (ADEME)

>> Mini guide des labels

 

Hédouville

L’intérêt de la labellisation "Pays d’art et d’histoire" est de réunir l’ensemble des acteurs du territoire autour d’un projet commun de valorisation des patrimoines. Il s’attache à développer "l’interprétation du patrimoine" auprès des différents publics (habitants, scolaires, visiteurs...). Il vise également à développer la collaboration entre les sites culturels, la création de produits touristiques de qualité, l’aménagement et la valorisation des sites.

Cette appellation, décernée par le Ministère de la Culture et de la Communication, permet d’asseoir la légitimité du Vexin français comme "territoire culturel" sur le plan local, départemental et national. Il s’inscrit dans la collaboration déjà ancienne avec la ville de Pontoise, capitale historique du Vexin français promue "Ville d’art et d’histoire" depuis 2007.

La réserve naturelle régionale du site géologique de Vigny-Longuesse.

 

Site géologique majeur de l’Ile-de-France, la carrière de Vigny permet de reconstituer et visualiser l’histoire du bassin parisien entre les ères secondaires et tertiaires. Le site fut réputé pour la qualité des pierres calcaires qui ont servi à façonner les villages alentour.

 

En savoir plus sur le site

Chargé de mission référent

 

Patrick Gueit, chargé de mission Développement économique

Tél. : 01 34 48 66 23 - Mail : p.gueit@pnr-vexin-francais.fr

 

Chargés de mission référents

 

Patrick Gautier, responsable du pôle Aménagement

Tél. : 01 34 48 65 89 - Mail : p.gautier@pnr-vexin-francais.fr

 

Françoise Roux, responsable du pôle Environnement

Tél. : 01 34 48 65 97 - Mail : f.roux@pnr-vexin-francais.fr

 

Chargé de mission référent

 

Jean-Luc Briot, Responsable de Cap Tourisme

Tél. : 01 34 48 66 31 - Mail : jl.briot@pnr-vexin-francais.fr

 

©C.Desheulles

A bord de canoës type canadien (de 2 à 4 personnes), vous pourrez faire la descente en toute autonomie sur une eau très calme, sans la présence d’aucune embarcation à moteur !

 

Dans le Parc naturel régional du Vexin français, la boucle de Moisson vous surprendra par sa beauté, son calme et sa nature sauvage. Le temps s’est arrêté sur les rives du fleuve, là même où les peintres impressionnistes trouvèrent toute leur inspiration.

 

Cartographies

Les permanences des conseillers

Elles se déroulent un mardi par mois à la plateforme éco-construction au Bord’Haut de Vigny de 14h à 18h.

Les entretiens se déroulent sur rendez-vous. Prise de contact au 01 34 48 65 96 ou par mail eie@pnr-vexin-francais.fr

 

Les permanences en 2016 : 26 janvier, 23 février ; 30 mars ; 26 avril ; 31 mai ; 28 juin ; 27 septembre ; 25 octobre ; 29 novembre ; 20 décembre.

 

 

Les parcours :

 

> Tour des îles Adamoises : facile 1h00

> De Parmain / L’Isle-Adam à Auvers-sur-Oise : facile 1h20

> Auvers-sur-Oise à Pontoise : Moyen 1h30

> Parmain / L’Isle-Adam à Pontoise : Moyen 3h00 +

Sur demande : Parcours AFTERWORK privatisé avec Champagne à l’arrivée

 

Tarifs : à partir de 10 € par adulte

 

La navette Val-d’Oise Aventures vous ramène à votre point de départ si nécessité. (Prestation offerte)

 

 

Pour quel projet ?

Il s’agit d’un projet qui améliore le cadre de de vie, le lien social et notamment le lien intergénérationnel, qui œuvre pour les solidarités et contre l’exclusion. L’action peut agir en faveur des initiatives éco-citoyennes et de la sensibilisation à l’environnement. Il concerne les habitants d’une ou plusieurs communes du Parc.

 

Dans quelles conditions ?

Les habitants sont acteurs dans l’action et non pas seulement bénéficiaires.

Le projet finance des actions nouvelles et pour des besoins non couverts. Cela n’est pas le financement d’actions déjà existantes.

Le financement est reconduit une fois.

La participation du fonds est plafonnée à 1500 euros TTC dans la limite de 90 % du montant total du projet.

Par une approche ethnologique, la série de films courts "VILLAGES EN HERBE" ouvre le dialogue entre habitants, agents techniques, élus, agriculteurs, écologue, paysagiste, jardinier naturaliste, législateur.

Les films interrogent notre rapport à la nature et à la préservation de ce bien commun. Ils s’intéressent à la dimension humaine des représentations et des perceptions liées aux plantes sauvages jugées souvent indésirables. L’objectif est d’accompagner la réflexion collective et les changements de pratiques, d’enrichir les connaissances de chacun et de susciter des débats.

 

Au fil du Sausseron

 

Ce projet d’enquête photographique mené par Pierre Enjelvin auprès de 16 habitants de la vallée du Sausseron réunit des commentaires associés à chaque fois à deux photographies de paysage, une déjà ancienne, et l’autre, actuelle, réalisée à partir de la première. Ce regard croisé nous invite à réfléchir sur la place de l’Homme au cœur des patrimoines hier, aujourd’hui, demain, mise en exergue dans le projet "Pays d’art et d’histoire" de notre Parc.

 

Par une approche ethnologique, la série de films courts "VILLAGES EN HERBE" ouvre le dialogue entre habitants, agents techniques, élus, agriculteurs, écologue, paysagiste, jardinier naturaliste, législateur.

Les films interrogent notre rapport à la nature et à la préservation de ce bien commun. Ils s’intéressent à la dimension humaine des représentations et des perceptions liées aux plantes sauvages jugées souvent indésirables. L’objectif est d’accompagner la réflexion collective et les changements de pratiques, d’enrichir les connaissances de chacun et de susciter des débats.

 

Activités équestres

Au galop dans le Vexin

 

Au détour des chemins, il n’est pas rare de croiser chevaux et cavaliers. Les centres équestres, écuries de propriétaires et pensions de chevaux sont nombreux dans le Vexin et le territoire se prête aussi bien à des expéditions au long cours, à la journée ou le temps d’un week-end.

 

Accéder à la liste des structures

 

 

 

La chaussée Jules-César

Plus d’info ici.

 

Les circuits de randonnée sur le territoire

Les itinéraires de Promenade et de Randonnée (PR) forment un maillage sur le territoire du Parc. Ils sont décrits dans des "pochettes randonnée" éditées par le Parc sur les secteurs géographiques suivants :

- Autour de la chaussée Jules César ;

- Auvers-sur-Oise et la vallée de l’Oise ;

- De l’Aubette de Meulan à la vallée de la Montcient ;

- De la Viosne aux buttes de Rosne ;

- La vallée du Sausseron ;

- Les vallées de l’Epte et de l’Aubette de Magny.

 

>>> Les pochettes rando du Parc sont désormais téléchargeables gratuitement sur le site du Coderando du Val d’Oise. Elles sont également disponibles à la vente au musée du Vexin français, auprès du Coderando 95 ou en offices de tourisme.

 

Les villes-portes, symboles du lien urbain-rural

Le Parc entretient des relations privilégiées avec des communes urbaines situées à sa périphérie. Ces "villes-portes" participent au fonctionnement du Parc via une contribution financière dont le montant est fixé au prorata de leur population. Des conventions définissent les domaines de coopération entre le Parc et ses villes-portes : accueil, développement touristique, économique et social, environnement, traitement des franges urbaines sont autant de problématiques d’évolution commune des territoires.

Il compte 4 villes-portes :

- Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise

Issou

- Limay

- Meulan-en-Yvelines

 

Informations pratiques

 

Nous vous accueillons :

> le lundi de 14h à 17h.

> du mardi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h.

> les samedis de 14h à 18h et les dimanches et jours fériés de 14h à 18h (10h à 19h de mai à septembre).

 

Pour vos cadeaux pour les fêtes de fin d’année, ouverture exceptionnelle du 1er au 21 décembre 2016 le lundi de 14h à 17h et du mardi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h.

 

Pour tous renseignements, n’hésitez pas à nous contacter au 01 34 48 66 00.

 

Exposition "Reptiles et amphibiens"

Exposition présentée du 8 juillet au 30 novembre 2017 au musée du Vexin français à Théméricourt.

Réalisée par la galerie Eurêka, cette exposition permet de découvrir la beauté, la richesse, et la fragilité de ces espèces et de leurs milieux de vie. Des manipulations, des vitrines, des jeux, des vidéos offrent une approche très ludique et esthétique de l’herpétologie, branche de la zoologie qui a pour objet l’étude des reptiles et des amphibiens.

 

Programmation autour de l’exposition


Mercredi 19 juillet : atelier Origami

Mercredi 23 août : atelier Modelage animaux en argile

Dimanche 17 septembre : Visite guidée gratuite de l’exposition

Samedi 21 octobre : Conférence "Croyance et légendes autour du serpent"

Mercredi 25 octobre : ateliers "animaux"

Dimanche 29 octobre : spectacle musical "Un Crapaud Presque Charmant"

Dimanche 19 novembre :spectacle de marionnettes "Lezzaro et Grouillette"

 

Se repérer grâce aux RandoFiches sur les Sentiers du Patrimoine®

Les itinéraires des sentiers du patrimoine ne sont pas balisés. Afin de vous aider dans votre découverte des richesses des villages vexinois, vous pouvez télécharger les parcours mis en ligne sur le site de la Fédération française de randonnée pédestre.

 

Cliquez sur le nom de la commune pour télécharger directement le circuit.

Les centres équestres du Vexin français

Cliquez sur le nom de la structure pour accéder à la fiche détaillée.

La démarche locale

 

Le Parc apporte conseil et financement aux communes pour :

 

- la réalisation de diagnostics et de plans de gestion ;

- l’information et la formation des élus et personnels techniques ;

- l’acquisition de plants et de graines, de matériel alternatif adapté ;

- la sensibilisation auprès du public.

 

Les aides du Parc sont soumises au principe de l’éco-conditionnalité.

Informations pratiques

 

Nous vous accueillons :

> le lundi de 14h à 17h.

> du mardi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h.

> les samedis de 14h à 18h et les dimanches et jours fériés de 14h à 18h (10h à 19h de mai à septembre).

 

Pour vos cadeaux pour les fêtes de fin d’année, ouverture exceptionnelle du 1er au 21 décembre 2016 le lundi de 14h à 17h et du mardi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h.

 

Pour tous renseignements, n’hésitez pas à nous contacter au 01 34 48 66 00.

 

 

 

• 4 établissements ont obtenu le label Eco-défi d’or

• 9 établissements ont obtenu le label Eco-défi d’argent

• 10 établissements ont obtenu le label Eco-défi de bronze

• 2 établissements ont obtenu le label Eco-défi simple.

 

 

 

 

• 4 établissements ont obtenu le label Eco-défi d’or

• 9 établissements ont obtenu le label Eco-défi d’argent

• 10 établissements ont obtenu le label Eco-défi de bronze

• 2 établissements ont obtenu le label Eco-défi simple.

 

 

Programme de formations 2017 pour les prestataires touristiques

 

Du 16 au 20 janvier : Les petits-déjeuners Récolte (réseau collaboratif territorial)

9 février : L’accessibilité des établissements recevant du public

22 février : Récolte (réseau collaboratif territorial) pour les nuls

28 février et 1er mars : Optimiser sa stratégie de présence sur Facebook

4 mars : Journée d’information sur la création des hébergements touristiques

13 avril : Atelier d’écriture : savoir rédiger pour vendre sa prestation touristique

20 avril : Découverte d’une boucle cyclable dans le PNR Oise-Pays de France

16 mai : Jardinage au naturel : plus qu’un décor, un écosystème vivant !

1er juin : Le marais du Rabuais et le Sentier du Patrimoine® de Marines

12 juillet : Le marais de Frocourt et le Sentier du Patrimoine® d’Omerville

En septembre : Journée du réseau des acteurs touristiques du Parc

5 septembre :La randonnée pédestre sur le Parc : les acteurs - les outils

14 et 21 septembre : Accueillir les publics à besoins spécifiques

17 octobre : Journée des acteurs du vélotourisme

27 novembre :Formation à la réduction du gaspillage alimentaire

5 décembre : Journée d’information pour connaître les missions et les actions du Parc

Matériel à la location

Parc de vélos : 20 VTT, 1 triporteur avec 4 places enfants de 3 à 6 ans

Location de vélo de rando et vélo électrique sur réservation via le site Val d’Oise Aventures.

Accueil des groupes jusqu’à 45 personnes pour une sortie.

Etangs de pêche


Etang des fauvettes - Ableiges

Etangs des Thibaults - Arthies

Etangs du Haubert - Brueil-en-Vexin

Etang de Chars

Etang des moines - Genainville

Etangs de la maraîchère - Longuesse

Etangs de la Palombière - Montreuil-sur-Epte

Club de pêche du Heloy - Saint-Clair-sur-Epte

Etangs du Val de Rueil - Seraincourt

 

Un projet de centre d’accueil et de recherche

Genainville

 

Depuis plusieurs années, le Parc mobilise ses partenaires pour mettre en œuvre des travaux, notamment de drainage, pour préserver le site. Une structure d’accueil et de recherche est actuellement en cours de construction. Elle permettra non seulement d’approfondir la connaissance du site en abritant, sur place, les équipes d’archéologues mais également de rendre le sanctuaire gallo-romain plus accessible au public, notamment scolaire.

Haies champêtres

Plantation à Buhy

La présence de haies est tout aussi fondamentale dans le paysage quotidien des villages et leurs alentours.  Leur suppression progressive conduit à l’apparition de problèmes d’érosion et à l’appauvrissement de la faune sauvage.

Le Parc conduit des opérations de maintien et de création de haies dans les communes et auprès des particuliers.

 

Pour en savoir plus sur les types de haies et les espèces conseillées, télécharger le Guide "Planter une haie champêtre dans le Vexin français".

 

 


Gîtes de groupe

Gîte de Marines

 

Gîte des écuries - Auvers-sur-Oise

Œcocentre de Villarceaux - Chaussy

Gîte de groupe - Epiais-Rhus

Ferme de la Bretèche - Genainville

Hébergement collectif SGDF -  Château de Jambville

Gîte de groupe - La Roche-Guyon

Gîte "Philippe Oyer" - Marines

Gîte de groupe - Vétheuil

 

 

 

 

Pour quel projet ?

Il s’agit d’un projet qui améliore le cadre de de vie, le lien social et notamment le lien intergénérationnel, qui œuvre pour les solidarités et contre l’exclusion. L’action peut agir en faveur des initiatives éco-citoyennes et de la sensibilisation à l’environnement. Il concerne les habitants d’une ou plusieurs communes du Parc.

 

Dans quelles conditions ?

Les habitants sont acteurs dans l’action et non pas seulement bénéficiaires.

Le projet finance des actions nouvelles et pour des besoins non couverts. Cela n’est pas le financement d’actions déjà existantes.

Le financement est reconduit une fois.

La participation du fonds est plafonnée à 1500 euros TTC dans la limite de 90 % du montant total du projet.

Le parcours proposé couvre une distance de 162 km pour un dénivelé cumulé de 1075 m. Il se décompose en 6 étapes :

 

Etape 1 > Cergy-le-Haut - Villarceaux (30 km)

Etape 2 > Villarceaux - Gisors (27 km)

Etape 3 > Gisors - Chaumont-en-Vexin (27 km)

Etape 4 > Chaumont-en-Vexin - Méru (28 km)

Etape 5 > Méru - Auvers-sur-Oise (30 km)

Etape 6 > Auvers-sur-Oise - Cergy-le-Haut (20 km)

 

 

Avenue verte London <> Paris

L’avenue verte London-Paris est un itinéraire cyclable reliant les deux capitales européennes en empruntant des voies dédiées aux circulations douces et des voies partagées. Long de 406 km, dont 246 km entre Dieppe et Paris, cet itinéraire traverse le Parc naturel régional du Vexin français sur une soixantaine de kilomètres. Depuis Cergy-Pontoise, il se sépare en 2 branches, l’une remontant le long de la vallée de l’Oise, l’autre traversant le plateau du Vexin pour rejoindre la voie verte Gasny-Gisors.

Voir la fiche détaillée

Édition 2016 - Paysages nocturnes

Crépuscule viking © S. Mesnil

 

Lauréats 2016

Crépuscule viking de Sandrine Mesnil

Sur la route de la croix pattée d’Estelle Roumain

Vincent n’était pas là… de Jean-Louis Petit-Prestoud

Oreillard de Jean Peschard

Eclipse lunaire sur le Vexin de Christian Mars

 

L’usage des photos présentées sur cette page est limité à leurs seuls auteurs ainsi qu’au Parc naturel régional du Vexin français. Toute demande d’utilisation doit être sollicitée par mail auprès de l.breant@pnr-vexin-francais.fr


Voir le diaporama des photographies présentées.

L’Opération Collective de Modernisation de l’Artisanat (Ocma) que porte le Parc a ainsi plusieurs objectifs :

 

> Favoriser le développement et le maintien de l’emploi local

> Moderniser les entreprises et leur outil de production

> Mettre en réseau les entreprises

> Sensibiliser les entreprises à l’impact environnemental lié à leur activité

 

Le dispositif comprend des aides à l’investissement abondées par des fonds Fisac (dispositif d’Etat) et des actions d’animation économique locale. Dans un premier temps, le Parc et ses partenaires les Chambres de Métiers et de l’artisanat du Val d’Oise et des Yvelines vont se déplacer dans les entreprises pour réaliser des pré-diagnostics afin de définir leurs besoins. Un programme d’actions pourra alors être proposé à chaque entreprise.

Le musée du Vexin français

Les communs du château

Les visiteurs en quête d’informations sur le tourisme et les loisirs sont accueillis au musée du Vexin français. Toute la documentation sur les environs y est disponible ainsi que de nombreux ouvrages régionaux proposés à la boutique du musée.

Pour contacter le Musée du Vexin français

Tél. : 01 34 48 66 00

Mail : musee@pnr-vexin-francais.fr

Pour contacter le Musée du Vexin français

 

Tél. : 01 34 48 66 00 - E-mail : musee@pnr-vexin-francais.fr

 

Horaires d’ouverture :

du mardi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h.

le samedi de 14h à 18h.

le dimanche de 10h à 19h de mai à septembre, de 14h à 18h d’octobre à avril.

Fermé tous les lundis et tout le mois de décembre.

Les membres de l’association "Les Guides du Vexin français"


>>> Gilles Lemaire

Guide ayant suivi la formation de "Guide de Parc", bénéficiaire des marques "Valeurs Parc naturel régional" et "Qualité Tourisme".


>>> Sandrine Lemaire

Guide bénéficiaire des marques "Valeurs Parc naturel régional" et "Qualité Tourisme".


>>> Julien Masson

Guide bénéficiaire des marques "Valeurs Parc naturel régional" et "Qualité Tourisme".

 

>>> Michel Saintoul

Guide ayant suivi la formation de "Guide de Parc", bénéficiaire des marques "Valeurs Parc naturel régional" et "Qualité Tourisme".

 

>>> Laure Hache

Guide bénéficiaire de la marque "Qualité Tourisme".

La démarche Qualinat

 

Tous les guides de l’association "Les Guides du Vexin français" sont bénéficiaires de la Marque "Qualinat".

 

Cette démarche Qualité pour les prestations d’accompagnement est la seule reconnue au niveau national par le Ministère en charge du tourisme dans le cadre du plan Qualité Tourisme ™. Elle est l’assurance que la prestation proposée respecte les engagements nationaux regroupés dans un référentiel qui s’appuie notamment sur le contenu scientifique et pédagogique de la sortie, le respect des règles de sécurité et de l’environnnement, les conditions d’accueil et de réservation de la sortie.

Les produits

 

Bière (blanche, blonde, ambrée, au miel)

Ferme Brasserie du Vexin à Théméricourt

Voir la fiche complète.

 

Huiles de colza, de tournesol et de cameline

Huilerie avernoise

Voir la fiche complète.

 

 

La Marque a été attribuée à 7 familles de produits agricoles :

- bière ;

- huiles de colza, tournesol et cameline ;

- pommes ;

- fruits rouges et jus de fruits ;

- farines de céréales ;

- lentilles et farine de lentilles ;

- viande bovine.

 

>> Découvrez ces produits et le savoir-faire des producteurs bénéficiaires de la Marque "Valeurs Parc" ici.

 

 

Cartographies

Les commissions thématiques

Sept commissions de travail se réunissent pour proposer et définir les actions de mise en œuvre des objectifs de la Charte. Ces structures d’échanges à caractère consultatif participent à la vie du Parc ; elles sont composées le plus souvent de délégués du Comité syndical et de membres associés (chambres consulaires, organismes partenaires, associations locales...).

 

- Agriculture et forêt ;

- Aménagement durable et environnement ;

- Culture et patrimoines ;

- Développement économique ;

- Education et vie locale ;

- Tourisme ;

- Fonctionnement du Parc et finances.

 

Vous cherchez un gîte rural ?

Voir la liste des hébergements ici.

 

Pour savoir comment accommoder ces produits, téléchargez :

- le livret de recettes "Terre de saveurs" : 18 recettes élaborées par des restaurateurs du Vexin français ;

 

- le livret "Côté cuisine" : 19 recettes élaborées par les élèves du lycée Escoffier (Eragny-sur-Oise).

 

Le programme 2017

 

Samedi 18 mars - Taille et entretien de la vigne

De 9h30 à 12h30 à la mairie de Montgeroult

 

Mercredi 29 mars - La gestion de l’eau dans son jardin et l’aménagement de bord de cours d’eau ou de mare

De 14h à 17h à Jambville (les Noquets)

 

Jeudi 6 avril - "C’est en jardinant qu’on devient jardinier"

De 14h à 17h au musée du Vexin français à Théméricourt

 

Jeudi 11 mai - La multiplication des plantes vivaces : astuces et tour de main

De 14h à 17h au Jardin de Campagne à Grisy-les-Plâtres

 

Mardi 30 mai - Quelle place pour les plantes sauvages dans l’écosystème du jardin?

De 14h à 17h30 au marais de Frocourt

 

Mercredi 28 juin - Des plantes au secours des plantes et des personnes

De 14h à 17h au potager de La Roche-Guyon

 

Samedi 1er juillet - Plantes sauvages comestibles

De 14h à 17h à Mézy-sur-Seine

 

Samedi 9 septembre - Découverte de la vie des abeilles et de l’apiculture

De 14h à 17h au jardin communautaire de Valmondois

 

Jeudi 21 septembre - La santé des plantes au jardin

De 14h à 17h au jardin partagé d’Evecquemont

 

Samedi 7 et dimanche 8 octobre - Stage "Introduction à la permaculture " (COMPLET)

De 9h à 17h au musée du Vexin français à Théméricourt

 

Mardi 7 novembre - Accueillir la petite faune dans son jardin

De 14h à 17h au musée du Vexin français à Théméricourt

 

Samedi 25 novembre - Plantation et taille de formation des fruitiers

De 14h à 17h30 au musée du Vexin français à Théméricourt

 

... et de ses patrimoines

Fontenay-Saint-Père

La spécificité du Vexin français réside aussi dans son patrimoine architectural et bâti. Tous les styles d’architecture se côtoient et témoignent d’une occupation ancienne et des différentes époques de construction. En contrepoint à l’architecture remarquable des châteaux, églises et grands domaines agricoles, on note la simplicité du patrimoine rural du Vexin français (croix, moulins, fontaines, pigeonniers, lavoirs...). Aujourd’hui, la quasi-totalité des villages possède un ou plusieurs monuments protégés au titre des Monuments Historiques. Le Parc naturel régional du Vexin français s’attache à sauvegarder et à valoriser ce patrimoine, ainsi que les savoir-faire qui l’ont façonné. En 2014, le Vexin français est devenu le premier Parc naturel régional labellisé "Pays d’art et d’histoire" par le Ministère de la Culture et de la Communiation.

 

Chambres d’hôtes bénéficiaires de la Marque "Valeurs Parc naturel régional"

 

La forge de la Bucaille - Aincourt

 

Au relais de Chaussy

 

La Musardine en Vexin - Omerville

 

 

>> Pour en savoir plus sur la Marque Parc, cliquez ici

 

 

 

 

Porté par l’association Vexin Insertion Emploi en partenariat étroit avec le Parc, ce projet contribue à apporter une réponse concrète à plusieurs enjeux :

- Améliorer l’efficacité énergétique du bâti rural existant (37 500 résidences principales, 54 % des logements construits avant les premières réglementations thermiques, 59% des logements E, F ou G) ;

- Favoriser le développement de l’emploi local, notamment pour les personnes en insertion ;

- Renforcer la prise en compte de l’économie sociale et solidaire en proposant aux entreprises et aux collectivités d’intégrer des clauses d’insertion lors de la passation de certains marchés ;

- Structurer la filière professionnelle et renforcer la compétence des artisans du bâtiment ;

- Développer l’usage de matériaux bio-sourcés.

Le Baladobus permet de coupler les visites de sites culturels à des balades agréables ou des randonnées pédestres plus longues, afin de profiter plus largement des paysages vexinois, source d’inspiration de nombreux artistes.

Menée depuis 12 ans afin de favoriser l’accessibilité aux sites touristiques du Vexin français, cette opération est le fruit d’un partenariat entre le Parc naturel régional du Vexin français et l’office de tourisme de Cergy-Pontoise Porte du Vexin. Ce service de transport est assuré par la société Tim Bus, délégataire du service public de transports sur le Vexin.

Maintien et diversification de l’activité agricole

Ferme à Epiais-Rhus

L’activité agricole est un atout pour le territoire et son maintien un enjeu majeur pour le Parc, d’autant que l’entretien des paysages et du cadre de vie dépendent aussi du travail des agriculteurs. Le Parc entend par ses actions contribuer au développement et au soutien d’une agriculture rentable et respectueuse de l’environnement. Avec les différents acteurs de la filière agricole, il souhaite promouvoir une agriculture diversifiée et de proximité, préserver des espaces agricoles fonctionnels et communiquer sur le métiers d’agriculteur, les pratiques et produits issus de l’agriculture. Ses actions concernent ainsi l’ensemble des fonctionnalités de l’agriculture : production, commercialisation, entretien du paysage, préservation de la biodiversité...

 

Édition 2016 - Paysages nocturnes

Crépuscule viking © S. Mesnil

 

Lauréats 2016

Crépuscule viking de Sandrine Mesnil

Sur la route de la croix pattée d’Estelle Roumain

Vincent n’était pas là… de Jean-Louis Petit-Prestoud

Oreillard de Jean Peschard

Eclipse lunaire sur le Vexin de Christian Mars

 

L’usage des photos présentées sur cette page est limité à leurs seuls auteurs ainsi qu’au Parc naturel régional du Vexin français. Toute demande d’utilisation doit être sollicitée par mail auprès de l.breant@pnr-vexin-francais.fr


Voir le diaporama des photographies présentées.

> pour les entreprises artisanales avec un chiffre d’affaire inférieur à 1 M€ : l’Opération de modernisation de l’artisanat

> pour les commerces de proximité en milieu rural et en centre-bourg : le Pacte rural

> pour les TPE qui ont une stratégie de croissance ou de modernisation :