Parc naturel régional du Vexin français

Carte des activités touristiques

La site géologique de Vigny-Longuesse est connue depuis le XIXe siècle pour sa richesse paléontologique et pour ses objets sédimentaires complexes. Ce lieu a une renommée internationale et correspond au co-stratotype du Danien. Cette visite est une initiation à la géologie du Vexin.

Prévoir : appareil photo, chaussures de marche, tenue adéquate.

Les chauves-souris, seuls mammifères volants, sont des animaux fascinants et qui font l’objet de mythes et de légendes. Les animateurs vous apprendront leurs mœurs, leurs techniques de chasse au sonar et même leurs cris grâce à un détecteur d’ultrasons. Au programme, de riches rencontres pour apprendre à aimer ces fascinants mammifères nocturnes. Prévoir : tenue sombre et adaptée à la température.

> Restaurant du Golf de Gadancourt à Avernes – 01 34 66 12 97

> Le Saint-Pierre à Condécourt – 01 34 42 85 28

> La Casa Victoria à La Roche-Guyon - 01 30 63 23 64

> La Pétille* à Magny-en-Vexin – 01 34 67 27 58

> Le Ptit bouchon à Magny-en-Vexin – 01 75 81 02 62

> Le Clos du Pétillon à Théméricourt - 01 30 39 76 38

> La Sucrerie* à Us – 01 34 66 01 31

> Aux vins temps* à Vétheuil – 01 34 78 14 23

 

* Restaurant bénéficiaire de la Marque « Valeurs Parc »

Carrousel 2012

Ainsi, le Parc accompagne les professionnels au Carrousel des métiers d’art et de création qui se tiendra du 5 au 9 décembre 2012 au Carrousel du Louvre à Paris. Cette manifestation prestigieuse draine tous les deux ans plus de 80 000 visiteurs venus rencontrer quelques 350 exposants.

Cette année, 8 professionnels des métiers d’art du Vexin français participeront à ce salon :

 

>> Barbara BILLOUD (voir la fiche)

>> Karine BOITRELLE (voir la fiche)

>> Joëlle GERVAIS (voir la fiche)

>> Manoli GONZALEZ (voir la fiche)

>> Nadja LA GANZA (voir la fiche)

>> Sandrina VAN GEEL NEUMANN (voir la fiche)

>> François VIEILLARD (voir la fiche)

>> Sandrine WAUQUIER (voir la fiche)

 

Pour cette action menée en collaboration avec les Parcs naturels régionaux du Gâtinais français et la Haute Vallée de Chevreuse, 24 professionnels des métiers d’art présenteront leur savoir faire en matière de création ou de restauration du patrimoine.

Le jour le plus court est une manifestation nationale qui a pour but de promouvoir et diffuser la richesse du film court pour tous les publics et sur tous les écrans, à l’image de la fête de la musique. Cet événement se déroule donc au moment du solstice d’hiver.

Contrechamps, jeune association vauxoise, organise toute l’année des projections et des ateliers pour tous les publics. Elle a pour objectif d’accompagner les spectateurs à avoir un autre regard sur les films, sous toutes leurs formes, court et long-métrage, tout genres et techniques confondus, réel ou fictif, et lui faire découvrir par le biais de professionnels le milieu du cinéma.

Entre nature et culture, dans la vallée de l’Aubette de Meulan

 

Située dans les Yvelines, la commune de Tessancourt s’étend de part et d’autre de l’Aubette de Meulan. Si le village ancien est installé en fond de vallée, les espaces ouverts des coteaux autrefois couverts de vignes dégagent de belles perspectives sur le massif de l’Hautil et le plateau du Vexin français.

 

Ce circuit vous permettra notamment de découvrir l’église Saint-Nicolas, le lavoir du Moulin-Brûlé, l’Aubette de Meulan et le lavoir de la rue des petites fontaines

 

A la redécouverte d’une ancienne destination touristique qui depuis plus d’un siècle et demi séduit artistes, écrivains et tout amoureux d’un séjour agréable, proche de la ville et obstinément rural.

 

De la gare de Valmondois, nous irons vers le centre du vieux village par des voies discrètes. Les moulins, l’église, quelques maisons remarquables et même le cimetière nous permettront d’évoquer son histoire, la vie et les activités de ses anciens habitants et les gens célèbres qui y ont résidé.

Le Parc naturel propose à cette occasion un programme de sorties nocturnes tout public et des animations, ateliers et spectacles pout le jeune public.

Sur les traces des moulins, usines, lavoirs : où l’on voit que le Sausseron a bien aidé les hommes.

Ce circuit nous permettra de découvrir le village, son histoire parfois industrieuse, les diverses activités que le Sausseron a permises. Deux visites particulières : la petite église à l’histoire mouvementée et le beau parc du domaine de Brécourt qui héberge aujourd’hui un centre de formation original.

Dans ce secteur de la Tour-du-Lay, nous avons la chance de retrouver la plupart des essences d’arbres et d’arbustes que vous pouvez rencontrer dans les forêts de notre région. Ce petit circuit vous permettra, à partir d’indices simples, d’apprendre à les identifier, à connaître leur environnement et leur usage. Parcours de 2 km. A partir de 10 ans.

"Grands et Jeunes d’aujourd’hui"

En choisissant ce titre pour l’Opus 38 "Grands et jeunes d’aujourd’hui", on ne pouvait pas mieux qualifier l’accomplissement de notre mission, où l’alchimie relève de la magie des intuitions et des sens. En effet, comme les médias le décrivent depuis sa création, "l’histoire du Festival d’Auvers-sur-Oise se lit à la lumière de son esprit, demeuré inchangé depuis 1981. Ce dernier tient en deux mots : Jeunesse et innovation". Il est vrai que notre Festival n’est pareil à aucun autre ! Il puise sa force dans des propositions de rencontres placées sous tous les signes de l’audace et de l’exigence, avec des axes originaux qui lui donnent la pertinence de l’aboutissement. Au fil du temps, on se rend compte que la vie musicale s’est enrichie de talents prometteurs découverts à Auvers-sur-Oise et qui sillonnent ensuite d’autres Festivals, d’autres scènes, en Europe et dans le Monde. C’est notre mission et nous la poursuivons avec force, passion et ténacité depuis 38 ans.

 

L’ouverture de ce nouvel Opus se fait donc avec Jean-Sébastien Bach et sa "Passion selon Saint-Jean" interprétée par la Chapelle Harmonique et son chef fondateur, Valentin Tournet, "jeune grand" de la musique baroque à 21 ans, tout juste ! Le Festival est impatient de l’accueillir en résidence pour trois années avec des projets qui séduiront non seulement scolaires, collégiens, lycéens ou étudiants, mais encore un public en quête d’authenticité. La suite de la programmation permettra de retrouver certains de nos grands artistes favoris, nés dans la famille auversoise pour la plupart, d’étonnantes révélations pianistiques ou orchestrales jusqu’à de toutes jeunes pousses déjà étoilées, tout cela égrené dans des lieux patrimoniaux choisis, comme l’Eglise Notre-Dame, juchée au sommet de sa petite colline et prenant chaque année les allures de sanctuaire musical pendant le temps du Festival.

 

Tradition oblige, c’est le compositeur Fabien Waksman qui sera l’invité de l’Opus 38. Bercé par ses héros, Debussy, Bartok ou Stravinsky, son écriture est à la fois riche et colorée, dense et racée, mais toujours ouverte. Il créera un concerto pour violoncelle et orchestre pour notre dernière découverte, coup de cœur de l’édition, Anastasia Kobekina. Le temps des arts plastiques sera consacré au peintre et sculpteur, Xavier Boggio, artiste passionné et passionnant, dont l’œuvre s’inscrit avec intelligence dans la modernité de l’art contemporain. Entre peinture et sculpture, cet artiste à la technique unique, privilégie des matériaux bruts, tels que la résine, le bois, ou encore le métal. Créateur infatigable, artiste fascinant, Xavier Boggio affirme son œuvre dans une recherche continue d’originalité et de technicité.

 

Voir la programmation

 

Une trenatine de sites et autant d’artistes ont répondu à l’invitation pour le plus grand plaisir des visiteurs de passage ou des habitués de ces rendez-vous champêtres et culturels : découvrons ainsi ensemble sculptures, photographies, peintures et installations, présentés exceptionnellement dans les plus beaux jardins, parcs, monuments et maisons d’Auvers.

Entièrement gratuite, et ouverte à tous, celle-ci débutera autour d’un café et quelques viennoiseries proposées entre 9h30 et 11h au Foyer des Anciens. Toute technique sera acceptée à condition que chaque participant ait bien fait "marquer" sa toile (ou son support tel qu’il soit) obligatoirement vierge en début de journée. À noter que les participants devront prévoir leur matériel, un chevalet ou présentoir et leur pique-nique.

 

Le retour des œuvres devra se faire avant 17h30 sans faute au Foyer des Anciens où le jury récompensera les plus belles réalisations. Enfin, à l’issue de cette journée, un pot de l’amitié sera proposé à tous les participants.

Une demi-journée pour découvrir l’âne comme acteur de la médiation animale. Approche, caresses, brossage et balade avec les ânes et leur ânier.

Sortie exclusivement proposée pour des personnes handicapées mentales et leurs accompagnants.

Découverte de Saint-Clair-sur-Epte, ultime village valdoisien avant la Normandie, là où cette dernière est née en 911. Nous aurons la chance de pénétrer dans le coeur historique du village via son prieuré, transformé aujourd’hui en galerie d’art et en un écomusée de la cidrerie.

Du centre d’Auvers à l’ancien hameau de Chaponval, nous irons sur les traces de peintres et de touristes qui firent au XIXe siècle la prospérité de la commune.

Des sarcophages mérovingiens, le château du Da Vinci Code, suivez le guide de Condécourt à Villette !

 

Une balade à travers le temps, qui vous permettra de découvrir le charmant village de Condécourt, situé dans la vallée de l’Aubette de Meulan. Vous parcourrez le plateau du Vexin jusqu’au hameau de Villette et son château, son moulin et ses paysages agricoles.

C’est en 1986, que l’idée d’un salon de peintres amateurs se lançait grâce à Françoise Salon, Francine Boussely et Guy Rérat. Soutenu par la municipalité, ce salon avait lieu au printemps 1986 sous le qualificatif de "Peintres amateurs". Ce dénominatif n’ayant pas été apprécié - à juste raison - en 1987, ce salon prenait le nom de "La Palette". Dès sa création, cette exposition rencontre un réel succès tant auprès des artistes qu’auprès du public. Sachant réunir une grande diversité d’artistes qui, par leurs différents styles et techniques, font de cette manifestation un événement majeur de notre région et un rendez-vous très attendu par l’ensemble des Auversois.

> Dimanche 5 février

> Dimanche 5 mars

> Samedi 18 mars

> Dimanche 2 avril

> Samedi 15 avril

> Dimanche 7 mai

> Samedi 20 mai

> Dimanche 4 juin

> Samedi 17 juin

 

Gerda ADELSKI, Mizanne ANDRE, Loren BATT, Muriel BAUMGARTNER, Alexandre BEHOT, Gérard BESSET, Jérôme BOUSCARAT, Carolina CABRERA, Bruno CAULLE, Nadège CAULLE, Thierry CHAMBENOIS, Rose COOGAN, Anne DE LA FORGE, Anne Sophie DESOBLIN, Sophie DOMONT, Hervé DUETTHE, Sébastien FAISY, Hélène FORGEAIT, Nathalie GIORIA, Manoli GONZALEZ, Sandrine GOUPIL, Mireille GUERIN, Catherine HENSMANS, Hélène HERBOSA, Gabi JIMENEZ, Gilbert KADYSZEWSKI, Marc KRASKOWSKI, Nadja LA GANZA, Cécile LAISSUS, Jacques LANDAIS, Laetitia LESAFFRE, Catherine LETOURNEUR, Claire LIOULT, Catherine MADDENS, MANOÉ, Geneviève MATHIEU, Valérie MENDIHARAT, Catherine MUFRAGGI, Ludovic PETIT, Stéphane REMOND, Marceline ROBERT, Claire TAMAGNAUD, Karine TAOKI, Christian TELL, Isabelle TERRISSE, Chantal TICHIT, Aleksandra VANDENHOVE, François VIEILLARD, Bernadette WIENER, Nadia YOSMAYAN, YUNIE

4ème édition de la Reconstitution

Le 1er décembre 1783, Jacques Charles, un savant physicien et Marie-Noël Robert un constructeur avisé, montés sur le Ballon de leur conception, construction et aménagement, s’élèvent des Tuileries devant une foule innombrable, et, portés par les vents du moment, rejoignent d’une traite Nesles la Vallée où ils se posent.

Il permet au savant, après un vol de 2 heures 05, admirablement piloté en compagnie du constructeur, de s’élever, seul, dans les hautes sphères de l’atmosphère, à plus de 3 000 mètres pour y effectuer des observations scientifiques.

Exploit, victoire et invention extraordinaires qui donneront à la France, jusque 1936, la maitrise du ciel. Ils sont suivis par une centaine de cavaliers dont trois seulement arrivent en même temps que le ballon : Le Duc de Chartres, père du futur Roi Louis Philippe, le Duc de FITZ-JAMES et M FULLER FARRER un Anglais.

A noter que l’osmose entre aéronautes et cavaliers se perpétue jusque 1914 puisque les premiers aviateurs militaires, sont issus de la cavalerie.

 

Située dans l’ancien grenier à farine de la boulangerie du village de Commeny, la maison du Pain devient chaque année durant tout le mois de janvier le quartier général des fabophiles.

Thèmes: Les fèves de 14/18 à 1990, les santons et les crèches, Walt Disney, histoire et élégance, les fèves artisanales de France 2017.

Un jeu de piste dans le village d’Auvers-sur-Oise pour les grands aventuriers et un autre dans le parc du château d’Auvers-sur-Oise pour les plus petits.

 

Public : Famille, à partir de 6 ans.

Le village de Follainville ne manquera pas de vous surprendre. Sa localisation offrant des vues superbes sur la vallée de Seine, ou encore ses bois profonds, nous offrent ici un très beau circuit.

Parcours :

 

> 41 km - dénivelés 691m - dernier départ conseillé : 7h15

> 27 km- dénivelés 486m - dernier départ conseillé : 8h30

> 15 km : dernier départ conseillé : 9h30

Entre le hameau de la Naze et le centre du village, cette boucle nous permettra de découvrir les vestiges qui témoignent de la manière dont l’eau et la pierre ont ici conditionné l’histoire et la vie de ce village. La visite du Moulin de la Naze conclut heureusement la balade.

 

Horaires : 9h - 11h15 (12h si visite du moulin de la Naze)

Découverte du Bois de Morval, avec un âne. Vous découvrirez les richesses de ces milieux. Sortie adaptée pour 5 personnes handicapées. 5 véhicules électriques tout chemin dans lequel la personne embarque sans transfert avec son fauteuil sont mis à disposition. Au retour, une dégustation de produits du terroir vous est proposée à la Grange au Tulipier. Prévoir : appareil photo, chaussures de marche, tenue adéquate.

 

> 20 personnes dont 5 personnes handicapées moteur.

> Parcours de 5 km.

Votre guide vous fera découvrir la magie de l’étang de Vallière, son histoire, sa faune, sa flore et son environnement au cours d’une balade accessible à tous. Dégustation aux saveurs du Vexin à la fin de la balade. A partir de 6 ans.

Les artistes :

Mizanne André, Annick Chenu, Gérard Detilleux,Catherine Legris, Gisèle Marchal, Geneviève Mathieu, Ludovic Petit, Annabelle Rimbault, Marceline Robert,Bijan Souzani

 

Au programme :

L’exposition donne à voir la richesse et la diversité de l’art en exposant différentes œuvres issues de techniques artistiques multiples : peinture, sculpture, photographie, gravure, céramique, et tapisserie.

 

- Exposition : du mercredi 21 au dimanche 25 mars 2018, de 10h à 18 h.

- Soirée d’inauguration le vendredi 23 mars à partir de 19h (en musique, avec le trio jazz Bubble bass)

- Visite nocturne le samedi 25 mars de 19h à 22h (entrée libre)

- Un espace librairie avec la librairie Lettres et Merveilles de Pontoise.

- Décrochage le dimanche 25 mars à partir de 18h

- Pour les enfants : cartes découvertes à disposition, espace sensoriel petite enfance de 0 à 3 ans en libre accès

© P. Monin

Avec Valérie Roux-Faure à la flûte traversière, Franck Postel au violon, Maria Postel à l’alto et Amélie Dupont au violoncelle.

Après une petite démonstration de cuisine des plantes sauvages, vous devrez en famille aller de jeunes pousses d’arbres en plantes médicinales jusqu’au trésor. À la fi n de l’animation, vous pourrez déguster un goûter bio à partir de ces plantes en confitures, sirops. Prévoir : appareil photo et tenue adéquate.

En attendant la nuit noire, recherche des papillons qui se couchent dans les hautes herbes. Allumage d’une lampe attractive dans une partie dégagée au-dessus d’un drap blanc. Photographies sur décors naturels et détermination à l’aide de documentation. Promenade le long de la Viosne, écoute des chouettes et des chauves souris à l’aide d’un détecteur d’ultra sons. Prévoir : vêtements chauds, lampe

A partir de 12 ans.

 

Vente :

 

- Vivaces

- Arbustes

- Œuvres d’ artisans

- Produits locaux de bouche

 

Expositions

 

- Art Floral sur le thème « Parcours fleuri dans les villes en France ».

 

Animations

 

- Promenades à dos d’ânes (les ânes du Vexin).

- Structure château gonflable.

- Animation L’atelier du parfumeur.

- Concours de Vélos fleuris pour les jeunes de 3 à 10 ans, primés avec des chèques cadeaux.

(Remise des prix à partir de 16h)

 

Ateliers de démonstration

- Tressage de panier (M. Gesset)

- Affuteur / rémouleur (M. Artus)

 

Stand d’information

Association "Jardinons ensemble en Vexin"

Une randonnée VTT à faire en famille pour découvrir la campagne. Prévoir : VTT, gourde, casque et barres de céréales.

Parcours de 12 km. À partir de 14 ans.

 

Présentation d’un montage photos pour évoquer l’histoire et la fabrication des pigments. Élaboration de 2 pigments simples par broyage et calcination. Fabrication de peinture en utilisant des liants naturels. Peintures primitives sur carton en utilisant ses mains, du charbon de bois et des pinceaux. Chacun repartant avec son œuvre.

A partir de 12 ans.

Ce village tranquille, remarquablement conservé s’est trouvé confronté, parfois durement, à la grande histoire par des gens venus de loin.

Autour et dans ce beau village en bordure de plateau, la vie, les activités diverses et les problèmes de ses anciens habitants, que nous évoquerons, ont laissé des traces remarquables. En outre, des tombes, un manoir renaissance et une commanderie hospitalière que nous rencontrerons chemin faisant nous rappelleront les incursions inattendues de militaires proches ou lointains qui ont relié ce coin du Vexin à la grande histoire.

D’une gare à l’autre, une balade où l’on verra que la peinture et l’agriculture ont plus de rapports qu’on ne le pense.

On ne peut comprendre l’Auvers d’aujourd’hui et sa notoriété sans se reporter à l’époque où l’évolution de ce village du Vexin a pris une tournure tout à fait originale. De la gare d’Auvers à celle de Chaponval, le parcours que nous emprunterons nous permettra d’en retrouver bien des traces et d’évoquer la vie de cet âge d’or, de cette prospérité naissante fondée sur des activités agricoles, artistiques et touristiques finalement assez complémentaires.

Tout au long de ce week-end festif, de nombreux rendez-vous seront programmés pour faire découvrir aux visiteurs diverses facettes de l’amour... dans la nature. Plus de cinquante pépiniéristes partageront leur passion et présenteront des variétés anciennes et rares d’annuelles, de vivaces et d’arbustes. Parmi les artistes inspirés par le végétal, le Château d’Auvers-sur-Oise accueillera en invités d’honneur cinq artistes de renommée internationale : Wela, Geneviève Mathieu, Marianne Le Vexier, Roman Gorski et William Amor. Des sculptures monumentales végétales seront exposées dans le Parc comme "Envolée" de Roman Gorski et "La toile d’araignée" de Wela conçues exclusivement pour les Irisiades. Des sculpteurs de l’Académie du Fruit et Légume réaliseront en direct des œuvres surprenantes et éphémères. Un florilège d’animations divertira les plus petits comme les plus grands : ateliers, concours, concerts du groupe auversois Tribazz, spectacle "Maxime et Lili au jardin" mis en scène par la talentueuse chorégraphe, Élodie Hec.

Un village hors du temps !

Ce petit village situé au cœur de la vallée du Roy, regorge de trésors cachés ! Riche d’un patrimoine vernaculaire très important, prenez le temps de le découvrir, le long de ses chemins bucoliques.

Venez découvrir les coulisses de la grande guerre avec Gilles, costumé en poilu et son âne. Il vous parlera du rôle de l’âne pendant la Guerre 14-18, mais aussi de l’art des tranchées, de la vie dans les campagnes … et de la nature ! Visite du musée de l’Outil l’après-midi.

A la rencontre des abeilles et d’un apiculteur dans un vallon préservé.

 

Un circuit court mais vallonné nous permettra de découvrir les plantes qui intéressent les abeilles et la vie de la colonie au long de l’année. Nos pas nous conduiront chez un apiculteur qui nous présentera son activité et son matériel, et nous fera goûter le produit de ses ouvrières.

Perdu au fond de la vallée de la Viosne, Brignancourt vous fera découvrir les multiples facettes d’un village vexinois.

 

De l’église du XIIe siècle entourée de ses maisons vexinoises à la maison du garde-barrière n°16 sur la ligne ferroviaire de Dieppe, en passant par la forêt et la zone humide, sans oublier le moulin de Noisement et ses piscicultures, le programme est vaste !

Chacun sait que les fleurs intéressent les abeilles et réciproquement. Pour le miel mais pas seulement. Et il n’y a pas que les fleurs. Nous partirons donc au repérage des plantes qui sont liées à ces insectes, expliciterons les besoins réciproques qui les lient, et verrons les produits de ces butineuses… et goûterons le meilleur. Thé, miel et jus de fruit offerts.

Famille à partir de 10 ans.

Depuis plus de dix ans, la Source Villarceaux, installée ici par la volonté de son fondateur, le plasticien Gérard Garouste, de la Région Ile-de-France et du Conseil général du Val d’Oise, propose une action éducative et sociale au cœur d’une dynamique artistique et culturelle !

 

L’originalité de la démarche réside dans la mise en place d’ateliers artistiques accueillant des jeunes, sans exclusions, issus du secteur rural, à l’offre culturelle plus faible qu’en zone urbaine, de découvrir les arts plastiques (peinture, sculpture, gravure, mais aussi photographie, etc.) sous la conduite d’artistes reconnus, reçus en résidence dans le domaine et d’animateurs ou éducateurs sociaux, ….De plus en plus, les familles sont associées aux travaux des jeunes et au fonctionnement des ateliers !

 

Pour l’année 2014, le thème choisi pour le travail des ateliers est "l’Art et l’écrit" et c’est un écrivain qui sera invité à résider dans le domaine de janvier à juin et à accompagner les travaux des enfants !

4 catégories :

- Enfants (de 7 à 12 ans) ;

- Ados (de 13 à 17 ans) ;

- Adulte (de 18 à 55 ans) ;

- Séniors, au-delà de 56 ans.

 

Jusqu’à 200 € de prix.

Jury, composé de professionnels de la musique et du spectacle.

La Chaussée Jules César, la Chaussée Brunheaut, le chemin de fer, la Viosne, tous les chemins mènent à Us !

 

Si les origines du bourg datent du Moyen Age, c’est l’arrivée du chemin de fer et la construction de la sucrerie qui contribuent à son expansion. Et aujourd’hui ? Suivez le guide pour découvrir ce village des bords de Viosne.

Nous remonterons le temps en direction des Chaussées Jules César et Brunehaut et découvrirons ensemble l’histoire du village au fil de la balade.

Du plateau céréalier au fond de la vallée de la Viosne, Boissy-l’Aillerie a su au fil du temps évoluer avec ses différents éléments, les plateaux fournissant les céréales pour les moulins de la Viosne et les routes puis le train permettant à la farine de voyager...

Dans les lavoirs, les femmes lavaient le linge et réglaient les affaires courantes du village. Seuls sont restés aujourd’hui les pêcheurs.

8e édition de la manifestation costumée multi-époque "Au Temps des Jardins" rassemblant associations et particuliers passionnés de reconstitutions. En fonction des époques des jardins, vous pourrez assister à des spectacles, campements et déambulations qui vous amèneront jusqu’au château du haut et son concert 18e.

 

> Animations pour enfants avec pour thème "les Pirates".

> Artisans et marché de l’histoire.

> Fournil de Villarceaux.

 

Les particuliers et visiteurs (adultes et enfants) costumés sont les bienvenus. Un lieu d’accueil est mis à leur disposition sur demande.

En se promenant autour de la Roche-Guyon, qui ne sait jamais posé ces questions : mais pourquoi la Seine ne coule pas en ligne droite ? Comment se sont créées ces boucles ? Ou encore, comment s’est formée cette rangée d’imposants pitons de craie ? Les réponses à ces questions sont un mélange entre la compréhension de la géologie de la craie et le modelage du paysage du Vexin français.

 

Public : Famille, à partir de 8 ans.

Le lieu-dit le plus connu de ce village est bien sûr le domaine de Villarceaux, mais bâti au creux du vallon à la confluence de deux vallées, ce petit village a su préserver tout son charme. En s’appuyant sur le Sentier du Patrimoine®, nous découvrirons toutes les traces du passé mais aussi du présent.

La géologie à Auvers-sur-Oise est présente partout. Elle est visible à la fois en pleine ville, où des entrées d’anciennes carrières souterraines s’intercalent entre les petites maisons mais aussi sur le plateau, où une ancienne carrière se cache au milieu d’un bois. Cette ancienne sablière est connue pour sa richesse en fossiles marins.

A partir de 8 ans.

Le long de la rue Saint-Nicolas s’alignent, telle une rangée de perles, des bâtisses remarquables : d’imposantes fermes, l’église reconstruite au XVIe siècle, le château inscrit au cœur d’un parc paysager et le musée d’archéologie renfermant une collection allant de la Préhistoire au XXe siècle. Joyau de cette parure, l’allée couverte du Bois de Morval, monument funéraire mégalithique érigé il y a 5 000 ans, ponctuera la visite du village de Guiry qui abrite décidément bien des trésors.

Venez vous initier à la marche nordique !

Petite commune des Yvelines entre boucles de Seine et forêt, terrain de jeu idéal pour la pratique de la marche nordique ! Venez admirer les paysages époustouflants de la région, que Claude Monet à découvert à son arrivée dans ce petit coin du Vexin !

Dans la tradition celtique, les arbres sont un langage, celui des oghams qu’il vous faudra décrypter pour découvrir les esprits de la forêt dans un jeu de piste qui vous mènera aux conteurs de merveilleuses légendes.

De Rhus, par la forêt, vers un village méconnu mais cinégénique, à l’apparence et à l’histoire très originales.

 

Le village de Theuville est l’un des moins peuplés d’Ile-de-France, et l’un des rares où quasiment aucun bâtiment nouveau n’a été construit depuis la dernière guerre. De la gare abandonnée d’Epiais-Rhus, nous partirons le long du ru pour le rejoindre, par la forêt, et évoquer l’histoire très originale qui a conduit à cette situation et le rôle important qu’il a joué depuis quelques décennies dans les tournages cinématographiques.

Connus depuis la préhistoire, les pigments se présentent sous forme de poudre et sont utilisés pour leur pouvoir colorant. Les pigments naturels proviennent, comme leur nom l’indique de sources naturelles comme la terre, les roches colorées, les végétaux et les animaux. Venez apprendre à utiliser les pigments naturels et bio pour la fabrication de votre maquillage !

Venez éduquer vos papilles aux saveurs du Vexin français avant de partir à la rencontre des chouettes et de leurs moeurs.

Randonnée à la frontière normande.

La vallée de l’Epte est un des sites emblématiques du Parc. Il signe historiquement la naissance du Vexin français et possède une nature remarquable avec plusieurs sites classés Natura 2000. Alors faites vite ! Rejoignez-moi sur les sentiers !

Vous y trouverez tout ce qui peut encore être planté avant les frimas de l’hiver, mais aussi des objets de décoration très tendance. À découvrir aussi : l’espace "Librairie des jardins", la bourse aux plantes et les multiples autres surprises dédiées aux jardins… Le tout, dans un parc classé "Jardin remarquable" et certifié "Espace végétal écologique" par Ecocert…

 

Un week-end festif et convivial organisé avec l’association des Amis du domaine de Villarceaux.

Une église épargnée par les guerres, presque intacte depuis le XIIIe siècle ? Ce petit miracle s’est produit à Santeuil. Au pied du village coule la Viosne, on y trouve lavoir et moulin, mais aussi le train qui vous permettra de venir rejoindre votre guide pour découvrir les richesses patrimoniales de Santeuil et de ses environs.

 

Cette journée est proposée par Escapade Liberté Mobilité dans le cadre du projet "Mieux vivre en ensemble" initié par le PNR du Vexin français et soutenue dans le cadre du "Fonds d’Initiatives citoyennes Locales". Elle est dédiée à l’accueil des publics à besoins spécifiques (en situation de handicap, personnes âgées, aidants/aidés…), afin de lutter contre l’isolement en favorisant l’accès aux activités de plein air et ainsi, rendre compte de ses bienfaits.

 

Accueil

Les participants seront accueillis à la Ferme d’en Haut à Guiry-en-Vexin. Ce lieu labellisé "Tourisme et Handicap" dispose d’une salle de réception, d’une cour avec places de parking suffisantes, d’espaces annexes pour les activités de jardinage, d’un domaine agricole et d’une boutique de vente de produits locaux.

 

Activités proposées

Deux groupes seront répartis et encadrés avec le personnel nécessaire.

1) Un premier groupe participera à une séance de jardinage. Des jardinières sur pieds de 1 m2 permettront à chacun de cultiver son jardin. Elles ont été conçues en hauteur pour permettre aux personnes en fauteuil roulant d’y accéder facilement et de jardiner avec plaisir.

2) Un second groupe participera à une randonnée découverte des espaces naturels et culturels du village. Encadrés par l’association Escapade Liberté Mobilité 95, à bord de véhicules électriques tout terrain, pour les personnes à mobilité réduite, le groupe effectuera un parcours autour de la ferme, avec promenade dans les bois et visite du grand parc du Château de Guiry.

Chaque groupe alternera l’activité dans la journée.

 

Déjeuner

Chaque participant apporte son pique-nique pour le déjeuner. Une collation préparée à base de produits locaux sera offerte en fin de journée.

Le festival revient avec une 9e édition encore plus riche que les précédentes !

Le festival culturel "Césarts fête la planète" organisé par Pile Poil et Cie célèbre à nouveau le mariage des arts vivants, du rire et de l’écologie festive ! Cette année le festival reprend la clé des champs, cultive et amplifie son itinérance et investi les villages de notre beau Vexin, offre la culture au plus près des lieux de vie des habitants du territoire.

Un festival hors du commun qui fait rimer nature et culture

Cette incontournable manifestation qui marque le paysage culturel de la région est bien plus qu’un simple Festival, elle a pour objet de fédèrer petits et grands autour du partage, de la rencontre, de la culture, de la planète et de l’art du bien vivre ensemble. Un événement unique qui réuni des dizaines d’acteurs locaux et nationaux, culturels et écologiques, engagés, publics et privés et valorise le riche patrimoine du Vexin et les savoir-faire locaux. Ne ratez pas ce rendez-vous de la rentrée !

Rendez-vous dès le 18 septembre pour une joyeuse transgression du quotidien, où rêve et réalité ne feront plus qu’un.

 

Thème à l’honneur : la biodiversité et la nature !

Ce petit village du pays d’Arthies vous suprendra de par sa situation géographique et son riche passé. En effet, des parties de chasse d’Henri IV à la bataille du Vexin en août 1944, laissez-vous conter son histoire.

Sandrine vous accueille dans son village... Moment privilégié, avec un de ses compagnons à grandes oreilles qui accompagnera le groupe.

 

Village perdu au fond de la Vallée de l’Aubette de Meulan, loin des grands axes routiers... on ne se rend pas à Longuesse par hasard! Votre guide y habite et elle saura vous faire découvrir les trésors cachés de son village, en allant sur les traces que les lavandières, meuniers et autres moissonneurs ont laissées dans l’architecture du village. Une boucle hors du village permettra de découvrir les paysages et la nature qui s’éveille. Et si l’on tend l’oreille, peut-être entendrons-nous même des ânes ?

Au programme en 2014, sur le site de GISANCOURT

• Buvette, Barbecue, Sandwichs

• Jazz swing musette

• Danse country

• Danses surprises

• 2 expositions de peinture

• Une artiste animalier

• Vente de glaces à la ferme

• Exposants artisans, alimentaire

• Jeux gonflables – Sulkys - Sumo

• Stand photos instantanées

• Sculpteur sur fruits, Laurent Hartmann, champion du monde

• Véhicule de la police américaine avec son shérif

• Balade avec des ânes en calèche

• Massage sur chaise

• Animation Atelier Recyclage, Atelier Compost et dégustation de Pesto d’Ortie

• Grand jeu sur le développement durable

• Initiation aux gestes de premiers secours

• Initiation à la Marche Nordique

• Ludothèque Veni Vidi Ludi

• Bouchon 276

• Les accueils de loisirs de la Communauté de Communes Gisors-Epte-lévrière

Des pains comme les histoires, il y en a de toutes sortes : des ronds, des longs... mais le meilleur il n’y a pas de doute c’est celui qu’on partage. Alors venez nombreux mettre la main à la pâte !

Partez, en compagnie de votre guide et de son âne, à la découverte des châtaigniers majestueux qui poussent sur cette butte boisée. Si Dame Nature est généreuse, vous trouverez des châtaignes que l’âne rapportera pour vous dans ses paniers...

Dégustation des saveurs du Vexin à la fin de la balade. Prévoir : chaussures de marche, gourde, tenue adéquate. A partir de 6 ans.

Présence d’un interprète en Languie des signes française pour les personnes sourdes ou malentendantes.

La comédienne, seule en scène, anime une marionnette, Pépin, avec qui elle va parcourir les jardins et leurs secrets.

Un parcours drôle, frais et coloré pour apprendre une multitude de choses sur la nature.

 

Spectacle proposé dans le cadre de l’exposition "Jardiner au naturel" présentée au musée du Vexin français jusqu’au 28 juin 2020.

Conférence et échange autour de ces petits animaux qui agacent ou fascinent. Certains pollinisent, fertilisent ou recyclent, d’autres nous sucent le sang et grignotent nos aliments. Pourtant, ils sont là, parmi nous, ou plutôt nous sommes parmi eux depuis longtemps, et ils nous ont aidés à devenir qui nous sommes. De plus, depuis toujours les humains sont insectivores, et seulement 2 milliards n’en mangent plus aujourd’hui. Les mangerons-nous de nouveau demain ? Testons d’abord ce soir !

Mêlant la grande et la petite histoires, Gilles vous parlera du temps des anciens.

C’est une remontée dans le temps que Gilles vous propose. A travers le bruit du Sausseron, nous pourrons entendre les voix des lavandières dans ce village qui a su conserver son petit patrimoine et sa nature sauvage.

© F. Serre-Collet

Avez-vous déjà vu un serpent téter une vache ? ou un serpent hypnotiser sa proie ? Sûrement que non ! La conférencière exploitera les croyances populaires et les légendes autour des serpents afin de nous dévoiler les secrets de ces êtres qui nous sont si mystérieux !

 

 

Conférence proposée dans le cadre de l’exposition "Reptiles et amphibiens" présentée jusqu’au 30 novembre au musée du Vexin français.

La manifestation aura lieu le dimanche 29 mars 2020, de 13h à 18h et à cette occasion de nombreuses animations seront proposées aux visiteurs.

 

Chaque année, l’arrivée du Printemps, marque le début de la saison estivale du Musée de la Moisson. Pour fêter dignement l’arrivée des beaux jours et sa première ouverture dominicale de la saison, le musée organise sa tant attendue fête de l’épouvantail. Ainsi, les visiteurs sont invités à venir voter le dimanche 29 mars 2020 pour leur épouvantail préféré.

 

Ces personnages hauts en couleurs seront imaginés, fabriqués, animés… par des écoles, des maisons de retraite, des associations et des particuliers tous prêts à se "disputer" le titre du plus bel épouvantail 2020.

 

Au programme de la manifestation de nombreuses surprises pour divertir petits et grands dont des ateliers créatifs pour les enfants ainsi que la découverte des collections permanentes du musée. Les épouvantails resteront au musée de la Moisson jusqu’à fin mai et se feront admirer telles de véritables œuvres d’art !

 

A noter que pour la troisième année consécutive, les visiteurs du musée auront plus de temps pour élire leur épouvantail préféré 2020. Les votes seront comptabilisés jusqu’au samedi 16 mai, soir de la Nuit des musées.

 

Dimanche 12 avril, à l’occasion de la fête de Pâques, les enfants sont invités à venir parcourir le musée de la Moisson munis d’un livret jeu qui leur sera remis à l’accueil, à leur arrivée. Les petits chasseurs auront pour mission de reconstituer un mot mystère. Pour y arriver, ils devront faire preuve d’observation et de réflexion afin de répondre aux diverses questions posées dans le livret. Leur recherche sera l’occasion de découvrir l’univers de la moisson et d’apprendre de nombreuses choses sur les machines et outils agricoles exposés dans le musée. À l’issue de la chasse, et une fois le mot mystère découvert, les enfants seront récompensés par des friandises chocolatées bien méritées !

 

Afin de rendre cette après-midi festive encore plus inoubliable, les enfants inscrits à l’événement auront également accès à un atelier manuel et ils repartiront avec leur création !

 

 

Du chemin des peintres au champ aux corbeaux puis le long des berges de l’Oise, immergez-vous lors de cette visite guidée dans la beauté des paysages auversois transcendée par les maîtres de l’Impressionnisme : Daubigny, Cézanne, Pissarro et Van Gogh.

Randonnée avec des ânes de bât dans la vallée de l’Aubette de Meulan, jusqu’à Théméricourt et la Maison du Parc (10 km).

 

Randonnée à la journée. Les enfants ne montent pas sur les ânes, qui portent les pique-niques.

Ce village adossé à un versant de la vallée de l’Aubette de Magny a su garder son patrimoine architectural ancien que vous allez pouvoir découvrir dans ses moindres recoins avec votre guide. Une boucle sur l’autre versant du vallon vous permettra de le voir entièrement et de découvrir la végétation du Vexin français mais aussi le passé industriel de Hodent.

Regarder des graines, c’est découvrir la complexité des milieux, leur formation, l’origine des plantes sauvages et les aléas de leur voyage. En commençant une collection de graines, on apprend à les rechercher, les observer, les récolter, les dessiner et les conserver. Un atelier passionnant et minutieux vous attend...et un petit goûter bien mérité.

A partir de 14 ans.

Encadrés par un guide natif de la vallée, venez éduquer vos papilles aux saveurs du Vexin français, avant de partir à la rencontre des chouettes et leurs moeurs. Apéritif dînatoire aux produits du Vexin, avant la balade digestive.

Prévoir : chaussures de marche, tenue adéquate, lampe torche.

Le VAN DISC, c’est deux jours de rencontre sur plus de 1500 m² au village de l’impressionnisme avec des disquaires venus de France, d’Angleterre, des Pays-Bas, d’Allemagne, de Belgique... C’est le salon du disque incontournable des passionnés de musique. Venez rencontrer d’autres fondus, acheter, échanger ou vendre, un Vinyle, un CD, une édition limitée, un DVD, un blu-ray, une revue ou une photo. Trouvez le collector convoité depuis des années, auprès de disquaires et collectionneurs professionnels ou passionnés. Showcases, dédicaces, expo… Des surprises vous attendent.

"La boîte" est le thème retenu pour cette exposition hors les murs qui se conjugue avec l’art des jardins. De la peinture impressionniste à l’art contemporain, des sculptures au recyclage en passant par le graff, et l’artisanat, de la photographie à la mosaïque, participez à un voyage autour de l’Art, offrant à chacun une grande fresque pleine de vie, de couleurs et d’émotions.

Situé dans la vallée de la Bernon qui prend sa source sur le territoire du village avant de se jeter plus loin dans la Montcient, Montalet vous révèlera ses charmes entre forêt et agriculture, passé et présent, bâti et espaces naturels...

(c) A. Berteigne

Le 19 juin en fin de journée, les maquisards de Philippe Viannay échappent à l’encerclement par les troupes allemandes venues en nombre, en passant par le village d’Hédouville. Après une découverte de la vie du village à cette époque, nous irons sur la plaine où a eu lieu la bataille de Ronquerolles.

En partie fortifié au Moyen Age, le village d’Omerville occupe une position stratégique en bordure de plateau, dominant la vallée de l’Aubette.

Plantes aux noms évocateurs de leurs usages, parfois communes, les plantes de la Saint-Jean sont entourées de mystère et de croyances… Vous découvrirez toutes leurs vertus et celles de leurs proches "cousines" lors de cette promenade. Une petite dégustation en fin de balade.

Parcours de 6 km. A partir de 6 ans.

(c) M. Bénier

Les Images Vagabondes est une manifestation participative et conviviale se déroulant depuis bientôt 9 éditions sur le territoire des Yvelines et du Vexin. Le festival est le point d’orgue de l’activité de Contrechamps et se présente comme un rendez-vous annuel. Il touche un large public grâce à une programmation riche et diversifiée autour d’une thématique qui se renouvelle chaque année. Projections de courts et de longs métrages tous genres confondus, animations, rencontres et expositions en lien avec le thème de l’édition, et ateliers d’éducation à l’image vous attendent lors du festival Les Images Vagabondes.

 

En savoir plus sur la programmation

Bien que doté d’une église remarquable, ce voisin oublié de villages naguère touristiques, a gardé beaucoup de traces de son passé.

Cette boucle à partir de la gare (nous partirons après l’arrivée du train de Pontoise) nous fera découvrir des équipements et des paysages qui nous permettrons d’évoquer la vie qu’on y menait au XIXe siècle. Nous nous arrêterons plus longuement à l’église qui domine la vallée et qui eut un architecte célèbre. Ce sera l’occasion d’y rencontrer des membres de l’association créée pour assurer sa sauvegarde qui nous la présenteront.

Logé dans le magnifique écrin de verdure de la vallée de l’Epte, Montreuil-sur-Epte, aux confins du Val d’Oise, va vous surprendre par son patrimoine et ses paysages lumineux insoupçonnés. Nous passerons en chemin, le long de l’Epte, frontière historique entre normands et français.

L’été est déjà loin, décembre froid, c’est le moment de passer à la marche nordique ! Marche rapide avec bâtons, elle reste cependant accessible au plus grand nombre. Le théâtre de la vallée de la Montcient sera notre terrain de jeu. Bonne humeur garantie !

D’un village (Grisy-les-Plâtres) à l’autre (Epiais-Rhus), sur les traces d’activités anciennes : le plâtre et la vigne.

Grisy et Epiais ont en commun de dominer le plateau céréalier du Vexin. Postées en sentinelle au bord des bois, leurs églises, que nous visiterons, se remarquent bien depuis la route de Marines. Outre l’agriculture essentiellement céréalière qui occupe ces terroirs depuis des siècles, en raison de leurs ressources particulières et de leur exposition, ces villages ont développé jusqu’au XIXe siècle deux activités que nous évoquerons au cours de cette randonnée.

Village blotti à l’orée de la forêt d’Arthies, au cœur du plateau du Vexin français, Jambville nous livre, à chaque sente, un pan de son histoire à travers des bâtisses à l’architecture remarquable. Le village historique est groupé autour de son château et de son église coiffée d’un clocher de pierre que l’on doit, selon la légende, à Agnès de Montfort.

 

Le nom de Jambville résonne aujourd’hui auprès de tous les Scouts et Guides de France dont l’association a acquis le château en 1952 afin d’y installer son centre national de formation et d’accueil.

Au cœur de la nature du Vexin français, laissez vous guider dans ces lieux chargés d’histoire.

Dans son écrin de verdure, ce hameau vous révélera ses secrets tout au long de cette balade à travers la plaine céréalière, ses forêts et son château.

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/carte-des-activites-touristiques/bdd/ocms_mode/popup/para/1330013208

A l’occasion de la 29e édition des Nuits des Etoiles, le club d’astronomie de Frouville, Quasar 95, s’installe dans le Château de la Roche-Guyon pour un week-end d’animations autour des comètes. Au programme des Nuits des étoiles 2019 au Château de la Roche-Guyon :

 

Samedi 3 août - de 14h à 19h :

- Expositions la Lune et les missions Apollo, le système Solaire et les objets de notre galaxie

- Exposition de dessins astronomiques

- Films documentaires sur la conquête de la Lune

- Jeux pour les enfants (puzzle)

- Observation solaire avec des instruments adaptés

- Conférence / échange avec le public sur le thème suivant « A la découverte de la Lune » à 16h

 

Samedi 3 août - de 21h à 1h30 :

- Observation publique du ciel nocturne

 

Dimanche 4 août - de 10h30 à 18h :

- Expositions la Lune et les missions Apollo, le système Solaire et les objets de notre galaxie

- Exposition de dessins astronomiques

- Films documentaires sur la conquête de la Lune

- Jeux pour les enfants (puzzle)

- Observation solaire avec des instruments adaptés

- Conférence / échange avec le public sur le thème suivant « A la découverte de la Lune » à 15h

 

Tout le week-end, les membres de l’association Quasar95 sont présents pour répondre à vos questions et vont mettre à disposition leur matériel pour l’observation du ciel nocturne, dont un télescope de type Dobson 250 mm, des jumelles 100mm, une lunette de 80mm.

 

Perché sur le plateau du Vexin, le village de Moussy offre un intérêt architectural riche avec son manoir, son église et ses anciennes cressonnières. Des siècles de travail humain y ont façonné un "terroir" particulier à découvrir pas à pas.

La balade d’observation ponctuée de devinettes permettra de récolter des éléments pour la réalisation d’une création originale pour offrir aux mamans, tout en découvrant ce site naturel préservé. Parcours de 3 km. A partir de 6 ans.

(c) Musée de la moisson

Cette balade offre à l’amateur de nature l’occasion d’un moment de dépaysement. Ecarquillez les yeux car ici la nature s’offre à vous en un formidable feu d’artifice. Les couleurs mélangent et forment un tableau dont vous êtes les heureux spectateurs. Laissez-vous "ébouriffer" les yeux par ce paysage étonnant où les châtaignes seront également au rendez-vous.

De la guerre de Cent Ans à l’urbanisation contemporaine en passant par les bouleversements industriels du XIXe siècle, toutes les grandes périodes de l’histoire ont laissé leur empreinte dans le village. Ainsi, arpenter les rues du Moulin ou de Beauvais, longer l’Aubette, s’arrêter devant l’église ou se promener dans le parc du château, c’est un peu remonter le temps et suivre les traces des anciens habitants et de leurs pratiques, souvent révolues. C’est aussi constater les évolutions d’un bâti rural réputé immuable, qui s’est pourtant constamment adapté aux évolutions des modes de vie. C’est enfin s’interroger sur le devenir d’un patrimoine varié, à la fois familier et méconnu.

Enserré par des bois, un coteau et un affluent du Sausseron, cet ancien hameau d’Haravilliers se tient depuis toujours à l’écart des grands axes de communication vexinois. Cet isolement a, semble-t-il, figé le village dans le temps, et avec lui son parcellaire, ses habitations et bâtiments agricoles. En parcourant les rues de Theuville, vous percevrez cependant des changements (réhabilitations, aménagements, pertes d’usage…) et remarquerez des spécificités (physionomie du tissu bâti, type de cultures, nouvelles activités…) qui distinguent la commune de toutes les autres présentes sur le territoire.

 

Si le village de La Roche-Guyon a acquis sa renommée grâce au donjon séculaire qui le domine, il ne se résume pas qu’à cet emblème. D’ailleurs, la marque des anciens seigneurs est partout visible : sur la fontaine, dans le jardin potager, l’église ou la halle qui soutient la mairie. La Roche-Guyon se distingue aussi par son paysage exceptionnel, qui allie le vertige et la blancheur des falaises de craie bordant le plateau du Vexin français à l’élégance d’une large boucle de la Seine.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

AUVERS BD, c’est :

- des dessinateurs ou illustrateurs en dédicace.

- des invités d’honneur en master class.

- une expo-vente d’originaux.

- des bouquinistes spécialisés en bandes dessinées de collection ou d’occasion, neuves ou anciennes, pour toutes les bourses.

- un atelier BD éphémère animé par des auteurs pro.

- des associations et des fanzines.

- un espace petite enfance.

… et de nombreuses surprises.

Les choeurs de la vallée du Sausseron interprèteront Messe brève de Léo Delibes et Chants de Noël.

Le jeudi 6 octobre 2016 :  Atelier "éclairage public, impacts sanitaires et environnementaux"

- Rôle historique et social de l’éclairage public ;

- Prendre conscience des impacts environnementaux de l’éclairage public ;

- Combattre les idées reçues sur l’extinction de l’éclairage public.

 

Le vendredi 7 octobre 2016 :  Atelier "se chauffer au bois"

- Avantages et inconvénients du chauffage au bois ;

- Les aides financières du Parc naturel régional du Vexin français pour l’installation d’un chauffage au bois ;

- Présentation du Fonds Air-Bois instauré par la région Ile-de-France.

 

 

Jeudi 31 octobre 2019, à l’occasion de la fête d’Halloween, les enfants ainsi que leurs parents sont invités à venir déguisés au musée de la Moisson. A partir de 13h, tous les petits fantômes, sorciers et monstres en tous genres sont attendus au musée pour une visite pleine de frissons. Munis de leur livret-jeux, les enfants devront parcourir le musée de la Moisson afin de répondre à diverses questions qui leur permettront de reconstituer un mot mystère. À l’issue de la chasse, et une fois le mot mystère découvert, les enfants seront récompensés par un sachet de bonbons bien mérité !

 

Afin de rendre cette après-midi festive encore plus inoubliable, les enfants inscrits à l’événement auront également accès à un atelier manuel !

 

A partir d’une photographie prise il y a plusieurs décennies et refaite aujourd’hui au même endroit, les habitants s’interrogent sur l’évolution de "leur" paysage. Avec leurs mots, leur sensibilité, leur langue, en musique ou parfois en silence, leurs visions, ils rendent compte de la diversité des paysages mais aussi des différentes manières d’appréhender ce qui constitue aujourd’hui l’entité paysagère de la vallée du Sausseron.

La projection sera suivie d’une discussion en présence de : Marie-Elise Beyne, réalisatrice et Pierre Enjelvin, photographe, auteur du livret "Au fil du Sausseron", enquête photographique réalisée pour l’exposition "Regards croisés" au printemps 2014.

Les sorties auront lieu le premier samedi de chaque mois et suivant la météo.

15 octobre 2016 : Le dernier jour... ou pas !

12 novembre 2016 : Booom ! Art révolution(s)

17 décembre 2016 : L’art ou l’exercice de la liberté (il)limitée

21 janvier 2016 : Quand l’art nourrit la planète

18 février 2017: Vital ! Art & Energie(s)

18 mars 2017 : Portrait de l’artiste en Robin des Bois

29 avril 2017 : Forme(s) de démocratie

13 mai 2017 : Peut-on enseigner l’art ? et le reste...

 

>>> Voir le détail et le résumé des conférences sur le site www.connaissancedelart.com

Parce que l’histoire du Château de La Roche-Guyon est liée depuis le siècle des Lumières à celle de l’art des jardins et de l’expérimentation botanique, l’établissement public en charge de la conservation et de l’animation du Château présente du 7 mars au 30 août 2020 "Aventures végétales, de l’insouciance à la liberté encadrée", une exposition sur le monde végétal et la complexité de ses relations, fusionnelles et conflictuelles, avec l’être humain.

Son commissaire, Yves-Marie Allain, ancien directeur du service des cultures du Muséum national d’histoire naturelle, ingénieur horticole et paysagiste, entend nous faire prendre conscience que "le monde végétal, par sa diversité biologique, par sa présence quasi constante sur les terres émergées mais également dans le milieu aquatique et marin, est l’une des sources majeures de la vie de la faune, et par voie de conséquence de l’homme" .

Venez découvrir les installations artistiques du collectif Arc en Terre, une association plasticienne et bocagère.

 

> En savoir plus : www.arcenterre.ultra-book.com

 

Art’Sign s’y associe et vous propose un atelier de sensibilisation à la Langue des Signes Française le samedi 15 juin à 16h30. (Nombre de places limité, merci de vous inscrire par mail)

Balade au pays de l’Impressionnisme.

Rendu célèbre par Claude Monet, le village de Vétheuil vous invite à la découverte de l’histoire des peintres et de l’impressionnisme. Mené par Jul, le jeune apprenti du maître, qui lui servit de guide lors de son installation dans le village, vous comprendrez ce qui fait de ce village, un lieu d’inspiration pour les artistes d’hier et d’aujourd’hui.

Vous aimez la musique de Björk et ne pouvez pas aller à son concert parisien du 3 juin ? Venez au château de La Roche-Guyon ! La Cie Le SonArt viendra faire vibrer les "paysages émotionnels" que nous portons tous en nous. Curieux de mélanges inattendus, c’est avec une certaine gourmandise que David Chevallier s’est emparé des chansons de la célèbre pop star islandaise, pour les confronter à un instrumentarium éminemment typique de l’époque baroque. La beauté des mélodies de Björk prend ici une toute autre saveur, totalement Bio, très loin des foisonnements électroniques de ses albums. un voyage musical qui transcende le temps, en télescopant la musique d’aujourd’hui avec les instruments d’hier, dans ce lieu qui a lui-même été modelé au fil des siècles.

Cette journée d’études commentera la recherche, les expérimentations et alternatives agricoles du siècle des Lumières à nos jours. Organisée en deux temps, elle se penchera sur des expériences tirées du passé pour aborder ensuite des exemples actuels de modèles agricoles, alternatifs et prometteurs pour l’avenir... De la ferme modèle de Liancourt, qui conduisit plusieurs expérimentations industrielles et agronomiques, à la permaculture, en passant par la protection des sols ou la conservation et la réimplantation de variétés anciennes comme alternatives à la chimie.

Nicolas Parent Trio

Guillaume Arbonville - Percussions

Kentaro Suzuki - Contrebasse

Nicolas Parent - Guitares & compositions

 

MIRAGE :  Nouvel album : feat. Vincent Segal

Cette nouvelle oeuvre profonde, riche et passionnante, réside dans la beauté de ses mélodies raffinées : véritables délices pour les oreilles et réjouissances pour l’âme.

En trio avec ses compagnons de route, Nicolas réussi là une symbiose admirable, où les sons jubilent dans une parfaite harmonie

Dans cet idéal, la guitare respire, la contrebasse chante et les percussions joyeuses s‘épanouissent sur d’habiles explorations rythmiques.

Artiste authentique aux compositions recherchées, Nicolas Parent nous régale une nouvelle fois par sa poésie, dont la pureté du son met à l’honneur un minimalisme exacerbé.

 

Événement unique en Ile-de-France : Villarceaux s’habille aux couleurs de Noël pour accueillir les enfants… et le Père Noël !

 

Au programme :

 

- Spectacles

- Contes pour enfants

- Ateliers créatifs

- Lettres au Père Noël

- Rencontre avec le Père Noël

- Jeux anciens

- Repas de Noël (seulement en réservation)

- Petite restauration

- Gourmandises pour les enfants

- Marché de Noël : une vingtaine de producteurs de bouche vous proposent les incontournables de Noël pour préparer vos repas de fête ; plus de 40 artisans vous proposent des idées de cadeaux de qualité

- Feu d’artifice musical

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/carte-des-activites-touristiques/bdd/ocms_mode/popup/para/1330014131

Programme de la journée :

> Balades en calèche

> Animation Orgue de barbarie

> Batucada Lezard Tape

> Maquillage pour enfants

> Paniers garnis à gagner

> Remise des prix : Maison, balcon et vitrine décorés de Noël

 

Informations complémentaires : http://www.marines.fr/marche-de-noel-de-marines

Cet événement de dimension internationale réunit à la salle Georges Pompidou des champions, des collectionneurs, des artisans et des passionnés qui dévoileront au public la variété des formes et des pratiques de la Toupie sur toute la planète et à travers les âges.

Au cours de ces 5 jours, un programme dense d’animations et d’ateliers en accès libre permettra de découvrir et, bien sûr, de faire tournoyer cet objet mythique de l’enfance. Il sera possible de fabriquer et de repartir avec sa propre toupie. Curieux, amateurs, néophytes ou aguerris, pourront se divertir lors de tournois ou avec des jeux d’équilibre, admirer les virtuoses de la discipline qui proposeront en apothéose le Samedi et le Dimanche des démonstrations de toupies à couper le souffle. Et ainsi permettre de découvrir, de la toupie à doigts à la toupie acrobatique, ses nombreuses possibilités insoupçonnées.Le caractère ludique et convivial du Festival offre une occasion de passer un moment étonnant et original. La toupie exerce une surprenante fascination intergénérationnelle qui permettra ainsi de s’amuser en famille.

La Journée mondiale des zones humides est une manifestation internationale qui met à l’honneur ces milieux, célébrée pour commémorer la signature de la Convention, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar. Cet événement permet de faire découvrir au plus grand nombre la richesse et la diversité de ces milieux.

La Société nationale de protection de la nature (SNPN), Natureparif, le Conseil départemental du Val d’Oise et le Parc naturel régional du Vexin français vous invitent à l’ouverture de cette Journée mondiale en Ile-de-France.

Cette demi-journée traitera de la restauration des fonctionnalités des zones humides. Elle se découpera en deux temps forts :

 

• De 13h30 à 16h à Chars (95) : Une visite du Bois du Moulin de Noisement. Vous découvrirez grâce aux différents acteurs les aménagements réalisés pour la restauration et la valorisation des zones humides. En parallèle, une animation montrera l’importance et la richesse de tels milieux au jeune public.

 

• De 16h30 à 18h30 à la Maison du Village de Brignancourt (95) : après une petite collation, une table ronde, animée par Natureparif, sur la thématique "Restaurer les fonctionnalités des zones humides : Comment ? Pourquoi ? Et ensuite ?" vous sera proposée à travers quatre interventions :

o SNPN : La restauration des réseaux de mares franciliens

o PNR Vexin français : La TVB, outil pour la mise en œuvre de projets de restauration : les Contrats TVB

o Syndicat Intercommunal pour l’Aménagement Hydraulique de la Vallée de l’Yvette (SIAVHY) : Restauration écologique de la Mérantaise (91)

o Conseil départemental du Val d’Oise et PNR Vexin français : Restauration du Marais de Frocourt (95)

 

 

Jeudi 10 mars à 19h à Santeuil

Mardi 15 mars à 19h à Sagy

Mercredi 16 mars à 19h à Us

Mardi 22 mars à 19h à Chars

Mercredi 23 mars à 19h à Neuilly-en-Vexin

Cet itinéraire de randonnée vous mènera du plateau agricole, à la vallée de l’Epte. Entre villages et campagnes, les plantes sont partout, elles s’adaptent, s’accumulent, prolifèrent ou se raréfient... Quelle richesse ! Dégustation en fin de balade.

Prévoir : chaussures de marche, gourde, tenue adéquate et pique-nique.

A partir de 14 ans.

Cet itinéraire, proposé sur l’application "valdoise MyBalade", vous replonge dans le passé gallo-romain du Vexin. Suivez le guide et son âne qui vous invitent à le découvrir !

Prévoir : chaussures de marche, gourde, tenue adéquate, pique-nique.

Cet itinéraire, proposé sur l’application "valdoise MyBalade", vous fait découvrir la réserve naturelle nationale des coteaux de la Seine. Ce site présente de magnifiques panoramas et des falaises de craie aux abrupts lumineux dont vous profiterez avant de rejoindre la vallée de l’Epte. Prévoir chaussures de marche, tenue adéquate et pique-nique.

Cette balade commentée à travers champs, menée par Mr Gérard Béguin et des chargés de mission du Parc naturel régional du Vexin français, permettra aux visiteurs de comprendre les fondamentaux de la gestion des cultures traditionnelles du territoire. La visite abordera la question des rotations et des assolements ainsi que des problématiques techniques comme celles liées au sol, aux ravageurs, aux intercultures ou aux filières. L’objectif est de favoriser le dialogue entre habitants et exploitants sur la question sensible de l’utilisation des produits phytosanitaires.

Un apéritif sera offert ensuite aux participants afin de poursuivre le débat de manière conviviale.

Lors des 100 derniers millions d’années, la mer est venue – à plusieurs reprises – dans le Vexin français. Elle a laissé derrière elle de nombreux coquillages fossilisés et emprisonnés dans des roches calcaires. Venez découvrir les mystères géologiques de ce site exceptionnel, toucher les roches, les fossiles et comprendre la disparition des dinosaures.

Depuis l’Antiquité, la Viosne représente pour les habitants de Boissy-l’Aillerie une ressource aussi changeante et imprévisible que son cours. Providentielle, elle offre sa force motrice aux moulins et aux fabriques, alimente les fontaines et les lavoirs, irrigue les cultures maraîchères... Capricieuse et rebelle, elle peut aussi, au gré des saisons, s’assécher, geler ou déborder, paralysant toutes les activités qui en dépendent et dégradant les aménagements qui la contraignent ou la canalisent. Voie d’accès à Pontoise, qui était jadis la capitale du Vexin français, il faut aussi défendre la rivière contre les intrus tout en s’accommodant de ses marécages, longtemps considérés comme hostiles.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Le Moyen Âge est une période cruciale pour le Vexin, notamment marquée par la scission du territoire entre la Normandie et l’Île-de-France, d’importantes modifications des cours d’eau pour le moulinage ou encore la construction de nombreux châteaux et fortifications.

Le temps a bien sûr fait son œuvre de transformation et d’oubli, changeant en ruines les ouvrages médiévaux ou les recouvrant de constructions plus récentes. Depuis ses manifestations les plus évidentes aux traces les plus ténues, vous découvrirez comment le Moyen Âge est encore d’actualité à Omerville au gré de ses croix, manoir, commanderie, église et anciens domaines seigneuriaux.

Domestiquée depuis longtemps, la Seine offre encore entre Paris et le Havre quelques grands méandres sinueux dont certains, tels des serpenteaux, ondulent au sud-ouest du Vexin français. D’une faune à l’autre, cette visite de Guernes, et particulièrement de ses espaces naturels, sera également l’occasion de vous initier à l’ornithologie. L’Agence des Espaces Verts d’Ile-de-France vous ouvrira en effet les portes du domaine régional de Flicourt, remarquable exemple de renaturation d’une ancienne sablière qui accueille aujourd’hui, grâce à la diversité de ses différents milieux, environ 138 espèces d’oiseaux.

Lové sur la rive droite du Sausseron, Vallangoujard doit beaucoup à la rivière : sa topographie et ses paysages contrastés (entre fond de vallée, coteau et plateau), une partie de ses anciennes activités (notamment celles liées au moulin) et encore aujourd’hui son eau potable. Tout au long de la visite, vous pourrez mesurer l’extraordinaire force de la Nature qui façonne des territoires, offre ses fruits aux humains qui y habitent, et se déploie en une myriade d’espèces et de milieux

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Le Pays d’art et d’histoire du Vexin français et le Groupement Hospitalier Intercommunal du Vexin vous invitent à franchir les grilles de l’un des sites les plus surprenants du territoire : le parc de la Bucaille d’Aincourt. Façonné par une longue et foisonnante histoire qui mêle entre autres médecine, architecture, guerre et néo-japonisme, il est en effet tout à la fois exotique et moderne, paisible et contrasté, verdoyant et minéral.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Situé à la limite de l’agglomération de Cergy-Pontoise, Ennery a vu sa démographie augmenter significativement après la création de la ville nouvelle. Pourtant, l’identité rurale et vexinoise s’exprime encore avec force dans ce bourg qui a su conservé ses fermes et croix de chemins, son église paroissiale et sa demeure seigneuriale. Au cours de la visite, cartes postales anciennes et œuvres d’artistes de passage (attirés par la proximité d’Auvers et de Pontoise) parachèveront le portrait historique de ce bourg sympathique

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

 

Avec la blancheur du gypse pour fil rouge, visitez Grisy. Remarquable tant par ses hauteurs, qui offrent un belvédère sur le grand paysage du plateau du Vexin, que par ses profondeurs, qui nous ramènent à une époque et à une activité aujourd’hui révolues, ce village est tout simplement éblouissant !

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".


Prenant sa revanche sur une étymologie peu avenante, Maudétour-en-Vexin est devenu, avec l’installation d’une grande antenne-émetteur il y a quelques décennies, un point de repère incontournable pour quiconque traverse le territoire. Cette visite vous propose de prendre le temps de découvrir ou approfondir, au détour des rues et chemins, tous les éléments de patrimoine qui en font un village remarquable et accueillant.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

 

Depuis longtemps, le village de Vétheuil attire, aimante et captive, les talents. Durant la Renaissance, des sculpteurs habiles mais anonymes viennent ciseler la façade de l’église. Au XIXe siècle, Claude Monet, déjà génial mais pas encore adulé, y trouve des paysages capables de le détourner des drames de sa vie. Au XXe siècle, la nouvelle avant-garde et les émules du maître de l’Impressionnisme déambulent dans le village comme dans une toile à ciel ouvert. Aujourd’hui encore, artistes et artisans aiment à flâner, aux côtés des habitants et touristes, dans les rues inspirantes de Vétheuil.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Côté Seine, c’est un territoire plat et linéaire qui semble étendre à l’infini sa rue principale bordée d’habitations, de commerces et d’équipements publics. Toutefois et comme souvent, dès que l’on prend de la hauteur, on comprend d’où Vaux tire son nom. Côté coteaux, les rues et les routes (parfois en escaliers, c’est dire !) grimpent en effet sec pour rejoindre la butte de l’Hautil sur les pentes de laquelle s’est épanoui, il a déjà bien longtemps, ce village de cultivateurs, carriers, seigneurs et autres bourgeois en villégiature qui ont laissé derrière eux quelques-unes de leurs demeures.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".


En 911, la localité de Saint-Clair passe à la postérité lorsque Rollon et Charles III y signent le traité qui octroie aux Vikings les terres allant de l’Epte à la mer. D’autres personnages et évènements, plus ou moins connus, ont également marqué la destinée du village, à commencer par l’ermite qui lui a donné son nom. Vous les connaîtrez tous à l’issue de cette promenade qui vous emmènera loin, aux frontières du Vexin et de l’Histoire de France.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".


Situé au fond d’une vallée étroite creusée par le ru, le bourg de Chaussy s’étend au pied d’un coteau ensoleillé qui accueilli autrefois cerisiers et vignes. Au cœur des cultures et des prairies, le village est riche d’un patrimoine bâti lié à son histoire rurale : fermes, moulin, lavoirs… Mais c’est aussi l’écrin de l’exceptionnel domaine de Villarceaux, qui, sur 800 hectares, abrite un magnifique parc et pas moins de trois châteaux et leurs communs construits entre le XVIe et le XVIIIe siècle. De quoi, le temps d’une journée, réconcilier définitivement (?) grande architecture et petit patrimoine !

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Cette première balade de l’année vous entraînera dans un lieu insolite et isolé. Aujourd’hui recouvertes par la végétation et oubliées de presque tous, à l’exception d’un visiteur du Pays d’art et d’histoire ayant suggéré l’idée, ces ruines ont pourtant été occupées pendant des siècles. Il faudra donc faire appel à la mémoire locale, aux documents d’archives et à votre imagination pour faire connaissance, quelques heures durant, avec les anciens habitants de Bézu.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

 

Quasi confluence du Sausseron, étape finale d’un embranchement de la ligne H ainsi que d’une ancienne voie de chemin de fer secondaire, Valmondois a également vu bon nombre de personnalités s’arrêter, pour quelques jours ou pour toujours, dans ses jolies rues. Avec Daumier, Bescherelle, Geoffroy-Dechaume, La Fontaine, Vlaminck, Corot, Duhamel pour compagnons de route, gageons que vous ne verrez pas le temps passé lors de cette escale littéraire, artistique et historique dans le Vexin français.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Avertissement : sous le charme du centre-bourg et portée par le récit de la guide-conférencière, votre imagination pourrait bien vous entraîner des premiers âges de l’humanité, du côté du polissoir néolithique, jusqu’aux fastes du XVIIIème siècle, près du château, en passant par le Moyen Age et le quotidien pieux et besogneux des moines de l’ancien prieuré. Le Pays d’art et d’histoire du Vexin français assume l’entière responsabilité de cette divagation temporelle.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Les Montalboisiens sont-ils téméraires ou audacieux ? Leur commune, occupée depuis la Préhistoire, est en tout cas bâtie dans le lit peu accueillant de la Bernon. D’ordinaire calme et discret, ce petit rû peut en effet se révéler dévastateur et causer inondations et coulées de boue. En faisant le tour des aménagements anciens et récents conçus pour tirer parti, contrôler ou atténuer la force hydraulique, la guide-conférencière et l’Animateur de la Trame Verte et Bleue Aubette-Montcient vous présenteront tous les enjeux, historiques et actuels, liés à la présence d’un cours d’eau sur un territoire.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

De la guerre de Cent Ans à l’urbanisation contemporaine en passant par les bouleversements industriels du XIXe siècle, toutes les grandes périodes de l’histoire ont laissé leur empreinte dans le village de Théméricourt. Ainsi, arpenter ses rues, c’est un peu remonter le temps et suivre les traces des anciens habitants et de leurs pratiques, souvent révolues. C’est aussi constater les évolutions d’un bâti rural réputé immuable, qui s’est pourtant constamment adapté aux évolutions des modes de vie. C’est enfin s’interroger sur le devenir d’un patrimoine varié, à la fois familier et méconnu.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Jadis, en 1891, à Juziers vivait une célèbre peintre, nommée Berthe Morisot. Cette visite vous propose de suivre les pas de Berthe à travers Juziers, pour découvrir comment vivait le village à son époque : comment se déplacer sans voiture ? Comment laver son linge sans machine à laver ? Ou faire ses courses sans supermarché ? Grâce à toutes les traces laissées dans le village, c’est toute la vie quotidienne de 1891 qui reste à découvrir !

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

De la Réserve naturelle du site géologique de Vigny-Longuesse au musée archéologique.

Avec Gilles, guide du Vexin français, vous partirez à la découverte du Vexin. Après une visite commentée de la réserve naturelle site géologique de Vigny-Longuesse, vous irez découvrir le musée archéologique à Guiry-en-Vexin en passant par le bois de Morval et sa fameuse allée couverte.

Prévoir : chaussures de marche, pique-nique. Famille, à partir de 8 ans.

Vous pourrez acheter un bâton lumineux avant de former le cortège qui évoluera au son de l’accordéon entre chaque étape contée. Déposez votre voeu dans la malle magique Abracadabra ! Verrez-vous votre voeu se réaliser ?

 

Au retour :

- Soupes chaudes maison

- Galette des rois

- Boissons: vin chaud, cidre, jus d’orange miélé

 

Venez nombreux participer à cette soirée authentique et conviviale.

Partez pour une randonnée historique et champêtre entre deux églises modestes, deux villages tranquilles, deux vallons discrets ; encore un coin préservé à découvrir !

Chez les moussyacois, partons à la découverte du patrimoine vexinois.

 

Petit village niché au fond de son vallon, Moussy n’en est pas moins dynamique et recèle de nombreux trésors du patrimoine vexinois! Un ancien logis seigneurial en plein cœur du village, une église, mais aussi, plus discrets, un ancien abreuvoir, une croix pattée, des étangs et de magnifiques anciens lavoirs nichés au cœur de la forêt. Avec un peu de chance, peut-être verrez-vous également les traces des sangliers et des blaireaux qui y vivent !

Du vendredi 15 au dimanche 17 juin

 

Exposition "Drôles de pierres : les mégalithes dévoilent leurs mystères".

Le vendredi de 9h à 17h30 et le week-end de 13h à 18h.

ATELIERS ART ET NATURE avec goûter offert

 

Venez en famille et avec mes attrapeurs de rêves, choisissez votre ateliers !

 

Lundi 20 juillet (2 ateliers)


Dessine ton jardin. Gravure sur carton.

Observation du jardin, des plantes, puis gravure sur carton pour composer le tableau de notre jardin secret.

 

Abri à insectes

Reconnaître les insectes et animaux présents dans notre jardin, ceux à préserver, à éloigner, avec quels moyens naturels. Fabriquer ensuite un abri à insectes, en faisant appel à notre sens artistique.

 

 

Mardi 21 juillet (2 ateliers)

 

Abri à insectes

Reconnaître les insectes et animaux présents dans notre jardin, ceux à préserver, à éloigner, avec quels moyens naturels. Fabriquer ensuite un abri à insectes, en faisant appel à notre sens artistique.

 

Arbres secrets-atelier land art

Une approche symbolique, sensorielle et énergétique de la nature et des arbres : apprendre à se ressourcer, écouter la nature, sentir, ressentir... Puis réalisation d’une création collective façon Land Art.

 

 

Mercredi 22 juillet (2 ateliers)

Dessine ton jardin. Gravure sur carton.

Observation du jardin, des plantes, puis gravure sur carton pour composer le tableau de notre jardin secret.

 

Cette ancienne élève de sœur Marie Keyrouz interprète des chants sacrés des chrétiens d’Orient en langue araméenne, mésopotamienne, grecque et arabe. Un voyage initiatique dans les racines musicales profondes du chant a cappella.

Solistes : Astrid DEFAUW, Béatrice FONTAINE, Matthieu HEIM, Matthieu JUSTINE

Jacques PICHARD, orgue

Flavien BOY, direction.

Ce village, le plus petit du Vexin, est remarquable par bien des aspects. Situé aux abords de la chaussée Jules-César, que vous emprunterez lors de votre venue, il abrite notamment une ancienne distillerie transformée aujourd’hui en ferme pédagogique et un lavoir romain construit sur une source. De l’eau de vie à l’eau de source, il n’y a que quelques pas, que Sandrine vous propose de franchir avec elle !

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/carte-des-activites-touristiques/bdd/ocms_mode/popup/para/1330015475

Sortie proposée dans le cadre de l’opération "Goûtez le Vexin" organisée par le Parc naturel régional du Vexin français.

Balade accessible aux personnes à mobilité réduite.

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/carte-des-activites-touristiques/bdd/ocms_mode/popup/para/1330015596

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/carte-des-activites-touristiques/bdd/ocms_mode/popup/para/1330015598

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/carte-des-activites-touristiques/bdd/ocms_mode/popup/para/1330015600

Le samedi à 15h

Conférence sur le site de la rue de la Motte à Chambly par Isabelle Caillot.

 

Le dimanche de 14h à 18h

Découverte de la passerelle "de la fouillle à l’exposition" par un médiateur du musée.

Dans le cadre de l’exposition, une conférence aura lieu le vendredi 23 novembre 2018 à 20h30. Intitulée "la boucle de la Seine, un paysage exceptionnel", elle sera animée par  Gérard Arnal, botaniste et auteur de la "Flore des coteaux de la Seine autour de La Roche-Guyon", et Magali Laffond, paysagiste au Parc naturel régional du Vexin français.

En savoir plus sur la conférence

Venez explorer Le Chant des Possibles avec Carole Hémard et Etienne Lamaison, deux créateurs et improvisateurs expérimentés de l’Ensemble Zellig, en résidence au château de La Roche-Guyon. Que vous soyez musiciens professionnels, étudiants préprofessionnels, ou musiciens amateurs, vous êtes les bienvenus !

Pour en savoir plus

 

- SPECTACLE DE RESTITUTION - Dimanche 28 octobre à 15h30

Si vous ne pouvez pas participer au stage, vous pouvez toujours assister au spectacle de restitution. Inscriptions au 01 34 79 74 42 / service.accueil@chateaudelarocheguyon.fr

Venez ravir vos papilles dans une ambiance conviviale ! Pour cette 24ème édition du Salon du Terroir organisé par le Pressoir Auversois, de nombreux exposants venus de toute la France seront présents !

En effet, plusieurs expositions se sont récemment attachées, chacune à leur échelle, à retranscrire ce que fut localement la vie quotidienne durant la première guerre mondiale. Celle montée en 2014 à Epiais-Rhus évoquait la période à partir d’objets et de documents provenant des collections de vexinois passionnés et des archives municipales de Pontoise. La même année, l’exposition créée par la ville de Pontoise, et amicalement prêtée dans le cadre du partenariat qui unit la municipalité au parc tous deux labellisés ville ou pays d’art et d’histoire, s’est intéressée à toutes les conséquences qu’a eues ce conflit sur les Pontoisiens. "Temps/Tant de guerre", conçue par l’atelier de restitution du patrimoine et de l’ethnologie avec la mission image et cinéma (services de la direction de l’action culturelle du Val-d’Oise), a élargi le propos au territoire départemental, voire national, grâce à une riche documentation qui n’élude aucun aspect de la Grande Guerre.

Pour en savoir plus sur la Première Guerre mondiale dans le Vexin français, ne manquez pas :

 

> samedi 19 novembre à 15h : visite commentée de l’exposition par une guide-conférencière

Tarif : 5 € - réservation obligatoire par mail  : contact@pnr-vexin-francais.fr

 

> samedi 19 novembre à 16h30 : conférence du guide et ânier Gilles Lemaire sur "L’âne en guerre et autres animaux soldats"

Gratuit - réservation obligatoire par mail : contact@pnr-vexin-francais.fr

 

> dimanche 20 novembre à 15h : animation-visite guidée costumée par Gilles Lemaire

Gratuit - réservation obligatoire par mail : contact@pnr-vexin-francais.fr

Caliorne est un groupe formé en 2005, qui explore à sa manière la musique celtique. Caliorne propose un voyage musical entre côtes bretonnes, irlandaises et écossaises avec une couleur rock teintée de jazz.

 

Sur scène, Caliorne interprète principalement des compositions originales, mais aussi des musiques traditionnelles avec ses propres arrangements. Le groupe puise sa force créative dans les parcours musicaux très variés de ses membres, venus de la musique traditionnelle, du blues, du rock, du métal, du funk et du jazz. En guise de clin d’œil et pour le plaisir du public, Caliorne propose aussi quelques reprises de morceaux popularisés par Alan Stivell, Dan ar Braz, ou composés par des musiciens et groupes celtiques comme Armen…

 

Après le premier Album en 2005, intitulé Déboussolés, le groupe a pris une orientation fortement celtique autour de l’enregistrement en 2012 de Rock Noz Band, qui reflétait profondément l’identité de chacun des musiciens ainsi que leur désir de faire du rock celtique une musique fédératrice qui allie traditions et modernité. L’aventure se poursuit en 2016 avec la sortie de Labyrynth…

L’art contemporain est ludique parce que nous aimons jouer avec les images, les codes, les objets, les situations, les environnements et les attentes des publics. L’art contemporain est accessible aux enfants parce qu’ils détectent des significations dans l’observation réelle de ce qui est donné à voir, pour peu que la présentation le leur permette.

2 parcours de marche ou de course (sans classement ni chronomètre)

 

09h30 : marche 12 km

10h00 : course 12 km

15h00 : marche et course 7 km (coupe possible pour 5 km)

 

 

Vendredi 8 mars à 20h45 au Café de la Paix à Auvers-sur-Oise

Scène slam organisée par le Café de la Paix, spéciale "Journée de la femme"

 

Samedi 9 Mars à 15h, Bibliothèque G. Apollinaire à Pontoise

33ème Mots Parleurs : rencontre avec la poétesse Catherine Lemire

Autour de son ouvrage "La Ravine" paru aux éditions Paquebot/ill. Philip Doherty

 

Samedi 9 mars à 20h30 au Café de la Paix à Auvers-sur-Oise

"Beauté et féminité en question"

- Concert : Bec et Ongles, chanson française jazzy (Prix Claude Lemesle de la chanson à texte en 2015)

- Lectures des poèmes écrits pour l’opération Facebook : "Corps à Corps"

- Film documentaire et débat autour de "Portrait d’une jeune femme" (2018) de Stéphane Arnoux

 

Vendredi 15 mars à 20h, école communale de Butry-sur-Oise

Concert de Nordine Assani, "Paroles et musiques"

Une animation proposée par l’association Les Encres Mêlées : "La lecture en Beauté"

Restitution du travail des CM2 de l’école de Butry-sur-Oise

 

Samedi 16 mars de 13h à 20h, à Visages du monde, à Cergy

Lectures, joutes oratoires, concerts et exposition d’artistes.

 

Samedi 16 mars à 20h30, salle des fêtes de Sagy

Lectures en concert : La beauté n’a pas de mots …

Voyage musical en poésie à travers les âges.

Musiques et chansons de Yann Wild – Lectures à plusieurs voix.

 

Dimanche 17 mars à 16h, Château de La Roche-Guyon

Judith Lurcel, lectures de Baudelaire

Emmanuel Laskar, lectures d’Henri Michaux

Dom Bruneau, feat. Lionel Da Silva, Les illuminations de Rimbaud version Blues

Performance poétique dès 14h : On the road par Philippe Raimbault

 

Samedi 23 mars à 15h, 25 Grande Rue à Frouville

"Mambrinades", lectures de poèmes de Jean Mambrino à l’atelier de la sculptrice Sophie-Mathilde Tauss (Confirmer la venue au 01 34 70 82 38)

 

Samedi 23 mars à 20h30, salle communale de Mézy-sur-Seine,

Concert de L’autre, chanson à textes poético-rock

Concert de PAATCH - "Autour d’Arezki"

Pour adultes et enfants à partir de 10 ans, bâtons fournis.

Et pour finir l’après-midi, vous serez invités à un goûter dans la salle d’activité.

N’hésitez pas à venir y participer, la marche nordique est à la portée de tous !

Découvrez ce village de la vallée de l’Aubette de Meulan, autrefois carrefour du chemin de fer de Pontoise – Magny et de Sagy – Versailles. Les traces du passé sont encore très présentes : sa gare, son moulin, ses lavoirs sont autant d’éléments du patrimoine à découvrir. Une balade qui vous permettra aussi de découvrir l’agriculture du Vexin d’aujourd’hui et d’hier.

Une exploitation agricole pas comme les autres...

Lieu-dit proche de Chaussy, la Bergerie de Villarceaux, ancienne ferme du château de Villarceaux, est tournée depuis 1995 vers l’agriculture biologique. Au cours de cette balade alliant patrimoine, histoire et nature, votre guide vous expliquera comment cette exploitation de près de 400 ha est devenue bio, comment elle s’organise aujourd’hui, avec ses vaches Salers et ses moutons, et comment elle a changé le paysage.

Sur les sentiers du Vexin français

Saint-Cyr, petit village du "pays d’Arthies" est peu connu. Alors partez à la découverte de ses trésors architecturaux cachés. En chemin, lavoirs, château, abris militaires n’auront plus de secrets pour vous ! Vous progresserez en mode "Marche Nordique" avec des bâtons prêtés par votre guide, instructeur de la discipline.

 

 

 

 

 

Exposition sur le 75ème anniversaire de la Libération de Labbeville et du Vexin Français du samedi 31 août 2019 au dimanche 8 septembre 2019.

Cette exposition est constituée de documents, de témoignages et objets d’époque apportés par les labbevillois. Elle contient des panneaux réalisés sur le thème de la Libération de Labbeville et des villages aux alentours, en parallèle d’une exposition sur la Libération de la France, prêtée par l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (95).

> Exposition gratuite  au 10 grande rue à Labbeville accessible le samedi et le dimanche de 14h30 à 18h30 et en semaine de 16h30 à 19h.

 

Journée de kermesse festive le dimanche 1er septembre 2019

organisée par le FRAL et la Mairie de Labbeville.

Dépôt de gerbes au monument aux Morts, arrivée de véhicules militaires vers 10h, restauration rapide, après-midi dansant (be-bop, swing,…), pin-ups, animations, jeux anciens …

> De 11h à 18h.

Ce circuit, proposé sur l’application "valdoise MyBalade", serpente dans la vallée de l’Aubette de Meulan, où circulait autrefois le tacot, une ligne de chemin de fer vitale pour le Vexin français. Suivez le guide et son âne, qui vous invitent à le découvrir !

Prévoir : chaussures de marche, gourde, tenue adéquate, pique-nique.

 

Cet itinéraire, proposé sur l’application "valdoise MyBalade, vous fera découvrir un circuit boisé et vallonné où alternent des villages, parcs et châteaux, des fermes vexinoises, des lavoirs…

Prévoir : chaussures de marche, gourde, tenue adéquate, pique-nique.

A partir de 13 ans.

Cet itinéraire, proposé sur l’application "valdoise MyBalade", vous propose un retour aux sources de l’Aubette où s’est développée au XIXe siècle la culture du Cresson. Vous en profiterez également pour explorer la Chaussée Jules César et le plateau agricole du Vexin.

Prévoir : chaussures de marche, gourde, tenue adéquate, pique-nique.

 

© Droits réservés

Caricaturiste, peintre, lithographe et sculpteur, Honoré Daumier résidant à Valmondois, tout près d’Auvers, venait régulièrement aider son ami Charles François Daubigny à décorer sa maison-atelier. Auteur de plus de cinq mille dessins et d’une centaine de toiles, Daumier a collaboré dans la presse à La Caricature où il réalisa des portraits-charge de la Chambre en 1831 et des caricatures politiques. Dans le Charivari, il fit surtout des portraits-charge de 1830 à 1836 puis de grandes caricatures de moeurs de 1837 à 1843. Ses dessins sont signés de son prénom Honoré, d’autres de son pseudonyme Rogelin.

Entre l’école de Barbizon et le groupe des impressionnistes, plusieurs écoles régionales ont existé. Pendant la seconde moitié du XIXe siècle, une véritable colonie d’artistes se rassemble dans la vallée de l’Oise dont la diversité des paysages convenait particulièrement à l’expression de leur art. Tous sont animés par le désir de peindre en plein air, sur le motif, les sites enchanteurs de Pontoise, Auvers, L’Isle-Adam, Champagne-sur-Oise où s’épanouiront les différents mouvements picturaux, du pré-impressionnisme ou postimpressionnisme en passant par les figures incontournables de l’impressionnisme.

 

Autour de figures charismatiques comme Jules Dupré (1811-1889) à L’Isle-Adam, Charles François Daubigny (1817-1878) à Auvers-sur-Oise et Camille Pissarro (1830-1903) à Pontoise, une pléiade de peintres, moins connus mais tout aussi talenteux, se rassemble. Des cercles artistiques informels se créent suivant les sensibilités artistiques et esthétiques des uns et des autres.

Trois parcours 100% nature sont proposés :

 

• Le plus long : course nature de 27 km sillonnera Issou, Gargenville, Mézy et Oinville-sur-Montcient.

 

• Le deuxième tracé : course découverte de 14 km constituée d’une boucle empruntant les chemins d’Issou, Gargenville et Mézy.

 

• Le troisième tracé : course courte de 7 km sur les chemins d’Issou.

Loin d’en être une exacte déclinaison, elle en reprend certaines lignes de  force mais s’en émancipe en toute liberté. Un ensemble d’oeuvres historiques et contemporaines y est réuni : photographies, cartes postales, archives, sculptures, installations… Des planches d’herbier rappellent les propriétés médicinales de nombreuses plantes du jardin du docteur. Plusieurs lieux emblématiques du département et quelques personnages souriants sous l’objectif de Peter Knapp, Yann Monel ou Hélène Ruffenach, éclairent les murs. Des instantanés familiaux de toutes époques mélangent les repères temporels. Un écho tout particulier est donné à quatre artistes contemporains, à la fois dans la maison et dans le jardin : le plasticien ALIGNA, l’ennoblisseur matière William AMOR, la céramiste Marie RANCILLAC et le sculpteur Franck ROUILLY.

 

Urbains ou campagnards, réguliers ou sauvages, modestes ou remarquables, les parcs et les jardins sont un des atouts les plus séduisants du département. Cette exposition en chante les attraits. Témoins des tribulations des êtres et du monde, les jardins ont cette capacité d’en cristalliser la beauté. Après « Mélancholia », présentée l’an dernier, place à présent à la joie, celle, universellement partagée, de vivre au jardin. Une des thématiques centrales du mouvement impressionniste finalement : l’exaltation du bonheur.

Humez une fleur, froisser une feuille, gratter une racine, cette randonnée, dont l’itinéraire un peu raccourci vous entraîne dans l’univers des plantes odorantes ou aromatiques et vous dévoile des panoramas superbes. Dégustation au retour.

Prévoir : chaussures de marche, gourde, tenue adéquate, pique-nique.

A partir de 14 ans.

Ouvrons l’œil, le printemps arrive, les rameaux se transforment, les bourgeons explosent. A côté, la floraison des arbres se déroule discrètement et sur les pierres, les troncs ou le sol forestier, s’organise la vie d’un monde modeste, des êtres doubles se reproduisant dans la plus grande indifférence.

"Il faut s’entraider, c’est la loi de la nature (La Fontaine)".

 

Balade printanière le long de l’Aubette de Magny en remontant vers ses sources pour une première découverte des lichens et des mousses.

Amusons-nous avec le vocabulaire particulier lié à ces organismes "primaires", ou leur biologie : reviviscence, symbiose, corticole, squamuleux ou fruticuleux. Comprenons leur mode de vie. Essayons ensemble de déterminer quelques mousses, hépatiques ou lichens communs. Découvrons leur rôle dans les différents milieux et leurs utilisations étonnantes lors d’un parcours plein de charme le long de ce petit cours d’eau discret.

 

Délicieuses découvertes au milieu de la nature : regardons, examinons et récoltons racines, feuilles, fleurs ou fruits qui nous proposent de surprenantes saveurs. De quoi renouveler vos recettes d’été.

Dégustation en fin de balade.

Parcourir Sagy, c’est découvrir l’importance de l’eau dans ce village au fil de son histoire. C’est aussi connaître les outils de préservation des milieux naturels aux qualités écologiques reconnues (flore et faune) et les possibilités de mise en œuvre de leur protection à l’échelle locale.

A la limite sud du Parc naturel régional du Vexin français, rien de tel qu’une petite promenade vers le ruisseau de Siréfontaine pour se rendre compte de l’importance de l’eau dans ce village bordant l’Aubette de Meulan : moulin, lavoir, puits et autres témoignages existent dans les rues.

L’existence des étangs et la proximité du cours d’eau génère des habitats particuliers : découvrons les riches milieux de cette zone classée "espace naturel sensible" : ruisseau, roselière, marais et la flore qui y est liée.

Herbes purgatives, feuilles filandreuses, fruits défendus apprenez à reconnaitre ces plantes qu’il ne faut pas consommer. Nombreux sont les faux amis et les apparences sont trompeuses : la balade vous apportera quelques réponses pour récolter en toute sécurité…

Connaissez vous ces petites rosettes comestibles qui font pétiller nos salades ? et ces assaisonnements à base d’aromatiques qui excitent nos papilles ? Toute une flore à disposition… mais à récolter sans faire d’erreur ! Venez vous initier à ces cueillettes de printemps.

 

Une balade très tranquille autour de Genainville, pour se mettre en appétit ! La tendreté des feuilles au printemps permet toutes les inventions dans nos salades, mais il faut faire de bonnes alliances. Délicieuses découvertes au milieu de la nature. : regardons, examinons et récoltons racines, feuilles, fleurs ou fruits qui nous proposent de surprenantes saveurs et attention aux faux amis. Et n’oublions pas les assaisonnements originaux ! De quoi renouveler vos recettes de printemps. Surprise gustative en fin de balade.

La maison du Pain, aménagée dans le grenier à farine de la boulangerie de Commeny, vous invite à découvrir l’histoire du pain à travers les siècles : des premières galettes préhistoriques au pain de nos jours, la recette a su garder sa simplicité et son savoir-faire.

2017 ! Une brocante musicale dédiée 100% à la musique tous styles confondus, des instruments, des supports, de la HIFI, du Vintage, des effets, de la sono, de la lutherie, du home studio, de la radio, de l’associatif … à l’abri dans la salle de la maison de l’Ile Rue Marcel Martin, restauration sur place et parking. Un bon moyen de donner une seconde vie à votre matériel, d’en acquérir un autre et de dénicher un coup de cœur, il y en a pour toutes les bourses et toutes les envies !

Visiteur ou exposant un moment de bonheur à partager entre passionnés !

Dans le Vexin français, les animations se concentreront le dimanche 29 septembre autour de La Roche-Guyon (activités et ateliers dans le potager, randonnée pédestre et à vélo, présentation de l’espace Nature Seine & Vexin et ateliers sur les coteaux calcaires, spectacle de funambule et orchestre…), Haute-Isle et Vétheuil.

 

Le Parc naturel régional du Vexin français s’associe à cette manifestation et proposera la dimanche 29 septembre :

> de 11h à 18h30, présentation de l’espace Nature et animations pédagogiques pour les enfants avec la mallette pédagogique "Nobocoteaux".

> A 11h et 14h30, visites guidées de la réserve naturelle. Découverte de de la biodiversité et de l’histoire des paysages des coteaux calcaires qui dominent la Seine. Sur inscription via le site fete-en-seine.fr.

Quels sont les étapes d’un projet de rénovation énergétique?

Quand doit-on réaliser des travaux ?

Comment réduire ma facture énergétique?

Par quels postes de travaux commencer ?

Comment trouver une entreprise RGE ?

Quels matériaux choisir ?

De quel financement peut-on bénéficier ?

 

Informations

http://evenements.developpement-durable.gouv.fr/campagnes/evenement/7521

 

https://valdoise-energie.org/atelier-gratuit-etapes-dun-projet-de-renovation-energetique/

 

Vous parcourrez le Parc naturel régional du Vexin français, ses villages, ses paysages exceptionnels et verdoyants sublimés par Monet et les impressionnistes, ses patrimoines exceptionnels si proches de Paris.

 

Selon vos envies, ressourcez-vous sur l’une des deux boucles qui vous sont proposées. Ces randonnées touristiques et conviviales ne sont pas des épreuves sportives et ne donneront lieu à aucun classement ni chronométrage.

 

Quelle que soit la boucle choisie, vous apprécierez de faire cette randonnée sans difficultés techniques grâce au balisage mis en place sur les parcours.

Ce sera l’occasion de rencontrer onze auteurs :

 

Bruno Pilorget (La grande Vague, Les Sages Apalants, Invisible...)

Carina Rozenfeld (Zalim, La quête des Livres-mondes, EVE...)

Jean-Christophe Tixier (La traversée, Dix minutes à perdre, Traqués sur la lande...)

Manon Fargetton (Le suivant sur la liste, Aussi libres qu’un rêve, Les plieurs de temps...)

Samantha Bailly (Souvenirs perdus, Nos âmes jumelles, Alchimia...)

Séverine Vidal (Quelqu’un qu’on aime, Tiago, Il était deux fois dans l’Ouest...)

Sylvie Allouche (Brothers, Twist again, Stabat murder...)

Sylvie Baussier (Le sourire de la guerre, Condamnée à écrire, Les couleurs de la liberté...)

Véronique Massenot (Lettre à une disparue, La grande Vague, La traversée...)

Yaël Hassan (Momo, petit prince des Bleuets, La fille qui n’aimait pas les fins, Perdus de vue...)

Yves Grevet (Méto, U4 Koridwen, L’accident...)

Ils dédicaceront toute la journée leurs ouvrages qui seront disponibles sur place. Durant ce salon, vous pourrez également réaliser votre marque-page ou écouter la lecture d’albums des auteurs présents.

Cette nouvelle édition du No Mad Festival aura lieu les 15 et 16 juin 2019 sur les quais de l’Oise, au pied des remparts, place de la Piscine à Pontoise.

Le No Mad Festival se déroule à la fois en intérieur, dans la salle de conférence de l’Office de tourisme pour les conférences, débats et projections, comme en extérieur pour les déambulations musicales, concerts et performances artistiques, au cœur d’un village de partenaires spécialement aménagé le long de la promenade longeant l’Oise et sur le superbe toit-terrasse de l’Office.

Destination de proximité, le Parc naturel régional du Vexin français participe au No Mad festival et présentera toute l’offre de randonnée et d’activités de loisirs du Vexin français.

 

Participez à un moment festif où différentes animations vous seront proposées : fabrication d’encres végétales, massage bien-être, land art, vélo à jus, fabrication de didjeridoo en carton, bal folk, concerts, buvette proposera...

 

En bas, le long de Epte, le marais, en haut du plateau et sa "steppe".

D’un côté, le petit village et de l’autre son hameau perdu sur la crête : c’est une longue histoire… Voilà un petit voyage aux confins du Parc naturel régional du Vexin français avec un regard étonné sur la capacité des végétaux à s’adapter à leur milieu.

Cette boucle en 8 passant par le village de Gommecourt, à l’extrémité ouest du Parc naturel régional du Vexin, évoquera toute la dualité de ce territoire situé entre Epte et Seine. Des points de vue magnifiques vous attendent. Cette balade confirmera l’intérêt paysager du site, témoignera de la complexité de gestion de cet espace et la grande diversité floristique liée aux multiples milieux rencontrés. Une promenade toute en dualité.

Premier rendez-vous pour les amateurs d’herbes sauvages comestibles, c’est le moment des salades surprenantes et gouteuses. Apprenez à choisir le petit ingrédient qui change tout et qui provoquera la surprise chez vos invités.

 

Les plantes comestibles de printemps éveillent nos papilles. Jeunes pousses tendres, boutons de fleurs croquants, feuilles au goût de noisette… que d’ingrédients pour faire de belles salades. Ce parcours découverte vous apprendra à les reconnaître sans se tromper, à les cueillir pour avoir le maximum de goût, à les conserver ou les transformer au gré de votre imagination. Un "apéritif" gourmand précédera le pique-nique tiré du sac (abri en cas de temps maussade).

 

En découvrant les différents milieux naturels de la butte de la Molière, la quête de comestibles reprendra pour se terminer autour de petites gourmandises sucrées.

Herbe rouge, goutte de sang, genet des teinturiers, ces noms populaires nous indiquent les capacités de certaines plantes à donner des couleurs. Lianes, herbes, arbrisseaux, écorces d’arbres, fruits ou racines, les végétaux ou une partie de ceux-ci, nous procurent diverses couleurs plus ou moins durables. C’est un monde végétal à explorer.

Source d’un savoir-faire transmis au fil du temps, ces plantes sont parfois devenues des acteurs économiques, objets d’échanges entre orient et occident, et par leur rareté objets de cultes mais toujours porteuses de symboles forts. Découvrons-les au cours de courte promenade autour de ce ravissant village au Nord du Vexin.

 

Coquelicot, bleuet ou marguerite chacun sa préférence. Mais quelles sont celles qui fournissent des couleurs, lesquelles et pourquoi ? Comment fait-on pour transformer une plante en couleur ? Quelles plantes trouve-t-on dans le Vexin ?

Autour de ce joli village vallonné, entre plateau cultivé et vallée de l’Epte riche en patrimoine bâti, voici cette petite promenade à la découverte des plantes et des teintures naturelles : un monde riche mais complexe, déroutant mais passionnant à la découverte de ces fournisseurs de couleur, de quelques procédés d’extraction.

 

 

Nucourt, village atypique !

 

Au programme de ce dimanche, la découverte de Nucourt. Ce village détruit à 80% lors de la seconde guerre mondiale nous réserve de bien belles surprises ! Une église excentrée, les sources de l’Aubette, des anciennes cressonnières, un lavoir, mais aussi une usine d’assemblage de V1...

> Pour les 3-6 ans à 10h :

- Fabrication d’une monnaie avec représentation animale le 11 février

- Modèle ton animal antique favori en argile le 13 février

- Transforme-toi en animal en créant un masque le 18 février

- Création d’une fibule (parure antique) et d’un motif animalier le 20 février

- Le tissage au Moyen Âge le 7 avril

- Gravure sur papier métallisé le 9 avril

 

> Pour les 7-12 ans à 14h :

- Fabrication d’une lampe à huile le 11 février

- Modèle ton animal antique favori en argile le 13 février

- Fabrication d’une maquette de cheval de Troie le 18 février

- Création d’une fibule (parure antique) et d’un motif animalier le 20 février

- Le tissage au Moyen Âge le 7 avril

- Gravure sur papier métallisé le 9 avril

 

> Pour les 10-15 ans à 14h :

- Apprenti archéozoologue le 16 avril

 

Signées Louis Van Ryssel, pseudonyme du fils du médecin, elles proviennent de la collection qu’Emery et Wendy Reves, amateurs des peintres impressionnistes et post-impressionnistes, ont rassemblé à Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes), dans leur villa" La Pausa", à partir de 1953.

 

Appuyées par quatre autres tableaux de sa main prêtés par un collectionneur privé, les œuvres de Louis Van Ryssel appartiennent aux genres de la nature morte et du paysage. Elles sont mises en regard avec d’autres huiles sur toile, aquarelles, pastels, dessins et eaux-fortes d’artistes ayant fréquenté la Maison du docteur Gachet : son élève Blanche Derousse, ses amis et patients Camille Pissarro ou Norbert Goeneutte et, bien sûr, Paul Gachet lui-même.

 

Cet ensemble, largement inédit, renvoie souvent aux motifs et à la manière des chefs d’œuvre signés Cézanne, Pissarro ou Van Gogh que le docteur Gachet avait accrochés aux murs de sa maison et qui appartiennent aujourd’hui aux collections des grands musées nationaux et internationaux

11 auteur(e)s en dédicace

Lydie Delanoue

Bruno Delarue

Cécile Delîle

Thierry Gardie

Stéphane Maillot

Jean-François Miniac

Sylvie Patin

Bruno Renoult

Frédéric Révérend

Valerie Valeix

Daniel Vaugelade.

 

La libraire La Nouvelle Réserve de Limay sera présente et proposera un large choix d’ouvrages.

Photographe vivant à Auvers-sur-Oise, Olivier Verley s’intéresse au territoire du Val-d’Oise, et particulièrement au Parc naturel régional du Vexin français, source d’inspiration d’une quantité de photographies, reflets de l’évolution et des transformations de ce paysage.

 

Exposition initiée et produite par le Musée Louis Senlecq de l’Isle-Adam.


Autour de l’exposition :

 

> Samedi 3 février : visite commentée par l’artiste

> Mercredi 21 février : atelier enfants "apprendre à observer et lire un paysage"

> Mercredi 28 février : atelier enfants "Photogramme"

Jouons à la fourmi en prévoyant nos petits pots gourmands pour l’hiver. Rouges ou noires, les baies ne manquent dans la nature à cette saison. Trouvons-les dans cette campagne paisible autour d’un village pittoresque.

Entre la forêt départementale de Morval et la chaussée Jules César, dominé par son château d’eau sur la butte témoin, le village offre une balade toute en douceur complétée par la beauté du patrimoine bâti : puits, calvaires, lavoir, église…

La fin de l’été apporte une certaine quiétude dans les paysages et les couleurs chaudes d’automne commencent à s’installer.

Les arbustes nous procurent leurs fruits et baies propices à la confection de compotes et autres confitures. Profitons-en pour récolter quelques végétaux utiles.

Un paisible tour de village, des tavernes au clos du Tillay en passant par la Croisette et une inspection minutieuse des haies.

Les placards seront bien remplis cet l’hiver…

Délicieuses, réconfortantes, fraîches ou sèches, les bienfaits des tisanes ne sont plus à démontrer. Elles participent à une sensation générale de bien-être. Mais connaissez-vous, l’hysope, le fenugrec ou l’aurone ? Après la découverte du jardin et des herbes qui y sont rassemblées, Laure vous donnera quelques clés pour créer votre propre jardin de tisanes même sur votre balcon.

Avant de devenir résidentiels, Auvers et Valmondois ont en commun d’avoir été des villages d’abord agricoles, puis touristiques, avec un décalage de quelques décennies. Voilà la trame de cette escapade. Et c’est à la recherche des vestiges de ces époques que nous invite ce trajet un tiers villageois, un tiers champêtre, un tiers quasi urbain, dans un décor toujours plaisant et le plus souvent à l’écart de la circulation automobile. Nous pique-niquerons, selon le temps et nos envies, soit dans les champs, soit à l’abri.

Au programme : plus de 30 auteurs professionnels et amateurs, des rencontres, des dédicaces, la présentation de l’atelier d’écriture créative policière mené par l’association Libres Plumes auprès des élèves de CE2 de l’école des Aulnaies, une table ronde animée par Sophie Quetteville, et bien évidemment notre grand rallye-enquête familial et participatif mis en scène par Christophe Petit et interprété par les comédiens de la compagnie Les 3 Coups l’Œuvre (Inscriptions gratuites auprès du service culturel de la mairie d’Auvers : 01 30 39 38 01 - culture@ville-auverssuroise.fr).

Le roman noir sera donc cette année encore à l’honneur au cœur même d’Auvers, tout au long de cette journée exceptionnelle qui permettra de découvrir ou de redécouvrir en famille un genre littéraire au succès qui ne se dément pas.

 

 

10h : Ouverture du salon

10h30 : Restitution de l’atelier d’écriture mené par Elodie Torrente

auprès des élèves de CE2 de l’école élémentaire des Aulnaies

14h : Rallye-enquête familial et participatif

16h30 : Table ronde / Etat des lieux du genre "Noir" aujourd’hui.

18h : Fin de la journée

Explorez l’histoire de la Terre et l’évolution de la vie à travers des activités ludiques avec la réserve naturelle régionale du site géologique de Limay.

• Pour les plus petits : mur d’escalade, balades en calèche, fabrication de peintures végétales, ateliers sensoriels, jeux...

 

• Pour les plus grands : initiation à la permaculture, fabrication de mur en torchis, forge et montage de couteaux, sculpture sur bois, chants pyrénéens, vannerie …

 

• Pour tous les gourmands : dégustation et vente de miels de Martinique, cidre de Normandie Maine, fromages du Vercors, vins du Luberon, roquefort des Grands Causses, légumes des Caps et Marais d’Opale, charcuterie des Pyrénées ariégeoises, châtaignes des Monts d’Ardèche…

Bienvenue aux plantes qui rendent joyeux, celles qui nous apaisent, celles qui nous donnent la joie de vivre, celles qui nous permettent de remettre les pendules à l’heure, les anti-déprimes, les anti-fatigues et les calmantes. Mais attention aux limites, oublions les euphorisantes et autres hallucinogènes…

 

Un village est blotti au fond d’un vallon. Rus et étangs, site archéologique et bâti remarquables font la fierté de ses habitants. Voilà le cadre de cette balade qui doit nous rendre de bonne humeur.

Tout en cheminant, l’examen attentif de certaines plantes et de leurs usages vont y contribuer : joyeuses couleurs des fleurs de printemps, odeurs subtiles qui nous enivrent, plantes réputées "porte-bonheur", celles qui peuvent nous apportées du bien-être.

Une balade matinale anti-déprime.

A travers des compositions originales, trois musiciens vous transporteront dans leur univers : un monde subtil et sincère. Riches de leurs expériences et de leurs parcours, ils naviguent du Jazz aux Musiques Improvisées, empruntent au Folk, à l’Afro ou au Blues…

On se plait à contempler la beauté des mélodies, la richesse des timbres, la vitalité des rythmes. Les percussions délicates et la contrebasse profonde se mêlent à merveille à la guitare classique, soyeuse ou à l’électrique, énergique.

Guitariste à la vaste palette stylistique, Nicolas Parent vous dévoile ici toute la magie de son art. Compositeur pudique, il révèle les multiples facettes d’une personnalité affirmée, où sa musique est la fois plurielle et singulière.

 

Musiciens :

Nicolas Parent : guitares, compositions – Professeur Diplômé d’Etat

Guillaume Arbonville : percussions, batterie

Kentaro Suzuki : contrebasse

Leur certitude : le médium photographique a un pouvoir extraordinaire sur l’imaginaire collectif et peut grandement participer à la diffusion du savoir, même scientifique. Porté par Alexandre Darmon, diplômé d’un doctorat en sciences physiques, AiR — Art in Research — est la première galerie d’art dédiée à l’image scientifique. AiR met en avant le regard que portent les scientifiques sur leur propre travail et propose des tirages d’art de photographies prises par les chercheurs dans leur laboratoire.

 

Leur singularité s’exprime aussi dans leur engagement, prônant un art responsable : une partie de leurs recettes finance en effet les projets de recherche derrière chacune des oeuvres. Dévoilant parfois l’invisible, jouant avec les échelles d’observations, leurs photographies déroutent et font travailler l’imaginaire ; elles sont autant emplies de mystère qu’empreintes d’une indiscutable vérité.

De 10h à 12h30, chacun peut venir échanger ses plantes, pieds de tomates, semences... et repartir avec d’autres.

Cette journée sera un moment convivial d’échanges et de partage dans un cadre champêtre, en toute simplicité !

Graveur, médecin puis chirurgien, économiste, démographe, philosophe et mathématicien, François Quesnay était profondément ancré dans le siècle des Lumières. Il reste célèbre en tant qu’inventeur d’une nouvelle discipline : l’économie politique. Il fut le premier à utiliser la notion de macro-économie et fonda la première école de la discipline : les Physiocrates, une nouvelle catégorie d’experts attachés à décrire "l’ordre naturel et essentiel des sociétés politiques".

Tous les ans, au mois de novembre, un salon de peinture et de sculpture se tient à Champagne-sur-Oise.

Il regroupe chaque année une centaine d’artistes, environs 350 créations : peinture, sculpture, gravures, photographies, modelages, mosaïques, de styles contemporains et plus classiques.

 

Plus de 1 000 visiteurs chaque année, événement désormais incontournable du milieu artistique Val d’Oisien.

 

Chaque année, quatre prix sont remis aux artistes.

Depuis le début de sa formation, l’ensemble Art Sonic conduit par Joce Mienniel et Sylvain Rifflet rejoints par des instrumentalistes de haut vol, n’a cessé de porter un regard attentif sur l’héritage et la transmission des musiques dites populaires. Alors, revisiter la valse musette s’est naturellement imposée à leur univers tout comme la présence de l’accordéoniste Didier Ithursarry qui aime croiser le souffle de son instrument à celui de soufflants pour nous faire un peu plus tourner les têtes. Boris Vian y côtoie Joe Privat, Gainsbourg flirte avec Django... Faites valser vos idées préconçues et ce petit bal sera loin d’être perdu pour tout le monde !

 

La Savonnerie du Vexin vous ouvre ses portes les 3 et 4 novembre de 10 heures à 19 heures, au 9 rue de la Métairie.

Des démonstrations de fabrication à froid de savons sont au programme le vendredi 3 novembre et le samedi 4 novembre à 15 heures.

À l’occasion de cet événement, rencontrez l’artisan qui vous dévoilera ses procédés de fabrication.

• Une vingtaine d’auteurs en dédicaces tout le week-end.

• Caricatures gratuites par l’artiste Doumé.

• Tombolas : trois tirages par jour pour gagner des bandes dessinées.

• Buvette tenue par l’Adosphère.

• Ateliers de dessin* pour les enfants dès 6 ans : le samedi à 15h et le dimanche à 14h.

• Vente de BD et mangas d’occasion et présence de la librairie Le Grand Cercle.

 

Auteurs présents :

Jas et Salima ; Les frères Hoyas ; Colm ; Guillaume Delacour ; Philippe Garand ; Nixie ; Claire Bigard ; Serge Mogère ; Elonan Comics ; Didier Mada ; Pascal Croci ; Fred Mannicot ; Mister Mango ; Gilles Philipps ; Gilbert Lions.

Qu’on les chasse, qu’on les mange, qu’on les élève, qu’on les utilise ou qu’on les chérisse, les animaux font partie intégrante de la vie des Hommes. Comment cette relation a évolué à travers les siècles ? Quels animaux consommait-on à quelles époques ? Quelle place tenaient-ils dans les croyances et les rituels des civilisations anciennes ? Ce sont à ces questions que répondront les différents scientifiques invités à ce débat.

 

Avec :

> Grégory Bayle, archéozoologue à l’INRAP

> Benoît Descamps, docteur en histoire médiévale à l’Université Paris VIII

> Gaétan Jouanin, archéozoologue au Centre de recherche archéologique de la vallée de l’Oise

> Joséphine Lesur, archéozoologue et Mâitre de conférences au muséum d’Histoire Naturelle

> Un archéozoologue d’EVEHA

Qui était réellement le mystérieux Gabriel d’Abos, ce corsaire du XVIIe siècle surnommé le Fléau des mer ? Et surtout qu’est devenu le trésor qu’il transportait sur son navire au moment où il fut capturé par les Turcs ? Serait-il dans son château de Théméricourt ? Cela semble impossible et pourtant la découverte d’un étrange message a réveillé le doute à la Maison du Parc du Vexin français… Serez-vous prêts à mener l’enquête à travers Théméricourt ? Toute la famille devra suivre les indices pour percer le secret du Fléau des mers !

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Théméricourt, un village du Vexin comme les autres ? Ce n’est pas si sûr !

Vous découvrirez le village de Théméricourt, son lavoir, son lave-sabot, son moulin, son pétillon et son château ! Sans oublier une petite boucle à travers champs pour découvrir les paysages agricoles du Vexin et les différentes cultures.

Entre la vallée et le plateau, embarquez pour un voyage au 19e siècle.

 

Voilà des siècles que les hommes se sont installés ici sur ce versant ensoleillé de la vallée de la Viosne. Ils y ont établi ensuite une belle église puis un château. Notre parcours permettra de découvrir ce qu’ils nous ont laissé et d’évoquer leur vie, les activités anciennes d’un village qui, bien qu’accessible en train, a su rester modeste.

Un rallye varié entre trois villages très différents, trois vallées et trois églises attachantes.

Un rallye varié entre trois villages très différents, trois vallées et trois églises attachantes.

L’habitat a beaucoup changé au cours des âges dans les villages que nous traverserons, si proches et qui cependant diffèrent beaucoup par leur situation, leur histoire et, au bout du compte par l’aspect qu’ils présentent aujourd’hui. Souvent ombragés, un temps forestiers, les chemins que nous prendrons nous ferons découvrir, en sus des églises, des fermes et des villas cossues, des moulins, des lavoirs et des colombiers dans un décor rafraîchissant qui a attiré bien des citadins depuis tantôt un siècle et demi.

Jamais bien loin des maisons des hommes, entre le plateau et le bord de l’Oise, cette jolie randonnée vous fera découvrir cette diversité de relief et de paysage de notre région qu’on oublie souvent et nous permettra de visiter trois petites églises attachantes.

A la rencontre des peintres du XIXe siècle, amoureux des bords de l’Oise, qui ont balisé ce secteur. Si les lieux qu’ils ont figés ont évolué, vous verrez que l’automne et le matin ont su leur garder une âme et un charme particuliers.

Randonnée avec des ânes de bât autour de la Bergerie de Villarceaux et de sa ferme en agriculture biologique.

Randonnée à la journée. Les enfants ne montent pas sur les ânes, qui portent les pique-niques.

Gaillon, un village de la Montcient entre moulins et plateau agricole.

 

Porte d’entrée du Vexin français depuis la Seine, Gaillon n’a rien d’un village plat ! Entre la Montcient et le plateau agricole, ce petit village vous fera jouer du mollet ! Entre moulins, abreuvoirs et fontaines, vous y découvrirez notamment un patrimoine hydraulique remarquable.

Peu de kilomètres, mais beaucoup de commentaires autour de ce sanatorium construit au début du 20e siècle, et qui le traversa non sans vicissitudes ! Un camp d’internement et un jardin zen, des bâtiments en activité et des ruines, grand écart assuré !

Quel endroit merveilleux que le parc de l’Abbaye de Maubuisson, ancienne abbaye royale cistercienne, pour découvrir l’histoire de ses jardins, de ses arbres et de leurs habitants! Vous pourrez reconnaître différentes espèces d’arbres et d’arbustes et vous découvrirez également comment ils communiquent et voyagent...

Les tracés de cette course vous feront emprunter sentiers et chemins du Vexin français à la découverte des villages et paysages du Parc naturel régional. Plaines, champs, bois et forêts seront vos compagnons du jour.

 

> 3 parcours trails : 35 km / 24 km / 12 km

> 1 marche nordique

> 2 courses enfants

 

Horaires

9h - Ouverture du village et dossards

10h - Départ de la Marche Nordique de 12 km

10h45 et 11h - Courses Enfants 3,1 km et 1,2 km

13h - Départ du 35 km

14h - Départ du 24 km

14h45 - Départ du 12 km

Podiums Adultes

Au cours de cette promenade, nous vous invitons à retrouver ce village agricole au riche passé. On admirera ses paysages environnants. On observera la flore des bords des champs, les plantes des hameaux et des sentiers à la végétation printanière.

A défaut de vacances dans les pays lointains, allons à la rencontre de quelques exotiques du Vexin! Un parcours pour évoquer la dispersion des plantes et comprendre comment elles arrivent à coloniser nos espaces vexinois. Lutter ou périr tel est le destin de la flore locale ?

 

Pour de nombreuses espèces, nous ignorons souvent d’où elles viennent quand nous les rencontrons en balade. Cette promenade nous fait voyager par plantes interposées et à chaque étape nait une interrogation :

- plante, dis-moi comment tu t’es installée chez nous ?

- es-tu une exotique envahissante, ou une indigène ?

- as-tu été introduite volontairement ? de quelle façon ?

- t’es-tu naturalisée adaptée ?

 

Un court voyage estival et matinal pour s’intéresser aux origines des plantes.

 

Sur la route qui relie le bourg au hameau, qui s’étirent tous deux en longueur, les allers-retours seront inévitables. Un pas en avant, un pas en arrière... vous n’aurez pourtant pas l’impression de perdre votre temps alors que vous remonterez le cours de l’Histoire. Chemin faisant, des seigneurs, des meuniers, des moines, des agriculteurs, des lavandières vous raconteront en effet leurs vies. C’est ainsi : à Ambleville, le patrimoine est bavard et le passé s’arpente.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Situé à l’une des extrémités du vaste bassin versant de la Viosne, le petit village de Moussy (moins de 150 habitants) occupe discrètement un coin du plateau du Vexin. Vous découvrirez donc ce territoire comme on fait connaissance avec un bel inconnu : d’abord, le grand et somptueux manoir du centre-bourg s’imposera à vous comme le nez au milieu d’une jolie figure ; ensuite, au fil de la visite, la commune dévoilera tous les traits, plus ou moins cachés, de son charmant caractère.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Autrefois, on racontait beaucoup d’histoires à Brueil-en-Vexin. Certains, passant au bord du lavoir au coucher du soleil, disaient avoir entendu la mystérieuse lavandière de la nuit. D’autres auraient vu des créatures sortir des pierres dressées de la Cave aux Fées. Et d’autres encore croient qu’un trésor fabuleux est enfoui à l’ombre d’anciennes ruines. Alors vrai ou faux ? Au cours de la balade à travers Brueil-en-Vexin, petits et grands tenteront de percer le mystère de ces légendes.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Dimanche 21 juin, nous vous donnons rendez-vous à Commeny et sur la chaussée Jules-César pour deux visites en une ! Découvrez le village de Commeny et son patrimoine avec la guide Marie-Valérie Vasseur puis retrouvez Stéphane Regnard, archéologue et président du Centre de recherche archéologique du Vexin français (CRAVF) pour apprendre tous les secrets de la chaussée Jules-César et de son étude par les archéologues. La structure de cette ancienne voie romaine est encore visible à Commeny dans une coupe archéologique récemment fouillée par le CRAVF et mise en valeur par le Parc naturel régional du Vexin français.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Un nom à consonance ecclésiastique, un massif boisé périlleux, un village marqué par la vigne écarlate et la pâleur du gypse (ou du champignon de Paris !), des souterrains et des ruines, une reine… tel est le point de départ d’une nouvelle enquête historique dont vous serez le héros. Qu’on se le dise : tous les ingrédients sont réunis pour tourner le blockbuster de l’année dans le Vexin !

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Parmain, village dont le passé comme le territoire sont aussi mouvants que l’Oise, ne se livre pas facilement. Pour le faire parler, il faudra franchement le prendre à rebrousse-poil en partant du quartier de la gare, témoin de l’essor industriel du bourg, jusqu’aux hameaux et temps les plus reculés. Suivez donc bien votre guide-conférencière et vous remonterez le temps, du XIXe siècle au Moyen Âge, et du Moyen Âge jusqu’à la Préhistoire même. Prêt pour le voyage ?

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

En compagnie de Marie-Valérie Vavasseur, guide-conférencière, et de Laure Hache, membre de l’association des Guides du Vexin français, visitez le village d’Epiais. Le patrimoine culturel (église, fermes, lavoirs, sites archéologiques ou artisanaux, anciennes activités…) sera bien sûr évoqué mais cette promenade sera aussi l’occasion d’observer comment une flore particulière peut parvenir à s’épanouir dans le cadre pourtant très minéral d’un centre-bourg vexinois.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

La Libération évoque pour beaucoup de Français les plages de Normandie endeuillées ou les rues de Paris pavoisées. Bien d’autres faits ont pourtant contribué de manière décisive à cette période telle la bataille, âpre mais méconnue, qui s’est déroulée durant les derniers jours d’août 1944 dans le Sud du Vexin. A Fontenay-Saint-Père, Marie-Valérie Vavasseur, guide-conférencière, et Gilles Lemaire, membre de l’association des Guides du Vexin français, se proposent de vous en faire revivre les heures les plus marquantes.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

 

Avec ses sources, son cours d’eau et ses nombreux aménagements hydrauliques, Avernes pourrait presque être l’une de ces villes d’eau où l’on passe son temps entre cure et casino. Votre guide-conférencière vous montrera en fait que ce petit village est la parfaite illustration de la manière dont la ressource en eau détermine et façonne un territoire tout en étant elle-même utilisée et transformée par ceux qui y habitent.

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Bien qu’aujourd’hui presque imperceptible en centre-bourg, la Viosne a longtemps été déterminante à Chars, la plupart des ressources, périls et bienfaits venant de la rivière. Anciens moulins, ponts et lavoirs seront donc au programme de cette visite mais aussi, de manière plus inattendue, une forteresse jadis bâtie dans le lit du cours d’eau. Vous traverserez enfin une zone humide préservée, témoin de ce à quoi ressemblait l’ensemble du fond de vallée avant qu’il ne soit anthropisé.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Choisissez un petit vallon baigné par un ruisseau. Installez-y un lavoir, une chapelle, des fermes et des moulins. Multipliez l’ensemble par trois et vous obtiendrez… Vienne-en-Arthies. Ralliez à pied ses trois hameaux et vous découvrirez non seulement un village rural au passé manufacturier insoupçonnable mais aussi une mosaïque de paysages (fond de vallée humide ponctué de pâtures, coteaux en partie boisés, plateau dédié à la grande culture) qui condense l’essentiel des panoramas vexinois avec, en récompense de vos efforts, un aperçu de la majestueuse vallée de la Seine.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

En train ou en voiture, Boissy est aujourd’hui un bourg que l’on ne fait souvent, malheureusement, que traverser. Le Pays d’art et d’histoire vous propose de vous y arrêter quelques heures afin de découvrir l’allure qu’avait le village au Moyen Age, période durant laquelle il se dressait, avec ses remparts et son donjon, comme le dernier verrou défensif de la vallée de la Viosne avant Pontoise.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Le pittoresque Musée de l’Outil, ceint d’un "jardin de curé" et doté d’une intéressante collection d’objets liés aux métiers de la vie rurale, est le point de départ idéal pour explorer un petit bourg dont le charme aurait été, dit-on, remarqué par le roi Henri IV. Oui, Wy est joli… mais pas uniquement ! Derrière les belles façades, se cache une riche histoire qui a laissé de nombreuses traces archéologiques, un lieu de pèlerinage et une intrigante organisation urbaine.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Sagy, petite commune au contact de la grande agglomération de Cergy-Pontoise, incite, à la manière d’un docu-fiction, à se poser des questions, échafauder des hypothèses et se projeter dans des réalités alternatives: comment définir la ruralité encore bien présente dans le bourg et ses hameaux (présence de corps de fermes, sentes et portes charretières; emploi de matériaux locaux... ) ? Quelles transformations et quel développement aurait connus le village s’il avait été intégré à la ville nouvelle? Quel devenir pour ce territoire et celui du Parc naturel régional en ces temps d’urgences écologiques et de métropolisation ? Comme souvent, des éléments de réponse se trouvent déjà dans l’histoire locale.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Enserré par des bois, un coteau et un affluent du Sausseron, Theuville, qui n’était autrefois qu’un hameau, se tient depuis toujours à l’écart des grands axes de communication vexinois. Cet isolement l’aurait, selon une réputation aussi tenace qu’exaltante, transformé en un village-fantôme figé dans le temps et déserté. Pourtant, à y regarder de plus près, des changements sont bien visibles (réhabilitations, aménagements, pertes d’usage... ). A vous de les découvrir lors de cette visite loin des clichés et des idées reçues.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Si on faisait un tour ?

Le Pays d’art et d’histoire est de retour sur les chemins du Vexin français. Des routes aux sentiers, nos visites guidées vous emmènent faire un tour, et si vous l’acceptez quelques détours, à travers le temps et les paysages. Et si la destination est connue, ces balades vous invitent surtout à savourer le chemin parcouru, les écarts méconnus et les découvertes inattendues.

Pour cette année 2020, nos trois guides-conférencières vous ouvrent la route à travers le patrimoine du Vexin français : des anciennes voies romaines aux grand-rues des bourgs, des petits sentiers au bord des cours d’eau, il est bien des itinéraires pour découvrir l’histoire et l’architecture du Vexin français. Aux désormais traditionnelles visites tout public, s’ajoutent trois nouveaux rendez-vous spécialement dédiés aux familles (les 18 avril, 17 mai et 18 octobre). Alors, si on faisait un tour ensemble ?

Il réunira des écrivains, illustrateurs, éditeurs et associations, ainsi que plus de 160 auteurs et plasticiens en herbe qui présenteront leurs œuvres aux visiteurs, le tout entre livres et numérique, expositions, rencontres, spectacle équestre, jeux et animations.

 

Grâce à ce lien : https://youtu.be/BWpG2-mWVF8, vous en saurez plus sur tous les participants...

Le village de Nucourt, riche d’un passé et de paysages variés, offre au promeneur détente et curiosité. Au détour du chemin, la petite histoire se révèle à travers son patrimoine que Manu Bénier vous invite à découvrir.

Cet itinéraire vous propose d’accéder au toit du Vexin en parcourant les buttes de Rosne,qui, du haut de leur 217 m dominent l’Ile-de-France ! Elles dressent leur fière silhouette boisée sur le vaste horizon du plateau.

Prévoir : chaussures de marche, gourde, tenue adéquate, pique-nique.

A partir de 14 ans.

 

Retrouvez cet itinéraire sur le site ou l’application mobile Valdoise MyBalade.

Haut plateau agricole, fond de vallée humide, forêt de châtaigniers ... sont au programme de ce circuit. Remarquez en chemin la seule croix pattée de l’Est du Vexin ! Cette randonnée en boucle sera rythmée par le pas des ânes qui porteront vos pique-niques dans leurs sacoches et motiveront les plus jeunes à la marche. Dégustation aux saveurs du Vexin à la fin de la balade.

Prévoir : chaussures de marche. A partir de 7 ans.

 

Retrouvez cet itinéraire sur le site ou l’application mobile Valdoise MyBalade.

Cette randonnée en boucle sera rythmée par le pas des ânes qui porteront votre pique-nique dans leurs sacoches. Ce n’est pas sans raison que le logo du Parc naturel régional du Vexin français arbore des épis de blé rappelant la vocation agricole du Vexin français ! Blé, orge, colza ondulent sous les vents d’ouest caressant le plateau. Dégustation aux saveurs du Vexin à la fin de la balade.

 

A partir de 6 ans.

Retrouvez cet itinéraire sur le site ou l’application mobile Valdoise MyBalade.

Rendez-vous le Samedi 20 Avril 2019 dans le Château d’un des plus beaux villages de France, La Roche-Guyon pour la seconde édition du Trail des Balcons de la Seine !

 

Idéalement situé entre les méandres de la Seine et la Vallée de l’Epte, venez parcourir le Vexin français dans toute son authenticité avec des tracés mêlant beautés naturelles et dénivelé positif, un terrain de jeu idéal des amoureux de sports de pleine nature !

 

500 participants seront privilégiés lors de ce trail traversant la Réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine.

 

Au programme 3 courses organisées par la Vexin Trail Association :

- le Trail des Princesses sur la distance de 10 km & 300 de D+

- le Trail des Balcons de la Seine sur un parcours de 28 km & 850 de D+

- le Grand Trail des Balcons de la Seine pour son nouveau format 50 km & 1100 de D+ !

 

Tous les départs et arrivées se font de la Cour des Écuries de l’historique Château de La Roche Guyon.

 

Retrait des dossards :

- De 11h à 12h45 pour le 50 km

- De 12h à 13h45 pour le 28 km et le 10 km

 

Horaires des courses :

- 13h : départ du 50 km

- 14h : départs du 28 km et 10 km

Dans le cadre d’une convention entre le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement du Val d’Oise), la Bergerie de Villarceaux et l’association des Amis, création de journées "Cueillette et cuisine des plantes sauvages" en compagnie d’Olivier Tranchard, spécialiste des plantes sauvages. Randonnée botanique le matin sur le domaine et cuisine l’après-midi à la Bergerie.

Descendez sous terre pour partager la vie intime et bien organisée de la famille blaireau ! Vous découvrirez le temps d’un après-midi les mœurs de ce mammifère discret, immédiatement reconnaissable à ses bandes noires et blanches sur la tête. Cet animal nocturne et fouisseur vous étonnera par son organisation sociale et son habitat, le terrier, demeure aux multiples entrées et aux vastes galeries !

Voir l’invisible : une lecture des signes du temps, des activités humaines et naturelles dans le paysage.

Je devrais toutefois passer par d’autres échecs car je crois que l’aquarelle exige une grande habileté et une grande rapidité dans le travail. On doit travailler dans la matière mi humide pour obtenir de l’harmonie, et on a pas beaucoup de temps pour réfléchir. Il ne s’agit donc pas de travailler fragmentairement, non, on doit ébaucher presque d’un coup... l’aquarelle est quelque chose de diabolique ! Vincent van Gogh

 

L’aquarelle est le médium le plus sensible pour libérer les émotions les plus ténues que nous livrent les paysages indomptables, mais avec des emballements magnifiques... l’aquarelle, avec ses jeux de l’eau lisibles et non contrôlés entre dans les domaines de la médiation, du rêve, chers à tous nos grands impressionnistes. Laissez-vous impressionner par l’Aquarelle.

Située sur une ancienne carrière ayant servi entre autre, à la construction de Paris dans les années 1870, la chèvrerie du Bouc Vert propose aujourd’hui, tommes, tomettes, crottins et faisselle en agriculture biologique. Son propriétaire Pierre Caffin vous ouvre les portes de son exploitation pour vous faire découvrir son métier et l’histoire de ce site insolite.

Après avoir fait connaissance avec ces animaux sympathiques (nourriture, anatomie…), les participants découvriront comment les saisons influent sur la tonte des moutons. Les différents types de "poils" utilisés pour fabriquer des vêtements seront ensuite présentés puis toutes les étapes qui permettent d’aller de la tonte au fil de laine. Les participants pourront ainsi essayer de carder la laine (la démêler), la filer avec un fuseau et un rouet avant de confectionner un petit bracelet de laine avec lequel ils repartiront chez eux.

 

L’animation alternera donc entre l’observation des moutons, le visionnage d’une vidéo, la manipulation d’outils artisanaux et la création d’un objet souvenir. Bien entendu, cet événement permettra aussi de visiter le musée de la moisson à la fin de l’activité, le prix d’entrée étant compris dans les frais de participation.

 

De quoi ravir les petits comme les grands !

Venez découvrir ou redécouvrir des produits locaux et régionaux qui sauront ravir vos papilles à coup sûr !

 

Parfums alléchants, aliments savoureux et ambiance conviviale seront les maîtres mots de ce rendez-vous printanier.

 

> Pour les 3-6 ans à 14h :

- Des petites bêtes à foison le 24 avril

- Les peintures végétales le 10 juillet

- Initiation à la botanique le 17 juillet

- Découverte des fruits et légumes le 28 août

- Les reptiles le 31 août

 

> Pour les 7-12 ans à 14h :

- Le potager des petits jardiniers le 2 mai

Que vous soyez un professionnel ou un particulier c’est l’occasion de vendre ou d’acheter tout ce qui a un rapport au vélo.

 

Vous voulez vendre?

Vous avez la possibilité de réserver un stand ou de déposer vos vélos au dépôt-vente.

 

Vous voulez acheter?

Des dizaines de vélos disponibles, pièces et accessoires neufs ou d’occasions.

 

QUAND, OÙ ?

> le 26/05/2018 de 15h à 19h30  - dépôts des vélos

> le 27/05/2018 de 9h à 18h

 

Comment jouer et participer au jeu-concours ?

 

1. Récupérez les grilles du jeu disponibles dans les 5 points d’accueil valdoiseMybalade ou imprimez les à partir des fiches #Quizz sur www.valdoisemybalade.fr

 

2. Téléchargez l’application valdoiseMyBalade

 

3. Parcourez le circuit de votre choix et répondez aux questions du quizz correspondant, grâce à l’indice fourni sur les fiches #Quizz depuis l’application valdoiseMyBalade, puis en cochant l’une des 3 possibilités de réponses

 

Accédez à ces indices depuis les applications mobiles "valdoise MyBalade" dans la rubrique "Autour de Moi" ou sur www.valdoisemybalade.fr en recherchant les fiches spécialement créées pour l’événement, remarquables par leur titre commençant par #QUIZZ.

 

4. Pour obtenir la récompense, à la fin du parcours, faites valider votre grille de jeu complétée d’un maximum de réponses au point d’accueil correspondant.

 

5. Participez en plus au tirage au sort afin de gagner un gros lot (dont 1 tablette, 1 vol en montgolfière, 1 vol d’initiation en planeur, ...) en indiquant vos coordonnées sur la grille de jeu remise au point d’accueil, ou en la transmettant par mail à quizzmybalade@valdoise.fr

 

Germaine, avec sa légendaire bonne humeur, revient pour vous divertir le temps d’un weekend avec de la musique, du chant, de la danse et de la peinture pour dire STOP à la grisaille. Cette année, elle a concocté un petit programme de derrière les fagots, un méli-mélo d’animations pour tous les goûts.

 

"Germaine entre en scène", c’est :

- un week-end en plein air en famille ou avec des amis

- s’aérer l’esprit

- s’émerveiller

- découvrir des artistes

- tisser du lien social

 

Voir le programme complet.

Créée en november 2017 par 6 jardiniers amateurs et motivés, l’association "Potager d’Aincourt" vise à permettre l’accès à des parcelles cultivables à toute personne désireuse de semer, récolter et partager son jardin potager. Le jardin est cultivé dans le respect de la nature, sans aucun produit phytosanitaire ni engrais chimique, en utilisant au maximum des graines paysannes et biologiques.

Pendant deux jours se succèdent expositions, conférences, films, débats, concerts et performances artistiques pour échanger sur les nouvelles approches du voyage et du tourisme, plus conscientes de leur impact social, culturel, environnemental et économique.

Ces deux journées invitent à voyager ici, à s’envoler ailleurs et présentent des initiatives de tourisme durable aussi bien locales que lointaines comme Madagascar choisi cette année comme destination-révélation du festival.

 

William Blake prend le train vers l’Ouest pour y exercer le métier de comptable. Arrivé dans la sinistre ville de Machine, il s’y trouve accusé à tort d’un double meurtre et prend la fuite, une balle logée près du cœur. Accompagné de Nobody, un Indien cultivé qui le prend pour le poète anglais William Blake, il s’engage dans un périple à travers l’Ouest sauvage…

Au départ et arrivée de l’esplanade de l’Ermitage au coeur du village de Saint-Clair-sur-Epte, vous apprecierez toute l’authenticité vexinoise de nos 3 tracés.

Tantôt en plaine puis en forêts, vous partirez pour une balade unique longeant les rivières qui nous enclavent.

Laissez vous tenter par nos profils valonnés, un peu plus de 200m de D+ sur la Saint-Clairoise Trail 10 Km et pas moins de 600m de D+ sur l’Autentik Trail 27 Km. Pour le grand trail de la vallée de l’Epte, ce sont lpus de 900m de D+ et 46 km qui vous attendent !

Avec :

- Anne Magouët, soprano

- David Chevallier, adaptation, théorbe, guitare baroque

- Marion Martineau, viole de gambe

- Atsushi Sakai, viole de gambe

 

Concert en parallèle des expositions : Partie de campagne, un siècle de révolutions agricoles et Le Grand Jardin de La Roche-Guyon. Episode maraîcher d’un Potager-fruitier des Lumières.

Vivez à l’ère du far west avec les nombreuses animations organisées pour les grands comme pour les petits cow-boys.

 

Au programme :

> Workshops gratuits (ateliers danse) avec Jean-Pierre Barrois.

> Démonstrations de danse country avec Marines Line Dance.

> Démonstration équestre.

> Concerts du groupe Texas Sidestep et de Virginie Schaeffer.

> Feu de la Saint Jean suivi du feu d’artifice.

> Animations : stand de tir à la carabine à plombs et décor Winchester, rodéo mécanique, structures gonflables pour les enfants en forme de cheval et en forme de prison Western.

 

Retrouvez le programme complet sur www.marines.fr

Cavaliers individuels ou en club, inscrivez-vous dès à présent auprès de votre établissement ou directement auprès de gawelle.l78@hotmail.fr ou au 06 07 54 70 83 (François)  ou au 06 71 16 35 39 (Tiphaine).

 

> Bulletin d’inscription

> Préparez votre randonnée, les circuits

 

Vous aimez la nature, marcher… Venez randonner avec nous, et comprendre comment sont assurés le balisage des sentiers, leur sécurité et la veille écologique sur les 1 800 km d’itinéraire en Val d’Oise.

Présentation d’une exposition sur les plantes tinctoriales puis découverte des plantes du jardin et cueillette de feuilles à frapper. Démonstration de teinture avec quelques plantes, technique de feuilles frappées et peinture au jus de plante. Chaque participant repartira avec l’empreinte de feuilles qu’il aura réalisé sur un tissu et des échantillons de laines teintées.

La Rando’Lib : Chacun choisit la distance qui lui convient (10, 15 ou 22 km) et progresse sur l’itinéraire en suivant un balisage éphémère.

Le Rando Challenge® : randonnée par équipes de 2 à 4 personnes, sous une forme ludique, conviviale et culturelle.

La Marche Nordique : une marche propulsive de 9 km mobilisant l’ensemble du corps de façon douce et controlée.

La Rando douce ou Rando-Santé de 6 km

La marche Audax® : une marche d’endurance et de régularité de 25 km

Initiation Géocaching : utiliser la technique du GPS pour rechercher ou dissimuler des "caches"ou "géocaches" dans divers endroits d’un site.

Le village exposants : stands et animations tout au long de la journée pour faire vivre et valoriser les patrimoines locaux et vous offrir la possibilité de vous restaurer.

L’âne, formidable compagnon de balade à découvrir (découverte de l’âne et de son histoire, brossage, bâtage des ânes). Drôle et attachant, c’est lui qui donnera le rythme de cette promenade à travers les paysages qui ont tant inspiré les peintres impressionnistes. Parcours avec les ânes tenus en main et les enfants de moins de 30 kg pouvant monter à tour de rôle sur les ânes.

C’est un petit bond dans le passé que votre guide vous propose, un bond de quelques millions d’années, quand la mer était au dessus de nous. Les thèmes abordés seront la géologie, la formation des paysages et l’intervention de l’homme sur les paysages, dès les Véliocasses avec l’agriculture.

 

Concerts les 5 et 7 juillet 2018

 

- Improvisation « Ancient Music » : L’esprit de la diminution

Jeudi 5 juillet // 20h30 // église de La Roche-Guyon

 

William Dongois (cornet à bouquin), invité pour cette nouvelle édition 2018, jouera d’ornementations et de diminutions aux côtés d’Anne-Catherine Bucher (clavecin) dans l’esthétique des musiques anciennes.

 

- Improvisation jazz : Paris by song

Samedi 7 juillet // 19h // château de La Roche-Guyon

 

Oboman (hautbois, cor anglais) et son complice accordéoniste Didier Ithursarry vous inviteront à une balade dans Paris, légère et la plupart du temps enjouée, autour de leur nouvel album : Paris by song.

Les sauvages comestibles du printemps

De feuilles en rosettes, de boutons de fleurs en capitules comestibles, le panier se remplit. Attention aux sans erreurs de cueillette !

Les salades goûteuses seront au rendez-vous et les assaisonnements originaux aussi. Feuilles et fleurs au printemps, offrent leur tendreté, leur gout souvent acidulé

Elles permettent toutes les inventions dans nos salades, donnent un attrait particulier aux présentations culinaires, aux assaisonnements et des saveurs intéressantes pour certaines boissons.

 

Venez reconnaître les sauvages comestibles du printemps et apprendre à ne pas se tromper lors de leur cueillette.

Source de plaisir gustatif, et de bien-être, ou magie de leur beauté, les plantes nous offrent toutes leurs richesses : racines et feuilles d’herbes sauvages longtemps méprisées, sont aujourd’hui source d’innovation pour les recettes traditionnelles.

Un froissement de feuille dégage une odeur inconnue, on coupe une tige, on décortique une ombelle, on récolte des boutons de fleurs, des tendres feuilles….

Puis une petite dégustation surprend avant le pique nique partagé et chacun y va de son expérience, et devient curieux de nouvelles inventions culinaires. On fait travailler son imagination et ses papilles pour imaginer créer ensemble quelques recettes simples, une sauce, une boisson, un dessert…à improviser chez soi.

On repart avec des recettes originales qui gardent les saveurs de cette journée gourmande

 

Savez-vous que le Vexin culmine à plus de 200 m ?

La frontière nord du Vexin offre de somptueux points de vue. Le microclimat qui y est lié, génère une flore "montagnarde" curieuse qui permet de fabriquer des gourmandises pour l’été. Ce terroir particulier possède aussi un passé prospère qui a laissé des marques dans le paysage sur le bâti des villages et leur organisation

C’est un endroit rêvé pour un pique-nique au bord d’une mare naturelle aménagée ou dans un petit coin de nature sauvage. Cette balade variée et étonnante alliera découverte paysagère et flore comestible estivale.

 

De belles découvertes en perspective sur ce territoire, porte d’entrée vers les buttes de Rosne. Une journée de balade avec de magnifiques points de vue, un sous-bois riche et des milieux très diversifiés, entre plusieurs villages du toit du Vexin, lien entre Oise et Val d’Oise.

Profitons de ce que nous offre la nature et récoltons sans faire d’erreur afin de cuisiner ces glanes savoureuses.

De belles découvertes en perspective sur ce territoire porte d’entrée vers les buttes de Rosne. Une journée de balade avec de magnifiques points de vue, un sous-bois original et des milieux très diversifiés, entre plusieurs villages de la butte, liens entre Oise et Val d’Oise.

De Champagne-sur-Oise à Valmondois, 14 km.

300 âmes, un musée, des thermes romains, une fontaine miraculeuse, une gare, la Paris-Londres... Vraiment pas le temps de vivre l’enfer à Wy !

 

Cette boucle au départ du musée de l’outil permettra de visiter le village et ses ruelles, avec un détour par la fontaine Saint Romain. La visite des ruines du moulin sera également au programme.

Possibilité de visiter le musée de l’Outil l’après-midi.

Naviguez à la surface de cette sublime rivière Epte, en zone protégée, vues inaccessibles sur les paysages de la vallée, par d’autres moyens ! Accompagné d’un guide du vexin, vous pourrez observer la belle faune et flore aux portes de la Normandie !

Savoir nager impérativement. Prévoir : chaussures fermées, change.

Famille à partir de 7 ans.

Sortie proposée dans le cadre de l’opération "Goûtez le Vexin" organisée par le Parc naturel régional du Vexin français.

Parce qu’elle souhaite rendre le cinéma accessible à tous, la Région organise en juillet, pour la deuxième année, plusieurs projections dans huit de ses Îles de loisirs et dans le Parc régional du Vexin.

Un camion "Cinémobile" déploiera une véritable salle de cinéma, confortable et climatisée, d’une capacité de 100 places. Une quarantaine de séances sont programmées, soit 4 fois plus que lors de la première édition, avec des séances jeune public l’après-midi et tout public en soirée. Les films projetés ont été soutenus par la Région Île-de-France.

A Ennery le lundi 16 juillet

 

Séances à :

- 15h30 : Jack et la mécanique du coeur de Mathias Malzieu et Stéphane Berla

- 20h30 : Chocolat de Roschdy Zem

 

> Entrée gratuite.

> Réservation obligatoire : mairie@ennery.fr

> Accès : Rue Charpentier d’Ennery

A Haravilliers le mardi 17 juillet

 

Séances à :

- 14h30 : Gus, petit oiseau, grand voyage de Christian de Vita

- 20h30 : Médecin de campagne de Thomas Lilti

 

> Entrée gratuite

> Réservation obligatoire : commune.haravilliers@orange.com

> Accès : Parking de la mairie, Le Christ à Haravilliers

A Magny-en-Vexin le mercredi 18 juillet

 

Séances à :

- 17h30 : Divines de Houda Benyamina

- 20h30 : Les Malheurs de Sophie de Christophe Honoré

 

> Entrée gratuite

> Réservation obligatoire : culture.magnyenvexin@gmail.com

> Accès : Place de l’Europe, parking de la salle des fêtes à Magny-en-Vexin

> De 18h à 19h30, visite de l’exploitation maraîchère bio du GAEC de la Comté - Bergerie de Villarceaux, guidée par les maraîchers Julien Pedrot et Antonin Deshayes.

 

> A 19h30, buffet 100% bio proposé par le restaurant de l’association Ecosite de Villarceaux.

 

> A 20h30, le cycle de ciné-débats "La Bergerie fait son cinéma" propose la projection du film "Douce France" de Geoffroy Couanon, suivie d’un débat.

D’un côté, la grande ville, la capitale. De l’autre, les champs, les derniers de la plaine de France. Au milieu, la périphérie, la banlieue. Où en est-on de l’image idéalisée de la campagne ancestrale ? Où en est-on de l’image négative des périphéries ? Quel lien avec les terres qui nourrissent nos vies urbaines ? En banlieue parisienne, le regard d’une jeunesse qui questionne son rapport à la terre, à la ville, à la consommation, à la société, à la démocratie. Une jeunesse qui saisit son pouvoir d’agir. Une enquête enthousiasmante au cœur de leur territoire.

Idée plus : Suggestion gourmande, le restaurant "La Quincaillerie".

Déjeuner dans l’ancienne quincaillerie de Nesles-la-Vallée, le restaurant propose une cuisine 100% fait maison qui privilégie les produits frais de saison.

> La Quincaillerie (1 rue Jules Chardon). Réservaton conseillée au 01 30 28 14 65.

C’est une balade plus statique où votre guide vous apprendra à croquer et à ne plus dire "Oh ! je dessine mal !". Avec 3 traits, vous exprimez un paysage, le crayon aide à observer.

- Bal Renaissance : Lundi 19 Août // 20h - La Roche-Guyon

- Concert des professeurs : Mardi 20 Août // 20h30 - Château de La Roche-Guyon

- Conférence sur la musique française par les professeurs : Mercredi 21 Août // 20h30 - Château de La Roche-Guyon

- Concert champêtre par les stagiaires : Vendredi 23 août // 15h - Potager-fruitier du château

- Concert des stagiaires : Samedi 24 Août // 20h30 - Église de La Roche-Guyon

- Concert de fin de stage : Dimanche 25 Août // 15h30 - Église de La Roche-Guyon

Vendredi 13 septembre

- Las Torres père et fils

- Les Escrocs

à partir de 19h

 

 

Samedi 14 septembre

- La Soul Famille

- C’est A dire

- Récidive Blues Band

- Lo’

- Suffragette City - Bowie Tribute Band

- Guillaume Farley

- Janvier

- La Fonction

à partir de 15h

 

Dimanche 15 septembre

- Albe

- Keystudy

- The Namelesses

- VaTFurnace

- Jinin

- Les Ptits Jésus Voyageurs

à partir de 12h

De l’étang de Vallière au bois du moulin de Noisement

ENS de l’étang de Vallière à Santeuil à 10h

- Expo photos

- Animation pêche en étang

- Découverte de la géologie et étude des roches

- Présentation des papillons de nuit

 

Transhumance à 12h

20 moutons entre les 2 ENS

Départ 12h - parking de l’étang de Vallière

Arrivée 13h30 - installation des moutons au Bois

Pique-nique tiré du sac

 

ENS du Bois du Moulin de Noisement à Chars à 14h

- Balade contée botanique

- Visite commentée de l’ENS

- Découverte des papillons de jour

- La biodiversité pour les enfants

- Initiation à la pêche en étang et en rivière

Expo photos & village des partenaires

 

Découverte de la randonnée

Rando de retour vers l’ENS de l’étang de Vallière - 15h30 - 17h

Vous partirez à la découverte du Vexin français. Après une visite commentée du musée archéologique, vous irez découvrir le musée de l’Outil de Wy-dit-Joli Village en passant par le bois de Morval et sa fameuse allée couverte avec l’intervention d’un archéologue du Département.

Depuis toujours, l’Homme partage sa place sur Terre avec d’autres espèces vivantes, les animaux. Il les exploite comme ressource en premier lieu pour se nourrir, par la chasse puis l’élevage, mais aussi pour se réchauffer et s’abriter avec leur peau, ou encore pour fabriquer des outils ou des bijoux avec leur os. La place de l’animal a considérablement changé durant ces derniers millénaires, où il devient force de travail dans les champs, objet de spectacle dans les arènes, ou nouvel ami de compagnie. Cette exposition explore de façon ludique le lien entre l’espèce humaine et les animaux, depuis l’Antiquité et questionne leur avenir commun.

Le Bois Gourmand, association créée en 2016 a pour objet :

> Promouvoir la permaculture et montrer que c’est un modèle viable et efficace.

> Créer un lieu d’échange et de convivialité et renforcer la solidarité par le partage des biens et des services.

> Éduquer à la nutrition en fonction des besoins de chacun.

> Enseigner la préparation, la transformation et l’utilisation en général des plantes dans le respect des réglementations existantes.

> Offrir aux enseignants un outil pédagogique concernant la nature, la biodiversité, les plantes du Vexin et d’ailleurs.

> Créer un espace culturel et artistique afin de développer la créativité des jeunes par l’utilisation de matériaux naturels.

> Vente de la production en circuits courts.

> Étudier la dépollution de la partie du terrain anciennement cultivé avec une méthode traditionnelle.

En lien avec la thématique principale de sa saison culturelle consacrée aux Religions, au Sacré et à la Spiritualité, le château de La Roche-Guyon expose une série de douze sculptures de Christian Broutin, artiste connu principalement pour une œuvre immense constituée de peintures maxi-réalistes et d’illustrations à succès (publicité, cinéma, édition et philatélie).

 

Cet ensemble de sculptures en grès ou en faïence présenté dans les chapelles troglodytiques du Château offre une interprétation toute personnelle de la représentation de la Vierge à l’Enfant empruntée à des divinités de civilisations différentes. C’est la première fois que Christian Broutin rend publique cette série réalisée entre 2016 et 2019.

 

Christian Broutin s’était initié à la sculpture lors de ses études à l’école nationale supérieure des Métiers d’Arts. C’est récemment au cours d’un stage de raku qu’il s’y intéresse vraiment, animé par le désir profond et sincère de représenter une Vierge à l’Enfant… peut-être parce que l’artiste, né en mars 1933 dans la Cathédrale de Chartres, fut dès son plus jeune âge fasciné par sa Vierge Noire "Notre-Dame du Pilier" !

 

Comme le souligne l’artiste dans un article paru dans PLAISIRS #24, le journal gratuit du Château de La Roche-Guyon, "j’ai eu envie de sculpter une première Vierge Noire, en majesté mais rustique, frustre, assise sur un trône en bois déglingué. La deuxième a fait un bond dans le temps puisqu’elle était contemporaine."  Toutes différentes, ces douze vierges ont un point commun. "J’ai conservé trois caractéristiques du XIIème siècle : pas d’affect et l’enfant, entre les genoux, ressemble plus à un petit homme qu’à un enfant. Cuites dans le four d’Olivia Destailleurs, céramiste à La Roche-Guyon, les statues sont en grès ou en faïence et patinées à la cire, pour éviter l’effet clinquant de l’émail.".

 

Terra Mater

A travers ces douze représentations, Christian Broutin tend vers une image universelle de la mère ; lui qui a perdu la sienne à cinq ans. L’artiste se confie : "En rêvant cette figure maternelle, j’ai fait évoluer mes Vierges : en majesté, en maternité, jusqu’aux déesses de la fécondité, qui rejoignent, curieusement, depuis qu’on a “découvert” l’écologie, ce renouveau du culte de la terre mère, féconde et nourricière."

Manifestation soutenue par le Parc naturel régional du Vexin français dans le cadre de l’appel à projets "Les petits moments du Vexin".

 

Les enfants sont invités à un goûter réalisé à partir des produits du marché et à des ateliers pour préparer la table du soir. Puis ils dégusteront un repas préparé par les anciens du village. Parents et enfants seront réunis pour assister à des spectacles de magie et cracheurs de feu.

 

 

 

 

Animation soutenue par le Parc naturel régional du Vexin français dans le cadre de l’appel à projets "Les petits moments du Vexin".

 

Samedi 17 novembre : Mieux Vivre Ensemble, s’ouvrir à la culture et partager

L’association PACT-en-Vexin et l’association Cultures du cœur proposent aux familles (sous conditions) de découvrir ensemble un spectacle du Théâtre de Jouy-le-Moutier "les Wriggles".

Association Pact-en-Vexin • dominique.guin @hotmail.fr

Samedi 17 novembre : Théâtre à la maison à Haute-Isle

Des voisins réunis dans une maison du village pour assister à une représentation théâtrale "L’orgasme du ver de terre" de Manuel Gautier et partager un repas en mode espagnol.

Le jardin partagé d’Haute-Isle • Patrick.fourchet@posteo.net

Samedi 24 novembre : Journée écocitoyenne à Hédouville

Comme tous les ans et pour la 6ème année consécutive, le Comité des fêtes organise la Journée Citoyenne, nettoyages d’automne et d’hiver (élagages, tronçonnages...) du village. Cette initiative favorise l’échange entre les habitants, toutes générations confondues, et crée un lien fort et fédérateur, plaçant le citoyen en tant que véritable acteur de son village.

Comité des fêtes d’Hédouville • pierrebros@orange.fr

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/carte-des-activites-touristiques/bdd/ocms_mode/popup/para/1330020967

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/carte-des-activites-touristiques/bdd/ocms_mode/popup/para/1330020975

Séance #4 : Le sol, sa vie, son œuvre - Dimanche 18 novembre de 10h à 13h

Prenez connaissance des principales notions de jardinage sur sol vivant. Au cours de cette séance vous aborderez la préparation du jardin pour l’hiver, le désherbage (et l’identification des herbes), la grelinette, et les paillages.

Théâtre aux champs

 

SPECTACLES EN SALLE (Modalités sur le site www.thea-valdoise.org)

 

Vendredi 8 novembre à 20h30 à VÉTHEUIL

An Irish Story, une histoire irlandaise

 

Vendredi 15 novembre à 19h à GENAINVILLE

Dchèquématte

 

Dimanche 17 novembre à 15h30 à LA ROCHE-GUYON

Les Petites Épouses des blancs / histoires de mariages noirs

 

Samedi 7 décembre à 20h30 à WY-DIT-JOLI-VILLAGE

Supernova

 

Samedi 7 décembre à 20h30 à GENAINVILLE

Soirée de clôture de Théâtre au Champs : Si loin si proche

 

L’ESCAPADE, LA CARAVANE DU FESTIVAL

 

Le Festival s’est doté d’une caravane transformée par l’artiste Karim Sebbar. Nous voilà donc parés pour sillonner les routes à la rencontre des habitants du Val d’Oise ! Ce centre culturel de poche s’installera au fil des projets dans tout le département créant à chaque étape un espace chaleureux de rencontre et d’échange pour toutes et tous.

 

LES CARAVANES SPECTACLES EN TOURNÉE DANS LE VEXIN

Trois caravanes spectacles – La Caravane, Avion Papier et Paysage intérieur #1 Quintessence – et L’Escapade formeront un petit village forain avec un espace convivial et la possibilité de voir les trois spectacles. Une façon insolite et festive de découvrir des propositions artistiques et de partager des moments de théâtre.

 

> A MONTREUIL-SUR-EPTE le vendredi 8 novembre

> A MAGNY-EN-VEXIN le samedi 9 novembre

> A CHAUSSY le dimanche 10 novembre

> A SAINT-GERVAIS le lundi 11 novembre

> A ABLEIGES le mardi 12 novembre

> A LA ROCHE-GUYON le mercredi 13 novembre

 

Entrée libre. Tél : 01 34 20 32 00

11h - Présentation et défilé des push-cars du stade de Vigny au paddock : place des marronniers.

Spectacle de danse de salon sur scène, buvette, restauration et animations sur place

 

13h30 - Départ des courses

 

17h - Finale des courses : les maires pilotent leurs push-cars pour une dernière course de poussée. Remise des prix pour les résultats sportifs

 

19h30 - Accueil et dîner (sur réservation, attention les places seront limitées compte tenu de la capacité d’accueil) dans les salles des fêtes et le jardin de la mairie de Vigny, avec orchestre "jazz – variétés" et remise du prix artistique, originalité

 

23h - Feu d’artifice en musique au stade et dancefloor sur le terrain de basket

© Christian Broutin

La question de l’animalité en art pose toujours implicitement celle de notre humanité et de notre rapport à l’autre. La figure de l’animal est un territoire imaginaire depuis la nuit des temps. Peintures, mythologies, contes et légendes sont peuplés d’animaux réels ou imaginaires ; ces représentations et récits témoignent d’une fonction symbolique récurrente de l’animal dans les productions culturelles des humains.

Le mot animal vient du latin animalis, qui désigne un être vivant mobile, et qui dérive d’anima, souffle ou air.

À l’époque romaine, on inclut généralement l’homme parmi les animaux. Au Moyen Âge, le mot animal est d’un usage plutôt rare et savant, et l’on utilise plus volontiers celui de bêtes (ou bestes), dérivant du latin bestia, par opposition à homo, dérivé de hominem, "homme".

Ce n’est qu’à la Renaissance qu’"animal" remplace peu à peu "bête". Le mot animal voit alors son usage se répandre en même temps que l’on cherche à en préciser le sens. L’homme est un être animé, et il partage cette particularité lexicale avec tous les animaux.

La convocation artistique de l’animal crée un espace mental où l’humain peut venir mirer sa propre condition et se demander au passage si « les bêtes sont des artistes » (et vice versa). "L’animal que donc je suis" admet pour sa part le philosophe Jacques Derrida.

Aujourd’hui comme hier, se préoccuper de ce qu’être veut dire n’est pas si bête. Katerine Louineau, artiste et commissaire de l’exposition.

Samedi 8 décembre à 15h30, Christophe Lefébure dédicacera son livre "Michel paysan corps et âme".

A la suite de cette rencontre sera inaugurée une exposition "Objets et outils du monde rural du début du XXème siècle", gracieusement prêtés par l’association A.I.M.E.R. de Mézières-sur-Seine. et présentés jusqu’au 20 décembre.

Saint-Félix est un petit hameau quelque part en France avec son église, son cimetière, ses belles maisons blanches et ses champs à perte de vue. Ce pourrait aussi bien être Ménouville, Moussy ou Gadancourt... À partir d’une enquête documentaire à l’échelle archi-locale, Elise Chatauret et son équipe font le pari que peut se raconter, par analogie, quelque chose de la France d’aujourd’hui. Au fil des mois, ils ont rencontré les habitants de Saint-Félix, partagé leur quotidien, écouté leurs histoires. Mêlant les bribes de récits à la fiction, les acteurs à des marionnettes, le spectacle radiographie un monde rural et agricole en train de disparaître.

 

En savoir plus sur le spectacle

En complément de la création Saint-Félix, Élise Chatauret est allée à la rencontre d’agriculteurs du Vexin. De leurs échanges est né le court-métrage Par les villages, qui sera diffusé lors des représentations du spectacle.

 

PAR LES VILLAGES

Conception et réalisation : Élise Chatauret et Hélène Harder

 

Par les villages (titre provisoire) retrace la rencontre d’une troupe de théâtre avec des agriculteurs du Vexin. Des membres de la compagnie les questionnent sur leur mode de vie, le territoire qu’ils occupent, l’activité qu’ils pratiquent, leurs difficultés et leurs joies. Le court-métrage est pensé comme une première partie de Saint-Félix, un pont et un point de rencontre entre la pièce et les habitants du Val d’Oise. Il s’agit pour les membres de la compagnie de recroiser et mettre en dialogue les thèmes apparus lors de leur séjour dans un autre département français : crise du monde agricole, sensation d’un monde qui dis-paraît, questionnement sur les échelles (du local au global), sur l’identité française, la mobilité, l’opposition ville-campagne ... Qu’en est-il dans le Val d’Oise ?

Body Talk, Mon corps te parle…

Une exposition imaginée par le Frac Île-de-France pour le Musée Mobile.

Commissaire : Veerle Dobbeleir

Avec les œuvres de Jean-Marie Appriou, John Baldessari, Dara Birnbaum, Jean-Luc Blanc, Bruno Botella, Ulla von Brandenburg, John Coplans, Julien Crépieux, Lola Gonzàlez, Joseph Grigely, Marie Lund, Ralph Eugene Meatyard, Bruce Nauman, Damir Očko, Shimabuku, Thomas Struth, Zin Taylor, Erwin Wurm, issues de la collection du Frac Île-de-France.

 

Notre corps parle : en grand bavard ou en spectre muet, il s’exprime en alphabets de poses, de peaux, de sons ou de gestes. Dissimulés derrière des masques, nous offrons des images différentes de nous-mêmes, nous nous inventons de nouvelles identités. Notre moi profond existe-t-il vraiment ou sommes-nous seulement les personnages que nous incarnons, les masques dont nous nous parons pour le jeu social ?

 

La mascarade permet tous les jeux de rôles : passer une journée dans la peau de l’autre sexe, retrouver l’animalité tapie en nous tel un loup-garou, s’incarner brièvement dans un arbre, une fleur, un roseau, un oiseau ou un singe.

 

Parfois, jouant avec ses limites, expérimentant ses pouvoirs cachés, notre propre enveloppe charnelle nous paraît tout à coup étrangère. C’est souvent dans la tension entre connaissance et méconnaissance de soi que nous arrivons à nous reconnaître dans l’autre et à nous situer de part et d’autre de cette frontière trouble entre sentiment d’identité et d’altérité.

 

Sommes-nous seulement capables de nous projeter dans le grand âge ou de nous imaginer, ne serait-ce qu’un court instant, privés d’un de nos sens - la vue, la parole, l’ouïe - ou d’un de nos membres - une main, un bras, une jambe ?

 

En nous joignant à un groupe, des transformations s’opèrent sur notre corps, nos paroles, nos gestes, sur nos façons d’être. Au contact des autres, pouvons-nous rester les mêmes ? En explorant les possibilités de leur corps, certains artistes se l’approprient comme un outil et le restituent non plus comme une image mais le transforment en médium artistique à part entière. Les œuvres de l’exposition Body Talk se font l’écho d’une multitude de langages corporels qui ne demandent qu’à être entendus. Restons à l’écoute...

 

www.fraciledefrance.com

Lin, chanvre et autres plantes textiles à l’honneur pour cette boucle agréable entre Ambleville et Pont ru, à la recherche des traces d’anciennes activités de filatures. Pourquoi ces industries ont-elles périclité ? Nous nous projetterons dans l’actualité de ces végétaux à fibres textiles cultivées aujourd’hui dans le Vexin.

 

Entre Epte et Aubette de Magny, la marque du passé subsiste au détour d’un sentier. Au 19e siècle, le déclin de l’agriculture et l’exode rural ont fourni la main d’œuvre nécessaire à ces industries, le développement des voies de communication a permis l’expédition des produits finis vers Paris ou Rouen. Analysons ces évolutions et leurs impacts sur la vie locale des villages des vallées de l’Aubette et de l’Epte et découvrons ensemble les plantes textiles locales actuelles et leurs débouchés.

Sur une butte dominant le plateau du Vexin français, Bréançon vous dévoilera la diversité de ses milieux naturels et de son patrimoine.

Après avoir découvert l’architecture de ce village, nous emprunterons l’ancienne voie ferrée pour rejoindre la forêt et revenir par le verger, dans un paysage à la limite entre la plaine et les buttes de Rosne et de Marines.

De l’Oise au plateau du Vexin français, de la ville à la campagne, telles sont les multiples facettes de ce hameau devenu ville.

 

De la gare qui fit de Parmain une ville, nous découvrirons son architecture et son histoire, tout en grimpant sur le plateau pour y découvrir l’agriculture et la nature.

Tout comme ses églises des 12e et 20e siècles, Banthelu est un témoignage du passé et du présent.

L’église du 12e siècle a été détruite pendant les bombardements de la 2e guerre mondiale, il n’en reste que des ruines. Une nouvelle église a été construite en 1960. Le décor est posé, nous ferons le grand écart entre le passé et le présent. Nous parlerons de l’agriculture, du village et des paysages.

L’ancien repaire des maquisards est devenu une chèvrerie...

 

Partant de la vallée de l’Oise, frontière Est du Vexin français, nous passerons par le plateau céréalier pour finir dans ce lieu insolite où se trouve le Bouc Vert.

Au milieu d’anciennes carrières au passé multiple : carrières de pierre, champignonnières mais aussi refuges de maquisards en 1944, Pierre Caffin élève des chèvres et fabrique du fromage. Nous essaierons de ne pas nous perdre dans les profondeurs de la terre.

Dans ce petit village, la 2e plus petite commune du Val d’Oise, 33 habitants en 2016 mais 15 fusillés en 1944, pas d’église mais 2 fermes du Second Empire...

Charmont est un village de contrastes ; pas de rue, mais un axe majeur du Vexin le traverse ; peu d’habitants, mais un monument commémore les fusillés de 1944 ; pas d’église mais deux grandes fermes… Beaucoup de questions se posent sur ce petit territoire. Suivez le guide et peut être aurez vous des réponses ?

Découverte en canoë d’un écosystème unique en Ile-de-France

En compagnie de Julien, partez à la découverte de la réserve naturelle nationale des boucles de la Seine. Tout d’abord le matin, en canoë, vous descendrez le petit bras de Seine, avant de partager une pause pique-nique les pieds dans l’eau, aux portes de La Roche Guyon. Le retour, l’après-midi, se fera à pied, au cœur de la réserve, sur un sentier spectaculaire, surplombant le fleuve.

A l’échelle du Vexin, Magny fait figure de ville et c’est en effet un parcours très urbain que vous allez emprunter aux côtés de Marie-Valérie Vavasseur, guide-conférencière. Parcours qui, d’hôtels particuliers en places de marché, d’illustres figures historiques en grands itinéraires routiers et d’anciens couvents religieux en fortifications, vous racontera comment la commune a été, et demeure, le point de convergence du territoire.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Du jeu de mots au jeu de piste, il s’agira en effet de suivre une à une les grandes étapes historiques de développement de la commune qui est aujourd’hui tout à la fois : un point de convergence d’importantes voies d’origine romaine (chaussées Jules-César et Brunehaut) ; un ensemble de fiefs médiévaux dont certains ont laissé une empreinte architecturale remarquable (château, ancien manoir…) ; un village rural au bord de la Viosne, qui a fait peau neuve dans la seconde moitié du XIXe siècle avec la création et l’aménagement de plusieurs équipements et espaces publics ; une partie du territoire du Parc naturel régional du Vexin français.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Entre Pontoise et Magny, la commune peut faire l’effet, pour toutes les caravanes de voyageurs qui traversent le plateau du Vexin tel un désert, d’une sorte d’oasis bien pourvue en lieux de restauration et de ravitaillement. L’histoire nous apprend que, si cela fait déjà longtemps que le bourg est une place commerciale localement importante, il n’en a pas toujours été ainsi, comme l’atteste encore le quartier champêtre et bucolique des Hautiers. Alors Marines, petit centre urbain ou gros village dynamique ? A vous de trancher !

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Le long de la rue Saint-Nicolas s’alignent, telle une rangée de perles, des bâtisses remarquables : d’imposantes fermes, l’église reconstruite au XVIe siècle, le château inscrit au cœur d’un parc paysager et le musée d’archéologie renfermant une collection allant de la Préhistoire au XXe siècle. Joyau de cette parure, l’allée couverte du Bois de Morval, monument funéraire mégalithique érigé il y a 5 000 ans, ponctuera la visite du village de Guiry qui abrite décidément bien des trésors.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".


Enclavé entre deux massifs boisés, on n’arrive pas au Heaulme par hasard… mais le village vaut bien le détour ! Il a en effet conservé d’intéressants vestiges de la vie paysanne d’autrefois ainsi que le caractère roman (rare dans le Vexin français) de son église consacrée à Saint-Georges, qui arbore d’ailleurs une très ancienne représentation de ce héros chrétien. Le village est également la porte d’entrée des buttes de Rosne, toit naturel de l’Ile-de-France qui surplombe ce territoire de confins.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Blotti sous une colline qui l’abrite du vent, Frémainville est couronné par le bois de Galluis, lui-même vestige de l’ancienne vaste forêt d’Arthies. La proximité avec cette étendue sylvestre, à la fois providentielle et mystérieuse, est à l’origine de bien des spécificités du village : son paysage contrasté, l’implantation puis l’évolution de son bâti ou encore ses nombreuses activités passées liées à l’exploitation du bois.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Au programme, 8 courts métrages et une animation permettant aux spectateurs de découvrir des jouets optiques et s’entraîner à créer leurs propres scènes animées.

de tous temps, l’âne a été un compagnon de route, de travail, de guerre. calme, laborieux, attachant, c’est aussi l’animal du pauvre, de celui qui ne savait ni lire ni écrire. Alors, oui, il est méconnu car il y a peu d’écrits sur lui et la transmission orale s’est perdue au fil du temps. Et pourtant, il y en a des choses à dire sur notre ami aux grandes oreilles !

© P. Lhomel

Ateliers visités à Vétheuil (95) :

 

• Création tissage, François Vieillard : tisserand, céramiste, création de foulards

10 rue de l’église

 

• L’Atelier Colette, encadrement d’art

1 rue de la croix blanche

 

• Atelier de Tapisserie, Stéphane Pierre

15 rue de l’église

 

Atelier visité à Saint-Martin-la-Garenne (78) :

• Atelier Katalin Perry, artiste créateur objet papier

36 chemin de la Charielle

Le Bois Gourmand, association dédiée à la permaculture et aux plantes sauvages, vous propose de venir découvrir les plantes comestibles et/ou médicinales locales lors d’une promenade sensorielle.

 

C’est en développant ses sens, la vue bien sûr, mais aussi l’odorat et le goût que vous « rencontrerez » les plantes consommées par nos ancêtres et oubliées depuis. Cette promenade sera suivie d’une réflexion sur leurs propriétés et leur utilisation ainsi qu’une mise en pratique par la réalisation de 3 préparations culinaires qui seront dégustées par les participants en apéritif.

Retrouvez Nicolas Dautricourt et Dimitris Saroglou en concert après leur passage sur FR3 le 24 juin à partir de 21h05 (ils joueront ensemble vers la fin de l’émission).

 

Concert et émission télévisée donnés à l’occasion de la sortie du Cd enregistré pendant le confinement par de nombreux artistes en soutien aux soignants, et patronné par Mme Brigitte Macron et Stéphane Bern.

 

Actuellement n°1 des ventes de musique classique, le CD sera présenté lors du concert.

 

Le concert est en plein air mais les mesures barrières seront respectées : distance entre les chaises, caisse mobile avant descente de la voiture.

 

Le port du masque est conseillé à tous.

Le principe de cette Fête de Nature conviviale consistera, pour chaque inscrit individuel et chaque groupe monté ou en attelage, à partir d’où il veut : à choisir l’itinéraire de son choix sur un des chemins du Plan Départemental de la Randonnée et progresser selon son organisation pour arriver sur l’aire équipée de Frouville, en bord du Sausseron, à 11 heures 30.

 

Accueil, sonneries de trompes et déjeuner en commun et dislocation vers 15 heures et retour en direction des Ecuries.

 

> Inscriptions prévisionnelles auprès du Comité jusqu’au 23 avril.

Le foyer rural vous donne rendez-vous avec un roulant fleuri non motorisé décoré selon votre imagination et votre créativité.

 

Programme :

> 14h30 : rendez-vous devant la mairie pour le grand défilé.

> 16h : Remise des prix pour "la plus belle décoration roulante"

> 17h : Concert

 

Et de nombreuses animations au sein du parc Fernand Jorelle.

 

Les parcours sont à tester seul ou en famille : départs de l’Ile de Loisirs à Cergy, du Château d’Auvers-sur-Oise ou de la Maison du Parc à Théméricourt.

 

Tout au long de ces parcours d’une trentaine de kilomètres chacun, l’occasion est donnée de découvrir à son rythme les paysages du Vexin. Les artisans d’art, les producteurs et les musées qui jalonnent les parcours ouvriront également exceptionnellement leurs portes aux randonneurs cyclistes friands de haltes gourmandes et culturelles.

 

Dans son écrin de verdure, blottie au fond de la vallée du Sausseron, en contrebas du château de Balincourt, Menouville est une toute petite commune abrite pourtant bien des trésors : une histoire riche, une architecture typiquement vexinoise, un lave-sabots, un lavoir... Votre guide vous emmène à la découverte d’un village pittoresque sans église mais qui a su préserver toute son authenticité et son caractère rural.

Balade bucolique à Vétheuil d’environ 8 km, ponctuée de passage en forêt, prairie accompagnée de petits ruisseaux qui donnent à cette balade un charme différent. Nombreuses pauses pour pratiquer la Sophrologie : respirations anti-stress, marche synchronisée avec la respiration, relaxation dynamique pour se libérer de ses tensions, méditation des 5 sens, relaxation etc…

 

Il se compose des vestiges d’un temple, de bassins monumentaux et d’un théâtre qui pouvait accueillir jusqu’à 4 000 personnes. Plus de 4 000 objets ont été mis au jour et sont présentés pour partie au musée archéologique du Val d’Oise à Guiry-en-Vexin. Ce dernier propose une journée consacrée à ce site majeur : présentation in situ par un archéologue, découverte des vestiges valorisés au musée et des outils multimédia, présentation exceptionnelle par des chercheurs de l’état des dernières avancées scientifiques qui apportent un nouveau regard sur le site.

Au cours de la  journée, trois balades d’une heure sont prévues dans le village ainsi qu’une initiation.

 

Pour découvrir cette activité, voir le site www.thegreenway.fr

Le mot brocante vient du germanique brok qui veut dire un morceau ou un bout, comme dans l’expression de bric et de broc, et le mot ante qui vient du mot latin marchand. Il s’agit donc de vente par des marchands d’objets seuls ou de bout d’objets. C’est plus de 120 exposants, dont de nombreux professionnels, qui se retrouveront sur la pelouse du bord de Seine à Vétheuil le dimanche 23 juin; vous pourrez chiner du mobilier ancien, de la verrerie, des tableaux, des livres, des jouets et des petits objets de déco, répartis dans les stands.

 

Ambiance musicale, gourmande et festives

Le Grand Orchestre du Petit bal jouera en continue, des personnages loufoques déambuleront entre les stands et l’espace restauration sous les tilleuls vous proposera son traditionnel barbecue et salades bio.

 

Mobilisation des vétheuillais et des commerçants

Les fonds collectés grâce à la brocante financeront le 2ème festival de musique « Sous les Tilleuls » qui aura lieu les 13, 14 et 15 septembre 2019 ; l’idée fédératrice étant de proposer un festival de qualité entièrement gratuit et donc accessible à tous. Une vingtaine de groupes se produiront sous un beau chapiteau de 500 places.

Condensé d’histoire et de patrimoine, le domaine régional de Villarceaux invite le public à célébrer le 14-Juillet dans ses jardins cette année. Au programme : un grand pique-nique tricolore en musique, autour de "la Guinguette Républicaine".

Un événement culturel, citoyen, participatif, solidaire et gratuit … ouvert à toutes et à tous.

Une manifestation organisée par PACT en Vexin, et la commune de Valmondois dans le cadre de la journée nationale de la lecture à haute voix pour tous.

 

> De 14h à 16h : lectures par et pour les enfants

> Pause goûter

> De 16h30 à 19h30 : lectures pour tout public

 

Apportez votre pique-nique pour un dîner festif.

Une occasion unique de découvrir une grande variété de textes souvent originaux, de plonger dans un bain culturel inattendu et d’encourager des lecteurs volontaires et amateurs.

Inscription sur place.

Cette exposition, itinérante, a pour mission de mettre en valeur le patrimoine, la nature et le paysage exceptionnel de cette petite partie des bords de la Seine allant du hameau de Haute-Isle au village de La Roche-Guyon à travers une série de 25 tirages petit format.

En 2014, Guy Vivien collabore avec le Château de La Roche-Guyon, dans le cadre du programme "Images en Seine". Il a présenté, à l’occasion de l’exposition Rêves troglodytes, une série de portraits des habitants de La Roche-Guyon et des trois villages alentours. Aujourd’hui Guy Vivien s’attache à mettre en lumière les différentes facettes de la nature qui l’entoure. Le contraste des rives du fleuve et des falaises de craie est sans cesse une magie renouvelée. À travers différents points de vue (d’un bateau, de pinacles...), l’exposition, proposée dans les boves, s’articule autour de boites rétro-éclairantes accentuant le mystère et l’enchantement des images.

Depuis février 2019, le projet participatif Singulier (s) Pluriel, mené par Anne Marion-Gallois, metteur en scène-chorégraphe et Tanguy Colas des Francs, artiste paysagiste, se déroule sur trois communes du Vexin français : Arronville, Us et Oinville-sur-Montcient.

 

Pendant deux mois, les artistes avaient échangé avec les communes, les associations et les habitants pour choisir ces lieux d’intervention.

 

Ce projet autour du jardin et de la biodiversité, soutenu par la DRAC Île-de-France, le Département du Val d’Oise et le Parc naturel régional du Vexin français, propose d’aller à la rencontre des habitants du Vexin pour lier avec eux jardinage et spectacle vivant par le geste.

 

La restitution du projet aura lieu à Oinville-sur-Montcient le samedi 5 octobre lors d’une après-midi festive et artistique où le geste de jardinage devient spectacle vivant et où la biodiversité prend tout son sens. Petites formes artistiques, performances, animations, temps musicaux et partage d’expériences seront au rendez-vous !

Marisa Gnondaho dit Simon et Stéphane Olry mènent l’enquête sur la mémoire des "petites épouses", ces femmes africaines qui vécurent en concubinage avec des colons. De ces rencontres souvent forcées, toujours inégalitaires, sont nés des enfants métis dont le destin fut longtemps recouvert de silence.

Explorez le célèbre château de La Roche-Guyon devenu, à partir de 1943, un poste stratégique pour empêcher le débarquement allié en France.

Parcourez les ruelles du village pour observer les traces du bombardement d’août 1944 et venez écouter nos guides vous raconter les récits et anecdotes de celles et ceux qui ont vécu sous l’occupation allemande au quotidien.

Enfin, marchez dans les pas d’Henry Crowder, soldat américain de la 7e division américaine, libérateur du village au péril de sa vie.

De 14h à 15h30 - Contes à partir de 7 ans.

La femme Bison et autres contes Chaman : un voyage initiatique emprunt d’animisme, où humains et animaux se métamorphosent aux sons des flûtes et percussions ethniques.

 

De 16h à 17h - Contes à partir de 4 ans

J’ai vu le loup, le renard et la belette : ce spectacle interactif plein d’entrain, entre contes et chansons, raconte avec malice les aventures de nos trois héros.

titre

texte

legende

legend_1

copyright_1

legend_2

copyright_2

code

file1

file1_url

file1_size

0 K.o.

file1_type

file1_name

file1_legend

link1

documents

lien_swf

lien_popup

http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/carte-des-activites-touristiques/bdd/ocms_mode/popup/para/1330022452

D’un côté, la grande ville, la capitale. De l’autre, les champs, les derniers de la plaine de France. Au milieu, la périphérie, la banlieue. Où en est-on de l’image idéalisée de la campagne ancestrale ? Où en est-on de l’image négative des périphéries ? Quel lien avec les terres qui nourrissent nos vies urbaines ?

En banlieue parisienne, le regard d’une jeunesse qui questionne son rapport à la terre, à la ville, à la consommation, à la société, à la démocratie. Une jeunesse qui saisit son pouvoir d’agir. Une enquête enthousiasmante au cœur de leur territoire.

 

Vendredi 31 janvier à 20h30

FEYDEAU ET D’AMOUR, 2 petites pièces de Georges Feydeau

Mise en scène Geoffroy Guerrier

Tarifs de 10 € à 15 €

Gratuité pour les -26 ans, demandeurs d’emploi et carte d’invalidité

 

Samedi 1er février à 17h

ROUGE d’après Le petit chaperon rouge de Charles Perrault

Cie Les Illustres Enfants Juste

Tarif adulte 10€

-18 ans 5€

Pour comprendre le village d’Amenucourt, il faut enfiler ses chaussures de marche et se préparer à arpenter les chemins. En effet, l’habitat est dispersé en multiples hameaux qui s’étalent le long du ru de Roconval. Depuis le bien nommé hameau de Beauregard jusqu’à celui de Roconval, la visite vous fera parcourir le village en sauts de puce, avec le ru comme repère. Bien présent dans l’histoire du village, vous verrez qu’il est au cœur de son patrimoine. Prêt à parcourir les chemins d’Amenucourt ?

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

L’agriculture a bien souvent été l’activité économique centrale des villages du Vexin français. Pourtant Bray-et-Lû fait figure d’exception : sur les bords de l’Epte, le village a connu un important développement industriel au XIXe et au XXe siècles suite à l’implantation d’une des usines de la société belge de la Vieille Montagne. Cette visite vous propose de découvrir toutes les facettes de Bray-et-Lû, où le patrimoine rural s’enchevêtre à une histoire industrielle et ouvrière qui a durablement marqué le village.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Génicourt, village situé non loin de l’agglomération de Cergy-Pontoise, a conservé son caractère rural et faiblement urbanisé. Il n’en est pas moins un lieu clé : installé à la convergence de nombreuses routes, parfois anciennes, c’est un véritable territoire de transit et de passage. La visite vous propose de vous y arrêter un peu, pour y découvrir son patrimoine et son architecture traditionnelle.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Tout commence après l’exposition universelle de 1937, lorsqu’un des pavillons de ce grand événement international des "arts et techniques de la vie moderne", devint la mairie de Seraincourt. Puis la machine à remonter le temps s’accélère : un bâti traditionnel daté du XIXe siècle, une église du Bas Moyen Âge, et plus loin encore une nécropole mérovingienne se dessinent. Dans cette visite, votre guide-conférencière vous propose de découvrir Seraincourt à rebours de la chronologie.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Bréançon, situé à flanc de coteau à l’extrémité de la butte du Caillouet, domine le plateau du Vexin français. La visite de ce petit bourg fera parler les vieilles pierres. Car, si les fermes anciennes et le château nous raconteront l’histoire d’une commune rurale du Vexin, d’autres témoignages nous parleront du patrimoine religieux, depuis la fontaine miraculeuse jusqu’aux croix de chemin, en passant par les propriétés terriennes du clergé d’Ancien Régime. A vous d’y tracer votre voie : entre profane et sacré.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Implanté à flanc de coteau, en surplomb de l’Aubette-de-Magny, Hodent ne fut, jusqu’à la Révolution française, qu’un hameau de Magny-en-Vexin. Il n’en jouit pas moins d’une riche histoire qui s’est traduite dans la diversité de son patrimoine. Allant à rebours de la chronologie, ce parcours vous fera découvrir l’histoire industrielle d’Hodent, avant de plonger au cœur du village et de son bâti traditionnel, qui fut le domaine de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés ou de la famille de la Rochefoucault.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Un tiers de la commune d’Arthies est aujourd’hui recouvert par le bois. Il s’agit là du reste de l’ancienne forêt d’Arthies, qui fût jadis un grand domaine, apanage du roi et dédié à ses chasses. De l’ombre du bois au village, cette visite sera l’occasion de faire parler les vieilles pierres d’Arthies et de découvrir toute son histoire qui commence à s’écrire au VIIe siècle sur un papyrus et continue au fil des seigneurs, et au fil des années, jusqu’aux époques les plus contemporaines et notamment la Seconde Guerre mondiale.

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Si le village de Menouville est menu par la taille, il n’en est pas moins d’un grand intérêt. Longtemps dépendant de la paroisse d’Arronville, il se niche au bord du Sausseron, et s’adosse au domaine de Balincourt : château et parc somptueux du XVIIIe siècle. Cette visite sera l’occasion de découvrir le patrimoine de Menouville, mais aussi en creux l’histoire du domaine qui a durablement marqué la commune. Suivez-donc la balade autour de Balincourt pour cerner, depuis le village, le domaine et ses célèbres propriétaires, du roi de Belgique au mystérieux marchand d’armes Basil Zaharoff.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Montreuil-sur-Epte, séparé de la Normandie par la rivière, s’arpente et se découvre au fil de l’eau. Le ru des Bruines vous y conduira de moulins en lavoirs. Prenez garde toutefois à ne pas vous mouiller, car la visite continuera au-delà du bourg pour s’aventurer jusqu’au hameau des Coppières - jadis importante seigneurie avec son château – à la découverte de plusieurs sources utilisées depuis longtemps dans le village.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Au nord coule la Viosne, au sud s’étend la chaussée Jules-César : deux axes de communication majeurs qui vous guideront dans la découverte de Courcelles et de son histoire. Depuis le centre du village, nous vous invitons à un voyage à travers le temps qui empruntera la célèbre voie romaine du Vexin français. Vous y croiserez probablement le chemin d’autres voyageurs de l’Antiquité, du Moyen Âge et même des archéologues d’aujourd’hui.

 

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Un micro-climat exceptionnel qui engendre une flore exceptionnelle

La situation, l’exposition, la géologie et le sol, tout concourt à engendrer, sur ce site, une flore exceptionnelle qui fait l’objet d’une protection nationale.

Vous découvrirez ces plantes étonnantes et les raisons de leur présence en ce lieu.

Les plantes de fin d’été, deuxième saison remarquable pour la flore de la Réserve.

La Réserve naturelle nationale des coteaux de la Seine, plus haut niveau de protection en France, abrite une flore exceptionnelle. Les espèces à floraison tardive, invisibles au printemps et beaucoup moins connues, sont pourtant tout aussi remarquables. Au travers d’une promenade sur les coteaux, vous découvrirez ces espèces et pourquoi on les trouve en ces lieux.

La vallée de la Seine et ses trésors !

Ce village troglodytique s’étale sur quatre kilomètres le long du fleuve, et recèle bien des trésors du patrimoine local ! Église, maisons anciennes, fontaine abreuvoir et bien plus encore… Attention ! Ça grimpe...

Découvrez le destin de La Roche-Guyon fier de son château, à travers les anecdotes de celles et ceux qui ont marqué l’histoire du village du XIe siècle à nos jours !

Tout en arpentant les ruelles du village de La Roche-Guyon du bord de la Seine jusqu’à son fier château, vous découvrirez son histoire façonnée par sa position stratégique entre Vexin français et Vexin normand.

Venez marcher sur les pas des hommes et des femmes qui ont marqué l’histoire de La Roche-Guyon, en découvrant les lieux les plus pittoresques du village.

Tout en vous baladant dans les rues et ruelles du village de La Roche-Guyon, vous découvrirez l’histoire de ce magnifique village dont l’incroyable destin fut façonné par sa position géographique entre le Vexin français et le Vexin normand. Depuis le XIe siècle au temps du premier seigneur Guy, sire de La Roche, jusqu’à l’installation du maréchal Rommel pendant la seconde guerre mondiale.

Dans la forêt au Nord Ouest de Chérence, les ruines du hameau de Bézu témoignent du passé ancien de ce lieu abandonné dans les années 50.

 

Au départ de Chérence, chemin faisant, cette boucle permettra de découvrir le patrimoine architectural et naturel du lieu. Au fond du bois, les ruines du hameau, envahies par la nature, se dévoileront…

De la Seine, frontière sud du Vexin à la villa Paul Poiret sur les rebords du plateau, votre guide vous fera découvrir la diversité des paysages et du patrimoine architectural et naturel de Mézy.

 

Cette balade au départ de la mairie permettra de descendre vers la Seine pour découvrir le chemin de halage et son histoire, puis de remonter vers la Villa Poiret par des sentes à travers d’anciens vergers.

Le château de Vigny est attaqué par la mérule, des travaux de sauvegarde sont en cours... Allons nous pouvoir l’approcher ?

Vigny est un village construit autour de son château. Au départ de l’église, cette balade vous propose d’en faire le tour et de découvrir son petit patrimoine : lavoir, ferme de la Comté, histoire de la famille Vitali et de découvrir les jardins du château.

Quelle est l’histoire de ce petit village de la Vallée du Sausseron où la mairie cache l’église ?

Balade autour et dans le village à la découverte de la petite et grande histoire et du patrimoine architectural et naturel...

Découvrons ces pierres qui ont servi à construire les ponts de Paris et ce petit hameau bâti au fond de la boutonnière de la faille de Banthelu et que décrivait Lavoisier dès le 18è siècle.

 

Au départ du hameau, cette balade permettra de monter sur le plateau pour traverser la carrière de Saillancourt et de rentrer par l’avenue verte Paris-Londres. Vaste programme, avec découverte de la géologie, de la faune et de la flore de la carrière, mais aussi des paysages et du petit patrimoine du Vexin français.

Ce village du Vexin situé à la confluence du ru de l’eau brillante, de la Bernon et de la Montcient, saura vous charmer...

Lavoirs, moulins, lave sabots, les éléments autour de l’eau sont nombreux dans ce village tout en longueur, au riche patrimoine hydraulique. L’eau est en effet omniprésente à Seraincourt, son territoire ayant été façonné par 3 cours d’eau qui ont creusé leurs vallées à travers le plateau du Vexin français...

Dominant la vallée de l’Aubette, ce village construit sur une butte vous dévoilera ses multiples facettes.

 

La butte de Cléry domine le plateau du Vexin français, traversé par la Route Nationale et la Chaussée Jules César. Vous découvrirez lors de cette balade la diversité du petit patrimoine et des paysages vexinois.

Petit patrimoine et forêt à l’automne... Chauds les marrons, chauds !

 

Frémainville se repère de loin grâce à l’étrange silhouette de sa distillerie qui marque le paysage ! Ce petit village blotti au creux d’une colline nous réserve bien des surprises... La proximité du Bois de Galluis, vestige de l’ancienne forêt d’Arthies, permettra une escapade en forêt à la recherche de châtaignes.

Situé sur le versant nord de la vallée de la Viosne, au rebord du plateau, Courcelles est un petit village tranquille construit entre butte et vallée qui bénéficie de la proximité de la Viosne et de l’étang des Aulnes, propices aux promenades dominicales et à la pêche.

Se promener, c’est suivre un chemin qui a un passé et une vie propre.

Quelques mots clés pour cette balade : distillerie, film, poiriers, dirigeable, échalas, wellingtonias, grue… quelle liste énigmatique ! A partir d’une ancienne distillerie, la découverte d’un joli village et de ses environs avec un œil aiguisé sur les végétaux et leur faculté d’adaptation en ville comme dans la nature. Un beau parcours d’observation et de belles histoires à raconter.

Deux aspects seront abordés :

- le village et ses petites histoires

- les plantes environnantes et leur diversité.

 

Celles-ci s’adaptent au piétinement ou à la rareté de l’eau : charnues, cireuses ou rabougries, le long de nos ruelles, sur les murs, en plein soleil, dans les pierres ou sur le sable, nous découvrirons tous les mécanismes qui ont permis à ces végétaux de résister à ces conditions difficiles. Un petit tour dans les bois nous éclairera sur les spécificités de ces plantes des sous-bois forestiers. Un regard sur la nature qui se réveille mais aussi sur le passé de ce beau village.

Bienvenue en Yvelines, et à votre santé !

Un peu de fraicheur et beaucoup de boissons pour cette sortie campagnarde. Un bourg sur la colline, plusieurs hameaux, des forêts aux alentours, c’est le cadre de cette balade à la recherche des plantes "à boire" et des savoirs faire traditionnels. Médicaments à l’origine, certaines boissons ont été considérées comme des aliments. Piquettes, limonades, cidres, jus "thérapeutiques", consommés par plaisir ou nécessité, elles ont parfois deux visages. Elles furent fondatrices de civilisation, ou stratégiques et elles rythment toujours notre quotidien. En toute convivialité !

Fontaines miraculeuses ou sources salutaires, eau de la mare. Boire de l’eau, cela paraît normal mais qu’en était-il autrefois ? et qu’en est-il aujourd’hui ? Eau claire, breuvage, infusion, décoction, sirop fermentée ou boissons alcoolisées, tout un monde s’ouvre devant nous pour peu que l’on sache reconnaître les plantes qui entrent dans leur composition et les techniques qui permettent de les élaborer.

Découvrons ces plantes à boire qui transforment le goût de l’eau en boisson agréable ou bienfaitrice. Rafraichissement en fin de balade.

Bienvenue au pays des céréales.

Le Vexin est un terroir à vocation agricole depuis des millénaires. Magny et ses environs en sont l’illustration. Importantes autrefois, charrettes, faucilles, gerbes dans les champs ont disparu. Le bouquet de moisson n’orne plus l’entrée des fermes. Les cultures de céréales ont aussi évolué. Mais aujourd’hui encore, cette période de l’année est capitale pour ceux en vivent : faire vite mais bien, tel est l’enjeu.

 

Connaissez-vous les différences entre blé, orge, avoine, méteil ou seigle. Que vous disent les termes : faire haler l’avoine, recruter des outerons, aiguiser sa faux avec un coffin, mettre les gerbes en diziaux ou en moyettes puis engarner le blé et se rassembler pour la passée d’août. Les mots ont changé, mais la moisson reste primordiale et identique la volonté de bien faire, le plus vite possible avant les orages d’été… C’est une question de survie.

Village éclaté, lieu de passage et de convoitise, prédominance de l’eau, le territoire de cette commune nous fournit des paysages variés et diversifiés où l’automne jette ses feux. L’arbre, l’eau et les témoins du passé, omniprésents, en font tout le charme et il y beaucoup à en dire…

 

Entre vallée de l’Epte et coteaux de la Seine, ce territoire montre la diversité des paysages et des milieux, l’automne y met de la couleur. Un petit tour le long des marais et dans les bois, à l’abri des vents d’automne, admirez les arbres aux couleurs spectaculaires, les dernières fleurs butinées, les arbustes se préparant pour l’hiver, et les ultimes récoltes de comestibles. La nature nous propose de vraies richesses et l’arbre a toujours eu un statut privilégié : utilitaire, source de nourriture, de vénération, des liens se sont tissés au fil des siècles. Décryptons ce dialogue lors de cette promenade automnale.

C’est en train de devenir une tradition. Pour fêter la réouverture du Château, nous vous accueillons pour une soirée cinéma proposée en partenariat avec PACT en Vexin.

Et si vous découvriez le Parc naturel régional du Vexin en famille ? C’est ce que vous proposent les nouveaux Rendez-Vous Familles du Pays d’art et d’histoire du Vexin français. Au programme : promenades ludiques, énigmes, légendes, mais aussi histoire et patrimoine, pour petits et grands.

Alors, si on faisait un tour ensemble ?

 

Dimanche 19 juillet : Brueil-en-Vexin et ses légendes

 

Dimanche 2 août : Omerville au temps des Chevaliers

 

Dimanche 13 septembre : Le secret du fléau des mers à Théméricourt

 

Dimanche 18 octobre : Jadis à Juziers

Vallangoujard –Menouville – Theuville –Epiais-Rhus

Entre forêts, champs et vallées ombreuses, à la recherche de villages oubliés et de leur histoire.

Après avoir traversé Vallangoujard, nous quitterons le Sausseron pour monter sur le plateau en passant par Menouville. Les chemins à travers champs nous conduiront au vallon de Theuville d’où nous remonterons par la forêt pour gagner Berval puis Rhus, avant de revenir en longeant longuement le ruisseau.

Un beau parcours qui nous permettra, au passage, de découvrir que, sous leur apparence tranquille et endormie, ces villages nichés dans la verdure dissimulent des gares, des carrières, des moulins, une usine… bref, un passé pas si simple qu’ils le suggèrent de prime abord.

Entrevoir les richesses du Vexin en une seule journée !

Un marais en pleine ville, une voie antique, des sentiers silencieux, la fraicheur des petits bois, une flore sauvage riche, des points de vue magnifiques, des curieux lavoirs, une rivière omniprésente, un pique-nique en pleine nature, des églises et des châteaux chargés d’histoire…

Tous les ingrédients pour une superbe balade le long de la Viosne.

Marais, bosquets, petit patrimoine bâti remarquable, ancienne voie romaine, châteaux et moulins, sentiers forestiers, richesses de la flore et curiosités botaniques, nous remonterons la Viosne en prenant le temps de visiter en détail le plateau et ses villages.

Une grande boucle pour admirer de beaux paysages et un bâti de caractère au milieu d’espaces naturels riches et protégés.

 

Vous avez dit "tinctoriales" ? mais où sont-elles ces plantes qui dès la préhistoire ont été remarquées puis utilisées et transformées par l’homme ? Vous avez dit : macération, décoction, fermentation. Quel procédé permet de transformer une plante en couleur ?

Vous avez dit : peintures, teintures, encres ou cosmétiques : comment choisir la plante la mieux adaptée ? Une journée, ce n’est pas assez pour faire le tour de cet univers coloré !

 

Bleu blanc rouge, chacun a sa couleur préférée, mais toutes sont chargées d’histoire et de symboles.

Voici une grande balade en boucle autour du village d’Ambleville qui sera le prétexte pour découvrir le monde des plantes à teintures et celui de la fabrication des couleurs. Dans les collines, dans les champs, près des chemins, ou au bord de l’Aunette, venez rencontrer quelques-uns de ces végétaux dont certains sont devenus rares ou protégés mais dont d’autres se trouvent facilement. D’ailleurs certains peuvent avoir leur place au jardin ! …

Une approche de leur histoire et de leur cueillette et transformation complétera cette "initiation" à la couleur. Une balade estivale haute en couleur !

 

Herboriser de moulin en lavoir, de plaine en marais, de talus en bosquets, se laisser surprendre par la variété des paysages, la beauté et la richesse des milieux naturels, rechercher la flore sauvage locale, le nom d’une plante, ses propriétés, déguster des friandises à base d’herbes sauvages près d’un petit ruisseau, traverser la forêt et en reconnaître ses habitants. Admirer des calvaires et en connaitre l’origine….

Un cheminement botanique en toute simplicité du plateau agricole à la vallée du Cudron.

Toutes les richesses du Vexin !

Découvrez la vie quotidienne de Claude Monet lors de son séjour à Vétheuil de 1878 à 1881.

Claude Monet et les siens vécurent à Vétheuil de 1878 à 1881, cette période fut courte mais intense, il y peignit plus de 200 toiles inspirées par le village mais aussi par les alentours. Lors de cette journée, vous découvrirez l’histoire de son quotidien en visitant sa maison vétheuillaise. L’après-midi nous mènera sur les chemins qu’il arpentait régulièrement, toujours à la recherche de nouveaux motifs baignés de lumière.

Découvrez la vie quotidienne de Claude Monet et de ses amis impressionnistes lors de leur séjour entre Vétheuil et la Roche-Guyon dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

 

Lors de cette journée, vous vous promènerez dans le village de la Roche-Guyon à travers des anecdotes sur la vie des peintres impressionnistes, puis le GR2 vous mènera jusqu’à Vétheuil. Là, vous visiterez la maison où Claude Monet vécut de 1878 à 1881, et découvrirez le village de Vétheuil en calèche. Retour à La Roche-Guyon à pied par la route qui longe les coteaux.

Sur les Coteaux de la Seine...

Entre bois humides, fruticées pionnières et pelouses sèches, toute une journée à la découverte de la flore exceptionnelle de la réserve.

La situation, l’exposition, la géologie, le sol et son histoire, tout concourt à engendrer, sur ce site, une flore exceptionnelle qui fait l’objet de la plus haute protection nationale.

Vous découvrirez ces plantes étonnantes, les raisons de leur présence en ce lieu et la dynamique de la végétation des coteaux.

 

Certaines parties du parcours présentent des pentes assez raides qui peuvent être glissantes par temps humide : les chaussures de randonnée sont vivement recommandées.

Sur les Coteaux de la Seine

Dans le cadre exceptionnel de la réserve naturelle, venez vous initier par la pratique à la reconnaissance des grandes familles de plantes.

 

La connaissance des familles de plantes et de leurs caractéristiques principales est un passage obligé de la détermination des espèces. Au cours de cette journée vous apprendrez à reconnaître les plus importantes. Pour chaque famille, vous verrez quelles parties de la plante doivent être observées ou photographiées pour parvenir à identifier l’espèce sans avoir à la cueillir.

Tout un monde de végétations !

Du fond de la vallée de l’Epte au sommet de ses coteaux, c’est une succession de végétations très différentes, toutes caractérisées par des espèces remarquables.

 

Au cours d’une randonnée-promenade de la journée, nous traverserons des paysages typiques marqués par des végétations très différentes. Chacune d’elles recèle des espèces de plantes remarquables, tantôt typiquement septentrionales, ailleurs franchement méridionales. Nombre de ces plantes ont une histoire que vous découvrirez.

Avec votre guide et ses ânes, partez à la découverte du patrimoine naturel et culturel du Vexin français. Les ânes portent les pique-niques et nous accompagnent pour le plus grand plaisir de tous.

Randonnée en boucle dans la vallée de l’Aubette de Meulan, jusqu’à Théméricourt et la Maison du Parc naturel régional du Vexin français (10 km).

Cette conférenceproposera un voyage à la découverte du biomimétisme.

A travers de multiples exemples concrets d’innovations bio-inspirées, dans tous les domaines, illustrés en image et vidéos, l’exposé montrera à quel point la nature est géniale et source d’inspiration, y compris pour réfléchir à notre relation homme-nature.

Chaque participant choisira de faire à son initiative 8  16 ou 24 kms suivant ses aptitudes.

Circuit A (8 kms) > Marche en sous bois, point de vue , côte de Gargantua

Circuit B (8 km) > Arbre centenaire, église de Ronquerolles, château de Chambly

Circuit C (8 km) > La Chapelle Saint Robert, site préhistorique, la pierre polissoir

 

Remise d’une feuille de route aux participants après inscription.

Ravitaillement à l’intersection des circuits au Rond du Lay.

DESCRIPTION : Si vous pensez tout connaître du théâtre et avoir tout vu, c’est que vous ne connaissez pas le théâtre immersif. Véritable nouveau genre du théâtre, et renouveau dans le domaine théâtral, c’est avec passion et entrain que l’association boulonnaise (92) : Le Théâtre Sans Scène, vous propose d’assister à aventure théâtrale. Venez vivre le temps d’une soirée, un bal mondain du début du 20e siècle ! Au cours de cette aventure théâtrale immersive, vous serez amené à partager l’angoisse, la peur mais aussi les moments de joie des personnages de cette pièce, qui s’annonce riche en émotions !

 

SYNOPSIS : 15 mars 1918, Hans URLB et sa femme Madeleine donnent un bal mondain réunissant notables, salariés et proches du clan URLB. Alors que le bal vient tout juste de débuter, une détonation se fait entendre et un nuage de feu se forme dans les jardins du château des URLB. Le pont ! Coincés dans le château, comment les URLB et leurs invités vont-ils faire pour survivre à cette nuit de tous les dangers ? Qui se cache derrière cet ignoble attentat ? Mais question plus importante, le responsable est-il en dehors ou à l’intérieur des murs du château ? Une aventure immersive à couper le souffle !

Une histoire passionnante, passionnelle et fragile

L’exposition présente l’histoire du végétal avec une double approche, celle de sa libre aventure temporelle et spatiale et celle, beaucoup plus récente, de son inféodation totale ou partielle à l’homme. Présentée dans l’enfilade des salons, l’exposition aborde les sujets suivants : l’aventure végétale à l’échelle du temps géologique, la domestication des plantes utiles à l’homme, le nouveau regard porté sur le monde végétal à partir de la Renaissance italienne avec la création des premiers jardins botaniques, les techniques mises en oeuvre pour le transport des plantes vivantes (du XVIIe siècle jusqu’aux années 1960), la constitution des collections végétales et la spécialisation culturale des empires coloniaux à compter du milieu du XIXe siècle, l’époque contemporaine et sa nouvelle vision du monde vivant. Par ailleurs, compte tenu de la présence au Château de La Roche-Guyon de deux papiers peints chinois (XVIIIe siècle) représentant la flore chinoise et son commerce, l’exposition évoque de façon plus spécifique la connaissance et la perception de celle-ci par les Européens des XVIIIe et XIXe siècles.

 

L’exposition réunit environ soixante-dix prêts (fossiles, herbiers, livres, gravures, objets, photographies) issus en particulier des collections du Muséum national d’histoire naturelle, Collections Géosciences - Sorbonne Université, du Musée François Tillequin – collections de Matière médicale de la faculté de pharmacie de Paris (Université Paris-Descartes), du Service Historique de la Défense, Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives, du Jardin des plantes de Nantes et du Musée de la marine en bois du Brivet.

 

Partez à la découverte des oiseaux au sein de l’Espace naturel régional de Flicourt, véritable refuge pour ces bêtes à plumes ! Un animateur vous enseignera l’utilisation des jumelles et des guides d’identification. Vous apprendrez, sur la base de ces outils fournis, les critères d’observation des oiseaux et le cheminement qui amène à la détermination d’une espèce.

L’exposition qui se déploie cette année au musée Daubigny présente une collection privée généreusement mise à disposition par un collectionneur qui souhaite garder l’anonymat. Elle est née de la découverte en 2005, au musée de Meudon, de la collection de paysages français constituée par Christian Grellety-Bosviel, prématurément disparu. De ce choc esthétique et émotionnel, est né le désir d’initier -tel un écho ou un héritage- une nouvelle collection, sur la même thématique.

La première œuvre acquise en 2006 – La Seine au Bas-Meudon de Jongkind – a servi d’incitation à un beau voyage au sein d’un genre pictural qui offre à l’infini de nouvelles découvertes. De patientes recherches, une solide documentation, la reconstitution de l’histoire des œuvres – qui frise parfois l’enquête policière – font revivre, pour notre plus grand plaisir, des créations d’artistes célèbres ou moins connus du grand public. La redécouverte des « petits maîtres » est à ce titre exemplaire. De même, l’approche des petits formats et des techniques variées renouvelle l’intérêt du visiteur. Les influences italienne et hollandaise sont évoquées. Initialement orientée vers l’incontournable leçon de l’École de Barbizon, la collection a évolué, comme son modèle, vers la Couleur, « qui procure de la vie aux œuvres ». L’ensemble réuni ici se veut, outre son apport esthétique, une marche plus intériorisée, ouvrant sur une réflexion environnementale, qui lui confère une aura actuelle qui renouvelle le sujet d’une façon très originale. L’accrochage présent privilégie un ordre chronologique, montrant l’évolution de l’approche du paysage par les artistes. Un focus sur le thème de l’arbre, figure tutélaire du genre, est cependant proposé salle 4. Quelques textes littéraires – critiques d’art, écrits d’artistes…– enrichissent le parcours. Ils éclairent la démarche des peintres et l’appréciation qui a pu être faite de leur œuvre.

Par écrit, vidéo (plan fixe), photographie ou enregistrement audio, parlez-nous du lieu vivant du Vexin qui vous a manqué et où vous avez eu envie d’aller pendant le confinement : le lieu de l’arbre, du ruisseau, de la colline, du rocher, du chevreuil ou de la grenouille…

 

Vos contributions alimenteront le projet participatif des artistes Agnès Prévost et Guilain Roussel sur les paysages du Vexin, dans le cadre de la résidence mission organisée par le Parc du Vexin français et le Département du Val-d’Oise, avec le soutien de la DRAC Ile-de-France.

 

The blenders Duo

Ce concert vous fera passer un moment agréable en notre compagnie, unis autour de la musique “LIVE” de qualité. Genain’Live reçoit le groupe “The Blenders duo” composé de la ravissante chanteuse Virginie, et de Romuald, son guitariste talentueux.

 

Suivez leur actualité

 

INFORMATIONS DISPONIBLES :

 

MAISON DU PARC / MUSEE DU VEXIN FRANCAIS (Théméricourt) :

Réouverture du domaine, de la boutique et du point d’information touristique le 3 juin. Espace muséographique fermé.

 

CHÂTEAU DE LA ROCHE-GUYON :

Ouverture du château le 30 mai et du potager-fruitier le 6 juin.

 

AUBERGE RAVOUX (Auvers-sur-Oise)

Fermé toute la saison 2020.

 

CHATEAU D’AUVERS (Auvers-sur-Oise)

Ouverture le 2 juin.

 

MUSEE ARCHEOLOGIQUE (Guiry-en-Vexin)

Ouverture le 2 juin.

 

JARDINS ET CHATEAU D’AMBLEVILLE

Réouverture des jardins et du château les 6 et 7 juin de 14h à 17h30. Visite du château à 15h30.

 

DOMAINE DE VILLARCEAUX (Chaussy)

Ouverture le 9 juin.

 

MUSEE DE L’OUTIL (Wy-dit-Joli-Village)

Ouverture le 13 juin.

 

MUSEE DAUBIGNY (Auvers-sur-Oise)

Ouverture le 13 juin.

 

AUTRES SITES :

 

Musée de la Moisson (Sagy)

Moulin de Naze (Valmondois)

Maison Gachet (Auvers-sur-Oise)

> Maison-atelier de Daubigny (Auvers-sur-Oise)

 

 

OFFICES DE TOURISME / Points d’information touristique

> Auvers-sur-Oise - Sausseron Impressionnistes : ouvert

> Vexin Centre (Marines) : ouvert

> Cergy-Pontoise Porte du Vexin : ouverture le mercredi 3 juin

> L’Isle-Adam : ouverture le mardi 2 juin

> La Gabelle (La Roche-Guyon) : ouverture le 4 juillet


Balades

Les sorties nature sur la réserve naturelle des Coteaux de la Seine des 17, 24 mai et 7 juin sont reportées à l’automne.

Les rendez-vous en Pays d’art et d’histoire des 17 et 31 mai sont annulés (reprise le 7 juin).

Les balades du dimanche des 17 et 24 mai sont annulées (reprise le dimanche 31 mai).

Musée du Vexin français

Les animations prévues dans le cadre de la Fête de la nature le 24 mai sont annulées et reportées au 11 octobre.

L’exposition "Jardiner au naturel" n’est actuellement pas accessible ; elle sera prolongée jusqu’au 13 septembre 2020.

En avant la musique : le pipoir

Le concert continue aujourd’hui avec la fabrication d’un autre instrument de musique verte, le pipoir. Sa sonorité est entre le sifflet et le kazoo.

 

Pour cela, il vous faut :

- 1 morceau de bois (10 à 12 cm de long et l’épaisseur d’un doigt)

- 1 grosse feuille de lierre grimpant

- 1couteau (type opinel)

- 2 élastiques

 

1. Fendre le morceau de bois en deux dans sa longueur.

2. A l’aide du couteau, creuser une encoche sur la partie inférieure du morceau de bois.

3. Plier la feuille de lierre dans sa largeur, la placer entre les deux morceaux de bois et maintenir le tout avec les élastiques.

4. Avec le couteau, découper les morceaux de feuille qui dépassent de part et d’autre du morceau de bois.

Voir toutes les étapes en images.

Et maintenant place à la musique !

Téléchargez le programme

Mercredi 24 juin - C’est quoi une plante sauvage ? avec le Bois Gourmand

 

Mercredi 8 juillet - Balade en famille pour une découverte de la nature avec le CPN

Vendredi 10 juillet - Découverte des coteaux de la Seine avec Julien Masson

Vendredi 10 juillet - Les soins aux animaux avec la Ferme d’Ecancourt

Samedi 11 juillet - Chasse aux trésors de la nature avec Ânes en Vexin

Lundi 13 juillet - Atelier artistique Parents Enfants : Muriel Baumgartner (La Source-Villarceaux)

Mercredi 15 juillet - Les mémoires d’un âne avec Ânes en Vexin

 

Samedi 18 juillet - Repas trappeur au coin du feu avec le Centre d’activités des Scouts

Mardi 21 juillet - Un rallye en forêt avec la Ferme d’Ecancourt

Mercredi 22 juillet - C’est quoi une plante sauvage ? avec le Bois Gourmand

Mercredi 22 juillet - Les mémoires d’un âne avec Ânes en Vexin

Jeudi 23 juillet - De la graine aux légumes avec la Ferme d’Ecancourt

Vendredi 24 juillet - Du mouton à la laine avec la Ferme d’Ecancourt

Vendredi 24 juillet - P’tit artiste en herbe avec le Parc du Vexin français

Dimanche 26 juillet - Chasse aux trésors de la nature avec Ânes en Vexin

Mardi 28 juillet - Découverte des coteaux de la Seine avec Julien Masson

Mercredi 29 juillet - Sens dessus-dessous avec les tout petits avec la Ferme d’Ecancourt

Vendredi 31 juillet - Les petites bêtes du jardin avec la Ferme d’Ecancourt

 

Mardi 4 août - Balade en famille pour une découverte de la nature avec le CPN

Mercredi 5 août - Les mémoires d’un âne avec Ânes en Vexin

Jeudi 6 août - Fabrique un jouet à partir d’éléments naturels avec la Ferme d’Ecancourt

Samedi 8 août - Croquis de paysage à La Roche-Guyon avec Fabien Bellagamba

Mardi 11 août - Atelier artistique Parents Enfants : Brigitte Goupil (La Source-Villarceaux)

Mercredi 12 août - Croquis naturaliste à Théméricourt avec Fabien Bellagamba

Mercredi 12 août - Si la nature m’était contée avec le Parc du Vexin français

Jeudi 13 août - La nuit toutes les chauves-souris sont de sortie avec la Ferme d’Ecancourt

 

Lundi 17 août - Croquis de paysage à La Roche-Guyon avec Fabien Bellagamba

Mercredi 19 août - Atelier artistique Parents Enfants : Mireille Guérin (La Source-Villarceaux)

Vendredi 21 août - Jardinage et permaculture en famille avec La Seve

Samedi 22 août - Repas trappeur au coin du feu avec le Centre d’activités des Scouts

Samedi 22 août - Chasse aux trésors de la nature avec Ânes en Vexin

Mardi 25 août - Découverte des coteaux de la Seine avec Julien Masson

Mercredi 26 août - Tout est bon dans le sureau avec le Bois Gourmand

Jeudi 27 août - Balade en famille pour une découverte de la nature avec le CPN

Vendredi 28 août - Jardinage et permaculture en famille avec La Seve

 

 

© Lorena Wowk

Au Salon

Chantal Tichit donne du corps à l’étoffe et nous emmène subtilement dans son univers viscéral où la peau est à fleur de tissu, soyeuse et offerte telle une marionnette fragmentée, déjantée, mutante…

 

Lorena Wowk s’est fait connaître par son travail délicat et humaniste autour de l’urne funéraire. Elle nous parle aujourd’hui de l’accueil du vivant avec ses grès chaleureux comme des peaux granuleuses ou recroquevillées, parées de lumières douces et acidulées…

 

Dans la Cave (jusqu’au 1er novembre)

Valérie Lebrun bruisse de ces formes étranges de créatures issues d’outre-mondes liquides ou des dédales du rêve : Buisson frémissant de vie, éclosion tellurique de pétales suspendus dans le temps...

Le Moyen Âge est une période importante pour le Vexin français. A Omerville, entre croix, manoir et église, les vestiges de cette période fascinante sont encore bien visibles... pour qui prend le temps d’observer ! Conduits par votre guide, débusquez en famille les traces du temps des chevaliers et découvrez leur fascinante histoire !

>> Téléchargez le programme complet des visites "Pays d’art et d’histoire".

Cette animation est proposée dans le cadre du programme :

Ces animations sont proposées dans le cadre du programme :

Cette animation est proposée dans le cadre du programme :

Cette animation est proposée dans le cadre du programme :

Cette animation est proposée dans le cadre du programme :

Cette animation est proposée dans le cadre du programme :

Cette animation est proposée dans le cadre du programme :

Cette animation est proposée dans le cadre du programme :

Ces animations sont proposées dans le cadre du programme :

Cette animation est proposée dans le cadre du programme :

Cette animation est proposée dans le cadre du programme :

Cette animation est proposée dans le cadre du programme :

La permaculture est une science née dans les années 1970, en Australie. Elle est multidisciplinaire et vise à concevoir, prévoir et réaliser des sociétés humaines qui soient écologiquement soutenables, socialement équitables et économiquement viables. C’est une véritable philosophie, un mode de vie. Elle est bien plus que les techniques agricoles qu’on lui attribue. Elle repose sur des éthiques et des principes, dont vont découler des techniques et des stratégies.

Lire la suite

Marché de producteurs

Expositions, visites du jardin, ateliers

Réserve ton arbre pour soutenir l’association

Concerts le samedi soir de 18h à 22h.

Buvette et food truck

 

Un joli programme festif, informatif et vivant sur deux jours ! C’est aussi le moment de lancer la campagne de financement participatif pour faire germer l’actuel projet de l’association "le parcours écologique et pédagogique du moulin".

Dans le cadre de l’appel à projet "Vexin, côté nature", le Parc nous a choisis pour "démasquer" notre univers et vous inviter "autour du pot".

 

Venez découvrir des grands dessins de petites natures, d’impressionnantes feuilles imprimées, un film d’animation dans les arbres, un film documentaire autour des pots, des petites sculptures inattendues et un ensemble d’images en réalité augmentée encore plus inattendu.

 

Autour de l’expo(t) : ateliers et animations

 

Ateliers enfants (6/13 ans) avec Claude, Sabine, Jeanne et Lucas

L’Atelier Léporello - Samedi 26 septembre

L’Atelier film pixillation - Mercredi 30 septembre –

L’Atelier pots - Samedi 14 novembre

L’Atelier Naturama - Dimanche 15 novembre

 

> De 14h30/17h

> Tarif : 3 € /enfant

> Sur réservation au 01 34 48 66 00

 

Ateliers famille "Mon bol imaginaire"

avec la céramiste Isabelle Pioche - Zat Cat - Vendredi 23 octobre

 

Ateliers objets de cuisine détournés au naturel

avec Karine Taoki, sculptrice - Jeudi 29 octobre et vendredi 30 octobre

 

Ateliers "La Nature épinglée"

avec l’Association La Source-Villarceaux - Mercredis 18 et 25 novembre

 

SPECTACLE Toc toc toc ! - Théâtre de papier & pop-up

par la Compagnie ChambOule TOuthéâtre - Dimanche 22 novembre

Cécile LAMY, grimpe et peintre

Valérie LE MERRER, peintre

Marianne LE VEXIER, peintre et graveur

Jean-Michel MIRALLES, peintre

David DAOUD, peintre et sculpteur

Brigitte SAUVETRE, collages, peintures

Un territoire reconnu pour la qualité de ses paysages...

Vallée de l’Epte

Au nord ouest de l’Ile-de-France, le Parc naturel régional du Vexin français s’étend sur 98 communes du Val d’Oise et des Yvelines et 71 000 hectares. Le classement du Parc repose autant sur la qualité des paysages et des milieux naturels que sur la grande homogénéïté et la qualité architecturale des villages.

 

Entité naturelle de caractère, le Vexin français offre des paysages et milieux étonnants (coteaux calcaires, marais, bois...) en Ile-de-France. Ce vaste plateau calcaire, dominant de 100 m environ les régions environnantes est délimité par la Seine au sud, l’Oise à l’est, l’Epte à l’Ouest et la Troësne et l’Esches au nord. Le plateau est entaillé de vallées aux profils contrastés, tantôt longues, étroites et jalonnées de vallons (Viosne, Sausseron) ou qui s’épanouissent en véritables plaines alluviales (Aubette de Magny). Les paysages du Vexin français sont fortement marqués par une activité agricole où dominent les grandes cultures (blé, orge, colza). Surplombant le plateau, les buttes d’Arthies, de Rosne et de Marines dressent leur silhouette boisée et ont conservé leur chapeau de sable et de meulière. L’intérêt patrimonial du Vexin français réside à la fois dans la diversité des habitats naturels qui y sont représentés, la présence de sites d’intérêt national et la présence d’espèces végétales protégées et/ou en limite d’aire de répartition.

 

Pour vous inscrire (ou vous désinscrire) à la newsletter, il vous suffit de saisir votre adresse mail.

Contact général

Maison du Parc - 95 450 Théméricourt
Accueil : 01 34 48 66 10
Fax : 01 34 48 66 11

Vous pouvez nous laisser un message en utilisant le formulaire de contact ci-dessous :

Le Parc est un territoire rural habité. Il comprend 98 communes (78 dans le Val d’Oise et 20 dans les Yvelines). 7 d’entre elles (Champagne-sur-Oise, Gargenville, Guitrancourt, Juziers, Mézy-sur-Seine, Ronquerolles et Vaux-sur-Seine) ne sont classées que pour une partie de leur territoire. Il compte 98 403 habitants (données 2007) dont près de la moitié dans les vallées de la Seine et de l’Oise.

Accéder à la liste des communes

Accéder au plan du Parc

 

Un projet pour le territoire

Fruit d’une large concertation, la Charte repose sur 3 axes principaux :

- la maîtrise de l’espace et la préservation des patrimoines naturels, paysagers et bâtis ;

- la promotion d’un développement agricole, touristique et économique durable, moteur d’une vie locale de qualité ;

- l’information, l’éducation et la sensibilisation des publics pour mettre l’homme au cœur du projet territorial.

 

La Charte du Parc est élaborée pour une période déterminée au terme desquels elle doit être révisée. La durée de classement a été portée de 12 à 15 ans en 2016 (loi pour la reconquête de la biodiversité).

 

Le classement du Parc naturel régional du Vexin français, prononcé par le décret du 30 juillet 2008, est prorogé jusqu’au 8 mai 2022 (Décret n° 2018-752 du 28 août 2018).

Accès à la Maison du Parc (Théméricourt)

En voiture :

De Paris par l’A15 puis la D14, sortie 16.

De Rouen par la D14, sortie 16.

De Mantes-la-Jolie, direction Magny-en-Vexin par la D983 puis suivre fléchage "Maison du Parc".

 

 

 

 

 

 

 

L’administration et les services techniques

Le château de Théméricourt

La Maison du Parc est le siège social du Parc naturel régional du Vexin français et le lieu de travail de l’équipe technique. Propriété du Conseil départemental du Val d’Oise, le domaine est mis à disposition du Syndicat mixte du Parc selon un bail emphythéotique. Les services administratifs et les pôles Aménagement, Développement et Environnement sont installés dans le château. Les services Education et Tourisme ainsi que l’animateur du Pays d’art et d’histoire sont installés dans les annexes.

L’équipe du Parc est une équipe de terrain. Il est indispensable de prendre préalablement rendez-vous pour rencontrer un technicien.

L’accueil de vos rendez-vous est assuré en semaine au musée du Vexin français.

Pour contacter les services :

Tél. : 01 34 48 66 10 - Mail : accueil@pnr-vexin-francais.fr

Une architecture typique

Le château de Théméricourt, probablement construit par Philippe de Théméricourt dans la seconde moitié du XVe siècle, a conservé son plan initial à deux corps de logis disposés en équerre et flanqués de quatre tourelles coiffées de toits en poivrière. Ce plan en équerre répond au souci de rejeter les communs dans des bâtiments isolés. Les façades nord et ouest du château ont gardé leur aspect originel d’une grande sévérité. Elles contrastent largement avec celles ouvertes sur le parc, qui, hormis la tourelle centrale, restent marquées par le classicisme.

Le parc du château a beaucoup évolué depuis le XVIIIe siècle. Au jardin à la française a succédé, semble-t-il au milieu du XIXe siècle, un parc avec une pièce d’eau alimentée par l’Aubette de Meulan.

 

Installé dans les communs du château, il présente sur plus de 400 m² les composantes géographiques, historiques et patrimoniales du territoire par une approche ludique et pédagogique. Le musée consacre différents espaces aux milieux naturels, à la faune et la flore, à la géologie et aux paysages du Vexin français qu’il met en valeur par la projection du film "Si le Vexin m’était conté". Ce territoire vivant se raconte aussi par ses hommes et ses traditions à l’image de la collection Vasseur-Loiseaux, qui révèle de remarquables objets d’art populaire.

 

Lieu d’accueil et de vie, outil de sensibilisation des publics et notamment des scolaires, le musée propose régulièrement de nouvelles expositions et développe tout au long de l’année une programmation culturelle intégrant ateliers, spectacles ou conférences.

 

Le musée dispose également d’une boutique avec un large choix d’ouvrages, de produits du terroir ou de pièces d’artisanat local.

 

Idéalement situé au coeur du Vexin français, c’est également un point d’information touristique présentant toute l’offre du territoire et des alentours.

 

Le financement du programme d’actions est négocié dans le contrat de Parc pluriannuel, prévoyant les moyens financiers alloués aux différents objectifs inscrits dans la Charte.

 

Jusqu’en 2017, le programme d’actions était financé par :

- la Région Ile-de-France à hauteur de 60 % ;

- le département du Val d’Oise à hauteur de 31,9 % ;

- le département des Yvelines à hauteur de 8,1 %.

 

A partir de 2018, le financement est pris en charge à 100 % Région Ile-de-France (hors programmes spécifiques).

 

Le budget de fonctionnement du Parc est alimenté principalement par la Région Ile-de-France mais aussi par les contributions :

- des communes (4 € / an / habitant) ;

- des communautés de communes (0,25 € / an / habitant)  ;

- de ses villes-portes (montant au prorata de la population)

- d’une dotation de l’Etat.

 

Des programmes spécifiques bénéficient de financements complémentaires : Natura 2000, ENS du Val d’Oise, réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine...

Le Parc dispose d’une équipe pluridisciplinaire au service des habitants, des communes et des entreprises du territoire. Elle réunit des compétences en environnement, gestion de l’espace, aménagement, développement économique et touristique, animation culturelle, valorisation des patrimoines, accueil, information et sensibilisation du public.

 

Elle se compose d’environ 35 agents dont des postes "dédiés" financés hors contrat de Parc : Natura 2000, Espaces naturels sensibles du Val d’Oise, Réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine...

 

Pour contacter les services :

Tél. : 01 34 48 66 10 - Mail : accueil@pnr-vexin-francais.fr

 

>> Voir l’organigramme fonctionnel du Parc

 

>> Voir le trombinoscope de l’équipe par service

L’intérêt patrimonial du Vexin français réside à la fois dans la diversité des habitats naturels (milieux humides de fond de vallée, réseau de sources et résurgences, prairies et vergers, coteaux calcaires, buttes boisées), et la présence d’un grand site d’intérêt national (coteaux et boucles de la Seine) et d’espèces végétales protégées et/ou en limite d’aire de répartition. Certaines espèces de faune sont plus emblématiques et bénéficient de programmes d’actions particuliers comme la Chouette chevêche et l’Oedicnème criard pour les oiseaux, les chauves-souris pour les mammifères.

 

Comité syndical et bureau syndical

Le Parc est représenté par un Comité Syndical qui met en application les dispositions de la Charte et décide des financements des différents programmes d’actions. Organe délibérant du Parc, il compte 125 délégués organisés en collèges : Région, départements, communes, communautés de communes, villes-portes. La représentation des communes y est majoritaire. Chacune dispose d’un délégué dont le rôle est primordial dans la mobilisation des acteurs locaux en vue de la mise en oeuvre de la Charte.

 

Le Comité Syndical donne délégation à un Bureau syndical de 26 membres pour le traitement des dossiers courants et la préparation du budget.

 

Les dossiers sont préparés par une commission permanente composée du Président, de 8 Vice-Président(e)s ainsi que des Président(e)s des commissions thématiques.

 

 

Si le Parc intervient de plus en plus en matière de conseil et dans le cadre de gestion de projets globaux, des dispositifs d’accompagnement financiers spécifiques ont été mis en place pour les communes et communautés de communes et pour les particuliers.

L’ensemble de ces actions est regroupé dans un "Guide des aides".

 

L’Epte

 

Dans le Vexin français, 5850 ha sont classés Natura 2000 répartis sur 4 sites :

- la vallée de l’Epte francilienne et ses affluents ;

- les coteaux et boucles de la Seine ;

- les chiroptères du Vexin français ;

- la boucle de Moisson, de Guernes et forêt de Rosny.

 

Les trois premiers sont gérés par le Parc naturel régional du Vexin français, la boucle de Guernes par l’Agence des espaces verts d’Ile-de-France.

 

Depuis 2011, le Parc bénéficie du FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural) pour l’animation des sites Natura 2000. Le FEADER finance en partie également les contrats Natura 2000 signés pour le maintien et la restauration des habitats naturels et espèces d’intérêt communautaire et les Mesures Agro-Environnementales territorialisées (MAEt) pour les exploitants agricoles.

 

La réserve naturelle régionale du site géologique de Limay

 

Elle est le fruit du réaménagement d’anciennes carrières. Outre son intérêt géologique lié aux formations sédimentaires visibles (Crétacé, Sparnacien, Lutétien moyen), elle est le refuge d’une faune diversifiée (reptiles, odonates, lépidoptères, orthoptères et coléoptères) et d’une flore rare en Ile-de-France à l’image de l’Orobranche pourpre.

> Voir la fiche détaillée

En savoir plus sur le site géologique

Les enjeux du patrimoine naturel

Preuve de l’importance, de la qualité et de la diversité des milieux naturels du Vexin français, une carte spécifique sur les enjeux de la protection du patrimoine naturel est adjointe au plan de référence du Parc.

Celle-ci localise :

- les sites d’intérêt écologiques prioritaire, important ou potentiel ;

- la présence attestée d’espèces remarquables (chouette chevêche, chauve-souris, oedicnème criard...) ;

- les connexions biologiques à maintenir ou à rétablir ;

- les zonages réglementaires, en particulier les zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique et les arrêtés de biotope.

Le territoire du Parc naturel régional du Vexin français en compte 6 autour du Sausseron, de la Viosne, de l’Aubette de Meulan, de l’Aubette de Magny, de la Montcient et des Rus du Roy.

 

La politique des Espaces naturels sensibles (ENS), est exercée par les départements du Val d’Oise et des Yvelines. Elle a pour objectif de préserver, valoriser et gérer des espaces naturels qui présentent une valeur écologique et paysagère et d’en favoriser la découverte sur le plan pédagogique. Issue d’une loi d’aménagement de 1985, cette politique permet d’actionner deux leviers : la taxe d’aménagement (remplaçant à compter de 2012 la taxe départementale sur les ENS perçue sur les constructions et agrandissements de bâtiments) et le droit de préemption. Objectif : acquérir des milieux pour mieux les préserver.

Randonnée pédestre

Sur la chaussée Jules César

Le Vexin français est un paradis pour les marcheurs. A couvert en sous-bois, sur le linéaire de la chaussée Jules César, serpentant dans les verdoyantes vallées du Sausseron ou de la Viosne, sur les itinéraires de grande randonnée (GR 1, GR 2 et GR 11) ou de pays (GRP de la Vallée de l’Epte), plus de 1000 km de chemins ont été balisés et s’offrent aux pas des marcheurs.

Les itinéraires, circuits et boucles de 4 à 24 km, sont repertoriés et décrits dans des fiches randonnée éditées par le Parc. Une sélection de 33 itinéraires est présentée dans le topo-guide "Le Parc naturel régional du Vexin français... à pied" édité en partenariat avec la FFRP.

Il est aussi possible de voyager dans le Vexin en compagnie d’ânes de bât.

 

Une richesse patrimoniale insoupçonnée

Pigeonnier émergeant des blés

 

L’Homme a de tout temps marqué le paysage de son empreinte et affirmé sa culture dans la construction d’un patrimoine monumental dont églises et châteaux constituent l’essentiel. Tous les styles d’architecture se côtoient et témoignent d’une occupation ancienne et des différentes époques de construction. En contrepoint à cette architecture remarquable, la simplicité du patrimoine rural du Vexin français, d’une grande homogénéité de mise en œuvre, laisse les demi-teintes des matériaux jouer subtilement avec la lumière. Tous ces contrastes de forme et de couleur attirèrent les peintres impressionnistes. Le Parc naturel régional du Vexin français s’attache à sauvegarder et à valoriser ce patrimoine, ainsi que les savoir-faire qui l’ont façonné. Aujourd’hui, chaque village possède un ou plusieurs monuments protégés (classés ou inscrits) au titre des Monuments Historiques.

Un patrimoine monumental !

Eglise de Magny-en-Vexin

Les églises de style roman (Ennery, Gadancourt, Seraincourt...) présentent un aspect massif, des volumes équilibrés, un plan simple à nef unique. Les clochers en sont souvent les éléments les plus représentatifs. Les édifices gothiques reposent parfois sur des structures romanes, imposant la croisée d’ogives à la voûte d’arêtes (Chars, Santeuil...). D’autres sont fortement inspirés de la Renaissance et arborent des ornementations rappelant les ordres antiques : porche de Notre-Dame de Vétheuil, clocher à campanile d’Epiais-Rhus, fonts baptismaux de l’église de Magny-en-Vexin.

Téléchargez la brochure « Cent clochers, mille ans d’histoire » présentant différents circuits de découverte des richesses du bâti religieux.

 

Fontaine à Brignancourt

Territoire à vocation agricole, le Vexin français révèle des paysages ponctués de témoins de pierre (moulins, fontaines, pigeonniers, lavoirs...). Expression des traditions et pratiques locales, ils constituent des repères pour le visiteur attentif. Lieux d’assemblée et de rencontre, lieux d’espérance et de foi, ils rendent compte de la dureté des travaux et du poids des jours. Même si pour la plupart, ils ont perdu leur fonction originelle, les Vexinois sont soucieux de les préserver afin de conserver un lien avec ce riche passé culturel. On dénombre aujourd’hui plus de 200 croix, 40 pigeonniers, 30 chapelles auxquels il faut ajouter les nombreux éléments du patrimoine hydraulique. Le Vexin conserve encore de très nombreuses sources, fontaines, lavoirs, moulins, puits et abreuvoirs, dont l’usage domestique est tombé en désuétude dans les années 1950.

Les croix s’érigent sur les places des villages, près de l’église, le long des chemins, aux carrefours, en plein champs. Elles sont autant de repères à l’horizon des routes, autant de bornes marquant les limites d’un champ ou d’un domaine, contribuant à dessiner concrètement dans l’espace, la partition du paysage rural.

 

Le Bellay

 

De la nature du terroir et de leur origine, les villages ont gardé une vocation essentiellement agricole. La structure de l’habitat vexinois est caractérisée par la concentration en villages, agglomérés autour d’exploitations agricoles en forme de quadrilatère, fermées sur l’extérieur. C’est seulement en lisière des buttes et des talus que l’on peut découvrir des hameaux et des fermes isolées, témoignages de défrichements tardifs. L’habitat vexinois est également caractérisé par la continuité du bâti. Les maisons sont parfois jointives, les plus souvent liées les unes aux autres par des bâtiments annexes et des murs en pierre. Cet habitat continu impose la construction en profondeur : la vie est toute entière tournée vers l’intérieur et non vers la rue. L’importance des clôtures, des murs sans ouverture qui bordent les rues, confère aux villages un aspect minéral. Cette unité de l’habitat est renforcée par l’utilisation de matériaux de construction issus directement du terroir, tels que la pierre, l’argile et le plâtre ; les couleurs des villages s’harmonisent ainsi parfaitement avec celles des paysages.

 

Allée couverte du Bois couturier

 

Au Néolithique (4000 ans avant J-C), les grands défrichements façonnent la campagne. Les peuples cultivateurs ont laissé de nombreux monuments mégalithiques comme les allées couvertes de Brueil-en-Vexin ou de Guiry-en-Vexin. Les vestiges de la villa retrouvée à Epiais-Rhus ou du sanctuaire de Genainville attestent de l’importance du peuplement gallo-romain. Les chaussées romaines Jules-César (itinéraire Paris-Rouen) et Brunehaut (Chartres-Amiens) structurent alors déjà ce territoire. L’habitat dispersé, vestige des villas romaines, disparaît à l’époque mérovingienne (VIIe siècle) et laisse place au réseau actuel des villages.

 

Etang de Vallière

Au fond des vallées s’étirent des prairies humides, marais alcalins et roselières. Éponges et filtres épurateurs, ces milieux fragiles sont des réservoirs de biodiversité importants et jouent un rôle capital dans la régulation des écoulements souterrains et de surface.

Préserver les vergers hautes tiges, pour quoi faire ?

Verger à Wy-dit-joli-village

Les vergers constituent un véritable patrimoine génétique et culturel qu’il convient de préserver. Conserver cet héritage permet de préserver un paysage ancestral, source d’une grande biodiversité, de conserver des variétés fruitières locales qui risqueraient de disparaître et de protéger des espèces en déclin et tributaires de ces milieux comme la Chouette chevêche.

 

Pour en savoir plus, télécharger le guide pratique "Planter un verger hautes tiges"


Une démarche environnementale au service d’un projet économique

 

Ce mode de développement limite l’impact environnemental des activités économiques : moindre consommation d’espaces, aménagements respectueux de l’environnement, optimisation des investissements, maîtrise énergétique et intégration paysagère font de ces parcs d’activités des références en matière de développement durable des territoires.

Un ingénieur conseil en environnement intervient auprès des collectivités pour la mise en œuvre de la charte de qualité environnementale.

 

Un territoire à vocation agricole

La moisson à Nucourt

Elle reste un fer de lance de l’économie locale, concernant environ 8 % de la population active. Le développement de l’agriculture y est ancien et lié à la fertilité exceptionnelle des terres et à la proximité du marché parisien. La majeure partie des 350 exploitations du territoire sont de grandes exploitations céréalières : la culture du blé représente près de 50 % des terres labourables. Mais le Vexin est aussi terre de productions traditionnelles comme la betterave à sucre, d’oléoprotéagineux, de cultures maraîchères en fonds de vallées ou d’arboriculture. Prospère autrefois, l’élevage concerne aujourd’hui moins d’une trentaine d’exploitations dans les vallées de l’Epte et du Sausseron.

Diversité et dynamisme sont à la base de la richesse économique du territoire. Concilier développement de l’activité et qualité du cadre de vie est un enjeu primordial afin d’éviter que le Vexin français ne devienne une vaste "zone dortoir". Ce territoire offre de réelles opportunités d’accueil des entreprises dans un environnement de qualité à moins d’une heure de Paris.

Le Parc développe des actions de modernisation des activités artisanales, des commerces et des services de proximité qui restent des facteurs de lien social dans les villages. Il accompagne les entreprises pour une meilleure prise en compte de l’environnement dans leur activité.

Opixido met tout en oeuvre pour rendre le site accessible à un large public, et notamment

aux personnes souffrant d’un handicap (malvoyants, non voyants, tétraplégiques). Le code

généré suit strictement les recommandations du W3C et sépare clairement les informations

de mise en forme du contenu.

Le code est balisé sémantiquement pour une meilleure clarté et une lecture optimale du

contenu via des périphériques tels que les synthétiseurs vocaux ou les plages brailles.

Le Javascript, s’il est utilisé, l’est de manière non intrusive afin de ne pas gêner la lecture ni

soustraire des informations à l’internaute en fonction du système de lecture qu’il utilise.

Les pages respecteront la norme XHTML : www.w3.org/TR/xhtml1/

Elles seront conçues selon une structure linéaire, avec un important niveau de contraste. La

taille des caractères sera modifiable via la fonction du navigateur prévue à cet effet. Les

images seront pourvues de textes alternatifs intégrés aux balises alt.

Opixido met tout en oeuvre pour rendre le site accessible à un large public, et notamment

aux personnes souffrant d’un handicap (malvoyants, non voyants, tétraplégiques). Le code

généré suit strictement les recommandations du W3C et sépare clairement les informations

de mise en forme du contenu.

Le code est balisé sémantiquement pour une meilleure clarté et une lecture optimale du

contenu via des périphériques tels que les synthétiseurs vocaux ou les plages brailles.

Le Javascript, s’il est utilisé, l’est de manière non intrusive afin de ne pas gêner la lecture ni

soustraire des informations à l’internaute en fonction du système de lecture qu’il utilise.

Les pages respecteront la norme XHTML : www.w3.org/TR/xhtml1/

Elles seront conçues selon une structure linéaire, avec un important niveau de contraste. La

taille des caractères sera modifiable via la fonction du navigateur prévue à cet effet. Les

images seront pourvues de textes alternatifs intégrés aux balises alt.

La préservation de bourgs et villages à taille humaine est un enjeu majeur pour le Parc. Celui-ci doit veiller à maintenir cet équilibre tout en trouvant des solutions adaptées et novatrices pour un développement harmonieux des villages, répondant aux besoins des populations.

 

Les communes se sont engagées sur la durée de la Charte à ne pas dépasser une croissance de 0,75 % par an de leur population et à limiter la consommation d’espaces naturels et agricoles pour les nouvelles constructions et infrastructures. Cela passe par exemple par la densification en cœur de village et la réhabilitation du bâti ancien inutilisé ou en renforçant la coopération intercommunale (équipements, zones d’activités...).

 

La Charte du Parc repose sur un plan de référence élaboré en concertation avec les communes. Il définit les vocations des différentes zones du territoire et notamment les zones "blanches" d’urbanisation.

 

En savoir plus :

>>> sur l’urbanisme durable

>>> sur les friches industrielles

 

 

La "colonne vertébrale" du Vexin français

Sur la chaussée Jules César

Comme un témoignage de l’influence de Rome sur le paysage du Vexin, la chaussée Jules-César marque le territoire depuis plus de 2 000 ans. Elle s’inscrit dans un vaste réseau de routes militaires mises en place en Gaule entre le Ier siècle avant et le Ier siècle après Jésus-Christ. La chaussée Jules César fait partie des itinéraires stratégiques reliant Rome et les centres politiques et militaires de la province.

La chaussée a été réhabilitée en chemin de randonnée en 2000 avec la réouverture des 21 km entre Puiseux-Pontoise et le hameau de Arthieul à Magny-en-Vexin.

 

Au creux d’un vallon humide, le sanctuaire gallo-romain des Vaux de la Celle à Genainville est un site archéologique exceptionnel. Il se compose des vestiges d’un temple, de bassins monumentaux et d’un théâtre qui pouvait accueillir jusqu’à 8 000 personnes. Près de 5 000 objets ont été mis au jour et sont présentés au musée archéologique du Val d’Oise à Guiry-en-Vexin.

Le sanctuaire, propriété de l’Etat est classé Monument historique depuis 1941. Il a également fait l’objet d’une inscription parmi les 30 sites et monuments historiques du patrimoine national retenus pour leur représentativité au titre de la loi-programme de 1988 relative au patrimoine monumental.

 

Téléchargez la plaquette de présentation du site.

La vallée de l’Epte est l’un des sites emblématiques du Parc. D’abord, parce qu’historiquement il signe la naissance du Vexin français, d’autre part parce qu’il constitue une entité naturelle remarquable avec des sites classés Natura 2000. La valorisation de ce secteur, également traversé par la voie verte Gasny-Gisors a donné lieu à la réalisation d’un audioguide à l’occasion de la commémoration du 1100e anniversaire du Traité de Saint-Clair.

Faire découvrir aux jeunes le patrimoine naturel et culturel local, aider à la compréhension du territoire, participer à la formation de citoyens conscients et responsables, telles sont les missions d’éducation à l’environnement et au territoire que s’est fixé le Parc.

 

Le Parc propose aux établissements scolaires et aux accueils de loisirs des communes du Parc et des villes-portes (voir la carte des communes concernées) :

Les projets de classe aboutissent à des actions concrètes en faveur de la protection de la nature (pose d’un nichoir, protection d’une mare...) qui peuvent être financés par le Parc : panneau pédagogique d’une mare de, plantation de haies, pose d’un nichoir, spectacle, création d’un jardin pédagogique ou d’un potager.

 

L’arbre de Dol

Le Vexin français est par tradition une terre d’accueil d’artistes. Les impressionnistes, écrivains, artistes, architectes se sont inspirés de ses paysages, de ses atmosphères, de son histoire. De nombreuses manifestations témoignent de la richesse et de la qualité de la vie locale, mobilisant amateurs éclairés et professionnels réputés. De grands sites (Villarceaux, La Roche-Guyon, Auvers-sur-Oise...) ont su mettre la culture au cœur de leurs préoccupations en ouvrant leur patrimoine aux artistes de tous horizons. Certaines communes et associations locales font émerger des projets culturels qu’il est important de valoriser. Le Parc naturel régional du Vexin français est un territoire qui se veut résolument tourné vers l’avenir exprimant ainsi une « ruralité vivante ». Le développement d’une politique culturelle contribuera à renforcer cette vitalité et l’attractivité du territoire.

Sentier de Haute-Isle

Grâce à une signalétique spécifique et bien intégrée, harmonisée sur l’ensemble du territoire, l’accueil du visiteur est amélioré et le repérage des sites facilité.

Depuis 2011, 37 sentiers du patrimoine® ont été réalisés en collaboration avec la Fédération française de randonnée pédestre et les comités départementaux du Val d’Oise et des Yvelines.

 

Lavoirs, moulins, églises et chapelles, châteaux ou maisons de maître, anciennes forges et exploitations agricoles, ancienne voie ferrée, allée couverte... dévoilent leurs particularités sous les yeux des promeneurs ! Les sentiers du patrimoine® offrent un éclairage sur des éléments importants de l’histoire communale mais aussi sur les hommes qui ont fait son histoire.

 

Le Parc possède un patrimoine culturel riche et diversifié qu’il a contribué depuis sa création à recenser, préserver et valoriser : patrimoine bâti et jardins d’exception, lieux ouverts au public mais aussi propices au développement d’une vie culturelle. Culture et Education sont des facteurs d’intégration, de partage et de connaissance permettant de conserver ou de créer du lien social. Ils contribuent à la vitalité du Vexin français. Le territoire et ses patrimoines sont des supports de médiation tant pour le grand public que pour les scolaires. Il permet aussi le développement d’un tourisme de qualité en proposant des produits à la fois unique en leur genre et en lien avec l’identité Vexin français.

 

La plupart des espaces naturels remarquables ne peuvent être visités que dans le cadre de visites de groupes accompagnés. Ces sorties grand public sont recensées dans le Carnet de rendez-vous du Parc ou dans les publications du Conseil départemental du Val d’Oise (pour les Espaces naturels sensibles départementaux) ou de l’Agence des Espaces verts d’Ile-de-France (pour les sites régionaux). D’autres, traversés ou bordés par des chemins de randonnées se visitent librement mais restent fragiles. En toutes circonstances, respectez la nature !

Rencontre avec les saveurs locales

Les vergers d’Ableiges

Une quarantaine d’agriculteurs s’attache à faire découvrir leurs produits en vente directe sur leur exploitation.

Pommes, jus de fruits, légumes, viande, cidre, huile de colza ou de tournesol, bière, escargots, miel, lentilles sont au menu de la table vexinoise. Témoin de leur attachement au territoire et au caractère artisanal de leur production, la Marque "Valeurs Parc" a été attribuée à sept de ces productions "made in Vexin".

Favoriser les circuits courts en rapprochant les lieux de production et de consommation est un enjeu majeur pour le Parc. En consommant localement, vous participez à des actions d’intérêt général et au maintien de l’agriculture et du terroir.

Six fermes proposent également aux groupes scolaires de découvrir le métier d’agriculteur, le mode de fonctionnement d’une exploitation agricole.

 

Profitant de la qualité exceptionnelle du bâti, l’offre en matière d’hébergements ruraux chez l’habitant se développe. Le Vexin français compte aujourd’hui une cinquantaine de gîtes et chambres d’hôtes. Pour les groupes, des gîtes de plus grande capacité avec chambres et dortoirs sont disponibles, de même que quelques campings et hôtels.

Véritables ambassadeurs du territoire, les propriétaires de 6 gîtes et de 3 chambres d’hôtes se sont vus attribuer la Marque "Valeurs Parc naturel régional" pour leur prestation d’hébergement touristique. De même, 4 restaurants engagés dans une gestion environnementale de leur entreprise et l’utilisation de produits locaux en sont bénéficiaires.

 

De nombreuses actions de valorisation des patrimoines sont portées par le Parc depuis sa création : chaussée Jules César, site archéologique de Genainville, mobilier d’interprétation des églises, sentiers du patrimoine...

Les principes de la gestion différenciée

Ce mode de gestion permet d’assurer un équilibre entre :

- l’amélioration du cadre de vie ;

- la gestion durable des ressources naturelles ;

- la restauration de la biodiversité ;

- la diversité des paysages ;

- la sensibilité des habitants à l’environnement ;

- l’optimisation des moyens humains et techniques.

 

Le principe est d’adapter l’entretien selon l’usage et les intérêts écologiques et paysagers et d’élaborer dans les communes des plans de gestion avec différents modes d’intervention : réaménagement d’une zone humide, prairie fleurie, haie bocagère...

 

Les buttes d’Arthies

Les bois et forêts couvrent 15% de la superficie du territoire, soit plus de 10 000 hectares. Les plus vastes étendues boisées sont situées sur les buttes d’Arthies, de Rosne et de Marines.

Falaise de Haute-Isle

Les pelouses calcaires occupent les versants des vallées qui entaillent le plateau du Vexin français. Ces milieux comprennent des pelouses rases dites pelouses calcicoles, des prairies au couvert végétal plus haut et plus dense et des friches qui résultent de l’abandon des pratiques agro-pastorales.

Les buttes d’Arthies

Le Vexin français se présente comme un vaste plateau calcaire, dominant de 100 m environ les régions environnantes. Les rebords du plateau sont constitués par les versants des grandes vallées : la Seine au sud, l’Oise à l’est, l’Epte à l’Ouest et la Troësne et l’Esches au nord. Le plateau est entaillé de vallées (Aubette de Magny, Aubette de Meulan, Montcient, Viosne, Sausseron) aux profils contrastés : les unes comme la Viosne sont longues, étroites et jalonnées de vallons quand d’autres, comme l’Aubette de Magny, s’épanouissent en véritables plaines alluviales. Les buttes d’Arthies, de Rosne et de Marines, alignées en trois groupes, dressent leur silhouette boisée au dessus du plateau. Ayant conservé leur chapeau de sable et de meulière, elles présentent encore un aspect semi-sauvage.

 

 

La France compte 56 Parcs naturels régionaux réunis et représentés par une Fédération.


Les 56 Parcs naturels régionaux représentent :

- plus de 4 400 communes réparties dans 15 régions et 74 départements ;

- 4,1 millions d’habitants ;

- 9,3 millions d’hectares soit 15% du territoire (hors DOM).

 

Découvrir les 56 Parcs naturels régionaux.

 

Vous trouverez ci-dessous la liste des liens vers les sites internet de la Fédération et des 56 Parcs, classés par ordre alphabétique.

 

 

Les Guides proposent des produits touristiques valorisant les patrimoines naturels et culturels du territoire du Parc. Leurs prestations sont adaptées en fonction des besoins à tout type de public.

 

Cliquez sur le nom du guide pour accéder à sa fiche détaillée.

Le tourisme durable, levier du développement économique local.

Le Parc accompagne les professionnels dans l’émergence de l’offre touristique. Il assiste les collectivités dans leurs projets de développement touristique. Il propose aux porteurs de projets un accueil adapté, une aide technique dans le montage des dossiers et une sensibilisation aux enjeux environnementaux. Face au manque criant d’hébergement, des efforts sont notamment portés sur le développement des formules d’hébergements ruraux comme les gîtes et chambres d’hôtes.

 

Pour ce faire, le Parc a créé en 2007 Cap Tourisme, un service spécifiquement en charge de l’organisation du tourisme à l’échelle de son territoire.

 

Le Parc renforce et développe les partenariats, la mise en réseau des acteurs (éductours, rencontres, formations…) et assure la promotion du territoire notamment auprès des professionnels du tourisme régional pour toucher le public francilien.

 

L’organisation et la structuration du tourisme doivent aboutir à identifier et installer le Vexin français comme destination touristique et de loisirs à part entière en Ile-de-France.

Alors, agissez pour l’environnement en respectant ces quelques conseils !

 

• Respectez la nature, ne jetez rien au sol, surtout pas un mégot de cigarette, ramenez vos déchets.

• Soyez curieux mais restez discret, vos observations n’en seront que plus nombreuses.

• De nombreuses espèces végétales sont protégées et fragiles, leur cueillette est interdite. Apprenez à les reconnaître !

• L’abondance d’une espèce végétale à un endroit ne signifie pas qu’elle ne soit pas rare et protégée sur l’ensemble de la région.

• Pour garder les souvenirs de votre randonnée, rien de tel qu’un appareil photo.

• Restez sur les chemins pour ne pas écraser la flore ni déranger la faune et évitez la création de nouvelles pistes…

• Respectez les propriétés privées, n’abîmez pas les cultures.

• Soyez tolérant et courtois avec les autres randonneurs et usagers de la nature.

• En période de chasse, respectez les panneaux et les consignes des chasseurs.

• Si vous êtes accompagné d’un animal de compagnie, ne le laissez pas divaguer pour ne pas gêner la faune sauvage et les animaux en pâture.

Sur le GR 2

Le Parc naturel régional du Vexin français est un territoire privilégié en Ile-de-France pour la pratique de la randonnée. Il compte :

- 66 itinéraires de Promenade et de Randonnée (PR) soit 860 km,
- 3 sentiers de Grande Randonnée (GR1, GR2 et GR11) soit 150 km,
- 2 sentiers de Grande Randonnée de Pays (GRP de la Vallée de l’Epte et GRP de la Ceinture verte) soit 30 km.


Le Parc a installé dans une vingtaine de communes du mobilier d’information au point de départ des itinéraires de randonnée.

Un plan départemental des itinéraires équestres

Le comité départemental d’équitation du Val d’Oise (CDEVO95) a réalisé un plan départemental des itinéraires équestres consultable ici.

 

La politique culturelle du Parc vise à favoriser l’accès à la culture pour tous, l’émergence des initiatives locales, le développement de pratiques culturelles collectives. Génératrice de lien social, elle renforcera l’identité culturelle du territoire en soutenant la création et les projets innovants.

La commission Culture du Parc définit chaque année les thèmes des appels à projets culturels. Elle sélectionne également les projets qui peuvent bénéficier d’un soutien du Parc.

 

Vous portez un projet de création d’activité, d’entreprise et vous souhaitez vous implanter sur le Parc, le service développement économique est à votre disposition pour vous apporter une réponse adaptée.

 

Outre les missions de gestion qu’il assure, il a mis en place des mécanismes d’aides aux collectivités pour le maintien de la biodiversité, concernant notamment :

- l’acquisition de terrains en milieux naturels sensibles et la réalisation de diagnostic et de plan de gestion ;

- les travaux de restauration écologique et/ou de valorisation pédagogique ;

- le diagnostic, la restauration et la plantation de haies, bosquets, plantations d’alignement, arbres isolés ;

- le diagnostic, la restauration et la plantation de vergers ;

- la restauration écologique des mares, rus et ruisseaux ;

- la résorption des petits dépôts sauvage.

 

Pour la prise en compte du patrimoine naturel

Lézard vert

 

Au travers d’un inventaire et d’une cartographie exhaustive des milieux présents sur les communes, les atlas peuvent prétendre remplir 3 objectifs :

 

- porter le patrimoine naturel à la connaissance des élus afin qu’ils puissent le prendre en compte dans les projets d’aménagement, mettre en place des mesures de protection sur les milieux les plus intéressants (classement au plan local d’urbanisme, politique de maitrise foncière des Espaces Naturels Sensibles des Conseils départementaux...). L’atlas est donc un outil d’aide à la décision pour les élus mais également pour tous les acteurs du territoire menant des actions susceptibles d’influer sur le milieu naturel.

 

- permettre de mieux appréhender le fonctionnement des différentes trames écologiques (trame prairiale, pelouses sèches, landes...) et les connexions biologiques qui existent ou manquent dans ce réseau de milieux naturels, à l’échelle locale mais également à l’échelle régionale.

 

- disposer d’un état initial indispensable pour évaluer l’évolution à long terme, favorable ou défavorable, de la biodiversité sur le territoire du Parc.

 

La réalisation d’atlas communaux du patrimoine naturel s’inscrit en complément des chartes paysagères, où les aspects milieux naturels ne sont que succinctement évoqués.

Introduction à ce voyage, le musée du Vexin français à Théméricourt en évoque l’histoire, la géographie, les paysages, l’architecture et les activités humaines.

La vocation agricole du territoire est illustrée au musée de la Moisson à Sagy autour d’une remarquable collection de machines et d’outillage agricoles.

Le moulin de la Naze (maison de la meunerie) à Valmondois retrace la vie quotidienne des meuniers de la vallée du Sausseron.

La maison du Pain à Commeny présente le savoir-faire du boulanger et la fabrication du pain au fil des siècles dans l’ancien grenier à farine de la boulangerie du village.

La maison des arts et métiers de la vigne à Marines fait revivre le passé viticole de la région, mettant en valeur outils, savoir-faire, traditions et métiers en relation avec le travail du vigneron.

Cliquez sur le nom du site pour voir la fiche détaillée.

Cliquez sur les liens pour accéder aux fiches détaillées.

Cliquez sur les liens pour accéder aux fiches détaillées.

Cliquez sur les liens pour accéder aux fiches détaillées.


Créé en mai 1995, le Parc naturel régional du Vexin français est géré par un Syndicat Mixte qui regroupe la Région Ile-de-France, les Départements du Val d’Oise et des Yvelines, les 98 communes et 6 communautés de communes adhérentes. Le Parc est un outil de gestion et d’aménagement au service d’un territoire et de ses habitants. Il met en œuvre un projet de développement harmonieux et équilibré, basé sur la préservation de ses patrimoines naturels, culturels et bâtis.

 

Une nouvelle stratégie de développement touristique vient d’être adoptée par le Parc naturel régional du Vexin français pour la période 2017-2021. Elle a permis de formaliser le renouvellement de son adhésion à la charte européenne pour les 5 prochaines années.

Des produits et services portés par trois valeurs essentielles :

 

- L’attachement au territoire : les producteurs et prestataires concernés contribuent au développement économique du territoire et s’attachent à faire découvrir le Parc à travers des produits et prestations qui valorisent les ressources et le patrimoine local.

 

- Une forte dimension humaine : le savoir faire, le rôle et la maîtrise de l’homme sont primordiaux das le processus de fabrication ; les professionnels marqués font partager leur passion et sensibilisent le public à leurs méthodes de production.

 

- Le respect de l’environnement : les bénéficiaires de la marque s’attachent à préserver les milieux naturels, la faune, la flore et s’impliquent dans le maintien de la qualité des paysages. Ils intègrent la prise en compte de l’environnement et la maîtrise de l’énergie dans la gestion de leur structure.

 

Le Vexin français protégé au titre de la loi de 1930

Sites inscrits et classés

La quasi-totalité du territoire du Parc étant inscrite à l’inventaire des sites depuis 1975, les projets de constructions individuelles sont soumis à l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France, après le dépôt d’un permis de construire en mairie. Les projets de constructions groupées passent quant à eux devant une Commission Départementale de la Nature, des Sites et des Paysages, au sein de laquelle le Parc est représenté. Le Parc a mis en place un groupe "Urbanisme et Avis du Parc" composé d’élus et de techniciens pour préparer les avis émis -entre autres- au sein de cette commission.

 

Voir aussi le FAQ.

 

Le Vexin français souffre d’une forte tendance au vieillissement de sa population. La pression foncière et immobilière rend par ailleurs les biens immobiliers de plus en plus chers et difficilement accessibles à certains populations fragiles (jeunes quittant le foyer parental, personnes âgées souhaitant changer de logement mais en restant dans leur commune). Devant l’insuffisance de l’offre de logements accessibles à ces personnes, les communes se sont engagées à favoriser la création de logements locatifs ou en accession sociale à la propriété. Elles s’efforcent de diversifier les tailles et les gammes de logements pour un meilleur équilibre social.

 

Ferme de Méré

Le patrimoine bâti du Vexin français est aussi une composante essentielle de ses paysages. Depuis sa création, le Parc a fait de la connaissance, de la préservation, de la restauration et de la mise en valeur de ce patrimoine un axe majeur de son action. Afin de mieux connaître et protéger le patrimoine bâti de son territoire, le Parc a réalisé avec l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région Ile-de-France (l’IAU-IDF) et les Départements un inventaire qui recense plus de 2900 éléments patrimoniaux : sites archéologiques, patrimoine rural, murs et façades, lavoirs, bâti agricole…

Il s’agit d’un ensemble de mesures visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, participant ainsi à l’effort collectif de lutte contre le changement climatique. L’amélioration de l’efficacité énergétique du bâti a été identifié comme étant la première source possible d’économies d’énergies et de réduction des consommations. Cela passe par un effort important en isolation des habitations existantes qui sont les plus énergivores. Pour cela le Parc propose aux particuliers des aides au diagnostic et à l’amélioration énergétique. Les constructions neuves étant soumises à une réglementation existante de plus en plus exigeante, l’intervention du Parc vise à soutenir des opérations particulièrement innovantes en termes de qualité environnementale (utilisation de matériaux écologiques) et de performance énergétique (bâtiments basse consommation "BBC" et même "passifs"), aussi bien pour les particuliers, les communes ou les entreprises.

Cliquez sur le nom du restaurant pour accéder à la fiche détaillée.

Le guide pratique du patrimoine bâti édité par le  Parc vous accompagne à la découverte de votre patrimoine. Il ouvre à une lecture et une compréhension des techniques de construction mises en oeuvre dans le Vexin français.

Le Parc, mode d’emploi

 

L’organisme de gestion du Parc est un Syndicat mixte composé des collectivités signataires de la Charte (Région Ile-de-France, départements du Val d’Oise et des Yvelines, communes, communautés de communes, villes-portes) auxquelles sont associés les partenaires consultés lors de son élaboration et sa mise en oeuvre.

Il s’appuie sur un Comité syndical et différentes instances délibérative (Bureau syndical) ou consultatives (commissions thématiques).

 

> Téléchargez le schéma de fonctionnement des instances.

 

Les savoir-faire artisanaux constituent un patrimoine culturel, social et un potentiel économique non négligeable. De nombreux professionnels des métiers d’art se sont installés sur le territoire du Parc : tapissiers, céramistes, facteurs d’instruments anciens ou ébénistes y exercent leur activité en toute sérénité. Depuis plusieurs années, le Parc a mis en œuvre des opérations de valorisation des métiers d’art locales et régionales avec l’édition d’un guide des métiers d’art, l’organisation d’expositions ou de salons. Il s’oriente aujourd’hui vers une démarche de développement local en affirmant son territoire comme territoire d’accueil privilégié pour les artisans d’art.

Toutes les candidatures sont à adresser par courrier à l’attention de M. Marc Giroud, Président du Parc :

 

Parc naturel régional du Vexin français

Maison du Parc

95450 Théméricourt

 

Exposition "Jardiner au naturel"

Exposition présentée jusqu’au 13 septembre 2020 au musée du Vexin français à Théméricourt.

Dans une scénographie ludique et immersive, après avoir pris conscience des menaces qui pèsent sur la biodiversité au jardin, vous cheminerez à la découverte de la nature et du vivant…

Jeux, exemples de jardins au naturel et de jardins du futur permettront à chacun de choisir comment agir à son niveau, en ville comme à la campagne, en utilisant les moyens naturels à sa disposition.

 

Il s’agit de renforcer l’action dans les domaines de :

 

 

Alors, agissez pour l’environnement en respectant ces quelques conseils !

 

• Respectez la nature, ne jetez rien au sol, surtout pas un mégot de cigarette, ramenez vos déchets.

• Soyez curieux mais restez discret, vos observations n’en seront que plus nombreuses.

• De nombreuses espèces végétales sont protégées et fragiles, leur cueillette est interdite. Apprenez à les reconnaître !

• L’abondance d’une espèce végétale à un endroit ne signifie pas qu’elle ne soit pas rare et protégée sur l’ensemble de la région.

• Pour garder les souvenirs de votre randonnée, rien de tel qu’un appareil photo.

• Restez sur les chemins pour ne pas écraser la flore ni déranger la faune et évitez la création de nouvelles pistes…

• Respectez les propriétés privées, n’abîmez pas les cultures.

• Soyez tolérant et courtois avec les autres randonneurs et usagers de la nature.

• En période de chasse, respectez les panneaux et les consignes des chasseurs.

• Si vous êtes accompagné d’un animal de compagnie, ne le laissez pas divaguer pour ne pas gêner la faune sauvage et les animaux en pâture.

Vous avez un projet d’implantation d’entreprise dans le Vexin français ? Vous souhaitez améliorer la prise en compte de l’environnement dans votre entreprise ? Vous souhaitez connaître les aides en matière de développement économique et agricole mises en place par le Parc ? Vous avez un projet de création d’une activité touristique ? Le Parc vous accompagne dans vos différents projets !

 

Les buttes d’Arthies

Les bois et forêts couvrent 15% de la superficie du territoire, soit plus de 10 000 hectares. Les plus vastes étendues boisées sont situées sur les buttes d’Arthies, de Rosne et de Marines.

L’intérêt patrimonial du Vexin français réside à la fois dans la diversité des habitats naturels (milieux humides de fond de vallée, réseau de sources et résurgences, prairies et vergers, coteaux calcaires, buttes boisées), et la présence d’un grand site d’intérêt national (coteaux et boucles de la Seine) et d’espèces végétales protégées et/ou en limite d’aire de répartition. Certaines espèces de faune sont plus emblématiques et bénéficient de programmes d’actions particuliers comme la Chouette chevêche et l’Oedicnème criard pour les oiseaux, les chauves-souris pour les mammifères.

 

Suivi de projet

 

>> Pascal BARRIOT, chargé de mission Promotion touristique & Internet

>> Valérie ROGEZ-BOUBOUNELLE, chargée de mission Communication

sous la direction d’Agnès LANTHIER, Directeur du Parc.

 

Comité de pilotage "Site Internet" :

 

>> Bruno CAFFIN, Vice-Président du Parc chargé de la Communication, de l’administration générale et des finances.

>> Ghislaine LAPCHIN-DE-POULPIQUET, Présidente de la commission Communication et promotion du territoire.

>> Françoise BOUDEAU, membre de la commission Communication et promotion du territoire.

 

(c) Isabelle Dansin

Le patrimoine du Vexin français n’est pas uniquement des bâtiments et des espaces naturels remarquables : ce sont aussi les femmes et les hommes qui vivent sur le territoire. C’est pourquoi le Parc a soutenu un projet intitulé "Archéologie de la mémoire", dont le but est d’amener les Vexinois à raconter leur Vexin, à se raconter.

 

Tout a commencé en 2010 à Auvers-sur-Oise, où la compagnie Engrenage Théâtre, installée dans la commune, a mené un travail de collecte des souvenirs des anciens : une trentaine d’interviews a été réalisée, donnant lieu à un "docu-fiction théâtral" intitulé "Comme le jour demeure..." mettant en scène 3 personnages fictifs mais représentatifs d’un lieu et d’une époque : comment vivait-on à Auvers-sur-Oise dans les premières décennies du XXe siècle ?

 

Ferme de Méré

Le patrimoine bâti du Vexin français est aussi une composante essentielle de ses paysages. Depuis sa création, le Parc a fait de la connaissance, de la préservation, de la restauration et de la mise en valeur de ce patrimoine un axe majeur de son action. Afin de mieux connaître et protéger le patrimoine bâti de son territoire, le Parc a réalisé avec l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région Ile-de-France (l’IAU-IDF) et les Départements un inventaire qui recense plus de 2900 éléments patrimoniaux : sites archéologiques, patrimoine rural, murs et façades, lavoirs, bâti agricole…

La reprise d’entreprises s’avère un projet certes plus coûteux mais plus sûr qu’une création pure. Elle offre plusieurs avantages avec la mobilisation immédiate du savoir faire des salariés, la disponibilité des locaux et du matériel.

 

Gilles, Julien, Laure, Sandrine, Claire, Michel et Patrick, Guides du Vexin français, vous emmènent à la découverte des patrimoines naturels et architecturaux qui font du Vexin français un territoire d’exception en Ile-de-France. Ils vous en dévoilent les trésors cachés au cœur des villages, le long des chemins ou "perdus" en pleine campagne.

Découvrez en leur compagnie le charme particulier de la vallée du Sausseron et les couleurs éclatantes des coteaux de l’Epte ! Cultivez vos sens et oxygénez-vous sur le plateau du Vexin ou sur les buttes de Rosne ou d’Arthies qui le dominent ! Laissez-vous gagner par la douceur de vivre d’un territoire qui inspira de tout temps de grands artistes, de la vallée de l’Oise à celle de la Seine…

Ce programme de sorties dominicales est élaboré par l’association des Guides du Vexin français en collaboration avec le Parc naturel régional du Vexin français.

 

Traditionnelle terre d’accueil des Métiers d’Art, le Parc naturel régional du Vexin français vous invite à partir à la découverte de ses paysages et de son patrimoine, mais aussi de ses savoir-faire. Plus d’une cinquantaine de professionnels des Métiers d’Art vous dévoileront, lors de manifestations ou au sein même de leur atelier toute l’étendue de leur art. Enlumineur, mosaïste, bronzier, ferronnier d’art, tisserands, maroquinier, modistes, ébénistes, céramistes, maître verrier, sculpteur sur bois... vous initieront à leurs techniques et vous présenteront toute l’étendue de leur savoir-faire.

Vous pourrez aller à leur rencontre en composant un parcours à votre gré, en participant à un rallye cyclo des Métiers d’Art ou bien à une randonnée à cheval entre Vétheuil et Saint-Martin-la-Garenne.

Le Parc est représenté par un Comité Syndical qui met en application les dispositions de la Charte et décide des financements des différents programmes d’actions. Organe délibérant du Parc, il compte 125 délégués organisés en collèges : Région, départements, communes, communautés de communes, villes-portes.

 

Voir la liste des membres du Comité syndical ci-dessous.

Composition du Bureau syndical

 

 

Le Comité Syndical donne délégation à un Bureau de syndical de 26 membres pour le traitement des dossiers courants et la préparation du budget. Il est organisé en collèges : Région, départements, communes, communautés de communes, villes-portes selon la répartition ci-contre.

 

Voir ci-dessous la liste des membres du Bureau syndical.

Cette rubrique vous permet d’accéder aux rapports, délibérations ou motions prises par le Comité syndical du Parc. Vous y retrouverez également la composition, les convocations et ordres du jour des dernières réunions du Comité ou du Bureau qui le représente.

Cette rubrique contient également les documents officiels faisant référence pour la mise en oeuvre de la politique du Parc.

 

Sept commissions de travail se réunissent pour proposer et définir les actions de mise en œuvre des objectifs de la Charte. Ces structures d’échanges à caractère consultatif participent à la vie du Parc ; elles sont composées le plus souvent de délégués du Comité syndical et de membres associés (chambres consulaires, organismes partenaires, associations locales...).

 

- Agriculture et forêt ;

Aménagement durable et Environnement ;

- Culture et patrimoines ;

- Développement économique et social ;

- Education et vie locale ;

- Tourisme (Conseil d’exploitation) ;

- Urbanisme et Avis du Parc.

 

 

Si le Parc intervient de plus en plus en matière de conseil et dans le cadre de gestion de projets globaux, des dispositifs d’accompagnement financiers spécifiques ont été mis en place pour les communes et communautés de communes et pour les particuliers.

 

Sur les 98 communes que compte le Parc, 88 disposent d’un site Internet.
Vous en trouverez ci-dessous la liste et les liens (classement par ordre alphabétique).

Le Conseil en Energie Partagé, c’est :

- un service qui s’adresse aux communes de moins de 10 000 habitants ;

- un service indépendant proposé par les Espaces Infos Energie (EIE) et développé selon une méthodologie de l’ADEME ;

- un service aisément accessible aux petites communes : l’adhésion représente en moyenne 1,5€/hab/an et est subventionnée par le Parc à hauteur de 70 % (plafonné à 4200€) ;

- un moyen d’adopter une conduite exemplaire en limitant ses émissions de gaz à effet de serre.

 

Activités nautiques

CanoEpte - Saint-Clair-sur-Epte

Canoseine - Vétheuil

Val d’Oise Canoë Paris - Parmain

Promenades fluviales "Seine en scène"

Ces "villes-portes" participent au fonctionnement du Parc via une contribution financière dont le montant est fixé au prorata de leur population. Des conventions définissent les domaines de coopération entre le Parc et ses villes-portes : accueil, développement touristique, économique et social, environnement, traitement des franges urbaines sont autant de problématiques d’évolution commune des territoires.

Lancé en 2015, le Projet agroenvironnemental et climatique (PAEC) du Vexin français est le nouveau programme des mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) dans lesquelles peuvent s’engager les agriculteurs, avec pour objectifs :

- la préservation de la biodiversité, tant pour son intérêt écologique qu’agronomique,

- le maintien des milieux ouverts et la consolidation des trames éco-paysagères,

- la protection de la qualité de la ressource en eau et des sols.

Elues référentes

 

Mme Jacqueline Maigret, vice-Présidente du Parc

Mme Chrstine Forge, Présidente du Conseil d’exploitation

 

Elus référents

 

M. Gérard Seimbille, vice-Président du Parc

M. Denys de Magnitot, président de la commission

 

Elus référents

 

M. Jean-Luc Santini, vice-Président du Parc

Mme Ghislaine Senee, Présidente de la commission

 

Elus référents

 

Mme Dominique Herpin-Poulenat, vice-Présidente du Parc

 

Elus référents

 

M. Thibault Humbert, vice-Président du Parc

Mme Edith Andouvlie, Présidente de la commission

 

Élus référents

 

Mme Ghislaine Lapchin de Poulpiquet , vice-Présidente du Parc

M. Guy Paris, Président de la commission

 

En tant qu’élu, vous pouvez proposer à l’administrateur du site un événement ou une manifestation se déroulant sur une commune du Parc naturel régional du Vexin français. Ne seront publiées environ 15 jours à 3 semaines avant la date où elles se déroulent, que les animations trouvant une résonance dans la politique du Parc (découverte du territoire, manifestation structurante à l’échelle du territoire...).

 

Les codes d’accès qui vous seront remis sont personnels et incessibles, soumis à la validation de l’administrateur du site.

 

En tant qu’élu, vous pouvez proposer à l’administrateur du site un événement ou une manifestation se déroulant sur une commune du Parc naturel régional du Vexin français. Ne seront publiées environ 15 jours à 3 semaines avant la date où elles se déroulent, que les animations trouvant une résonance dans la politique du Parc (découverte du territoire, manifestation structurante à l’échelle du territoire...).

 

Decret de classement

J. Vauvilliers, agriculteur à Longuesse (c) Alpage

Les chartes paysagères ont été un des leviers d’intervention sur l’aménagement du territoire mis en oeuvre par le Parc depuis sa création. Le Parc développe aujourd’hui une approche d’animation et de sensibilisation à l’échelle des grandes entités paysagères du territoire, s’appuyant notamment sur la mise place d’un observatoire des paysages avec un volet "observatoire photographique". Le Parc s’inscrit ainsi dans l’application de la Convention européenne du paysage et le droit à participation des citoyens et des élus en matière de paysage.

Les voies vertes sont des itinéraires en site propre alors que les véloroutes peuvent emprunter des voies ouvertes à la circulation automobile.

 

La Marque "Valeurs Parc naturel régional" reconnaît leur savoir-faire à chaque étape, de la production jusqu’à la transformation. Des critères sont établis précisément pour chaque famille de produits.

 

>> En savoir plus sur la Marque "Valeurs Parc naturel régional" sur le site de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France.

 

 

 

Dans le cadre de son Plan Climat Énergie et en partenariat avec l’Agence Départementale d’Information sur le Logement (ADIL), le Parc propose chaque mois des permanences d’information sur l’habitat.

 

Ces permanences permettent aux habitants du Vexin de bénéficier de conseils gratuits (juridiques, financiers, énergétiques et architecturaux) indépendants de toute démarche commerciale.

 

 

 

Choisissez au moins 3 défis et :

Bénéficiez d’un diagnostic gratuit sur site.

Obtenez des aides financières en fonction des actions réalisées conformément aux guides des aides du Parc et de ses partenaires.

Profitez d’un accompagnement gratuit pendant la durée de l’opération.

Mobilisez vos collaborateurs autour d’un projet fédérateur.

Valorisez l’image de votre entreprise auprès de votre clientèle.

 

Cette page est amenée à héberger différents documents préparatoires aux commissions et instances du Parc et servir le porter à connaissance des élus sur différents projets concernant le territoire, qu’ils soient ou non pilotés par le Parc.

Chambres consulaires, associations, services de l’état et des collectivités territoriales participent à la vie et aux actions du Parc naturel régional.

(c) Isabelle Dansin

Le patrimoine du Vexin français n’est pas uniquement des bâtiments et des espaces naturels remarquables : ce sont aussi les femmes et les hommes qui vivent sur le territoire. C’est pourquoi le Parc a soutenu un projet intitulé "Archéologie de la mémoire", dont le but est d’amener les Vexinois à raconter leur Vexin, à se raconter.

 

Tout a commencé en 2010 à Auvers-sur-Oise, où la compagnie Engrenage Théâtre, installée dans la commune, a mené un travail de collecte des souvenirs des anciens : une trentaine d’interviews a été réalisée, donnant lieu à un "docu-fiction théâtral" intitulé "Comme le jour demeure..." mettant en scène 3 personnages fictifs mais représentatifs d’un lieu et d’une époque : comment vivait-on à Auvers-sur-Oise dans les premières décennies du XXe siècle ?

 

Les Guides bénéficiaires de la Marque "Valeurs Parc naturel régional"

4 guides vexinois ont trouvé dans la marque "Valeurs Parc naturel régional" un prolongement naturel à leur attachement à partager avec le grand public leur passion et leur connaissance du Vexin français.

 

Cliquez sur le nom du Guide pour accéder à la fiche détaillée.


- Gilles Lemaire

- Sandrine Lemaire

Julien Masson

- Michel Saintoul

 

Pour vous inscrire (ou vous désinscrire) à la newsletter, il vous suffit de saisir votre adresse mail.

Sorties nocturnes le samedi 2 mars

Au cours de ces sorties nocturnes, ouvrez grands les yeux et les oreilles pour découvrir les bruits de la nuit et les chouettes qui peuplent nos bois (comportement, régime alimentaire).

 

Sortie à l’écoute des bruits nocturnes sur la Réserve naturelle nationale des coteaux de la Seine

Sortie proposée et animée par le Parc naturel régional du Vexin français.

Balade de 3 à 4 km. De 20h à 22h, au départ de la mairie de Gommecourt.

Gratuit, sur inscription au 01 34 48 66 00.

 

Balade nocturne à la découverte des hiboux et chouettes de la réserve naturelle régionale du site géologique de Limay

De 20h30 à 22h30.

Pas de réservation, rendez-vous sur place, entrée sud de la réserve.

Informations par mail : reservenaturelle@ville-limay.fr / 01 34 97 27 37

Le territoire du Parc naturel régional du Vexin français en compte 6 autour du Sausseron, de la Viosne, de l’Aubette de Meulan, de l’Aubette de Magny, de la Montcient et des Rus du Roy.

 

Etang de Vallière

Au fond des vallées s’étirent des prairies humides, marais alcalins et roselières. Éponges et filtres épurateurs, ces milieux fragiles sont des réservoirs de biodiversité importants et jouent un rôle capital dans la régulation des écoulements souterrains et de surface.

Les enjeux du patrimoine naturel

Preuve de l’importance, de la qualité et de la diversité des milieux naturels du Vexin français, une carte spécifique sur les enjeux de la protection du patrimoine naturel est adjointe au plan de référence du Parc.

Celle-ci localise :

- les sites d’intérêt écologiques prioritaire, important ou potentiel ;

- la présence attestée d’espèces remarquables (chouette chevêche, chauve-souris, oedicnème criard...) ;

- les connexions biologiques à maintenir ou à rétablir ;

- les zonages réglementaires, en particulier les zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique et les arrêtés de biotope.

Pour mesurer l’état de la biodiversité et évaluer les actions à mener pour la préserver, le Parc réalise des inventaires de la faune de son territoire. Quelques groupes d’espèces font l’objet d’un suivi particulier. Il s’agit d’espèces menacées et d’espèces rares et caractéristiques des milieux dans lesquels elles vivent.

Suivi de projet

 

>> Pascal BARRIOT, chargé de mission Promotion touristique & Internet

>> Valérie ROGEZ-BOUBOUNELLE, chargée de mission Communication

sous la direction d’Agnès LANTHIER, Directeur du Parc.

 

Comité de pilotage "Site Internet" :

 

>> Bruno CAFFIN, Vice-Président du Parc chargé de la Communication, de l’administration générale et des finances.

>> Ghislaine LAPCHIN-DE-POULPIQUET, Présidente de la commission Communication et promotion du territoire.

>> Françoise BOUDEAU, membre de la commission Communication et promotion du territoire.

 

La Seine vue de Gommecourt

En même temps qu’elle creusait son lit dans la craie tendre des versants, la Seine y a déposé des alluvions charriées depuis l’amont, formant les basses et hautes terrasses alluviales des boucles de Guernes et de Moisson.

La Seine vue de Gommecourt

En même temps qu’elle creusait son lit dans la craie tendre des versants, la Seine y a déposé des alluvions charriées depuis l’amont, formant les basses et hautes terrasses alluviales des boucles de Guernes et de Moisson.

Un patrimoine monumental !

Eglise de Magny-en-Vexin

Les églises de style roman (Ennery, Gadancourt, Seraincourt...) présentent un aspect massif, des volumes équilibrés, un plan simple à nef unique. Les clochers en sont souvent les éléments les plus représentatifs. Les édifices gothiques reposent parfois sur des structures romanes, imposant la croisée d’ogives à la voûte d’arêtes (Chars, Santeuil...). D’autres sont fortement inspirés de la Renaissance et arborent des ornementations rappelant les ordres antiques : porche de Notre-Dame de Vétheuil, clocher à campanile d’Epiais-Rhus, fonts baptismaux de l’église de Magny-en-Vexin.

Téléchargez la brochure « Cent clochers, mille ans d’histoire » présentant différents circuits de découverte des richesses du bâti religieux.

 

Fontaine à Brignancourt

Territoire à vocation agricole, le Vexin français révèle des paysages ponctués de témoins de pierre (moulins, fontaines, pigeonniers, lavoirs...). Expression des traditions et pratiques locales, ils constituent des repères pour le visiteur attentif. Lieux d’assemblée et de rencontre, lieux d’espérance et de foi, ils rendent compte de la dureté des travaux et du poids des jours. Même si pour la plupart, ils ont perdu leur fonction originelle, les Vexinois sont soucieux de les préserver afin de conserver un lien avec ce riche passé culturel. On dénombre aujourd’hui plus de 200 croix, 40 pigeonniers, 30 chapelles auxquels il faut ajouter les nombreux éléments du patrimoine hydraulique. Le Vexin conserve encore de très nombreuses sources, fontaines, lavoirs, moulins, puits et abreuvoirs, dont l’usage domestique est tombé en désuétude dans les années 1950.

Les croix s’érigent sur les places des villages, près de l’église, le long des chemins, aux carrefours, en plein champs. Elles sont autant de repères à l’horizon des routes, autant de bornes marquant les limites d’un champ ou d’un domaine, contribuant à dessiner concrètement dans l’espace, la partition du paysage rural.

 

Au bois du Moulin de Noisement

Les chauves-souris, seuls mammifères volants, sont des animaux qui fascinent l’homme depuis toujours et qui font l’objet de mythes et de légendes. Durant cette animation nocturne, les organisateurs vous apprendront les moeurs des chauves-souris, leurs techniques de chasse au sonar et même leurs cris grâce à un détecteur d’ultrasons. Au programme, de riches rencontres pour s’enthousiasmer et aimer ces fascinants mammifères nocturnes.

> Sortie gratuite animée par le CORIF à 20h. A partir de 7 ans.

Signalétique d’Intérêt Local

Depuis plus de 10 ans, le Parc accompagne les communes en les aidant à implanter un mobilier homogène qui permet de signaler les activités et services tout en évitant la prolifération de panneaux disgracieux et souvent inefficaces, tout en protégeant le cadre de vie des villages du Vexin français. Ce mobilier de fabrication artisanale spécifique a en effet été dessiné dans un souci de sobriété et de discrétion. Il est adapté aux communes dont le schéma de circulation est complexe (signalisation de services dispersés, hameaux…).

>>> Contact : Marie-Laure Dallet, assistante du pôle Aménagement au 01 34 48 65 96 / ml.dallet@pnr-vexin-francais.fr

 

Au musée du Vexin français à Théméricourt

Découverte de l’exposition "La biodiversité à notre porte", promenade ludique et pédagogique autour de la biodiversité des villes et des villages. Au fil d’une balade dans les milieux naturels du Vexin français (milieux humides, boisements, plaine agricole, ceinture verte des villages…), vous découvrirez des habitants insoupçonnés et les services qu’ils nous rendent dans notre vie quotidienne. Jeux, parcours enquête, maquettes, films… vous invitent à changer votre regard sur le vivant et appréhender les enjeux majeurs de la biodiversité.

> Entrée libre le samedi de 14h à 18h et le dimanche de 10h à 19h.

> Renseignements au 01 34 48 66 00.

Pour mesurer l’état de la biodiversité et évaluer les actions à mener pour la préserver, le Parc réalise des inventaires de la faune de son territoire. Quelques groupes d’espèces font l’objet d’un suivi particulier. Il s’agit d’espèces menacées et d’espèces rares et caractéristiques des milieux dans lesquels elles vivent.

Au départ de la Maison du Parc, direction :

- la ferme de la Couture à Sagy (volailles),

- la boîte à chocolats à Seraincourt,

- les ruchers du Vexin à Enfer (Wy-dit-joli-village),

- les légumes de Guiry à Guiry-en-Vexin

- l’Huilerie avernoise à Avernes.

 

Vous aurez la possibilité :


> d’acheter la plupart des produits locaux dégustés au fil de la journée directement à la ferme (le transport de vos achats est assuré !)


> de réserver des vélos (VAE ouVTC) sur bikool.fr

(paiement en ligne en sélectionnant le point de location « Théméricourt – PNR du Vexin français ».

ENGAGE est une campagne de communication participative mise en oeuvre par des territoires européens, par laquelle citoyens et acteurs locaux s’engagent à construire le futur énergétique de leur territoire. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui agissent pour réduire leur consommation d’énergie, consommer de manière durable et mieux vivre ensemble.

 

Habitants et acteurs locaux sont invités, à l’occasion des manifestations organisées par le Parc, à promouvoir leurs initiatives. Des posters reprenant leurs engagements seront réalisés pour valoriser ces démarches et communiquer sur la campagne ENGAGE. Celle-ci a en effet pour objectif de rassembler ces actions individuelles et de favoriser de nouvelles initiatives.

 

>>> Pour voir tous les posters des vexinois engagés dans la démarche, visitez le site www.citiesengage.eu

 

Les codes d’accès qui vous seront remis sont personnels et incessibles, soumis à la validation de l’administrateur du site.

 

A travers ce partenariat, l’objectif était de mettre en avant le lien entre l’urbain et le rural dans le domaine énergétique et de souligner l’interdépendance du Vexin français et de l’agglomération cergypontaine dans ce domaine.

 

Ce projet a été retenu par la Région Ile-de-France, qui a lancé avec l’Agence Régionale de l’Environnement et des Nouvelles Energies (ARENE) un appel à manifestations d’intérêt, destiné à sélectionner les meilleures propositions franciliennes de débats locaux sur la transition énergétique. Chaque débat a compté environ 50 participants et a été le lieu d’échanges riches et construits autour de trois thématiques diverses, mais néanmoins représentatives de notre territoire.

 

Instances syndicales 2020

Lundi 14 septembre : Comité syndical à 20h.

 

La reprise d’entreprises s’avère un projet certes plus coûteux mais plus sûr qu’une création pure. Elle offre plusieurs avantages avec la mobilisation immédiate du savoir faire des salariés, la disponibilité des locaux et du matériel.

 

Vous recherchez ou disposez de locaux d’activité professionnelle ?

 

Connectez-vous

sur www.boursedeslocaux-parcduvexin.fr

 

La saisie de votre annonce ne vous demandera que quelques instants.

 

Il est possible de déposer gratuitement une offre ou une demande de local professionnel.

 

Vous recherchez ou disposez de locaux d’activité professionnelle ?

 

Connectez-vous

sur www.boursedeslocaux-parcduvexin.fr

 

La saisie de votre annonce ne vous demandera que quelques instants.

 

Il est possible de déposer gratuitement une offre ou une demande de local professionnel.

 

L’objectif est d’accompagner les agriculteurs volontaires dans le développement de modes de production durables, mobilisant une diversité de techniques culturales et répondant aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux du territoire.

Les principales thématiques d’action sont :

- les systèmes de culture économes et performants,

- la diversification des cultures,

- le lien de l’agriculture au territoire et la communication avec le grand public.

 

Pour accompagner cette démarche, différentes rencontres et évènements ont été organisés : conférences-débats, ateliers techniques, visites de stations expérimentales, animations grand public dans les exploitations agricoles…

 

 

Guillaume Vanthuyne (Grisy-les-Plâtres) et Denis Fumery (Sagy), agriculteurs céréaliers dans le Vexin, parleront de leurs exploitations et discuteront avec les participants, en lien avec la projection des films "Les plantes" et "Les champs", de la série "Villages en herbe" réalisée par le Parc.

 

L’après-midi se poursuivra par une balade commentée à travers des parcelles agricoles. Un goûter-apéritif sera offert à 17h.

Thème de l’édition 2019 : La migration des plantes

A une heure de Paris dans l’unique Plus beaux villages de France d’Île-de-France, au cœur du Parc naturel régional du Vexin français, le château de La Roche-Guyon et son domaine paysager sont, depuis 25 ans, le cadre pittoresque de l’une des plus importantes fêtes des plantes franciliennes : Plantes Plaisirs Passions.

Ce premier week-end de mai 2019, Daphné Charles, jardinière-paysagiste et chef d’orchestre de Plantes Plaisirs Passions, invite les pépiniéristes-producteurs, les botanistes, les associations ainsi que le public à s’intéresser à la migration des plantes à travers les continents et les frontières.

 

 

Guide de l’urbanisme durable

Initié par le Parc naturel régional du Vexin français, cet ouvrage conçu en partenariat avec la DRIEE (Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie) et la Région Ile-de-France s’articule autour de la narration de projets, au stade de la planification et de l’opérationnel, dans les territoires des Parcs naturels d’Ile-de-France.

 

 


La programmation du festival

 

Samedi 4 juillet - 18h30 - Ferme du Petit Serans (60)

Concert en plein air (pouvant être reporté au dimanche 5 juillet en cas de pluie)

Récital de piano - Maurizio BAGLINI

La Neuvième Symphonie de Beethoven.

Samedi 16 juin de 13h à 18h

 

> Visionnage du document "De la hache polie au territoire" (20 min) et échanges avec une équipe d’archéologues ; dédicaces de l’ouvrage de Philippe Lherbier "Des cailloux dans la mémoire. Chronique inso...lithe"(L’Harmattan).

 

> Visite commentée de l’allée couverte du Bois-Couturier de 14h à 16h.

Cette exposition présente des projets engagés sur le territoire du Parc avec la contribution des habitants, d’enfants des écoles et de professionnels autour de l’observatoire des paysages du Vexin français.

 

Les ressources mises à disposition par le Parc sont destinées aux acteurs éducatifs du territoire et des villes-portes (enseignants, animateurs, structures jeunesse...) désireux de s’informer et de monter un projet sur l’environnement et le territoire du Parc. Elles sont consultables et empruntables gratuitement.

Certaines d’entre elles peuvent être en partie ou en totalité être prêtées aux communes, associations, écoles...

 

Découvrez-les en panneaux et réservez-les auprès du musée du Vexin français au 01 34 48 66 00.

 

Certaines d’entre elles peuvent être en partie ou en totalité être prêtées aux communes, associations, écoles...

 

Découvrez-les en panneaux et réservez-les auprès du musée du Vexin français au 01 34 48 66 00.

 

Parole d’artiste

Le Vexin est mon cadre de vie depuis 35 ans. Heure par heure, jour après jour, au fil des ans, j’ai appris à aimer et à comprendre ce paysage. (…) Tout cela monte, descend, tourne, contourne, s’étale et se creuse, se redresse et dessine le paysage. Je viens de peindre une série de 23 toiles sur les paysages du Vexin, sincèrement, au plus près de la vérité de mon émotion... J’ai élargi mon geste, simplifié mon regard pour appréhender plus librement le paysage au plus près de sa vérité, sans artifice, sans transposition surréaliste. J’ai voulu faire en sorte que ma peinture soit l’écriture de mes émotions. Ma vision est toujours figurative, mais elle s’aventure parfois vers l’abstraction (...)

Christian Broutin,2019

 

 

Les toiles sont peintes à l’acrylique, médium qui demande à être travaillé rapidement, qui ménage la spontanéité, préservant ainsi la fraîcheur du premier jet. Le format carré, figure parfaite, symbolisant l’équilibre, a paru idéal à l’artiste : paradoxalement, "anti-paysage", il conduit cependant le regardeur à imaginer ce qui échappe à gauche et à droite de la peinture.

Dans le cadre du programme "Agriculture durable" mis en œuvre en partenariat avec l’Inra, le Parc a présenté en juin 2014 une exposition de photographies au musée du Vexin français. Les photographies réalisées par les habitants du Parc devaient illustrer l’agriculture du territoire, ses métiers, ses produits ou ses paysages.

 

Comment favoriser la biodiversité dans son jardin ?

Posséder un jardin, c’est aussi accepter que la faune et la flore viennent s’y installer. Ce jardin expérimental est un lieu vivant en perpétuelle évolution. A chaque saison, il sera possible de découvrir et observer la faune venue chercher nourriture, refuge et lieu de reproduction, dans ce jardin laboratoire où plantes aromatiques, potagères ou encore mellifères, poussent en harmonie. Refuges à insectes, nichoir à chauves-souris, pierres sèches et autre bois morts sont mis à disposition des pollinisateurs et des prédateurs, venus aider le jardinier dans son travail d’entretien et de production : un lieu où diversité écologique rime avec équilibre naturel.

Vous portez un projet de création d’activité, d’entreprise et vous souhaitez vous implanter sur le Parc, le service développement économique est à votre disposition pour vous apporter une réponse adaptée.

 

Dans le cadre du programme "Agriculture durable" mis en œuvre en partenariat avec l’Inra, le Parc a présenté en juin 2014 une exposition de photographies au musée du Vexin français. Les photographies réalisées par les habitants du Parc devaient illustrer l’agriculture du territoire, ses métiers, ses produits ou ses paysages.

 

Dans le cadre de l’observatoire des paysages du Parc naturel régional du Vexin français, différents supports ont été réalisés, évoquant l’évolution ou la constance des paysages par le biais de témoignages d’habitants du territoire.

 

En 2014, à la suite de la proposition du Vice-Président de la Région Ile-de-France en charge des mobilités et des transports, Pierre Serne, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme a réalisé un diagnostic de la mobilité dans le Vexin français et dressé un panorama des solutions alternatives à la voiture individuelle existant en Europe.

Comment impliquer les habitants dans l’élaboration du PLU ?

Ce 5 février 2015, le Parc a organisé une conférence sur le thème de l’implication des habitants dans l’élaboration du PLU. Une centaine d’élus du territoire a échangé sur les méthodes et les outils de démarches participatives à mettre en œuvre. Plusieurs retours d’expériences ont appuyé les débats et permis à chacun de tirer parti des exemples présentés. L’objectif est maintenant de capitaliser ces expériences et d’accompagner des groupes de communes pour une élaboration plus participative de leurs documents d’urbanisme. L’équipe du Parc est, dans la limite de ses ressources, à l’écoute de toute demande ou suggestion.

Tous les établissements recevant du public devront être accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR). L’échéance initialement fixée au 1er janvier 2015 (loi du 11/02/05) a été repoussée au 27 septembre 2015.

 

Les entreprises artisanales et les commerces doivent ainsi, si nécessaire, aménager leurs locaux. Les aménagements peuvent concerner l’intérieur de l’établissement (escaliers, sols, comptoirs d’accueil, éclairage, affichage, sanitaires,…) ou l’extérieur (parkings, circulation, marches, signalétique, largeur de porte, différence de niveaux, seuil de porte…).

Face au défi de mutation du secteur de la construction vers la haute performance énergétique, le vocabulaire architectural actuellement pratiqué dans le Vexin, consistant en une réinterprétation maladroite de codes architecturaux locaux, se révèle aujourd’hui inadapté. Il devient donc urgent de proposer une nouvelle approche, de développer un autre vocabulaire, qui permettent de répondre au défi de la construction passive et positive, tout en réussissant à réinterpréter les fondamentaux de l’architecture rurale vexinoise : une architecture "paysanne" sobre, simple et économe (article 12 de la Charte du Parc).

 

Comment impliquer les habitants dans l’élaboration du PLU ?

Ce 5 février 2015, le Parc a organisé une conférence sur le thème de l’implication des habitants dans l’élaboration du PLU. Une centaine d’élus du territoire a échangé sur les méthodes et les outils de démarches participatives à mettre en œuvre. Plusieurs retours d’expériences ont appuyé les débats et permis à chacun de tirer parti des exemples présentés. L’objectif est maintenant de capitaliser ces expériences et d’accompagner des groupes de communes pour une élaboration plus participative de leurs documents d’urbanisme. L’équipe du Parc est, dans la limite de ses ressources, à l’écoute de toute demande ou suggestion.

Le dimanche 14 juin, retrouvez le Parc dans tous ses états autour de la biodiversité, du paysage et du patrimoine, de la découverte du Vexin français… Des stands interactifs, pédagogiques et ludiques proposeront à chacun de s’interroger sur les changements de comportements et découvrir des actions innovantes. Venez nombreux ! Ce moment familial et convivial permettra des rencontres avec les habitants, les acteurs du territoire, les partenaires autour des valeurs du Parc depuis 20 ans, notamment en partageant un grand pique-nique.

 

Les parcours

 

> Boucle évasion 40 km

Accessible à tous, la boucle Évasion est un parcours de petites routes et de voies cyclables, à travers paysages et villages typiques du Vexin, qui vous conduira au Domaine de Villarceaux pour la pause du déjeuner. Retour à Théméricourt.

 

> Boucle énergie 60 km

La boucle Énergie prolonge la boucle Évasion après la pause déjeuner en commun au domaine de Villarceaux, pour ensuite découvrir le site remarquable de la Roche Guyon en bords de Seine. Retour à Théméricourt par la route des Crêtes.

 

Pour les adeptes du VTT électrique des variantes de parcours empruntant des chemins seront proposées afin de leur permettre de rouler encore plus dans la nature.

Élus référents

 

Mme Ghislaine Lapchin de Poulpiquet , vice-Présidente du Parc

M. Guy Paris, Président de la commission

 

ENGAGE est une campagne de communication participative mise en oeuvre par des territoires européens, par laquelle citoyens et acteurs locaux s’engagent à construire le futur énergétique de leur territoire. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui agissent pour réduire leur consommation d’énergie, consommer de manière durable et mieux vivre ensemble.

 

Habitants et acteurs locaux sont invités, à l’occasion des manifestations organisées par le Parc, à promouvoir leurs initiatives. Des posters reprenant leurs engagements seront réalisés pour valoriser ces démarches et communiquer sur la campagne ENGAGE. Celle-ci a en effet pour objectif de rassembler ces actions individuelles et de favoriser de nouvelles initiatives.

 

>>> Pour voir tous les posters des vexinois engagés dans la démarche, visitez le site www.citiesengage.eu

 

Pour la prise en compte du patrimoine naturel

Lézard vert

 

Au travers d’un inventaire et d’une cartographie exhaustive des milieux présents sur les communes, les atlas peuvent prétendre remplir 3 objectifs :

 

- porter le patrimoine naturel à la connaissance des élus afin qu’ils puissent le prendre en compte dans les projets d’aménagement, mettre en place des mesures de protection sur les milieux les plus intéressants (classement au plan local d’urbanisme, politique de maitrise foncière des Espaces Naturels Sensibles des Conseils départementaux...). L’atlas est donc un outil d’aide à la décision pour les élus mais également pour tous les acteurs du territoire menant des actions susceptibles d’influer sur le milieu naturel.

 

- permettre de mieux appréhender le fonctionnement des différentes trames écologiques (trame prairiale, pelouses sèches, landes...) et les connexions biologiques qui existent ou manquent dans ce réseau de milieux naturels, à l’échelle locale mais également à l’échelle régionale.

 

- disposer d’un état initial indispensable pour évaluer l’évolution à long terme, favorable ou défavorable, de la biodiversité sur le territoire du Parc.

 

La réalisation d’atlas communaux du patrimoine naturel s’inscrit en complément des chartes paysagères, où les aspects milieux naturels ne sont que succinctement évoqués.

Animations matinales - Accueil à la Maison du Parc


Balade gourmande à travers champs avec visite de l’Huilerie avernoise.

Départ à 10h. Tarif : 5 €. Réservation : Sandrine Lemaire - 06 08 28 02 15


Reconnaissance des plantes sauvages comestibles et préparation d’une dégustation apéritive

Départ à 10h. Tarif : 5 €. Réservation : Luce Causse - 01 34 66 13 55 / 06 74 79 61 76 / le.bois.gourmand@gmail.com

 

Possibilité de balades en vélo en autonomie autour de Théméricourt :

Balade VTC : Boucle du Vexin (19 km)

Balades VTT : plusieurs itinéraires possibles à télécharger sur http://valdoisemybalade.fr

 

Situé au cœur du Vexin français à Vigny (95), le pôle éco-construction poursuit trois objectifs :

- Inciter les publics cibles, particuliers, collectivités et entreprises à enclencher des travaux d’éco-construction/rénovation ;

- Permettre aux demandeurs d’emploi et aux personnes en insertion de se former aux techniques des métiers du bâtiment pour un retour rapide à l’emploi ;

- Professionnaliser les entreprises afin de garantir la qualité des travaux.

 

Récompenser les pratiques agricoles qui mettent en valeur l’équilibre agri-écologique des prairies

Ce concours est organisé par l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture, les Parcs nationaux et les Parcs naturels régionaux depuis 2010. Il permet de montrer l’importance de l’élevage dans le maintien des prairies permanentes, l’intérêt écologique des milieux agricoles, la contribution des agriculteurs à la préservation de la biodiversité et la qualité des produits (viande, lait et fromage, miel…).

 

Lors d’une visite de terrain, un jury d’experts (agronomes, naturalistes, apiculteurs, agriculteurs…) évalue chaque prairie candidate suivant des critères de notation :

- son intérêt agronomique et écologique (liste de plantes indicatrices de la diversité floristique) ;

- la contribution de la diversité végétale et du mode d’exploitation à la qualité de la parcelle.

 

Récompenser les pratiques agricoles qui mettent en valeur l’équilibre agri-écologique des prairies

Ce concours est organisé par l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture, les Parcs nationaux et les Parcs naturels régionaux depuis 2010. Il permet de montrer l’importance de l’élevage dans le maintien des prairies permanentes, l’intérêt écologique des milieux agricoles, la contribution des agriculteurs à la préservation de la biodiversité et la qualité des produits (viande, lait et fromage, miel…).

 

Lors d’une visite de terrain, un jury d’experts (agronomes, naturalistes, apiculteurs, agriculteurs…) évalue chaque prairie candidate suivant des critères de notation :

- son intérêt agronomique et écologique (liste de plantes indicatrices de la diversité floristique) ;

- la contribution de la diversité végétale et du mode d’exploitation à la qualité de la parcelle.

 

Elus référents

 

M. Gérard Seimbille, vice-Président du Parc

M. Denys de Magnitot, président de la commission

 

Il s’agit de renforcer l’action dans les domaines de :

 

 

Le guide pratique du patrimoine bâti édité par le  Parc vous accompagne à la découverte de votre patrimoine. Il ouvre à une lecture et une compréhension des techniques de construction mises en oeuvre dans le Vexin français.

L’objectif est de construire dans un éco-hameau, des maisons écologiques et différenciées, avec ceux qui vont les occuper.

Cinq îlots de 700 à 1 500 m² accueilleront chacun de 2 à 7 habitations. La surface habitable des maisons sera ainsi de 50 à 200 m², en fonction des besoins des futurs habitants. Dans chaque îlot, les habitations seront dessinées en fonction de l’ensoleillement et de l’ouverture sur un espace collectif central, dont la fonction est gérée par les habitants (jardin collectif, espace pour les enfants…). La conception des hameaux privilégie des matériaux et des modes de construction écologiques. La récupération des eaux est également étudiée dans cette perspective et met à profit des systèmes d’épuration alternatifs.

 

Si le Parc intervient de plus en plus en matière de conseil et dans le cadre de gestion de projets globaux, des dispositifs d’accompagnement financiers spécifiques ont été mis en place pour les communes et communautés de communes et pour les particuliers.

 

Le Bellay

 

De la nature du terroir et de leur origine, les villages ont gardé une vocation essentiellement agricole. La structure de l’habitat vexinois est caractérisée par la concentration en villages, agglomérés autour d’exploitations agricoles en forme de quadrilatère, fermées sur l’extérieur. C’est seulement en lisière des buttes et des talus que l’on peut découvrir des hameaux et des fermes isolées, témoignages de défrichements tardifs. L’habitat vexinois est également caractérisé par la continuité du bâti. Les maisons sont parfois jointives, les plus souvent liées les unes aux autres par des bâtiments annexes et des murs en pierre. Cet habitat continu impose la construction en profondeur : la vie est toute entière tournée vers l’intérieur et non vers la rue. L’importance des clôtures, des murs sans ouverture qui bordent les rues, confère aux villages un aspect minéral. Cette unité de l’habitat est renforcée par l’utilisation de matériaux de construction issus directement du terroir, tels que la pierre, l’argile et le plâtre ; les couleurs des villages s’harmonisent ainsi parfaitement avec celles des paysages.

 

Dans le jardin du musée du Vexin français, dans les jardins partagés ou chez des particuliers, vous découvrirez les plantes sauvages et les plantes cultivées, les insectes utiles aux jardins, la faune sauvage qu’ils abritent et que vous pouvez mieux accueillir... Vous apprendrez à mieux gérer l’eau au potager, à entretenir vos arbustes de haie, à tailler ou greffer vos arbres fruitiers ou vous participerez à la réalisation d’une clôture en saule.

 

 

Parcourez les 7 quizz au départ d’un des 5 points d’accueil du jeu

#QUIZZ1 : Sentier du patrimoine de Marines (Office de tourisme Vexin-Centre - Marines)

 

#QUIZZ2 : Chemin des peintres (Office de tourisme d’Auvers-sur-Oise Sausseron Impressionnistes - Auvers-sur-Oise)

 

#QUIZZ3 : Les environs de Théméricourt (Maison du Parc - Théméricourt)

 

#QUIZZ4 : Parcours "L’archéologie du Vexin français" (Musée Archéologique du Val d’Oise - Guiry-en-Vexin)

 

#QUIZZ5 : Sentier du patrimoine de la Roche-Guyon (Château & Point info tourisme "La Gabelle" - La Roche-Guyon)

 

#QUIZZ6 - Boucle cyclable : Boucle d’Auvers-sur-Oise (Office de tourisme d’Auvers-sur-Oise Sausseron Impressionnistes - Auvers-sur-Oise)

 

#QUIZZ7 - Boucle cyclable : Boucle autour de la Maison du Parc (Maison du Parc - Théméricourt)

Les master classes

Ces master classes sont organisées par l’association Via Nova en partenariat avec l’EPCC du château de La Roche-Guyon avec le soutien du Parc naturel régional du Vexin français, de la Communauté de communes du Vexin Val de Seine, du Rotary Club international et des communes de La Roche-Guyon, de Vétheuil, de Magny-en-Vexin et la Collégiale de Mantes-la-Jolie.

Le Pays d’art et d’histoire est de retour sur les chemins du Vexin français. Des routes aux sentiers, nos visites guidées vous emmènent faire un tour, et si vous l’acceptez quelques détours, à travers le temps et les paysages. Et si la destination est connue, ces balades vous invitent surtout à savourer le chemin parcouru, les écarts méconnus et les découvertes inattendues.

 

Pour cette année 2020, nos trois guides-conférencières vous ouvrent la route à travers le patrimoine du Vexin français : des anciennes voies romaines aux grand-rues des bourgs, des petits sentiers au bord des cours d’eau, il est bien des itinéraires pour découvrir l’histoire et l’architecture du Vexin français. Aux désormais traditionnelles visites tout public, s’ajoutent trois nouveaux rendez-vous spécialement dédiés aux familles. Alors, si on faisait un tour ensemble ?

De nombreuses actions de valorisation des patrimoines sont portées par le Parc depuis sa création : chaussée Jules César, site archéologique de Genainville, mobilier d’interprétation des églises, sentiers du patrimoine...

L’arbre de Dol

Le Vexin français est par tradition une terre d’accueil d’artistes. Les impressionnistes, écrivains, artistes, architectes se sont inspirés de ses paysages, de ses atmosphères, de son histoire. De nombreuses manifestations témoignent de la richesse et de la qualité de la vie locale, mobilisant amateurs éclairés et professionnels réputés. De grands sites (Villarceaux, La Roche-Guyon, Auvers-sur-Oise...) ont su mettre la culture au cœur de leurs préoccupations en ouvrant leur patrimoine aux artistes de tous horizons. Certaines communes et associations locales font émerger des projets culturels qu’il est important de valoriser. Le Parc naturel régional du Vexin français est un territoire qui se veut résolument tourné vers l’avenir exprimant ainsi une « ruralité vivante ». Le développement d’une politique culturelle contribuera à renforcer cette vitalité et l’attractivité du territoire.

Samedi 26 mai de 10h à 18h

Avenue de la résidence, parcours de la Boucle des loups

 

Ateliers créatifs et animations

• Animation "À chacun son nid"

• Tout savoir sur les libellules de la réserve naturelle

• Ateliers créatifs autour des orchidées et des libellules

• Présentation de l’éco-pâturage

• Stand "Les jardins aux moutons" avec moutons, chèvres et poules

• Stand Escapade Liberté Mobilité / PNR du Vexin français

 

Balades express

• 10h : "On va voir les vaches !?"  en présence de l’éleveur

• 11h : À la découverte des orchidées

• 14h : "On va voir les vaches !?"

• 15h : Grenouilles et tritons

• 16h : "On va voir les vaches !?"

• 17h : Roches et fossiles

Vendredi 2 juin

Graines et jardin au naturel

A 10h30 et 14h à la Maison du Dr Gachet à Auvers-sur-Oise

Sur réservation sur www.sortienature.valdoise.fr

Elus référents

 

M. Jean-Luc Santini, vice-Président du Parc

Mme Ghislaine Senee, Présidente de la commission

 

Voyons les choses en détail !

Grands paysages, panoramas ou même vues aériennes… Le Parc naturel régional du Vexin français est un vaste territoire qu’on admire volontiers sous un grand angle. Mais depuis ses milieux naturels préservés jusqu’à son patrimoine bâti en passant par ses paysages de plateaux, de buttes ou de fonds de vallée, le Vexin français est riche d’une multitude de détails insolites, étonnants, pittoresques, élégants, cachés… mais toujours dignes d’intérêt ! De l’éclat des ailes d’un insecte à la jolie boucle d’un ruisseau, de la patine d’une vieille porte charretière à la forme étrange d’un tronc d’arbre, tout un charme discret se niche dans les détails. Il se livre à ceux qui savent prendre le temps d’observer.

Elues référentes

 

Mme Jacqueline Maigret, vice-Présidente du Parc

Mme Chrstine Forge, Présidente du Conseil d’exploitation

 

Cette page est amenée à héberger différents documents préparatoires aux commissions et instances du Parc et servir le porter à connaissance des élus sur différents projets concernant le territoire, qu’ils soient ou non pilotés par le Parc.

Cimetière de Marines

Elle comprend des documents techniques liés à l’avancée des projets communaux, des éléments d’argumentaire et d’explication de la démarche ainsi que des exemples d’actions mises en place dans les communes du Parc ou dans les Parcs naturels franciliens.

 

Technicien référent :

Magali Laffond, chargée de mission Paysages

Tél. 01 34 48 65 93 - Mail : m.laffond@pnr-vexin-francais.fr

 

Un soutien aux projets locaux

 

Le Fonds d’Initiatives citoyennes Locales

Dans le cadre de la démarche "Mieux vivre ensemble", il a été décidé d’expérimenter le soutien de projets portés par les habitants au travers du FIL.

Le Fonds d’Initiatives citoyennes Locales apporte une aide financière et technique pour des initiatives locales innovantes des habitants. Le Parc souhaite par ce dispositif développer et accompagner la participation des habitants au projet du territoire.

> En savoir plus

 

Les petits moments du Vexin

Ce dispositif est un appel à initiatives pour "Agir ensemble dans notre village" afin de favoriser les rencontres, les échanges, la solidarité dans les villages.

> En savoir plus

 

Par une approche ethnologique, la série de films courts "VILLAGES EN HERBE" réalisés par Marie-Elise Beyne ouvre le dialogue entre habitants, agents techniques, élus, agriculteurs, écologue, paysagiste, jardinier naturaliste, législateur.

Les films interrogent notre rapport à la nature et à la préservation de ce bien commun. Ils s’intéressent à la dimension humaine des représentations et des perceptions liées aux plantes sauvages jugées souvent indésirables. L’objectif est d’accompagner la réflexion collective et les changements de pratiques, d’enrichir les connaissances de chacun et de susciter des débats.

 

 

"Surfaces unies, arêtes vives, courbes nettes, matières polies, angles droits ; clarté, ordre. C’est ma maison logique et géométrique de demain." C’est en ces termes que l’architecte Robert Mallet-Stevens décrit la villa construite à Mézy-sur-Seine pour le couturier parisien Paul Poiret en 1922-23.

Découvrez cette maison d’exception sous tous les angles (architecturaux, historiques, patrimoniaux...) en compagnie de Guillaume Sodezza, chargé de mission patrimoine bâti au Parc naturel régional du Vexin français.

 

Edition 2019 – Eaux sages, eaux vives

 

Organisée du 28 juin au 30 septembre 2019, la quatrième édition du concours photo "le Vexin français dans l’objectif" a pour thème "Eaux vives, eaux sages".

 

Ouverte à tous, cette nouvelle édition a mis à l’honneur l’eau, sous toutes ses formes, grâce aux quatre catégories suivantes :

1- L’eau au cœur des paysages (cours d’eau et points d’eau s’inscrivant dans les paysages du territoire du Parc)

2- Activités au fil de l’eau (activités professionnelles, sports ou loisirs liés à l’eau et aux cours d’eau sur le territoire du Parc)

3- Milieux humides et écosystèmes (milieux naturels humides tels que les marais, mares, berges… mettant en valeur leur flore et leur faune spécifiques)

4- Patrimoine hydraulique (éléments du patrimoine bâti vexinois liés à l’eau : lavoirs, moulins, fontaines…)

 

Allée couverte du Bois couturier

 

Au Néolithique (4000 ans avant J-C), les grands défrichements façonnent la campagne. Les peuples cultivateurs ont laissé de nombreux monuments mégalithiques comme les allées couvertes de Brueil-en-Vexin ou de Guiry-en-Vexin. Les vestiges de la villa retrouvée à Epiais-Rhus ou du sanctuaire de Genainville attestent de l’importance du peuplement gallo-romain. Les chaussées romaines Jules-César (itinéraire Paris-Rouen) et Brunehaut (Chartres-Amiens) structurent alors déjà ce territoire. L’habitat dispersé, vestige des villas romaines, disparaît à l’époque mérovingienne (VIIe siècle) et laisse place au réseau actuel des villages.

 

Le musée du Vexin français propose une large gamme de produits en vente dans son espace "Boutique".

 

> Produits du terroir : jus de fruits, pétillants sans alcool, bières, cidre, miel, lentilles, bocaux de volailles…

> Librairie : articles de randonnées pédestres, livres historiques, livres sur le patrimoine, ouvrages sur l’environnement…

> Jeux : peluches, jeux de société, jeux de cartes…

> Articles souvenirs : tee-shirts, cartes postales, porte-clés…

 

Vous pouvez également préparer des coffrets cadeaux sur mesure.

 

25 lauréats ayant relevé 164 défis ont été récompensés lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le lundi 14 novembre 2016 à la Maison du Parc à Théméricourt.

 

 


 

25 lauréats ayant relevé 164 défis ont été récompensés lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le lundi 14 novembre 2016 à la Maison du Parc à Théméricourt.

 

 


 

C’est par le biais de la scène blues parisienne qu’ils fréquentent assidûment que deux passionnés de musique(s), Jessie Lee Houllier (chant, guitare) et Alexis Didier alias Mr Al (guitare), se rencontrent en 2011. Dès l’année suivante, ils forment ensemble un premier groupe de reprises blues-rock, mais rapidement des compositions voient le jour, et le besoin grandissant de créer les décide à monter une formation originale qui rassemblerait toutes leurs influences musicales.

 

L’artisanat constitue pour le Parc naturel régional du Vexin français un enjeu majeur en matière de développement économique. Elément structurant du territoire, il contribue à sa vitalité économique et participe au maintien d’une vie locale par les emplois et services de proximité qu’il apporte.

 

Dans un contexte concurrentiel toujours plus intense, le Parc souhaite inciter les entreprises artisanales à engager des investissements et ainsi renforcer leur compétitivité.

 

Dans le cadre de la 13e édition de la Fête de la Nature, le Parc naturel régional du Vexin français propose plusieurs balades nature le samedi 25 mai et des animations et sorties le dimanche 26 mai.

 

Cette année encore, célébrons la nature pour ce qu’elle a de plus beau et d’inspirant à nous offrir !

 

Venez célébrer la nature en mouvement[s] !

 

Les Guides bénéficiaires de la Marque "Valeurs Parc naturel régional"

4 guides vexinois ont trouvé dans la marque "Valeurs Parc naturel régional" un prolongement naturel à leur attachement à partager avec le grand public leur passion et leur connaissance du Vexin français.

 

Cliquez sur le nom du Guide pour accéder à la fiche détaillée.


- Gilles Lemaire

- Sandrine Lemaire

Julien Masson

- Michel Saintoul

 

Cimetière de Marines

Elle comprend des documents techniques liés à l’avancée des projets communaux, des éléments d’argumentaire et d’explication de la démarche ainsi que des exemples d’actions mises en place dans les communes du Parc ou dans les Parcs naturels franciliens.

 

Technicien référent :

Magali Laffond, chargée de mission Paysages

Tél. 01 34 48 65 93 - Mail : m.laffond@pnr-vexin-francais.fr

 

Profitant de la qualité exceptionnelle du bâti, l’offre en matière d’hébergements ruraux chez l’habitant se développe. Le Vexin français compte aujourd’hui une cinquantaine de gîtes et chambres d’hôtes. Pour les groupes, des gîtes de plus grande capacité avec chambres et dortoirs sont disponibles, de même que quelques campings et hôtels.

Véritables ambassadeurs du territoire, les propriétaires de 6 gîtes et de 3 chambres d’hôtes se sont vus attribuer la Marque "Valeurs Parc naturel régional" pour leur prestation d’hébergement touristique. De même, 4 restaurants engagés dans une gestion environnementale de leur entreprise et l’utilisation de produits locaux en sont bénéficiaires.

 

Un territoire à vocation agricole

La moisson à Nucourt

Elle reste un fer de lance de l’économie locale, concernant environ 8 % de la population active. Le développement de l’agriculture y est ancien et lié à la fertilité exceptionnelle des terres et à la proximité du marché parisien. La majeure partie des 350 exploitations du territoire sont de grandes exploitations céréalières : la culture du blé représente près de 50 % des terres labourables. Mais le Vexin est aussi terre de productions traditionnelles comme la betterave à sucre, d’oléoprotéagineux, de cultures maraîchères en fonds de vallées ou d’arboriculture. Prospère autrefois, l’élevage concerne aujourd’hui moins d’une trentaine d’exploitations dans les vallées de l’Epte et du Sausseron.

Proposées par la Région Île-de-France, le Parc ou de nombreux autres acteurs, elles concernent les investissements, les travaux, l’innovation, le développement durable, le recrutement, etc…

 

Entreprises artisanales ayant des projets d’investissements (matériels, équipements, travaux) :

- Aide du Parc : Opération de modernisation de l’artisanat.

 

Commerces de proximité

- le Pacte rural régional : devanture commerciale, aménagements, travaux, investissements...

 

Artisans et commerçants indépendants :

- chèque numérique de la Région Ile-de-France (1 500 € maximum), aide financière pour la transition numérique : gestion digitale, marketing digital (flux de visites), e-commerce (ventes en ligne)

 

Acquisition de véhicules propres : Aide régionale (6 000 €) / Aide d’Etat pour les véhicules électriques (2 500 € maximum), cumulable avec l’aide régionale.


La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) se définit comme la responsabilité des entreprises vis-à-vis des impacts de leurs décisions et activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent.

 

La RSE est une démarche de progrès qui apporte de nombreux bénéfices aux entreprises qui la mettent en œuvre :

> Accroissement de la performance globale

> Prévention de risques environnementaux et sociaux

> Réalisation d’économies, notamment en énergie et en eau

> Innovation

> Gains de nouveaux marchés, différenciation par rapport à la concurrence

> Capacité à attirer des talents, motivation et fidélisation des collaborateurs

> Possibilité d’obtenir des financements

 

En les incitant à remettre en question leurs pratiques, à rendre compte, la RSE permet aux entreprises de répondre aux attentes des parties prenantes et de la société et ainsi de contribuer au développement durable.

 

 

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) se définit comme la responsabilité des entreprises vis-à-vis des impacts de leurs décisions et activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent.

 

La RSE est une démarche de progrès qui apporte de nombreux bénéfices aux entreprises qui la mettent en œuvre :

> Accroissement de la performance globale

> Prévention de risques environnementaux et sociaux

> Réalisation d’économies, notamment en énergie et en eau

> Innovation

> Gains de nouveaux marchés, différenciation par rapport à la concurrence

> Capacité à attirer des talents, motivation et fidélisation des collaborateurs

> Possibilité d’obtenir des financements

 

En les incitant à remettre en question leurs pratiques, à rendre compte, la RSE permet aux entreprises de répondre aux attentes des parties prenantes et de la société et ainsi de contribuer au développement durable.

 

 

Toutes les candidatures sont à adresser par courrier à l’attention de M. Marc Giroud, Président du Parc :

 

Parc naturel régional du Vexin français

Maison du Parc

95450 Théméricourt

 

Les ressources mises à disposition par le Parc sont destinées aux acteurs éducatifs du territoire et des villes-portes (enseignants, animateurs, structures jeunesse...) désireux de s’informer et de monter un projet sur l’environnement et le territoire du Parc. Elles sont consultables et empruntables gratuitement.

A travers ce partenariat, l’objectif était de mettre en avant le lien entre l’urbain et le rural dans le domaine énergétique et de souligner l’interdépendance du Vexin français et de l’agglomération cergypontaine dans ce domaine.

 

Ce projet a été retenu par la Région Ile-de-France, qui a lancé avec l’Agence Régionale de l’Environnement et des Nouvelles Energies (ARENE) un appel à manifestations d’intérêt, destiné à sélectionner les meilleures propositions franciliennes de débats locaux sur la transition énergétique. Chaque débat a compté environ 50 participants et a été le lieu d’échanges riches et construits autour de trois thématiques diverses, mais néanmoins représentatives de notre territoire.

 

Tous les établissements recevant du public devront être accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR). L’échéance initialement fixée au 1er janvier 2015 (loi du 11/02/05) a été repoussée au 27 septembre 2015.

 

Les entreprises artisanales et les commerces doivent ainsi, si nécessaire, aménager leurs locaux. Les aménagements peuvent concerner l’intérieur de l’établissement (escaliers, sols, comptoirs d’accueil, éclairage, affichage, sanitaires,…) ou l’extérieur (parkings, circulation, marches, signalétique, largeur de porte, différence de niveaux, seuil de porte…).

Depuis quelques années les initiatives citoyennes pour la mise en place de petits espaces de potagers se multiplient sur le territoire du Parc et à proximité. Ces projets, portés par des communes, des personnes privées, ou les deux à la fois, se déclinent sous différentes formes, émanant majoritairement de groupes de jardiniers amateurs mais impliquant aussi parfois des maraîchers professionnels.

Toutes ces initiatives ont en commun de rejoindre des objectifs soutenus par le Parc en matière de développement des circuits courts, d’agriculture durable, de renforcement du lien social, de préservation de la biodiversité cultivée et sauvage, de protection de la ressource en eau.

En 2017, afin de mieux appréhender ces démarches, les faire connaitre et de favoriser les échanges, le Parc a recensé et localisé dans un document ces initiatives du territoire.

Cet inventaire se veut évolutif, actualisable, et de nouveaux projets non recensés pourront l’être si cela est souhaité par leurs initiateurs.

Selon le code de l’environnement, le rôle du Parc est de :

• protéger, gérer et valoriser le patrimoine naturel, culturel et paysager ;

• contribuer à l’aménagement du territoire ;

• contribuer au développement économique, social et culturel et à la qualité de vie ;

• assurer l’accueil, l’éducation et l’information du public ;

• réaliser des actions expérimentales ou exemplaires et participer à des programmes de recherche.

 

> Voir l’argumentaire des Parcs naturels régionaux

> Voir le document "Valeur spécifique de l’action des Parcs"

Selon le code de l’environnement, le rôle du Parc est de :

• protéger, gérer et valoriser le patrimoine naturel, culturel et paysager ;

• contribuer à l’aménagement du territoire ;

• contribuer au développement économique, social et culturel et à la qualité de vie ;

• assurer l’accueil, l’éducation et l’information du public ;

• réaliser des actions expérimentales ou exemplaires et participer à des programmes de recherche.

 

> Voir l’argumentaire des Parcs naturels régionaux

> Voir le document "Valeur spécifique de l’action des Parcs"

Diversité et dynamisme sont à la base de la richesse économique du territoire. Concilier développement de l’activité et qualité du cadre de vie est un enjeu primordial afin d’éviter que le Vexin français ne devienne une vaste "zone dortoir". Ce territoire offre de réelles opportunités d’accueil des entreprises dans un environnement de qualité à moins d’une heure de Paris.

Le Parc développe des actions de modernisation des activités artisanales, des commerces et des services de proximité qui restent des facteurs de lien social dans les villages. Il accompagne les entreprises pour une meilleure prise en compte de l’environnement dans leur activité.

Si le Parc intervient de plus en plus en matière de conseil et dans le cadre de gestion de projets globaux, des dispositifs d’accompagnement financiers spécifiques ont été mis en place pour les communes et communautés de communes et pour les particuliers.

L’ensemble de ces actions est regroupé dans un "Guide des aides".

 

Une architecture typique

Le château de Théméricourt, probablement construit par Philippe de Théméricourt dans la seconde moitié du XVe siècle, a conservé son plan initial à deux corps de logis disposés en équerre et flanqués de quatre tourelles coiffées de toits en poivrière. Ce plan en équerre répond au souci de rejeter les communs dans des bâtiments isolés. Les façades nord et ouest du château ont gardé leur aspect originel d’une grande sévérité. Elles contrastent largement avec celles ouvertes sur le parc, qui, hormis la tourelle centrale, restent marquées par le classicisme.

Le parc du château a beaucoup évolué depuis le XVIIIe siècle. Au jardin à la française a succédé, semble-t-il au milieu du XIXe siècle, un parc avec une pièce d’eau alimentée par l’Aubette de Meulan.

 

Depuis quelques années les initiatives citoyennes pour la mise en place de petits espaces de potagers se multiplient sur le territoire du Parc et à proximité. Ces projets, portés par des communes, des personnes privées, ou les deux à la fois, se déclinent sous différentes formes, émanant majoritairement de groupes de jardiniers amateurs mais impliquant aussi parfois des maraîchers professionnels.

Toutes ces initiatives ont en commun de rejoindre des objectifs soutenus par le Parc en matière de développement des circuits courts, d’agriculture durable, de renforcement du lien social, de préservation de la biodiversité cultivée et sauvage, de protection de la ressource en eau.

En 2017, afin de mieux appréhender ces démarches, les faire connaitre et de favoriser les échanges, le Parc a recensé et localisé dans un document ces initiatives du territoire.

Cet inventaire se veut évolutif, actualisable, et de nouveaux projets non recensés pourront l’être si cela est souhaité par leurs initiateurs.

Brock’ Zik #7

Une brocante musicale 100% dédiée à la musique, tous styles confondus, des instruments, des disques, de la HIFI, des lampes, du Vintage, des effets, de la sono, de la lutherie, du home studio, de la radio, de l’associatif.

Un bon moyen de donner une seconde vie à votre matériel, d’en acquérir un autre et de dénicher un coup de coeur, il y en a pour toutes les bourses et toutes les envies !

 

Entrée libre, de 9h à 17h à la Maison de l’Île.

Découverte de l’histoire géologique du site, de ses milieux naturels et de sa flore.

La réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine couvre près de 270 hectares répartis sur les communes de Vétheuil, Haute-Isle, La Roche-Guyon, Gomme-court et Bennecourt. Ce site est l’un des plus remarquables du Parc : ce vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux abrite une faune et une flore protégées ou rares comme la Mante religieuse, l’Hélianthème blanchâtre ou l’Astragale de Montpellier.

 

Bonnes chaussures de marche nécessaires.

Des bâtons peuvent être utiles, notamment par temps humide.

Sur la boucle de 28 km

 

A Us

• Bernadette WIENER, sculptures, céramique

• Florian LACHIVER, métallier, soudeur

• Laurent GRYCA, ébéniste

• Dominique LEGRIS, vitrailliste

 

A Vigny

• Galerie d’art du Vexin : peintures, sculptures, estampes

 

A Jambville

• Brigitte MARCHAND-LAPOINTE, enluminures, peinture décorative décorative

Par une approche ethnologique, la série de films courts "VILLAGES EN HERBE" réalisés par Marie-Elise Beyne ouvre le dialogue entre habitants, agents techniques, élus, agriculteurs, écologue, paysagiste, jardinier naturaliste, législateur.

Les films interrogent notre rapport à la nature et à la préservation de ce bien commun. Ils s’intéressent à la dimension humaine des représentations et des perceptions liées aux plantes sauvages jugées souvent indésirables. L’objectif est d’accompagner la réflexion collective et les changements de pratiques, d’enrichir les connaissances de chacun et de susciter des débats.

 

Accès à la Maison du Parc (Théméricourt)

En voiture :

De Paris par l’A15 puis la D14, sortie 16.

De Rouen par la D14, sortie 16.

De Mantes-la-Jolie, direction Magny-en-Vexin par la D983 puis suivre fléchage "Maison du Parc".

 

 

 

 

 

 

 

Les Guides proposent des produits touristiques valorisant les patrimoines naturels et culturels du territoire du Parc. Leurs prestations sont adaptées en fonction des besoins à tout type de public.

 

Cliquez sur le nom du guide pour accéder à sa fiche détaillée.

Face au défi de mutation du secteur de la construction vers la haute performance énergétique, le vocabulaire architectural actuellement pratiqué dans le Vexin, consistant en une réinterprétation maladroite de codes architecturaux locaux, se révèle aujourd’hui inadapté. Il devient donc urgent de proposer une nouvelle approche, de développer un autre vocabulaire, qui permettent de répondre au défi de la construction passive et positive, tout en réussissant à réinterpréter les fondamentaux de l’architecture rurale vexinoise : une architecture "paysanne" sobre, simple et économe (article 12 de la Charte du Parc).

 

 

La Marque "Valeurs Parc naturel régional" reconnaît leur savoir-faire à chaque étape, de la production jusqu’à la transformation. Des critères sont établis précisément pour chaque famille de produits.

 

>> En savoir plus sur la Marque "Valeurs Parc naturel régional" sur le site de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France.

 

 

 

La direction départementale des territoires du Val d’Oise participe à cet événement en associant cette année de nombreux acteurs du territoire. Dans ce cadre, fort de son intervention sur les thématiques du Plan Climat, de l’aménagement et l’urbanisme et du patrimoine bâti, le Parc naturel régional du Vexin français organise un forum le 1er juin à la Maison du Parc, de 16 à 19 heures, sur le thème "Habiter et rénover dans le Vexin".

 

Deux points forts pour ce forum :

> Présentation de deux rénovations de maison exemplaires :

Présentation des projets à partir d’un diaporama, de l’accompagnement par le Parc, de l’historique du chantier et intervention des propriétaires ;

> Discussion sur l’architecture contemporaine à partir des résultats du "Concours d’idées d’architecture contemporaine".

Dans le cadre de la démarche "Mieux vivre ensemble", il a été décidé d’expérimenter le soutien de projets portés par les habitants : le F.I.L.

 

Pourquoi ?

Le Parc souhaite développer et accompagner la participation des habitants au projet du territoire. Pour cela, il apporte un soutien financier et technique aux initiatives locales innovantes des habitants au travers du FIL.

 

Pour qui ?

• Les associations

• Les structures et collectifs d’habitants

 

C’est quoi ?

Une aide financière et/ou un accompagnement technique pour soutenir des actions liées à l’animation, au lien social et à la participation des habitants des communes du Parc. Cette action se doit être innovante et ne pas être la reconduction d’un projet déjà existant.

Visite du musée du Vexin français en LSF

Situé à Théméricourt, le musée du Vexin français propose un visioguide en Langue des signes française pour les personnes sourdes ou malentendantes, disponible gratuitement sur tablette à l’accueil du musée ou téléchargeable sur votre smartphone via l’application Iono d’Expression Nomade.

> pour Android : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.expressionomade.android.iono&hl=fr

> pour iOS : https://itunes.apple.com/fr/app/iono/id440568185?mt=8

Ces "villes-portes" participent au fonctionnement du Parc via une contribution financière dont le montant est fixé au prorata de leur population. Des conventions définissent les domaines de coopération entre le Parc et ses villes-portes : accueil, développement touristique, économique et social, environnement, traitement des franges urbaines sont autant de problématiques d’évolution commune des territoires.

Le Parc est un territoire rural habité. Il comprend 98 communes (78 dans le Val d’Oise et 20 dans les Yvelines). 7 d’entre elles (Champagne-sur-Oise, Gargenville, Guitrancourt, Juziers, Mézy-sur-Seine, Ronquerolles et Vaux-sur-Seine) ne sont classées que pour une partie de leur territoire. Il compte 98 403 habitants (données 2007) dont près de la moitié dans les vallées de la Seine et de l’Oise.

Accéder à la liste des communes

Accéder au plan du Parc

 

Dans le cadre de la démarche "Mieux vivre ensemble", il a été décidé d’expérimenter le soutien de projets portés par les habitants : le F.I.L.

 

Pourquoi ?

Le Parc souhaite développer et accompagner la participation des habitants au projet du territoire. Pour cela, il apporte un soutien financier et technique aux initiatives locales innovantes des habitants au travers du FIL.

 

Pour qui ?

• Les associations

• Les structures et collectifs d’habitants

 

C’est quoi ?

Une aide financière et/ou un accompagnement technique pour soutenir des actions liées à l’animation, au lien social et à la participation des habitants des communes du Parc. Cette action se doit être innovante et ne pas être la reconduction d’un projet déjà existant.

Un soutien aux projets locaux

 

Le Fonds d’Initiatives citoyennes Locales

Dans le cadre de la démarche "Mieux vivre ensemble", il a été décidé d’expérimenter le soutien de projets portés par les habitants au travers du FIL.

Le Fonds d’Initiatives citoyennes Locales apporte une aide financière et technique pour des initiatives locales innovantes des habitants. Le Parc souhaite par ce dispositif développer et accompagner la participation des habitants au projet du territoire.

> En savoir plus

 

Les petits moments du Vexin

Ce dispositif est un appel à initiatives pour "Agir ensemble dans notre village" afin de favoriser les rencontres, les échanges, la solidarité dans les villages.

> En savoir plus

 

Rencontre avec les saveurs locales

Les vergers d’Ableiges

Une quarantaine d’agriculteurs s’attache à faire découvrir leurs produits en vente directe sur leur exploitation.

Pommes, jus de fruits, légumes, viande, cidre, huile de colza ou de tournesol, bière, escargots, miel, lentilles sont au menu de la table vexinoise. Témoin de leur attachement au territoire et au caractère artisanal de leur production, la Marque "Valeurs Parc" a été attribuée à sept de ces productions "made in Vexin".

Favoriser les circuits courts en rapprochant les lieux de production et de consommation est un enjeu majeur pour le Parc. En consommant localement, vous participez à des actions d’intérêt général et au maintien de l’agriculture et du terroir.

Six fermes proposent également aux groupes scolaires de découvrir le métier d’agriculteur, le mode de fonctionnement d’une exploitation agricole.

 

L’association Escapade Liberté Mobilité a mis en place un dispositif permettant de rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite les chemins de randonnée non aménagés par le prêt de matériel et un accompagnement humain adaptés. Ces véhicules adaptés au tout-chemin peuvent être utilisés tout en restant sur son propre fauteuil roulant électrique ou manuel.

Créé en mai 1995, le Parc naturel régional du Vexin français est géré par un Syndicat Mixte qui regroupe la Région Ile-de-France, les Départements du Val d’Oise et des Yvelines, les 98 communes et 6 communautés de communes adhérentes. Le Parc est un outil de gestion et d’aménagement au service d’un territoire et de ses habitants. Il met en œuvre un projet de développement harmonieux et équilibré, basé sur la préservation de ses patrimoines naturels, culturels et bâtis.

 

Lancé en 2015, le Projet agroenvironnemental et climatique (PAEC) du Vexin français est le nouveau programme des mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) dans lesquelles peuvent s’engager les agriculteurs, avec pour objectifs :

- la préservation de la biodiversité, tant pour son intérêt écologique qu’agronomique,

- le maintien des milieux ouverts et la consolidation des trames éco-paysagères,

- la protection de la qualité de la ressource en eau et des sols.

Introduction à ce voyage, le musée du Vexin français à Théméricourt en évoque l’histoire, la géographie, les paysages, l’architecture et les activités humaines.

La vocation agricole du territoire est illustrée au musée de la Moisson à Sagy autour d’une remarquable collection de machines et d’outillage agricoles.

Le moulin de la Naze (maison de la meunerie) à Valmondois retrace la vie quotidienne des meuniers de la vallée du Sausseron.

La maison du Pain à Commeny présente le savoir-faire du boulanger et la fabrication du pain au fil des siècles dans l’ancien grenier à farine de la boulangerie du village.

La maison des arts et métiers de la vigne à Marines fait revivre le passé viticole de la région, mettant en valeur outils, savoir-faire, traditions et métiers en relation avec le travail du vigneron.

Elus référents

 

Mme Dominique Herpin-Poulenat, vice-Présidente du Parc

 

Elus référents

 

M. Thibault Humbert, vice-Président du Parc

Mme Edith Andouvlie, Présidente de la commission

 

Le public est invité à vivre plusieurs saynètes, dont les insectes sont les comédiens ou danseurs vivants !

 

Les insectes sont capturés dans un parc, une forêt ou une prairie et placés dans des dispositifs sur mesure le temps de l’émerveillement. Guidés par une artiste et un spécialiste des insectes - eux même acteurs de ce spectacle - les enfants sont entraînes dans un imaginaire poétique et musical, en compagnie d’insectes en action. Cette collaboration originale entre un naturaliste et une artiste entraîne les familles à faire un pas de côté et à regarder cette riche biodiversité avec un regard nouveau.

Le Parc dispose d’une équipe pluridisciplinaire au service des habitants, des communes et des entreprises du territoire. Elle réunit des compétences en environnement, gestion de l’espace, aménagement, développement économique et touristique, animation culturelle, valorisation des patrimoines, accueil, information et sensibilisation du public.

 

Elle se compose d’environ 35 agents dont des postes "dédiés" financés hors contrat de Parc : Natura 2000, Espaces naturels sensibles du Val d’Oise, Réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine...

 

Pour contacter les services :

Tél. : 01 34 48 66 10 - Mail : accueil@pnr-vexin-francais.fr

 

>> Voir l’organigramme fonctionnel du Parc

 

>> Voir le trombinoscope de l’équipe par service

Programmation autour de l’exposition

 

ANIMATIONS

 

Dimanche 19 juillet : Balade contée/jeu de piste : Histoires secrètes des arbres et de la forêt

Dimanche 30 août : Balade spectacle "Le grand théâtre des petites bêtes"

 

ATELIERS ART ET NATURE

Ateliers en famille avec les Attapeurs de rêves. Goûter offert.


Lundi 20 juillet : Dessine ton jardin /Abri à insectes

Mardi 21 juillet : Abri à insectes / Arbres secrets - atelier land art

Mercredi 22 juillet : Dessine ton jardin 

 

> De 14h30 à 17h30.

> Tarif : 3 € par personne.

> Inscriptions obligatoires : 01 34 48 66 00.

L’objectif est d’accompagner les agriculteurs volontaires dans le développement de modes de production durables, mobilisant une diversité de techniques culturales et répondant aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux du territoire.

Les principales thématiques d’action sont :

- les systèmes de culture économes et performants,

- la diversification des cultures,

- le lien de l’agriculture au territoire et la communication avec le grand public.

 

Pour accompagner cette démarche, différentes rencontres et évènements ont été organisés : conférences-débats, ateliers techniques, visites de stations expérimentales, animations grand public dans les exploitations agricoles…

 

L’enfer du décor - du 7 décembre 2019 au 20 février 2020 à la Galerie T-Room à La Roche-Guyon (95)

G. Racle

La Galerie T-Room est une ancienne maison de village récemment réhabilitée en galerie d’Art et salon de thé, située sur la jolie place de la fontaine à côté du Château de La Roche-Guyon et à 10 minutes de Giverny. Ce lieu atypique et convivial organise des expositions principalement autour de la céramique et de la photographie. Des petits évènements culturels sont programmés tout le long de l’année (poésie, chant, musique, tarot de Marseille, etc…).

Exposition "L’enfer du décor" : Photographies de Guillaume Racle, Céramiques de Nadja La Ganza du 7 décembre 2019 au 20 février 2020

Vernissage le 11 janvier 2020

> Galerie T-Room, 3 Place de l’Écu 95780 La Roche-Guyon.

Tél. 06 86 59 18 97 / 01 30 33 54 84 / galerie.t.room95@gmail.com

La révision du PLU d’une commune est l’occasion d’engager une réflexion globale sur son avenir, notamment en assurant un développement harmonieux et respectueux de son patrimoine.

Qu’est-ce qu’une visite flash ?


Une visite flash

... car rapide dans le but d’être attrayante (moins d’une heure de visite) ;

... car ciblée sur une thématique spécifique démontrant le lien entre patrimoine et urbanisme, passé et futur, histoire et projets ;

... car informelle et donc propice aux échanges entre les participants et les intervenants du Parc.

 

Un document-bilan, restitution de ces visites a été édité pour chacune des communes.

Qu’est-ce qu’une visite flash ?


Une visite flash

... car rapide dans le but d’être attrayante (moins d’une heure de visite) ;

... car ciblée sur une thématique spécifique démontrant le lien entre patrimoine et urbanisme, passé et futur, histoire et projets ;

... car informelle et donc propice aux échanges entre les participants et les intervenants du Parc.

 

Un document-bilan, restitution de ces visites a été édité pour chacune des communes.

La révision du PLU d’une commune est l’occasion d’engager une réflexion globale sur son avenir, notamment en assurant un développement harmonieux et respectueux de son patrimoine.

Une richesse patrimoniale insoupçonnée

Pigeonnier émergeant des blés

 

L’Homme a de tout temps marqué le paysage de son empreinte et affirmé sa culture dans la construction d’un patrimoine monumental dont églises et châteaux constituent l’essentiel. Tous les styles d’architecture se côtoient et témoignent d’une occupation ancienne et des différentes époques de construction. En contrepoint à cette architecture remarquable, la simplicité du patrimoine rural du Vexin français, d’une grande homogénéité de mise en œuvre, laisse les demi-teintes des matériaux jouer subtilement avec la lumière. Tous ces contrastes de forme et de couleur attirèrent les peintres impressionnistes. Le Parc naturel régional du Vexin français s’attache à sauvegarder et à valoriser ce patrimoine, ainsi que les savoir-faire qui l’ont façonné. Aujourd’hui, chaque village possède un ou plusieurs monuments protégés (classés ou inscrits) au titre des Monuments Historiques.

La réserve s’étend sur 268 hectares sur les communes de Vétheuil, Haute-Isle, La Roche-Guyon, Gommecourt et Bennecourt.

Les coteaux de la Seine forment l’un des sites les plus remarquables du Parc, se présentant comme un vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux. Connu pour son paysage marquant, ensemble de pelouses calcaires les plus importantes du bassin parisien, avec ses falaises et pinacles crayeux au bord du fleuve, le site des Coteaux de la Seine présente un intérêt écologique floristique et faunistique majeur.

 

Le Conseil en Energie Partagé, c’est :

- un service qui s’adresse aux communes de moins de 10 000 habitants ;

- un service indépendant proposé par les Espaces Infos Energie (EIE) et développé selon une méthodologie de l’ADEME ;

- un service aisément accessible aux petites communes : l’adhésion représente en moyenne 1,5€/hab/an et est subventionnée par le Parc à hauteur de 70 % (plafonné à 4200€) ;

- un moyen d’adopter une conduite exemplaire en limitant ses émissions de gaz à effet de serre.

 

L’artisanat constitue pour le Parc naturel régional du Vexin français un enjeu majeur en matière de développement économique. Elément structurant du territoire, il contribue à sa vitalité économique et participe au maintien d’une vie locale par les emplois et services de proximité qu’il apporte.

 

Dans un contexte concurrentiel toujours plus intense, le Parc souhaite inciter les entreprises artisanales à engager des investissements et ainsi renforcer leur compétitivité.

Au départ de la Maison du Parc - Théméricourt

 

Sorties accompagnées en vélo à 9h30 et à 14h30 avec l’association AVELEC "à la découverte de la nouvelle Boucle cyclable de Théméricourt" (32 km)

Sur inscription préalable sur www.valdoise.fr

Possibilité de réserver un vélo : bikool.fr

 

Animations sur place :

> De 10h à 19h : Exposition "Secrets d’abeilles, une histoire d’ailes et de miel" au musée du Vexin français.

> De 11h à 18h : "Le manège à pétales" pour les enfants de 6 mois à 7 ans - En continu

> À 11h et à 15h : "Le Vélotonome"par la Compagnie des Frères Georges - Spectacle tout public (45 mn)

> À 12h, 14h, 16h et 17h30 : Funambule sur cycle pat la Compagnie Altitude - Spectacle tout public (20 à 30 mn)

> Toute la journée :

- Animation vélos-smoothie

- Déambulation musicale par un quatuor de jazz band du SIMVVO

- Village associatif : AVELEC ; Atelier du Pommier ; Défi Famille Mobilité ; PACT en Vexin ; Pierre Marcel ; présentation des vélos à assistance électrique…

- Stands de jeux et animations par Les petits débrouillards d’Ile-de-France

- Food Truck - Le Potager Régal

 

Animations et découverte sur le parcours

 

- Ferme Brasserie du Vexin (Théméricourt)

- Huilerie avernoise (Avernes)

- Ferme de la Distillerie (Gouzangrez)

- Visite de la Maison du Pain (Commeny)

- Visite de l’exposition Des Mochicas aux Incas au musée archéologique (Guiry-en-Vexin)

- Visite du Château de Guiry-en-Vexin

- Exposition "Les cordes s’en mêlent" au musée de l’Outil (Wy-dit-joli-Village)

 

La réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine couvre près de 270 hectares répartis sur les communes de Vétheuil, Haute-Isle, La Roche-Guyon, Gommecourt et Bennecourt. Ce site est l’un des plus remarquables du Parc : ce vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux abrite une faune et une flore protégées ou rares comme la Mante religieuse, l’Hélianthème blanchâtre ou l’Astragale de Montpellier.

 

Prévoir des bonnes chaussures permettant de marcher en sécurité dans des chemins parfois gras et/ou glissants.

Découverte de l’histoire géologique du site, de son utilisation par l’homme au cours du temps, de ses milieux naturels. Visite du jardin du château.

 

La réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine couvre près de 270 hectares répartis sur les communes de Vétheuil, Haute-Isle, La Roche-Guyon, Gommecourt et Bennecourt. Ce site est l’un des plus remarquables du Parc : ce vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux abrite une faune et une flore protégées ou rares comme la Mante religieuse, l’Hélianthème blanchâtre ou l’Astragale de Montpellier.

 

 

Découverte de l’histoire géologique du site, de ses milieux naturels et de sa flore.

La réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine couvre près de 270 hectares répartis sur les communes de Vétheuil, Haute-Isle, La Roche-Guyon, Gommecourt et Bennecourt. Ce site est l’un des plus remarquables du Parc : ce vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux abrite une faune et une flore protégées ou rares comme la Mante religieuse, l’Hélianthème blanchâtre ou l’Astragale de Montpellier.

 

Bonnes chaussures de marche nécessaires.

Des bâtons peuvent être utiles, notamment par temps humide.

Les petits moments du Vexin sont des initiatives proposées par les habitants pendant le mois de novembre. Pour la troisième année, le Parc se mobilise et apporte son soutien à ces initiatives qui tissent des liens, luttent contre l’isolement et renforcent le vivre et faire ensemble.

Depuis la crise sanitaire, de nouvelles propositions respectant les gestes barrières et peut-être en petits groupes sont à trouver. Déjà, dans de nombreuses communes du Parc, des habitants, des élus, des agents techniques, des entreprises et des associations ont fait preuve de solidarité et de créativité. Si vous avez une idée d’initiative, qu’elle est construite à plusieurs et fédère sur la commune, le Parc vous accompagne financièrement et techniquement.

De la boucle de Moisson...

Entre Mantes et Bonnières, la boucle de Moisson constitue le dernier méandre de la Seine en Île-de-France. Le site, isolé, est difficilement accessible malgré sa situation dans un secteur périurbain. Il ressemble à une presqu’île piquetée de boisement avec des cheminements et des voies qui la contournent.

La forêt, mise en place à la fin du XVIIIe siècle sous l’impulsion des derniers seigneurs de Moisson, était alors très ouverte. Aujourd’hui, la réserve naturelle bénéficie d’une spécificité paysagère : une juxtaposition de pelouses, de landes et de boisements. La valeur floristique du site provient d’un ensemble d’espèces végétales rares liées à ces milieux. Sur les coteaux calcaires se développent des pelouses et des boisements calcicoles. Des landes et des pelouses se concentrent sur la partie des terrasses alluviales. La grande lande à callune située à l’ouest de la forêt de Moisson est aujourd’hui protégée tandis qu’à l’est, les secteurs remblayés sont colonisés par les bruyères et les genêts.

La richesse ornithologique du site est remarquable. Une centaine d’espèces y nichent dont l’engoulevent d’Europe et l’œdicnème criard. On y trouve aussi des passereaux tel que le pipit des arbres, le pouillot fitis, la fauvette des jardins, le gros-bec, le gobemouche gris et la mésange boréale.

Pour les papillons, le territoire compte vingt-deux espèces protégées dont cinq au plan national.

(Source : reserves-naturelles.org)

 

 

L’objectif principal de ce défi est de réduire les consommations énergétiques, émissions polluantes et dépenses de transport des familles.

 

Le Parc recherche une dizaine de participants qui, grâce à des conseils d’experts, sont amenés à modifier leurs comportements en matière de déplacements et éviter si possible d’utiliser leurs voitures personnelles durant un mois.

 

Pour cela, les participants pourront tester les solutions déployées par le Parc, vélos à assistance électrique, scooters électriques, mais aussi celles des partenaires présents sur le territoire, covoiturage dynamique Covoit’ici, lignes de bus du département, transports en commun…

 

Un questionnaire en ligne est à remplir pour candidater : il servira à cerner les besoins en mobilité des personnes et à préparer un entretien personnalisé avec un conseiller de l’association Wimoov, prestataire retenu par le Parc pour animer le défi, conseiller et accompagner les participants tout au long du défi.

 

La réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine a été classée en 2009. Elle s’étend sur 268 hectares sur les communes de Vétheuil, Haute-Isle, La Roche-Guyon, Gommecourt et Bennecourt. Les coteaux de la Seine forment l’un des sites les plus remarquables du Parc : ce vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux abrite une faune et une flore protégées ou rares comme la Mante religieuse, l’Hélianthème blanchâtre ou l’Astragale de Montpellier.

Du paturage ovin est mis en place chaque année afin de préserver des milieux ouverts, en alternance avec des zones boisées.

 

Falaise de Haute-Isle

Les pelouses calcaires occupent les versants des vallées qui entaillent le plateau du Vexin français. Ces milieux comprennent des pelouses rases dites pelouses calcicoles, des prairies au couvert végétal plus haut et plus dense et des friches qui résultent de l’abandon des pratiques agro-pastorales.

Vous avez parcouru un des cinq circuits pédestres de découverte de la Réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine.

Nous aimerions recueillir vos impressions, tant sur le circuit lui-même et son descriptif que sur le quiz qui l’accompagne.

 

Merci de prendre quelques minutes pour répondre au questionnaire ci-dessous.

Vous avez parcouru un des cinq circuits pédestres de découverte de la Réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine.

Nous aimerions recueillir vos impressions, tant sur le circuit lui-même et son descriptif que sur le quiz qui l’accompagne.

 

Merci de prendre quelques minutes pour répondre au questionnaire ci-dessous.

L’objectif principal de ce défi est de réduire les consommations énergétiques, émissions polluantes et dépenses de transport des familles.

 

Le Parc recherche une dizaine de participants qui, grâce à des conseils d’experts, sont amenés à modifier leurs comportements en matière de déplacements et éviter si possible d’utiliser leurs voitures personnelles durant un mois.

 

Pour cela, les participants pourront tester les solutions déployées par le Parc, vélos à assistance électrique, scooters électriques, mais aussi celles des partenaires présents sur le territoire, covoiturage dynamique Covoit’ici, lignes de bus du département, transports en commun…

 

Un questionnaire en ligne est à remplir pour candidater : il servira à cerner les besoins en mobilité des personnes et à préparer un entretien personnalisé avec un conseiller de l’association Wimoov, prestataire retenu par le Parc pour animer le défi, conseiller et accompagner les participants tout au long du défi.

 

Sentier de Haute-Isle

Grâce à une signalétique spécifique et bien intégrée, harmonisée sur l’ensemble du territoire, l’accueil du visiteur est amélioré et le repérage des sites facilité.

Depuis 2011, 37 sentiers du patrimoine® ont été réalisés en collaboration avec la Fédération française de randonnée pédestre et les comités départementaux du Val d’Oise et des Yvelines.

 

Lavoirs, moulins, églises et chapelles, châteaux ou maisons de maître, anciennes forges et exploitations agricoles, ancienne voie ferrée, allée couverte... dévoilent leurs particularités sous les yeux des promeneurs ! Les sentiers du patrimoine® offrent un éclairage sur des éléments importants de l’histoire communale mais aussi sur les hommes qui ont fait son histoire.

 

Activités nautiques

CanoEpte - Saint-Clair-sur-Epte

Canoseine - Vétheuil

Val d’Oise Canoë Paris - Parmain

Promenades fluviales "Seine en scène"

Il s’agit d’un ensemble de mesures visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, participant ainsi à l’effort collectif de lutte contre le changement climatique. L’amélioration de l’efficacité énergétique du bâti a été identifié comme étant la première source possible d’économies d’énergies et de réduction des consommations. Cela passe par un effort important en isolation des habitations existantes qui sont les plus énergivores. Pour cela le Parc propose aux particuliers des aides au diagnostic et à l’amélioration énergétique. Les constructions neuves étant soumises à une réglementation existante de plus en plus exigeante, l’intervention du Parc vise à soutenir des opérations particulièrement innovantes en termes de qualité environnementale (utilisation de matériaux écologiques) et de performance énergétique (bâtiments basse consommation "BBC" et même "passifs"), aussi bien pour les particuliers, les communes ou les entreprises.

L’Epte

 

Dans le Vexin français, 5850 ha sont classés Natura 2000 répartis sur 4 sites :

- la vallée de l’Epte francilienne et ses affluents ;

- les coteaux et boucles de la Seine ;

- les chiroptères du Vexin français ;

- la boucle de Moisson, de Guernes et forêt de Rosny.

 

Les trois premiers sont gérés par le Parc naturel régional du Vexin français, la boucle de Guernes par l’Agence des espaces verts d’Ile-de-France.

 

Depuis 2011, le Parc bénéficie du FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural) pour l’animation des sites Natura 2000. Le FEADER finance en partie également les contrats Natura 2000 signés pour le maintien et la restauration des habitats naturels et espèces d’intérêt communautaire et les Mesures Agro-Environnementales territorialisées (MAEt) pour les exploitants agricoles.

 

 

Au mois de novembre, les petits moments du Vexin vous invitent à participer à des initiatives organisées par les habitants. Ce programme conçu par des acteurs locaux (collectifs d’habitants, commune, association, artisans…) a reçu le soutien financier et technique du Parc naturel régional du Vexin français.

 

 

J’ai du bol - du 8 au 10 novembre

Vendredi 8/11 à 18h

- Vernissage de l’exposition "Résonance" de l’Atelier-Grange (6 rue de la Libération)

 

Samedi 9/11 et dimanche 10/11 à 10h, 14h et 16h

- Ateliers céramiques avec la réalisation d’un bol en argile blanche ou rouge avec l’aide de professionnels et de bénévoles.

Salle des fêtes, rue de la Libération, Us.

 

Informations et réservations pour les ateliers : Bernadette Wiener - 06 81 94 09 94 - wiener.b@orange.fr

Edition 2019 – Eaux sages, eaux vives

 

Organisée du 28 juin au 30 septembre 2019, la quatrième édition du concours photo "le Vexin français dans l’objectif" a pour thème "Eaux vives, eaux sages".

 

Ouverte à tous, cette nouvelle édition a mis à l’honneur l’eau, sous toutes ses formes, grâce aux quatre catégories suivantes :

1- L’eau au cœur des paysages (cours d’eau et points d’eau s’inscrivant dans les paysages du territoire du Parc)

2- Activités au fil de l’eau (activités professionnelles, sports ou loisirs liés à l’eau et aux cours d’eau sur le territoire du Parc)

3- Milieux humides et écosystèmes (milieux naturels humides tels que les marais, mares, berges… mettant en valeur leur flore et leur faune spécifiques)

4- Patrimoine hydraulique (éléments du patrimoine bâti vexinois liés à l’eau : lavoirs, moulins, fontaines…)

 

Cliquez sur le nom du site pour voir la fiche détaillée.

Cette initiative a été soutenue par le Parc naturel régional du Vexin français dans le cadre de l’appel à projets "Les petits moments du Vexin".

16 lauréats ont été récompensés lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le lundi 25 novembre 2019 à la Maison du Parc à Théméricourt.

 

• 3 établissements ont obtenu le label Eco-défi d’or

• 2 établissements ont obtenu le label Eco-défi d’argent

• 7 établissements ont obtenu le label Eco-défi de bronze

• 4 établissements ont obtenu le label Eco-défi simple

 

Ils ont relevé des défis (parmi les 81 proposés) dans les domaines de l’énergie, des transports, des achats responsables, des emballages, des déchets, de l’eau, de la biodiversité et de la sensibilisation à l’environnement.

Choisissez au moins 3 défis et :

Bénéficiez d’un diagnostic gratuit sur site.

Obtenez des aides financières en fonction des actions réalisées conformément aux guides des aides du Parc et de ses partenaires.

Profitez d’un accompagnement gratuit pendant la durée de l’opération.

Mobilisez vos collaborateurs autour d’un projet fédérateur.

Valorisez l’image de votre entreprise auprès de votre clientèle.

 

16 lauréats ont été récompensés lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le lundi 25 novembre 2019 à la Maison du Parc à Théméricourt.

 

• 3 établissements ont obtenu le label Eco-défi d’or

• 2 établissements ont obtenu le label Eco-défi d’argent

• 7 établissements ont obtenu le label Eco-défi de bronze

• 4 établissements ont obtenu le label Eco-défi simple

 

Ils ont relevé des défis (parmi les 81 proposés) dans les domaines de l’énergie, des transports, des achats responsables, des emballages, des déchets, de l’eau, de la biodiversité et de la sensibilisation à l’environnement.

Au creux d’un vallon humide, le sanctuaire gallo-romain des Vaux de la Celle à Genainville est un site archéologique exceptionnel. Il se compose des vestiges d’un temple, de bassins monumentaux et d’un théâtre qui pouvait accueillir jusqu’à 8 000 personnes. Près de 5 000 objets ont été mis au jour et sont présentés au musée archéologique du Val d’Oise à Guiry-en-Vexin.

Le sanctuaire, propriété de l’Etat est classé Monument historique depuis 1941. Il a également fait l’objet d’une inscription parmi les 30 sites et monuments historiques du patrimoine national retenus pour leur représentativité au titre de la loi-programme de 1988 relative au patrimoine monumental.

 

Téléchargez la plaquette de présentation du site.

Les buttes d’Arthies

Le Vexin français se présente comme un vaste plateau calcaire, dominant de 100 m environ les régions environnantes. Les rebords du plateau sont constitués par les versants des grandes vallées : la Seine au sud, l’Oise à l’est, l’Epte à l’Ouest et la Troësne et l’Esches au nord. Le plateau est entaillé de vallées (Aubette de Magny, Aubette de Meulan, Montcient, Viosne, Sausseron) aux profils contrastés : les unes comme la Viosne sont longues, étroites et jalonnées de vallons quand d’autres, comme l’Aubette de Magny, s’épanouissent en véritables plaines alluviales. Les buttes d’Arthies, de Rosne et de Marines, alignées en trois groupes, dressent leur silhouette boisée au dessus du plateau. Ayant conservé leur chapeau de sable et de meulière, elles présentent encore un aspect semi-sauvage.

 

Outre les missions de gestion qu’il assure, il a mis en place des mécanismes d’aides aux collectivités pour le maintien de la biodiversité, concernant notamment :

- l’acquisition de terrains en milieux naturels sensibles et la réalisation de diagnostic et de plan de gestion ;

- les travaux de restauration écologique et/ou de valorisation pédagogique ;

- le diagnostic, la restauration et la plantation de haies, bosquets, plantations d’alignement, arbres isolés ;

- le diagnostic, la restauration et la plantation de vergers ;

- la restauration écologique des mares, rus et ruisseaux ;

- la résorption des petits dépôts sauvage.

 

Les principes de la gestion différenciée

Ce mode de gestion permet d’assurer un équilibre entre :

- l’amélioration du cadre de vie ;

- la gestion durable des ressources naturelles ;

- la restauration de la biodiversité ;

- la diversité des paysages ;

- la sensibilité des habitants à l’environnement ;

- l’optimisation des moyens humains et techniques.

 

Le principe est d’adapter l’entretien selon l’usage et les intérêts écologiques et paysagers et d’élaborer dans les communes des plans de gestion avec différents modes d’intervention : réaménagement d’une zone humide, prairie fleurie, haie bocagère...

 

Les projets de classe aboutissent à des actions concrètes en faveur de la protection de la nature (pose d’un nichoir, protection d’une mare...) qui peuvent être financés par le Parc : panneau pédagogique d’une mare de, plantation de haies, pose d’un nichoir, spectacle, création d’un jardin pédagogique ou d’un potager.

 

La politique culturelle du Parc vise à favoriser l’accès à la culture pour tous, l’émergence des initiatives locales, le développement de pratiques culturelles collectives. Génératrice de lien social, elle renforcera l’identité culturelle du territoire en soutenant la création et les projets innovants.

La commission Culture du Parc définit chaque année les thèmes des appels à projets culturels. Elle sélectionne également les projets qui peuvent bénéficier d’un soutien du Parc.

 

La vallée de l’Epte est l’un des sites emblématiques du Parc. D’abord, parce qu’historiquement il signe la naissance du Vexin français, d’autre part parce qu’il constitue une entité naturelle remarquable avec des sites classés Natura 2000. La valorisation de ce secteur, également traversé par la voie verte Gasny-Gisors a donné lieu à la réalisation d’un audioguide à l’occasion de la commémoration du 1100e anniversaire du Traité de Saint-Clair.

Sur les 98 communes que compte le Parc, 88 disposent d’un site Internet.
Vous en trouverez ci-dessous la liste et les liens (classement par ordre alphabétique).

L’enfer du décor - du 7 décembre 2019 au 20 février 2020 à la Galerie T-Room à La Roche-Guyon (95)

G. Racle

La Galerie T-Room est une ancienne maison de village récemment réhabilitée en galerie d’Art et salon de thé, située sur la jolie place de la fontaine à côté du Château de La Roche-Guyon et à 10 minutes de Giverny. Ce lieu atypique et convivial organise des expositions principalement autour de la céramique et de la photographie. Des petits évènements culturels sont programmés tout le long de l’année (poésie, chant, musique, tarot de Marseille, etc…).

Exposition "L’enfer du décor" : Photographies de Guillaume Racle, Céramiques de Nadja La Ganza du 7 décembre 2019 au 20 février 2020

Vernissage le 11 janvier 2020

> Galerie T-Room, 3 Place de l’Écu 95780 La Roche-Guyon.

Tél. 06 86 59 18 97 / 01 30 33 54 84 / galerie.t.room95@gmail.com

Chambres consulaires, associations, services de l’état et des collectivités territoriales participent à la vie et aux actions du Parc naturel régional.

Proposées par la Région Île-de-France, le Parc ou de nombreux autres acteurs, elles concernent les investissements, les travaux, l’innovation, le développement durable, le recrutement, etc…

 

Entreprises artisanales ayant des projets d’investissements (matériels, équipements, travaux) :

- Aide du Parc : Opération de modernisation de l’artisanat.

 

Commerces de proximité

- le Pacte rural régional : devanture commerciale, aménagements, travaux, investissements...

 

Artisans et commerçants indépendants :

- chèque numérique de la Région Ile-de-France (1 500 € maximum), aide financière pour la transition numérique : gestion digitale, marketing digital (flux de visites), e-commerce (ventes en ligne)

 

Acquisition de véhicules propres : Aide régionale (6 000 €) / Aide d’Etat pour les véhicules électriques (2 500 € maximum), cumulable avec l’aide régionale.


Les voies vertes sont des itinéraires en site propre alors que les véloroutes peuvent emprunter des voies ouvertes à la circulation automobile.

Un plan départemental des itinéraires équestres

Le comité départemental d’équitation du Val d’Oise (CDEVO95) a réalisé un plan départemental des itinéraires équestres consultable ici.

 

Un territoire reconnu pour la qualité de ses paysages...

Vallée de l’Epte

Au nord ouest de l’Ile-de-France, le Parc naturel régional du Vexin français s’étend sur 98 communes du Val d’Oise et des Yvelines et 71 000 hectares. Le classement du Parc repose autant sur la qualité des paysages et des milieux naturels que sur la grande homogénéïté et la qualité architecturale des villages.

 

Entité naturelle de caractère, le Vexin français offre des paysages et milieux étonnants (coteaux calcaires, marais, bois...) en Ile-de-France. Ce vaste plateau calcaire, dominant de 100 m environ les régions environnantes est délimité par la Seine au sud, l’Oise à l’est, l’Epte à l’Ouest et la Troësne et l’Esches au nord. Le plateau est entaillé de vallées aux profils contrastés, tantôt longues, étroites et jalonnées de vallons (Viosne, Sausseron) ou qui s’épanouissent en véritables plaines alluviales (Aubette de Magny). Les paysages du Vexin français sont fortement marqués par une activité agricole où dominent les grandes cultures (blé, orge, colza). Surplombant le plateau, les buttes d’Arthies, de Rosne et de Marines dressent leur silhouette boisée et ont conservé leur chapeau de sable et de meulière. L’intérêt patrimonial du Vexin français réside à la fois dans la diversité des habitats naturels qui y sont représentés, la présence de sites d’intérêt national et la présence d’espèces végétales protégées et/ou en limite d’aire de répartition.

 

Les savoir-faire artisanaux constituent un patrimoine culturel, social et un potentiel économique non négligeable. De nombreux professionnels des métiers d’art se sont installés sur le territoire du Parc : tapissiers, céramistes, facteurs d’instruments anciens ou ébénistes y exercent leur activité en toute sérénité. Depuis plusieurs années, le Parc a mis en œuvre des opérations de valorisation des métiers d’art locales et régionales avec l’édition d’un guide des métiers d’art, l’organisation d’expositions ou de salons. Il s’oriente aujourd’hui vers une démarche de développement local en affirmant son territoire comme territoire d’accueil privilégié pour les artisans d’art.

Dispositifs de la Région Île-de-France

 

Pour les TPE, micro-entreprises, associations… qui n’ont pas accès au financement bancaire :


Le fonds résilience de la Région Île-de-France, cofinancé par les communautés de communes :

Avance remboursable de 3 000 € à 100 000 €

• à taux zéro

• durée maximale de 6 ans,

• différé de remboursement d’une durée maximale de 2 ans.

Plus d’infos

 

Appel à projets "Relance industrie" pour les TPE, PME, ETI, associations entreprises qui portent un projet de transformation, de modernisation, de relocalisation ou d’implantation de site de production sur le territoire francilien.

Le taux de subvention est de 50 %, la subvention est plafonnée à 800 000 € par projet.

Date limite de dépôt de dossier : 21 septembre 2020 à 12h

Plus d’infos

 

 

Pour les les TPE-PME : prêt rebond de la Région-Île-de-France / BPI

Prêt à taux zéro de 10.000 à 300.000 euros, durée 7 ans dont 2 ans de différé

Plus d’infos

 

Plus d’informations sur le plan d’urgence de la Région

Le Parc possède un patrimoine culturel riche et diversifié qu’il a contribué depuis sa création à recenser, préserver et valoriser : patrimoine bâti et jardins d’exception, lieux ouverts au public mais aussi propices au développement d’une vie culturelle. Culture et Education sont des facteurs d’intégration, de partage et de connaissance permettant de conserver ou de créer du lien social. Ils contribuent à la vitalité du Vexin français. Le territoire et ses patrimoines sont des supports de médiation tant pour le grand public que pour les scolaires. Il permet aussi le développement d’un tourisme de qualité en proposant des produits à la fois unique en leur genre et en lien avec l’identité Vexin français.

 

Un projet pour le territoire

Fruit d’une large concertation, la Charte repose sur 3 axes principaux :

- la maîtrise de l’espace et la préservation des patrimoines naturels, paysagers et bâtis ;

- la promotion d’un développement agricole, touristique et économique durable, moteur d’une vie locale de qualité ;

- l’information, l’éducation et la sensibilisation des publics pour mettre l’homme au cœur du projet territorial.

 

La Charte du Parc est élaborée pour une période déterminée au terme desquels elle doit être révisée. La durée de classement a été portée de 12 à 15 ans en 2016 (loi pour la reconquête de la biodiversité).

 

Le classement du Parc naturel régional du Vexin français, prononcé par le décret du 30 juillet 2008, est prorogé jusqu’au 8 mai 2022 (Décret n° 2018-752 du 28 août 2018).

Le financement du programme d’actions est négocié dans le contrat de Parc pluriannuel, prévoyant les moyens financiers alloués aux différents objectifs inscrits dans la Charte.

 

Jusqu’en 2017, le programme d’actions était financé par :

- la Région Ile-de-France à hauteur de 60 % ;

- le département du Val d’Oise à hauteur de 31,9 % ;

- le département des Yvelines à hauteur de 8,1 %.

 

A partir de 2018, le financement est pris en charge à 100 % Région Ile-de-France (hors programmes spécifiques).

 

Le budget de fonctionnement du Parc est alimenté principalement par la Région Ile-de-France mais aussi par les contributions :

- des communes (4 € / an / habitant) ;

- des communautés de communes (0,25 € / an / habitant)  ;

- de ses villes-portes (montant au prorata de la population)

- d’une dotation de l’Etat.

 

Des programmes spécifiques bénéficient de financements complémentaires : Natura 2000, ENS du Val d’Oise, réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine...

La réserve naturelle régionale du site géologique de Limay

 

Elle est le fruit du réaménagement d’anciennes carrières. Outre son intérêt géologique lié aux formations sédimentaires visibles (Crétacé, Sparnacien, Lutétien moyen), elle est le refuge d’une faune diversifiée (reptiles, odonates, lépidoptères, orthoptères et coléoptères) et d’une flore rare en Ile-de-France à l’image de l’Orobranche pourpre.

> Voir la fiche détaillée

En savoir plus sur le site géologique

La politique des Espaces naturels sensibles (ENS), est exercée par les départements du Val d’Oise et des Yvelines. Elle a pour objectif de préserver, valoriser et gérer des espaces naturels qui présentent une valeur écologique et paysagère et d’en favoriser la découverte sur le plan pédagogique. Issue d’une loi d’aménagement de 1985, cette politique permet d’actionner deux leviers : la taxe d’aménagement (remplaçant à compter de 2012 la taxe départementale sur les ENS perçue sur les constructions et agrandissements de bâtiments) et le droit de préemption. Objectif : acquérir des milieux pour mieux les préserver.

L’objectif est de construire dans un éco-hameau, des maisons écologiques et différenciées, avec ceux qui vont les occuper.

Cinq îlots de 700 à 1 500 m² accueilleront chacun de 2 à 7 habitations. La surface habitable des maisons sera ainsi de 50 à 200 m², en fonction des besoins des futurs habitants. Dans chaque îlot, les habitations seront dessinées en fonction de l’ensoleillement et de l’ouverture sur un espace collectif central, dont la fonction est gérée par les habitants (jardin collectif, espace pour les enfants…). La conception des hameaux privilégie des matériaux et des modes de construction écologiques. La récupération des eaux est également étudiée dans cette perspective et met à profit des systèmes d’épuration alternatifs.

 

Une démarche environnementale au service d’un projet économique

 

Ce mode de développement limite l’impact environnemental des activités économiques : moindre consommation d’espaces, aménagements respectueux de l’environnement, optimisation des investissements, maîtrise énergétique et intégration paysagère font de ces parcs d’activités des références en matière de développement durable des territoires.

Un ingénieur conseil en environnement intervient auprès des collectivités pour la mise en œuvre de la charte de qualité environnementale.

 

Situé au cœur du Vexin français à Vigny (95), le pôle éco-construction poursuit trois objectifs :

- Inciter les publics cibles, particuliers, collectivités et entreprises à enclencher des travaux d’éco-construction/rénovation ;

- Permettre aux demandeurs d’emploi et aux personnes en insertion de se former aux techniques des métiers du bâtiment pour un retour rapide à l’emploi ;

- Professionnaliser les entreprises afin de garantir la qualité des travaux.

 

Une nouvelle stratégie de développement touristique vient d’être adoptée par le Parc naturel régional du Vexin français pour la période 2017-2021. Elle a permis de formaliser le renouvellement de son adhésion à la charte européenne pour les 5 prochaines années.

La préservation de bourgs et villages à taille humaine est un enjeu majeur pour le Parc. Celui-ci doit veiller à maintenir cet équilibre tout en trouvant des solutions adaptées et novatrices pour un développement harmonieux des villages, répondant aux besoins des populations.

 

Les communes se sont engagées sur la durée de la Charte à ne pas dépasser une croissance de 0,75 % par an de leur population et à limiter la consommation d’espaces naturels et agricoles pour les nouvelles constructions et infrastructures. Cela passe par exemple par la densification en cœur de village et la réhabilitation du bâti ancien inutilisé ou en renforçant la coopération intercommunale (équipements, zones d’activités...).

 

La Charte du Parc repose sur un plan de référence élaboré en concertation avec les communes. Il définit les vocations des différentes zones du territoire et notamment les zones "blanches" d’urbanisation.

 

En savoir plus :

>>> sur l’urbanisme durable

>>> sur les friches industrielles

 

 

Guide de l’urbanisme durable

Initié par le Parc naturel régional du Vexin français, cet ouvrage conçu en partenariat avec la DRIEE (Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie) et la Région Ile-de-France s’articule autour de la narration de projets, au stade de la planification et de l’opérationnel, dans les territoires des Parcs naturels d’Ile-de-France.

 

 


J. Vauvilliers, agriculteur à Longuesse (c) Alpage

Les chartes paysagères ont été un des leviers d’intervention sur l’aménagement du territoire mis en oeuvre par le Parc depuis sa création. Le Parc développe aujourd’hui une approche d’animation et de sensibilisation à l’échelle des grandes entités paysagères du territoire, s’appuyant notamment sur la mise place d’un observatoire des paysages avec un volet "observatoire photographique". Le Parc s’inscrit ainsi dans l’application de la Convention européenne du paysage et le droit à participation des citoyens et des élus en matière de paysage.

Dans le cadre de l’observatoire des paysages du Parc naturel régional du Vexin français, différents supports ont été réalisés, évoquant l’évolution ou la constance des paysages par le biais de témoignages d’habitants du territoire.

 

Le Vexin français souffre d’une forte tendance au vieillissement de sa population. La pression foncière et immobilière rend par ailleurs les biens immobiliers de plus en plus chers et difficilement accessibles à certains populations fragiles (jeunes quittant le foyer parental, personnes âgées souhaitant changer de logement mais en restant dans leur commune). Devant l’insuffisance de l’offre de logements accessibles à ces personnes, les communes se sont engagées à favoriser la création de logements locatifs ou en accession sociale à la propriété. Elles s’efforcent de diversifier les tailles et les gammes de logements pour un meilleur équilibre social.

 

En 2014, à la suite de la proposition du Vice-Président de la Région Ile-de-France en charge des mobilités et des transports, Pierre Serne, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme a réalisé un diagnostic de la mobilité dans le Vexin français et dressé un panorama des solutions alternatives à la voiture individuelle existant en Europe.

Créé en mai 1995, le Parc du Vexin français entre dans une procédure de révision de sa Charte pour définir son futur projet à l’horizon 2037. L’objectif est de co construire, dans le cadre d’une concertation large, le projet avec les structures partenaires et les élus, mais aussi avec les acteurs et habitants du territoire pour répondre à leurs aspirations et aux enjeux du territoire.

 

Le Parc propose aux habitants de participer à un appel à idées pour recueillir leurs avis, leurs besoins et partager avec eux la façon dont ils vivent le territoire.

 

Seul, en famille, entre amis, à l’école, au collège, au lycée, à l’université, dans votre commune… : chacun peut s’exprimer sur le thème "Imagine ton Parc demain".

 

Pour y participer tout support est envisageable : écrits courts (nouvelles, mini-Charte en 10 points) ; carnet de voyage ; bandes dessinées ; dessins ; peintures ; photos ; montages graphiques ; vidéos (maximum 3 mn).

 

Donnez libre court à votre imagination jusqu’au 20 septembre.

Le renouvellement de ce document est l’occasion de questionner les fondements du Parc, notamment sa limite géographique ou son mode d’intervention, mais aussi de déterminer les grands objectifs qu’il se fixe à l’horizon 2040.

Contact général

Maison du Parc - 95 450 Théméricourt
Accueil : 01 34 48 66 10
Fax : 01 34 48 66 11

Vous pouvez nous laisser un message en utilisant le formulaire de contact ci-dessous :

Randonnée pédestre

Sur la chaussée Jules César

Le Vexin français est un paradis pour les marcheurs. A couvert en sous-bois, sur le linéaire de la chaussée Jules César, serpentant dans les verdoyantes vallées du Sausseron ou de la Viosne, sur les itinéraires de grande randonnée (GR 1, GR 2 et GR 11) ou de pays (GRP de la Vallée de l’Epte), plus de 1000 km de chemins ont été balisés et s’offrent aux pas des marcheurs.

Les itinéraires, circuits et boucles de 4 à 24 km, sont repertoriés et décrits dans des fiches randonnée éditées par le Parc. Une sélection de 33 itinéraires est présentée dans le topo-guide "Le Parc naturel régional du Vexin français... à pied" édité en partenariat avec la FFRP.

Il est aussi possible de voyager dans le Vexin en compagnie d’ânes de bât.

 

Sur le GR 2

Le Parc naturel régional du Vexin français est un territoire privilégié en Ile-de-France pour la pratique de la randonnée. Il compte :

- 66 itinéraires de Promenade et de Randonnée (PR) soit 860 km,
- 3 sentiers de Grande Randonnée (GR1, GR2 et GR11) soit 150 km,
- 2 sentiers de Grande Randonnée de Pays (GRP de la Vallée de l’Epte et GRP de la Ceinture verte) soit 30 km.


Le Parc a installé dans une vingtaine de communes du mobilier d’information au point de départ des itinéraires de randonnée.

Carte des producteurs

En avant la musique : la rhombe oiseau

La rhombe est un instrument millénaire, en plus dans cette version, elle imite le cri d’un oiseau : le grèbe castagneux.

 

Pour la rhombe oiseau, il vous faut :

- Une section de bambou (fermée de chaque extrémité)

- Un couteau (type opinel)

- De la ficelle (40 à 50 cm environ)

 

1. Dans le bambou, réalisez une fente suffisamment large, pour cela repassez plusieurs fois avec l’opinel. Plus la fente sera large, plus le bruit sera important.

2. Attachez la ficelle à une des extrémités du bambou.

3. Faîtes tourner votre rhombe dans les airs et écoutez le cri du grèbe !

 

Vidéo du 21 mai 2020 : Guiry-en-Vexin par Sindy Leroy

Vidéo du 21 mai 2020 : Guiry-en-Vexin par Sindy Leroy

Vidéo du 21 mai 2020 : Guiry-en-Vexin par Sindy Leroy

Le sureau noir – Sambucus nigra

Je me présente. Je suis un très grand arbuste, pouvant facilement dépasser 6 m. On me trouve un peu partout dans la campagne, dans les haies, en lisière de forêt et je m’invite parfois dans les jardins.

En cette période, j’arbore de belles ombelles de fleurs blanches odorantes, nectarifères très appréciées des insectes mais aussi des pucerons qui délaisseront alors vos plantations.

Mes fleurs peuvent se déguster en beignets ou être utilisées pour préparer sirop et limonade. Mes fruits (baies noires) sont comestibles (mais uniquement lorsqu’ils sont cuits) et pourront être utilisés en confiture.

Mon bois à moelle peut être utilisé pour la réalisation d’abris à insectes ou la confection de petits instruments de musique qui raviront les enfants.

Mais attention toutefois à ne pas me confondre avec le sureau Hièble, toxique, qui est beaucoup plus petit, à tiges uniquement vertes, sans bois et aux grappes de fruits restant dressées.

Exposition "Jardiner au naturel"

Exposition présentée jusqu’au 13 septembre 2020 au musée du Vexin français à Théméricourt.

Dans une scénographie ludique et immersive, après avoir pris conscience des menaces qui pèsent sur la biodiversité au jardin, vous cheminerez à la découverte de la nature et du vivant…

Jeux, exemples de jardins au naturel et de jardins du futur permettront à chacun de choisir comment agir à son niveau, en ville comme à la campagne, en utilisant les moyens naturels à sa disposition.

 

La "colonne vertébrale" du Vexin français

Sur la chaussée Jules César

Comme un témoignage de l’influence de Rome sur le paysage du Vexin, la chaussée Jules-César marque le territoire depuis plus de 2 000 ans. Elle s’inscrit dans un vaste réseau de routes militaires mises en place en Gaule entre le Ier siècle avant et le Ier siècle après Jésus-Christ. La chaussée Jules César fait partie des itinéraires stratégiques reliant Rome et les centres politiques et militaires de la province.

La chaussée a été réhabilitée en chemin de randonnée en 2000 avec la réouverture des 21 km entre Puiseux-Pontoise et le hameau de Arthieul à Magny-en-Vexin.

 

Le tourisme durable, levier du développement économique local.

Le Parc accompagne les professionnels dans l’émergence de l’offre touristique. Il assiste les collectivités dans leurs projets de développement touristique. Il propose aux porteurs de projets un accueil adapté, une aide technique dans le montage des dossiers et une sensibilisation aux enjeux environnementaux. Face au manque criant d’hébergement, des efforts sont notamment portés sur le développement des formules d’hébergements ruraux comme les gîtes et chambres d’hôtes.

 

Pour ce faire, le Parc a créé en 2007 Cap Tourisme, un service spécifiquement en charge de l’organisation du tourisme à l’échelle de son territoire.

 

Le Parc renforce et développe les partenariats, la mise en réseau des acteurs (éductours, rencontres, formations…) et assure la promotion du territoire notamment auprès des professionnels du tourisme régional pour toucher le public francilien.

 

L’organisation et la structuration du tourisme doivent aboutir à identifier et installer le Vexin français comme destination touristique et de loisirs à part entière en Ile-de-France.

Sur des images destinées à faciliter l’écoute et la méditation, laissez-vous conter les collaborations bienveillantes des végétaux. Vous découvrirez aussi l’histoire extraordinaire des interactions et des entraides entre les plantes et les animaux, les insectes, les oiseaux, les micro-organismes.

 

Vous ouvrirez une porte infinie sur les possibilités de communication avec les fleurs et les arbres, les légumes et les racines. Vous retrouverez la mémoire ancestrale des coopérations entre l’homme et la nature et le souffle de la nature.

 

Vous apprendrez à associer légumes et fleurs, vous plongerez dans le monde souterrain des racines, là où tout se joue, vous apprendrez à aimer les petites bêtes qui, laborieusement, travaillent le jardin jour après jour.

 

Enfin, vous imaginerez peut être un nouveau jardin en comprenant l’intelligence particulière des végétaux, et, c’est certain, vous ne jardinerez plus jamais comme avant !

La plupart des espaces naturels remarquables ne peuvent être visités que dans le cadre de visites de groupes accompagnés. Ces sorties grand public sont recensées dans le Carnet de rendez-vous du Parc ou dans les publications du Conseil départemental du Val d’Oise (pour les Espaces naturels sensibles départementaux) ou de l’Agence des Espaces verts d’Ile-de-France (pour les sites régionaux). D’autres, traversés ou bordés par des chemins de randonnées se visitent librement mais restent fragiles. En toutes circonstances, respectez la nature !

La réserve s’étend sur 268 hectares sur les communes de Vétheuil, Haute-Isle, La Roche-Guyon, Gommecourt et Bennecourt.

Les coteaux de la Seine forment l’un des sites les plus remarquables du Parc, se présentant comme un vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux. Connu pour son paysage marquant, ensemble de pelouses calcaires les plus importantes du bassin parisien, avec ses falaises et pinacles crayeux au bord du fleuve, le site des Coteaux de la Seine présente un intérêt écologique floristique et faunistique majeur.

 

Samedi 20 juin : balade VTT au départ d’Auvers-sur-Oise

De 14h à 17h, au départ de la gare d’Auvers-sur-Oise.

A partir de 14 ans. Boucle +/- 15 km. Tarif : 5 €.

Renseignements et réservation auprès de Dominique de l’association Action Raid au 06 77 76 24 62.

Vendredi 10 juillet de 10h à 11h30 - Les soins aux animaux

> Découverte de la ferme et nourrissage des animaux en famille.

> Pour toute la famille. Accessible en poussette.

> Atelier proposé à la Ferme d’Ecancourt à Jouy-le-Moutier.

> Contact sur site : 07 79 36 82 93.

Samedi 8 août - Croquis de paysage à La Roche-Guyon.

Prendre le temps pour observer et dessiner le paysage, se laisser embarquer par le plaisir de la couleur, du trait. Les familles se voient remis le temps de l’atelier, un kit de dessin (boite d’aquarelle, crayon gras, feutres, papiers…). Elles peuvent venir avec leur propre matériel.

> A partir de 7 ans. Non accessible aux poussettes.

> Atelier sur place, de 10h à 12h30

Faire découvrir aux jeunes le patrimoine naturel et culturel local, aider à la compréhension du territoire, participer à la formation de citoyens conscients et responsables, telles sont les missions d’éducation à l’environnement et au territoire que s’est fixé le Parc.

 

Le Parc propose aux établissements scolaires et aux accueils de loisirs des communes du Parc et des villes-portes (voir la carte des communes concernées) :

Les petits moments du Vexin sont des initiatives proposées par les habitants pendant le mois de novembre. Pour la troisième année, le Parc se mobilise et apporte son soutien à ces initiatives qui tissent des liens, luttent contre l’isolement et renforcent le vivre et faire ensemble.

Depuis la crise sanitaire, de nouvelles propositions respectant les gestes barrières et peut-être en petits groupes sont à trouver. Déjà, dans de nombreuses communes du Parc, des habitants, des élus, des agents techniques, des entreprises et des associations ont fait preuve de solidarité et de créativité. Si vous avez une idée d’initiative, qu’elle est construite à plusieurs et fédère sur la commune, le Parc vous accompagne financièrement et techniquement.

Le Pays d’art et d’histoire est de retour sur les chemins du Vexin français. Des routes aux sentiers, nos visites guidées vous emmènent faire un tour, et si vous l’acceptez quelques détours, à travers le temps et les paysages. Et si la destination est connue, ces balades vous invitent surtout à savourer le chemin parcouru, les écarts méconnus et les découvertes inattendues.

 

Pour cette année 2020, nos trois guides-conférencières vous ouvrent la route à travers le patrimoine du Vexin français : des anciennes voies romaines aux grand-rues des bourgs, des petits sentiers au bord des cours d’eau, il est bien des itinéraires pour découvrir l’histoire et l’architecture du Vexin français. Aux désormais traditionnelles visites tout public, s’ajoutent trois nouveaux rendez-vous spécialement dédiés aux familles. Alors, si on faisait un tour ensemble ?

Ces animations sont proposées dans le cadre du programme :

Cette animation est proposée dans le cadre du programme :

Cliquez sur le nom du restaurant pour accéder à la fiche détaillée.

Créé en mai 1995, le Parc du Vexin français entre dans une procédure de révision de sa Charte pour définir son futur projet à l’horizon 2037. L’objectif est de co construire, dans le cadre d’une concertation large, le projet avec les structures partenaires et les élus, mais aussi avec les acteurs et habitants du territoire pour répondre à leurs aspirations et aux enjeux du territoire.

 

Le Parc propose aux habitants de participer à un appel à idées pour recueillir leurs avis, leurs besoins et partager avec eux la façon dont ils vivent le territoire.

 

Seul, en famille, entre amis, à l’école, au collège, au lycée, à l’université, dans votre commune… : chacun peut s’exprimer sur le thème "Imagine ton Parc demain".

 

Pour y participer tout support est envisageable : écrits courts (nouvelles, mini-Charte en 10 points) ; carnet de voyage ; bandes dessinées ; dessins ; peintures ; photos ; montages graphiques ; vidéos (maximum 3 mn).

 

Donnez libre court à votre imagination jusqu’au 20 septembre.

Dans le cadre de son Plan Climat Énergie et en partenariat avec l’Agence Départementale d’Information sur le Logement (ADIL), le Parc propose chaque mois des permanences d’information sur l’habitat.

 

Ces permanences permettent aux habitants du Vexin de bénéficier de conseils gratuits (juridiques, financiers, énergétiques et architecturaux) indépendants de toute démarche commerciale.

 

Des produits et services portés par trois valeurs essentielles :

 

- L’attachement au territoire : les producteurs et prestataires concernés contribuent au développement économique du territoire et s’attachent à faire découvrir le Parc à travers des produits et prestations qui valorisent les ressources et le patrimoine local.

 

- Une forte dimension humaine : le savoir faire, le rôle et la maîtrise de l’homme sont primordiaux das le processus de fabrication ; les professionnels marqués font partager leur passion et sensibilisent le public à leurs méthodes de production.

 

- Le respect de l’environnement : les bénéficiaires de la marque s’attachent à préserver les milieux naturels, la faune, la flore et s’impliquent dans le maintien de la qualité des paysages. Ils intègrent la prise en compte de l’environnement et la maîtrise de l’énergie dans la gestion de leur structure.

 

Un changement de regard sur la nature pour donner envie d’agir à travers plusieurs films films qui s’adressent autant aux adolescents qu’aux adultes.

 

L’administration et les services techniques

Le château de Théméricourt

La Maison du Parc est le siège social du Parc naturel régional du Vexin français et le lieu de travail de l’équipe technique. Propriété du Conseil départemental du Val d’Oise, le domaine est mis à disposition du Syndicat mixte du Parc selon un bail emphythéotique. Les services administratifs et les pôles Aménagement, Développement et Environnement sont installés dans le château. Les services Education et Tourisme ainsi que l’animateur du Pays d’art et d’histoire sont installés dans les annexes.

L’équipe du Parc est une équipe de terrain. Il est indispensable de prendre préalablement rendez-vous pour rencontrer un technicien.

L’accueil de vos rendez-vous est assuré en semaine au musée du Vexin français.

Pour contacter les services :

Tél. : 01 34 48 66 10 - Mail : accueil@pnr-vexin-francais.fr

Installé dans les communs du château, il présente sur plus de 400 m² les composantes géographiques, historiques et patrimoniales du territoire par une approche ludique et pédagogique. Le musée consacre différents espaces aux milieux naturels, à la faune et la flore, à la géologie et aux paysages du Vexin français qu’il met en valeur par la projection du film "Si le Vexin m’était conté". Ce territoire vivant se raconte aussi par ses hommes et ses traditions à l’image de la collection Vasseur-Loiseaux, qui révèle de remarquables objets d’art populaire.

 

Lieu d’accueil et de vie, outil de sensibilisation des publics et notamment des scolaires, le musée propose régulièrement de nouvelles expositions et développe tout au long de l’année une programmation culturelle intégrant ateliers, spectacles ou conférences.

 

Le musée dispose également d’une boutique avec un large choix d’ouvrages, de produits du terroir ou de pièces d’artisanat local.

 

Idéalement situé au coeur du Vexin français, c’est également un point d’information touristique présentant toute l’offre du territoire et des alentours.

 

Cliquez sur les liens pour accéder aux fiches détaillées.

Cliquez sur les liens pour accéder aux fiches détaillées.

Cliquez sur les liens pour accéder aux fiches détaillées.


Visite du musée du Vexin français en LSF

Situé à Théméricourt, le musée du Vexin français propose un visioguide en Langue des signes française pour les personnes sourdes ou malentendantes, disponible gratuitement sur tablette à l’accueil du musée ou téléchargeable sur votre smartphone via l’application Iono d’Expression Nomade.

> pour Android : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.expressionomade.android.iono&hl=fr

> pour iOS : https://itunes.apple.com/fr/app/iono/id440568185?mt=8

L’association Escapade Liberté Mobilité a mis en place un dispositif permettant de rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite les chemins de randonnée non aménagés par le prêt de matériel et un accompagnement humain adaptés. Ces véhicules adaptés au tout-chemin peuvent être utilisés tout en restant sur son propre fauteuil roulant électrique ou manuel.

Dans le jardin du musée du Vexin français, dans les jardins partagés ou chez des particuliers, vous découvrirez les plantes sauvages et les plantes cultivées, les insectes utiles aux jardins, la faune sauvage qu’ils abritent et que vous pouvez mieux accueillir... Vous apprendrez à mieux gérer l’eau au potager, à entretenir vos arbustes de haie, à tailler ou greffer vos arbres fruitiers ou vous participerez à la réalisation d’une clôture en saule.

 

 

Autour du pot - Automne 2020

 

Une drôle d’expo de Sabine Krawczyk et Claude Delafosse.

Dans le cadre de l’appel à projet "Vexin, côté nature", le Parc nous a choisis pour "démasquer" notre univers et vous inviter "autour du pot".

Venez découvrir des grands dessins de petites natures, d’impressionnantes feuilles imprimées, un film d’animation dans les arbres, un film documentaire autour des pots, des petites sculptures inattendues et un ensemble d’images en réalité augmentée encore plus inattendu

Exposition présentée au musée du Vexin français du 19 septembre au 29 novembre 2020.

 

Le Vexin français protégé au titre de la loi de 1930

Sites inscrits et classés

La quasi-totalité du territoire du Parc étant inscrite à l’inventaire des sites depuis 1975, les projets de constructions individuelles sont soumis à l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France, après le dépôt d’un permis de construire en mairie. Les projets de constructions groupées passent quant à eux devant une Commission Départementale de la Nature, des Sites et des Paysages, au sein de laquelle le Parc est représenté. Le Parc a mis en place un groupe "Urbanisme et Avis du Parc" composé d’élus et de techniciens pour préparer les avis émis -entre autres- au sein de cette commission.

 

Voir aussi le FAQ.

 

Le musée du Vexin français propose une large gamme de produits en vente dans son espace "Boutique".

 

> Produits du terroir : jus de fruits, pétillants sans alcool, bières, cidre, miel, lentilles, bocaux de volailles…

> Librairie : articles de randonnées pédestres, livres historiques, livres sur le patrimoine, ouvrages sur l’environnement…

> Jeux : peluches, jeux de société, jeux de cartes…

> Articles souvenirs : tee-shirts, cartes postales, porte-clés…

 

Vous pouvez également préparer des coffrets cadeaux sur mesure.

Autour du pot - Automne 2020

 

Une drôle d’expo de Sabine Krawczyk et Claude Delafosse.

Dans le cadre de l’appel à projet "Vexin, côté nature", le Parc nous a choisis pour "démasquer" notre univers et vous inviter "autour du pot".

Venez découvrir des grands dessins de petites natures, d’impressionnantes feuilles imprimées, un film d’animation dans les arbres, un film documentaire autour des pots, des petites sculptures inattendues et un ensemble d’images en réalité augmentée encore plus inattendu

Exposition présentée au musée du Vexin français du 19 septembre au 29 novembre 2020.

 

Laissez-vous bercer par la nature, promenez-vous au jardin, en écoutant les "histoires secrètes de la nature et des jardins".

Sur des images destinées à faciliter l’écoute et la méditation, laissez-vous conter les collaborations bienveillantes des végétaux. Vous découvrirez aussi l’histoire extraordinaire des interactions et des entraides entre les plantes et les animaux, les insectes, les oiseaux, les micro-organismes.

Vous ouvrirez une porte infinie sur les possibilités de communication avec les fleurs et les arbres, les légumes et les racines. Vous retrouverez la mémoire ancestrale des coopérations entre l’homme et la nature et le souffle de la nature.

Vous apprendrez à associer légumes et fleurs, vous plongerez dans le monde souterrain des racines, là où tout se joue, vous apprendrez à aimer les petites bêtes qui, laborieusement, travaillent le jardin jour après jour.

Enfin, vous imaginerez peut être un nouveau jardin en comprenant l’intelligence particulière des végétaux, et, c’est certain, vous ne jardinerez plus jamais comme avant !

 

Laissez-vous bercer par la nature, promenez-vous au jardin, en écoutant les "histoires secrètes de la nature et des jardins".

Sur des images destinées à faciliter l’écoute et la méditation, laissez-vous conter les collaborations bienveillantes des végétaux. Vous découvrirez aussi l’histoire extraordinaire des interactions et des entraides entre les plantes et les animaux, les insectes, les oiseaux, les micro-organismes.

Vous ouvrirez une porte infinie sur les possibilités de communication avec les fleurs et les arbres, les légumes et les racines. Vous retrouverez la mémoire ancestrale des coopérations entre l’homme et la nature et le souffle de la nature.

Vous apprendrez à associer légumes et fleurs, vous plongerez dans le monde souterrain des racines, là où tout se joue, vous apprendrez à aimer les petites bêtes qui, laborieusement, travaillent le jardin jour après jour.

Enfin, vous imaginerez peut être un nouveau jardin en comprenant l’intelligence particulière des végétaux, et, c’est certain, vous ne jardinerez plus jamais comme avant !

 

Cette rubrique vous permet d’accéder aux rapports, délibérations ou motions prises par le Comité syndical du Parc. Vous y retrouverez également la composition, les convocations et ordres du jour des dernières réunions du Comité ou du Bureau qui le représente.

Cette rubrique contient également les documents officiels faisant référence pour la mise en oeuvre de la politique du Parc.

 

Le Parc est représenté par un Comité Syndical qui met en application les dispositions de la Charte et décide des financements des différents programmes d’actions. Organe délibérant du Parc, il compte 125 délégués organisés en collèges : Région, départements, communes, communautés de communes, villes-portes.

 

Voir la liste des membres du Comité syndical ci-dessous.

Composition du Bureau syndical

 

 

Le Comité Syndical donne délégation à un Bureau de syndical de 26 membres pour le traitement des dossiers courants et la préparation du budget. Il est organisé en collèges : Région, départements, communes, communautés de communes, villes-portes selon la répartition ci-contre.

 

Voir ci-dessous la liste des membres du Bureau syndical.

Sept commissions de travail se réunissent pour proposer et définir les actions de mise en œuvre des objectifs de la Charte. Ces structures d’échanges à caractère consultatif participent à la vie du Parc ; elles sont composées le plus souvent de délégués du Comité syndical et de membres associés (chambres consulaires, organismes partenaires, associations locales...).

 

- Agriculture et forêt ;

Aménagement durable et Environnement ;

- Culture et patrimoines ;

- Développement économique et social ;

- Education et vie locale ;

- Tourisme (Conseil d’exploitation) ;

- Urbanisme et Avis du Parc.

 

 

Signalétique d’Intérêt Local

Depuis plus de 10 ans, le Parc accompagne les communes en les aidant à implanter un mobilier homogène qui permet de signaler les activités et services tout en évitant la prolifération de panneaux disgracieux et souvent inefficaces, tout en protégeant le cadre de vie des villages du Vexin français. Ce mobilier de fabrication artisanale spécifique a en effet été dessiné dans un souci de sobriété et de discrétion. Il est adapté aux communes dont le schéma de circulation est complexe (signalisation de services dispersés, hameaux…).

>>> Contact : Marie-Laure Dallet, assistante du pôle Aménagement au 01 34 48 65 96 / ml.dallet@pnr-vexin-francais.fr

 

 

La France compte 56 Parcs naturels régionaux réunis et représentés par une Fédération.


Les 56 Parcs naturels régionaux représentent :

- plus de 4 400 communes réparties dans 15 régions et 74 départements ;

- 4,1 millions d’habitants ;

- 9,3 millions d’hectares soit 15% du territoire (hors DOM).

 

Découvrir les 56 Parcs naturels régionaux.

 

Vous trouverez ci-dessous la liste des liens vers les sites internet de la Fédération et des 56 Parcs, classés par ordre alphabétique.

 

 

Samedi 10 octobre 2020

Découverte nocturne des insectes

Guidé par un entomologiste, à l’aide d’un drap et d’une lampe, vous allez découvrir le monde fascinant des insectes de la nuit.

> Animation encadrée par l’OPIE dans le parc de la Mairie de Frémécourt de 20h à 23h.

> 15 personnes

 

Eteignez pour les voir

Une équipe de scientifiques vous présentera les effets de la pollution lumineuse sur la migration des oiseaux puis proposera une observation nocturne des chouettes et chauves-souris.

> Animation encadrée par la LPO-VBS au musée de la Moisson à Sagy, de 20h à 22h.

> 30 personnes

 

Observation du ciel étoilé Vexinois

A l’aide d’une lunette astronomique, le Club astronomique vous projettera et commentera le ciel étoilé du Vexin.

> Animation encadrée par l’AVEX à la Maison du Parc à Théméricourt, de 20h à 22h.

> 20 personnes

Decret de classement

Conférence pour les élus du Parc [28 septembre 2020]

 

Une conférence sur la révision de la Charte est organisée le 28 septembre à 20h30 en visioconférence à l’intention des élus délégués au Parc. Cette rencontre sera l’occasion de revenir sur les points essentiels (qu’est-ce qu’une Charte et comment se déroule une procédure de révision ?), de dresser un état des lieux du territoire dans différents domaines (environnement, développement local, aménagement…) et de présenter le programme détaillé de la concertation.

 

Les inscriptions sont réservées aux membres du Comité syndical et aux nouvelles communes du  périmètre d’étude.

 

Instances syndicales 2020

Lundi 14 septembre : Comité syndical à 20h.

 

Le Parc, mode d’emploi

 

L’organisme de gestion du Parc est un Syndicat mixte composé des collectivités signataires de la Charte (Région Ile-de-France, départements du Val d’Oise et des Yvelines, communes, communautés de communes, villes-portes) auxquelles sont associés les partenaires consultés lors de son élaboration et sa mise en oeuvre.

Il s’appuie sur un Comité syndical et différentes instances délibérative (Bureau syndical) ou consultatives (commissions thématiques).

 

> Téléchargez le schéma de fonctionnement des instances.

 

Comité syndical et bureau syndical

Le Parc est représenté par un Comité Syndical qui met en application les dispositions de la Charte et décide des financements des différents programmes d’actions. Organe délibérant du Parc, il compte 125 délégués organisés en collèges : Région, départements, communes, communautés de communes, villes-portes. La représentation des communes y est majoritaire. Chacune dispose d’un délégué dont le rôle est primordial dans la mobilisation des acteurs locaux en vue de la mise en oeuvre de la Charte.

 

Le Comité Syndical donne délégation à un Bureau syndical de 26 membres pour le traitement des dossiers courants et la préparation du budget.

 

Les dossiers sont préparés par une commission permanente composée du Président, de 8 Vice-Président(e)s ainsi que des Président(e)s des commissions thématiques.

 

 

Carte des producteurs

Vous avez un projet d’implantation d’entreprise dans le Vexin français ? Vous souhaitez améliorer la prise en compte de l’environnement dans votre entreprise ? Vous souhaitez connaître les aides en matière de développement économique et agricole mises en place par le Parc ? Vous avez un projet de création d’une activité touristique ? Le Parc vous accompagne dans vos différents projets !

 

Un changement de regard sur la nature pour donner envie d’agir à travers plusieurs films films qui s’adressent autant aux adolescents qu’aux adultes.

 

Comment favoriser la biodiversité dans son jardin ?

Posséder un jardin, c’est aussi accepter que la faune et la flore viennent s’y installer. Ce jardin expérimental est un lieu vivant en perpétuelle évolution. A chaque saison, il sera possible de découvrir et observer la faune venue chercher nourriture, refuge et lieu de reproduction, dans ce jardin laboratoire où plantes aromatiques, potagères ou encore mellifères, poussent en harmonie. Refuges à insectes, nichoir à chauves-souris, pierres sèches et autre bois morts sont mis à disposition des pollinisateurs et des prédateurs, venus aider le jardinier dans son travail d’entretien et de production : un lieu où diversité écologique rime avec équilibre naturel.

Conférence pour les élus du Parc [28 septembre 2020]

 

Une conférence sur la révision de la Charte est organisée le 28 septembre à 20h30 en visioconférence à l’intention des élus délégués au Parc. Cette rencontre sera l’occasion de revenir sur les points essentiels (qu’est-ce qu’une Charte et comment se déroule une procédure de révision ?), de dresser un état des lieux du territoire dans différents domaines (environnement, développement local, aménagement…) et de présenter le programme détaillé de la concertation.

 

Les inscriptions sont réservées aux membres du Comité syndical et aux nouvelles communes du  périmètre d’étude.

 

Dispositifs de la Région Île-de-France

 

Pour les TPE, micro-entreprises, associations… qui n’ont pas accès au financement bancaire :


Le fonds résilience de la Région Île-de-France, cofinancé par les communautés de communes :

Avance remboursable de 3 000 € à 100 000 €

• à taux zéro

• durée maximale de 6 ans,

• différé de remboursement d’une durée maximale de 2 ans.

Plus d’infos

 

Appel à projets "Relance industrie" pour les TPE, PME, ETI, associations entreprises qui portent un projet de transformation, de modernisation, de relocalisation ou d’implantation de site de production sur le territoire francilien.

Le taux de subvention est de 50 %, la subvention est plafonnée à 800 000 € par projet.

Date limite de dépôt de dossier : 21 septembre 2020 à 12h

Plus d’infos

 

 

Pour les les TPE-PME : prêt rebond de la Région-Île-de-France / BPI

Prêt à taux zéro de 10.000 à 300.000 euros, durée 7 ans dont 2 ans de différé

Plus d’infos

 

Plus d’informations sur le plan d’urgence de la Région

Le renouvellement de ce document est l’occasion de questionner les fondements du Parc, notamment sa limite géographique ou son mode d’intervention, mais aussi de déterminer les grands objectifs qu’il se fixe à l’horizon 2040.

Préserver les vergers hautes tiges, pour quoi faire ?

Verger à Wy-dit-joli-village

Les vergers constituent un véritable patrimoine génétique et culturel qu’il convient de préserver. Conserver cet héritage permet de préserver un paysage ancestral, source d’une grande biodiversité, de conserver des variétés fruitières locales qui risqueraient de disparaître et de protéger des espèces en déclin et tributaires de ces milieux comme la Chouette chevêche.

 

Pour en savoir plus, télécharger le guide pratique "Planter un verger hautes tiges"


Concilier préservation et développement du territoire, une mission permanente

En application de sa Charte, le Parc naturel régional du Vexin français agit pour une maîtrise de l’urbanisation qui préserve d’une part les bourgs et villages dans leur forme traditionnelle et leur identité architecturale et d’autre part les espaces naturels et agricoles. Il contribue à la préservation des ressources, de la biodiversité et valorise les patrimoines remarquables. Son rôle est déterminant en matière de développement : il se base sur une agriculture économique viable, écologiquement responsable et socialement dynamique, un tissu économique vivant et diversifié, une politique de développement touristique durable et une offre de services d’activités culturelles et de loisirs de proximité.

Les actions du Parc sont mises en œuvre par une équipe pluridisciplinaire qui a un rôle d’ingéniérie et de conseil auprès des communes et de l’ensemble des acteurs du territoire.

Le musée du Vexin français

Les communs du château

Les visiteurs en quête d’informations sur le tourisme et les loisirs sont accueillis au musée du Vexin français. Toute la documentation sur les environs y est disponible ainsi que de nombreux ouvrages régionaux proposés à la boutique du musée.

Pour contacter le Musée du Vexin français

Tél. : 01 34 48 66 00

Mail : musee@pnr-vexin-francais.fr

Les zones humides, réservoirs de biodiversité

Voir le détail ici.

 

Les commissions thématiques

Sept commissions de travail se réunissent pour proposer et définir les actions de mise en œuvre des objectifs de la Charte. Ces structures d’échanges à caractère consultatif participent à la vie du Parc ; elles sont composées le plus souvent de délégués du Comité syndical et de membres associés (chambres consulaires, organismes partenaires, associations locales...).

 

- Agriculture et forêt ;

- Aménagement durable et environnement ;

- Culture et patrimoines ;

- Développement économique ;

- Education et vie locale ;

- Tourisme ;

- Fonctionnement du Parc et finances.

 

Dispositions générales

Pour solliciter une aide, il convient de prendre contact avec le chargé de mission concerné avant tout dépôt de dossier. Après validation du projet par les élus (Président et Vice-Président de la commission concernée), le bénéficiaire adressera au Parc un dossier de demande de subvention (pièces précisées sur chacune des fiches du Guide des aides) pour chaque opération envisagée. Ce dossier sera ensuite soumis à la commission de travail thématique concernée, puis pour les montants de subvention inférieurs à 36 500 € au Bureau syndical et pour les montants supérieurs à 36 500 € au Comité syndical. Les instances syndicales se réunissent en moyenne trois fois par an, en mars, juin et octobre.

Pour une opération, d’autres partenaires financiers peuvent être sollicités (État, Agence de l’Eau, ADEME…). Toutefois, les aides proposées par le Parc ne peuvent en aucun cas se cumuler, pour les mêmes travaux ou réalisations, avec des aides régionales ou départementales. L’aide financière du Parc implique l’engagement d’associer le Parc au commencement et au suivi des travaux.

 

... et de ses patrimoines

Fontenay-Saint-Père

La spécificité du Vexin français réside aussi dans son patrimoine architectural et bâti. Tous les styles d’architecture se côtoient et témoignent d’une occupation ancienne et des différentes époques de construction. En contrepoint à l’architecture remarquable des châteaux, églises et grands domaines agricoles, on note la simplicité du patrimoine rural du Vexin français (croix, moulins, fontaines, pigeonniers, lavoirs...). Aujourd’hui, la quasi-totalité des villages possède un ou plusieurs monuments protégés au titre des Monuments Historiques. Le Parc naturel régional du Vexin français s’attache à sauvegarder et à valoriser ce patrimoine, ainsi que les savoir-faire qui l’ont façonné. En 2014, le Vexin français est le premier Parc naturel régional à être labellisé "Pays d’art et d’histoire" par le Ministère de la Culture et de la Communication.

 

Un site exceptionnel...

Les Coteaux de la Seine

 

Près de 500 espèces y ont été recensées dont 14 sont protégées et une centaine rares ou assez rares en Ile-de-France dont le stipe penné, l’astragale de Montpellier ou la phalangère à fleur de lys... La faune n’est pas en reste ! On y croise des rapaces comme le faucon pélerin ou la bondrée apivore, des passereaux comme le bruant zizi ou le pouillot de Bonelli, des papillons comme le flambé ou le Bel-Argus, ou bien encore la cigale des montagnes, la mante religieuse ou le lézard vert qui s’épanouissent sur ces coteaux exposés plein sud.

 

L’un des objectifs de la réserve naturelle est de préserver des milieux ouverts, en alternance avec des zones boisées.

Une politique concertée de l’eau

Vallée de l’Epte

Communes, syndicats intercommunaux, régions, départements, Agences de l’eau... tous s’engagent, dans leur champ de compétence réglementaire, dans des programmes concertés prévoyant en fonction des spécificités propres à chaque bassin versant des actions de :

 

- restauration des milieux aquatiques et humides : les aménagements réalisés favorisent la biodiversité dans l’eau et sur les berges, en reconstituant l’habitat aquatique et la vie piscicole. Des mesures de gestion adaptées visent également à protéger et à mettre en valeur les zones humides ;

 

- préservation de la qualité des eaux superficielles et souterraines : la maîtrise de la pollution des rivières et des nappes passe par l’établissement et la réhabilitation des réseaux de collecte des eaux (usées et pluviales) ainsi que des dispositifs collectifs et non collectifs d’épuration, par l’amélioration des pratiques liées aux activités (traitements chimiques, stockage de déchets...) ;

 

- sécurisation de l’alimentation en eau potable par la mise en place de mesures de protection des captages, d’installation des unités de traitement et d’optimiser les réseaux de distribution du territoire ;

 

- maîtrise du ruissellement et gestion des inondations pour accroître l’infiltration des eaux dans les sols, ralentir les écoulements et limiter l’érosion des terres. Ces aménagements sont associés à des ouvrages de rétention et de régulation dans les secteurs les plus vulnérables aux coulées de boue et aux risques d’inondations des zones urbanisées.

Les ENS du Val d’Oise

Carrière de Vigny-Longuesse

Le Conseil départemental du Val d’Oise et le Parc sont liés depuis 2003 par une convention pour la gestion et l’animation des sites ENS valdoisiens situés dans le périmètre du Parc.

 

Sont concernés :

- le Bois du Chesnay

- le Bois du Moulin de Noisement à Chars

- la butte de Marines

- la carrière de Vigny-Longuesse

- la carrière aux coquillages à Auvers-sur-Oise

- l’étang de Vallière à Santeuil

- le marais de Boissy-Montgeroult

- le marais de Frocourt

- le marais du Rabuais

 

Le département a également classé en ENS les buttes d’Arthies.

D’autres sites font l’objet de l’attention du Conseil départemental sur le territoire du Parc :

- le Bois de Morval

- la Forêt départementale de la Tour du Lay

 

Consultez les fiches de présentation des différents sites ici.

 

>> Toutes les inscriptions pour les sorties nature sur les ENS se font désormais sur le site sortiesnature.valdoise.fr

Activités équestres

Au galop dans le Vexin

 

Au détour des chemins, il n’est pas rare de croiser chevaux et cavaliers. Les centres équestres, écuries de propriétaires et pensions de chevaux sont nombreux dans le Vexin et le territoire se prête aussi bien à des expéditions au long cours, à la journée ou le temps d’un week-end.

 

Accéder à la liste des structures

 

 

 

Les châteaux, un livre d’histoire

Donjon du château de La Roche-Guyon

Les châteaux bâtis à l’époque médiévale le long de l’Epte et de la Seine, étaient destinés à surveiller et protéger la contrée des invasions. Le donjon de La Roche-Guyon, dominant la vallée de la Seine, assurait le contrôle du cours du fleuve. Sur le front de l’Epte, limite du territoire normand, il ne reste que peu de vestiges de la défense française. Ainsi, la plupart des châteaux vexinois sont des demeures résidentielles, bâties aux XVIIe et XVIIIe siècles, à l’architecture classique, en pierre de taille, présentant un avant-corps central flanqué de deux ailes (Montgeroult, Condécourt...). La présence d’exploitations agricoles adjointes au bâti principal laisse supposer que ces constructions seigneuriales entretenaient un lien très fort avec la terre.

 

Les croix pattées, emblèmes du patrimoine vexinois

Croix des friches à Nesles-la-Vallée

 

La croix pattée, datant des XIe, XIIe et XIIIe siècles est une particularité du patrimoine rural vexinois. De style roman, cette croix monolithique (taillée dans un seul bloc) de calcaire est constituée de trois courtes branches d’égale longueur, aux extrémités très élargies. Cette forme se rencontre gravée sur les sarcophages mérovingiens ou sur les monnaies, ou encore peinte comme croix de consécration dans les églises. Ces croix servaient vraisemblablement de limite de fief, de juridiction ou de bornage de propriétés ecclésiastiques. 17 croix pattées ont été recensées dans le Vexin français, en plein champs, à la croisée des chemins ou au cœur des villages. Elles peuvent présenter des formes diverses : fût très court à trois branches comme la croix d’Orléans à Longuesse, à quatre branches égales comme la Croix Lançon à Saint-Gervais, fût élancé et à quatre branches comme la croix Labathe à Courcelles-sur-Viosne. Avec le blé, la croix pattée est un élément de l’emblème figuratif du Parc.

 

 

Haute-Isle

 

La qualité des matériaux issus du sous-sol du Vexin français a permis leur bonne conservation. La pierre calcaire était extraite de carrières à pierres dures (Chérence, Vigny) ou plus tendres (Nucourt, Epiais-Rhus). Les buttes qui dominent le plateau fournissaient la pierre meulière, utilisée à proximité des lieux d’exploitation. Les falaises de craie étaient creusées de carrières souterraines utilisées comme dépendances (boves) et même parfois comme habitations. Ce patrimoine troglodytique constitue un des attraits de la boucle de la Seine entre Vétheuil et La Roche-Guyon. Dans la vallée de l’Epte, l’habitat est fortement influencé par l’architecture normande tandis qu’autour de Genainville et d’Omerville la pierre sèche est de rigueur.

 

Pour savoir comment rénover ou restaurer dans le respect du traditionnel, téléchargez le guide « Vivre et habiter une maison traditionnelle du Vexin français »

 

 

Haies champêtres

Plantation à Buhy

La présence de haies est tout aussi fondamentale dans le paysage quotidien des villages et leurs alentours.  Leur suppression progressive conduit à l’apparition de problèmes d’érosion et à l’appauvrissement de la faune sauvage.

Le Parc conduit des opérations de maintien et de création de haies dans les communes et auprès des particuliers.

 

Pour en savoir plus sur les types de haies et les espèces conseillées, télécharger le Guide "Planter une haie champêtre dans le Vexin français".

 

 


Deux parcs d’activités dotés d’une charte de qualité environnementale

Deux parcs d’activités intercommunaux dotés d’une charte de qualité environnementale sont aujourd’hui opérationnels. Il s’agit :

 

- du parc d’activités « Les Portes du Vexin » à Ennery créé à l’initiative de la communauté de communes de la Vallée du Sausseron (aujourd’hui Sausseron Impressionnistes);

 

- du parc d’activités « La Richarderie » à Marines créé à l’initiative de la communauté de communes du Val de Viosne (aujourd’hui Vexin-Centre).

 

Maintien et diversification de l’activité agricole

Ferme à Epiais-Rhus

L’activité agricole est un atout pour le territoire et son maintien un enjeu majeur pour le Parc, d’autant que l’entretien des paysages et du cadre de vie dépendent aussi du travail des agriculteurs. Le Parc entend par ses actions contribuer au développement et au soutien d’une agriculture rentable et respectueuse de l’environnement. Avec les différents acteurs de la filière agricole, il souhaite promouvoir une agriculture diversifiée et de proximité, préserver des espaces agricoles fonctionnels et communiquer sur le métiers d’agriculteur, les pratiques et produits issus de l’agriculture. Ses actions concernent ainsi l’ensemble des fonctionnalités de l’agriculture : production, commercialisation, entretien du paysage, préservation de la biodiversité...

 

Accompagner les entreprises vers un développement économique durable

Le Parc apporte conseil et aides financières aux entreprises artisanales et commerciales s’engageant dans la réalisation d’investissements assurant des économies d’énergies, de la ressource en eau et des déchets.

Plusieurs dispositifs ont été mis en place :

- Aide pour la réalisation de bâtiments d’activités à très faibles consommations énergétiques.

- Aide à la prise en compte de l’environnement pour les entreprises artisanales et commerciales.

- Rénovation des devantures des commerces de centres-bourgs.

 

Les villes-portes, symboles du lien urbain-rural

Le Parc entretient des relations privilégiées avec des communes urbaines situées à sa périphérie. Ces "villes-portes" participent au fonctionnement du Parc via une contribution financière dont le montant est fixé au prorata de leur population. Des conventions définissent les domaines de coopération entre le Parc et ses villes-portes : accueil, développement touristique, économique et social, environnement, traitement des franges urbaines sont autant de problématiques d’évolution commune des territoires.

Il compte 4 villes-portes :

- Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise

Issou

- Limay

- Meulan-en-Yvelines

 

Les chartes paysagères

Villers-en-Arthies

98 communes disposent aujourd’hui d’une charte paysagère, document d’analyse et de prospective présentant un inventaire du patrimoine paysager et un programme d’actions propres à le valoriser. La charte paysagère souligne la vocation spécifique de chaque partie du territoire communal et met l’accent sur l’intégration visuelle des équipements et infrastructures (entrées de communes, zones d’activités, pylônes…).

Elle est pour les élus un outil efficace de planification et de gestion de l’espace, permettant de définir une démarche cohérente d’aménagement et de valorisation du territoire communal. Elle est accompagnée d’un cahier de recommandations que les communes sont incitées à intégrer aux documents d’urbanisme. La réalisation de la charte paysagère est un véritable moment de concertation, associant à chaque étape l’ensemble des partenaires agissant sur l’aménagement du territoire, les élus et les habitants.

Les chartes paysagères sont consultables en mairie.

 

Une structure d’accueil et de recherche

Le Parc a réalisé une structure d’accueil et de recherche sur le site. L’objectif est de favoriser la recherche et de permettre l’accueil de scientifiques, d’étudiants et de bénévoles qui trouvent en ce lieu les meilleures conditions pour travailler lors de leurs campagnes de fouilles. Une ouverture maîtrisée du site est également recherchée : visites guidées et outils de médiation sont développés en lien avec les différents partenaires et permettent ) des publics variés de découvrir le site. Événements, rencontres et expositions temporaires viennent rythmer la vie de la structure.

Audio-visio-guide, mode d’emploi

Château-sur-Epte (27)

Laissez-vous guider par le chef viking Rollon et Lara Venture, une archéologue virtuelle pour une balade à la découverte de l’histoire et de la nature de la vallée de l’Epte. Vous y ferez d’autres rencontres toutes aussi surprenantes !

Circuit de 10 km au départ du parking de l’ermitage à Saint-Clair-sur-Epte, disponible en français, anglais et en Langue des signes française.

 

Circuits téléchargeables sur smartphones (Iphone et Androïd) via l’application IoNO et le catalogue d’Expression Nomade, développeur des circuits.

 

> Informations complémentaires sur le site d’Expression Nomade.

Rencontres et échanges à la Fête des écoles écocitoyennes

 

C’est aussi dans ce but de partage d’expérience que le Parc a mis en place la fête des écoles éco-citoyennes en 2008. A la mi-juin, ce rendez-vous annuel accueille à la Maison du Parc plus de 1 400 enfants (sur 2 jours). L’occasion pour chaque classe participante de présenter ses réalisations et de participer à de nouveaux ateliers ou de tester les nouvelles animations du Parc ! En cadeau pour tous, un spectacle qui finit de convaincre nos petits éco-citoyens d’agir pour un monde durable !

 

- Un accompagnement des projets pédagogiques

 

Les animateurs du Parc travaillent avec les structures selon une démarche de projet en éducation à l’environnement : un programme sur l’année, adapté à l’âge des jeunes, alternant animations en salle ou sur le terrain, recherches documentaires, visites de sites et rencontres avec des professionnels.

 

Chaque projet aboutit à des actions concrètes en faveur de la protection de la nature (pose d’un nichoir, protection d’une mare...) ou est valorisé par un spectacle, une exposition notamment lors des Journées écocitoyennes.

Les Coteaux de la Seine.

Entre Vétheuil et Bennecourt, ce vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux abrite une faune et une flore protégées ou rares comme la Mante religieuse, l’Hélianthème blanchâtre ou l’Astragale de Montpellier. Classé réserve naturelle nationale en 2009, le site est géré par le Parc naturel régional du Vexin français.

Voir la fiche détaillée.

 

Pour savoir comment accommoder ces produits :

- téléchargez le livret de recettes "Terre de saveurs" (18 recettes élaborées par des restaurateurs du Vexin français) et le livret "Côté cuisine" (19 recettes élaborées par les élèves du lycée Escoffier d’Eragny-sur-Oise).

 

- rendez-vous sur le site recettevexin.mobi réalisé par le Parc en 2018 qui propose en complément des recettes présentées dans le livret "Terre de saveurs", de nouvelles suggestions de chefs restaurateurs du Vexin français.

 

 

Hédouville

L’intérêt de la labellisation "Pays d’art et d’histoire" est de réunir l’ensemble des acteurs du territoire autour d’un projet commun de valorisation des patrimoines. Il s’attache à développer "l’interprétation du patrimoine" auprès des différents publics (habitants, scolaires, visiteurs...). Il vise également à développer la collaboration entre les sites culturels, la création de produits touristiques de qualité, l’aménagement et la valorisation des sites.

Cette appellation, décernée par le Ministère de la Culture et de la Communication, permet d’asseoir la légitimité du Vexin français comme "territoire culturel" sur le plan local, départemental et national. Il s’inscrit dans la collaboration déjà ancienne avec la ville de Pontoise, capitale historique du Vexin français promue "Ville d’art et d’histoire" depuis 2007.

La démarche locale

 

Le Parc apporte conseil et financement aux communes pour :

 

- la réalisation de diagnostics et de plans de gestion ;

- l’information et la formation des élus et personnels techniques ;

- l’acquisition de plants et de graines, de matériel alternatif adapté ;

- la sensibilisation auprès du public.

 

Les aides du Parc sont soumises au principe de l’éco-conditionnalité.

Faune et flore des zones humides

De nombreux oiseaux, insectes et batraciens y trouvent refuge. Les espèces nicheuses remarquables observées sont la Bergeronnette des ruisseaux, le Phragmite des joncs et la Rousserolle verderole. Les flancs des buttes présentent des landes humides et tourbeuses où se développe une flore spécifique : Molinie, Carex, Sphaignes et Osmonde royale. Menacés par le drainage ou la fermeture en boisement naturel, ces précieux espaces ont beaucoup régressé depuis les années 1950 mais font aujourd’hui l’objet de programmes d’actions prioritaires pour le Parc naturel régional.

 

Jusqu’au début du siècle, les cultures dominaient, en particulier les vignes et les vergers, tout en laissant place au développement d’espèces sauvages. Certains versants façonnés en terrasses témoignent encore de ces usages. Cette occupation du sol a permis de maintenir les espaces ouverts. L’abandon de ces pratiques au cours du XXe siècle a entraîné l’implantation d’un boisement spontané et par conséquent, la fermeture du milieu et une diminution de la diversité animale et végétale.

 

Des bois de superficie importante recouvrent également les versants du plateau vexinois : le bois de la Tour du Lay et le bois de La Roche. Des formations boisées de surface plus restreintes sont présentes dans les fonds de vallées et les dépressions. La chênaie est l’élément fondamental de la végétation forestière. Outre le chêne, les essences les plus fréquentes sont le frêne, le châtaignier, le charme, mais on observe aussi l’érable, le merisier, le hêtre et quelques résineux. Les principales essences de bois ont été exploitées jusqu’au XIXe siècle, notamment le châtaignier (fabrication de cerceaux) et le frêne (chaises).

 

Sur les basses terrasses, au niveau du fleuve, s’étendent des boisements, des milieux steppiques ou des étangs. Sur les hauteurs dominant les boucles entre Saint-Martin-la-Garenne et Vétheuil, le bois du Chesnay est l’ultime relique d’une très ancienne terrasse alluviale, milieu exceptionnel dominé par une chênaie clairsemée où se mêlent des végétations calcicoles et acidophiles. Ces deux boucles de la Seine revêtent une importance primordiale en Ile-de-France pour les oiseaux nicheurs et de passage. C’est notamment le domaine de prédilection de l’Œdicnème criard, espèce rare dans nos régions, ou encore de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs comme le Busard Saint-Martin, la Bondrée apivore et de nombreux anatidés (canards). Largement exploitées par les carriers pour en extraire les matériaux nécessaires à la fourniture de granulats principalement pour la construction d’infrastructures routières, les boucles de la Seine ont subi de multiples réaménagements au fil du temps. Aujourd’hui, les objectifs sont de préserver cet espace et de maintenir une mosaïque de milieux entre espaces boisés composés d’essences locales, espaces herbacés et étangs.

Les produits

 

Bière (blanche, blonde, ambrée, au miel)

Ferme Brasserie du Vexin à Théméricourt

Voir la fiche complète.

 

Huiles de colza, de tournesol et de cameline

Huilerie avernoise

Voir la fiche complète.

 

La chaussée Jules-César

Plus d’info ici.

 

Avenue verte London <> Paris

L’avenue verte London-Paris est un itinéraire cyclable reliant les deux capitales européennes en empruntant des voies dédiées aux circulations douces et des voies partagées. Long de 406 km, dont 246 km entre Dieppe et Paris, cet itinéraire traverse le Parc naturel régional du Vexin français sur une soixantaine de kilomètres. Depuis Cergy-Pontoise, il se sépare en 2 branches, l’une remontant le long de la vallée de l’Oise, l’autre traversant le plateau du Vexin pour rejoindre la voie verte Gasny-Gisors.

Voir la fiche détaillée

Les circuits de randonnée sur le territoire

Les itinéraires de Promenade et de Randonnée (PR) forment un maillage sur le territoire du Parc. Ils sont décrits dans des "pochettes randonnée" éditées par le Parc sur les secteurs géographiques suivants :

- Autour de la chaussée Jules César ;

- Auvers-sur-Oise et la vallée de l’Oise ;

- De l’Aubette de Meulan à la vallée de la Montcient ;

- De la Viosne aux buttes de Rosne ;

- La vallée du Sausseron ;

- Les vallées de l’Epte et de l’Aubette de Magny.

 

>>> Les pochettes rando du Parc sont désormais téléchargeables gratuitement sur le site du Coderando du Val d’Oise. Elles sont également disponibles à la vente au musée du Vexin français, auprès du Coderando 95 ou en offices de tourisme.

 

Pour contacter le Musée du Vexin français

 

Tél. : 01 34 48 66 00 - E-mail : musee@pnr-vexin-francais.fr

 

Horaires d’ouverture :

du mardi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h.

le samedi de 14h à 18h.

le dimanche de 10h à 19h de mai à septembre, de 14h à 18h d’octobre à avril.

Fermé tous les lundis et tout le mois de décembre.

Les différents propriétaires

Les Théméricourt, famille de guerriers connus dans la Région depuis le XIIIe siècle, furent les premiers propriétaires du château. Celui-ci passa ensuite aux D’Abos jusque vers 1673, dont le membre le plus illustre fut Gabriel d’Abos dit le "Fléau des mers" parce qu’il pourchassa avec son frère les Turcs en mer Egée sur les vaisseaux de l’ordre de Malte. A partir de la fin du XVIIe siècle, de grandes familles (Le Sesne, Mornay, Chevalier, Le Preste, Le Bastier, Aubourg de Boury, Montmarin...) ont occupé tour à tour le domaine.

En 1984, lorsque Jean-Claude Duvalier, ex-dictateur d’Haïti se porta acquéreur du château, il modifia l’ensemble des volumes en abattant toutes les cloisons.

C’est donc à l’état de coque vide que le château a été acheté en 1992 par le Conseil départemental du Val d’Oise pour y installer la Maison du Parc naturel régional du Vexin français. Le bâtiment a été réhabilité et inauguré le 14 décembre 1995. Les communs ont été rénovés en deux temps (l’aile est en 2001 puis l’aile nord en 2007) pour accueillir le musée du Vexin français. Des travaux de rénovation des murs d’enceinte et de restauration écologique de la zone humide ont également été menés.

 

Vous souhaitez présenter un projet à la Commission Culture et Patrimoines du Parc ?

 

Prenez contact avec Marie Loriné, responsable du pôle Education, Culture et Patrimoines au 01 34 48 66 02 / m.lorine@pnr-vexin-francais.fr

 

Les particuliers sont éligibles aux aides suivantes :

- Travaux de restauration écologique et/ou de valorisation pédagogique.

- Haies champêtres et vergers hautes tiges.


Gîtes de groupe