Parc naturel régional du Vexin français

Sites naturels remarquables

Le Parc favorise la découverte d'espaces naturels remarquables et inattendus en Ile-de-France. Marais, carrières, bois et coteaux calcaires vous dévoilent leurs trésors faunistiques et floristiques.

La plupart des espaces naturels remarquables ne peuvent être visités que dans le cadre de visites de groupes accompagnés. Ces sorties grand public sont recensées dans le Carnet de rendez-vous du Parc ou dans les publications du Conseil départemental du Val d’Oise (pour les Espaces naturels sensibles départementaux) ou de l’Agence des Espaces verts d’Ile-de-France (pour les sites régionaux). D’autres, traversés ou bordés par des chemins de randonnées se visitent librement mais restent fragiles. En toutes circonstances, respectez la nature !

Les Coteaux de la Seine.

Entre Vétheuil et Bennecourt, ce vaste amphithéâtre naturel aux reliefs escarpés et aux abrupts lumineux abrite une faune et une flore protégées ou rares comme la Mante religieuse, l’Hélianthème blanchâtre ou l’Astragale de Montpellier. Classé réserve naturelle nationale en 2009, le site est géré par le Parc naturel régional du Vexin français.

Voir la fiche détaillée.

 

Le marais de Frocourt.

Transformé pour partie en peupleraie, ce marais fait l’objet d’une conversion progressive en prairies humides pâturées. Des chevaux Camargue contribuent à la gestion d’un site qui joue un rôle essentiel dans l’équilibre écologique de toute la vallée de l’Epte. Voir la fiche détaillée.

Le marais du Rabuais.

Situé en amont de la vallée du Sausseron, il est alimenté par des résurgences et des écoulements qui ont favorisé le développement d’une tourbière. Cette zone humide concentre plus de 200 espèces végétales et abrite également des libellules, des oiseaux rares et de nombreux batraciens. Voir la fiche détaillée.

Le marais de Boissy-Montgeroult.

Situé en aval de la vallée de la Viosne, à cheval sur les communes de Boissy-l’Aillerie et Montgeroult, ce marais présente une succession de roselières, prairies humides et boisements (saulaies, aulnaies, frênaies) qui lui confère un intérêt floristique et faunistique certain. 45 espèces d’oiseaux y ont été notamment recensées.

Voir la fiche détaillée.

 

L’Etang de Vallière.

Sur 24 hectares en val de Viosne, le site de Vallière présente une mosaïque de milieux (étang, roselière, forêt humide, coteau calcicole, falaise, marais...) qui en font l’un des sites les plus emblématiques du Val d’Oise pour la biodiversité, notamment concernant les populations d’oiseaux et de libellules. Voir la fiche détaillée.

Le Domaine de Flicourt.

Ce site régional, fruit du réaménagement d’une ancienne carrière de granulats, est situé dans la boucle de Guernes. Des observatoires ornithologiques permettent de découvrir les oiseaux migrants ou hivernants. Plus de 160 espèces ont été recensées parmi lesquelles le Canard souchet, le Grand cormoran, le Grèbe huppé, le Héron cendré… Voir la fiche détaillée

Les Buttes de Rosne.

Du haut de leur 217 mètres, les Buttes de Rosne, dominent l’Ile-de-France, offrant une vue imprenable sur le Vexin et par temps clair jusqu’aux tours de la Défense ! Du fait de conditions climatiques plus fraîches et humides, on y trouve des espèces d’affinités montagnardes.

La Butte de Marines.

Butte témoin du nord du Vexin français, elle culmine à 206 m d’altitude. Ancien site d’extraction de meulières, domaine du châtaignier, elle regroupe des milieux écologiques rares (mares, dépressions, sources, restes de landes). Complètement boisée, elle est un lieu privilégié pour partir à la découverte des oiseaux forestiers. Voir la fiche détaillée.

 

Le Bois de Morval.

Maillon important d’un réseau de petits bois de la vallée de l’Aubette, cette forêt départementale présente une mosaïque de milieux favorables à la biodiversité et des arbres remarquables. Elle recèle également des trésors archéologiques comme l’allée couverte du Bois-Couturier.

Voir la fiche détaillée

 

Le Bois de la Tour du Lay.

Forêt départementale du nord est du Vexin, elle présente une richesse floristique importante avec 18 espèces d’orchidées recensées. Classé Monument historique, son polissoir remonte au Néolithique. Voir la fiche détaillée.

 

Le Bois du moulin de Noisement.

Ce bois occupe le versant ouest de la vallée de la Viosne à Chars. Le site est composé de milieux très diversifiés qui s’étirent depuis le rebord du plateau agricole jusqu’au fond de la vallée.

Voir la fiche détaillée.

 

La carrière de Vigny.

Site géologique majeur de l’Ile-de-France, la carrière de Vigny permet de reconstituer et visualiser l’histoire du bassin parisien entre les ères secondaires et tertiaires. Le site fut réputé pour la qualité des pierres calcaires qui ont servi à façonner les villages alentour. Voir la fiche détaillée.

 

La carrière aux coquillages.

Située dans une ravine boisée sur la commune d’Auvers-sur-Oise, cette ancienne carrière de sable témoigne de la richesse géologique du Vexin. L’Auversien est en effet le nom d’un étage géologique reconnu et daté de – 40 millions d’années lorsque le Vexin était recouvert par la mer. Voir la fiche détaillée.

Le saviez-vous ?

Les sorties nature organisées sur le territoire du Parc

sont présentées dans le carnet de rendez-vous, téléchargeable ci-dessous

Lire la suite