Parc naturel régional du Vexin français

Mobilités

L'IAU a réalisé un diagnostic complet de la mobilité dans le Vexin français.

En 2014, à la suite de la proposition du Vice-Président de la Région Ile-de-France en charge des mobilités et des transports, Pierre Serne, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme a réalisé un diagnostic de la mobilité dans le Vexin français et dressé un panorama des solutions alternatives à la voiture individuelle existant en Europe.

Les conclusions du diagnostic de l’IAU

 

> Le Vexin français est un territoire essentiellement rural situé à proximité d’agglomérations importantes comme Cergy-Pontoise et Mantes qui constituent les premiers pôles d’emplois et d’équipements du territoire. Cette proximité impacte fortement les comportements quotidiens.

 

> La voiture individuelle est le principal mode de déplacement (1 à 3 voiture par famille). Ce mode de transport est utilisé autant pour de longues que de très courtes distances. Parallèlement, la mobilité à vélo est parmi les plus élevées d’Ile-de-France, en particulier le dimanche.

 

> La part de déplacements internes au Vexin est faible et il y a peu de déplacements à pied par rapport à d’autres secteurs du périurbain : besoin de renforcer l’offre de services et de petits commerces de proximité accessibles à pied, ou en vélo ; besoin de cheminements de vélo plus adaptés aux déplacements de semaine (accessibilité aux centres-bourgs, aux gares, parkings sécurisés) ;

 

> La part de déplacements en véhicules personnels pour le domicile-travail est élevée, car les transports en commun sont surtout efficaces vers Paris. Or les navettes sont principalement prévues depuis la périphérie du Parc en direction de Cergy-Pontoise et vers la vallée de la Seine, ainsi que depuis l’Oise et l’Eure vers le Vexin et Cergy-Pontoise : besoin de liaisons plus adaptées (cheminements des bus optimisés) ; tenir compte des flux des départements limitrophes notamment l’Eure et l’Oise afin de mettre en place une offre cohérente.

 

La réponse au tout voiture individuelle sur le Vexin ne peut pas être unique et passera par la combinaison de plusieurs alternatives : le covoiturage, le rabattement sur gares ou arrêts de bus, l’auto-partage, le transport à la demande, le vélo…

 

Le premier objectif de l’action Parc sur ces questions de mobilité est de sensibiliser les habitants à l’amélioration et au développement de solutions plus écologiques afin de limiter le CO2. Un deuxième enjeu fort sera de mettre en adéquation la demande de déplacement et l’offre de transport sur le territoire, afin de faciliter l’accès aux services présents sur et aux portes du Vexin français.

 

Consultez le résumé de l’étude :

>> http://www.iau-idf.fr/savoir-faire/nos-travaux/edition/la-mobilite-dans-le-vexin-francais.html

 

Téléchargez l’étude complète :

>>http://www.iau-idf.fr/fileadmin/NewEtudes/Etude_1118/La_mobilite_dans_le_Vexin_francais.pdf

Les solutions alternatives à la voiture individuelle dans le péri-urbain

 

Ce rapport s’attache à identifier et à analyser les solutions alternatives à la voiture individuelle dans le périurbain.

 

 

Consultez le résumé de l’étude

>> http://www.iau-idf.fr/savoir-faire/nos-travaux/edition/solutions-alternatives-a-la-voiture-individuelle-dans-le-periurbain.html

 

 

Téléchargez l’étude complète

>> http://www.iau-idf.fr/fileadmin/NewEtudes/Etude_1146/Rapport_solutions_alternatives_pnrvf_6fev.pdf

Le saviez-vous ?

Consultez le diagnostic sur les mobilités dans le Vexin français

élaboré par l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Ile-de-France en cliquant sur...

Lire la suite

 
Liens utiles